informations
Cette nouvelle version est signée nympheas et persona. Comme vous pouvez le constater, des nouveaux codes ont été mis en place pour donner un petit vent de fraîcheur à notre beau forum et pour ce miracle, on remercie aussi persona. Merci aussi à dark dreams. pour l'installation et la personnalisation de plusieurs tutoriaux ainsi que pour son aide dans les réglages des nouveaux codes ainsi que leurs bugs. Nous remercions également cc crush (listings des membres), ange tuteur (messenger) et never utopia (barre latérale) pour leurs aides précieuse.



 
 ::  :: Archives 2012-2019 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(daniel) - spit me out like hot wasabi

Anonymous

(daniel) - spit me out like hot wasabi Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTVen 7 Déc - 10:55
y a ce genre de personne insupportable. daniel en fait partie. en quelques secondes il a réussit à déclencher une crise de nerf. sérieusement ? en quoi c'est mon problème s'il n'est pas foutu d’épeler correctement son nom ? mais monsieur menace, monsieur insiste et monsieur veut absolument que je me déplace. au préalable j'ai rempli ce bout de papier pour la deuxième prête à le lui faire avaler. seul l'ordre reste encore à remplir. soupirant, je me garais non loin de la quincy house verrouillant ma voiture après être sortie pour faire quelques pas en direction de la bâtisse. et je déteste les regards que l'on peut me porter. ceux qui dérivent sur mes bras à la recherche des marques prouvant que je l'ai bien. pas de chance, on est en hiver les gars. vous verrez rien d'autres que les manches de mon pull qui servent à recouvrir le tout. puis quoi ? je suis un spectacle maintenant ? peut être qu'ils auraient besoin d'un show. je lance un regard furieux à une trop proche qui s'empresse de détourner le regard comme si j'allais lui refiler quoi que ce soit. « c'est pas contagieux débile » je lève les yeux au ciel, exaspérée par la bêtise de l'être humain en général. j'monte les marches, demande à voir le daniel en question. visiblement, m'aider semble pas être la priorité générale. bonjour l'altruisme. j'soupire encore et m'aventure toute seule dans la maison. au final, retrouver la pièce où sont entassés toutes ses peintures n'est pas si difficile et bingo, quand je pousse la porte, il est là, visiblement d'humeur à laisser son côté artistique parler. « c'est laid. » j'pose le chèque sur un endroit libre avant de reprendre. « tu pourras remplir l'ordre tout seul, y aura pas de souci comme ça. » et maintenant, va chier.

@daniel wright
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

(daniel) - spit me out like hot wasabi Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 10 Déc - 23:11
J’aurais pu envoyer un truc du genre ‘je sais ce qu’il t’est arrivé. Je suis là si tu veux parler ou si tu te sens l’envie de te tailler les veines once again.’ Mais, ça serait sorti d’où ? J’étais censé lui avoir vendu une toile et basta. Déjà que j’avais débarqué de nul part sur son instagram la dernière fois. Alors j’avais ravalé mes mots réconfortants, de toute façon soyons honnête j’étais une quiche pour ça, la preuve mon pif en sang quand j’avais tenté quelque chose pour rebooster Meghan, bref, j’avais opté avec Cami pour autre chose. Quémander mon paiement, inventant l’excuse d’un chèque impossible à encaisser, erreur d’orthographe sur mon nom. Puis j’exigeais qu’elle me l’amène en personne. Cami c’était tout. Je ne pouvais pas la perdre, hors de question. L’avoir devant moi allait me permettre de constater qu’elle allait ‘bien’. Elle déboula dans ma chambre alors que j’étais en plein barbouillage de toiles. J’avais pas mal de commandes pour les fêtes de fin d’année. Le commentaire fut direct et tranchant. « La subtilité de mon art n’est pas à la portée de tous les regards. » Elle s’empressait de poser le chèque, et me laissait le soin de remplir l’ordre. Comme je sentais qu’elle allait tourner les talons bien vite, je jouais encore une fois la provoc. « C’est bête de faire Harvard et de pas savoir écrire correctement. » Sourire. Je souris pas de mes conneries, je souris parce qu’elle était là devant moi. Cette simple constatation, quand j’avais été à deux doigts de la perdre, quand elle avait voulu passer l’arme à gauche, bah moi ça me faisait sourire comme un con. Et pour essayer de masquer mon émotion, je lançai un coup d’œil au chèque et je repris : « Faut que tu le refasses, c’est 10 milles désormais. » Oui, elle avait fait cinq milles, comme la dernière fois mais… « Tu comprends, y’a les intérêts de retard tout ça… » Je raconterais n’importe quoi pour la retenir un peu dans cette pièce en fait.

@Camila Wildingham
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

(daniel) - spit me out like hot wasabi Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTMar 11 Déc - 0:48
je m’en fiche de pas être polie pour la peine. je me fiche bien que tu critiques ma manière d’être ou que tu racontes à tout le monde par la suite que j’suis rien d’autre qu’une petite conne. dans tous les cas, c’est sûrement la vérité et de toute manière, je m’en fous. littéralement. j’en ai juste plus rien à foutre. que ça soit de toi, de tes toiles, de ton chèque ou bien de ce que l’on pourra penser de moi. « c’est pas de l’art, c’est de la merde. » des tâches de couleurs que tu fais un peu partout et que tu te permets de vendre une fortune comme si t’étais un artiste de renom. c’est pas de l’art, c’est un gribouillage que n’importe quel gamin serait capable de faire. mais continue de croire que c’est bien si ça peut redorer ton égo. « c’est bête de faire harvard et de pas savoir épeler. » si tu veux jouer à ça, j’peux répondre. et puis non en fait. je m’en fous. critique ce que tu veux, c’plus mon souci. j’suis probablement conne et tout ce que tu veux, pense le, ça m’fait ni chaud ni froid. sauf que ton sourire, j’voudrais bien te le faire ravaler. te coller mon poing dans la figure et te faire taire. « pardon ? » j’sers les poings, cette rage au ventre. et puis non, j’ai pas envie de me battre. prends dix milles, prends plus, l’héritage de papa doit bien servir à quelque chose. j’sors mon chéquier, déchire un bout de papier que je te tends. « tiens, sait-on jamais que j’sois pas capable de l’écrire » et bouge toi. comme ça je signe et on parle plus. mais m’fait pas perdre mon temps pour une connerie du genre. j’ai pas envie.
Revenir en haut Aller en bas

(daniel) - spit me out like hot wasabi Empty
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Archives 2012-2019-
Sauter vers: