::  :: Mobile & réseaux sociaux :: Tinder Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EFRAIN DELAROSA

MEMBRE DE LA WINTHROP HOUSE
Efrain Delarosa
MEMBRE DE LA WINTHROP HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t97057-efrain-delarosa-trevor-signorino http://www.i-love-harvard.com/t97164-efraim-what-do-you-call-a-fat-pumpkin-a-plumpkin http://www.i-love-harvard.com/t97186-efrain-delarosa-456-747-6815#3559108 http://www.i-love-harvard.com/t97185-http-formspring-me-efraindelarosa#3559106 http://www.i-love-harvard.com/t97188-snap-ehfreine#3559121 http://www.i-love-harvard.com/t97187-efrain-delarosa#3559112
avatar
(double nationalité : mexicain) J'ai : 24 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 16/10/2018 et depuis, j'ai posté : 241 messages et gagné : 729 points. Actuellement, je suis : étudiant en sixième année de médecine et côté coeur, je suis : célibataire, mais pas pour autant seul dans mon lit. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le mec mignon qui sait comment jouer de ses charmes pour obtenir ce qu'il veut. Ils ont raison . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Trevor Signorino ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Redpix (ou lolo) , et un grand merci à : Hoodwink ✽ DC/TC : : aucun DC

Qui suis-je ? Quelle drôle de question. Dans le coin, tout le monde me connait. Les gens me surnomment Frain parce qu’ils n’apprécient pas des masses mon prénom (Efrain). Je crois surtout qu’ils sont agacés d’être repris sur leur prononciation à chaque fois qu’ils tentent de m’appeler par mon prénom. J’ai soufflé ma vingt-quatrième bougie au début du mois d’octobre (le 09 pour ceux qui aiment célébrer les anniversaires de tous leurs amis Facebook) et j’ai passé une bonne partie de mon enfance à Los Angeles avant d’atterrir à Cambridge pour mes études universitaires. Issu d’une famille aisée, j’estime tout de même en avoir bavé puisque j’ai été confronté au racisme toute ma vie et que rien n’est sur le point de s’arranger avec un clown comme Trump au pouvoir. Comment être respecté par les autres quand votre Président veut ériger un mur entre le Mexique et les États-Unis ? Ah oui, parce que j’ai la double nationalité (Américain et Mexicain), ma mère est une américaine pure souche, elle est journaliste d’investigation et a énormément voyagé pour couvrir les sujets les plus brûlants. Mon père est un immigré mexicain qui a gagné le respect des habitants de notre quartier à travers son métier, oui, parce qu’il est pompier… Bientôt à la retraite, il demeure mon héros et un exemple digne de ce nom pour moi. Le racisme auquel j’ai été confronté toute ma vie n’a fait que renforcer mon caractère. Je me suis endurci et j’ai appris à me servir de ma différence et à en faire une force. Étudiant en sixième année de médecine (mineur : langues étrangères français et russe), j’ai eu l’opportunité de partir étudier une année en Russie lorsque j’étais au lycée et de retourner en Russie une année supplémentaire dans le cadre d’un programme de Teacher Assistant entre ma cinquième et ma sixième année de médecine (année scolaire 2017-2018). J’ai profité de cette année pour faire du bénévolat dans des associations d’aide aux adolescents homosexuels rejetés par leur famille car… Oui, la situation en Russie est assez critique lorsqu’il est question d’homosexualité. Encore plus qu’aux États-Unis.


On me juge souvent à tort, sous prétexte que j’ai beaucoup d’argent grâce à mes parents et pas eu besoin de travailler jusqu’à maintenant pour financer mes études, sous prétexte que j’ignore ce qu’est l’échec. Ceux qui ne me connaissent pas, partirons du principe que je ne suis qu’un gosse de riche de plus, un mec qui a le melon, qui est présomptueux, égocentrique et détestable. Loin de tous ces clichés, je suis en réalité un garçon très empathique et à l’écoute. Mes parents ont galéré avant de gagner de l’argent et ils m’ont appris à économiser, à ne pas prendre mon statut pour acquis. Ils m’ont transmis des valeurs humanistes, m’ont appris à respecter mon prochain, à ne jamais me baser sur mes aprioris et à systématiquement nuancer mon propos. Je sais reconnaitre lorsque j’ai tort, même si je suis têtu et que je me bats pour mes convictions, et je ne reste jamais très longtemps en colère contre quelqu’un. D’un naturel optimiste, j’ai le regard constamment porté vers le futur plutôt que dans le passé qui, à mes yeux, n’a plus rien à m’apporter si ce n’est des leçons pour ne pas répéter les mêmes erreurs. Incapable de m’appuyer sur mes acquis, je me remets constamment en question et c’est de là que je tiens ma rigueur. Observateur, j’ai souvent tendance à être trop curieux et intrusif. Incapable de mentir, je suis abrupt et j’éprouve beaucoup de difficultés à mettre les formes lorsque je sais que je marche sur des œufs.





(#) Dim 21 Oct - 16:28


       

       
       
EFRAIN, 24 ANS

       
à 2 kilomètres


       
A propos

       
Twenty years from now you will be more disappointed by the things that you didn't do than by the ones you did do. So throw off the bowlines. Sail away from the safe harbor. Catch the trade winds in your sails. Explore. Dream. Discover.

       
Revenir en haut Aller en bas
MEMBRE DE LA DUNSTER HOUSE
Loïs Johnson
MEMBRE DE LA DUNSTER HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t91774-lois-j-strauss-behati-prinsloo http://www.i-love-harvard.com/t91829-vous-voulez-un-whisky-juste-un-doigt-vous-n-voulez-pas-un-whisly-d-abord-lois http://www.i-love-harvard.com/t91836-lois-j-strauss-456-819-1545 http://www.i-love-harvard.com/t92553-http-formspring-me-loisjohnsonnstrauss http://www.i-love-harvard.com/t95223-http-instagram-com-lolojs#3487481 http://www.i-love-harvard.com/t92881-lois-johnson-strauss
avatar
- J'ai : 24 ans et je vis à : dans un studio à cambridge . J'ai posé mes affaires ici le : 13/06/2018 et depuis, j'ai posté : 883 messages et gagné : 2120 points. Actuellement, je suis : étudiante en 4ème année de droit et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : on dit bien ce qu'on veut . Oh et puis, on dit que je ressemble à : behati prinsloo ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lylou , et un grand merci à : kaiji (romane) ♥ ✽ DC/TC : : leah garcia, anciennement maëlys h.

⋆ — look at the stars
look how they shine for you

LOÏS JOHNSON STRAUSS
(biographie) Née en Angleterre à Manchester le 9 septembre 1994. Son père est héritier d'une grande chaîne d'hôtel mais n'en a jamais voulu, il préfère se concentrer sur sa passion, le sport. Il est d'ailleurs coach sportif. Mère bibliothécaire, décédée quand Loïs avait 8 ans, renversée par une voiture. A une soeur cadette de 13 mois, Gillian avec qui elle est un peu en désaccord depuis quelques années. Très attachée à sa famille et veut rendre fière sa mère, de là où elle se trouve. Fait des études de droit avec l'ambition de devenir juge ou avocate. Fait partie des Dunsters et commencera son bizutage en septembre 2018

(caractère) Très attachée à sa famille, elle donnerait tout pour les siens. • Ambitieuse et sérieuse, ses études c'est un point important dans sa vie, elle ne comprend pas les personnes qui se laissent aller, et profitent du système. • Fidèle, que ce soit en amour ou en amitié, Loïs ne trahit pas les siens. • Elle peut être très rancunière quand elle se sent trahie et salie. • Bordélique, mais organisée, elle s'y retrouve et c'est le principal. Elle adore les animaux même si elle est asthmatique et détient certaines allergies. • Garçon manqué autant que petite princesse, elle est complètement contradictoire dans ce qu'elle aime. La boxe, les talons, le quad, le shopping, vous voyez? • Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, bien qu'elle ai des airs de fille facile, faible et mignonne, elle mord quand on l'attaque.• Depuis peu, elle ressent le besoin de s'amuser et d'extérioriser un peu.• Elle aime les soirées, rire, danser, mais elle n'a jamais encore dérapé plus que ça. • Curieuse • Elle aime énormément lire et traîner dans les musées ou bibliothèque • Elle aime beaucoup l'Histoire et s'intéresse à ce qu'elle ne connait pas • Elle aime les choses justes, et croit au karma • Depuis le décès de sa mère, elle est persuadée que quelque chose de plus fort que nous existe, et s'intéresse encore plus aux esprits, au surnaturel.



⋆ — everything affects everything
boom butterfly effect


(past) - Sa première longue histoire d'amour a été avec Lauri, ils sont restés 4 ans ensemble. Elle a ensuite eu une relation "pansement" avec Tom, qui l'a trompé en avril et mai 2018, ils se sont séparés.

(present) - Avec Rylan c'est étrange depuis plusieurs mois maintenant. Ils se plaisent depuis des années et depuis le mois de mai, ils jouent au chat et à la souris, cette ambiguïté commence à devenir pesante.



⋆ — we all grow in different directions
yet our roots remain as one

(family) ✻ Sa soeur Gillian avec qui elle était en froid est arrivée à Harvard en novembre 2018.

(friends)Jackie-Elie, sa petite princesse, une amitié extrêmement forte, comme une sœur de cœur. Elles sont opposés mais comme le proverbe le dit: les opposés s'attirent. Caleb a été le coup de foudre amical au moins de mai, ils peuvent tout se dire et elle l'aide à aller de l'avant, c'est son meilleur ami, son confident. Quito et elle se sont connus en colonies de vacances quand ils étaient en primaire, ils sortent et font les 400 coups maintenant qu'ils se sont retrouvés à Harvard. Philippa a été sa correspondante en Angleterre lorsqu'elles avaient 8 ans. Elles se revoient pour la première fois à Harvard en septembre 2018. Beth est la colocataire de chambre à la Dunster House.




(#) Jeu 1 Nov - 10:37




    Happiness exist only when shared ◇ I have kissed honey lips, Felt the healing finger tips. It burn like a fire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 1 Nov - 12:51
Invité
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT DE LA KIRKLAND HOUSE
Sydney Lannister
BIZUT DE LA KIRKLAND HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t98956-sydney-lannister-jennifer-lawrence http://www.i-love-harvard.com/t99708-sydney-je-ne-parle-pas-aux-cons-ca-les-instruit http://www.i-love-harvard.com/t99220-sydney-lannister-456-874-3201 http://www.i-love-harvard.com/t99222-http-formspring-me-sydneylannister http://www.i-love-harvard.com/t99221-snap-syd http://www.i-love-harvard.com/t100111-sydney-lannister
avatar
. J'ai : 20 ans et je vis à : .cambridge, sur le campus. . J'ai posé mes affaires ici le : 25/09/2017 et depuis, j'ai posté : 2568 messages et gagné : 336 points. Actuellement, je suis : étudiante en droit (M) et psychologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis la Lannister coincée, perdu dans ses bouquins et derrière un écran. Celle qui se bat pour trouver une lueur de bonté en chaque être humain. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : jennifer lawrence ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : spf , et un grand merci à : soaplaws (avatar) et moonlit night (signature) ✽ DC/TC : : nova de glücksbourg (h.roden / EH) + clary bushnell (a.benson / DH)
SYDNEY LUCE LANNISTER
✰✩✰✩✰✩
STORY OF MY LIFE | Native de Sydney en Australie ▸Deux années, aucun souvenir et un déménagement à des kilomètres de ce coin de paradis. Au revoir les merveilleuses plages et bonjour les taxis jaunes de New York ▸Fille d’un MAC, New York c’est son idée. Un moyen de légaliser son « travail », il a ouvert un bar à prostitué, comme si c’était normal. Sa mère n’est pas mieux. Revendeuse de drogue, voilà l’emploi de sa chère mère. ▸Perdu dans ce monde obscur, la perversité et la méchanceté de son paternel auprès des femmes et de sa mère, Sydney a vu beaucoup de choses durant son enfance et ça reste dans un coin de sa tête aujourd’hui. ▸Une mère droguée et alcoolique qui faisait passer sa dose de cocaïne avant sa propre fille. ▸Enfance difficile, les seuls moments de répit, c’était quand elle allait à l’école. Très intelligente, elle oubliait tout le reste et se donnait corps et âmes pour être la meilleure. À l’arrestation de ses parents, l’australienne n’a rien ressenti quand elle a vu les forces de l’ordre embarquer ses parents. Aucune larme quand sa mère à user de son « charme » en se montrant comme une « bonne mère ». Chose qu’elle n’a jamais été à ses yeux. ▸Orpheline, elle a fait plusieurs familles d’accueils sans vraiment y rester bien longtemps. Malgré ce mauvais karma qui s’acharnait sur une petite fille qui ne méritait pas cette vie, l’adoption des Lannister fût une bénédiction pour elle. ▸Sydney avait une famille. Ce mot, elle a mis du temps à l’adopter. Il faut dire qu’elle passe d’une vie à se battre pour survivre, à ne compter que sur elle-même à avoir deux parents aimant et des frères et sœurs. ▸▸La blondinette est bien plus forte que ce qu’on peut penser. Son enfance, son passé, ce qu’elle a traversé a fait d’elle la femme qu’elle est aujourd’hui. ▸Débrouillarde, capable de se sortir de n’importe quelle situation. ▸Sydney, c’est la douceur incarnée. Une douce rose blanche qu’on a envie de prendre, de sentir, mais attention aux épines. Elle reste loin des crêpages de chignon, des disputes, fuyant les conflits le plus possible. Elle est le Ying et le Yang en même temps. ▸Mûre pour son jeune âge, elle a ce côté un peu trop responsable, voulant à tout prix réussir dans sa vie. ▸Elle a un objectif dans la vie et compte bien l’atteindre. Elle le savait, toutes les décisions qu’elle prenait déterminaient son avenir. ▸▸On peut la penser naïve et rêveuse de vouloir un monde meilleur. Elle a ce besoin de chercher cette petite lueur d’espoir, cette flamme de bonté chez chaque personne qui passe dans sa vie. Elle n’a pas réussi à trouver cette partie chez ses parents biologiques et c’est comme une mission qu’elle s’est donnée quand ils se sont fait arrêté. ▸L’amour, elle ne connait pas vraiment ce mot malgré ce grand cœur qu’elle possède. L’exemple de ses parents n’est pas à suivre. Sydney a baignée dans le plaisir de la chair en voyant les prostitués de son paternel, les hommes, les nombreuses disputes de ses parents à cause de la drogue, de l’alcool. ▸Elle ne s'empèche pas de voir des hommes, mais ne lui parlez pas d’amour ou de sentiments, elle va fuir plus vite que son ombre. ▸L’attachement ? La blondinette fuit ce mot, cette sensation. Elle ne veut pas qu’on s’attache à elle, qu’un homme éprouve un quelconque attachement vis-à-vis de sa personne de peur de sombrer dans une spirale infernale comme ses parents. ▸Pleine de conviction, elle veut se faire une place, aider les plus faible, ceux qui en ont le plus besoin. Devenir avocate, c’est son but et pourquoi pas être la meilleure du continent ? Brillant, Sydney ne vise pas le bas de l’échelle. Elle connait ses atouts, sa facilité à apprendre et retenir chaque information. ▸Ça n’est pas écrit sur son front, mais la blondinette est une mordue de jeux, de série. Elle peut passer des heures à jouer en ligne, flirter sur les réseaux sociaux.

more...:
 



(#) Jeu 10 Jan - 18:24
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Mobile & réseaux sociaux :: Tinder-
Sauter vers: