::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(Jammy) Lady and the Tramp

STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Yanérik Bramwell
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102355-yanerik-bramwell-xavier-serrano#3731634 http://www.i-love-harvard.com/t102463-ohhh-you-touch-my-tralala-yanerik http://www.i-love-harvard.com/t102589-yanerik-bramwell-456-858-9994#3737736 http://www.i-love-harvard.com/t102571-yanerik-bramwell#3737167
Yanérik Bramwell
En ligne
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston. Dans un appartement trop petit, mais c'est tout ce que je peux m'offrir pour l'instant. J'ai posé mes affaires ici le : 25/07/2018 et depuis, j'ai posté : 2803 messages et fait : 3 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en communication et multimédiat et j'occupe deux petits boulots pour subvenir à mes besoins. Caissier dans une supérette et barman le week-end. et côté coeur, je suis : célibataire. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 0 Oh et puis, on dit que je ressemble à : Nicolas Simoes D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Maelstrom (Marie) , et un grand merci à : Sweet disaster ✽ DC/TC : : Davi Carvalho (A. Rosende) & Silas Rothschild (D. Montgomery)




(#) Mar 25 Déc - 23:42

Je n’arrête pas de penser à lui, non mais littéralement ça en devient malaisant pour moi. J’ai bien essayé de m’aérer l’esprit, de prendre du recul. Sauf qu’aujourd’hui sans même comprendre une seule seconde ce qui se passait avec moi, à chaque fois que je fermais les yeux, c’est son stupide visage de mécanicien à la con que je voyais. Son sourire moqueur en coin lorsqu’il m’a vu pour la première fois, son mépris dans son regard… Je dois penser à autre chose, c’est pour cette raison que j’ai donné congé à Martin avant de quitter le Four Season pour me rendre là où la route allait me mener. Et en moins de temps qu’il n’en faut pour que je puisse comprendre, je me suis aventurée dans une rue bordée d'arbres, sombre, inquiétante et en pleine nuit, hors de Boston. Voulant, une fois pour toute, enlever sa foutue tronche de mon esprit, j’ai mis la musique assez fort et j’ai commencé à chanter, sauf que je n’ai pas vu ce petit écureuil qui a décidé de travers la route au même moment. Un coup de volant brusque et me voilà en train de glisser sur la chaussée et d’entrer, malencontreusement dans une voiture. Le choc, était inévitable. Mon coeur bat à une vitesse folle, je tremble de tout mon corps, alors que je me remémore les événements qui se sont passé trois ans plus tôt… La main sur la portière, j’essaye d’ouvrir la porte, mais rien à faire. Ça me prends de nombreuses secondes avant de réussir à sortir et d’aller voir l’autre chauffeur. « Je suis affreusement désolée, je me charge des frais, soyez sans crainte... » Je relève la tête pour regarder la personne et mon regard croise celui de Tommy. « Toi ? » Dis-je à la limite offusquée. Quelle merveilleuse surprise ! Notez le sarcasme.
Revenir en haut Aller en bas
URBAN CITIZEN
Tommy Falcone
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99488-tommy-falcone-maverick-mconnell http://www.i-love-harvard.com/t99645-beast-inside-tommy http://www.i-love-harvard.com/t99649-tommy-falcone-459-778-0220
Tommy Falcone
J'ai : 25 ans et je vis à : Boston dans un appart miteux en solo. J'ai posé mes affaires ici le : 21/12/2018 et depuis, j'ai posté : 78 messages et fait : 0 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : mécanicien et côté coeur, je suis : célibataire Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 70 Oh et puis, on dit que je ressemble à : maverick mcconnell D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : al saheem/david , et un grand merci à : ©ailahoz ma gueuse préférée ✽ DC/TC : : non.


1. fils de bandits, le garçon n'a jamais eu le sentiment d'avoir des parents. son père et sa mère préférant la drogue et l'alcool que leurs enfants, c'est un habitué du délaissement. il est aussi demi-frère de deux inconnus, résultat de tromperie commise par son père mais ne les connaît pas. 2. les Basaïa sont connus des services sociaux new-yorkais. à cause de plaintes répétitives, la famille a eu droit à plusieurs visites dans leur maison du quartier mouvementé Morrisania dans le Bronx. là où toutes sortes de substances illicites règnent, tout comme meurtre et violence. rien d'un endroit sain, on l'accorde. 3. la mère derrière les barreaux, l'incapable de père trop occupé à sombrer plutôt qu'à agir comme un adulte responsable, l'inévitable arriva. tout comme Jacob, Kat et Laura avec qui il n'a même pas eu le temps de tisser de lien, il a été balancé dans une famille d'accueil. une, deux, trois, puis quatre. cinq, six et huit, neuf. puis la dixième. la fois de trop. Marco porte encore des hématomes témoignant de la maltraitance dont il subit. il n'a jamais rien dit mais il était à rien d'exploser. armé d'un sac à dos contenant le minimum pour survivre, il décide de fuir. loin, là où personne le trouverait. 4. débrouillard, il enchaîne plusieurs bus, dormant quelques nuits à la belle étoile et fini à Boston. c'est la ville qu'il a choisi pour tout effacer et recommencer. 5. à présent, il se fait appeler Tommy. Marco n'existe plus. il s'efforce d'oublier son passé. il n'a pas poursuivi ses études, l'école n'étant pas fait pour lui. d'abord barman, dealeur en parallèle. pas idéal comme job mais plutôt crever que de faire marche arrière. il arrive à obtenir un appartement. bien que miteux, il s'y sent bien. c'est vivre dans la luxure qui le mettrait mal à l'aise. 6. il a un problème qu'il juge pouvoir résoudre seul - comme il l'a toujours fait -, il a du mal à gérer sa colère. des crises se manifestent parfois. un besoin insoutenable de taper dans quelque chose. à extérioriser quitte à se mettre en danger. 7. depuis quelques mois, il est mécanicien dans le garage d'un ami qui lui a proposé de co-gérer la firme avec lui. cela tombe à pic pour un passionné d'automobiles comme lui. Tommy s'en sort plutôt pas mal pour un vagabond partant de rien. dépendant de personne, il a à peu près tout ce dont il a rêver. presque, parce que même si ça le tuerait de l'admettre, son seul regret est de n'avoir jamais essayer de retrouver ses frères et soeurs. après tout, même s'ils sont sa famille biologique, son passé, comme lui, ils n'ont rien demandé de toute cette misère et peut-être même qu'ils ne sont pas si loin qu'il ne le pense.

-- attirant, ambitieux, solitaire, caractériel, intrépide, indépendant, franc, persuasif, séducteur, joueur, athlétique, mystérieux, attachant, protecteur, passionné, borné, possessif, non-chalant, distant aux premiers abords, méfiant, observateur, impulsif, un brin sûr de lui


RPS - stella#2,,prénom


(#) Mer 26 Déc - 1:37

Rouler dans la nuit, dans le calme, sans trafic, mais quel plaisir c'est. Ce n'est pas fou  mais ça a le don de m'apaiser. Et Dieu sait que peu de choses peuvent. Ma journée n'a pas été fameuse, de la paperasse par là, des clients désagréables... ça ne change pas tant que d'habitude en fait. Je me dirige vers la sortie de Boston. J'aime les promenades nocturnes, c'est comme une sorte d'échappatoire pour moi. L'air est doux, tout est tranquille jusqu'à que je sente un choc violent à l'arrière de ma voiture. "PUTAIN !" Mon volant se prend un coup comme s'il était coupable mais valait mieux que ça soit lui plutôt que celui ou celle qui m'a percuté. Sans prendre le temps de me calmer, je descends de là pour d'abord vérifier l'étendu des dégâts avant de faire face au coupable. Tout de suite j'entend des excuses, une garantie de frais. Je soupire et tourne la tête derrière moi voir qui s'adresse à moi. Jade. Encore elle. Stupide princesse. Pas grand chose la rattrape celle-là. "Oui moi, mais c'est toi qui vient de défoncer ma caisse." Le tas de ferraille qui me sert de caisse plutôt, mais ça je me garde de le dire. Ça reste mon tas de ferraille à moi. Même si sa BMW de serie 6, voiture que j'ai de suite identifié dû à ma passion pour l'automobile, a bien plus pris que la mienne mais je refuse qu'elle s'en sorte aussi facilement. "J'en veux pas de ton argent. Sers-toi en pour des cours de conduite plutôt." lâchait-je d'un ton sec. Cette fille ne mérite rien d'autres que je sois méchant avec elle. Difficile d'être plus odieux qu'elle ne l'est de toute façon. Mauvais souvenir de la première rencontre. "T'as décidé de me pourrir la vie ou quoi ?" Ça en a tout l'air.
Revenir en haut Aller en bas
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Yanérik Bramwell
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102355-yanerik-bramwell-xavier-serrano#3731634 http://www.i-love-harvard.com/t102463-ohhh-you-touch-my-tralala-yanerik http://www.i-love-harvard.com/t102589-yanerik-bramwell-456-858-9994#3737736 http://www.i-love-harvard.com/t102571-yanerik-bramwell#3737167
Yanérik Bramwell
En ligne
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston. Dans un appartement trop petit, mais c'est tout ce que je peux m'offrir pour l'instant. J'ai posé mes affaires ici le : 25/07/2018 et depuis, j'ai posté : 2803 messages et fait : 3 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en communication et multimédiat et j'occupe deux petits boulots pour subvenir à mes besoins. Caissier dans une supérette et barman le week-end. et côté coeur, je suis : célibataire. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 0 Oh et puis, on dit que je ressemble à : Nicolas Simoes D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Maelstrom (Marie) , et un grand merci à : Sweet disaster ✽ DC/TC : : Davi Carvalho (A. Rosende) & Silas Rothschild (D. Montgomery)




(#) Mer 26 Déc - 5:02

Quoi ? Il est sérieux celui-là ? Il ose me parler de cette façon, à moi ? « J’viens de me dire que je m’excusais, t’es sourd ou quoi ? » Commençai-je à m’emporter, comme d’habitude. « Il y avait cet écureuil au milieu de... » Je me coupe dans mon élan et soupire fortement. Pourquoi faudrait-il que je commence à me justifier ? Je suis Jade de Luxembourg, je n’ai rien à devoir à personne après tout. « Pardon ? J’ai cru avoir mal entendu. Qu’est-ce que t’as osé me dire ? » Je suis abasourdie, rare sont les personnes qui me parlent sur ce ton et je ne supporte en aucun cas qu’un homme, aussi beau soit-il, me manque de respect de cette façon. « C’est dommage que ce soit ton déchet ambulant que j’ai embouti et non l’homme à l’intérieur ! » Je n’ose même pas répondre à son autre provocation, puisque de toute évidence, je regrette déjà amèrement de m’être aventuré jusqu’ici, j’aurais dû rester bien confortablement au chaud, chez moi, emmitouflé dans ma couette à regarder un film à l’eau de rose comme j’en avais l’intention au tout début. Après avoir pris une grande inspiration, je me retourne pour voir les dégâts de la voiture et mes jambes recommencent à trembler. Ma main se pose comme instinctivement sur ma cuisse droite, endroit où se trouve ma cicatrice, en repensant de nouveau à cette terrible soirée qui a faillie me coûter la vie. « Je dois m’asseoir ! » Je déglutis difficilement, tout en grelottant et me retourne vers Tommy, essayant de garder contenance, avant de prendre mon téléphone portable dans ma main pour appeler quelqu’un. « Évidemment, aucun réseau, quelle surprise ! » Je passe ma main dans mes cheveux et donne un coup de talon haut contre la roue avant de ma voiture, en bien mauvais état. « Tu comptes m’aider ou t’attends le bon Dieu ? » Est-ce que c’est trop demandé un peu de galanterie dans ce trou paumé ?
Revenir en haut Aller en bas
URBAN CITIZEN
Tommy Falcone
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99488-tommy-falcone-maverick-mconnell http://www.i-love-harvard.com/t99645-beast-inside-tommy http://www.i-love-harvard.com/t99649-tommy-falcone-459-778-0220
Tommy Falcone
J'ai : 25 ans et je vis à : Boston dans un appart miteux en solo. J'ai posé mes affaires ici le : 21/12/2018 et depuis, j'ai posté : 78 messages et fait : 0 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : mécanicien et côté coeur, je suis : célibataire Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 70 Oh et puis, on dit que je ressemble à : maverick mcconnell D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : al saheem/david , et un grand merci à : ©ailahoz ma gueuse préférée ✽ DC/TC : : non.


1. fils de bandits, le garçon n'a jamais eu le sentiment d'avoir des parents. son père et sa mère préférant la drogue et l'alcool que leurs enfants, c'est un habitué du délaissement. il est aussi demi-frère de deux inconnus, résultat de tromperie commise par son père mais ne les connaît pas. 2. les Basaïa sont connus des services sociaux new-yorkais. à cause de plaintes répétitives, la famille a eu droit à plusieurs visites dans leur maison du quartier mouvementé Morrisania dans le Bronx. là où toutes sortes de substances illicites règnent, tout comme meurtre et violence. rien d'un endroit sain, on l'accorde. 3. la mère derrière les barreaux, l'incapable de père trop occupé à sombrer plutôt qu'à agir comme un adulte responsable, l'inévitable arriva. tout comme Jacob, Kat et Laura avec qui il n'a même pas eu le temps de tisser de lien, il a été balancé dans une famille d'accueil. une, deux, trois, puis quatre. cinq, six et huit, neuf. puis la dixième. la fois de trop. Marco porte encore des hématomes témoignant de la maltraitance dont il subit. il n'a jamais rien dit mais il était à rien d'exploser. armé d'un sac à dos contenant le minimum pour survivre, il décide de fuir. loin, là où personne le trouverait. 4. débrouillard, il enchaîne plusieurs bus, dormant quelques nuits à la belle étoile et fini à Boston. c'est la ville qu'il a choisi pour tout effacer et recommencer. 5. à présent, il se fait appeler Tommy. Marco n'existe plus. il s'efforce d'oublier son passé. il n'a pas poursuivi ses études, l'école n'étant pas fait pour lui. d'abord barman, dealeur en parallèle. pas idéal comme job mais plutôt crever que de faire marche arrière. il arrive à obtenir un appartement. bien que miteux, il s'y sent bien. c'est vivre dans la luxure qui le mettrait mal à l'aise. 6. il a un problème qu'il juge pouvoir résoudre seul - comme il l'a toujours fait -, il a du mal à gérer sa colère. des crises se manifestent parfois. un besoin insoutenable de taper dans quelque chose. à extérioriser quitte à se mettre en danger. 7. depuis quelques mois, il est mécanicien dans le garage d'un ami qui lui a proposé de co-gérer la firme avec lui. cela tombe à pic pour un passionné d'automobiles comme lui. Tommy s'en sort plutôt pas mal pour un vagabond partant de rien. dépendant de personne, il a à peu près tout ce dont il a rêver. presque, parce que même si ça le tuerait de l'admettre, son seul regret est de n'avoir jamais essayer de retrouver ses frères et soeurs. après tout, même s'ils sont sa famille biologique, son passé, comme lui, ils n'ont rien demandé de toute cette misère et peut-être même qu'ils ne sont pas si loin qu'il ne le pense.

-- attirant, ambitieux, solitaire, caractériel, intrépide, indépendant, franc, persuasif, séducteur, joueur, athlétique, mystérieux, attachant, protecteur, passionné, borné, possessif, non-chalant, distant aux premiers abords, méfiant, observateur, impulsif, un brin sûr de lui


RPS - stella#2,,prénom


(#) Jeu 24 Jan - 1:24

"C'est pas tes excuses qui vont réparer les choses !" Je m'emporte à mon tour mais comment je pourrais garder mon calme ? "Imbécile." que je murmure assez fort pour qu'elle entende. C'est bien mérité. Elle fait tout pour m'énerver avec son petit air prétentieux de petite fille gâtée. "T'as très bien entendu mais je peux répéter si tu veux." Je sais pas si c'est d'avoir mentionner son argent ou le fait que je lui tienne tête qui la vexe autant mais elle pensait pas que je me laisserai faire comme elle doit en avoir l'habitude avec les autres, si ? C'est mal me connaître. Elle ne me connaît vraiment pas. "Réessaye une prochaine fois. Je suis sûr que tu me manqueras encore et à chaque fois." Notre engueulade semble légèrement perdre son souffle. Je fais quelques pas pour m'éloigner. C'est pas beau et je me demande comment je vais pouvoir rectifier le tir vu le trou laissé sur la carrosserie. Et voilà que je l'entends de nouveau. "Et t'as besoin que je t'aide pour ça, son Altesse ?" Je soupire et secoue la tête, exaspéré. J'aspirais à passer un bon moment avant de rentrer dans ma piaule pas croiser un cauchemar. "Tu t'attendais à quoi ? On est au milieu de nulle part." Je remarque la tremblote sur ses jambes, qu'elle peine à rester en équilibre debout mais pas sa cicatrice. Mauvaise conductrice, comédienne. Elle en a des cordes à son arc. "Tu comptes m'amadouer en faisant la blessée maintenant ? Ça ne fonctionnera pas." Je fais comprendre à Jade que je n'ai pas l'intention de l'aider. Je suis pas le prince sur son cheval blanc. Le temps que je me sorte une clope pour fumer et surtout l'ignorer, je vois qu'elle est au sol, le teint pâle. "Eh merde." L'impact était violent ça serait pas si étonnant qu'elle ait quelque chose. Je me mets à sa hauteur et la dévisage presque inquiet. "Qu'est-ce qui ne va pas ? T'as mal quelque part ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: