::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lost in Darkness (Louison & Alan)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t85705-http-formspring-me-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
avatar
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
Alan Landrum
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : en colocation avec ma rouquine préférée et une brunette diablement sexy à la Mather House . J'ai posé mes affaires ici le : 17/07/2017 et depuis, j'ai posté : 5671 messages et gagné : 1374 points. Actuellement, je suis : étudiant en médecine et côté coeur, je suis : perdu... Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dane DeHaan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Kevin, Keke, Kev... , et un grand merci à : Ilyria ✽ DC/TC : : Aucun.

“Be the change that you wish to see in the world.”
ALAN LANDRUM

(past) Né un 4 février 1995 (23 ans) à New York, plus précisément dans le quartier de Wall Street ♦️ Fils d'un riche homme d'affaire et investisseurs qui ne se souciait absolument pas de lui ♦️ Les rares fois où Alan a fait remarquer ce manque d'attention à son père, il s'est mangé des coups dans la gueule ♦️ C'est Angelica, sa mère, qui s'est occupé de lui, l'a éduqué, donnant à elle seule l'amour qu'Alan aurait dû recevoir de ses deux parents ♦️ A ses 15 ans, Alan voit sa mère s'effondrer et s'évanouir sous ses yeux. Une des plus grosse frayeur pour le jeune homme à ce jour et si sa mère dû se faire hospitaliser dans un hôpital réputé de Los Angeles, cet événement leur a permit à tous les deux de fuir un mari et père violent. Ils ne l'ont plus revu depuis ce jour et ne profitent plus de sa fortune ♦️ Alan a passé trois ans aux côtés de sa mère hospitalisée et ne l'a quitté qu'à ses 18 ans, à contre coeur, pour intégrer Harvard et commençait son cursus de médecine tout en lui promettant de trouver, un jour, un remède à son mal ♦️ Il a connu son premier amour, Absolem, durant l'été 2017, mais quelques mois plus tard, elle l'a quitté en lui avouant une tromperie et en s'enfuyant sans un mot de Boston ♦️ Il a par la suite plongé dans une sale période, buvant à excés et se refermant sur lui-même. Ses amis les plus proches sont néanmoins parvenus à faire en sorte qu'il relève la tête.

(present) Pensionnaire de la Mather House depuis le début de l'année scolaire 2017/2018 ♦️ Président de la Mather House depuis cette même année ♦️ Etudiant/interne en 4ème année de médecine ♦️ Il est obligé de boire un ou deux verres par jour pour lutter contre le manque d'alcool sous peine d'être soumis à des tremblements gênants et il refuse de se rendre aux réunions d'alcooliques anonymes qu'il juge inutile ♦️ Actuellement dans une relation très joueuse avec Rain S. Wilkins.

Naïf dans certaines situations ♣️ Curieux, parfois de façon excessive ♣️ Fidèle ♣️ Maladroit ♣️ Attachant ♣️ Gentil ♣️ Drôle ♣️ Aide son prochain ♣️ Gros gourmand ♣️ Ses amis peuvent compter sur lui ♣️ Jauge assez bien les gens ♣️ Réagit de façon inconsciente et stupide lorsqu'on s'attaque à ses amis ou sa mère ♣️ Hétérosexuel mais sa curiosité maladive pourrait un jour l'amener à envisager l'homosexualité ♣️ Piètre danseur ♣️ A peur de l'orage depuis tout petit. C'est lors d'une nuit orageuse qu'il a entendus pour la première fois les cris de sa mère se faisant frapper par son père alors qu'il n'était qu'un gamin. Depuis, chaque orage remonte en lui ses souvenirs désagréables et le tétanise ♣️ S'est fait maltraiter par les autres enfants jusqu'à ses 10 ans et sa rencontre avec Piper qui lui apprendra à s'affirmer ♣️ Sa mère et lui avait l'habitude de s'allonger dans l'herbe du jardin pour regarder les étoiles tandis qu'elle lui contait les histoires se rapportant à chacune d'elles et qu'il s'endormait



(#) Ven 10 Aoû - 14:10


Lost in darkness
Louison & Alan




Coquine va ! Mais j'ai quelques doutes sur le fait que Rain accepte une telle proposition. Et puis, je t'ai déjà vu à moitié à poil quand on habitait ensemble, toi et tes tendances légèrement naturiste, mais je ne partage pas ma chérie, même avec une autre femme. Ses formes aguicheuses ne sont rien qu'à moi ! Mais même si on ne fera pas de partouze ensemble, tu comptes bien trop pour moi ma Loulou pour que je te laisse crever comme ça. J'avais donc sans hésiter plonger dans les profondeurs pour venir te récupérer, faisant tout mon possible pour te remonter, à mes dépends malheureusement. Tentant de te suivre après t'avoir propulser par la taille, je sentais mes forces s'éloignaient tandis que je te voyais rejoindre la surface. M'enfonçant lentement vers le fond, mes poumons se remplissaient dangereusement et mes paupières lourdes se fermaient lentement, la dernière image me restant en tête étant ton visage de blondinette s'approchant vers moi pour je ne sais quelle inconscience, tu aurais dû me laisser...

Le vide, l'obscurité absolue puis en un instant, la lumière qui revient et m'éblouis, le sable sur ma peau et toi, au dessus de moi alors que je recrache l'eau salé avant de poser à nouveau mon regard sur toi. "Sympa tes bisous salés !", tentais-je d'apporter une pointe d'humour à cette situation qui aurait pu finir bien plus mal. Je me relevais, mes vêtements complètement trempés gouttant sur le sable chaud. "Où est-ce qu'on est ?", demandais-je à la jeune femme en retirant mon t-shirt et mon short pour les essorer afin qu'ils sèchent plus rapidement. "Ahhh...", m'exclamais-je tout en m'approchant de la jeune femme pour lui adresser un bisou sur la joue et reprendre: "Merci de m'avoir sauvé la vie Miss Chamberlain !". Evidemment que je t'en suis reconnaissant ma belle !


CODE BY MAY.




Why ? :TT::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 9014 messages et gagné : 2379 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Dim 12 Aoû - 12:00
tu ne vas pas mourir par ma faute. oh ça non ! si tu crèves, je ferai aussi en sorte que mon cadavre soit à côté du tien. d’un, je veux pas qu’on me colle ton décès sur le dos et de deux, j’aurais toujours ta mort sur ta conscience. alors voilà où j’en suis réduite pour empêcher tout ça, je te fais un massage cardiaque foireux et j’alterne avec du bouche à bouche. hésitant ensuite à te frapper violemment dans le plexus solaire pour que tu te réveilles, tu reviens sur la planète terre en vomissant des litres de flotte. « la ferme enfoiré ! » rétorquais-je, encore totalement flippé à l’idée de te perdre. une minute plus tard, t’es déjà sur tes pattes. je m’agrippe alors à toi et je me relève à mon tour. en apercevant mes tétons durcis, je croise mes bras sur ma poitrine moulée dans mon tee-shirt « bienvenue sur mars landrum. notre vaisseau a explosé en vol, je t’ai sauvé in extremis, ne me remercie pas » roulant des yeux, je me demande si tu captes que t’as vraiment frôlé la mort. et tout à coup, tu t’exclames en me faisant sursauter. « t’es vraiment perché mec » je prends quand même ton baiser sans broncher et j’inspecte les environs. bordel, on est coincé ou quoi ? la roche nous encercle. il y a quand même un puit lumineux qui m’intrigue. est-ce que c’est notre seul moyen de sortie ? je pourrais jamais escalader ce mur, c'est vachement haut.. « eum, alan, tu vas bien ? » m’assurais-je avant de reprendre « je crois que je vais avoir besoin de tes épaules pour me hisser là-haut et si on y arrive, je t’aiderais ensuite à remonter ou je te laisserais ici tout seul » blaguais-je en apercevant tout à coup mon sac à dos flottant au milieu de la flotte « putain ! y a mon phone waterproof là-dedans, ma bouteille d’eau, un cadeau de merde de pluton, mais surtout l’alliance de la grand-mère à thomas » te percutant sur mon passage, je m'enfonce dans l'eau rapidement et je nage jusqu'au sac pour m'en munir. prête à repartir vers toi, je sens soudainement quelque chose frôler ma cheville. un cri strident sort aussitôt de ma bouche. mes poils se hérissent « alaaaaaaan, y a un truc dans l’eauuuuuu ! » mon sac contre moi, je commence à m'agiter dans l'eau au point d'avaler une sacrée tasse. c'est quoi ce truc ? le kraken ?  






be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t85705-http-formspring-me-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
avatar
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
Alan Landrum
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : en colocation avec ma rouquine préférée et une brunette diablement sexy à la Mather House . J'ai posé mes affaires ici le : 17/07/2017 et depuis, j'ai posté : 5671 messages et gagné : 1374 points. Actuellement, je suis : étudiant en médecine et côté coeur, je suis : perdu... Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dane DeHaan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Kevin, Keke, Kev... , et un grand merci à : Ilyria ✽ DC/TC : : Aucun.

“Be the change that you wish to see in the world.”
ALAN LANDRUM

(past) Né un 4 février 1995 (23 ans) à New York, plus précisément dans le quartier de Wall Street ♦️ Fils d'un riche homme d'affaire et investisseurs qui ne se souciait absolument pas de lui ♦️ Les rares fois où Alan a fait remarquer ce manque d'attention à son père, il s'est mangé des coups dans la gueule ♦️ C'est Angelica, sa mère, qui s'est occupé de lui, l'a éduqué, donnant à elle seule l'amour qu'Alan aurait dû recevoir de ses deux parents ♦️ A ses 15 ans, Alan voit sa mère s'effondrer et s'évanouir sous ses yeux. Une des plus grosse frayeur pour le jeune homme à ce jour et si sa mère dû se faire hospitaliser dans un hôpital réputé de Los Angeles, cet événement leur a permit à tous les deux de fuir un mari et père violent. Ils ne l'ont plus revu depuis ce jour et ne profitent plus de sa fortune ♦️ Alan a passé trois ans aux côtés de sa mère hospitalisée et ne l'a quitté qu'à ses 18 ans, à contre coeur, pour intégrer Harvard et commençait son cursus de médecine tout en lui promettant de trouver, un jour, un remède à son mal ♦️ Il a connu son premier amour, Absolem, durant l'été 2017, mais quelques mois plus tard, elle l'a quitté en lui avouant une tromperie et en s'enfuyant sans un mot de Boston ♦️ Il a par la suite plongé dans une sale période, buvant à excés et se refermant sur lui-même. Ses amis les plus proches sont néanmoins parvenus à faire en sorte qu'il relève la tête.

(present) Pensionnaire de la Mather House depuis le début de l'année scolaire 2017/2018 ♦️ Président de la Mather House depuis cette même année ♦️ Etudiant/interne en 4ème année de médecine ♦️ Il est obligé de boire un ou deux verres par jour pour lutter contre le manque d'alcool sous peine d'être soumis à des tremblements gênants et il refuse de se rendre aux réunions d'alcooliques anonymes qu'il juge inutile ♦️ Actuellement dans une relation très joueuse avec Rain S. Wilkins.

Naïf dans certaines situations ♣️ Curieux, parfois de façon excessive ♣️ Fidèle ♣️ Maladroit ♣️ Attachant ♣️ Gentil ♣️ Drôle ♣️ Aide son prochain ♣️ Gros gourmand ♣️ Ses amis peuvent compter sur lui ♣️ Jauge assez bien les gens ♣️ Réagit de façon inconsciente et stupide lorsqu'on s'attaque à ses amis ou sa mère ♣️ Hétérosexuel mais sa curiosité maladive pourrait un jour l'amener à envisager l'homosexualité ♣️ Piètre danseur ♣️ A peur de l'orage depuis tout petit. C'est lors d'une nuit orageuse qu'il a entendus pour la première fois les cris de sa mère se faisant frapper par son père alors qu'il n'était qu'un gamin. Depuis, chaque orage remonte en lui ses souvenirs désagréables et le tétanise ♣️ S'est fait maltraiter par les autres enfants jusqu'à ses 10 ans et sa rencontre avec Piper qui lui apprendra à s'affirmer ♣️ Sa mère et lui avait l'habitude de s'allonger dans l'herbe du jardin pour regarder les étoiles tandis qu'elle lui contait les histoires se rapportant à chacune d'elles et qu'il s'endormait



(#) Lun 13 Aoû - 15:55


Lost in darkness
Louison & Alan




Enfoiré ? J'aime quand la Chamberlain me donne ce genre de surnoms affectifs. Elle cache sa poitrine et j'esquisse un sourire que je retire très vite quand je croise le regard de la jeune femme, le genre de regard que je connais depuis que j'ai fais la connaissance de Loulou, le regard qui incite à arrêter sous peine de se faire frapper, voire pire... La mort ! "Attends tu te fous de moi ! C'est toi qui nous as mis dans ce pétrin, j'ai dû te sauver la vie en premier. Ne me remercie pas non plus...", rétorquais-je tandis que la blondinette roulait des yeux et que je venais lui asséner un bisou sur sa joue humide pour la remercier de ne pas m'avoir laisser crever comme une merde. Me rhabillant après avoir essoré mes vêtements trempés, j'écoute la belle me dire qu'elle a trouvé la sortie et qu'elle a besoin de moins. "Très drôle...", dis-je d'une voix monocorde et armé d'une moue dubitative concernant la blague de mauvais goût de la jeune femme. Cette dernière vient d'ailleurs me percuter à la manière d'un joueur de football américain, m'obligeant à reculer d'un pas, pour plonger à nouveau à l'eau afin d'aller chercher son sac. Je la vois revenir à la nage avec avant qu'elle tente une nouvelle blague. "C'est pas le moment Loulou ! On doit se tirer d'ici", criais-je en l'ignorant avant de me rendre compte qu'elle n'avait pas l'air de déconner. Je plonge tel un sauveteur d'Alerte à Malibu pour la rejoindre, et lui dis de se calmer une fois arrivé à sa hauteur, je la soutiens pour qu'elle puisse se raccrocher à son sac. "Je te jure que si c'est encore une de tes bla... Ptain ! Un truc vient de me toucher !". Alors là c'est flippant et je ne plongerais pas pour voir de quoi il s'agit !


CODE BY MAY.




Why ? :TT::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 9014 messages et gagné : 2379 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mar 14 Aoû - 11:23
c’est vrai, si je ne m’étais pas aventurée toute seule dans le noir, peut-être que l’on en serait pas là. mais ne me gronde pas landrum, je suis sensible aujourd’hui, je pourrais chialer pour si peu « ouiiiii ok, excuse moi tonton lalan » ouf, je récolte un baiser salé et j’inspecte par la suite les environs pour trouver une sortie. là-haut, à trois mètres ! à moins qu’on tente de remonter par le boyau qui nous a entraîné ici, mais lui aussi, il est bien trop élevé. « je rigole pas ! » tout à coup, mon sac remonte à la surface et accapare mon attention. je dois le récupérer, c’est obligatoire. je cours alors vers la plage et je m’enfonce dans l’eau pour aller le retrouver. je m’accroche à lui comme bouée de sauvetage jusqu’à ce qu’un objet non identifié caresse un peu trop mon mollet. j’hurle, totalement tétanisée par ce contact inquiétant. mais toi, tu restes là-bas, les bras ballants à croire que je me paie ta tronche ! je ne déconne pas. ce machin revient à la charge et je crie de plus belle. tu déboules alors à ton tour dans la flotte pour m'aider à ne pas couler dans les profondeurs. « TU VOIS ! » on n’est pas seuls ici. c’est quoi le plan ? attendre qu’il passe à l’attaque ou faire les morts ? plaçant tout délicatement mon sac sur mes épaules je te propose sans plus tarder de se faire malle « à trois, on se tape un crawl jusqu’à la rive ok ? » démarrant aussitôt le compte à rebours, j’arrive au chiffre tant attendu et je pars comme une tarée en éclaboussant de partout. mon sac me gêne, mais je ne dois pas le lâcher. mes chevilles sont une fois de plus effleurées. quelque chose s’enroule même à une d’elle, mais je ne m’arrête pas de nager tant que cela ne mord pas. arrivant enfin sur le rivage, je m’étale sur le sable inondé tout en continuant de ramper « sors moi de là, c’est autour de ma jambe, vite !!! » et alors que tu m’aides à m’extraire des eaux, j’aperçois un putain de poulpe me servant désormais de godasse. le cauchemar. « dis moi que je rêve, tue le alan !!! »





be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t85705-http-formspring-me-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
avatar
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
Alan Landrum
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : en colocation avec ma rouquine préférée et une brunette diablement sexy à la Mather House . J'ai posé mes affaires ici le : 17/07/2017 et depuis, j'ai posté : 5671 messages et gagné : 1374 points. Actuellement, je suis : étudiant en médecine et côté coeur, je suis : perdu... Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dane DeHaan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Kevin, Keke, Kev... , et un grand merci à : Ilyria ✽ DC/TC : : Aucun.

“Be the change that you wish to see in the world.”
ALAN LANDRUM

(past) Né un 4 février 1995 (23 ans) à New York, plus précisément dans le quartier de Wall Street ♦️ Fils d'un riche homme d'affaire et investisseurs qui ne se souciait absolument pas de lui ♦️ Les rares fois où Alan a fait remarquer ce manque d'attention à son père, il s'est mangé des coups dans la gueule ♦️ C'est Angelica, sa mère, qui s'est occupé de lui, l'a éduqué, donnant à elle seule l'amour qu'Alan aurait dû recevoir de ses deux parents ♦️ A ses 15 ans, Alan voit sa mère s'effondrer et s'évanouir sous ses yeux. Une des plus grosse frayeur pour le jeune homme à ce jour et si sa mère dû se faire hospitaliser dans un hôpital réputé de Los Angeles, cet événement leur a permit à tous les deux de fuir un mari et père violent. Ils ne l'ont plus revu depuis ce jour et ne profitent plus de sa fortune ♦️ Alan a passé trois ans aux côtés de sa mère hospitalisée et ne l'a quitté qu'à ses 18 ans, à contre coeur, pour intégrer Harvard et commençait son cursus de médecine tout en lui promettant de trouver, un jour, un remède à son mal ♦️ Il a connu son premier amour, Absolem, durant l'été 2017, mais quelques mois plus tard, elle l'a quitté en lui avouant une tromperie et en s'enfuyant sans un mot de Boston ♦️ Il a par la suite plongé dans une sale période, buvant à excés et se refermant sur lui-même. Ses amis les plus proches sont néanmoins parvenus à faire en sorte qu'il relève la tête.

(present) Pensionnaire de la Mather House depuis le début de l'année scolaire 2017/2018 ♦️ Président de la Mather House depuis cette même année ♦️ Etudiant/interne en 4ème année de médecine ♦️ Il est obligé de boire un ou deux verres par jour pour lutter contre le manque d'alcool sous peine d'être soumis à des tremblements gênants et il refuse de se rendre aux réunions d'alcooliques anonymes qu'il juge inutile ♦️ Actuellement dans une relation très joueuse avec Rain S. Wilkins.

Naïf dans certaines situations ♣️ Curieux, parfois de façon excessive ♣️ Fidèle ♣️ Maladroit ♣️ Attachant ♣️ Gentil ♣️ Drôle ♣️ Aide son prochain ♣️ Gros gourmand ♣️ Ses amis peuvent compter sur lui ♣️ Jauge assez bien les gens ♣️ Réagit de façon inconsciente et stupide lorsqu'on s'attaque à ses amis ou sa mère ♣️ Hétérosexuel mais sa curiosité maladive pourrait un jour l'amener à envisager l'homosexualité ♣️ Piètre danseur ♣️ A peur de l'orage depuis tout petit. C'est lors d'une nuit orageuse qu'il a entendus pour la première fois les cris de sa mère se faisant frapper par son père alors qu'il n'était qu'un gamin. Depuis, chaque orage remonte en lui ses souvenirs désagréables et le tétanise ♣️ S'est fait maltraiter par les autres enfants jusqu'à ses 10 ans et sa rencontre avec Piper qui lui apprendra à s'affirmer ♣️ Sa mère et lui avait l'habitude de s'allonger dans l'herbe du jardin pour regarder les étoiles tandis qu'elle lui contait les histoires se rapportant à chacune d'elles et qu'il s'endormait



(#) Mer 15 Aoû - 14:59


Lost in darkness
Louison & Alan




Ça me rappelle ce film que j'ai vu il y a peu, les deux protagonistes se retrouvaient au milieu de l'océan et l'un d'entre eux se fait frôler par quelque chose. Il s'avère que par la suite c'est un requin qui... Attends pourquoi je pense à ça moi ? J'ôte ses pensées morbides de mon esprit, surtout que le film ne finit pas très bien, et je tape le crawl de ma vie aux côtés de Louison qui continue de gueuler comme une poissonnière. Et ce n'est rien comparé au hurlement qu'elle laisse échapper quand je l'aide à sortir de l'eau et qu'elle voit un gros poulpe immonde qui fait un câlin à son pied. "Il a succombé a ton physique de rêve on dirait !", plaisantais-je en ne retenant pas le moins du monde mon rire, provoquant une énième session de cris de la jeune femme en panique. M'approchant de son pied, j'essaye de retirer la créature mais ce dernier a bien trop serré sa tentacule et je n'y parvins pas. "Ah je crois que tu vas devoir le garder...", dis-je en adressant un grand sourire moqueur à la blondinette qui m'adressait un vilain regard en retour. Saisissant une grosse pierre non loin, j'assénais de violent coup au mollusque jusqu'à parvenir à l’assommer, desserrant ainsi son emprise. Je le jetais a l'eau puis me retournais vers ma partenaire de galère qui semblait se calmer peu à peu, m'adressant toujours ce regard sévère qui me laissait penser que ma blague était de mauvais goût. Je lui tendis la main pour l'aider à se relever et l'accompagner jusqu'à la présumé sortie qu'elle avait découvert un peu plus tôt. Me baissant pour qu'elle puisse monter sur mes épaules, je lui glissais ces quelques mots: "Allez ! Grimpez sur votre destrier Mlle Chamberlain !". Disons que dans une telle situation, je préfère garder le sens de l'humour, ça aide à relativiser.


CODE BY MAY.




Why ? :TT::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 9014 messages et gagné : 2379 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Ven 17 Aoû - 15:16
je respecte les animaux hein, mais voir un poulpe visqueux qui se branle contre ma cheville, c’est trop pour moi. il doit décéder ou tu dois trouver un moyen de m’en séparer, sinon j’vais vraiment entrer dans une crise d’hystérie. « rigole pas landrum ! » te hurlant dessus de nouveau, je te demande de le flinguer et t’essaies, mais pas avec assez de force. comment tu fais pour toucher ce machin ?? absolument dégoûtée, je remue mes jambes pour essayer de l’assommer contre un rocher à mes côtés. il est tenace le bougre ! finalement, c’est toi qui parviens à bout de son emprise. stupéfaite, je te regarde la bouche entrouverte. wow, j’ignorais que tu pouvais être aussi.. radical. « merci alan, j’suis désolée que tu aies dû tuer un octopode, j’espère que tu dormiras bien ce soir » te charriais-je en attrapant volontiers ta main pour m’aider à me relever. hop, de nouveau sur pattes, nous nous rapprochons de la potentielle sortie que j’ai repérée plus tôt. tu te courbes alors devant le mur et je ne peux m’empêcher de t’envoyer une fessée en pouffant de rire « oui oui, j’arrive mon chevalier » maladroitement, je t’escalade et je me relève sur ton dos, en essayant de ne pas écrabouiller ta précieuse colonne. mes mains s’accrochent au rebord poussiéreux. je force sur mes biceps ayant la taille d’une balle de golf et je me pends dans le vide jusqu’à parvenir à me hisser en haut de cette falaise. une fois sur les genoux, je m’allonge à terre pour te tendre ma main « évite de me ramener avec toi, dépêche ! » heureusement, tu n’es pas taillé comme thor, je devrais arriver à te rapatrier auprès de moi, dans cette nouvelle pièce lugubre que je n’ai pas pris le temps d’inspecter.. et peut-être que j'aurais dû. tout à coup, un sifflement bizarre se fait entendre dans mon dos ainsi qu'un bruit de pas rapide « grimpe vite, y a un autre truc ici ! »





be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t85705-http-formspring-me-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
avatar
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
Alan Landrum
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : en colocation avec ma rouquine préférée et une brunette diablement sexy à la Mather House . J'ai posé mes affaires ici le : 17/07/2017 et depuis, j'ai posté : 5671 messages et gagné : 1374 points. Actuellement, je suis : étudiant en médecine et côté coeur, je suis : perdu... Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dane DeHaan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Kevin, Keke, Kev... , et un grand merci à : Ilyria ✽ DC/TC : : Aucun.

“Be the change that you wish to see in the world.”
ALAN LANDRUM

(past) Né un 4 février 1995 (23 ans) à New York, plus précisément dans le quartier de Wall Street ♦️ Fils d'un riche homme d'affaire et investisseurs qui ne se souciait absolument pas de lui ♦️ Les rares fois où Alan a fait remarquer ce manque d'attention à son père, il s'est mangé des coups dans la gueule ♦️ C'est Angelica, sa mère, qui s'est occupé de lui, l'a éduqué, donnant à elle seule l'amour qu'Alan aurait dû recevoir de ses deux parents ♦️ A ses 15 ans, Alan voit sa mère s'effondrer et s'évanouir sous ses yeux. Une des plus grosse frayeur pour le jeune homme à ce jour et si sa mère dû se faire hospitaliser dans un hôpital réputé de Los Angeles, cet événement leur a permit à tous les deux de fuir un mari et père violent. Ils ne l'ont plus revu depuis ce jour et ne profitent plus de sa fortune ♦️ Alan a passé trois ans aux côtés de sa mère hospitalisée et ne l'a quitté qu'à ses 18 ans, à contre coeur, pour intégrer Harvard et commençait son cursus de médecine tout en lui promettant de trouver, un jour, un remède à son mal ♦️ Il a connu son premier amour, Absolem, durant l'été 2017, mais quelques mois plus tard, elle l'a quitté en lui avouant une tromperie et en s'enfuyant sans un mot de Boston ♦️ Il a par la suite plongé dans une sale période, buvant à excés et se refermant sur lui-même. Ses amis les plus proches sont néanmoins parvenus à faire en sorte qu'il relève la tête.

(present) Pensionnaire de la Mather House depuis le début de l'année scolaire 2017/2018 ♦️ Président de la Mather House depuis cette même année ♦️ Etudiant/interne en 4ème année de médecine ♦️ Il est obligé de boire un ou deux verres par jour pour lutter contre le manque d'alcool sous peine d'être soumis à des tremblements gênants et il refuse de se rendre aux réunions d'alcooliques anonymes qu'il juge inutile ♦️ Actuellement dans une relation très joueuse avec Rain S. Wilkins.

Naïf dans certaines situations ♣️ Curieux, parfois de façon excessive ♣️ Fidèle ♣️ Maladroit ♣️ Attachant ♣️ Gentil ♣️ Drôle ♣️ Aide son prochain ♣️ Gros gourmand ♣️ Ses amis peuvent compter sur lui ♣️ Jauge assez bien les gens ♣️ Réagit de façon inconsciente et stupide lorsqu'on s'attaque à ses amis ou sa mère ♣️ Hétérosexuel mais sa curiosité maladive pourrait un jour l'amener à envisager l'homosexualité ♣️ Piètre danseur ♣️ A peur de l'orage depuis tout petit. C'est lors d'une nuit orageuse qu'il a entendus pour la première fois les cris de sa mère se faisant frapper par son père alors qu'il n'était qu'un gamin. Depuis, chaque orage remonte en lui ses souvenirs désagréables et le tétanise ♣️ S'est fait maltraiter par les autres enfants jusqu'à ses 10 ans et sa rencontre avec Piper qui lui apprendra à s'affirmer ♣️ Sa mère et lui avait l'habitude de s'allonger dans l'herbe du jardin pour regarder les étoiles tandis qu'elle lui contait les histoires se rapportant à chacune d'elles et qu'il s'endormait



(#) Sam 18 Aoû - 12:18


Lost in darkness
Louison & Alan




Regardez-là celle là, à se foutre de ma gueule... Oui mademoiselle Chamberlain, je viens d'ôter une vie pour sauver la vôtre. "C'est ça rigole ! La prochaine fois je te laisse te démerder avec ton ami le poulpe.". Ptain j'ai les mains qui puent l'octopode maintenant ! Main que je viens coller à celle de Louison pour l'aider à se relever, au moins on sera deux à puer la mort. Lorsque je m'abaisse pour l'aider à monter, elle ne peut évidemment pas s'empêcher de me foutre une fessée à laquelle je réponds: " Mais arrête ! Je vais finir par aimer ça !". Je l'entendais rigoler tandis qu'elle montait d'une façon très maladroite sur mes épaules, cette fille doit avoir des problèmes psychomoteurs, c'est pas possible autrement. Néanmoins elle parvient à se hisser jusqu'au rebord, la vision des jambes de Louison se balançant dans le vide tandis qu'elle lutte à grimper avaient quelque chose d'humoristique. Elle a des fesses musclés dis donc... Je la vois disparaître dans l'obscurité puis elle revient, me tendant la main pour que je parvienne également à me hisser. Difficilement, elle m'aide à grimper, j'atteins la corniche puis termine le boulot à l'aide de mes biscottos d'acier. Paniqué par les derniers mots de la jeune femme, je sors vite mon portable pour éclairé les alentours, mais m'aperçoit que je n'ai plus du tout de batterie. Effectivement, il y a bien un bruit de pas qui tourne autour de nous... Je sens Loulou qui me sers le bras si fort que le sang ne circule surement plus dans ce dernier. Génial comme idée de sortie la blondinette ! On ne retrouvera jamais nos corps en plus ! Aucune autre alternative, je prends la main de la jeune femme et commence à avancer, espérant que ce bruit de pas dans l'obscurité se dissipera.


CODE BY MAY.




Why ? :TT::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 9014 messages et gagné : 2379 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Dim 19 Aoû - 12:42
« surveille ton langage landrum ! » je ne t’ai pas rencontré avec une telle vulgarité dans ta bouche ! vilain gamin va ! t’étais si bien élevé quand je t’ai pris sous mon aile dans ma piaule. la mather t’a carrément retourné du côté obscur. berk, ta main colle et sent la moule pas fraîche. j’ai des nausées, mais je ne perds pas mon objectif. « oh alan si tu savais ! t’aurais dû succomber à mon charme depuis bien longtemps, on serait déjà marié et t’aurais tes fessées tous les samedis ! » blaguais-je en grimpant sur ton dos tout osseux. j’espère que je ne vais pas te briser la colonne en deux, j’ai besoin de toi, sur tes deux jambes de préférence. je n'ai pas envie de traîner ton corps comme un sac poubelle moi. bref, nos forces combinées, on parvient à se retrouver tous les deux en haut de cette paroi. enfin, tous les deux.. j’suis pas sûre. j’sens une autre présence avec nous. mes doigts s’enroulent à ton pseudo biceps et le serrent fort. s’il y avait une caméra infra-rouge, la tronche que j’aurais, les yeux exorbités comme jamais. complètement au hasard, tu finis par m’embarquer dans une direction. machinalement, je te suis. il fait tout noir. je marche comme une nouvelle aveugle, je tâtonne. mon pied heurte une caillou et je manque de me vautrer vers l’avant « putain ! on va crever ici ! t'as intérêt de m'offrir une nuit d'amour avant le repos éternel ! » m’exclamais-je tout en tournant une nouvelle fois pour apercevoir miraculeusement une sortie et le ciel ! mais le ciel il n’est plus bleu, il est noir et grouillant d’étoiles. « ah, t'as de la chance on dirait ! tu ne vas pas visiter la chamberlain » m’approchant de la fin de ce tunnel, je remarque assez vite que c’est une falaise donnant sur un bassin en contre-bas. et le comble dans tout ça ? c’est que nous sommes cernés par la nature, y a personne, aucun éclairage artificiel, rien. « eum.. ça te dit de sauter environ huit mètres pour finir dans l’eau et passer la nuit tout mouillé ? » j’crois qu’on a pas le choix, soit on reste dormir là-haut avec les créatures de cette grotte, soit on saute et on se trouve un coin où pieuter.  






be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t85705-http-formspring-me-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
avatar
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
Alan Landrum
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : en colocation avec ma rouquine préférée et une brunette diablement sexy à la Mather House . J'ai posé mes affaires ici le : 17/07/2017 et depuis, j'ai posté : 5671 messages et gagné : 1374 points. Actuellement, je suis : étudiant en médecine et côté coeur, je suis : perdu... Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dane DeHaan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Kevin, Keke, Kev... , et un grand merci à : Ilyria ✽ DC/TC : : Aucun.

“Be the change that you wish to see in the world.”
ALAN LANDRUM

(past) Né un 4 février 1995 (23 ans) à New York, plus précisément dans le quartier de Wall Street ♦️ Fils d'un riche homme d'affaire et investisseurs qui ne se souciait absolument pas de lui ♦️ Les rares fois où Alan a fait remarquer ce manque d'attention à son père, il s'est mangé des coups dans la gueule ♦️ C'est Angelica, sa mère, qui s'est occupé de lui, l'a éduqué, donnant à elle seule l'amour qu'Alan aurait dû recevoir de ses deux parents ♦️ A ses 15 ans, Alan voit sa mère s'effondrer et s'évanouir sous ses yeux. Une des plus grosse frayeur pour le jeune homme à ce jour et si sa mère dû se faire hospitaliser dans un hôpital réputé de Los Angeles, cet événement leur a permit à tous les deux de fuir un mari et père violent. Ils ne l'ont plus revu depuis ce jour et ne profitent plus de sa fortune ♦️ Alan a passé trois ans aux côtés de sa mère hospitalisée et ne l'a quitté qu'à ses 18 ans, à contre coeur, pour intégrer Harvard et commençait son cursus de médecine tout en lui promettant de trouver, un jour, un remède à son mal ♦️ Il a connu son premier amour, Absolem, durant l'été 2017, mais quelques mois plus tard, elle l'a quitté en lui avouant une tromperie et en s'enfuyant sans un mot de Boston ♦️ Il a par la suite plongé dans une sale période, buvant à excés et se refermant sur lui-même. Ses amis les plus proches sont néanmoins parvenus à faire en sorte qu'il relève la tête.

(present) Pensionnaire de la Mather House depuis le début de l'année scolaire 2017/2018 ♦️ Président de la Mather House depuis cette même année ♦️ Etudiant/interne en 4ème année de médecine ♦️ Il est obligé de boire un ou deux verres par jour pour lutter contre le manque d'alcool sous peine d'être soumis à des tremblements gênants et il refuse de se rendre aux réunions d'alcooliques anonymes qu'il juge inutile ♦️ Actuellement dans une relation très joueuse avec Rain S. Wilkins.

Naïf dans certaines situations ♣️ Curieux, parfois de façon excessive ♣️ Fidèle ♣️ Maladroit ♣️ Attachant ♣️ Gentil ♣️ Drôle ♣️ Aide son prochain ♣️ Gros gourmand ♣️ Ses amis peuvent compter sur lui ♣️ Jauge assez bien les gens ♣️ Réagit de façon inconsciente et stupide lorsqu'on s'attaque à ses amis ou sa mère ♣️ Hétérosexuel mais sa curiosité maladive pourrait un jour l'amener à envisager l'homosexualité ♣️ Piètre danseur ♣️ A peur de l'orage depuis tout petit. C'est lors d'une nuit orageuse qu'il a entendus pour la première fois les cris de sa mère se faisant frapper par son père alors qu'il n'était qu'un gamin. Depuis, chaque orage remonte en lui ses souvenirs désagréables et le tétanise ♣️ S'est fait maltraiter par les autres enfants jusqu'à ses 10 ans et sa rencontre avec Piper qui lui apprendra à s'affirmer ♣️ Sa mère et lui avait l'habitude de s'allonger dans l'herbe du jardin pour regarder les étoiles tandis qu'elle lui contait les histoires se rapportant à chacune d'elles et qu'il s'endormait



(#) Mer 22 Aoû - 19:09


Lost in darkness
Louison & Alan




Mais elle me fait mal ! En plus d'avoir surement pris un eu d'embonpoint, ses genoux me transperce le dos, tout ça pour qu'elle parvienne à grimper. "J'ai pas assez d'argent pour t'offrir un mariage digne de ce nom !", disais-je alors qu'elle atteignait la corniche et que je la suivais quelques minutes plus tard grâce à son aide. Mon bras s'endolorit tellement Louison le serre fort et trébuchant sur un caillou, elle me sort une énième connerie dont elle a le secret avant de poser les yeux en même temps que moi sur la sortie qui donnait vue sur un ciel étoilé. "Si tu couchais avec moi, tu ne voudrais même plus mourir. Tu en redemanderais.", lui lançais-je fièrement dans un rire en m'approchant de la sortie à ses côtés. Un rire qui s'efface très vite quand je me rends compte de la hauteur qui nous sépare de l'eau un peu plus bas, beaucoup plus bas même. Soupirant fortement après la remarque de Loulou, non ça ne me dt pas des masses mais on va bien être obligé. "A trois ?", lui demandais-je un poil inquiet. "1...", je regarde le vide. "2...", je prends la main de mon amie. "3...", je m'apprête à sauter... Puis pousse Louison dans le vide. Je vois sa petite silhouette pénétrer dans l'eau puis je la suis une seconde plus tard, pénétrant à mon tour dans une eau froide. Je sens même sous l'eau un coup de pied qui vient surement de la Mather en colère. Je remonte à la surface en même temps que la demoiselle qui m'offre un regard très sévère alors que je continue de rire comme un imbécile, essayant de rejoindre la rive.


CODE BY MAY.




Why ? :TT::
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 9014 messages et gagné : 2379 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Ven 24 Aoû - 10:01
quoi ? tu te la pètes depuis quand landrum ? absolem a eu du bon tout compte fait. votre dépucelage t’a conduit à en vouloir encore et encore c’est ça ? ou alors c’est juste rain qui t’a donné de bonnes leçons dans ta chambre de président à la mather house ? « t’es vraiment drôle ! t’arriverais même pas à bander avec moi » sérieux, si ça devait se produire, ce serait vraiment parce qu’il ne resterait que nous sur terre. ouais, ce serait uniquement pour la bonne cause. toi et moi, nous sommes comme des frères et soeurs hein ? bref. enfin libérés de la grotte, on déboule sur une falaise assez impressionnante donnant sur un bassin en contrebas. il fait désormais nuit noire. y a pas le choix, mais si je saute sur un rocher et que je me fêle le crâne ! tout à coup, pour nous donner du courage, tu entames un compte à rebours qui ne cesse de faire grimper la pression. mon souffle s’accélère. je ferme à moitié les yeux, ta main dans la mienne et bim. tu me pousses et je dégringole dans le vide comme une poupée de chiffon. t’es un bâtard, désolée pour mon langage, mais tu m’as poussé quoi ! mon corps s’enfonce rapidement dans la flotte. dans l’affolement, j’ai pu à peine conserver un peu d’oxygène dans mes poumons. je bataille sous l’eau pour remonter et je frappe dans un corps assez solide. c'est toi ? t’es peut-être encore bloqué là-haut qui sait ! finalement, en réussissant à remonter à la surface, je retrouve tes yeux de merlan-frit et ton rire harassant « je retiens alan ! t’es mesquin ! » nageant jusqu’à la rive, je sors de l’eau péniblement. j’ai l’impression de traîner un cadavre sur mes épaules avec mes fringues trempées. « bon, j’sens qu’on va passer une bonne nuit de merde ! » la faune est particulièrement bruyante. le moindre bruit me fait sursauter. « j’suis sûre qu’il y a des grenouilles pas loin, je hais les grenouilles » en france on les bouffe ces saletés. bordel, on a que dalle, pas de sac de couchage, rien. la nuit s’annonce longue, très longue « tu pourrais toujours frotter tes boules entre elles pour allumer un feu non ? » m'enfonçant un peu dans la végétation, je trouve rapidement un terrain assez plat, mais je ne me vois vraiment pas fermer l'oeil jusqu'au petit matin..





be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: