::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

we're looking for something dumb to do (laya)

URBAN CITIZEN
Daya Flores
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90133-daya-flores-lindsey-morgan http://www.i-love-harvard.com/t96377-daya-le-monde-est-fou-a-lier-il-pensait-qu-j-allais-laisser-travailler-les-douaniers http://www.i-love-harvard.com/t90297-flawless http://www.i-love-harvard.com/t90354-daya-flores-456-355-4563 http://www.i-love-harvard.com/t90351-http-instagram-com-dayaflores http://www.i-love-harvard.com/t90353-daya-flores
avatar
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 537 messages et gagné : 440 points. Actuellement, je suis : femme de ménage à l'aube et actrice dans un cabaret au crépuscule et côté coeur, je suis : célibataire, je donne sans limites mais je n'appartiens qu'à moi Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je répare les têtes et les sentiments qui fonctionnent plus bien . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Lindsey Morgan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : VOCIVUS (avatar), VOVICUS (icons) ✽ DC/TC : : satine shelby (abigail cowen)

(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

DAYANARA GLORIANA FLORES OCHOA
Née il y a de cela 23 ans, à Mexico City, issue d'une famille pauvre dont la plupart des membres faisaient partie de l'une des Maras de la ville. Une enfance troublée par la violence de son quartier, bercée par des rêves de Broadway. A quinze ans, elle tombe enceinte d'un rival de sa famille. Lui se fera descendre, elle battue jusqu'à ce qu'elle perde le bébé. Elle décide alors de prendre la fuite, et quitte son pays pour venir aux Etats-Unis. Recueillie par une famille, ils l'aideront à obtenir un premier visa, puis un second. A ses dix-huit ans, elle travaille comme femme de ménages pour pouvoir se payer des études à Harvard, malgré son statut de boursière. Elle intègre donc la prestigieuse école à vingt ans, et se lance dans le théâtre et la danse. Sa spécialité ? Essayer de réparer les gens brisés pour ignorer ses propres failles.

impulsive, passionnée, déterminée, indépendante, militante, sensible, charismatique, insolite, courageuse, contestataire, insoumise, aimante, loyale, caractérielle, bienveillante, drôle.

RIGHT NOW | Elle a arrêté Harvard, et s'est installée à Boston pour se fondre dans la masse et passer davantage inaperçue. // Depuis deux ans, Nino la traque dans l'optique de la ramener chez ses parents.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | FLORES OCHOA Le sang, la famille biologique. La violence à l'état pur, une pluie de coups malgré les supplications.

ADOPTION | VICENTE un foyer, sept ans d'amour. La famille du coeur.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)


PRESENT | ISABELLA le coup de coeur du moment.

PAST | IRIS la première fille avec qui Daya est sortie, en 2012. Une histoire qui a pris fin en douceur et qui lui aura ouvert les yeux sur les femmes. // ZED ce n'est pas leur différence d'âge qui a eu raison de leur relation en 2016, mais leur incapacité à gérer leurs sentiments. Ils sont restés très bons amis. // SYBEL le fruit défendu, la soeur de Zed. Un coup de coeur vieux de deux ans, un baiser volé, la culpabilité et la frustration.

ONE NIGHT (or more) | MAEL une nuit partagée ensemble, puis silence radio. Les aléas de la vie. Pourtant ils s'apprécient et reprennent doucement contact aujourd'hui. // NOAH une histoire sans lendemain. Daya n'a pas idée de qui il est, un Ferrari.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)


HOME | u.c

BEST | u.c

FRIENDS | BELLE ancienne voisine au quotidien difficile, Daya l'a prise sous son aile. Elle s'est déjà battue pour cette princesse des temps modernes. Une amitié destinée à durer. // ZACHARY, un sms envoyé par erreur, le début d'une correspondance qui dure depuis quelques années. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, et ignorent l'identité l'un de l'autre. // NICOLA son amie photographe rencontrée au détour d'une représentation de théâtre. Elle l'aide à faire décoller sa carrière en capturant son essence. // LILY l'animal blessé. Daya fait le ménage chez elle, elles sont amies, jusqu'à ce que Dr Jenkyll prenne la forme de Mister Hyde. Une amitié avec de très hauts et de très bas. // MAHËRA, son père paye Daya pour qu'elle garde un oeil sur elle. Daya a vite compris que quelque chose clochait et en échange de sa discrétion, Mahëra lui permet d'assister à des cours de théâtre à Harvard. // CYRUS le pote de connerie.

ACQUAINTANCES | ARTHUR un prince rencontré au détour d'une représentation.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)


FOES | COLOMBE, qui s'évertue à entrer en conflit avec Daya pour une raison qui lui échappe encore. // NINO le traître, l'instigateur de ses malheurs. Il l'a vendue au diable il y a huit ans et compte bien recommencer.

DISLIKE | KALE, l'une des âmes que Daya a tenté de réparer. Il a disparu sans donner de nouvelles, aujourd'hui elle lui en veut de s'être défilé, peut-être encore plus d'aller mieux dans son aide.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

A ajouter : Ayden, Clio

DERNIERE MAJ LE 05/10/2018



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | colombe (1) // mael (1) // nino (2) // sybel (1) // libre

A venir : mahëra, roxanne


OPEN (4/5)

TERMINES + EVOLUTION | par ici




(#) Ven 22 Juin - 21:20

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you @Lauri J. Järvinen )


Les visages marsqués, les doigts teintés de peinture, Lauri et Daya seccouent une nouvelle fois les bombonnes avant de tracer en lettre rouges le slogan de leur nouvelle campagne. C'est devenu une habitude pour eux. Se retrouver au abords des beaux quartiers, choisir une nouvelle cible, et frapper. Frapper juste, frapper fort. Manifester pour dénoncer ceux qui les oppriment, pour dénoncer les injustices auxquelles ils ont pu faire face. Les endettés, les sans-abris, les migrants. Personne n'est épargné, surtout pas ces derniers temps. Chaque matin, Daya entend parler de ces gamins séparés de leurs familles aux portes des Etats-Unis. Des mexicains, ou autres, qui, comme elle, ont fuit leur pays, dans l'espoir d'avoir une plus belle vie. Quand elle y pense, ses doigts se crispent dans la paume de sa main. Se crispent sur le vaporisateur pour canaliser toute sa haine dans un tracé carmin. La belle a la colère facile, mais il faut admettre que ces derniers temps n'ont pas été des plus simples. Elle se souvient encore des sirènes de la police résonner dans son dos tandis qu'elle fuyait. Ils n'étaient pas là pour elle, mais c'était tout comme car s'ils l'attrapaient. Hé bien s'ils l'avaient attrapée, elle ne serait pas ici, à Boston, en compagnie de Lauri pour continuer leur combat. Daya prend une pause, elle abaisse son masque pour aller se chercher une canette de soda dans son sac à dos. « T'en veux une ? » qu'elle demande à Lauri, juste avant de lui en lancer une sans attendre sa réponse. Bien sûr qu'il en veut une. Il fait une chaleur impossible dehors et ils sont occupés depuis plus d'une heure. « Si avec ça on se fait pas entendre, moi j'comprends pas. » qu'elle rajoute, les poings sur les hanches, observant fièrement le fruit de leur dur labeur. Aujourd'hui, ils combattent les réformes de Trump concernant l'immigration. Hier c'était autre chose, tout comme ce le sera demain.




o u t s i d e r ☾ je voulais tout tout d'suite mais les dieux m'ont dit demain. dommage, dommage, dommage... il y aura jamais assez d’embûches sur ce maudit chemin. j'ai pas soufflé depuis plusieurs semaines, j'ai fait le tour de cette précieuse sphère. j'ai beau essayer d'm'intégrer je reste un outsider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 23 Juin - 16:25
Invité

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you @Lauri J. Järvinen )


On gueulait. Parfois, organiser une marche avec une petite pancarte drôle ou interpellante ne suffisait pas pour se faire entendre, et pour moi, ce n'était pas non plus à la hauteur de ce sentiment de révolte que j'abritais. Je t'avais retrouvé, et tu m'avais dit ce qu'il se passait. Ces enfants mexicains arrachés à leur famille, pour ce que le gouvernement disait être une "mesure dissuasive". Mais ces gens n'avaient rien chez eux, ils tentaient le tout pour le tout et ça ne s'arrêterait pas malgré toutes les horreurs qu'ils verraient. Nous voilà avec nos bombes et nos masques pour se protéger des vapeurs toxiques, taguant joliment un mur de multiples couleurs. Learn from history. Stop. Je soupirai et retirai mon masque quand tu me proposais une canette. Clairement. Putain il fait trop chaud. D'un revers de main, je m'essuyai le front en faisant attention à ne pas me foutre de la peinture partout. Je retirai mes gants et attrapai la canette que tu me tendais, sourire aux lèvres. Merci. Tout en l'ouvrant, je me reculai de quelques pas pour admirer notre œuvre, les oreilles aux aguets. Ni toi ni moi n'avions intérêt à nous faire chopper. Et surtout pas toi. Je crois qu'on n'aurait clairement pas pu trouver un rouge plus criard, ajoutai-je avec un léger rire en m'asseyant sur le petit muret derrière nous. J'avais beau être torse nu, je crevais de chaud quand même. D'ailleurs vu comment j'avais l'impression de cramer, j'allais probablement me chopper un coup de soleil. Je bus une longue gorgée de ma canette avant de relever les yeux vers toi. Juste par curiosité, le petit truc qui a coulé à droite, c'était censé être quoi ? demandai-je en éclatant de rire. Bon clairement nous n'étions pas des professionnels du graffiti, y avait quelques ratés. Mais le message principal était là, c'était tout ce qui importait non ?
Revenir en haut Aller en bas
URBAN CITIZEN
Daya Flores
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90133-daya-flores-lindsey-morgan http://www.i-love-harvard.com/t96377-daya-le-monde-est-fou-a-lier-il-pensait-qu-j-allais-laisser-travailler-les-douaniers http://www.i-love-harvard.com/t90297-flawless http://www.i-love-harvard.com/t90354-daya-flores-456-355-4563 http://www.i-love-harvard.com/t90351-http-instagram-com-dayaflores http://www.i-love-harvard.com/t90353-daya-flores
avatar
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 537 messages et gagné : 440 points. Actuellement, je suis : femme de ménage à l'aube et actrice dans un cabaret au crépuscule et côté coeur, je suis : célibataire, je donne sans limites mais je n'appartiens qu'à moi Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je répare les têtes et les sentiments qui fonctionnent plus bien . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Lindsey Morgan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : VOCIVUS (avatar), VOVICUS (icons) ✽ DC/TC : : satine shelby (abigail cowen)

(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

DAYANARA GLORIANA FLORES OCHOA
Née il y a de cela 23 ans, à Mexico City, issue d'une famille pauvre dont la plupart des membres faisaient partie de l'une des Maras de la ville. Une enfance troublée par la violence de son quartier, bercée par des rêves de Broadway. A quinze ans, elle tombe enceinte d'un rival de sa famille. Lui se fera descendre, elle battue jusqu'à ce qu'elle perde le bébé. Elle décide alors de prendre la fuite, et quitte son pays pour venir aux Etats-Unis. Recueillie par une famille, ils l'aideront à obtenir un premier visa, puis un second. A ses dix-huit ans, elle travaille comme femme de ménages pour pouvoir se payer des études à Harvard, malgré son statut de boursière. Elle intègre donc la prestigieuse école à vingt ans, et se lance dans le théâtre et la danse. Sa spécialité ? Essayer de réparer les gens brisés pour ignorer ses propres failles.

impulsive, passionnée, déterminée, indépendante, militante, sensible, charismatique, insolite, courageuse, contestataire, insoumise, aimante, loyale, caractérielle, bienveillante, drôle.

RIGHT NOW | Elle a arrêté Harvard, et s'est installée à Boston pour se fondre dans la masse et passer davantage inaperçue. // Depuis deux ans, Nino la traque dans l'optique de la ramener chez ses parents.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | FLORES OCHOA Le sang, la famille biologique. La violence à l'état pur, une pluie de coups malgré les supplications.

ADOPTION | VICENTE un foyer, sept ans d'amour. La famille du coeur.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)


PRESENT | ISABELLA le coup de coeur du moment.

PAST | IRIS la première fille avec qui Daya est sortie, en 2012. Une histoire qui a pris fin en douceur et qui lui aura ouvert les yeux sur les femmes. // ZED ce n'est pas leur différence d'âge qui a eu raison de leur relation en 2016, mais leur incapacité à gérer leurs sentiments. Ils sont restés très bons amis. // SYBEL le fruit défendu, la soeur de Zed. Un coup de coeur vieux de deux ans, un baiser volé, la culpabilité et la frustration.

ONE NIGHT (or more) | MAEL une nuit partagée ensemble, puis silence radio. Les aléas de la vie. Pourtant ils s'apprécient et reprennent doucement contact aujourd'hui. // NOAH une histoire sans lendemain. Daya n'a pas idée de qui il est, un Ferrari.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)


HOME | u.c

BEST | u.c

FRIENDS | BELLE ancienne voisine au quotidien difficile, Daya l'a prise sous son aile. Elle s'est déjà battue pour cette princesse des temps modernes. Une amitié destinée à durer. // ZACHARY, un sms envoyé par erreur, le début d'une correspondance qui dure depuis quelques années. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, et ignorent l'identité l'un de l'autre. // NICOLA son amie photographe rencontrée au détour d'une représentation de théâtre. Elle l'aide à faire décoller sa carrière en capturant son essence. // LILY l'animal blessé. Daya fait le ménage chez elle, elles sont amies, jusqu'à ce que Dr Jenkyll prenne la forme de Mister Hyde. Une amitié avec de très hauts et de très bas. // MAHËRA, son père paye Daya pour qu'elle garde un oeil sur elle. Daya a vite compris que quelque chose clochait et en échange de sa discrétion, Mahëra lui permet d'assister à des cours de théâtre à Harvard. // CYRUS le pote de connerie.

ACQUAINTANCES | ARTHUR un prince rencontré au détour d'une représentation.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)


FOES | COLOMBE, qui s'évertue à entrer en conflit avec Daya pour une raison qui lui échappe encore. // NINO le traître, l'instigateur de ses malheurs. Il l'a vendue au diable il y a huit ans et compte bien recommencer.

DISLIKE | KALE, l'une des âmes que Daya a tenté de réparer. Il a disparu sans donner de nouvelles, aujourd'hui elle lui en veut de s'être défilé, peut-être encore plus d'aller mieux dans son aide.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

A ajouter : Ayden, Clio

DERNIERE MAJ LE 05/10/2018



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | colombe (1) // mael (1) // nino (2) // sybel (1) // libre

A venir : mahëra, roxanne


OPEN (4/5)

TERMINES + EVOLUTION | par ici




(#) Lun 25 Juin - 20:03

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you @Lauri J. Järvinen )


Ils ont la révolte dans le sang. Des chiens errants, des rejetés de la société. Daya et Lauri se sont bien trouvés. Dans quelles circonstances ? Probablement une manif, ou bien une descente de flics. Avec le temps, ils ont finit par oublier, sans jamais se quitter. Complices de crimes, ils se plaisent à se prendre pour les Robins des Bois des temps modernes. Sans le vol d'argent. Tiens, en voilà une idée, peut-être la prochaine qu'ils mettrons à exécution ? Mais pour l'instant, leur arme, c'est les bombes du carmin qu'ils vaporisent partout sur leur passage. Une façon de marquer les esprit, marquer les murs, marquer la société. Ils ne se laisseront pas faire. Ils se le sont promis. Après plusieurs heures de dur labeur, Daya s'octroie une pause bien méritée, dégainant une canette de soda pour elle, puis une pour Lauri. Par une telle chaleur, ils feraient clairement mieux de rester hydratés. « Euh ... » qu'elle lâche à la remarque de Lauri. Ouais, leur oeuvre a des ratés. « Pourtant, j'ai eu un coloc ultra doué, il m'avait expliqué comment faire, mais je suppose que j'avais pas vraiment écouté. » elle rajoute un peu pour justifier son manque de niveau. Daya a beau être une artiste, ses talents ont des limites. Elle est actrice, pas dessinatrice, peintre ou tagueuse. « D'ailleurs, t'as toujours besoin d'une piaule ? Parce qu'avec la fin de l'année on a eu pas mal de départs au loft, du coup j'peux te dépanner. » elle s'assied sur le bord du trottoir, invitant Lauri à faire de même. Daya s'en fout de l'argent. Si son pote n'a pas de sous, elle lui en demandera pas. Ils se comprennent tous les deux, ils ont toujours connu la galère, ils se sont toujours soutenus. Si Daya avait pu, elle l'aurait hébergé plus tôt, mais toutes les chambres avaient déjà été louées.

HJ : j'ai envie de chialer j'écris trop mal en ce moment :')




o u t s i d e r ☾ je voulais tout tout d'suite mais les dieux m'ont dit demain. dommage, dommage, dommage... il y aura jamais assez d’embûches sur ce maudit chemin. j'ai pas soufflé depuis plusieurs semaines, j'ai fait le tour de cette précieuse sphère. j'ai beau essayer d'm'intégrer je reste un outsider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mar 3 Juil - 10:32
Invité

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you )


Tu me disais que tu n'avais probablement pas assez écouté les conseils de ton coloc lorsqu'il te disait comment faire des graffiti dignes de ce nom et je te dévisageai. J'suis pas fier de toi, on aurait pu faire un truc encore plus stylé si t'avais été une bonne élève tu vois ? J'eus un léger rire alors qu'on ouvrait nos sodas et je pris une longue gorgée du mien, m'asseyant à côté de toi. Il faisait une chaleur à crever. Le soleil de plomb, pourtant, ne nous empêchait pas de militer contre ce système qui nous semblait si injuste. Ces gamins qui n'avaient rien demandé qui se retrouvaient séparés de leurs famille, c'était horrible. Cette "mesure dissuasive" n'avait rien d'humain. Puis tu me proposais de me loger quelques temps comme des chambres s'étaient libérées dans ton loft et je penchai la tête en silence, réfléchissant un court instant. C'est gentil mais je préfère refuser. J'pouvais tout bonnement pas accepter un logement gratuit de cette manière, encore moins quand je savais que t'étais aussi en galère. T'avais le coeur sur la main et si tu n'avais rien de plus qu'une pomme, tu n'hésiterais pas à la couper en deux. Mais je voulais pas abuser de ta générosité sans fin. C'est à moi de t'aider, j'les laisserai pas te renvoyer au Mexique, ces bâtards. Sur ces mots, je me rallumai une cigarette, plissant les yeux en sentant la fumée brûlante pénétrer mes poumons. Je laissai mon regard vagabonder sur notre oeuvre, elle n'était pas terminée mais ne faisait pas pitié. Je l'aimais bien, j'espérais qu'ils ne repeindraient pas par-dessus trop vite, histoire qu'on puisse encore un peu l'admirer quelques temps. Y a peut-être une solution d'ailleurs, ajoutai-je en soufflant longuement la fumée de ma cigarette et en faisant tomber la cendre par terre. Je te regardai en biais, reprenant une gorgée de mon soda, dubitatif.

Encore navrée du temps d'réponse
Revenir en haut Aller en bas
URBAN CITIZEN
Daya Flores
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90133-daya-flores-lindsey-morgan http://www.i-love-harvard.com/t96377-daya-le-monde-est-fou-a-lier-il-pensait-qu-j-allais-laisser-travailler-les-douaniers http://www.i-love-harvard.com/t90297-flawless http://www.i-love-harvard.com/t90354-daya-flores-456-355-4563 http://www.i-love-harvard.com/t90351-http-instagram-com-dayaflores http://www.i-love-harvard.com/t90353-daya-flores
avatar
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 537 messages et gagné : 440 points. Actuellement, je suis : femme de ménage à l'aube et actrice dans un cabaret au crépuscule et côté coeur, je suis : célibataire, je donne sans limites mais je n'appartiens qu'à moi Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je répare les têtes et les sentiments qui fonctionnent plus bien . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Lindsey Morgan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : VOCIVUS (avatar), VOVICUS (icons) ✽ DC/TC : : satine shelby (abigail cowen)

(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

DAYANARA GLORIANA FLORES OCHOA
Née il y a de cela 23 ans, à Mexico City, issue d'une famille pauvre dont la plupart des membres faisaient partie de l'une des Maras de la ville. Une enfance troublée par la violence de son quartier, bercée par des rêves de Broadway. A quinze ans, elle tombe enceinte d'un rival de sa famille. Lui se fera descendre, elle battue jusqu'à ce qu'elle perde le bébé. Elle décide alors de prendre la fuite, et quitte son pays pour venir aux Etats-Unis. Recueillie par une famille, ils l'aideront à obtenir un premier visa, puis un second. A ses dix-huit ans, elle travaille comme femme de ménages pour pouvoir se payer des études à Harvard, malgré son statut de boursière. Elle intègre donc la prestigieuse école à vingt ans, et se lance dans le théâtre et la danse. Sa spécialité ? Essayer de réparer les gens brisés pour ignorer ses propres failles.

impulsive, passionnée, déterminée, indépendante, militante, sensible, charismatique, insolite, courageuse, contestataire, insoumise, aimante, loyale, caractérielle, bienveillante, drôle.

RIGHT NOW | Elle a arrêté Harvard, et s'est installée à Boston pour se fondre dans la masse et passer davantage inaperçue. // Depuis deux ans, Nino la traque dans l'optique de la ramener chez ses parents.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | FLORES OCHOA Le sang, la famille biologique. La violence à l'état pur, une pluie de coups malgré les supplications.

ADOPTION | VICENTE un foyer, sept ans d'amour. La famille du coeur.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)


PRESENT | ISABELLA le coup de coeur du moment.

PAST | IRIS la première fille avec qui Daya est sortie, en 2012. Une histoire qui a pris fin en douceur et qui lui aura ouvert les yeux sur les femmes. // ZED ce n'est pas leur différence d'âge qui a eu raison de leur relation en 2016, mais leur incapacité à gérer leurs sentiments. Ils sont restés très bons amis. // SYBEL le fruit défendu, la soeur de Zed. Un coup de coeur vieux de deux ans, un baiser volé, la culpabilité et la frustration.

ONE NIGHT (or more) | MAEL une nuit partagée ensemble, puis silence radio. Les aléas de la vie. Pourtant ils s'apprécient et reprennent doucement contact aujourd'hui. // NOAH une histoire sans lendemain. Daya n'a pas idée de qui il est, un Ferrari.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)


HOME | u.c

BEST | u.c

FRIENDS | BELLE ancienne voisine au quotidien difficile, Daya l'a prise sous son aile. Elle s'est déjà battue pour cette princesse des temps modernes. Une amitié destinée à durer. // ZACHARY, un sms envoyé par erreur, le début d'une correspondance qui dure depuis quelques années. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, et ignorent l'identité l'un de l'autre. // NICOLA son amie photographe rencontrée au détour d'une représentation de théâtre. Elle l'aide à faire décoller sa carrière en capturant son essence. // LILY l'animal blessé. Daya fait le ménage chez elle, elles sont amies, jusqu'à ce que Dr Jenkyll prenne la forme de Mister Hyde. Une amitié avec de très hauts et de très bas. // MAHËRA, son père paye Daya pour qu'elle garde un oeil sur elle. Daya a vite compris que quelque chose clochait et en échange de sa discrétion, Mahëra lui permet d'assister à des cours de théâtre à Harvard. // CYRUS le pote de connerie.

ACQUAINTANCES | ARTHUR un prince rencontré au détour d'une représentation.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)


FOES | COLOMBE, qui s'évertue à entrer en conflit avec Daya pour une raison qui lui échappe encore. // NINO le traître, l'instigateur de ses malheurs. Il l'a vendue au diable il y a huit ans et compte bien recommencer.

DISLIKE | KALE, l'une des âmes que Daya a tenté de réparer. Il a disparu sans donner de nouvelles, aujourd'hui elle lui en veut de s'être défilé, peut-être encore plus d'aller mieux dans son aide.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

A ajouter : Ayden, Clio

DERNIERE MAJ LE 05/10/2018



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | colombe (1) // mael (1) // nino (2) // sybel (1) // libre

A venir : mahëra, roxanne


OPEN (4/5)

TERMINES + EVOLUTION | par ici




(#) Jeu 5 Juil - 10:03

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you @Lauri J. Järvinen )


En proposant à Lauri de loger chez elle, Daya se doutait bien qu'il déclinerait l'invitation. Peut-être aurait-il accepté si elle lui avait proposé un loyer, mais ça c'était tout bonnement pas concevable. Elle le savait en galère, elle n'allait pas imposer le moindre coût en contrepartie de son aide. Elle hoche la tête en silence, signe d'approbation. Elle comprend sa fierté, elle la ressent elle aussi. C'est dur. Être dans une situation délicate et ne pas vouloir se faire aider. Vouloir s'en sortir seul, parce qu'au fond on ne peut vraiment compter que sur soi-même. Parce que la vie ne fait pas de cadeau et qu'à tout moment les emmerdes risquent d'arriver. « Si seulement. » qu'elle lâche dans un soupire désabusé. Elle non plus n'allait pas se laisser repartir au Mexique. Il en était hors de question. Quitte à devoir partir, Daya commençait à envisager le Canada, ou bien l'Europe. N'importe où, tant qu'elle ne remettait pas les pieds sur sa terre natale. Cette terre qui l'a vue grandir et qui aujourd'hui est synonyme de danger pour elle. Ça aussi, c'est dur. Ne plus se sentir chez soi nulle part. Étrangère chez elle, étrangère aux Etats-Unis, prise entre deux feux. « La solution serait de changer de gouvernement. » elle est amère Daya. Amère face à l'évolution de ce pays, face à l'évolution des mentalités. Elle est où, la nation de toutes les possibilités ? Elle n'est plus. Elle a disparu lorsque la haine est montée au pouvoir, lorsqu'elle s'est installée dans la maison blanche. Mais un coup d'oeil en direction de Lauri permet à Daya de remarquer qu'il est plutôt sérieux en réalité. Il a une solution. Elle fronce les sourcils en portant sa canette jusqu'à ses lèvres. Le silence perdure entre eux encore quelques secondes, le temps qu'elle boive une énième gorgée. « C'est quoi ta solution ? » qu'elle finit par demander, cédant à sa curiosité. A vrai dire, la mexicaine est dos au mur. Elle serait prête à plus ou moins n'importe quoi pour se tirer de cette situation.




o u t s i d e r ☾ je voulais tout tout d'suite mais les dieux m'ont dit demain. dommage, dommage, dommage... il y aura jamais assez d’embûches sur ce maudit chemin. j'ai pas soufflé depuis plusieurs semaines, j'ai fait le tour de cette précieuse sphère. j'ai beau essayer d'm'intégrer je reste un outsider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 5 Juil - 19:51
Invité

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you )


Le monde était farci d'injustices, partout. Les systèmes n'étaient pas toujours très équilibrés, voire même rarement, et j'avais trouvé ma partner in crime pour lutter contre ces injustices, à notre petite échelle au moins. C'était déjà mieux que rien, puis surtout, ça nous défoulait. On avait de la colère, et cette colère, on essayait de l'utiliser pour la retourner contre tous ces administratifs, contre le gouvernement, les dirigeants. Je voulais pas qu'ils te renvoient au Mexique. Mais avec leur politique anti-immigration, ça allait arriver si on faisait rien. J'y réfléchissais depuis un moment, parce qu'il fallait qu'on trouve quelque chose. Et pour le temps que j'y avais passé, j'avais peut-être une idée. J'ignorais ce que tu allais en penser, ce que ça te ferait, ni même si tu allais accepter. Tout ce que je savais pour le moment, c'était que c'était la meilleure option que tu ais. C'est sûr, mais ça, c'est compliqué à notre échelle. Surtout que le gouvernement actuel n'était pas en place depuis très longtemps. A la limite on pouvait faire péter le capitole et prier pour que le survivant désigné change la politique entière du pays ? Grosse blague. Rebelle, mais pas terroriste pour autant, évidemment. Je serais bien incapable de tuer qui que ce soit de toute manière, même si ça m'avait démangé plus d'une fois. Je me tournais vers toi, reposant mon soda sur le muret alors que tu étais bien assise, dos contre le mur. On a qu'à se marier. C'était pas exactement de cette manière que j'avais imaginé, petit, que ma demande en mariage se ferait. Ni même que je me marierais dans ces conditions en fait. Si t'es mariée à un américain ils pourront pas te foutre dehors. T'en dis quoi ? J'comprends le mindfuck. On est pas ensemble, y a même pas de quelconque ambiguité entre nous. Mais au final on s'en sortirait pas si mal tous les deux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
URBAN CITIZEN
Daya Flores
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90133-daya-flores-lindsey-morgan http://www.i-love-harvard.com/t96377-daya-le-monde-est-fou-a-lier-il-pensait-qu-j-allais-laisser-travailler-les-douaniers http://www.i-love-harvard.com/t90297-flawless http://www.i-love-harvard.com/t90354-daya-flores-456-355-4563 http://www.i-love-harvard.com/t90351-http-instagram-com-dayaflores http://www.i-love-harvard.com/t90353-daya-flores
avatar
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 537 messages et gagné : 440 points. Actuellement, je suis : femme de ménage à l'aube et actrice dans un cabaret au crépuscule et côté coeur, je suis : célibataire, je donne sans limites mais je n'appartiens qu'à moi Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je répare les têtes et les sentiments qui fonctionnent plus bien . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Lindsey Morgan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : VOCIVUS (avatar), VOVICUS (icons) ✽ DC/TC : : satine shelby (abigail cowen)

(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

DAYANARA GLORIANA FLORES OCHOA
Née il y a de cela 23 ans, à Mexico City, issue d'une famille pauvre dont la plupart des membres faisaient partie de l'une des Maras de la ville. Une enfance troublée par la violence de son quartier, bercée par des rêves de Broadway. A quinze ans, elle tombe enceinte d'un rival de sa famille. Lui se fera descendre, elle battue jusqu'à ce qu'elle perde le bébé. Elle décide alors de prendre la fuite, et quitte son pays pour venir aux Etats-Unis. Recueillie par une famille, ils l'aideront à obtenir un premier visa, puis un second. A ses dix-huit ans, elle travaille comme femme de ménages pour pouvoir se payer des études à Harvard, malgré son statut de boursière. Elle intègre donc la prestigieuse école à vingt ans, et se lance dans le théâtre et la danse. Sa spécialité ? Essayer de réparer les gens brisés pour ignorer ses propres failles.

impulsive, passionnée, déterminée, indépendante, militante, sensible, charismatique, insolite, courageuse, contestataire, insoumise, aimante, loyale, caractérielle, bienveillante, drôle.

RIGHT NOW | Elle a arrêté Harvard, et s'est installée à Boston pour se fondre dans la masse et passer davantage inaperçue. // Depuis deux ans, Nino la traque dans l'optique de la ramener chez ses parents.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | FLORES OCHOA Le sang, la famille biologique. La violence à l'état pur, une pluie de coups malgré les supplications.

ADOPTION | VICENTE un foyer, sept ans d'amour. La famille du coeur.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)


PRESENT | ISABELLA le coup de coeur du moment.

PAST | IRIS la première fille avec qui Daya est sortie, en 2012. Une histoire qui a pris fin en douceur et qui lui aura ouvert les yeux sur les femmes. // ZED ce n'est pas leur différence d'âge qui a eu raison de leur relation en 2016, mais leur incapacité à gérer leurs sentiments. Ils sont restés très bons amis. // SYBEL le fruit défendu, la soeur de Zed. Un coup de coeur vieux de deux ans, un baiser volé, la culpabilité et la frustration.

ONE NIGHT (or more) | MAEL une nuit partagée ensemble, puis silence radio. Les aléas de la vie. Pourtant ils s'apprécient et reprennent doucement contact aujourd'hui. // NOAH une histoire sans lendemain. Daya n'a pas idée de qui il est, un Ferrari.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)


HOME | u.c

BEST | u.c

FRIENDS | BELLE ancienne voisine au quotidien difficile, Daya l'a prise sous son aile. Elle s'est déjà battue pour cette princesse des temps modernes. Une amitié destinée à durer. // ZACHARY, un sms envoyé par erreur, le début d'une correspondance qui dure depuis quelques années. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, et ignorent l'identité l'un de l'autre. // NICOLA son amie photographe rencontrée au détour d'une représentation de théâtre. Elle l'aide à faire décoller sa carrière en capturant son essence. // LILY l'animal blessé. Daya fait le ménage chez elle, elles sont amies, jusqu'à ce que Dr Jenkyll prenne la forme de Mister Hyde. Une amitié avec de très hauts et de très bas. // MAHËRA, son père paye Daya pour qu'elle garde un oeil sur elle. Daya a vite compris que quelque chose clochait et en échange de sa discrétion, Mahëra lui permet d'assister à des cours de théâtre à Harvard. // CYRUS le pote de connerie.

ACQUAINTANCES | ARTHUR un prince rencontré au détour d'une représentation.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)


FOES | COLOMBE, qui s'évertue à entrer en conflit avec Daya pour une raison qui lui échappe encore. // NINO le traître, l'instigateur de ses malheurs. Il l'a vendue au diable il y a huit ans et compte bien recommencer.

DISLIKE | KALE, l'une des âmes que Daya a tenté de réparer. Il a disparu sans donner de nouvelles, aujourd'hui elle lui en veut de s'être défilé, peut-être encore plus d'aller mieux dans son aide.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

A ajouter : Ayden, Clio

DERNIERE MAJ LE 05/10/2018



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | colombe (1) // mael (1) // nino (2) // sybel (1) // libre

A venir : mahëra, roxanne


OPEN (4/5)

TERMINES + EVOLUTION | par ici




(#) Ven 6 Juil - 22:20

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you @Lauri J. Järvinen )


A leur échelle, Daya et Lauri n'avaient pas une grande marge de manœuvre pour contrer le système et empêcher le retour de la belle au Mexique. Ils en étaient tous les deux conscients, avec leurs doigts pleins de peinture et leurs fronts luisants sous le soleil de Boston. Pourtant ils se savaient prêts à tout. Daya aurait fait n'importe quoi pour venir en aide à son complice, elle n'est donc pas étonnée de voir cette étincelle dans son regard alors qu'il lui annonce qu'il a peut-être une idée pour la faire rester. Elle était même été davantage surprise qu'il baisse les bras avant elle. Les sourcils froncés, elle tarde un peu à lui demander d'aller jusqu'au bout de sa pensée. Probablement parce qu'elle se doute de ce qu'il va lui proposer. Parce qu'elle y a déjà pensé, sans jamais vraiment osé le formuler à voix haute. Parce qu'elle se souvient des blagues qu'ils ont pu faire à l'époque à ce sujet, sans jamais vraiment l'aborder sérieusement. Elle réprime un sourire alors qu'il finit par poser son soda pour lui faire la fameuse proposition. Ca la touche, Daya. Elle sait que c'est pas rien, que c'est pas totalement une demande en l'air, que c'est une preuve d'amitié inestimable. Elle se mord la lèvre pensive. « Non, c'est sûr qu'ils pourront pas ... » qu'elle commence à dire, franchement tentée. Un mariage blanc est en effet la solution la plus simple et la plus rapide, d'autant plus si c'est avec Lauri. L'absence d’ambiguïté entre eux et la confiance qu'elle lui accordait facilitaient la chose. « Mais t'es sûr de vouloir faire ça ? » elle se risque à lui demander. « J'veux dire, tu me dépannes pas juste d'un sandwich là. C'est un mariage, et une promesse de visa. C'est gros. » Daya ne voudrait pas que Lauri se lance là dedans sans y avoir réfléchi. Qu'il finisse par regretter pour X ou Y raison. La mexicaine n'a jamais été très branchée mariage ou relations sérieuses. Pour elle, il ne s'agissait que d'un papier, rien de plus. Mais qu'en était-il de Lauri ? Peut-être qu'il aimerait préserver cet instant pour une jeune femme qui compterait davantage à ses yeux, une jeune femme qu'il aimerait.




o u t s i d e r ☾ je voulais tout tout d'suite mais les dieux m'ont dit demain. dommage, dommage, dommage... il y aura jamais assez d’embûches sur ce maudit chemin. j'ai pas soufflé depuis plusieurs semaines, j'ai fait le tour de cette précieuse sphère. j'ai beau essayer d'm'intégrer je reste un outsider.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 14 Juil - 13:12
Invité

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you )


J'laisserais pas faire. On s'offensait du traitement qui était réservé à des inconnus, je ne pouvais décemment pas regarder faire ces injustices sous mon nez, si près de moi, sans réagir. Ca touchait une amie et je ne voulais pas rester sans rien faire. C'était une grosse démarche, un sacrifice même si on pouvait dire les choses ainsi. Administrativement ce serait un bordel infâme, et c'était un engagement sur la durée parce que je te promettais un visa américain, pour laquel les services d'immigration allaient scruter ma vie pour s'assurer du bien fondé du mariage. Ca impliquait un jeu de comédie sans faille pour ne pas me mettre dans la merde également, ça impliquait un impact évident sur nos relations à tous les deux... probablement une fuite des relations amoureuses pour un certain temps. Mais j'vivais à la rue, c'était de mon côté pas la priorité et toi... toi si on ne faisait rien, tes relations seraient brisées par ton renvoi au Mexique. Alors j'étais prêt à tenter le tout pour le tout, pour que tu restes. Tu semblais pensive, peu certaine. Enfin, tu l'étais probablement, mais ça te gênait que je fasse ça pour toi... j'en avais conscience, c'était une grosse faveur mais je la faisais de bon coeur. Ca ne te demandait aucun retour, c'était qu'une preuve d'amitié indélébile mais j'étais comme ça. Modération, je connaissais pas, quand j'aimais c'était passionnément, en amour comme en amitié. J'en suis certain, je te l'aurais pas proposé sans y avoir beaucoup réfléchi. C'est gros, ça va nous demander du temps, de l'organisation, du sacrifice aussi certainement, j'ai conscience de tout ça et je dis oui. J'abandonnerai pas une amie dans le besoin tu peux compter sur moi. Quoiqu'il arrive. J'étais pas d'accord sur tout, je validais pas tout, je disais les choses qui ne me plaisaient pas... mais j'laissais pas tomber. Tu pouvais toquer à ma portière en pleurant, en me disant que t'avais buté quelqu'un, j'te tuerais probablement aussi après avoir planqué le corps mais je t'aurais quand même aidée. Cette dévotion me perdrait un jour parce qu'il était évident qu'elle était à double tranchant. J'me remettais entre tes mains, je n'avais qu'à prier que tu fasses bon usage de mon amitié pour toi, mais j'y croyais. T'étais une fille bien.
Revenir en haut Aller en bas
URBAN CITIZEN
Daya Flores
URBAN CITIZEN
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t90133-daya-flores-lindsey-morgan http://www.i-love-harvard.com/t96377-daya-le-monde-est-fou-a-lier-il-pensait-qu-j-allais-laisser-travailler-les-douaniers http://www.i-love-harvard.com/t90297-flawless http://www.i-love-harvard.com/t90354-daya-flores-456-355-4563 http://www.i-love-harvard.com/t90351-http-instagram-com-dayaflores http://www.i-love-harvard.com/t90353-daya-flores
avatar
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 537 messages et gagné : 440 points. Actuellement, je suis : femme de ménage à l'aube et actrice dans un cabaret au crépuscule et côté coeur, je suis : célibataire, je donne sans limites mais je n'appartiens qu'à moi Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je répare les têtes et les sentiments qui fonctionnent plus bien . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Lindsey Morgan ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : VOCIVUS (avatar), VOVICUS (icons) ✽ DC/TC : : satine shelby (abigail cowen)

(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

DAYANARA GLORIANA FLORES OCHOA
Née il y a de cela 23 ans, à Mexico City, issue d'une famille pauvre dont la plupart des membres faisaient partie de l'une des Maras de la ville. Une enfance troublée par la violence de son quartier, bercée par des rêves de Broadway. A quinze ans, elle tombe enceinte d'un rival de sa famille. Lui se fera descendre, elle battue jusqu'à ce qu'elle perde le bébé. Elle décide alors de prendre la fuite, et quitte son pays pour venir aux Etats-Unis. Recueillie par une famille, ils l'aideront à obtenir un premier visa, puis un second. A ses dix-huit ans, elle travaille comme femme de ménages pour pouvoir se payer des études à Harvard, malgré son statut de boursière. Elle intègre donc la prestigieuse école à vingt ans, et se lance dans le théâtre et la danse. Sa spécialité ? Essayer de réparer les gens brisés pour ignorer ses propres failles.

impulsive, passionnée, déterminée, indépendante, militante, sensible, charismatique, insolite, courageuse, contestataire, insoumise, aimante, loyale, caractérielle, bienveillante, drôle.

RIGHT NOW | Elle a arrêté Harvard, et s'est installée à Boston pour se fondre dans la masse et passer davantage inaperçue. // Depuis deux ans, Nino la traque dans l'optique de la ramener chez ses parents.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | FLORES OCHOA Le sang, la famille biologique. La violence à l'état pur, une pluie de coups malgré les supplications.

ADOPTION | VICENTE un foyer, sept ans d'amour. La famille du coeur.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)


PRESENT | ISABELLA le coup de coeur du moment.

PAST | IRIS la première fille avec qui Daya est sortie, en 2012. Une histoire qui a pris fin en douceur et qui lui aura ouvert les yeux sur les femmes. // ZED ce n'est pas leur différence d'âge qui a eu raison de leur relation en 2016, mais leur incapacité à gérer leurs sentiments. Ils sont restés très bons amis. // SYBEL le fruit défendu, la soeur de Zed. Un coup de coeur vieux de deux ans, un baiser volé, la culpabilité et la frustration.

ONE NIGHT (or more) | MAEL une nuit partagée ensemble, puis silence radio. Les aléas de la vie. Pourtant ils s'apprécient et reprennent doucement contact aujourd'hui. // NOAH une histoire sans lendemain. Daya n'a pas idée de qui il est, un Ferrari.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)


HOME | u.c

BEST | u.c

FRIENDS | BELLE ancienne voisine au quotidien difficile, Daya l'a prise sous son aile. Elle s'est déjà battue pour cette princesse des temps modernes. Une amitié destinée à durer. // ZACHARY, un sms envoyé par erreur, le début d'une correspondance qui dure depuis quelques années. Ils ne se sont encore jamais rencontrés, et ignorent l'identité l'un de l'autre. // NICOLA son amie photographe rencontrée au détour d'une représentation de théâtre. Elle l'aide à faire décoller sa carrière en capturant son essence. // LILY l'animal blessé. Daya fait le ménage chez elle, elles sont amies, jusqu'à ce que Dr Jenkyll prenne la forme de Mister Hyde. Une amitié avec de très hauts et de très bas. // MAHËRA, son père paye Daya pour qu'elle garde un oeil sur elle. Daya a vite compris que quelque chose clochait et en échange de sa discrétion, Mahëra lui permet d'assister à des cours de théâtre à Harvard. // CYRUS le pote de connerie.

ACQUAINTANCES | ARTHUR un prince rencontré au détour d'une représentation.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)


FOES | COLOMBE, qui s'évertue à entrer en conflit avec Daya pour une raison qui lui échappe encore. // NINO le traître, l'instigateur de ses malheurs. Il l'a vendue au diable il y a huit ans et compte bien recommencer.

DISLIKE | KALE, l'une des âmes que Daya a tenté de réparer. Il a disparu sans donner de nouvelles, aujourd'hui elle lui en veut de s'être défilé, peut-être encore plus d'aller mieux dans son aide.


┈┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈┈

A ajouter : Ayden, Clio

DERNIERE MAJ LE 05/10/2018



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | colombe (1) // mael (1) // nino (2) // sybel (1) // libre

A venir : mahëra, roxanne


OPEN (4/5)

TERMINES + EVOLUTION | par ici




(#) Mar 17 Juil - 20:53

( It's a beautiful night, we're looking for something dumb to do. hey baby, I think I wanna marry you. is it the look in your eyes, or is it this dancing juice ? who cares baby, I think I wanna marry you @Lauri J. Järvinen )


Elle hésite Daya. Pas pour elle, mais plutôt pour Lauri. En soit, sa proposition ne l'étonne pas, mais elle voudrait s'assurer qu'il soit conscient de tout ce que cela implique. Même si techniquement, ce n'est que pour les papiers. Un mariage blanc. La mexicaine se fiche d'être mariée, pour elle ça ne veut rien dire, ça n'a jamais rien voulu dire. Signer de son nom pour s'unir à quelqu'un n'est pas une preuve d'amour à ses yeux. Mais dans la situation actuelle, c'est différent. C'est bel et bien une preuve d'amour, d'amitié que lui offre Lauri. Un geste qui lui va droit au coeur, la responsabilité de devoir se montrer à la hauteur de cet ami qui pourrait bien être en train de lui sauver la vie. Alors elle peut pas simplement accepter au risque de mettre encore plus le bordel dans sa vie que ce n'est déjà le cas. Lauri lui répond avec le plus grand sérieux, lui assurant qu'il y avait bien réfléchi, et que, malgré les sacrifices que cela pourrait impliquer, il n'allait pas la laisser tomber. Daya pince les lèvres d'émotion face à ces paroles. Elle pourrait presque lâche une petite larme, mais, pudique, elle ne le fera pas. « Putain Lauri, j'sais pas quoi dire .. » qu'elle parvient à lâcher, avant de se jeter sur lui pour le prendre dans ses bras. « Merci, vraiment. » qu'elle rajoute à voix basse, les yeux clos pour mieux savourer cette lueur d'espoir qui s'offre à elle. Pour imaginer le futur qui l'attend toujours, ici, aux Etats-Unis. Libre et en sécurité. A cet instant, Daya n'aurait pas de mots pour décrire ce qu'elle ressent. C'est une telle allégresse qu'elle se sentirait presque des ailes pousser. Ces derniers mois elle avait vécu avec cette épée de Damoclès au dessus de sa nuque, sursautant à chaque descente de police dans le voisinage, à chaque sonnerie provenant de son téléphone. Elle vivait dans la peur de la mauvaise nouvelle, du renvoi au Mexique. Leur étreinte aura duré quelques secondes avant que Daya ne s'éloigne à nouveau de Lauri histoire de le laisser respirer. « Comme tu le dis, ça va demander de l'organisation. Il faudrait déjà qu'on se mette d'accord pour une date. » elle dit d'une voix teintée d'amusement. La date. Le premier choix d'un couple fiancé. Le premier d'une longue liste car ils devront probablement faire en sorte que ça soit un minimum convaincant pour les services de l'immigration.




o u t s i d e r ☾ je voulais tout tout d'suite mais les dieux m'ont dit demain. dommage, dommage, dommage... il y aura jamais assez d’embûches sur ce maudit chemin. j'ai pas soufflé depuis plusieurs semaines, j'ai fait le tour de cette précieuse sphère. j'ai beau essayer d'm'intégrer je reste un outsider.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: