::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

FB► These memories - Noalyne & Rylan

Aller à la page : Précédent  1, 2
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 11:04
Invité
Les mots avaient franchis ses lèvres. Noa les avaient presque hurlés. Entre eux, un silence long et interminable s’installait. Que dire ? Rylan avait imaginé toute sorte de scénario, mais jamais celui-ci. Aucun mot ne semblait vouloir franchir sa bouche. Vidé. L’esprit sans pensée était une sensation désagréable. Puis, ce fut la déferlante. Une quantité assourdissante de question s’emparait de sa tête. Quand ? Qui ? Pourquoi n’avoir rien dit ? Surement, parce qu’elle n’avait pas confiance. Qu’elle se sentait salit. C’était un acte qui arrivait très peu sur la gente masculine. Rylan ne pourrait jamais comprendre. « Je sais pas quoi dire. » Ce fut les seuls mots qu’ils trouvaient à répondre. Eberlué, le jeune homme restait cloué sur place. Après une telle révélation, on s'attendait à autre chose. De la compassion ? De l'inquiétude? Il ressentait ses émotions, mais il était incapable de parler plus.  
.

@NOALYNE R. DE GLÜCKSBOURG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 11:26
Invité
Je n'arrive pas à croire que je l'ai dit. Je n'y crois pas. Personne ne le sait a part Adelaide. Je suis sous le choc de cette annonce rocambolesque. "je ne sais pas quoi dire" est alors ça seul réaction. Je ne sais pas si je peux lui en vouloir, c'est un truc qui choque donc je crois sa réaction normale. Je ne sais plus trop quoi dire mais bizarrement, peu à peu, je me sens presque trop soulagé de le dire, de lui dire. Je me sens vraiment libérée et délivrée de tout ce poids sur moi. Il n'y a rien à dire... dis-je attristée. Je me sens pas bien, mais mieux déjà. Je tortille toujours quelque peu mes doigts. J'ai le regard fuyant et j'ose reprendre, timide : Je suis désolé. j'avais honte et je me sentais crade. Je me suis contentée de me retirer et me renfermer tranquille, redevenir sage si je puis dire... mais je voulais pas te faire honte, que tu me prennes en pitié alors que tu aurais été avec une sale allumeuse dégueulasse et crade... Je baisse le regard.

@A. Rylan O.-Whelan

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 11:36
Invité

Silence. Rylan l’écoute sans rien dire. Il laissait les minutes défiler, sans les retenir. Enfin, après plusieurs minutes, il reprenait la parole. « J’pense pas que tu dois te sentir sale. » C’était le cas typique des personnes violés. La honte. Comment il le savait ? Ça faisait partie du programme de la ligue des féministes. « Mais tu l’penses, parce que t’es une victimes. » Il marquait une pause, avant de reprendre. « Ou un truc dans l’genre. Fin’ tu le saurais, si t’aurais entendu le discours de la ligne féministe du campus. » Mal à l’aise, il n’osait même pas la regardé. Rylan n’avait jamais été à l’aise avec les émotions. Parler de sentiments ? Il n’y arrivait pas. Cela ne faisait pas partie de sa génétique. Ce qui pouvait être dérangeant pour certaines personnes. La plupart d’ailleurs. Les humains s’attendaient à ce que vous soyez exubérant et que vous parliez à cœur ouvert. En discutant avec vous ou en vous observant, ils pensaient vous connaitre. Tout savoir de vous, mais c’était faux. A vrai dire, ils ne voient que le sommet de l’iceberg. Parfois, on pouvait être très fort pour camoufler sa réelle façon d’être.
.

@NOALYNE R. DE GLÜCKSBOURG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 12:01
Invité
On n'était un peu en mode perdu tout les deux. Rylan n'avait jamais été à l'aise avec les sentiments. D'ailleurs, on s’appréciait pour cela. On n'aimait garder tout intérieurement. Nous n'avions aucunement besoin d'exacerber les sentiments. Il tenta maladroitement de me rassurer. Je l'écoutais silencieusement à mon tour ayant remarqué sa grande capacité d'écoute et d'encaissement qui n'avait pas changé, d'ailleurs. J'aurai néanmoins pu éviter d'entendre la suite concernant la ligue féministe. Je ne comprenais pas qu'un jeune homme suive cela. La bonne chose était que cela me tira un petit sourire : tu es devenue féministe alors ? Je grimaçais car cela m'étonnait vraiment de lui. Néanmoins, je ne voulais pas fuir notre conversation et reprit sur les soucis d'origines.Du coup, tu penses qu'on pourra redevenir ami comme avant ? Dis-je presque trop timide et enfantine.

@A. Rylan O.-Whelan
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 12:21
Invité
Lui féministe ? « Surtout pas ! »[/color] Peut-être s’était-il emballé. « Enfin c’est pas que j’suis contre ce qu’elle dit, mais .. » Manquant de souffle, il reprenait la parole. « Tu m’as compris. » Croisant le regard de Noa, il apercevait un sourire timide sur ses lèvres. Comment une fille comme elle, pouvait-elle avoir subi un tel traumatisme. Pourquoi ? N’avait-elle pas des gardes du corps pour la protéger ? Noa lui demandait si c’était possible de reprendre leur relation là où elle s’était arrêté. Surement, que cela prendrait du temps, mais quand on voulait, tout était possible. « Je pense que oui.. » laissait-il supposer. « Il nous faudra juste du temps. J’pense. » Et une vraie discussion. Pour l’instant, c’était trop d’un coup. Se redressant, il coulait un regard dans sa direction. « J’te raccompagne ? »
.

@NOALYNE R. DE GLÜCKSBOURG
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 12:42
Invité
J'avais détendu l'atmosphère par les petits mots que le jeune homme avait dit et sa soi-disant passion nouvelle pour le féminisme mais évidemment, avec fierté, Rylan confirma qu'il n'était pas du tout un passionné. je rigolais un instant avec quelque difficulté pensant encore à la révélation précédente. Je comprenais exactement ce qu'il disait et ne lui en voulait pas de ne pas se montrer spécialement défenseur du féminisme. Le questionnement qui me plaisait le plus à l'instant, c'était nos retrouvailles et notre amitié perdu... retrouverait-elle une même atmosphère ou était-elle perdue définitivement ? Je fus donc soulagé dans les mots de Rylan. Il pensait cela probable et ça me touchait vraiment. Je suis heureuse que tu dises ça... Je ne lui dirais pas mais dans mon regard, on voyait clairement que j'avais eu un gros manque de lui, mon meilleur ami, mon tout. Il me proposa de me raccompagner et je fus soulagée. Je regardais Rylan et repris la parole en me levant : Oui, tout à fait. ça me ferait très plaisir... Je souriais. D'ailleurs, je repris : ça te dirait de venir avec moi à la soirée Givenchy après demain? Je lançais cela parce que ça me faisait clairement plaisir de trainer a nouveau avec lui et que du fait, il n'avait jamais pu partager les choses que je faisais pour mon blog.

@A. Rylan O.-Whelan

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 2 Juil - 14:29
Invité
Tout de suite, la jeune femme lui proposait de se joindre à elle pour une soirée Givenchy. Ce n’était pas du tout son registre. Rylan n’avait jamais été à l’aise dans ce genre d’endroit. D’ailleurs c’était simple, il n’y allait jamais. Les rares fois où il se présentait à des soirées guindées, c’est qu’il n’avait pas le choix. « J’sais pas encore si j’ai une séance d’entrainement, mais je te redirais ça. » Ce n’était pas une excuse, mais la vérité. Avec le sport, c’était difficile de trouver du temps libre. Après tout, c’était sa matière première. « D’ailleurs, faudrait que tu me laisses ton portable. » Avant qu’ils n’oublient tous les deux et qu’ils repartent chacun de leur côté.
.

@NOALYNE R. DE GLÜCKSBOURG On clôture à ta réponse ? :)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mar 3 Juil - 0:00
Invité
Je tente un ultime rapprochement afin qu'on ne se perde plus de vue mais au vue de son visage, il n'était pas forcément emballé et très vite, il s'excusa en me disant qu'il ne saurait pas de suite à cause du sport, les entrainements. Je grimaçais et très vite, il me redonna espoir en demandant mon numéro. Pourtant cela m'étonna énormément : n'avait-il pas gardé mon numéro ? Peut-etre avait-il changé de téléphone simplement. Un sourire, je reprenais : tu as changé de téléphone ? Après avoir indiqué que oui, je notais donc sur ma carte professionnelle, mon numéro personnel avant de le quitter. Je déposais naturellement un baiser et je disparissais bien vite.

@A. Rylan O.-Whelan

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: