I LOVE HARVARD
Asra Osborne
STAFF D'I LOVE HARVARD
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
STAFF D'I LOVE HARVARD  MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
0.05% du total / 10.45 messages par jour
messages privés envoyés
Envoyer un message privé
 
http://www.i-love-harvard.com/t73177-asra-osborne-cindy-kimberly
http://www.i-love-harvard.com/t73393-she-wore-moonlight-like-lingerie-asra
http://www.i-love-harvard.com/t73394-asra-osborne-456-102-4029
http://www.i-love-harvard.com/t75300-http-instagram-com-asraosborne
http://www.i-love-harvard.com/t75555-snap-sassyasra
Féminin
J'ai gagné :
2062
points et j'ai rendu :
1452
devoirs. Je suis à Harvard depuis le :
05/02/2017
. J'ai :
23
ans et je vis à :
la Eliot House avec Siham, Clary ainsi que Malicia, mes roomates de cœur depuis le départ de Soledad.
Je suis actuellement :
un électron libre voguant dans les quartiers bostonnais. Cependant un beau brun occupe mes pensées et d'ailleurs ce dernier m'accompagne au bal, si je suis pas aux anges
et si on écoute les "on dit" je suis :
l'incontournable démon, aux abords si froids et hautains, pourtant dans ce regard une once de fragilité semble se distinguer. Une sensibilité dont seuls ceux qui s'y frotte sera capable de leur sembler familière.
Mon résultat MBTI est :
INFP.
On me confond souvent avec :
Cindy Kimberly.
Je dois mon avatar à :
Dylan la talentueuse ♥ (wicked game)
et mon pseudo sur internet, c'est :
chemical bliss (Esther).
✽ DC/TC : :
we'll see.

B I O | Née le 11 novembre 1993 à Paris, jour de célébration en France de par son importance historique. Est issue d'une famille aux origines américaines et australiennes extrêmement aisée dont le nom n'est pas inconnu de tous. A grandi 8 ans dans la capitale française jusqu'en mars 2002 où elle déménage à San Diego, une ville californienne des États-Unis. Son père y est décédé d'un cancer à la moelle épinière lorsqu'elle était âgée de treize ans en mai 2007 puis sa mère, veuve donc, épouse un homme en août 2009 qui devint rapidement son beau-père. Avec cette famille reconstituée elle revient vivre à Paris en août 2010 jusqu'à sa majorité où sa mère et son beau-père eux retournent vivre en Californie, soit en janvier 2012. Durant son adolescence, substances illicites et mauvaises fréquentations sont ce qui a bercé cette dernière. Dans ce bordel moral et psychologique, le virtuel devient un échappatoire. La brune haute comme trois pommes devient hackeuse en herbe, exerce encore à ce jour cette activité qui lui sert de temps à autre. Ne sachant de son côté pas quoi faire après sa scolarité, décide de s'exiler à Zurich, en Suisse, la même année au mois de septembre. Y reste jusqu'en juin 2015 où elle déménage à Boston puisque une grande amie à elle, Noora, lui propose de venir la rejoindre à Harvard pour y faire ses études. C'est deux mois plus tard et de nombreuses étapes académiques qu'elle fait sa rentrée dans l'établissement en rejoignant soit dit en passant la ELIOT HOUSE. Se sculpte rapidement cette image de diablotin à double facettes, inaccessible aux premiers abords.

C A R A C T È R E | froide - maligne - ne mâche pas ses mots - sarcastique - naïve - a fait les 400 coups avec ses proches - maladroite - joueuse - ambitieuse - indépendante - tchatcheuse - adepte des private jokes - manipulatrice - sincère lorsque ça l'arrange - hackeuse en herbe depuis qu'elle est haute comme trois pommes - âme de leadeuse - renfermée aux premiers abords - défend des causes humanitaires

M O R E | vit à la Eliot House depuis le départ de Soledad, qui date de son retour du voyage en Thaïlande organisé par les bleus, la Mather étant la première amie qu'elle s'était faite à Harvard et accessoirement sa meilleure. Tandis que la brune avait pour principale motivation pour devenir une Eliot à part entière par honneur pour son père, elle prend à présent sa place dans la confrérie très à cœur et son changement de comportement en est la preuve. Plus hautaine, plus méchante, plus froide, Asra 2.0 semble avoir fait surface à Boston. Récemment employée au cinéma du Theater District de la ville. Accompagnée d'Idris Calabresi au bal de fin d'année 2017.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sed molestie elit, in laoreet turpis. Sed at justo in leo viverra ullamcorper eu blandit metus. Integer eleifend, urna vel interdum mattis, mi risus sodales ipsum, sit amet laoreet nibh justo a nisl. Nam eros justo, sagittis sit amet ex vitae, fringilla tincidunt ligula. Duis pellentesque justo eu sem bibendum, id ullamcorper turpis blandit. Proin lacinia ex varius magna mollis, ac tempor leo luctus. Vivamus commodo elit id justo bibendum, sed porttitor sem sagittis. Morbi porttitor tincidunt risus vel tristique. Phasellus dapibus, sapien eget vulputate euismod, turpis massa posuere tellus, in volutpat diam lectus at tellus. Nulla facilisi.

F L I R T | Idris. Et en un regard, j'ai su à quel point le trouble qu'il me cause aujourd'hui chaque jour allait me rendre folle. Notre première rencontre est récente, mais il n'en nous a suffit que d'une pour savoir tous deux qu'on pouvait créer quelque chose ensemble. À présent, il m'accompagne au bal, autant vous dire que je suis aux anges puisqu'il me tarde d'en apprendre plus sur le Winthrop.
P A S T | Ezio. On s'est rencontrés à Paris peu avant mon déménagement à Boston. Nous avions eu une aventure torride dans la capitale qui fait de nous mutuellement des ex. Lorsqu'on s'est quittés en de bons termes, on a gardé contact et nous sommes devenus de bons amis. À ma grande surprise, c'est lorsque j'ai fais ma rentrée à Harvard que je me retrouve nez à nez avec le Mather, puisque ironie du sort, on est arrivés dans l'établissement la même année. Avec le temps, nous sommes devenus l'un pour l'autre des confidents. C'est d'ailleurs lorsqu'il m'a annoncé qu'il a le béguin pour cette fille que nous avons décidé de former un faux couple, histoire de rendre jalouse cette dernière. Un faux couple qui n'aura duré qu'un mois et qui semble avoir porté ses fruits, puisqu'il s'affiche à présent aux bras de la Quincy. N'empêche qu'encore aujourd'hui, notre attirance physique a tendance à me déstabiliser terriblement, et ce contre mon gré.
B E S T | Siham. Ma bouée de sauvetage à la Eliot House, mais également ma colocataire de cœur. On s'est rencontrées grace à nos défis respectifs lors de notre bizutage et elle m'a par la suite toujours épaulé au sein de la confrérie, comme moi je considère l'avoir fait. C'est le visage familier qui me rassure chez les bleus et qui m'apaise, une douceur qui me fera bien des fois rire aux éclats.
S Q U A D | Noora. C'est certainement la personne que je connais depuis le plus longtemps à Harvard. Lorsque j'ai emmenagé pour la seconde fois à Paris, âgée de seize ans et elle de quinze, nous étions devenues les meilleures amies au monde jusqu'à ce que seulement quelques mois après, la Mather a dû déménager en tant que globe-trotteuse qui se respecte. On a gardé contact par texto jusqu'à ce qu'on se retrouve à Boston, sachant que c'est la blonde qui m'a poussé à faire mes études ici. Et encore aujourd'hui nous partageons notre complicité d'avant. Anja. Une grande amie à moi que j'ai d'abord rencontré par le biais de Noora, puis apprit à connaître par le biais du squad dans lequel nous sommes toutes les deux membres, récemment devenue également une collègue. En effet nous sommes toutes deux des employées au cinéma du Theater District de Boston, nous partageons aussi ensemble les galères que ce boulot représente. Mais la blonde fait de mon lieu de travail un lieu où il est toujours agréable de se rendre, nos uniformes mêlés à cette odeur de pop-corn et cette complicité qui ne cesse de s'accroître chaque moment passé dans ce maudit cinéma. Roman. Bambi. C'est envers elle que j'ai éprouvé pour la première fois des sentiments pour une fille. Au début, elle semblait y croire plus que moi, moi qui n'était en revanche pas sûre que c'était ça que je voulais. Que ce n'était pas ce genre d'expérience que je voulais tenter. Mais tandis que mes sentiments devenaient réels et que j'allais franchir le cap, cette dernière s'est mise en couple.. avec un Mather. De toute façon, même si tu as des regrets tu te dis que c'est mieux comme ça rien que pour le squad. Vous êtes dans tous les cas restées de grandes amies avec une complicité qui ne cesse de s'accroître. Il reste tout de même cette alchimie entre vous deux, ces regards en coin qui te perturbent plus qu'autre chose. Marin. Mon premier amour, entre guillemets. Encore une histoire qui a son époque, certes, mais qui aujourd'hui ne cesse de nous poursuivre. Ça s'est passé à Paris, en août 2010 lorsque j'étais âgée de seize ans et lui de dix-sept, on peut clairement dire que ce qui était considéré comme vieux ce stade de l'adolescence était ce pour quoi j'avais complètement craqué. Visiblement, lui aussi. Nous avions passé un été formidable à Paris en amoureux, profitant de nos milles et une nuit de conneries jusqu'à ce que ce dernier quitte la France pour Harvard, là où l'on s'est retrouvé cinq ans après. Romy. Clary. Définitivement ma roomate de cœur à vie. Cela fait un moment qu'on partage le même logement et à la Eliot House et comment vous dire qu'on a fait les 400 coups de nombreuses fois. Nos incontournables ? Soirée dans le sofa à mater une émission de télé-réalité gerbante accompagnée de plusieurs pizzas.
B U D D I E S | Hippolyte. Ma tendre amie à l'égard de qui mon inquiétude ne cesse de s'accroître de jour en jour, et ce depuis la disparition de notre vice-président Cole et d'une autre Eliot prénommée Aymalyne. Elle est apparemment très attachée à Cole et les dernières nouvelles qu'elle a de lui entraînent la détérioration de son état. En effet, même si elle agit comme si tout allait pour le mieux, elle m'a avoué qu'elle buvait de plus en plus suite à la disparition des deux Eliot. Et vu comment ça a mal fini quand j'ai laissé Soledad gérer ses merdes et son obsession croissante pour l'alcool et les substances illégales, je me dois de prêter attention à comment se porte la blonde, quoiqu'il advienne. Elijah. Mon ange-gardien de la fièvre du samedi soir. En effet, le Winthrop m'a assuré rescousse lorsqu'un relou m'a abordé en boîte. Je l'ai fais passé pour mon petit-ami afin que le mec en question lâche l'affaire, et depuis on s'invente mutuellement des vies plus absurdes les unes que les autres à chaque fois que l'on juge nécessaire de le faire, tout en s'entraîdant l'un et l'autre. Un vrai jeu de rôles qui vous fera vous taper bien des barres.

A K W A R D | Louve. Encore une vieille amie que j'ai rencontré lors de ma douce adolescence dans les arrondissements parisiens. Une solide amitié, et pourtant c'est de la pure jalousie qui l'a brisée. Cette dernière se rendait pour Harvard, élue meilleure université au monde tandis que je ne savais toujours pas quoi faire de ma vie. Je me suis sentie tant abandonnée, que mon arrivée à ce même établissement un an plus tard a été comme une vengeance pour moi. Mais par fierté, j'eus pour habitude de l'ignorer jusqu'à en oublier son existence. Chose faite, voilà qu'on se retrouve à se côtoyer de plus en plus souvent à cause de je ne sais quelle merde. Notre complicité d'avant semble se reformer peu à peu, mais jamais je n'avouerai mes torts du passé. Enfin seulement si je n'ai pas à le faire en premier.
E N E M I E S | Ezéchiel. Un soir dans un bar où je m'emmerdais terriblement, je décide de renverser « accidentellement » le cocktail que j'ai commandé sur l'ex-Lowell, tout ça parce que le cocktail en question n'était pas à mon goût. Sans grande surprise, il est monté dans ses tours et m'a fait comprendre qu'il ferait tout pour m'agacer, comme moi je semble l'agacer. La guerre est déclarée.

CABOT DUNSTER ELIOT LOWELL MATHER QUINCY WINTHROP STUDENTS STAFF CITIZENS KIDS


le squad des beaux gosses :heaart:
Ϟ DATE DE NAISSANCE :
11/11/1993
Feuille de personnage de Asra Osborne


 MEMBRE D UN CLUB ? :
membre du club de lacrosse, les Phoenix.
 ANNÉE D'ÉTUDES :
2 ème année.
 CURSUS SUIVI :
informatique (M) ainsi que mathématiques appliquées (m).
 MÉTIER :
employée au cinéma du Theater District.
avatar
Hors ligne
Hier à 21:43