::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

fb ; stupid things i do (nirvana)

avatar
Invité
Invité

(#) Ven 15 Juin - 19:01
Invité
milan n'arrivait pas à le croire. complètement chamboulé depuis sa rencontre avec Vana, le garçon vivait ses derniers jours comme une véritable idylle qui venait de se combler d'autant plus en sachant que sa douce était à présent enceinte. à vrai dire, ça l'avait assez surpris de l'apprendre malgré les protections mises en place pour éviter cette éventualité même si dans le fond c'était un rêve pour le russe. mais rien n'était sûr à cent pour cent, la preuve étant la grossesse imprévue de la jeune femme. il avait même commencé à réfléchir sur des petits boulots plus récurrents, mais aussi sur un possible planning, le garçon savait qu'il devait prévoir un budget conséquent. joyeux, ne décollant pas son radieux sourire de son visage, milan arrivait chez la jeune femme qui lui manquait ardemment même s'ils s'échangeaient régulièrement quelques messages. ça avait été un véritable coup de coeur, pour elle, depuis, les deux jeunes gens ne se quittaient plus, c'était comme une évidence. et pour une fois, milan sentait que ça allait marcher, que c'était la bonne, qu'il se sentait prêt à porter à bout de bras jusqu'au bout du monde. et ça le rendait d'autant plus heureux, complètement sur son petit nuage, dans sa bulle d'amour dont il ne voulait plus jamais redescendre. toquant à la porte, il attendait patiemment que vana lui ouvre, rien que pour l'enlacer ainsi que la couvrir de sa peau.

@NIRVANA ABERNATHY
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t92214-phineas-abernathy-ansel-elgort#3386438 http://www.i-love-harvard.com/t92254-phineas-tu-es-mature-jusqu-a-ce-que-tu-vois-du-papier-bulle#3387869 http://www.i-love-harvard.com/t92255-phineas-abernathy-456-025-9292#3387870 http://www.i-love-harvard.com/t92256-http-instagram-com-phibernathy#3387883 http://www.i-love-harvard.com/t93202-snap-phibernathy#3422557 http://www.i-love-harvard.com/t92354-phineas-abernathy
avatar
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Phineas Abernathy
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : boston, dans l'appartement de ma famille recomposée, en attente de trouver mieux . J'ai posé mes affaires ici le : 31/05/2018 et depuis, j'ai posté : 1070 messages et gagné : 1966 points. Actuellement, je suis : étudiant en quatrième année de chimie et biologie afin de trouver un remède contre n'importe quelle maladie à la con et côté coeur, je suis : en file d'attente pour trouver la femme de ma vie Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le gars qui parle tout seul, le pète-couille, le petit suisse qui n'a pas besoin de sucre pour se faire bouffer . Oh et puis, on dit que je ressemble à : ansel elgort ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : soapflaws (ava) solosands (signature) ✽ DC/TC : : louison chamberlain (emma roberts) + madelyn byrde (ana de armas)
Phineas Edgar Abernathy
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : né à zurich, en suisse ✻ j'ai grandi entre la ville et la banlieue, un pied dans la richesse, l'autre dans la pauvreté absolue ✻ mes parents se sont séparés à mes neuf ans, j'ai assisté à toutes leurs disputes, aux grossièretés qu'ils s'échangeaient, au fait que mon père ait soit disant trompé ma mère ✻ l'été suivant leur divorce, lors d'un voyage avec ma génitrice, cette dernière rencontre de nouveau l'amour ✻ deux ans plus tard, après que mes parents se soient disputés ma garde, je me retrouve outre-Atlantique, à vivre en haut d'un restau', je pouvais pas la laisser partir toute seule avec ce mec pas clair ✻ après mon entrée à harvard, j'ai décidé d'enchaîner tous les boulots qu'on pouvait me fourguer pour financer mes études ✻ si j'ai choisi d'étudier la chimie et la biologie c'est pour devenir chercheur, ma soeur a été atteinte d'une leucémie à ses trois ans. j'ai emprunté la voie des sciences. pour prendre ma revanche, pour aider la recherche et éventuellement trouver le remède miracle pour toutes ces personnes qui souffrent partout dans le monde. ✻ ma soeur est restée auprès de mon père et sa nouvelle femme quand à moi je suis parti pour les états-unis, donc nous vivons éloignés et c'est un vrai calvaire pour moi ✻
------------------------------------

《 la base 》 : j’crois aux théories du complot, aux fantômes et aux cas de possession, fichu vatican ✻ paradoxalement, le paradis n’existe pas pour moi, c'est une mascarade, du pipeau, une farce aussi grosse que les fesses de kim.k ✻ je parle souvent à la lune, c’est ma plus grande confidente, d'ailleurs il m’arrive même de faire des sortilèges chelou les soirs de pleine lune grâce à un manuscrit que j'ai trouvé dans une vieille bibliothèque ✻ j’ai un trouble obsessionnel compulsif assez sérieux qui se traduit par des tas de manies : je compte tout, je veux pas que mes aliments se mélangent, je me lave beaucoup les mains, je dois tout aligner en permanence ✻ je fais aussi du mutisme sélectif, ce qui veut dire que je perds soudainement la parole quand ta gueule ne me revient pas ✻ j’dessine beaucoup de petites bandes dessinées loufoques sur la vie étudiante ✻ je fais du football (européen) depuis que je sais courir ✻ j’fume trois cigarettes par jour, plus quand je suis en stress ✻ j’ai un ami imaginaire depuis gosse, Arnold, je lui parle souvent n’importe où, ce qui me fait passer pour un taré, mais j’ai l’habitude d'être perçu comme un déséquilibré, j’suis peut-être même schizo ✻ il m’arrive souvent de prendre un accent différent, de m'inventer une autre vie pour m'amuser des autres ✻ j’ai une bonne culture cinématographique et télévisuelle, je passe beaucoup de temps devant la télé, c'est hypnotisant cette boite à images ✻ je n'ai eu que très peu de relations amoureuses, disons que j'apprivoise encore ce sentiment particulier qu'est l'amour. pour moi, c'est encore synonyme de trahison et de déchirement. je prête pas ma confiance facilement. ✻ j'suis féru d'arts en tout genre, cinéma, peinture, danse et ma plus grande passion dont j'aimerais en faire mon activité principale, c'est la musique. je mixe, je chante, je compose, mais c'est un truc que j'essaie de garder secret, parce que c'est le vrai moi que je fous dans cet art, j'suis égoïste des fois.



f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
p h o e b e - petite soeur restée en suisse.
[size=9]p l u t o n - cousin maternel, gros différend qui perdure après plusieurs années.
p s e u d o demie-soeur.
p s e u d o demi-frère.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
ushuaia - cette fille me touche beaucoup. toute mignonne et fragile, j'ai peur de la casser. p s e u d o - écrire ici.

《 autrefois 》
willa - rencontré au sc 2018, wiwi est un gros coup de coeur que j'ai dû mal à laisser partir avec son boyfriend à la con.
p s e u d o - écrire ici.


f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
novella notre histoire d'amitié est inimitable. on s'est rencontré il y a bien quatre ans maintenant et depuis, nous nous quittons plus. notre relation se base sur vingt commandements, si on déroge à une loi, on se prive l'un de l'autre pour une durée beaucoup trop longue. tu es mon oxygène, la femme que je ne pourrais jamais avoir à cause de cette liste de règles. si on te touche, je tue. elliot le grand poto. tu m'as pris sous ton aile pour faire de moi un don juan. jusqu'à présent, cela n'a pas réellement fonctionné, mais un jour, tes conseils paieront. tu es un peu mon coach de vie, de l'amour, du style. on est si opposé qu'on se complète à la perfection. + serena, zoey, hope

i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Sam 16 Juin - 16:15
Nirvana ne tombe jamais amoureuse. Nirvana est une femme indépendante qui dominera le monde, sans môme dans les pattes pour interférer dans son désir de conquête. Pourtant, depuis que je te côtoie, oui, toi, Milan, je crois que la protection entourant mon coeur faiblit de jour en jour. Tu me séduis. Nos corps s’emmêlent quasiment à chaque fois que l’on passe du temps ensemble. C’est indéniable, quelque chose de fort se produit entre nous, que ce soit physique ou plus émotionnel. Tu te projettes à mes côtés dans le futur et il est vrai que j’y prends affreusement goût. Personne n’a osé m’inclure dans ses projets, t’es le premier à me vendre autant de rêve. Malheureusement, mes relations néfastes se sont mêlées de notre histoire. Il y a presque un mois maintenant, j’ai été mise au défi de m’inventer une grossesse dont tu serais à l’origine. Depuis cette annonce fracassante, tu t’es fait encore plus présent et à l’écoute de mes besoins. Je suis un monstre putain. Cette histoire me bouffe plus que je ne l’aurais imaginé. Je croyais que je pourrais réfuter mes propos assez vite en t’avouant ce mensonge, mais lorsque je t’ai confié être enceinte et que j’ai vu le bonheur sur ton visage, je n’ai pas pu. Depuis, je progresse péniblement dans cette supercherie, priant pour que mes parents n’apprennent pas cette fausse nouvelle. Bref, tandis que je sirote un cocktail sur ma terrasse donnant sur tout Boston, je sursaute lorsque que l’on toque à ma porte. Rentrant à l'intérieur, je dépose mon verre sur le comptoir de la cuisine et je fonce ouvrir pour me retrouver nez à nez avec toi. Merde. « Salut bébé, ça va ? Qu’est-ce que tu fais ici ? » Ce n’est pas que ta compagnie m’horripile, bien au contraire. C’est juste que je m’enfilais de l’alcool alors que ce n’est pas ce qu’une femme responsable et enceinte ferait. « Tu veux entrer ? » te demandai-je en te laissant une faille pour que tu te faufiles dans ma piaule rangée au millimètre. Pourquoi tu ne m'as pas prévenu que tu débarquais aujourd'hui ? Et on est quoi maintenant tous les deux ? Un couple ?




what things ☩
Dans cette jeunesse abyssale je cherche mon idéal et je meurs. Coincé entre un whisky coca et un shot de tequila, je meurs. Du rhum à chez moi, je sens qu’il n’y a qu’un pas mais je meurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 17 Juin - 10:12
Invité
le garçon le sentait, il n'y avait plus vraiment de règle entre eux, ou peut être que justement si. il était complètement perdu entre cette frontière qui lui semblait de plus en plus invisible en sachant qu'elle avait en elle, un petit être qui allait surement détenir sa couleur exotique et les yeux certainement de sa mère (un peu comme à la harry potter). milan avait envie de se laisser aller pour une fois, de juste arrêter de penser, chose qui ne lui était qu'inhabituel en vu de ses capacités et de son adoration pour l'apprentissage. à vrai dire, l'idée d'un gosse c'était pour lui une manière de se rattraper, surtout de pouvoir compenser le manque d'un père biologique dont lui avait été privé toute son enfance avant d'être adopté. milan se dit qu'il peut faire mieux, et surtout ne pas fuir devant elle, et s'en occuper puisque lui même n'avait pas eu cette chance. un sparadrap sur une vitre brisée, mais l'important pour lui était de commencer à cicatriser en produisant un effet différent sur sa progéniture. alors ça avait une importance primordiale qui l'avait conduit à se renseigner ardemment sur le sujet des bébés, leurs besoins mais aussi de la mère dont il comptait combler de bonheur malgré sa classe moyenne. milan est un ambitieux, et ne reculera devant rien pour satisfait ses demandes et celles des siens. à peine la porte ouverte, qu'il s'avance pour écraser un baiser sur ses lèvres, parce qu'il en avait terriblement envie, et que son odeur l'embaumait d'autant plus de cette manière. un baiser fougueux qui dériva lentement vers quelque chose de tendre avant qu'il ne se retire pour la contempler. « j'avais envie de te voir. ça va ? t'es pas trop malade ? j'ai pensé à t'emmener des glaces, parait que ça peut les diminuer, les nausées. et puis je me suis rendu compte que ça me rendait un poil psychopathe. » expliqua-t-il, parce que sans le vouloir, il avait tout de même avoué s'être renseigné, et vu leur relation, le garçon avait vraiment peur de la faire fuir, mais la maladresse n'était autre que son allié la plus loyale. « et puis.. hm. je sais pas ce que tu as mangé ou bu, mais t'es délicieuse. » ses joues s’empourprèrent légèrement par sa remarque, milan se sentait plus libre, plus apte à affirmer ses mots, et encore plus si cela pouvait être légèrement érotique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t92214-phineas-abernathy-ansel-elgort#3386438 http://www.i-love-harvard.com/t92254-phineas-tu-es-mature-jusqu-a-ce-que-tu-vois-du-papier-bulle#3387869 http://www.i-love-harvard.com/t92255-phineas-abernathy-456-025-9292#3387870 http://www.i-love-harvard.com/t92256-http-instagram-com-phibernathy#3387883 http://www.i-love-harvard.com/t93202-snap-phibernathy#3422557 http://www.i-love-harvard.com/t92354-phineas-abernathy
avatar
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Phineas Abernathy
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : boston, dans l'appartement de ma famille recomposée, en attente de trouver mieux . J'ai posé mes affaires ici le : 31/05/2018 et depuis, j'ai posté : 1070 messages et gagné : 1966 points. Actuellement, je suis : étudiant en quatrième année de chimie et biologie afin de trouver un remède contre n'importe quelle maladie à la con et côté coeur, je suis : en file d'attente pour trouver la femme de ma vie Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le gars qui parle tout seul, le pète-couille, le petit suisse qui n'a pas besoin de sucre pour se faire bouffer . Oh et puis, on dit que je ressemble à : ansel elgort ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : soapflaws (ava) solosands (signature) ✽ DC/TC : : louison chamberlain (emma roberts) + madelyn byrde (ana de armas)
Phineas Edgar Abernathy
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : né à zurich, en suisse ✻ j'ai grandi entre la ville et la banlieue, un pied dans la richesse, l'autre dans la pauvreté absolue ✻ mes parents se sont séparés à mes neuf ans, j'ai assisté à toutes leurs disputes, aux grossièretés qu'ils s'échangeaient, au fait que mon père ait soit disant trompé ma mère ✻ l'été suivant leur divorce, lors d'un voyage avec ma génitrice, cette dernière rencontre de nouveau l'amour ✻ deux ans plus tard, après que mes parents se soient disputés ma garde, je me retrouve outre-Atlantique, à vivre en haut d'un restau', je pouvais pas la laisser partir toute seule avec ce mec pas clair ✻ après mon entrée à harvard, j'ai décidé d'enchaîner tous les boulots qu'on pouvait me fourguer pour financer mes études ✻ si j'ai choisi d'étudier la chimie et la biologie c'est pour devenir chercheur, ma soeur a été atteinte d'une leucémie à ses trois ans. j'ai emprunté la voie des sciences. pour prendre ma revanche, pour aider la recherche et éventuellement trouver le remède miracle pour toutes ces personnes qui souffrent partout dans le monde. ✻ ma soeur est restée auprès de mon père et sa nouvelle femme quand à moi je suis parti pour les états-unis, donc nous vivons éloignés et c'est un vrai calvaire pour moi ✻
------------------------------------

《 la base 》 : j’crois aux théories du complot, aux fantômes et aux cas de possession, fichu vatican ✻ paradoxalement, le paradis n’existe pas pour moi, c'est une mascarade, du pipeau, une farce aussi grosse que les fesses de kim.k ✻ je parle souvent à la lune, c’est ma plus grande confidente, d'ailleurs il m’arrive même de faire des sortilèges chelou les soirs de pleine lune grâce à un manuscrit que j'ai trouvé dans une vieille bibliothèque ✻ j’ai un trouble obsessionnel compulsif assez sérieux qui se traduit par des tas de manies : je compte tout, je veux pas que mes aliments se mélangent, je me lave beaucoup les mains, je dois tout aligner en permanence ✻ je fais aussi du mutisme sélectif, ce qui veut dire que je perds soudainement la parole quand ta gueule ne me revient pas ✻ j’dessine beaucoup de petites bandes dessinées loufoques sur la vie étudiante ✻ je fais du football (européen) depuis que je sais courir ✻ j’fume trois cigarettes par jour, plus quand je suis en stress ✻ j’ai un ami imaginaire depuis gosse, Arnold, je lui parle souvent n’importe où, ce qui me fait passer pour un taré, mais j’ai l’habitude d'être perçu comme un déséquilibré, j’suis peut-être même schizo ✻ il m’arrive souvent de prendre un accent différent, de m'inventer une autre vie pour m'amuser des autres ✻ j’ai une bonne culture cinématographique et télévisuelle, je passe beaucoup de temps devant la télé, c'est hypnotisant cette boite à images ✻ je n'ai eu que très peu de relations amoureuses, disons que j'apprivoise encore ce sentiment particulier qu'est l'amour. pour moi, c'est encore synonyme de trahison et de déchirement. je prête pas ma confiance facilement. ✻ j'suis féru d'arts en tout genre, cinéma, peinture, danse et ma plus grande passion dont j'aimerais en faire mon activité principale, c'est la musique. je mixe, je chante, je compose, mais c'est un truc que j'essaie de garder secret, parce que c'est le vrai moi que je fous dans cet art, j'suis égoïste des fois.



f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
p h o e b e - petite soeur restée en suisse.
[size=9]p l u t o n - cousin maternel, gros différend qui perdure après plusieurs années.
p s e u d o demie-soeur.
p s e u d o demi-frère.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
ushuaia - cette fille me touche beaucoup. toute mignonne et fragile, j'ai peur de la casser. p s e u d o - écrire ici.

《 autrefois 》
willa - rencontré au sc 2018, wiwi est un gros coup de coeur que j'ai dû mal à laisser partir avec son boyfriend à la con.
p s e u d o - écrire ici.


f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
novella notre histoire d'amitié est inimitable. on s'est rencontré il y a bien quatre ans maintenant et depuis, nous nous quittons plus. notre relation se base sur vingt commandements, si on déroge à une loi, on se prive l'un de l'autre pour une durée beaucoup trop longue. tu es mon oxygène, la femme que je ne pourrais jamais avoir à cause de cette liste de règles. si on te touche, je tue. elliot le grand poto. tu m'as pris sous ton aile pour faire de moi un don juan. jusqu'à présent, cela n'a pas réellement fonctionné, mais un jour, tes conseils paieront. tu es un peu mon coach de vie, de l'amour, du style. on est si opposé qu'on se complète à la perfection. + serena, zoey, hope

i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Dim 17 Juin - 13:37
Je n’ai pas souvent de remords tu sais, mais aujourd’hui, alors que tu viens de débarquer à l’improviste avec toute ta bonne humeur, damn, je me sens si affreuse. Je n’ai pas le droit de te faire miroiter une vie qui n’existe pas. Mon utérus n’abrite rien du tout Milan, rien du tout. Comment vais-je pouvoir t’avouer cette ânerie à laquelle tu as tellement mordu ? Tes lèvres qui s’écrasent sur les miennes me laissent rêveuse. Et si je faisais en sorte que je tombe réellement enceinte ? Tu es peut-être l’homme qu’il me faut. Je n’ai jamais croisé un homme aussi attentionné et dévoué que toi. Mes mains qui ont encadré machinalement ton visage le lâchent lentement pour que je puisse aligner tes prunelles aux miennes. « Je vais bien, tu n’as pas à t’inquiéter pour moi, ce n’est que le début » Pourquoi je continue. Je n’y connais rien aux différentes étapes qui jalonnent une grossesse, je suis en impro totale là. Par contre, toi, tu as l’air de t’être bien informé sur le sujet, parce que savoir que les glaces diminuent les nausées, faut vraiment aller le trouver. Te laissant ensuite un peu d’espace pour te faufiler à l’intérieur, je referme derrière nous en soufflant. Lorsque je me retourne, tu me fixes tout en me complimentant. J’ai chaud. Je passe ma main sur mon front et je te dévisage comme si je cherchais à ce que tu comprennes ma détresse « Ne dis pas de sottises, je suis toujours la même depuis que l’on s’est rencontré » Et ça je peux te l’assurer, à part quelques centilitres de vodka orange, je n’ai rien d’autre de plus en moi. M’approchant de toi, j’attrape tes mains hâlées pour caresser tes paumes de mes pouces « Qu’est-ce qu’on fait Milan ? Tu serais vraiment capable d’assumer cet enfant ? Qu’on forme une famille ? » Je voudrais au moins savoir ce qui se passe dans ton crâne, avant que je ne démolisse à coup de bulldozer les rêves que tu commençais sûrement à te construire.




what things ☩
Dans cette jeunesse abyssale je cherche mon idéal et je meurs. Coincé entre un whisky coca et un shot de tequila, je meurs. Du rhum à chez moi, je sens qu’il n’y a qu’un pas mais je meurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mar 19 Juin - 18:41
Invité
dès que milan la croise, ses yeux s'illuminent. en elle, il voyait une famille désormais, sa petite famille. et dans le fond, c'était assez émouvant pour lui. ses mains avaient la furieuse envie de la câliner, ses lèvres de rencontrer à nouveau les siennes mais le garçon se retenait, seul ses yeux se promenaient le long de sa peau en pensant y plonger ses mains. elle le rassure, immobilisant un sourire sur son visage lumineux. « forcément que je m'inquiète ! c'est quand même un peu de ma faute si tu as.. ce que tu as dans ton ventre. » réplique-t-il en réprimant un sourire, n'arrivant pas encore à dire exactement, de ses lèvres, que c'était aussi son enfant. un petit pois dans son ventre grandissait à présent, et autant cela le rendait heureux, autant cette idée l’effrayait. « faudra qu'on prévienne les familles. » ajouta-t-il en promenant ses doigts le long de sa chevelure pour y rencontrer la douceur ainsi que la brillance. elle rougit, semble légèrement mal à l'aise, le poussant à demander « je te dérange ? » soudainement une réalité le frappe, peut être qu'elle ne voulait pas le garder ? ou pire, qu'elle allait le larguer, se servant juste de lui pour finir en cloque ? son visage devient livide, se faisant un tas de film alors qu'elle n'avait même pas ouvert le bouche. mais la conversation retourne à la banalité, plus détendu. « toujours, c'est vrai. » souffla-t-il, en posant la paume de sa main tout contre sa joue, pour caresser tendrement de son pouce ses lippes. « ou presque. » siffla-t-il en souriant en déposant finalement un chaste baiser sur ses lèvres. ses caresses le font frissonner, et l'envie irrésistible d'un désir naît dans son bas ventre, fugace jusqu'à ses questions. « à cent pour cent. si c'est toi, je suis capable de tout. » dit-il en fronçant légèrement les sourcils. « tu doutes ? » parce qu'il n'avait pas vu sa demande venir, mais après tout ce n'était pas si bizarre que ça, surtout en sachant qu'ils ne se connaissaient que depuis peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t92214-phineas-abernathy-ansel-elgort#3386438 http://www.i-love-harvard.com/t92254-phineas-tu-es-mature-jusqu-a-ce-que-tu-vois-du-papier-bulle#3387869 http://www.i-love-harvard.com/t92255-phineas-abernathy-456-025-9292#3387870 http://www.i-love-harvard.com/t92256-http-instagram-com-phibernathy#3387883 http://www.i-love-harvard.com/t93202-snap-phibernathy#3422557 http://www.i-love-harvard.com/t92354-phineas-abernathy
avatar
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Phineas Abernathy
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : boston, dans l'appartement de ma famille recomposée, en attente de trouver mieux . J'ai posé mes affaires ici le : 31/05/2018 et depuis, j'ai posté : 1070 messages et gagné : 1966 points. Actuellement, je suis : étudiant en quatrième année de chimie et biologie afin de trouver un remède contre n'importe quelle maladie à la con et côté coeur, je suis : en file d'attente pour trouver la femme de ma vie Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le gars qui parle tout seul, le pète-couille, le petit suisse qui n'a pas besoin de sucre pour se faire bouffer . Oh et puis, on dit que je ressemble à : ansel elgort ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : soapflaws (ava) solosands (signature) ✽ DC/TC : : louison chamberlain (emma roberts) + madelyn byrde (ana de armas)
Phineas Edgar Abernathy
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : né à zurich, en suisse ✻ j'ai grandi entre la ville et la banlieue, un pied dans la richesse, l'autre dans la pauvreté absolue ✻ mes parents se sont séparés à mes neuf ans, j'ai assisté à toutes leurs disputes, aux grossièretés qu'ils s'échangeaient, au fait que mon père ait soit disant trompé ma mère ✻ l'été suivant leur divorce, lors d'un voyage avec ma génitrice, cette dernière rencontre de nouveau l'amour ✻ deux ans plus tard, après que mes parents se soient disputés ma garde, je me retrouve outre-Atlantique, à vivre en haut d'un restau', je pouvais pas la laisser partir toute seule avec ce mec pas clair ✻ après mon entrée à harvard, j'ai décidé d'enchaîner tous les boulots qu'on pouvait me fourguer pour financer mes études ✻ si j'ai choisi d'étudier la chimie et la biologie c'est pour devenir chercheur, ma soeur a été atteinte d'une leucémie à ses trois ans. j'ai emprunté la voie des sciences. pour prendre ma revanche, pour aider la recherche et éventuellement trouver le remède miracle pour toutes ces personnes qui souffrent partout dans le monde. ✻ ma soeur est restée auprès de mon père et sa nouvelle femme quand à moi je suis parti pour les états-unis, donc nous vivons éloignés et c'est un vrai calvaire pour moi ✻
------------------------------------

《 la base 》 : j’crois aux théories du complot, aux fantômes et aux cas de possession, fichu vatican ✻ paradoxalement, le paradis n’existe pas pour moi, c'est une mascarade, du pipeau, une farce aussi grosse que les fesses de kim.k ✻ je parle souvent à la lune, c’est ma plus grande confidente, d'ailleurs il m’arrive même de faire des sortilèges chelou les soirs de pleine lune grâce à un manuscrit que j'ai trouvé dans une vieille bibliothèque ✻ j’ai un trouble obsessionnel compulsif assez sérieux qui se traduit par des tas de manies : je compte tout, je veux pas que mes aliments se mélangent, je me lave beaucoup les mains, je dois tout aligner en permanence ✻ je fais aussi du mutisme sélectif, ce qui veut dire que je perds soudainement la parole quand ta gueule ne me revient pas ✻ j’dessine beaucoup de petites bandes dessinées loufoques sur la vie étudiante ✻ je fais du football (européen) depuis que je sais courir ✻ j’fume trois cigarettes par jour, plus quand je suis en stress ✻ j’ai un ami imaginaire depuis gosse, Arnold, je lui parle souvent n’importe où, ce qui me fait passer pour un taré, mais j’ai l’habitude d'être perçu comme un déséquilibré, j’suis peut-être même schizo ✻ il m’arrive souvent de prendre un accent différent, de m'inventer une autre vie pour m'amuser des autres ✻ j’ai une bonne culture cinématographique et télévisuelle, je passe beaucoup de temps devant la télé, c'est hypnotisant cette boite à images ✻ je n'ai eu que très peu de relations amoureuses, disons que j'apprivoise encore ce sentiment particulier qu'est l'amour. pour moi, c'est encore synonyme de trahison et de déchirement. je prête pas ma confiance facilement. ✻ j'suis féru d'arts en tout genre, cinéma, peinture, danse et ma plus grande passion dont j'aimerais en faire mon activité principale, c'est la musique. je mixe, je chante, je compose, mais c'est un truc que j'essaie de garder secret, parce que c'est le vrai moi que je fous dans cet art, j'suis égoïste des fois.



f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
p h o e b e - petite soeur restée en suisse.
[size=9]p l u t o n - cousin maternel, gros différend qui perdure après plusieurs années.
p s e u d o demie-soeur.
p s e u d o demi-frère.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
ushuaia - cette fille me touche beaucoup. toute mignonne et fragile, j'ai peur de la casser. p s e u d o - écrire ici.

《 autrefois 》
willa - rencontré au sc 2018, wiwi est un gros coup de coeur que j'ai dû mal à laisser partir avec son boyfriend à la con.
p s e u d o - écrire ici.


f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
novella notre histoire d'amitié est inimitable. on s'est rencontré il y a bien quatre ans maintenant et depuis, nous nous quittons plus. notre relation se base sur vingt commandements, si on déroge à une loi, on se prive l'un de l'autre pour une durée beaucoup trop longue. tu es mon oxygène, la femme que je ne pourrais jamais avoir à cause de cette liste de règles. si on te touche, je tue. elliot le grand poto. tu m'as pris sous ton aile pour faire de moi un don juan. jusqu'à présent, cela n'a pas réellement fonctionné, mais un jour, tes conseils paieront. tu es un peu mon coach de vie, de l'amour, du style. on est si opposé qu'on se complète à la perfection. + serena, zoey, hope

i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Sam 23 Juin - 0:37
c’est de ma faute si tu crois que j’ai ta graine qui germe en moi. il n’y a rien milan, juste mes organes qui poursuivent leur cycle pépère. je ne vais pas tarder à exploser. je ne peux plus. encore plus quand tu mêles nos familles respectives à cette histoire qui n’a pas lieu d’être. si mes parents apprenaient que j’étais en cloque d’un gars sorti de nulle part, je serais tiré de force dans un couvent, même en étant majeure. « tu ne me déranges pas, mais je ne peux pas mettre au courant ma famille, impossible » t’arrêtai-je en soupirant. dès que je déballerais la vérité, je pourrais dire au revoir à tes cheveux soyeux qui chatouillent ma peau sous les draps, à tes mots doux, ton attention, ton sourire charmeur. tout ça s’envolera pour laisser place à une rancoeur monstrueuse. pourquoi suis-je si tracassée putain ? tu ne vois pas que tout est similaire ? je ne suis pas plus lumineuse parce que je ne porte pas du tout la vie milan. je n’ai pas changé. tes mains viennent caresser mon visage. je détourne aussitôt mon regard du tien, beaucoup trop mal à l’aise pour t’affronter. je garde tes mains prisonnières dans les miennes, songeant à cette vie de famille que nous aurions pu avoir si j’avais volontairement zappé ma pilule. c’est du délire. tu t’en rends compte ? on ne dirait pas pourtant. tu sembles convaincu et prêt à endosser ton rôle. « tu ne me connais même pas milan, si tu me connaissais, tu ne serais pas rassuré que je porte ton gamin, je peux te l’assurer » m’énervai-je surtout contre moi-même en m’écartant de toi pour faire les cent pas dans le salon « alors non, je ne doute pas de toi et de tes capacités à être un bon père, je te trouve juste inconscient. on couche ensemble, tu n’es pas amoureux de moi et tu voudrais que cet enfant voit le jour ? puis t’es si naïf aussi… » finis-je par amorcer en terminant le fond de mon cocktail alcoolisé. ça ne te suffit pas comme indice ? ce n’est pas qu’un verre de jus d’orange que je bois, y a aussi du poison là-dedans. viens y fourrer ton nez pour vérifier. viens sentir l’alcool russe qui domine sur le jus de fruit. « je me suis énormément attaché à toi sans m'en rendre compte et j'ai merdé.. »




what things ☩
Dans cette jeunesse abyssale je cherche mon idéal et je meurs. Coincé entre un whisky coca et un shot de tequila, je meurs. Du rhum à chez moi, je sens qu’il n’y a qu’un pas mais je meurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 27 Juin - 18:19
Invité
son comportement change petit à petit, au fil des minutes. milan s'en rend compte, et quelque part ça l'inquiète mais éternel positif, il nie cette évidence. même devant sa volonté de ne pas prévenir leurs parents, son estomac se contracte en vue d'un mauvais pressentiment. ses mains avides d'un contact avec elle, le perdent, parce qu'elle ne le regarde plus. se déliant de son aura, lui nouant d'avantage un noeud dans le ventre autant que dans la tête. elle ne l'aime pas ? ce sentiment le crispe sur le coup, cette sensation de possible abandon le rend anxieux, parce qu'il connait milan. dès son enfance, mais aussi par ses précédentes relations toutes plus foireuses les unes que les autres. la raison ? parce qu'il va toujours trop vite, et il le sait pourtant, mais c'était plus fort que lui. « parce que c'est stupide de croire en toi ? » qu'il demande en haussant un sourcil, la voyant se dégager de lui pour embrasser du bout des lèvres sa coupe en verre. « je m'en fou de ce que tu as fais. ce qui compte c'est le présent. » disait-il en hochant la tête pour appuyer ses propos. milan croyait en les gens, un poil naïf, mais c'était dans sa nature de penser que les secondes chances existaient. puis le russe se tait, face à la soudaine impulsivité de la jeune femme qui dévoilait une honnête qu'il ne doutait pas chez elle aussi ardue. naïf ? pas amoureux d'elle ? les questions se bouscules dans sa tête, le forçant à froncer les sourcils parce qu'il ne comprend pas. « tu veux me quitter ? » demande-t-il, cette phrase lui brûlant les lèvres depuis quelques minutes. « si c'est le cas, sache que je vais pas laisser tomber aussi facilement. t'es au courant ? » quand on aime on ne lâche pas, jamais, on continue jusqu'à ce que les forces s'épuisent et viennent s'écraser tout contre les rochers du désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: