::  :: Travel the World Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Found me the edge of something beautiful and loud ~ Sorio

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
HARVARD'S STUDENT
Soraya E. Delfino
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t97717-soraya-e-delfino-cailin-russo#3580899 http://www.i-love-harvard.com/t97776-soraya-s-eclater-encore-toujours-a-jamais-sans-s-arreter#3582628 http://www.i-love-harvard.com/t97775-soraya-e-delfino-456-593-9327?nid=38#3582587 http://www.i-love-harvard.com/t97787-http-formspring-me-sorayadelfino#3583083 http://www.i-love-harvard.com/t97786-http-instagram-com-soyadel http://www.i-love-harvard.com/t97784-soraya-e-delfino#3582983
avatar
En ligne
J'ai : 25 ans et je vis à : Avec son Apple pie . J'ai posé mes affaires ici le : 03/11/2018 et depuis, j'ai posté : 748 messages et gagné : 959 points. Actuellement, je suis : Etudiante en Relations internationale & économie et côté coeur, je suis : La propriété privée de Rio, un Brésilien sexy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Carmella Rose ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Opalline ou Cécé pour les intimes , et un grand merci à : Lilousilver ✽ DC/TC : : Alban X. Goldsmith & Virgil T. Wellington


SORAYA ERIN DELFINO
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
Soraya est née à Boston et y a vécu ses cinq premières années, pour finalement partir avec sa mère à Philadelphie. Et pour cause : son père menait une double vie. Il est déjà marié, il a déjà un fils, chose que la mère de Soraya ne supporte pas. Soraya n’a pas grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Durant son adolescence, elle a dû trouver des petits boulots pour pouvoir aider sa mère à payer les factures, jusqu’à finalement apprendre que cette dernière est atteinte d’une tumeur au cerveau. Elle meurt alors que la jeune fille a vingt-trois ans, Soraya se retrouve livrée à elle-même pendant quelques semaines. Aujourd’hui, son père s’est rappelée qu’elle existe et depuis deux ans, elle vit à Boston chez ce dernier. Elle ne supporte pas son demi-frère et réciproquement, elle ne s’entend pas avec sa belle-mère et en veut terriblement à son père. Aujourd’hui elle sait ce que c’est d’avoir de l’argent, et elle en profite bien.




Elle n’est pas à l’aise avec les hommes, même si elle montre le contraire elle est italienne du côté de son père Elle ne parle pas très bien italien, mais son père souhaite qu’elle prenne des cours Soraya souhaite devenir quelqu’un dans le monde des affaires, et s’intéresse beaucoup à l’entreprise de son père Elle n’a jamais rien fait avec un homme c’est une fêtarde qui aime sortir en soirée elle a un caractère bien trempé elle est archi protectrice avec les personnes qui lui sont importantes elle n’enchaine pas les coups d’un soir elle aime les jolies fringues, le shopping, les chaussures et est totalement accro au vernis elle passe sa vie sur son portable, ça a le don d’exaspérer sa belle-mère Elle ne supporte pas son demi-frère elle fait du sport en salle et du footing de temps en temps elle refuse d’être oubliée, c’est pourquoi elle prend assez mal le manque de nouvelle de ses proches elle peut parfois avoir les attitudes d’une petite princesse capricieuse c’est une véritable chiante, mais attachante elle est râleuse professionnelle elle est totalement accro au starbucks elle aimerait que son demi-frère lui fasse tester la F1, mais n'ose même pas lui demander Elle fait de la Zumba deux fois par semaine



THAT'S MY FAMILY PORTRAIT
WE LOOK PRETTY HAPPY
VINCENZO est son demi-frère. Elle ne le supporte pas et réciproquement. Soraya a conscience qu'à cause d'elle sa famille ne frise plus la perfection et qu'à ses yeux, elle est tout sauf la perfection. Elle s'en fout, mais en attendant, elle lui rend bien.


IT'S A LOVE STORY
THIS LOVE IS DIFFICULT
P R E S E N T | RIO c'est le gars qui lui plait, et avec qui elle essaie d'être en confiance. Avec les jours, les moments passés en sa présence, elle parvient à s'ouvrir un peu plus. C'est une bonne chose, et Soraya fait confiance en son instinct, et ses envies: l'envie de le connaitre davantage, l'envie de vivre d'autres moments avec lui, l'envie de voir où ça peut les mener, petit à petit. Oui, elle a vraiment envie d'y croire, cette fois.
P A S T | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra.


MY OATH TO YOU
BEST FRIENDS DON'T HAVE TO PRETEND
B E S T | THEO est son meilleur ami. Autant dire qu'ils sont totalement différents, mais complémentaires. Soso essaie toujours de s'intéresser à sa passion pour les jeux vidéos, mais perd vite patience lorsqu'il faut manier l'engin. A côté de ça, elle préfère lui tirer les vers du nez et l'interroger sur ses histoires, ou du moins son histoire avec Maddox. Il est probablement un des rares hommes en qui elle a une confiance aveugle et passer du temps avec lui est toujours ressourçant pour la demoiselle. PHOENIX & PHILIPPA sont ses meilleures amies depuis son arrivée à Harvard. Elles font un peu tout ensemble, tout comme elles se disent tout et sont inséparables au point de ne plus s'étonner de se faire inviter à des soirées où elle ne connait pas une seule personne. APPLE c'est l'amie d'enfance lorsque Soraya allait passer les vacances chez ses grands-parents. Elles ont toujours été très proches et même en grandissant, alors qu'elles sont diamétralement opposées, elles ont gardé une certaine proximité. Apple essaie de pousser Soso à sortir un peu de sa zone de confort et à l'inverse, Soraya lui apporte un peu d'équilibre et de douceur. A elles deux, elles trouvent leur compte, ça leur convient très bien.
F R I E N D S | SASKIA et Soraya se sont rencontrées en soirée. Mieux, elles se sont même rencontrées dans les toilettes de ladite soirée. Le goût de la fête ont rapproché les deux jeunes filles qui, aujourd'hui, s'entendent à merveille et n'hésite pas à faire appelle à l'autre lorsqu'elles ressentent le besoin de s'amuser. .



(#) Mar 04 Déc 2018, 14:42
Avoir confiance en soi, ce n’est pas toujours simple. Pourtant, contrairement à certaines filles j’ai un peu plus de chance. Si j’étais en surpoids, si j’avais de gros problèmes de peaux ou d’autres soucis, ce serait encore plus compliqué. A ce niveau, je me sens déjà un peu privilégiée, peut-être aussi parce que je fais ce qu’il faut pour « C’est dur d’avoir confiance. J’ai l’impression qu’une fois qu’on la donne, on finit toujours par être déçu. ». Malgré tout, j’ai envie de me dire que quelque part, on finira bien par tomber sur quelqu’un qui n’en abusera pas. C’est peut-être naïf de continuer à espérer ça, mais au fond je crois que j’ai quand même envie d’y croire. Je pince mes lèvres entre elles lorsqu’il émet l’hypothèse qu’un je ne sais quoi fait que je bloque avec les hommes en général. Le problème, c’est que je ne sais pas quoi, ni pourquoi. Je n’ai pas envie de consulter pour ça, ni envie de me faire psychanalyser. On va très probablement me dire que le fait de ne pas avoir vécu avec mon père y est pour quelque chose. Peut-être même que j’ai peur que ce que ma mère a vécu avec lui se reproduise avec moi. Tout ça, c’est le genre de baratin que nous sortent les psys, et même s’ils ont raison, visiblement je n’ai même pas besoin de perdre mon temps à suivre des séances, j’ai trouvé la réponse toute seule comme une grande. « Je ne juge pas, chacun fait bien ce qu’il veut de ses fesses. J’ai des copines qui n’ont pas le même point de vue que moi et qui n’ont aucun scrupule à écarter les cuisses plus facilement, je ne les juge pas pour autant. Je dis juste que moi c’est pas mon cas et j’en suis bien contente. Peut-être que ça t’a apporté un certain réconfort de coucher avec plein de filles, j’en sais trop rien. Mais c’est peut-être justement ça le problème en ce qui me concerne : j’ai pas envie d’être le réconfort d’une nuit.» Je crois qu’au fond, on arrive toujours à être le ou la remplaçante. On a ce statut pendant un certain temps, puis parfois, ça fonctionne. C’est ce que j’espèce peut-être naïvement. « Parce que… t’es un fêtard. Et parce que quand on a été se perdre dans les bois, t’allais pas dormir à 20 heures, monsieur. »  J’évite de lui rappeler que dans mon cas, c’est plus compliqué lorsqu’il s’agit d’aller dormir. Si je ne me dépense pas un peu de la journée, c’est mort pour parvenir à me faire dormir à une heure raisonnable. « Tant de générosité en toi dis donc. Tu ferais ça ? » lui demandais-je avec un petit air étonné « Fais gaffe, parce qu’une fois de retour à Boston, je pourrais y prendre goût et me taper l’incruste dans ton lit  » un petit sourire espiègle se dessine sur mon visage. Petit à petit, je crois que je me déride avec Rio et c’est peut-être pas plus mal, voir même est-ce un bon signe. Malgré tout, j’ai toujours plusieurs inquiétudes qui prennent le dessus sur mes pensées. Je ne sais pas comment gérer le moment que nous vivons, malgré que ça me plaise, j’éprouve un certain malaise, ou une impression de ‘trop vite’. J’ai besoin d’un peu de temps, je crois et me bloque littéralement. Le contact des mains de Rio sur mon corps me procure des sensations inconnues, mais agréables, et j’apprécie l’instant jusqu’à ce que cette inquiétude et ces doutes prennent le dessus sur le reste. Je m’en veux de lui infliger ça au point que ma culpabilité se lit sur mon visage. « Je suis vraiment désolée. » je sais que le problème ne vient pas de lui, loin de là. Depuis tout à l’heure il est à l’écoute et très délicat, mais c’est moi qui bloque. Malgré tout, je suis contente d’avoir été un peu plus loin qu’à l’ordinaire ; je me dis que c’est une preuve de confiance qui se développe tout doucement. Je m’approche pour lui déposer un baiser dans le creux de son cou, preuve qu’il n’est en rien dans mon blocage et en même temps pour le remercier d’être compréhensif « tu pourras rêver de mes seins, c’est déjà bien… » dis-je pour le taquiner et essayer de disperser un peu le malaise. « Manger, se balader, ou les deux, c’est comme tu veux » je me rhabille et attends que Rio termine lui aussi de se préparer. Je peine à ne pas repenser au moment qu’on vient de passer, tout comme à ne pas me sentir gênée par ma capacité à tout faire foirer avec mes blocages à répétition. « Tu crois que je peux me faire pardonner d’une quelconque manière ? » lui demandais-je, hésitante.




THE SHELLS CRACK UNDER OUR SHOES LIKE PUNCTUATION POINTS. THE PLANETS BEND BETWEEN US ; A HUNDRED MILLION SUNS AND STARS. THE SEA FILLED IN THE SILENCE BEFORE YOU SAID THOSE WORDS AND NOW EVEN IN THE DARKNESS, I CAN SEE HOW HAPPY YOU ARE. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Rio Vaz
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90178-rio-alves-anthony-gastelier http://www.i-love-harvard.com/t90227-rio-alves-i-m-you-worst-nightmare-a http://www.i-love-harvard.com/t95817p110-rio-vaz-456-889-1903#3507601 http://www.i-love-harvard.com/t90338-http-instagram-com-rioalv http://www.i-love-harvard.com/t90974-snap-rioalv#3335631 http://www.i-love-harvard.com/t90232-rio-alves#3306051
avatar
J'ai : 25 ans et je vis à : Cambridge . J'ai posé mes affaires ici le : 09/05/2018 et depuis, j'ai posté : 2864 messages et gagné : 1874 points. Actuellement, je suis : Etudiant en finance (M) et Arts (m) et je suis aussi tatoueur pour laisser parler mon talent et côté coeur, je suis : avec une femme qui me donne envie d'oublier mon passé (Soraya) Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : Je suis le mec qui n'en a rien à foutre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Anthony Gastelier ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lovelypanda , et un grand merci à : candy apple ✽ DC/TC : : Aurora Strauss & Apple b. Spector (MH)

MY PORTRAIT

A beating heart of stone


Infos 1. C’est le 03.11.1993 que je prends ma première bouffée d’air pur à Sao Polo au Brésil. Mes parents ne peuvent contenir leur émotion. Enfin, ils ont réussi à avoir un enfant. Et je ne serais pas le seul enfant qu’ils auront, ils s’en font la promesse. Ma mère, qui adore Rio de Janeiro trouve tout de suite mon prénom. Ce sera Rio, mais elle veut aussi que mon second prénom soit celui de son père, Adriel. 2. Ma famille est très riche et mes parents, bien que toujours très occupés ont toujours fait en sorte d’être présents et qu’on ne manque de rien. 3. J'ai une petite soeur, et je me suis toujours fais la promesse de la protéger et de jouer mon rôle de grand frère toujours à fond. 4. Nos parents ont finalement déménagés pour pouvoir nous offrir une vie encore meilleure aux Etats-Unis. J’allais avoir 10 ans. Et ma petite soeur 5. Boston fut tout de suite notre destination. Un nouvel air, un nouvel espace, une toute nouvelle vie pour tout le monde.  5. J’ai toujours été quelqu’un d’assez solitaire, mais toujours présent pour ma soeur. Je le serais toujours, elle est ma chaire et mon sang. Mais lorsque j’ai rencontré ma première petite amie, j’avais 16 ans et tout allait changer. Nous sommes restés ensemble jusqu’à mes 22 ans, je n’aurais jamais pensé tomber fou amoureux d’elle et pourtant. C’était chose faite. Nous avons fait pas mal de conneries tous les deux, nous nous ressemblions sur tellement de points, que je ne pouvais pas ne pas craquer. Finalement, elle est tombée enceinte, bien évidemment, nous n’allions pas nous en débarrasser. Nous avions fait la connerie de ne pas nous protéger, nous devions assumer. Mais malheureusement, nous avons perdu le bébé. Ce fut la fin de notre couple. Elle est partie un soir sans rien dire. 6. Je me suis remis à être assez solitaire même si j’ai bien évidemment quelques amis. Ma famille est la chose la plus importante pour moi, je ferais tout pour ma famille et surtout pour ma petite soeur que je protège bien trop. 7. J’ai pour mauvaise habitude de fumer. Je n’y peux rien. J’ai tenté d’arrêter de fumer mais rien n’y fait, j’aime trop la clope même si je sais qu’elle peut finir par me tuer. Je ne vis qu’une fois. 8. Avec l’argent de papa et maman, je profite à fond. Je ne me prive pas et ils ne sont jamais regardant non plus. Malgré tout, j’ai tout de même commencé à travailler. Je suis devenu tatoueur. J’ai la chance de savoir vraiment bien dessiner, j’ai même déjà fait le portrait de chaque personne que constitue la famille Vaz. J’ai ce don, et je ne compte pas le gâcher. J’ai arrêté mes études quand mon ex à perdu le bébé, un peu à la dérive. J’ai finalement repris mes études pour faire plaisir à ma famille mais sans grand conviction. Mes parents ne sont pas contre l’idée que j’arrête cependant, il serait mieux pour moi que je continue les études. J’ai accepté pour leur faire plaisir de reprendre les études dans la finance et tout ce qui touche aux grandes entreprises. Ils pensent que comme ça je vais pouvoir mettre mon intelligence à profit. Oui, j’ai un QI qui dépasse un peu la moyenne mais je ne vante absolument pas. 9. Je suis un brin trop dépensier. Mais ce n’est jamais vraiment pour moi. C’est surtout pour ma famille. Je dépense sans compter. Je leur offre plein de choses. J’adore aussi voyager, l’argent va donc beaucoup dans les voyages. Bien évidemment, j’aime prendre soin de moi, je mets mon physique en avant parce que je sais que je plais et aujourd’hui, je ne veux plus de relations sérieuses. Depuis le départ de mon ex, mon cœur n’a jamais été donné à quelqu'un d’autre et il en est d’ailleurs hors de question. 10. Malgré mon intelligence, je ne la mets absolument pas à profit. Je n’ai pas besoin de beaucoup travailler pour avoir de bonnes notes mais je fais le minimum, c’est déjà pas mal. 11. j’ai choisi de ne pas entrer dans une maison pour le moment, peut-être que plus tard, je prendrai l’initiative de me mélanger. Pour le moment, je n’en ai pas envie. 12. Je suis trilingue, je parle Portugais, Anglais et français. 14. Que la fête commence les amis !



FRIENDS MUST BE TRUSTED

Yeah, you're a natural


PRENOM l Textetextetextetextetextetexte
CRYSTAL Je la considère comme ma sœur. Nous avons tous les deux grandis ensemble, jusqu'à ce que mes parents décident de quitter le Brésil à mes 6 ans. Nos parents étaient inséparables, ce qui nous a tout de suite rapprochés elle et moi. Nous faisions tout ensemble, nous prenions les douches ensemble quand nos parents voulaient qu'on économise l'eau même si mes parents n'avaient pas de soucis avec l'argent, ils trouvaient çà mignon. Petits bisous enfantins, innocents, c'était mon premier crush. Nous avons toujours gardé contact, même durant les périodes de mou. J'aime lui foutre la honte, et elle me le rend bien.


LOVE MUST BE DEAD

It’s where my demons hide


SORAYA l Elle me donne envie d'avancer, malgré mes réticences et mon passé trop lourd. La jeune femme est un rayon de soleil, et je ne sais pas ce qu'il se passera pour nous, mais pour l'instant, elle me donne envie d'oublier mon passé et de me concentrer sur notre présent.
KARA l C'est mon ex. Celle avec qui j'ai partagé tellement en 6 ans de relation. Elle était tout pour moi, la femme de ma vie, celle qui porterait mes enfants, celle à qui je mettrai un anneau au doigt. Mais malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu. Après la fausse couche, elle est partie, me brisant le cœur et me laissant derrière elle.


❈ ❈

(#) Mer 05 Déc 2018, 08:45
Je n’ai jamais eu de problèmes de confiance. Je n’ai jamais été très regardant non plus sur les gens qui pouvaient être autour de moi. J’ai toujours vécu dans mon monde et je pense que c’est aussi pour ça que je me fiche pas mal que les gens parlent de moi. En bien comme en mal d’ailleurs. Cependant, si j’apprends par quelqu’un qu’on parle de moi et que çà continue sans cesse alors que je ne dis rien et ne fais rien, là, je pourrais peut-être un petit peu m’énerver. Je ne cherche pas à plaire aux gens. Je m’en fiche pas mal. Pourtant, je te jure, que tu peux avoir confiance en toi. Pour ce qui est d’avoir confiance aux gens, ce n’est pas pareil, je le sais très bien. Moi-même, j’avais du mal à faire confiance aux autres. Il faut du temps, rien ne t’oblige à tout de suite donner ta confiance aux autres. même si je suis quelqu’un de très confiant, je ne donne pourtant pas ma confiance aussi rapidement qu’elle pourrait le croire. Je suis le genre de type à me méfier avant toute chose. Mais elle a raison, on peut la donner et finalement finir par être vraiment déçu. Cela dépend sur la personne sur laquelle tu tombes finalement car je sais que j’ai été déçu quelque fois mais pour d’autres, j’ai vraiment eu de très belles surprises. Khaled est mon meilleur ami, c’est ma couille gauche, et petite soit dit en passant (a) et c’est une très belle rencontre. Une belle surprise même s’il peut penser parfois que je ne lui fais pas confiance car je reste un peu secret. Cependant, il est pourtant l’un des rares avec qui je parle encore et à qui je pourrais laisser ma vie. Et je crois en cette réciprocité. Oui, tout le monde est libre de faire ce qu’il souhaite. Et toi si t’es encore vierge, c’est bien parce que tu voulais te préserver et pas faire çà avec n’importe qui. Et c’est tout à ton honneur aussi de toute manière. Chacun ses croyances, et ses envies. je grimace parce que j’aimerais revenir sur ce qu’elle a dit à la fin. Ce n’est pas mon réconfort d’une nuit. Du moins, peut-être, je ne sais pas. Non, je le sais, ce n’est pas mon réconfort d’une nuit, après pour le reste, je ne sais pas. Je pense que nous sommes tous le réconfort de quelqu’un, du moins, pour la majorité d’entre nous. Après je ne sais pas si je peux être le réconfort de Soraya étant donné qu’elle est vierge. Mais vierge ne veut certainement pas dire sainte ni touche et ne veut pas dire non plus qu’elle n’est pas sorti avec un homme et n’a pas eu d’histoires d’amour. tu sous-entends que tu serais mon réconfort ? lui demande-je en arquant un sourcil. Je n’ai pas envie qu’elle pense çà. Elle aurait vraiment été mon réconfort, je lui aurais sauté dessus depuis le premier jour. tu retiens tout dis moi oui, elle m’écoute, et c’est appréciable aussi je dois bien l’admettre. Je hausse les épaules. Je ne suis pas généreux, je ne sais même pas ce que je suis finalement peut-être, si t’es sage lui dis-je avec un petit sourire. maintenant que tu sais ou j’habite, je ne peux même pas te dire que tu ne le sais pas et que tu auras du mal à me trouver plaisante-je. Je ne sais même pas si elle a retenu l’adresse de chez moi. Elle était un peu pompette. mais je sais que tu pourrais y prendre goût, tu n’as pas besoin de me le dire j’accompagne mes dires d’un petit clin d’œil. Qu’elle passe déjà ce nouveau weekend avec moi et nous verrons si elle veut toujours de ma compagnie par la suite. Nous finissons par aller un peu loin mais elle me stoppe. Elle a eu raison, parce que je n’aurais pas pu me contrôler si elle m’avait laissé encore un peu. ne t’excuse pas lui dis-je dans un murmure. Elle n’a pas à s’excuser. Bien évidemment je suis frustré et je vais l’être tout le weekend parce que je ne pourrais pas la toucher mais je ne vais pas la forcer et si elle n’est pas prête, je ne veux pas la lancer dans quelque chose qu’elle ne souhaite pas. J’étouffe un rire lorsqu’elle me dit que je pourrais rêver de ses seins. Elle est folle mais elle sait que je ne vais pas me gêner. je ne me gênerai pas, compte sur moi je lui fais un clin d’œil et nous nous préparons afin de pouvoir sortir et voir un peu ce qu’il y a aux alentours. Je vois que Soraya semble gênée et mal de m’avoir stoppé comme çà mais vraiment, ce n’est pas grave mais non arrête, je serai frustré c’est tout lui dis-je sur le ton de la plaisanterie et pour la taquiner un peu. Nous sortons pour découvrir les alentours et je lui propose de ne plus parler de ça.

La nuit a été courte, mais pas parce que nous avons fais l’amour, mais simplement parce qu’une demoiselle semble bien trop excitée à l’idée de découvrir le parc. Nous sommes dans les premiers à arriver, il y a déjà une foule de personnes derrière nous alors que les portes s’ouvrent enfin. Elle va avoir ma mort sur la conscience.







▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Find me at a quarter to three, cigarette in my hand •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Soraya E. Delfino
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t97717-soraya-e-delfino-cailin-russo#3580899 http://www.i-love-harvard.com/t97776-soraya-s-eclater-encore-toujours-a-jamais-sans-s-arreter#3582628 http://www.i-love-harvard.com/t97775-soraya-e-delfino-456-593-9327?nid=38#3582587 http://www.i-love-harvard.com/t97787-http-formspring-me-sorayadelfino#3583083 http://www.i-love-harvard.com/t97786-http-instagram-com-soyadel http://www.i-love-harvard.com/t97784-soraya-e-delfino#3582983
avatar
En ligne
J'ai : 25 ans et je vis à : Avec son Apple pie . J'ai posé mes affaires ici le : 03/11/2018 et depuis, j'ai posté : 748 messages et gagné : 959 points. Actuellement, je suis : Etudiante en Relations internationale & économie et côté coeur, je suis : La propriété privée de Rio, un Brésilien sexy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Carmella Rose ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Opalline ou Cécé pour les intimes , et un grand merci à : Lilousilver ✽ DC/TC : : Alban X. Goldsmith & Virgil T. Wellington


SORAYA ERIN DELFINO
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
Soraya est née à Boston et y a vécu ses cinq premières années, pour finalement partir avec sa mère à Philadelphie. Et pour cause : son père menait une double vie. Il est déjà marié, il a déjà un fils, chose que la mère de Soraya ne supporte pas. Soraya n’a pas grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Durant son adolescence, elle a dû trouver des petits boulots pour pouvoir aider sa mère à payer les factures, jusqu’à finalement apprendre que cette dernière est atteinte d’une tumeur au cerveau. Elle meurt alors que la jeune fille a vingt-trois ans, Soraya se retrouve livrée à elle-même pendant quelques semaines. Aujourd’hui, son père s’est rappelée qu’elle existe et depuis deux ans, elle vit à Boston chez ce dernier. Elle ne supporte pas son demi-frère et réciproquement, elle ne s’entend pas avec sa belle-mère et en veut terriblement à son père. Aujourd’hui elle sait ce que c’est d’avoir de l’argent, et elle en profite bien.




Elle n’est pas à l’aise avec les hommes, même si elle montre le contraire elle est italienne du côté de son père Elle ne parle pas très bien italien, mais son père souhaite qu’elle prenne des cours Soraya souhaite devenir quelqu’un dans le monde des affaires, et s’intéresse beaucoup à l’entreprise de son père Elle n’a jamais rien fait avec un homme c’est une fêtarde qui aime sortir en soirée elle a un caractère bien trempé elle est archi protectrice avec les personnes qui lui sont importantes elle n’enchaine pas les coups d’un soir elle aime les jolies fringues, le shopping, les chaussures et est totalement accro au vernis elle passe sa vie sur son portable, ça a le don d’exaspérer sa belle-mère Elle ne supporte pas son demi-frère elle fait du sport en salle et du footing de temps en temps elle refuse d’être oubliée, c’est pourquoi elle prend assez mal le manque de nouvelle de ses proches elle peut parfois avoir les attitudes d’une petite princesse capricieuse c’est une véritable chiante, mais attachante elle est râleuse professionnelle elle est totalement accro au starbucks elle aimerait que son demi-frère lui fasse tester la F1, mais n'ose même pas lui demander Elle fait de la Zumba deux fois par semaine



THAT'S MY FAMILY PORTRAIT
WE LOOK PRETTY HAPPY
VINCENZO est son demi-frère. Elle ne le supporte pas et réciproquement. Soraya a conscience qu'à cause d'elle sa famille ne frise plus la perfection et qu'à ses yeux, elle est tout sauf la perfection. Elle s'en fout, mais en attendant, elle lui rend bien.


IT'S A LOVE STORY
THIS LOVE IS DIFFICULT
P R E S E N T | RIO c'est le gars qui lui plait, et avec qui elle essaie d'être en confiance. Avec les jours, les moments passés en sa présence, elle parvient à s'ouvrir un peu plus. C'est une bonne chose, et Soraya fait confiance en son instinct, et ses envies: l'envie de le connaitre davantage, l'envie de vivre d'autres moments avec lui, l'envie de voir où ça peut les mener, petit à petit. Oui, elle a vraiment envie d'y croire, cette fois.
P A S T | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra.


MY OATH TO YOU
BEST FRIENDS DON'T HAVE TO PRETEND
B E S T | THEO est son meilleur ami. Autant dire qu'ils sont totalement différents, mais complémentaires. Soso essaie toujours de s'intéresser à sa passion pour les jeux vidéos, mais perd vite patience lorsqu'il faut manier l'engin. A côté de ça, elle préfère lui tirer les vers du nez et l'interroger sur ses histoires, ou du moins son histoire avec Maddox. Il est probablement un des rares hommes en qui elle a une confiance aveugle et passer du temps avec lui est toujours ressourçant pour la demoiselle. PHOENIX & PHILIPPA sont ses meilleures amies depuis son arrivée à Harvard. Elles font un peu tout ensemble, tout comme elles se disent tout et sont inséparables au point de ne plus s'étonner de se faire inviter à des soirées où elle ne connait pas une seule personne. APPLE c'est l'amie d'enfance lorsque Soraya allait passer les vacances chez ses grands-parents. Elles ont toujours été très proches et même en grandissant, alors qu'elles sont diamétralement opposées, elles ont gardé une certaine proximité. Apple essaie de pousser Soso à sortir un peu de sa zone de confort et à l'inverse, Soraya lui apporte un peu d'équilibre et de douceur. A elles deux, elles trouvent leur compte, ça leur convient très bien.
F R I E N D S | SASKIA et Soraya se sont rencontrées en soirée. Mieux, elles se sont même rencontrées dans les toilettes de ladite soirée. Le goût de la fête ont rapproché les deux jeunes filles qui, aujourd'hui, s'entendent à merveille et n'hésite pas à faire appelle à l'autre lorsqu'elles ressentent le besoin de s'amuser. .



(#) Mer 05 Déc 2018, 21:25
Donner ma confiance aux gens directement, c’est très difficile. Je pense que Rio l’a compris à force de me supporter depuis quelques petites semaines. Je suis une fille très compréhensible et ouverte à la communication, je crois, mais pour ce qui est de la confiance je suis très intransigeante. Cette confiance, je ne la donne qu’une fois, après je ne la donne plus. Je crois que ça vient aussi du fait que je suis rancunière, en tout cas dans mon cas, l’un ne va surement pas sans l’autre. « On a quand même quelques points en commun, non ? On fait pas facilement confiance, on est fêtards, on aime les voyages, il me semble que tu m’as dit que t’étais un peu rancunier, mais ça j’en suis plus certaine. Et puis le meilleur pour la fin : on est canons, faut bien l’admettre » dis-je en souriant « Tu vois la confiance en soi : j’apprends vite ! » je laisse un rire s’échapper de manière spontanée. J’aurais aussi pu ajouter qu’on avait Khaled en commun, mais dans ma situation c’est compliqué. Je n’ai plus de ses nouvelles, je ne lui en donne pas et je ne cherche pas à en avoir non plus. Je ne parle pas de lui, je ne demande rien à son sujet. Je souris à Rio, me concernant c’est plus un choix qui m’est imposé pour la simple et bonne raison que je ne fais pas vraiment confiance aux hommes au point de coucher avec pour le fun. Je n’ai pas vraiment eu d’histoire très sérieuses, ou pas aussi sérieuse que lui a eue avec son ex, puisque je les ai toujours relayées au second plan pour me consacrer à ma mère au maximum. On m’avait prévenue qu’elle ne vivrait plus cinq ans, c’est une épreuve de se dire que du jour au lendemain, tout peut s’arrêter. « Non pas du tout. Je ne parlais pas de toi. C’était dit d’une manière générale. » certaines personnes, hommes ou femmes, cherche le réconfort d’une nuit pour oublier le temps d’un instant. Il parait que ça aide et en soi, je ne juge pas. Mais moi j’attends plus que ça, peut-être justement parce que je n’ai jamais eu besoin de chercher se réconfort ; je n’ai jamais eu le cœur brisé. Je pense que si j’étais le réconfort d’une nuit de Rio, il en aurait déjà profité chez lui, lorsqu’il en a eu l’occasion. Je lance un regard satisfait à Rio, je ne retiens pas tout, seulement quand ça m’intéresse. C’est vrai que j’ai déjà retenu pas mal de choses le concernant, mais je peux encore me tromper sur d’autres. « T’as de la chance que je ne sois pas une nana incruste. Enfin pas autant que j’en ai l’air » même si je le dis, je ne pense pas débarquer à l’improviste. Encore moins tous les jours, je préfère prendre sur moi que de passer pour la fille pot-de-colle. Je pince mes lèvres entre elles lorsqu’il mes paroles. Qu’il rêve de ma poitrine, ma foi je m’en remettrai : de toute façon je ne le saurais pas. Mais… il y a toujours un mais… « Mais tu gardes ça pour toi, tu vas pas détailler mes seins avec tes potes. Je sais que c’est le genre de trucs que vous faites les mecs. » Je ne sais pas après si Rio entre dans le lot, mais j’ai absolument pas envie que mes seins deviennent la discussion, même le temps de cinq secondes, avec ses potes. Je n’ai pas la prétention de dire qu’il en parlerait en bien, mais que ce soit en bien ou en mal, j’aime autant qu’il garde ça pour lui « Ben c’est pas bon de rester frustré »… Je lui souris, c’est vrai je crois. Ou bien j’invente totalement.

***

Le lendemain matin, je me réveille avec les poules, grande première d’ailleurs. Moi je suis plutôt du genre à me lever en même temps que les marmottes, donc autant dire jamais. Sauf quand je sais qu’on se trouve à Disney et qu’il y a une montagne de choses à voir. Sur place je sautille pratiquement d’impatience et lorsque l’on peut enfin entrer, je suis surexcitée. Une petite fille dans un monde de rêves ; voila plus ou moins à quoi je ressemble. Pour l’occasion, j’ai enfilé la tenue assortie à l’endroit avec les oreilles assorties. « Laisse moi deviner, tu meurs d’envie d’avoir des oreilles de mickey pour faire ressortir ton sex-appeal » et je suis prête à lui en offrir si vraiment il insiste, ce que je doute. A l’entrée du parc je regarde un peu partout, puis me tourne vers Rio « Bon tu veux aller où ? t’es plutôt attraction à fond dans l’adrénaline ou calme ? Dis-moi tout » je fais quelques pas, puis reprends « d’ailleurs, c’est quoi ton ou tes disney ou ton film disney préféré ? » du moins, quand il était petit. En voyant un magasin de souvenirs, j’attrape spontanément la main de Rio pour le tirer jusqu’au magasin. Je sais qu’on ne va pas s’encombrer de tout ça là tout de suite, mais ma curiosité me pouce à regarder un peu partout et puis attrape la peluche « Bourriquet » dans Winnie l’ourson que je trouve trop craquante, bien que Winnie l’ourson n’est absolument pas un Disney dont j’étais très fan « T’as vu comme elle est canon, elle est toute douce en plus » On ferait peut-être mieux de bouger, sinon je risque de ne pas en sortir de ce magasin. « T’as envie de quoi, là tout de suite. On est à Disney t’as le droit de souhaiter quelque chose de réalisable ».




THE SHELLS CRACK UNDER OUR SHOES LIKE PUNCTUATION POINTS. THE PLANETS BEND BETWEEN US ; A HUNDRED MILLION SUNS AND STARS. THE SEA FILLED IN THE SILENCE BEFORE YOU SAID THOSE WORDS AND NOW EVEN IN THE DARKNESS, I CAN SEE HOW HAPPY YOU ARE. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Rio Vaz
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90178-rio-alves-anthony-gastelier http://www.i-love-harvard.com/t90227-rio-alves-i-m-you-worst-nightmare-a http://www.i-love-harvard.com/t95817p110-rio-vaz-456-889-1903#3507601 http://www.i-love-harvard.com/t90338-http-instagram-com-rioalv http://www.i-love-harvard.com/t90974-snap-rioalv#3335631 http://www.i-love-harvard.com/t90232-rio-alves#3306051
avatar
J'ai : 25 ans et je vis à : Cambridge . J'ai posé mes affaires ici le : 09/05/2018 et depuis, j'ai posté : 2864 messages et gagné : 1874 points. Actuellement, je suis : Etudiant en finance (M) et Arts (m) et je suis aussi tatoueur pour laisser parler mon talent et côté coeur, je suis : avec une femme qui me donne envie d'oublier mon passé (Soraya) Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : Je suis le mec qui n'en a rien à foutre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Anthony Gastelier ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lovelypanda , et un grand merci à : candy apple ✽ DC/TC : : Aurora Strauss & Apple b. Spector (MH)

MY PORTRAIT

A beating heart of stone


Infos 1. C’est le 03.11.1993 que je prends ma première bouffée d’air pur à Sao Polo au Brésil. Mes parents ne peuvent contenir leur émotion. Enfin, ils ont réussi à avoir un enfant. Et je ne serais pas le seul enfant qu’ils auront, ils s’en font la promesse. Ma mère, qui adore Rio de Janeiro trouve tout de suite mon prénom. Ce sera Rio, mais elle veut aussi que mon second prénom soit celui de son père, Adriel. 2. Ma famille est très riche et mes parents, bien que toujours très occupés ont toujours fait en sorte d’être présents et qu’on ne manque de rien. 3. J'ai une petite soeur, et je me suis toujours fais la promesse de la protéger et de jouer mon rôle de grand frère toujours à fond. 4. Nos parents ont finalement déménagés pour pouvoir nous offrir une vie encore meilleure aux Etats-Unis. J’allais avoir 10 ans. Et ma petite soeur 5. Boston fut tout de suite notre destination. Un nouvel air, un nouvel espace, une toute nouvelle vie pour tout le monde.  5. J’ai toujours été quelqu’un d’assez solitaire, mais toujours présent pour ma soeur. Je le serais toujours, elle est ma chaire et mon sang. Mais lorsque j’ai rencontré ma première petite amie, j’avais 16 ans et tout allait changer. Nous sommes restés ensemble jusqu’à mes 22 ans, je n’aurais jamais pensé tomber fou amoureux d’elle et pourtant. C’était chose faite. Nous avons fait pas mal de conneries tous les deux, nous nous ressemblions sur tellement de points, que je ne pouvais pas ne pas craquer. Finalement, elle est tombée enceinte, bien évidemment, nous n’allions pas nous en débarrasser. Nous avions fait la connerie de ne pas nous protéger, nous devions assumer. Mais malheureusement, nous avons perdu le bébé. Ce fut la fin de notre couple. Elle est partie un soir sans rien dire. 6. Je me suis remis à être assez solitaire même si j’ai bien évidemment quelques amis. Ma famille est la chose la plus importante pour moi, je ferais tout pour ma famille et surtout pour ma petite soeur que je protège bien trop. 7. J’ai pour mauvaise habitude de fumer. Je n’y peux rien. J’ai tenté d’arrêter de fumer mais rien n’y fait, j’aime trop la clope même si je sais qu’elle peut finir par me tuer. Je ne vis qu’une fois. 8. Avec l’argent de papa et maman, je profite à fond. Je ne me prive pas et ils ne sont jamais regardant non plus. Malgré tout, j’ai tout de même commencé à travailler. Je suis devenu tatoueur. J’ai la chance de savoir vraiment bien dessiner, j’ai même déjà fait le portrait de chaque personne que constitue la famille Vaz. J’ai ce don, et je ne compte pas le gâcher. J’ai arrêté mes études quand mon ex à perdu le bébé, un peu à la dérive. J’ai finalement repris mes études pour faire plaisir à ma famille mais sans grand conviction. Mes parents ne sont pas contre l’idée que j’arrête cependant, il serait mieux pour moi que je continue les études. J’ai accepté pour leur faire plaisir de reprendre les études dans la finance et tout ce qui touche aux grandes entreprises. Ils pensent que comme ça je vais pouvoir mettre mon intelligence à profit. Oui, j’ai un QI qui dépasse un peu la moyenne mais je ne vante absolument pas. 9. Je suis un brin trop dépensier. Mais ce n’est jamais vraiment pour moi. C’est surtout pour ma famille. Je dépense sans compter. Je leur offre plein de choses. J’adore aussi voyager, l’argent va donc beaucoup dans les voyages. Bien évidemment, j’aime prendre soin de moi, je mets mon physique en avant parce que je sais que je plais et aujourd’hui, je ne veux plus de relations sérieuses. Depuis le départ de mon ex, mon cœur n’a jamais été donné à quelqu'un d’autre et il en est d’ailleurs hors de question. 10. Malgré mon intelligence, je ne la mets absolument pas à profit. Je n’ai pas besoin de beaucoup travailler pour avoir de bonnes notes mais je fais le minimum, c’est déjà pas mal. 11. j’ai choisi de ne pas entrer dans une maison pour le moment, peut-être que plus tard, je prendrai l’initiative de me mélanger. Pour le moment, je n’en ai pas envie. 12. Je suis trilingue, je parle Portugais, Anglais et français. 14. Que la fête commence les amis !



FRIENDS MUST BE TRUSTED

Yeah, you're a natural


PRENOM l Textetextetextetextetextetexte
CRYSTAL Je la considère comme ma sœur. Nous avons tous les deux grandis ensemble, jusqu'à ce que mes parents décident de quitter le Brésil à mes 6 ans. Nos parents étaient inséparables, ce qui nous a tout de suite rapprochés elle et moi. Nous faisions tout ensemble, nous prenions les douches ensemble quand nos parents voulaient qu'on économise l'eau même si mes parents n'avaient pas de soucis avec l'argent, ils trouvaient çà mignon. Petits bisous enfantins, innocents, c'était mon premier crush. Nous avons toujours gardé contact, même durant les périodes de mou. J'aime lui foutre la honte, et elle me le rend bien.


LOVE MUST BE DEAD

It’s where my demons hide


SORAYA l Elle me donne envie d'avancer, malgré mes réticences et mon passé trop lourd. La jeune femme est un rayon de soleil, et je ne sais pas ce qu'il se passera pour nous, mais pour l'instant, elle me donne envie d'oublier mon passé et de me concentrer sur notre présent.
KARA l C'est mon ex. Celle avec qui j'ai partagé tellement en 6 ans de relation. Elle était tout pour moi, la femme de ma vie, celle qui porterait mes enfants, celle à qui je mettrai un anneau au doigt. Mais malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu. Après la fausse couche, elle est partie, me brisant le cœur et me laissant derrière elle.


❈ ❈

(#) Mer 05 Déc 2018, 22:44
Quand on devient adulte, on se rend vite compte que la vie n’est pas du tout simple. Même si j’ai la chance de vivre dans une famille qui a de l’argent, ce n’est pas pour autant que je me laisse aller ou que je ne fais rien de ma vie. Au contraire, même si je n’ai pas envie d’étudier la finance mais que je le fais tout de même pour faire plaisir à mon père, je travaille et donne un peu de mon argent à des associations caritatives. Peu de monde connait cette partie de moi, et il est vrai que je ne la met pas non plus en avant. Mais je suis quelqu’un de simple et je reste tout de même un peu trop fermé avec le monde. Cependant, j’essaie tout de même de faire des efforts et je pense que çà commence à porter ses fruits. oui, on est un peu pareils, je ne peux que l’admettre. Mais le contraire m’aurait étonné de toute manière. On s’entend bien et on s’est tout de suite entendu. Tu n’as pas tenu compte de ce que les autres pouvaient dire de moi et tu as voulu te faire ta propre opinion et j’apprécie le geste surtout que cette fille me plait. Oui, elle me plait vraiment et c’est une vraie bouffée d’air frais aussi. Elle ne semble pas prise de tête, elle n’est pas compliquée et elle a toujours le sourire. C’est bien différent des autres filles qu’il y avait dans ma vie et je pense que c’est ce côté là de la jeune femme dont j’ai le plus besoin aussi. Oui, nous sommes canons, çà c’est vrai. Surtout toi, t’es vraiment très sexy et je me permets même de la regarder de haut en bas avec un regard rempli d’envie. Je n’ai pas honte de lui dire et je n’ai pas non plus honte de lui montrer. Elle est sexy, elle me fait très envie. Elle m’attire mais il faut que je me contrôle. Je suis un homme et vraiment, si je m’écoutais, j’aurais tout fait même si elle est vierge. Je ne l’aurais certainement pas forcé pour autant mais je sais que lorsque je suis avec elle, j’ai beaucoup de mal à me contrôler. Oui, je vois çà, tu progresses, c’est bien j’accompagne mes dires d’un clin d’oeil et d’un large sourire. oh ben de la chance, je ne sais pas vraiment, mais tu es la bienvenue. Tu es l’une des seules d’ailleurs je l’embête un petit peu. Personne n’est venu chez moi. Je lève les yeux au ciel quand elle pense que je vais en parler avec mes potes. Je suis loin d’être comme ça Alors là, je ne suis absolument pas comme çà et tu sais je n’ai pas non plus la masse d’amis. Khaled est mon meilleur ami mais je ne me vois pas lui parler de tes seins. Cependant, je me vois très bien lui dire que tu embrasses très bien. lui dis-je pour la taquiner. ne t’en fais pas pour moi la nuit nous prend enfin et le lendemain, n’est pas très loin.


***

Soraya est prête bien avant moi. Je crois que je ne l’ai jamais vu aussi excitée. Quelle idée j’ai eu de vouloir l’emmener à Disney. Mais au moins, je sais qu’elle est contente, par le sourire qu’elle arbore. Cette fille ne cessera pas de me surprendre, je le sais. J’enfile des affaires simples, je ne connais personne, et je me fiche pas mal d’être habillé comme je le suis. Un petit pull fin et un jean feront bien l’affaire. Une fois à l’intérieur du parc, je vois Soraya redevenir une enfant. Elle a toute la panoplie sur elle. Elle est toujours aussi belle même avec ce qu’elle porte Non, mais toi t’es très mignonne avec tes petites oreilles de Minnie elle regarde partout, je sens qu’elle ne sait même pas ou donner de la tête elle même, ce qui me fait sourire Demain on verra si je suis d’humeur à en porter mais on sait très bien que je ne serai pas d’humeur à en porter de toute manière. J’étouffe un petit rire. j’aime les sensations fortes et çà m’évitera de penser que j’ai très envie de toi je veux qu’elle rougisse un peu, j’aime bien voir ses joues rougir un petit peu quand je lui fais des compliments. mais c’est toi qui décide, du moment que tu ne m’emmènes pas dans la maison des poupées çà ira mais elle finit par me poser une colle. vraiment, je n’ai pas de dessins animés préférés. Je sais pas… çà fait bien longtemps que je n’en ai pas vu… je te dirais bien, Le roi Lion j’ai un peu dis çà au hasard mais ce Disney est plutôt pas mal. si tu veux on fera les boutiques ce soir, çà nous évitera tous les sacs, parce que je sais pertinemment que tu vas rentrer avec des sacs pleins et elle ne peut pas me dire le contraire. me tente pas… mais je lui prends la main et la tire vers moi pour lui voler un baiser prends la pose devant le château que je t’immortalise






▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Find me at a quarter to three, cigarette in my hand •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Soraya E. Delfino
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t97717-soraya-e-delfino-cailin-russo#3580899 http://www.i-love-harvard.com/t97776-soraya-s-eclater-encore-toujours-a-jamais-sans-s-arreter#3582628 http://www.i-love-harvard.com/t97775-soraya-e-delfino-456-593-9327?nid=38#3582587 http://www.i-love-harvard.com/t97787-http-formspring-me-sorayadelfino#3583083 http://www.i-love-harvard.com/t97786-http-instagram-com-soyadel http://www.i-love-harvard.com/t97784-soraya-e-delfino#3582983
avatar
En ligne
J'ai : 25 ans et je vis à : Avec son Apple pie . J'ai posé mes affaires ici le : 03/11/2018 et depuis, j'ai posté : 748 messages et gagné : 959 points. Actuellement, je suis : Etudiante en Relations internationale & économie et côté coeur, je suis : La propriété privée de Rio, un Brésilien sexy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Carmella Rose ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Opalline ou Cécé pour les intimes , et un grand merci à : Lilousilver ✽ DC/TC : : Alban X. Goldsmith & Virgil T. Wellington


SORAYA ERIN DELFINO
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
Soraya est née à Boston et y a vécu ses cinq premières années, pour finalement partir avec sa mère à Philadelphie. Et pour cause : son père menait une double vie. Il est déjà marié, il a déjà un fils, chose que la mère de Soraya ne supporte pas. Soraya n’a pas grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Durant son adolescence, elle a dû trouver des petits boulots pour pouvoir aider sa mère à payer les factures, jusqu’à finalement apprendre que cette dernière est atteinte d’une tumeur au cerveau. Elle meurt alors que la jeune fille a vingt-trois ans, Soraya se retrouve livrée à elle-même pendant quelques semaines. Aujourd’hui, son père s’est rappelée qu’elle existe et depuis deux ans, elle vit à Boston chez ce dernier. Elle ne supporte pas son demi-frère et réciproquement, elle ne s’entend pas avec sa belle-mère et en veut terriblement à son père. Aujourd’hui elle sait ce que c’est d’avoir de l’argent, et elle en profite bien.




Elle n’est pas à l’aise avec les hommes, même si elle montre le contraire elle est italienne du côté de son père Elle ne parle pas très bien italien, mais son père souhaite qu’elle prenne des cours Soraya souhaite devenir quelqu’un dans le monde des affaires, et s’intéresse beaucoup à l’entreprise de son père Elle n’a jamais rien fait avec un homme c’est une fêtarde qui aime sortir en soirée elle a un caractère bien trempé elle est archi protectrice avec les personnes qui lui sont importantes elle n’enchaine pas les coups d’un soir elle aime les jolies fringues, le shopping, les chaussures et est totalement accro au vernis elle passe sa vie sur son portable, ça a le don d’exaspérer sa belle-mère Elle ne supporte pas son demi-frère elle fait du sport en salle et du footing de temps en temps elle refuse d’être oubliée, c’est pourquoi elle prend assez mal le manque de nouvelle de ses proches elle peut parfois avoir les attitudes d’une petite princesse capricieuse c’est une véritable chiante, mais attachante elle est râleuse professionnelle elle est totalement accro au starbucks elle aimerait que son demi-frère lui fasse tester la F1, mais n'ose même pas lui demander Elle fait de la Zumba deux fois par semaine



THAT'S MY FAMILY PORTRAIT
WE LOOK PRETTY HAPPY
VINCENZO est son demi-frère. Elle ne le supporte pas et réciproquement. Soraya a conscience qu'à cause d'elle sa famille ne frise plus la perfection et qu'à ses yeux, elle est tout sauf la perfection. Elle s'en fout, mais en attendant, elle lui rend bien.


IT'S A LOVE STORY
THIS LOVE IS DIFFICULT
P R E S E N T | RIO c'est le gars qui lui plait, et avec qui elle essaie d'être en confiance. Avec les jours, les moments passés en sa présence, elle parvient à s'ouvrir un peu plus. C'est une bonne chose, et Soraya fait confiance en son instinct, et ses envies: l'envie de le connaitre davantage, l'envie de vivre d'autres moments avec lui, l'envie de voir où ça peut les mener, petit à petit. Oui, elle a vraiment envie d'y croire, cette fois.
P A S T | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra.


MY OATH TO YOU
BEST FRIENDS DON'T HAVE TO PRETEND
B E S T | THEO est son meilleur ami. Autant dire qu'ils sont totalement différents, mais complémentaires. Soso essaie toujours de s'intéresser à sa passion pour les jeux vidéos, mais perd vite patience lorsqu'il faut manier l'engin. A côté de ça, elle préfère lui tirer les vers du nez et l'interroger sur ses histoires, ou du moins son histoire avec Maddox. Il est probablement un des rares hommes en qui elle a une confiance aveugle et passer du temps avec lui est toujours ressourçant pour la demoiselle. PHOENIX & PHILIPPA sont ses meilleures amies depuis son arrivée à Harvard. Elles font un peu tout ensemble, tout comme elles se disent tout et sont inséparables au point de ne plus s'étonner de se faire inviter à des soirées où elle ne connait pas une seule personne. APPLE c'est l'amie d'enfance lorsque Soraya allait passer les vacances chez ses grands-parents. Elles ont toujours été très proches et même en grandissant, alors qu'elles sont diamétralement opposées, elles ont gardé une certaine proximité. Apple essaie de pousser Soso à sortir un peu de sa zone de confort et à l'inverse, Soraya lui apporte un peu d'équilibre et de douceur. A elles deux, elles trouvent leur compte, ça leur convient très bien.
F R I E N D S | SASKIA et Soraya se sont rencontrées en soirée. Mieux, elles se sont même rencontrées dans les toilettes de ladite soirée. Le goût de la fête ont rapproché les deux jeunes filles qui, aujourd'hui, s'entendent à merveille et n'hésite pas à faire appelle à l'autre lorsqu'elles ressentent le besoin de s'amuser. .



(#) Jeu 06 Déc 2018, 10:09
Je regarde Rio avec un air suspect. Je me doute qu’il ne veut pas d’oreilles sur la tête, j’aurai au moins essayé. « Merci » je ne pense pas les garder sur la tête toute la journée néanmoins, au bon d’un moment je crois que ça va m’énerver. Je me connais, mais j’aurais au moins relevé le challenge de la tenue de Minnie, à peu de chose près. « Genre demain tu vas porter des oreilles. Dans l’avion peut-être ? » lui demandais-je en souriant. Pour le coup, je n’y crois pas, mais ce n’est pas grave, je ne lui en veux pas. « Moi qui te trouvais archi joyeux pour avoir passé la nuit avec moi… ben c’est loupé ! » je le taquine, son humeur du jour me satisfait. Je m’intéresse à ce qu’il aime dans ce genre de parc et me retourne vers lui en entendant la fin de sa phrase, un peu gênée « Arrête, après j’vais encore vouloir repousser mes limites comme hier » lui dis-je avec un petit sourire gêné. Je me mords la lèvre inférieure, ça me donne envie, mais peut-être pas le même genre d’envie que lui. Je ne connais pas les sensations exactes, mais la curiosité d’en connaitre de nouvelles me titille l’esprit et me pousse toujours à vouloir un peu plus. « C’est dur parce que tu donnes envie d’en vouloir plus tellement t’es sexy et délicat. » je regarde autour de nous pour m’assurer qu’il n’y a pas d’oreilles indiscrètes. Certes, il y a toujours la mamie un peu plus loin, mais je me dis qu’elle n’a surement rien entendu. Lorsqu’il parle de la maison des poupées, je chantonne la chanson. C’est le genre de truc qui ne nous quitte jamais une fois qu’on l’entend, c’est à se taper la tête contre le mur parfois « T’es sûr que tu ne veux pas ? » je lui souris à nouveau. J’apprends que son dessin animé préféré était le roi lion, moi c’est pas mon préféré mais j’avoue qu’il est pas mal. « Aloooors des sensations fortes… y’a le ‘Expedition Everest’ apparemment, ou le Big Thunder mountain, space mountain, splash mountain. » je lève les yeux du petit livret pour le regarder. « Si tu veux être tout mouillé, il y a … Kali river rapid » sur le coup, je ne réalise pas vraiment que je porte un haut blanc, mais avec un peu de chance, on ne sera pas mouillés à ce point ? « Oh cool ! » m’exclamais-je en sortant de la boutique de souvenirs. Je dois me calmer et ne pas tout dévaliser. Je me laisse surprendre quant à son baiser, mais aussi sa demande. Je lui lance un regard sceptique dans un premier temps, puis m’exécute avec un grand sourire sur le visage. Difficile d’en faire autrement dans cet endroit de toute manière. La photo prise, je retourne près de Rio et une idée fait son chemin. Je laisse mes doigts se balader sur son écran jusqu’à aller dans les options et mettre la photo en fond d’écran de son portable « Voila ! Tu la laisses tout le week-end, après tu pourras changer. » dis-je sans aucun scrupule d’ailleurs. « Mais j’en veux une aussi moi… » en mode selfie plutôt, à deux. Je lui vole un baiser à mon tour et prend la photo à ce moment. Je lui montre, contente de mon œuvre « C’est mignon non ? »




THE SHELLS CRACK UNDER OUR SHOES LIKE PUNCTUATION POINTS. THE PLANETS BEND BETWEEN US ; A HUNDRED MILLION SUNS AND STARS. THE SEA FILLED IN THE SILENCE BEFORE YOU SAID THOSE WORDS AND NOW EVEN IN THE DARKNESS, I CAN SEE HOW HAPPY YOU ARE. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Rio Vaz
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90178-rio-alves-anthony-gastelier http://www.i-love-harvard.com/t90227-rio-alves-i-m-you-worst-nightmare-a http://www.i-love-harvard.com/t95817p110-rio-vaz-456-889-1903#3507601 http://www.i-love-harvard.com/t90338-http-instagram-com-rioalv http://www.i-love-harvard.com/t90974-snap-rioalv#3335631 http://www.i-love-harvard.com/t90232-rio-alves#3306051
avatar
J'ai : 25 ans et je vis à : Cambridge . J'ai posé mes affaires ici le : 09/05/2018 et depuis, j'ai posté : 2864 messages et gagné : 1874 points. Actuellement, je suis : Etudiant en finance (M) et Arts (m) et je suis aussi tatoueur pour laisser parler mon talent et côté coeur, je suis : avec une femme qui me donne envie d'oublier mon passé (Soraya) Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : Je suis le mec qui n'en a rien à foutre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Anthony Gastelier ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lovelypanda , et un grand merci à : candy apple ✽ DC/TC : : Aurora Strauss & Apple b. Spector (MH)

MY PORTRAIT

A beating heart of stone


Infos 1. C’est le 03.11.1993 que je prends ma première bouffée d’air pur à Sao Polo au Brésil. Mes parents ne peuvent contenir leur émotion. Enfin, ils ont réussi à avoir un enfant. Et je ne serais pas le seul enfant qu’ils auront, ils s’en font la promesse. Ma mère, qui adore Rio de Janeiro trouve tout de suite mon prénom. Ce sera Rio, mais elle veut aussi que mon second prénom soit celui de son père, Adriel. 2. Ma famille est très riche et mes parents, bien que toujours très occupés ont toujours fait en sorte d’être présents et qu’on ne manque de rien. 3. J'ai une petite soeur, et je me suis toujours fais la promesse de la protéger et de jouer mon rôle de grand frère toujours à fond. 4. Nos parents ont finalement déménagés pour pouvoir nous offrir une vie encore meilleure aux Etats-Unis. J’allais avoir 10 ans. Et ma petite soeur 5. Boston fut tout de suite notre destination. Un nouvel air, un nouvel espace, une toute nouvelle vie pour tout le monde.  5. J’ai toujours été quelqu’un d’assez solitaire, mais toujours présent pour ma soeur. Je le serais toujours, elle est ma chaire et mon sang. Mais lorsque j’ai rencontré ma première petite amie, j’avais 16 ans et tout allait changer. Nous sommes restés ensemble jusqu’à mes 22 ans, je n’aurais jamais pensé tomber fou amoureux d’elle et pourtant. C’était chose faite. Nous avons fait pas mal de conneries tous les deux, nous nous ressemblions sur tellement de points, que je ne pouvais pas ne pas craquer. Finalement, elle est tombée enceinte, bien évidemment, nous n’allions pas nous en débarrasser. Nous avions fait la connerie de ne pas nous protéger, nous devions assumer. Mais malheureusement, nous avons perdu le bébé. Ce fut la fin de notre couple. Elle est partie un soir sans rien dire. 6. Je me suis remis à être assez solitaire même si j’ai bien évidemment quelques amis. Ma famille est la chose la plus importante pour moi, je ferais tout pour ma famille et surtout pour ma petite soeur que je protège bien trop. 7. J’ai pour mauvaise habitude de fumer. Je n’y peux rien. J’ai tenté d’arrêter de fumer mais rien n’y fait, j’aime trop la clope même si je sais qu’elle peut finir par me tuer. Je ne vis qu’une fois. 8. Avec l’argent de papa et maman, je profite à fond. Je ne me prive pas et ils ne sont jamais regardant non plus. Malgré tout, j’ai tout de même commencé à travailler. Je suis devenu tatoueur. J’ai la chance de savoir vraiment bien dessiner, j’ai même déjà fait le portrait de chaque personne que constitue la famille Vaz. J’ai ce don, et je ne compte pas le gâcher. J’ai arrêté mes études quand mon ex à perdu le bébé, un peu à la dérive. J’ai finalement repris mes études pour faire plaisir à ma famille mais sans grand conviction. Mes parents ne sont pas contre l’idée que j’arrête cependant, il serait mieux pour moi que je continue les études. J’ai accepté pour leur faire plaisir de reprendre les études dans la finance et tout ce qui touche aux grandes entreprises. Ils pensent que comme ça je vais pouvoir mettre mon intelligence à profit. Oui, j’ai un QI qui dépasse un peu la moyenne mais je ne vante absolument pas. 9. Je suis un brin trop dépensier. Mais ce n’est jamais vraiment pour moi. C’est surtout pour ma famille. Je dépense sans compter. Je leur offre plein de choses. J’adore aussi voyager, l’argent va donc beaucoup dans les voyages. Bien évidemment, j’aime prendre soin de moi, je mets mon physique en avant parce que je sais que je plais et aujourd’hui, je ne veux plus de relations sérieuses. Depuis le départ de mon ex, mon cœur n’a jamais été donné à quelqu'un d’autre et il en est d’ailleurs hors de question. 10. Malgré mon intelligence, je ne la mets absolument pas à profit. Je n’ai pas besoin de beaucoup travailler pour avoir de bonnes notes mais je fais le minimum, c’est déjà pas mal. 11. j’ai choisi de ne pas entrer dans une maison pour le moment, peut-être que plus tard, je prendrai l’initiative de me mélanger. Pour le moment, je n’en ai pas envie. 12. Je suis trilingue, je parle Portugais, Anglais et français. 14. Que la fête commence les amis !



FRIENDS MUST BE TRUSTED

Yeah, you're a natural


PRENOM l Textetextetextetextetextetexte
CRYSTAL Je la considère comme ma sœur. Nous avons tous les deux grandis ensemble, jusqu'à ce que mes parents décident de quitter le Brésil à mes 6 ans. Nos parents étaient inséparables, ce qui nous a tout de suite rapprochés elle et moi. Nous faisions tout ensemble, nous prenions les douches ensemble quand nos parents voulaient qu'on économise l'eau même si mes parents n'avaient pas de soucis avec l'argent, ils trouvaient çà mignon. Petits bisous enfantins, innocents, c'était mon premier crush. Nous avons toujours gardé contact, même durant les périodes de mou. J'aime lui foutre la honte, et elle me le rend bien.


LOVE MUST BE DEAD

It’s where my demons hide


SORAYA l Elle me donne envie d'avancer, malgré mes réticences et mon passé trop lourd. La jeune femme est un rayon de soleil, et je ne sais pas ce qu'il se passera pour nous, mais pour l'instant, elle me donne envie d'oublier mon passé et de me concentrer sur notre présent.
KARA l C'est mon ex. Celle avec qui j'ai partagé tellement en 6 ans de relation. Elle était tout pour moi, la femme de ma vie, celle qui porterait mes enfants, celle à qui je mettrai un anneau au doigt. Mais malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu. Après la fausse couche, elle est partie, me brisant le cœur et me laissant derrière elle.


❈ ❈

(#) Jeu 06 Déc 2018, 12:35
Mais tu sais qu’on a aussi accès au parc demain et que l’avion n’est que en fin d’après-midi donc tu peux toujours en profiter demain je lui ai tout donné, elle avait pourtant toutes les informations mais visiblement, elle n’a pas tout regardé. Je ne lui en tiendrais pas rigueur, elle est tellement excitée et contente d’être là qu’elle n’a pas dû tout regarder et là, elle contemple bien trop son petit plan. Mais au moins, je n’aurais pas besoin de chercher quoi faire comme attractions, elle va s’en charger pour nous deux, et je ne suis pas mécontent de cela à vrai dire. on verra pour les oreilles, arrête d’essayer de me convertir ajoute-je avec un petit sourire pour ne pas qu’elle pense qu’elle me soule. Je suis très content mais passer la nuit avec toi, c’est autre chose… je laisse ma phrase en suspens pour l’embêter et je suis même à peu près certain que cela va fonctionner à merveille. Elle est un peu sur la réserve mais lorsqu’elle s’ouvre et qu’elle me dit des choses qu’elle ne pourrait pas me dire normalement, et bien çà me fait plaisir. Elle me voit sourire et ce n’est pas donné à tout le monde. et toi quand tu me parles comme çà, tu m’obliges à encore plus me retenir et c’est de plus en plus difficile. Ne dois-je pas prendre un peu de recul ? Je suis vraiment paumé et je commence vraiment à me dire que je n’ai pas envie qu’elle s’attache pour rien. Enfin, ce ne sera pas pour rien car si je pouvais je me laisserai tenter pour nous mais je suis complètement paumé mais j’essaie tant bien que mal de ne rien montrer. Je pense que pour l’instant j’y arrive très bien. je suis certain que tu vas réussir à repousser tes limites un jour, chaque chose en son temps, et je ne serai pas là pour te forcer on peut me donner tous les défauts de la terre, mais ce n’est certainement pas mon défaut. Je respecte quand même les femmes quoiqu’on en dise. Quoiqu’on en pense parce que j’ai eu ma période à coucher avec toutes les femmes que je pouvais avoir. Elle m’énumère alors les attractions qui pourraient être pas mal pour nous et je ne sais pas laquelle choisir, elle peut faire son choix, quoiqu’elle choisisse, je suivrai. oh je suis pas difficile tu sais… mais je doute que tu veuilles faire les attractions qui mouillent, sachant que t’as un joli tee-shirt blanc et que tu risques de montrer à tout le monde ton soutien-gorge même si moi, çà ne me dérange pas du tout bien évidemment, je ne perds pas le nord, tout le monde le sait. on fait celle que tu veux, vraiment, je ne suis pas compliqué, c’est ton weekend, fais toi plaisir beauté et je dis çà dans tous les sens du terme mais elle le prend comme elle veut ! J’ai envie de la prendre en photo, elle est jolie et elle a des étoiles plein les yeux parce qu’elle est ici, il faut immortaliser le moment. Je lui montre la photo et elle se met à pianoter sur mon téléphone. Je fronce les sourcils et me rends compte qu’elle met la photo d’elle en fond d’écran. t’es maline toi lui dis-je mais au moins c’est qu’elle commence à prendre plus confiance. Elle ne me laisse pas le temps de dire quoique ce soit qu’elle dépose ses lèvres sur les miennes et qu’elle nous prend en photo en même temps. çà fait couple lui dis-je un peu réticent allez, allons y afin que je ne cède pas à mes pulsions c’est préférable quand même.






▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Find me at a quarter to three, cigarette in my hand •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Soraya E. Delfino
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t97717-soraya-e-delfino-cailin-russo#3580899 http://www.i-love-harvard.com/t97776-soraya-s-eclater-encore-toujours-a-jamais-sans-s-arreter#3582628 http://www.i-love-harvard.com/t97775-soraya-e-delfino-456-593-9327?nid=38#3582587 http://www.i-love-harvard.com/t97787-http-formspring-me-sorayadelfino#3583083 http://www.i-love-harvard.com/t97786-http-instagram-com-soyadel http://www.i-love-harvard.com/t97784-soraya-e-delfino#3582983
avatar
En ligne
J'ai : 25 ans et je vis à : Avec son Apple pie . J'ai posé mes affaires ici le : 03/11/2018 et depuis, j'ai posté : 748 messages et gagné : 959 points. Actuellement, je suis : Etudiante en Relations internationale & économie et côté coeur, je suis : La propriété privée de Rio, un Brésilien sexy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Carmella Rose ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Opalline ou Cécé pour les intimes , et un grand merci à : Lilousilver ✽ DC/TC : : Alban X. Goldsmith & Virgil T. Wellington


SORAYA ERIN DELFINO
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
Soraya est née à Boston et y a vécu ses cinq premières années, pour finalement partir avec sa mère à Philadelphie. Et pour cause : son père menait une double vie. Il est déjà marié, il a déjà un fils, chose que la mère de Soraya ne supporte pas. Soraya n’a pas grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Durant son adolescence, elle a dû trouver des petits boulots pour pouvoir aider sa mère à payer les factures, jusqu’à finalement apprendre que cette dernière est atteinte d’une tumeur au cerveau. Elle meurt alors que la jeune fille a vingt-trois ans, Soraya se retrouve livrée à elle-même pendant quelques semaines. Aujourd’hui, son père s’est rappelée qu’elle existe et depuis deux ans, elle vit à Boston chez ce dernier. Elle ne supporte pas son demi-frère et réciproquement, elle ne s’entend pas avec sa belle-mère et en veut terriblement à son père. Aujourd’hui elle sait ce que c’est d’avoir de l’argent, et elle en profite bien.




Elle n’est pas à l’aise avec les hommes, même si elle montre le contraire elle est italienne du côté de son père Elle ne parle pas très bien italien, mais son père souhaite qu’elle prenne des cours Soraya souhaite devenir quelqu’un dans le monde des affaires, et s’intéresse beaucoup à l’entreprise de son père Elle n’a jamais rien fait avec un homme c’est une fêtarde qui aime sortir en soirée elle a un caractère bien trempé elle est archi protectrice avec les personnes qui lui sont importantes elle n’enchaine pas les coups d’un soir elle aime les jolies fringues, le shopping, les chaussures et est totalement accro au vernis elle passe sa vie sur son portable, ça a le don d’exaspérer sa belle-mère Elle ne supporte pas son demi-frère elle fait du sport en salle et du footing de temps en temps elle refuse d’être oubliée, c’est pourquoi elle prend assez mal le manque de nouvelle de ses proches elle peut parfois avoir les attitudes d’une petite princesse capricieuse c’est une véritable chiante, mais attachante elle est râleuse professionnelle elle est totalement accro au starbucks elle aimerait que son demi-frère lui fasse tester la F1, mais n'ose même pas lui demander Elle fait de la Zumba deux fois par semaine



THAT'S MY FAMILY PORTRAIT
WE LOOK PRETTY HAPPY
VINCENZO est son demi-frère. Elle ne le supporte pas et réciproquement. Soraya a conscience qu'à cause d'elle sa famille ne frise plus la perfection et qu'à ses yeux, elle est tout sauf la perfection. Elle s'en fout, mais en attendant, elle lui rend bien.


IT'S A LOVE STORY
THIS LOVE IS DIFFICULT
P R E S E N T | RIO c'est le gars qui lui plait, et avec qui elle essaie d'être en confiance. Avec les jours, les moments passés en sa présence, elle parvient à s'ouvrir un peu plus. C'est une bonne chose, et Soraya fait confiance en son instinct, et ses envies: l'envie de le connaitre davantage, l'envie de vivre d'autres moments avec lui, l'envie de voir où ça peut les mener, petit à petit. Oui, elle a vraiment envie d'y croire, cette fois.
P A S T | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra.


MY OATH TO YOU
BEST FRIENDS DON'T HAVE TO PRETEND
B E S T | THEO est son meilleur ami. Autant dire qu'ils sont totalement différents, mais complémentaires. Soso essaie toujours de s'intéresser à sa passion pour les jeux vidéos, mais perd vite patience lorsqu'il faut manier l'engin. A côté de ça, elle préfère lui tirer les vers du nez et l'interroger sur ses histoires, ou du moins son histoire avec Maddox. Il est probablement un des rares hommes en qui elle a une confiance aveugle et passer du temps avec lui est toujours ressourçant pour la demoiselle. PHOENIX & PHILIPPA sont ses meilleures amies depuis son arrivée à Harvard. Elles font un peu tout ensemble, tout comme elles se disent tout et sont inséparables au point de ne plus s'étonner de se faire inviter à des soirées où elle ne connait pas une seule personne. APPLE c'est l'amie d'enfance lorsque Soraya allait passer les vacances chez ses grands-parents. Elles ont toujours été très proches et même en grandissant, alors qu'elles sont diamétralement opposées, elles ont gardé une certaine proximité. Apple essaie de pousser Soso à sortir un peu de sa zone de confort et à l'inverse, Soraya lui apporte un peu d'équilibre et de douceur. A elles deux, elles trouvent leur compte, ça leur convient très bien.
F R I E N D S | SASKIA et Soraya se sont rencontrées en soirée. Mieux, elles se sont même rencontrées dans les toilettes de ladite soirée. Le goût de la fête ont rapproché les deux jeunes filles qui, aujourd'hui, s'entendent à merveille et n'hésite pas à faire appelle à l'autre lorsqu'elles ressentent le besoin de s'amuser. .



(#) Ven 07 Déc 2018, 00:11
« De toute façon, tu ne le feras pas. » je hausse les épaules, mais pas déçue pour autant. Je peux comprendre, les oreilles de mickey et cie, c'est surtout un délire de filles. Je me retourne vers lui lorsqu'il reparle de la nuit passée « Quoi? Dis pas que je ronfle, parce que c'est pas vrai. » et ça j'en suis certaine, parce qu'aucune de mes copines ne me l'ont dit. « de toute façon tu dis ça, mais une fois que tu te retrouveras tout seul dans ton lit, chez toi, ben tu verras que je te manquerai. » à force on commence presque à avoir l'habitude non ? Encore que la dernière fois, chez lui, j'avais opté pour une de ses chambres d'amis. Mon sourire s'intensifie, pourtant je ne suis pas sadique. Je n'ai pas envie de le frustrer d'avantage, je crois qu'il a eu sa dose hier le pauvre. En y repensant, je grimace un peu « D'accord, je ne dis plus rien à ce sujet. Désormais, le sexe sera un sujet tabou entre nous » dommage, alors que c'est le seul avec qui j'arrive à me dévergonder un peu. Mais peut-être que ça pourrait l'aider un peu. Je hausse les épaules, ça m'emmerde au fond, j'aimerais être comme les autres nana et pas avoir de blocage de ce côté-là. « C'est vraiment un fléau en fait, cette virginité en carton » j'aimerais vraiment être un mec pour le coup. Eux, ils font ça comme pour rien et ça change absolument rien à leur vie. Je soupire, puis essaie de penser à autre chose en plongeant mon nez dans le plan du parc. « Non, en effet. J'aime autant garder le peu de pudeur qu'il me reste. Donc on laisse tomber le truc river rapid. On a qu'à s'envoyer au 7e ciel dans l'Everest ! » à voir l'attraction de loin, ça a l'air plutôt sympa comme montagne russe, et puis on aura tout le temps de faire les autres après. « C'est pas mon week-end, on est deux. Le but c'est pas que je m'amuse toute seule, c'est que je prenne plaisir avec toi » je lui adresse un léger sourire. C'est vrai, j'aurais aussi pu me la jouer princesse et exiger tout et n'importe quoi, sauf que ce n'est pas vraiment dans mon caractère. Je rigole de ma bêtise, mais fière d'être parvenue à mettre ma photo comme fond d'écran. Il peut la changer s'il n'aime pas, je ne le prendrai pas mal. Néanmoins, sa remarque lorsque moi je prends le selfie, je le prends moins bien. « Ok... » au même moment, j'efface la photo et range mon portable par la même occasion. Finalement, on se met en route et je ne dis pas grand-chose, préférant prendre sur moi. Arrivés à l'attraction je lève les yeux au ciel en voyant qu'il y a 25 minutes d'attente. Il y a pas mal de monde y compris un couple qui ne cesse de se bécoter devant nous, ça m'énerve un peu . « C'est pas avec eux comme modèle que t'arriveras à calmer tes pulsions » dis-je avant de m'appuyer contre la barrière.




THE SHELLS CRACK UNDER OUR SHOES LIKE PUNCTUATION POINTS. THE PLANETS BEND BETWEEN US ; A HUNDRED MILLION SUNS AND STARS. THE SEA FILLED IN THE SILENCE BEFORE YOU SAID THOSE WORDS AND NOW EVEN IN THE DARKNESS, I CAN SEE HOW HAPPY YOU ARE. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Rio Vaz
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90178-rio-alves-anthony-gastelier http://www.i-love-harvard.com/t90227-rio-alves-i-m-you-worst-nightmare-a http://www.i-love-harvard.com/t95817p110-rio-vaz-456-889-1903#3507601 http://www.i-love-harvard.com/t90338-http-instagram-com-rioalv http://www.i-love-harvard.com/t90974-snap-rioalv#3335631 http://www.i-love-harvard.com/t90232-rio-alves#3306051
avatar
J'ai : 25 ans et je vis à : Cambridge . J'ai posé mes affaires ici le : 09/05/2018 et depuis, j'ai posté : 2864 messages et gagné : 1874 points. Actuellement, je suis : Etudiant en finance (M) et Arts (m) et je suis aussi tatoueur pour laisser parler mon talent et côté coeur, je suis : avec une femme qui me donne envie d'oublier mon passé (Soraya) Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : Je suis le mec qui n'en a rien à foutre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Anthony Gastelier ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lovelypanda , et un grand merci à : candy apple ✽ DC/TC : : Aurora Strauss & Apple b. Spector (MH)

MY PORTRAIT

A beating heart of stone


Infos 1. C’est le 03.11.1993 que je prends ma première bouffée d’air pur à Sao Polo au Brésil. Mes parents ne peuvent contenir leur émotion. Enfin, ils ont réussi à avoir un enfant. Et je ne serais pas le seul enfant qu’ils auront, ils s’en font la promesse. Ma mère, qui adore Rio de Janeiro trouve tout de suite mon prénom. Ce sera Rio, mais elle veut aussi que mon second prénom soit celui de son père, Adriel. 2. Ma famille est très riche et mes parents, bien que toujours très occupés ont toujours fait en sorte d’être présents et qu’on ne manque de rien. 3. J'ai une petite soeur, et je me suis toujours fais la promesse de la protéger et de jouer mon rôle de grand frère toujours à fond. 4. Nos parents ont finalement déménagés pour pouvoir nous offrir une vie encore meilleure aux Etats-Unis. J’allais avoir 10 ans. Et ma petite soeur 5. Boston fut tout de suite notre destination. Un nouvel air, un nouvel espace, une toute nouvelle vie pour tout le monde.  5. J’ai toujours été quelqu’un d’assez solitaire, mais toujours présent pour ma soeur. Je le serais toujours, elle est ma chaire et mon sang. Mais lorsque j’ai rencontré ma première petite amie, j’avais 16 ans et tout allait changer. Nous sommes restés ensemble jusqu’à mes 22 ans, je n’aurais jamais pensé tomber fou amoureux d’elle et pourtant. C’était chose faite. Nous avons fait pas mal de conneries tous les deux, nous nous ressemblions sur tellement de points, que je ne pouvais pas ne pas craquer. Finalement, elle est tombée enceinte, bien évidemment, nous n’allions pas nous en débarrasser. Nous avions fait la connerie de ne pas nous protéger, nous devions assumer. Mais malheureusement, nous avons perdu le bébé. Ce fut la fin de notre couple. Elle est partie un soir sans rien dire. 6. Je me suis remis à être assez solitaire même si j’ai bien évidemment quelques amis. Ma famille est la chose la plus importante pour moi, je ferais tout pour ma famille et surtout pour ma petite soeur que je protège bien trop. 7. J’ai pour mauvaise habitude de fumer. Je n’y peux rien. J’ai tenté d’arrêter de fumer mais rien n’y fait, j’aime trop la clope même si je sais qu’elle peut finir par me tuer. Je ne vis qu’une fois. 8. Avec l’argent de papa et maman, je profite à fond. Je ne me prive pas et ils ne sont jamais regardant non plus. Malgré tout, j’ai tout de même commencé à travailler. Je suis devenu tatoueur. J’ai la chance de savoir vraiment bien dessiner, j’ai même déjà fait le portrait de chaque personne que constitue la famille Vaz. J’ai ce don, et je ne compte pas le gâcher. J’ai arrêté mes études quand mon ex à perdu le bébé, un peu à la dérive. J’ai finalement repris mes études pour faire plaisir à ma famille mais sans grand conviction. Mes parents ne sont pas contre l’idée que j’arrête cependant, il serait mieux pour moi que je continue les études. J’ai accepté pour leur faire plaisir de reprendre les études dans la finance et tout ce qui touche aux grandes entreprises. Ils pensent que comme ça je vais pouvoir mettre mon intelligence à profit. Oui, j’ai un QI qui dépasse un peu la moyenne mais je ne vante absolument pas. 9. Je suis un brin trop dépensier. Mais ce n’est jamais vraiment pour moi. C’est surtout pour ma famille. Je dépense sans compter. Je leur offre plein de choses. J’adore aussi voyager, l’argent va donc beaucoup dans les voyages. Bien évidemment, j’aime prendre soin de moi, je mets mon physique en avant parce que je sais que je plais et aujourd’hui, je ne veux plus de relations sérieuses. Depuis le départ de mon ex, mon cœur n’a jamais été donné à quelqu'un d’autre et il en est d’ailleurs hors de question. 10. Malgré mon intelligence, je ne la mets absolument pas à profit. Je n’ai pas besoin de beaucoup travailler pour avoir de bonnes notes mais je fais le minimum, c’est déjà pas mal. 11. j’ai choisi de ne pas entrer dans une maison pour le moment, peut-être que plus tard, je prendrai l’initiative de me mélanger. Pour le moment, je n’en ai pas envie. 12. Je suis trilingue, je parle Portugais, Anglais et français. 14. Que la fête commence les amis !



FRIENDS MUST BE TRUSTED

Yeah, you're a natural


PRENOM l Textetextetextetextetextetexte
CRYSTAL Je la considère comme ma sœur. Nous avons tous les deux grandis ensemble, jusqu'à ce que mes parents décident de quitter le Brésil à mes 6 ans. Nos parents étaient inséparables, ce qui nous a tout de suite rapprochés elle et moi. Nous faisions tout ensemble, nous prenions les douches ensemble quand nos parents voulaient qu'on économise l'eau même si mes parents n'avaient pas de soucis avec l'argent, ils trouvaient çà mignon. Petits bisous enfantins, innocents, c'était mon premier crush. Nous avons toujours gardé contact, même durant les périodes de mou. J'aime lui foutre la honte, et elle me le rend bien.


LOVE MUST BE DEAD

It’s where my demons hide


SORAYA l Elle me donne envie d'avancer, malgré mes réticences et mon passé trop lourd. La jeune femme est un rayon de soleil, et je ne sais pas ce qu'il se passera pour nous, mais pour l'instant, elle me donne envie d'oublier mon passé et de me concentrer sur notre présent.
KARA l C'est mon ex. Celle avec qui j'ai partagé tellement en 6 ans de relation. Elle était tout pour moi, la femme de ma vie, celle qui porterait mes enfants, celle à qui je mettrai un anneau au doigt. Mais malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu. Après la fausse couche, elle est partie, me brisant le cœur et me laissant derrière elle.


❈ ❈

(#) Ven 07 Déc 2018, 12:29
je vois que tu commences déjà à me connaitre lui dis-je alors avec un petit sourire. Oui, je ne le ferai surement pas mais je ne voulais pas non plus lui dire non. Elle verra bien tout au long de la journée. Mais pour l’heure, nous sommes là pour qu’elle garde les étoiles dans les yeux qu’elle a et qu’elle s’amuse un maximum. Moi aussi, je vais m’amuser, cependant, je veux qu’elle, elle s’amuse et qu’elle profite un maximum d’être ici. c’est toi qui pense que tu ronfles parce que j’ai jamais rien dis, mais tu te fais des films toute seule comme une grande lui dis-je avec un ton amusé. mais rassures toi, tu ne ronfles absolument pas, et d’ailleurs, t’es très silencieuse, et très mignonne quand tu dors ajoute-je avec un large sourire. Oui, je me suis endormi après la jeune femme, et j’ai donc eu le plaisir de la voir endormie et on aurait même dis un petit ange. J’aurais pu la dessiner, mais je n’avais pas ce qu’il fallait. Ah tu penses que je pourrais plus me passer de toi ? j’arque un sourcil, mais je n’en perds pas pour autant mon sourire. Je pense qu’aujourd’hui va être une bonne journée. c’est moi qui vais te manquer une fois que tu seras plus avec moi je lui fais un clin d’oeil. Je l’embête lorsque l’on parle de sexe et tout le reste. Je suis quelqu’un d’ouvert, et je ne me prends pas la tête, mais il est vrai que je peux très vite être frustré alors que je l’ai vu hier dans une petite tenue et qu’elle m’a même laissé la toucher. Rien de fou, je ne voulais pas non plus faire quoique ce soit sans son accord, mais elle, qui était très pudique au départ, m’a tout de même laissé lui toucher la poitrine et ce n’est pas rien, surtout venant d’elle, je le sais. C’est vrai que çà fait bien longtemps que je n’avais pas dormi avec une femme, avant la jeune femme. Mais tout de même, je crois que je finirai frustré avec la jeune femme parce qu’elle est vraiment très attirante et je n’ai pas envie de lui faire du mal. Je suis un peu paumé, j’espère que çà ira, vraiment, parce que je ne sais vraiment ou j’en suis et pourtant, elle est vraiment trop bien pour moi. Mais non, je n’ai pas dis çà, tu prends çà avec des proportions que je ne te connaissais pas souffle-je non ce n’est pas tabou, mais tu sais que je n’arriverai pas à me contrôler encore bien longtemps avec toi proche de moi non, je ne suis pas non plus en chien mais j’aime sa présence, voilà tout. attention, ne crois pas que je suis en manque ou ce genre de choses enfin, si peut être un petit peu car çà fait un petit moment que je n’ai pas couché avec une femme, cependant, je veux vraiment faire les choses bien avec elle, elle ne mérite pas d’être un coup d’un soir. ne dis pas de connerie, tu as le droit de l’être, si tu n’avais pas envie de le faire avant ou que tu n’étais pas prête c’est comme çà, ne te prends pas la tête. et je suis sincère. Je souris lorsqu’elle me dit qu’elle veut garder le reste de pudeur. Nous partons à une attraction pour pouvoir nous amuser un petit peu oui on est deux, mais je veux avant tout que tu t’amuses toi, moi, çà ira je lui fais un large sourire. Après avoir pris la photo, je vois qu’elle est énervée, et vexée. Je n’aurais pas du dire çà comme çà mais je ne savais pas comment le dire. Je reprends le téléphone après qu’elle ait effacé la photo. Je vais dans les fichiers supprimés et récupère la photo. Je lui met en fond d’écran. arrête, j’ai pas dis çà comme çà. Et tiens, comme çà tu pensera toujours à mes baisers lui dis-je avec un petit sourire alors qu’elle est vraiment vexée. Je lève les yeux au ciel non c’est avec toi que je pourrais peut être les calmer nous montons enfin dans l’attraction. Je ne la connaissais pas et les sensations sont vraiment fortes. Je regarde la jeune femme, et nous arrivons au niveau du point photo. regarde ta tête, t’es trop marrante ne parlons même pas de la mienne. Je fini par la tirer et l’emmène dans une boutique, prends alors des oreilles de mickey regarde, je suis canon







▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Find me at a quarter to three, cigarette in my hand •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Soraya E. Delfino
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t97717-soraya-e-delfino-cailin-russo#3580899 http://www.i-love-harvard.com/t97776-soraya-s-eclater-encore-toujours-a-jamais-sans-s-arreter#3582628 http://www.i-love-harvard.com/t97775-soraya-e-delfino-456-593-9327?nid=38#3582587 http://www.i-love-harvard.com/t97787-http-formspring-me-sorayadelfino#3583083 http://www.i-love-harvard.com/t97786-http-instagram-com-soyadel http://www.i-love-harvard.com/t97784-soraya-e-delfino#3582983
avatar
En ligne
J'ai : 25 ans et je vis à : Avec son Apple pie . J'ai posé mes affaires ici le : 03/11/2018 et depuis, j'ai posté : 748 messages et gagné : 959 points. Actuellement, je suis : Etudiante en Relations internationale & économie et côté coeur, je suis : La propriété privée de Rio, un Brésilien sexy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Carmella Rose ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Opalline ou Cécé pour les intimes , et un grand merci à : Lilousilver ✽ DC/TC : : Alban X. Goldsmith & Virgil T. Wellington


SORAYA ERIN DELFINO
IT'S WHERE MY DEMONS HIDE
Soraya est née à Boston et y a vécu ses cinq premières années, pour finalement partir avec sa mère à Philadelphie. Et pour cause : son père menait une double vie. Il est déjà marié, il a déjà un fils, chose que la mère de Soraya ne supporte pas. Soraya n’a pas grandi avec une cuillère en argent dans la bouche. Durant son adolescence, elle a dû trouver des petits boulots pour pouvoir aider sa mère à payer les factures, jusqu’à finalement apprendre que cette dernière est atteinte d’une tumeur au cerveau. Elle meurt alors que la jeune fille a vingt-trois ans, Soraya se retrouve livrée à elle-même pendant quelques semaines. Aujourd’hui, son père s’est rappelée qu’elle existe et depuis deux ans, elle vit à Boston chez ce dernier. Elle ne supporte pas son demi-frère et réciproquement, elle ne s’entend pas avec sa belle-mère et en veut terriblement à son père. Aujourd’hui elle sait ce que c’est d’avoir de l’argent, et elle en profite bien.




Elle n’est pas à l’aise avec les hommes, même si elle montre le contraire elle est italienne du côté de son père Elle ne parle pas très bien italien, mais son père souhaite qu’elle prenne des cours Soraya souhaite devenir quelqu’un dans le monde des affaires, et s’intéresse beaucoup à l’entreprise de son père Elle n’a jamais rien fait avec un homme c’est une fêtarde qui aime sortir en soirée elle a un caractère bien trempé elle est archi protectrice avec les personnes qui lui sont importantes elle n’enchaine pas les coups d’un soir elle aime les jolies fringues, le shopping, les chaussures et est totalement accro au vernis elle passe sa vie sur son portable, ça a le don d’exaspérer sa belle-mère Elle ne supporte pas son demi-frère elle fait du sport en salle et du footing de temps en temps elle refuse d’être oubliée, c’est pourquoi elle prend assez mal le manque de nouvelle de ses proches elle peut parfois avoir les attitudes d’une petite princesse capricieuse c’est une véritable chiante, mais attachante elle est râleuse professionnelle elle est totalement accro au starbucks elle aimerait que son demi-frère lui fasse tester la F1, mais n'ose même pas lui demander Elle fait de la Zumba deux fois par semaine



THAT'S MY FAMILY PORTRAIT
WE LOOK PRETTY HAPPY
VINCENZO est son demi-frère. Elle ne le supporte pas et réciproquement. Soraya a conscience qu'à cause d'elle sa famille ne frise plus la perfection et qu'à ses yeux, elle est tout sauf la perfection. Elle s'en fout, mais en attendant, elle lui rend bien.


IT'S A LOVE STORY
THIS LOVE IS DIFFICULT
P R E S E N T | RIO c'est le gars qui lui plait, et avec qui elle essaie d'être en confiance. Avec les jours, les moments passés en sa présence, elle parvient à s'ouvrir un peu plus. C'est une bonne chose, et Soraya fait confiance en son instinct, et ses envies: l'envie de le connaitre davantage, l'envie de vivre d'autres moments avec lui, l'envie de voir où ça peut les mener, petit à petit. Oui, elle a vraiment envie d'y croire, cette fois.
P A S T | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra.


MY OATH TO YOU
BEST FRIENDS DON'T HAVE TO PRETEND
B E S T | THEO est son meilleur ami. Autant dire qu'ils sont totalement différents, mais complémentaires. Soso essaie toujours de s'intéresser à sa passion pour les jeux vidéos, mais perd vite patience lorsqu'il faut manier l'engin. A côté de ça, elle préfère lui tirer les vers du nez et l'interroger sur ses histoires, ou du moins son histoire avec Maddox. Il est probablement un des rares hommes en qui elle a une confiance aveugle et passer du temps avec lui est toujours ressourçant pour la demoiselle. PHOENIX & PHILIPPA sont ses meilleures amies depuis son arrivée à Harvard. Elles font un peu tout ensemble, tout comme elles se disent tout et sont inséparables au point de ne plus s'étonner de se faire inviter à des soirées où elle ne connait pas une seule personne. APPLE c'est l'amie d'enfance lorsque Soraya allait passer les vacances chez ses grands-parents. Elles ont toujours été très proches et même en grandissant, alors qu'elles sont diamétralement opposées, elles ont gardé une certaine proximité. Apple essaie de pousser Soso à sortir un peu de sa zone de confort et à l'inverse, Soraya lui apporte un peu d'équilibre et de douceur. A elles deux, elles trouvent leur compte, ça leur convient très bien.
F R I E N D S | SASKIA et Soraya se sont rencontrées en soirée. Mieux, elles se sont même rencontrées dans les toilettes de ladite soirée. Le goût de la fête ont rapproché les deux jeunes filles qui, aujourd'hui, s'entendent à merveille et n'hésite pas à faire appelle à l'autre lorsqu'elles ressentent le besoin de s'amuser. .



(#) Dim 09 Déc 2018, 00:11
Je fronce les sourcils, non je sais que je ne ronfle pas. J’ai beau être très énergique la journée, je suis du genre plutôt calme et absolument pas remuante quand je dors. On me l’a déjà fait remarquer, même si moi, forcément, je ne m’en rends pas compte. Je rougis malgré tout lorsqu’il me dit que je suis mignonne et ajoute « Ca offre quelques heures de répit quand je dors quand même » j’ai conscience d’être parfois un peu fatiguante à toujours remuer dans tous les sens une fois que je suis éveillée. Je peine à rester en place, et c’est bien pour ça que le sport m’aide à canaliser un peu toute mon énergie « on verra lequel de nous deux arrive à se passer de l’autre alors ». lui lançais-je avec un petit rictus au coin des lèvres. Je fais la maline, mais je ne sais pas si j’arriverai à gérer autant que je semble le montrer à ce petit jeu. Malgré tout j’essaie de ne rien laisser passer et préfère me concentrer sur l’instant présent. Puis on en revient à ma virginité. J’en fais beaucoup je crois, mais en vrai ça m’énerve, j’aimerais être comme les autres filles et être déjà passée par-là il y a bien longtemps « C’est juste que c’est chiant. Y’a des nanas qui écartent les cuisses en un clin d’œil, pourquoi moi je sais pas le faire » bon, dit comme ça ça peut être risible, mais j’aimerais être un peu plus franche à ce niveau. Je crois que l’inconnu y fait beaucoup et qu’il y a beaucoup plus coincée que moi sur terre, mais quand même. « Si tu veux, on passe le week-end à s’empiffrer de hamburger et comme ça, plus aucun de nous ne sera tenté parce qu’on sera plus aussi sexy. Qu’est-ce que t’en dit ? » J’essaie de détendre un peu l’instant, mais au fond je suis toujours aussi désolée de l’avoir emmené sur un terrain glissant, puis finalement avoir laissé tomber. « Peut-être qu’un jour on se dira que la seule façon de résister à la tentation c’est d’y céder » un jour où j’arrêterai de bloquer, en fonction d’où on en sera rendu lui et moi. Malgré tout je garde en tête que j’ai fait un effort immense et ce, juste avec lui. Après avoir effacé la photo, je le regarde chipoter sur mon portable et fronce les sourcils. J’men fiche, il peut bien chipoter dedans j’ai rien à cacher, mais je suis curieuse de voir ce qu’il fait. Finalement il me le rend et je remarque qu’il a mis la photo en fond d’écran, je lui rends un petit sourire en échange et range le portable. J’aime bien la photo, malgré qu’il dise que ça fait couple, mais j’ai l’impression de la voir différemment que tout à l’heure « peut-être, comme tu dis. » pourtant, les deux autres là, ils sont surement en couple eux. Je crois que j’ai vraiment mal pris sa phrase, plutôt que de la prendre comme la vérité sur la situation, j’ai pris ça comme un rejet plus qu’autre chose. Je soupire une bonne fois et essaie de mettre ça de côté de sorte à profiter de l’attraction et du reste de la journée. Je crois qu’on aura le temps de se prendre la tête pour ça plus tard, ou pas du tout. Malgré tout je me connais, je passe difficilement à autre chose, encore un défaut. En parlant de l’attraction, elle est plutôt sympa, et au moins on ne risque pas de s’endormir comme c’est le cas dans d’autres où l’espèce de barque avance à 2 km/h pour montrer des décors. Certes, certains décors sont à couper le souffle, mais s’ils pouvaient ajouter des effets pour éviter de s’endormir ou de s’ennuyer, ça ne serait pas plus mal. En sortant de l’attraction, je suis un peu moins contrariée et en voyant la photo, je rigole « Non mais je t’interdis de garder ça, ou tu la mets dans une boite de la honte, dans laquelle on mettrait d’autres trucs et qu’on ouvrirait dans dix ans. » je lui adresse un sourire, c’est une idée débile, mais ça peut être fun. Quant à la photo, j’ai une sale tête dessus, mais au fond s’il veut la garder, il peut. Rio m’entraine dans une boutique et je regarde un peu partout. Beaucoup de gadget et si je ne me retenais pas, j’achèterais beaucoup de trop. Le problème des gadgets, c’est que ça ne sert jamais, et ça traine dans les tiroirs. Finalement, j’avance vers les peluches et les regarde une à une quand j’entends la voix de Rio un peu plus loin et rigole en le voyant avec des oreilles de mickey. J’abandonne les peluches et m’avance vers lui « T’es sexy, c’est dur de résister. » murmurais-je au creux de son oreilles en me collant contre lui.  Un peu plus loin je lui montre un pyjama-short très court de couleur rouge et blanc sur lequel se trouve une Minnie avec écrit -  Over slept -  « regarde, c’est pour moi ça ». Finalement, la journée se passe sans que je ne repense à cette histoire de photo et ça m’évite de tirer la tronche le reste du temps. Les attractions sont toutes sympa, d’autres un peu moins, mais globalement c’est un joli parc. De retour à l’hôtel, j’abandonne mes achats non sans préciser mon souhait de prendre une douche et ressort une dizaine de minutes plus tard les cheveux humides, une serviette de bain enroulée autour de mon buste uniquement. En-dessous, je n’ai qu’un tanga noir et turquoise et en attrapant mon portable sur la table de nuit, je m’allonge sur le ventre. « Je sens bon la noix de coco, si j’étais complètement fêlée, je me mangerais. » dis-je sans pour autant relever mes yeux de l’écran.




THE SHELLS CRACK UNDER OUR SHOES LIKE PUNCTUATION POINTS. THE PLANETS BEND BETWEEN US ; A HUNDRED MILLION SUNS AND STARS. THE SEA FILLED IN THE SILENCE BEFORE YOU SAID THOSE WORDS AND NOW EVEN IN THE DARKNESS, I CAN SEE HOW HAPPY YOU ARE. © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Rio Vaz
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90178-rio-alves-anthony-gastelier http://www.i-love-harvard.com/t90227-rio-alves-i-m-you-worst-nightmare-a http://www.i-love-harvard.com/t95817p110-rio-vaz-456-889-1903#3507601 http://www.i-love-harvard.com/t90338-http-instagram-com-rioalv http://www.i-love-harvard.com/t90974-snap-rioalv#3335631 http://www.i-love-harvard.com/t90232-rio-alves#3306051
avatar
J'ai : 25 ans et je vis à : Cambridge . J'ai posé mes affaires ici le : 09/05/2018 et depuis, j'ai posté : 2864 messages et gagné : 1874 points. Actuellement, je suis : Etudiant en finance (M) et Arts (m) et je suis aussi tatoueur pour laisser parler mon talent et côté coeur, je suis : avec une femme qui me donne envie d'oublier mon passé (Soraya) Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : Je suis le mec qui n'en a rien à foutre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Anthony Gastelier ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lovelypanda , et un grand merci à : candy apple ✽ DC/TC : : Aurora Strauss & Apple b. Spector (MH)

MY PORTRAIT

A beating heart of stone


Infos 1. C’est le 03.11.1993 que je prends ma première bouffée d’air pur à Sao Polo au Brésil. Mes parents ne peuvent contenir leur émotion. Enfin, ils ont réussi à avoir un enfant. Et je ne serais pas le seul enfant qu’ils auront, ils s’en font la promesse. Ma mère, qui adore Rio de Janeiro trouve tout de suite mon prénom. Ce sera Rio, mais elle veut aussi que mon second prénom soit celui de son père, Adriel. 2. Ma famille est très riche et mes parents, bien que toujours très occupés ont toujours fait en sorte d’être présents et qu’on ne manque de rien. 3. J'ai une petite soeur, et je me suis toujours fais la promesse de la protéger et de jouer mon rôle de grand frère toujours à fond. 4. Nos parents ont finalement déménagés pour pouvoir nous offrir une vie encore meilleure aux Etats-Unis. J’allais avoir 10 ans. Et ma petite soeur 5. Boston fut tout de suite notre destination. Un nouvel air, un nouvel espace, une toute nouvelle vie pour tout le monde.  5. J’ai toujours été quelqu’un d’assez solitaire, mais toujours présent pour ma soeur. Je le serais toujours, elle est ma chaire et mon sang. Mais lorsque j’ai rencontré ma première petite amie, j’avais 16 ans et tout allait changer. Nous sommes restés ensemble jusqu’à mes 22 ans, je n’aurais jamais pensé tomber fou amoureux d’elle et pourtant. C’était chose faite. Nous avons fait pas mal de conneries tous les deux, nous nous ressemblions sur tellement de points, que je ne pouvais pas ne pas craquer. Finalement, elle est tombée enceinte, bien évidemment, nous n’allions pas nous en débarrasser. Nous avions fait la connerie de ne pas nous protéger, nous devions assumer. Mais malheureusement, nous avons perdu le bébé. Ce fut la fin de notre couple. Elle est partie un soir sans rien dire. 6. Je me suis remis à être assez solitaire même si j’ai bien évidemment quelques amis. Ma famille est la chose la plus importante pour moi, je ferais tout pour ma famille et surtout pour ma petite soeur que je protège bien trop. 7. J’ai pour mauvaise habitude de fumer. Je n’y peux rien. J’ai tenté d’arrêter de fumer mais rien n’y fait, j’aime trop la clope même si je sais qu’elle peut finir par me tuer. Je ne vis qu’une fois. 8. Avec l’argent de papa et maman, je profite à fond. Je ne me prive pas et ils ne sont jamais regardant non plus. Malgré tout, j’ai tout de même commencé à travailler. Je suis devenu tatoueur. J’ai la chance de savoir vraiment bien dessiner, j’ai même déjà fait le portrait de chaque personne que constitue la famille Vaz. J’ai ce don, et je ne compte pas le gâcher. J’ai arrêté mes études quand mon ex à perdu le bébé, un peu à la dérive. J’ai finalement repris mes études pour faire plaisir à ma famille mais sans grand conviction. Mes parents ne sont pas contre l’idée que j’arrête cependant, il serait mieux pour moi que je continue les études. J’ai accepté pour leur faire plaisir de reprendre les études dans la finance et tout ce qui touche aux grandes entreprises. Ils pensent que comme ça je vais pouvoir mettre mon intelligence à profit. Oui, j’ai un QI qui dépasse un peu la moyenne mais je ne vante absolument pas. 9. Je suis un brin trop dépensier. Mais ce n’est jamais vraiment pour moi. C’est surtout pour ma famille. Je dépense sans compter. Je leur offre plein de choses. J’adore aussi voyager, l’argent va donc beaucoup dans les voyages. Bien évidemment, j’aime prendre soin de moi, je mets mon physique en avant parce que je sais que je plais et aujourd’hui, je ne veux plus de relations sérieuses. Depuis le départ de mon ex, mon cœur n’a jamais été donné à quelqu'un d’autre et il en est d’ailleurs hors de question. 10. Malgré mon intelligence, je ne la mets absolument pas à profit. Je n’ai pas besoin de beaucoup travailler pour avoir de bonnes notes mais je fais le minimum, c’est déjà pas mal. 11. j’ai choisi de ne pas entrer dans une maison pour le moment, peut-être que plus tard, je prendrai l’initiative de me mélanger. Pour le moment, je n’en ai pas envie. 12. Je suis trilingue, je parle Portugais, Anglais et français. 14. Que la fête commence les amis !



FRIENDS MUST BE TRUSTED

Yeah, you're a natural


PRENOM l Textetextetextetextetextetexte
CRYSTAL Je la considère comme ma sœur. Nous avons tous les deux grandis ensemble, jusqu'à ce que mes parents décident de quitter le Brésil à mes 6 ans. Nos parents étaient inséparables, ce qui nous a tout de suite rapprochés elle et moi. Nous faisions tout ensemble, nous prenions les douches ensemble quand nos parents voulaient qu'on économise l'eau même si mes parents n'avaient pas de soucis avec l'argent, ils trouvaient çà mignon. Petits bisous enfantins, innocents, c'était mon premier crush. Nous avons toujours gardé contact, même durant les périodes de mou. J'aime lui foutre la honte, et elle me le rend bien.


LOVE MUST BE DEAD

It’s where my demons hide


SORAYA l Elle me donne envie d'avancer, malgré mes réticences et mon passé trop lourd. La jeune femme est un rayon de soleil, et je ne sais pas ce qu'il se passera pour nous, mais pour l'instant, elle me donne envie d'oublier mon passé et de me concentrer sur notre présent.
KARA l C'est mon ex. Celle avec qui j'ai partagé tellement en 6 ans de relation. Elle était tout pour moi, la femme de ma vie, celle qui porterait mes enfants, celle à qui je mettrai un anneau au doigt. Mais malheureusement, rien ne s'est passé comme prévu. Après la fausse couche, elle est partie, me brisant le cœur et me laissant derrière elle.


❈ ❈

(#) Lun 10 Déc 2018, 17:21
Il est certain que lorsque tu dors, au moins, nous sommes tranquilles lui dis-je avant de lui tirer la langue. Je la taquine, mais c’est tellement facile avec elle de la taquiner que je ne m’en lasse absolument pas. Je pense que si j’avais eu le matériel adéquate, je l’aurais même dessiné pendant son sommeil mais je n’ai malheureusement rien pris pour ce weekend. Ce n’est que partie remise je le sais. C’est tellement étrange car depuis que nous sommes arrivés ici, j’ai l’impression que l’on se comporte comme un vrai petit couple, alors que nous n’en sommes rien. Mais ce n’est pour autant, pas désagréable. Je ne comprends d’ailleurs même pas pourquoi la jeune femme n’est pas en couple à son âge. Certes, elle n’est pas vieille, cependant elle est tellement belle et sexy, qu’elle devrait se balader fièrement au bras d’un homme qui l’aime et la protège comme il se doit. J’étouffe un rire. Cette femme ne perd vraiment pas le nord On peut lancer les paris si tu veux... et je pense que c’est toi qui ne va plus se passer de moi quant à moi, j’essaierai toujours de ne rien montrer, c’est tout. C’est tout de même compliqué de dormir dans le même lit que la jeune femme parce qu’elle est très attirante et que c’est mon type de femme et que je commence à m’attacher. Je ne sais pas ce qu’il va se passer, je ne sais pas comment va être le retour à Boston, mais pour l’instant, je ne veux pas y penser. Je ne veux ni penser au passé ni au futur, simplement au présent. Parce que tu n’es pas comme toutes les femmes, et que tu fais ce qui te semble le mieux c’est tout. elle ne doit pas se comparer aux autres, ça ne sert à rien et elle vaut beaucoup mieux que çà de toute manière. Ne pense pas à çà… et ne t’identifie à aucunes femmes, tu fais ce qui te semble être le mieux, et le reste tu t’en fiche. lui dis-je avant qu’elle ne me fasse une proposition plutôt alléchante, cependant, je n’ai pas trop envie de grossir et je n’ai pas non plus qu’elle grossisse elle. Elle est très bien comme elle est aujourd’hui Alors, c’est une proposition plutôt sympathique, cependant, tu sais que je préfère tout de même avoir très envie de toi je dois être un peu maso sur les bords mais je n’ai pas envie que cela change. mais ça, je l’ai toujours dis, il faut céder à la tentation, c’est toujours mieux mais il ne faut cependant pas se forcer. oui, c’est mon motto. Céder mais ne jamais se forcer car se forcer n’amène à rien. Et je suis le premier à le savoir. Disney se passe sans encombre avant d’avoir la bonne idée de lui faire une remarque. Je sais que je n’aurais pas dû le lui dire comme çà mais je ne savais pas comment lui dire. La photo est très jolie mais nous ne sommes pas un couple et je n’ai pas envie qu’elle se fasse des idées même si j’aimerais vraiment pouvoir lui donner ce qu’elle souhaite. Ce n’est pas une personne que j’ai envie de rejeter mais je sais que je vais le faire inconsciemment. Comme d’habitude. C’est une fille magnifique et une fille bien, mais si je continue à m’attacher, ce sera sans retour pour elle comme pour moi. Je vois qu’elle a mal pris ma remarque et j’essaie tant bien que mal de la calmer et de lui montrer que j’aime bien être avec elle mais je crois que je n’aurais malheureusement pas dû dire çà comme ça. Ah les femmes… une fois l’attraction terminée, nous devons passer récupérer la photo, car çà peut nous faire un beau petit souvenir même si la tête de la jeune femme me fait bien rire. Mais si, arrête, elle est trop marrante, je te jure et oui, je vais la garder, mais elle peut aussi la garder si elle le souhaite La mettre dans un trou ? Comme tu es radicale quand même lui dis-je en rigolant. Si elle n’existait pas il faudrait vraiment l’inventer. Nous entrons finalement dans une boutique pour faire quelques emplettes tu ne sais pas ce que tu dis lui dis-je avec un petit sourire en coin. De retour à l’hôtel, la journée semble déjà loin. Le temps passe à une vitesse folle lorsque l’on ne pense à rien. Soraya file sous la douche pendant que je regarde un petit peu mes mails et envoie un sms à ma petite sœur. Elle sort finalement de la douche en serviette et s’allonge sur le lit. Sa phrase me fait sourire et je me rends compte qu’elle est folle mais que çà m’attire encore plus. Je soupire tout en m’approchant du lit. Je monte sur le lit, doucement et me positionne juste au-dessus d’elle. Elle est dos à moi et j’en profite alors pour approcher mon visage du cou de la jeune femme. effectivement, tu sens très bon soupire-je au creux de son cou pour finalement la croquer doucement.






▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼▲▼
• Find me at a quarter to three, cigarette in my hand •
(c) Miss Pie

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Travel the World-
Sauter vers: