informations
Cette nouvelle version est signée nympheas et persona. Comme vous pouvez le constater, des nouveaux codes ont été mis en place pour donner un petit vent de fraîcheur à notre beau forum et pour ce miracle, on remercie aussi persona. Merci aussi à dark dreams. pour l'installation et la personnalisation de plusieurs tutoriaux ainsi que pour son aide dans les réglages des nouveaux codes ainsi que leurs bugs. Nous remercions également cc crush (listings des membres), ange tuteur (messenger) et never utopia (barre latérale) pour leurs aides précieuse.



 
 ::  :: Archives 2012-2019 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

a goddess can't die. she's immortal. (camila)

Anonymous

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTDim 18 Nov - 18:49
briséis n'avait jamais aussi peur de sa vie. d'abord pour elle. ensuite pour vega. et maintenant camila. et la jeune femme avait passé sa nuit aux urgences. camila passait avant ses cours. elle ne la laisserait pas tomber. jamais. elle était sérieuse quand elle lui disait qu'elle lui montrerait tous les beaux côtés de la vie. elle était si sérieuse. elle avait réussi à sauver asia de ses idées noires. elle réussirait avec camila. et elle n'abandonnerait pas sans se battre. jamais. elle regardait le mur en face d'elle, qui semblait si intéressant. attendant qu'on l'autorise à la voir. elle était en vie, elle était en vie. mais elle voulait le voir pour le croire. elle se repliait sur elle-même, assise sur le sol froid de l'hôpital. elle n'était d'aucun soutien à cléo, qui devait avoir besoin d'elle. elle était juste anesthésiée. elle attendait son tour pour aller la voir. cléo avant tout. cléo avant elle. elle attendrait patiemment. si cléo lui disait qu'elle allait bien, ça lui irait. elle attendrait. les gens passaient à côté d'elle, sans même la voir. la petite briséis était dans un coin, seule. elle attendait. elle en pouvait plus d'attendre. elle en devenait folle. c'est une pile électrique la briséis. elle ne pouvait pas tenir en place. et enfin, le saint graal. elle pouvait voir camila. elle se leva très vite, manquant de tomber. elle se dépêcha d'entrer dans la chambre. et cami était là. elle était vraiment en vie. avec toutes ses machines, bandages. comme briséis il y a plusieurs semaines. l'hôpital la rendait malade. elle finit par bouger, s'asseoir à côté de camila. elle n'avait pas les mots. elle ne savait pas quoi lui dire. ses yeux allaient parler pour elle. elle avait tant pleuré. elle était si fatiguée. mais son état lui importait peu. camila était en vie, c'était l'essentiel. camila n'avait pas à mourir. c'était déjà un ange sur terre. elle n'avait pas à mourir. personne lui fera dire le contraire. c'était rare, briséis silencieuse. elle n'avait rien à dire de plus que ce qu'elle avait dit avant. bon, certes, cami n'avait rien entendu, elle était endormie après tout. alors bri, elle se mit à sourire. elle regardait camila, le sourire aux lèvres. ces larmes menaçaient de refaire surface, mais il s'agissait des larmes de joie. elle voudrait que cami comprenne que la mort n'était pas une solution. elle savait que cami allait peut-être être en colère contre elle, lui dire qu'elle avait souhaité mourir. ce qui allait briser son coeur. mais elle finirait par la convaincre. que la vie était belle. que la vie était aussi belle que la personne allongée sur ce lit. alors bri, elle finit par dire un truc. complètement con. « que fait un employé de chez Sephora à sa pause clope ? il parfumer. » bonjour la gênance.

@camila wildingham :heaart:
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTDim 18 Nov - 20:19
a goddess can't die, she's immortal // @briséis avgeropoulos ※※※ j'ai cette boule au ventre. cette putain de boule au ventre qui semble ne pas vouloir disparaître. ça me ronge de l'intérieur, ça me broie. j'ai l'impression qu'un fil invisible s'est logé dans mes entrailles et qu'il les tord à chaque inspiration. c'est exactement pour cette raison là que j'ai cherché à en finir. parce que je refusais de me lever un matin de plus en me sentant de cette manière-là. je refusais d'ouvrir les yeux une nouvelle fois pour affronter cette tempête à l'intérieur de moi. je suis ma pire ennemie et j'en suis parfaitement consciente. j'alimente mes propres démons à travers mes peines et ma rage. et puisqu'il n'y a pas d'issu de secours, j'ai choisi de tout arrêter. j'ai choisi que ça s'arrête une bonne fois pour toute. parce que j'peux plus. je suis incapable de continuer comme ça. et tant pis pour le reste. tant pis si l'on vient à penser que je suis lâche, que j'abandonne tout. c'est la vérité, j'abandonne. et les lâche ici sont vous. vous qui tentez de me maintenir en vie alors que je suis morte depuis des mois et des mois. vous êtes les égoïstes à tenter tant bien que mal de me maintenant parmi vous quand la seule chose que je souhaite est m'en aller. alors ouais, je vous déteste. je vous déteste tous autant que vous êtes. je vois le défilé de personne inquiète qui vogue dans ma chambre les uns après les autres et je reste impassible. j'ignore alors qu'au fond de moi, j'ai envie d'hurler ma haine. de déverser toute la rage que je ressent et qui me consume. pourquoi ? pourquoi continuer à me tirer vers vous quand la seule chose que j'attends et que vous lâchiez prise. tous autant que vous êtes. c'est comme si.. comme si j'étais dans un état végétatif. tenue en vie par de l'air que l'on veut bien m'envoyer. à quoi bon chercher à me garder dans cet état ? il n'y a aucune logique et je vous déteste. puis c'est toi qui vient. toi qui t’assoies à côté de moi et une nouvelle fois je garde le silence. j'ai pas envie. quand tu parles, je bronche pas. j'suis là sans l'être. je suis morte humainement parlant. je suis morte à l'intérieur. « pourquoi ? » pourquoi m'avoir empêché de partir ? pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTDim 18 Nov - 20:47
cami ne bronchait pas. comme si, au fond, elle était déjà partie. même sa blague débile ne fit aucun effet. et si jamais cami lui disait qu'elle était égoïste de l'avoir sauvée, briséis lui donnerait totalement raison. briséis était égoïste. d'un égoïsme rare. pourquoi avait-elle empêché cami de partir alors qu'elle était épuisée ? toutes les réponses qu'elle avait menait à elle. parce qu'elle ne voulait pas que camila parte. elle ne voulait pas. elle avait peur. elle était triste. elle était en colère. elle ne voulait pas que camila parte. elle ne voulait pas qu'elle abandonne. c'étaient ses souhaits à elle. si camila voulait partir, elle aurait peut-être dû respecter sa décision, en tant qu'amie. comment pouvait-elle se qualifier l'amie de camila si elle ne respectait pas ses décisions ? comment pouvait-elle se qualifier ainsi si elle était si égoïste ? briséis se sentait mal. elle prenait conscience de son égoïsme infini. c'était camila qui souffrait. pas elle. c'était camila qui ne voulait plus se battre. pas elle. et le même raisonnement s'appliquait pour asia. pour son père aussi. au final, est ce qu'elle n'avait pas fait tout ça dans son propre intérêt à elle ? est ce qu'elle n'avait pas fait tout ça par peur de tout perdre ? où sont les souhaits de ses amies et de son père là-dedans ? qui était elle pour juger de leurs actes ? de les forcer à se plier à sa volonté ? le regard de briséis s'assombrit. elle ne regrettait aucun de ses actes. les regrets, ce n'était pas son style. mais ça ne l'empêchait pas de se sentir mal. elle ne voulait pas que sa deuxième maman l'abandonne comme la première. et encore une fois, elle était le centre du monde. elle se sentait mal. mais camila, alors ? elle, elle avait des raisons de se sentir mal. au final, c'était peut-être elle la pire de tous. et encore une fois, elle se posait en victime à penser ça. elle était définitivement la pire. « je voulais te montrer à quel point le monde était beau, à quel point la vie était belle. je ne voulais pas que tu partes. » elle prit une pause, le temps d'un instant avant d'enchaîner. «  tu peux le dire. que je suis une gamine capricieuse et égoïste. je n'ai pas respecté ton choix d'abandonner. je ne l'ai pas respecté parce que je voulais que tu restes en vie. pour moi, tu es une déesse. et une déesse est immortelle.» elle n'avait pas de filtre, bri. mais aujourd'hui, encore plus. elle parlait sans réfléchir. « j'ai peur. j'ai peur de perdre quelqu'un. j'ai peur de ta mort, de la mort. » elle avait peur du spectre de la mort qui venait la hanter. ce spectre qui était là, près d'elle, à chaque instant. « je ne veux pas te perdre. je crois en l'espoir, en des jours meilleurs. je crois toujours que ça peut aller mieux. j'ai pensé que je pouvais t'aider à aller mieux. sans avoir pensé un seul instant à ce que tu pouvais penser. sans avoir considéré que tu pensais peut-être que la meilleure solution à tout ça était de partir. » bri se passa une main sur le visage. au fond, cami devait les haïr d'avoir stoppé ce qu'elle avait voulu faire. peut-être. « mais je ne regrette pas. je ne regrette rien. tu vas être en colère contre moi. tu vas me détester. tu vas me haïr... » sa voix se brisait. comme son coeur. « et tu aurais raison. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 19 Nov - 17:30
a goddess can't die, she's immortal // @briséis avgeropoulos ※※※ je veux savoir, je veux comprendre. j'ai besoin d'entendre pourquoi est-ce que dans ce monde personne ne semble disposé à vouloir me laisser tranquille. j'ai besoin de savoir pourquoi est-ce qu'on ne me laisse pas partir quand c'est la seule chose que je demande. et bien sûr que je sais. je sais que ça va être dur pour vous et qu'il vous faudra surmonter cette épreuve mais est-ce que vous y pensez à moi ? est-ce que rien que pour une seule foutue minute vous vous mettez à ma place ? parce que j'en peux plus. j'étouffe. je suffoque. j'ai besoin de partir et je suis fatiguée de me battre contre mes propres démons. je suis fatiguée de me battre contre vous. j'ai plus envie d'entendre que ça va aller, que je me relèverais plus forte que jamais et qu'un jour, tout ça ce sera derrière moi. vous en savez rien, vous n'en avez aucune idée. vous êtes pas à ma place et vous ne savez strictement rien de ce que je traverse. vous ne ressentez rien de ce que je ressent et vous n'avez visiblement pas l'air de comprendre que je veux plus de cette vie. que je préfèrerais être morte plutôt que continuer à me lever tous les matins avec cette sensation. je m'en fous de ce que vous avez dire, de si vous pensez que j'ai encore des tas de belles choses à vivre. vous n'êtes pas à ma place et vous ne le serez jamais. je ne vous le souhaite pas dans tous les cas parce que je voudrais sincèrement que personne n'ait à se retrouver dans ma peau un jour. alors ouais, je veux juste que ça s'arrête et j'ai envie de faire péter le monde dans son entièreté quand j'ouvre les yeux pour constater que je suis encore là. j'voulais pas y être, je ne voulais pas me réveiller. si je me suis ouvert les veines plutôt que prendre des cachets c'est parce que j'étais résolue à l'idée de définitivement m'en aller. et je vous déteste tellement de me forcer à vivre ça encore et encore. je vous hait de me mettre une nouvelle fois dans cette position. pitié, laissez moi. « le monde n'est pas beau. tout ça, c'est un ramassis de connerie » ce que tu dis, ce que tu penses. c'est pas la vérité. le monde, il est moche. il donne envie de crever. « j'ai pas envie de vivre et j'ai pas envie qu'on cherche à me sauver. vous me sauvez pas, vous m'enfermez dans une vie que je ne veux pas. et oui, t'es égoïste. t'es une putain d'égoïste briséis parce que tu penses à tes sentiments, à ce que tu pourrais ressentir avant de penser à moi. » j'ai pas envie d'être là, ça s'voit pas ? j'veux pas et j'refuse que vous m'y forciez. « j'ai besoin que ça s'arrête, tu comprends pas ? j'ai besoin d'arrêter pour une fois de penser aux autres. j'ai pas envie d'être là, j'ai plus envie d'essayer. et vous pourrez pas être toujours là. tu pourras pas être constamment à côté de moi pour m'empêcher de recommencer. » parce que y aura bien un moment où votre attention déviera et ce sera fatal pour moi. « j'recommencerais. j'recommencerais et tu pourras rien faire contre ça. la prochaine fois ça sera fini. » t'entends ce que je te dis ? y aura une prochaine fois et tu ne pourrais juste rien faire contre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTDim 9 Déc - 20:43
alors que camila vidait son sac devant elle, briséis resta de marbre. enfin, elle le pensait. elle écoutait son amie détruire une par une ses propres convictions. le monde n'était pas beau. tout est un ramassis de conneries. sa vie devait s'arrêter. elle allait recommencer et recommencer. et le jour où elle dévira son regard, elle ne se loupera pas. et surtout, briséis était égoïste. l'entendre de la bouche de camila avait une sonorité différente. alors qu'elle pensait savoir qu'elle était égoïste, les mots de camila finirent quand même par résonner dans sa tête. venant de sa part, ça faisait plus de mal que prévu. cela fit l'effet d'une bombe en elle. mais elle se refusait de montrer quoi que ce soit. parce que camila était dans son droit d'être énervée, parce qu'ils lui avaient forcé la main. et pour elle, personne ne l'avait sauvé, ils l'ont tous condamnés à recommencer à se battre jusqu'au moment où elle réussira à partir pour cet autre monde si obscur. briséis se mit à fixer les bandages de camila. elle se rappelait de ce qu'elle avait fait la veille. avoir fouillé dans sa boîte à pharmacie. avoir pris tout le nécessaire pour bander ses poignets ensanglantés alors que le prince de belgique ne foutait rien à côté. elle se rappelait de ses mains. elle se rappelait de son sang sur ses propres mains. elle baissa les yeux sur ses propres mains. un flash. elle revoyait le sang de camila sur ses mains. et dans sa tête, tout était inversé. elle avait empêché camila de mourir. mais à ses yeux, briséis avait juste anéanti, tué sa chance de pouvoir partir. et peu importe comment briséis allait, celle-ci n'avait aucun regret. elle n'avait eu aucun regret à agir pour la sauver. elle pensait l'aider, et elle était certaine qu'elle l'avait aidé. alors, camila pouvait bien être en colère. camila pouvait bien l'insulter ou même réfuter tout ce que pourrait dire briséis. camila pouvait bien la haïr. mais elle n'aurait aucun regret. « t'as raison sur le fait que je suis égoïste. c'est totalement vrai. » et d'un seul coup, en prononçant cette phrase, elle pensa à pluton. elle se considérait comme pluton. comme si elle avait trahi camila. comme si elle avait été une des personnes qui lui avait fait du mal. briséis mit tous ces sentiments de côté, dans une boîte qu'elle pourrait jeter en sortant de cette pièce. elle était persuadée que le mal était pour un bien. qu'un jour, camila allait sourire de nouveau et c'était tout ce qu'elle souhaitait. elle voulait bien subir toute la haine de camila si elle finirait par sourire. « mais t'as tord sur le monde. la vie est injuste, pas le monde. » briséis refusait totalement de voir le monde autrement que beau. elle vivait tous les jours comme si c'était le dernier. camila avait énormément souffert, la vie a été injuste envers elle, ça c'était vrai. tout comme envers asia. elle se leva de sa chaise, attrapant avec délicatesse un des poignets de camila. « c'est moi qui me suis occupée de bander tes poignets. je l'ai fait une fois, je le referais encore et encore. » briséis n'avait que dix-neuf ans, c'était encore une enfant dans sa tête, alors peut-être qu'elle ne savait pas tout de la vie de camila, toutes ses souffrances ; mais comme une enfant, elle n'abandonnerait pas. elle était bien trop têtue, et ce n'était pas sûre que camila était plus têtue qu'elle. elle serait très surprise de savoir jusqu'où elle pouvait aller. briséis reposa le poignet de camila en douceur, restant debout. « tu peux me détester. tu peux me haïr. mais il faudra que tu me tues pour m'arrêter. » et le pire, c'était qu'elle était totalement sérieuse. elle inspira longuement, se tournant pour aller vers la porte ; sentant qu'elle avait les larmes aux yeux. il n'était pas question qu'elle pleure devant camila, parce qu'elle n'avait pas le droit. elle n'avait aucun droit de pleurer devant elle alors que c'était elle qui souffrait le plus. briséis était très dure envers elle-même et elle avait bien trop pleuré à son goût ses derniers temps. elle avait réussi à guérir son père. elle avait réussi à faire sourire asia de nouveau. elle se tourna une dernière fois vers camila. « les déesses ne meurent pas, camila. elles sont immortelles. et ce n'est pas un spoiler pour toi de savoir que t'en es une. » et tout en ouvrant la porte pour sortir, elle pensa à l'espoir qu'elle avait de sauver véritablement camila. et c'est en fermant cette porte, qu'elle s'autorisa finalement à laisser libre court à ses émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTMar 11 Déc - 0:41
tu pourras pas tout le temps me sauver. personne ne pourra le faire. faut arrêter de croire que vous aurez toujours la chance de débarquer avant que ce ne soit trop tard. et si j’rate, je recommencerais. ça sera un putain de cercle sans fin. peut être que vous finirez par me faire interner mais là encore je trouverais des solutions pour réussir à mettre fin à mon calvaire. et je crois que sur le moment, je ne me rends même pas compte des mots que je peux lancer. du fait que je peux te blesser. j’crois que j’y fais pas attention, que je m’en fiche peut être un peu. j’laisse ma peine et ma colère m’aveugler et tu mérites pas ça. t’es encore un bébé. j’devrais te protéger, prendre soin de toi et à la place, je te maltraite comme je maltraite probablement tout le monde dans ma vie. peut être que j’ai mérité tout ce qui m’arrive, qui sait ? et j’suis tellement en colère que j’ai les yeux noirs. j’dois donner l’impression de pouvoir tuer n’importe qui juste en le fixant et clairement, soyez reconnaissant que ça soit pas une de mes capacités parce que je crois que rien n’aurait pu me retenir. « le monde est tout autant injuste que la vie. » tu peux dire ce que tu veux mais chacun sa manière de penser. dans tous les cas, moi je reste convaincue que c’est la même merde. le monde, c’est un putain de truc immonde et la vie n’est pas mieux. c’est pour cette raison que je veux plus être là. parce que je suis pas comme toi. parce que j’arrive pas à trouver des raisons pour me faire rester. même vous, vous n’êtes plus suffisant. et soudainement, t’attrapais mon poignet alors que je poussais un soupir. « la prochaine fois, t’en occupe pas. » occupe toi de tout ce que tu veux mais pas de moi. j’veux plus qu’on s’occupe de moi, j’veux plus qu’on essaie de m’aider et je m’en fiche si vous arrivez pas à comprendre le pourquoi du comment, c’est juste comme ça. « la seule personne qui a envie de mourir ici, c’est moi. » alors j’trouve que ton choix de mot, il est risible pour le coup. j’serais pas autant en colère que j’en aurais probablement ris. j’suis mauvaise briséis, l’oublie pas. quand j’pète un câble, c’est tout le monde qui prends, même toi. et maintenant que t’avais sorti ta tirade, tu reculais vers la porte. ouais, j’dois faire cet effet. tout le monde est sorti de ma chambre très rapidement à vrai dire. faut croire que je suis pas agréable. « la ferme » que je souffle finalement. c’est rien d’autre qu’un ramassis de connerie. déesse de rien du tout, zéro immortalité. j’veux pas être immortelle, j’veux crever. j’donne ma vie à qui veut la prendre mais moi, j’veux juste qu’on me foute la paix.

fin du rp a goddess can't die. she's immortal. (camila) 2109348208
Revenir en haut Aller en bas

a goddess can't die. she's immortal. (camila) Empty
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Archives 2012-2019-
Sauter vers: