:: welcome to boston :: Travel the World :: North America Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

‘cause you’re just a dead man walking (levum)

Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t88725p350-levi-fawkes-underwood-456-347-5421?nid=115#3350683 http://www.i-love-harvard.com/t88939p20-http-instagram-com-leviosa#3365483 http://www.i-love-harvard.com/t91665-snap-leviosa#3362540 http://www.i-love-harvard.com/t88736-levi-fawkes-underwood#3246485
avatar
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Levi Fawkes Underwood
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
/ J'ai : 23 ans et je vis à : cambridge dans cette maison avec marco paulo le colocataire qui oublie de payer son loyer sans oublier walker le chien qui ne fait qu'aboyer et callum pour pas qu'il soit à la rue. . J'ai posé mes affaires ici le : 29/01/2018 et depuis, j'ai posté : 1372 messages et gagné : 1304 dollars. Actuellement, je suis : en deuxième année d'arts visuels pour devenir graphiste indépendante, je suis mécanicienne à mon temps libre et de temps en temps j’arpente les états dans mon food trucks avec callum et côté coeur, je suis : à la recherche d'une personne avec des liens de parentés avec paul walker. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis la provocatrice marginale à la carapace dure mais au coeur tendre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : alysha nett ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lucie, neon cathedral , et un grand merci à : amor fati (av) ✽ DC/TC : : thomas, le student.



HOTTER THAN HELL

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

"levi, c’était un iceberg : elle ne laissait voir que ce qu’elle avait envie."

( story ) En 95, t'as poussé ta première gueulante à Valence en Espagne même si t'es aussi latina qu'un cachet d'aspirine. Deux père, les mêmes homosexuels que dans Desperate Housewive. T'étais une brioche dans le four d'une mère porteuse. T'es la grande soeur de Zora, la pièce adoptée. T'as subis la conneries des ignorants, à propos de ta famille exceptionnellement badass. Ton enfance construite en Espagne pendant douze ans (2006) avant de poser les pieds aux USA et ça t'a bien fait chier. Tout est gâché par la mort de pépé underwood où il fallait répondre présent au chevet. Tu vivais à Boston, depuis. Tu l’as mal vécu, tout a changé, tu as changé. Une crise d’adolescence violente, trop présente, ton dos se tourne facilement à toute ta famille qui a du mal à te supporter, t'es reloue, la tête brulée. Tu rêves de liberté, de changer la société, bouger les codes, casser les chaînes, mdr, trop d'espoirs. Tu retournes très souvent en Europe parce que le chorizo te manques. Cette hyper émotivité dissimulée sous une bonne couche de masculinité. Tu fais de la course automobile (rallyes) où tu gagnes des coupes, au milieu des machos. Tu touches à la mécanique autant qu’au dessin, l’art. Deux mondes opposés qui te permettent de t’exprimer, défouler de cette rage en toi, parce que t'es quand même super colère dans ta vie. Tu fais de la sérigraphie, pour imprimer tes affiches, aller les placarder les rues pour faire passer ton message. Pas très bavarde en général hein, sauf quand c’est pour tes convictions, anti conformiste. L’art est une partie de ta vie, gravé sur ton corps de tatouages, aussi. Tu en fais des études arts visuels, devenir graphiste officiellement, devenir une indépendante aux services des grandes gueules qui ont des messages puissants à faire passer.

LEVI FAWKES UNDERWOOD
( she was chaos and beauty intertwined. a tornado of roses from divine. )



( personality ) Tourbillon d’émotions. Tu es instable émotivement, hypersensible, tu chiales devant Némo et tu fais la dure juste après. T'as ce besoin, inévitable de reconnaissance, d'attention, tu veux qu'on s'intéresse à toi. Tu vies avec ton coeur, guidée par ses émotions, par ton instinct de lionne sauvage. C’est une épreuve de vivre avec toi tous les jours, de pouvoir te supporter, tu es chiante. Tu es colérique, une tornade. Tu t'enerves trop rapidement, pour rien, sinon c'est pas marrant. Tu sais pas ce que tu veux, jamais, indécise, tout est compliqué, avec toi, putain de casse couille.Tu as cette carapace qui t’entoure, qui enveloppe toute ta vie, un cocon que tu ne veux surtout pas casser. Tu es une rose, piquante de l’extérieur, si fragile à l’intérieur, ou peut être le feu, une petite braise qui s'intensifie avec une simple petite brise. Les émotions te fracassent, tes larmes, ta colère, tes joies, tous s’expriment sur ton visage, un livre ouvert, celui que t’essayes de fermer, discrètement. Tu peut être violente quand le vent te fait virevolter trop fort, délicate quand on te cajole bien soigneusement. La girouette. T'es violente, bien trop violente. Que ce soit dans tes mots ou dans tes gestes. Tu ne te fais pas beaucoup d’amis, du moins, c’est difficile, de garder des gens dans ta vie, tu aimes la loyauté, tu es extrême, les gens doivent être là pour la vie, sinon rien et t’as bien compris que c’était rare, les gens fidèles, les gens qui t’aimes. Tu es curieuse, trop peut être. T’es cette anticonformiste qui n’aime pas les modes, les codes de la société, les jugements et tout ce qui fait que les gens peuvent être cons. Tu milites pour toutes les causes possibles et imaginables, l’injustice te dégoûte. T’es un garçon manqué, ton style à toi, selon tes envies, ton humeur changeante, souvent changeante. Tu as tous ses tatouages le long de ton corps, œuvres d’art que t’as dessinées pour la plupart. Tu as cette passion éternelle pour les voitures, tes nombreux prix exposés chez toi et ta fusée que tu ne quittes jamais, c’est souvent que tu roules sur circuit ou que tu retournes en Europe faire quelques circuits. Ton fantasme absolu s’est éteint dans un accident de voiture, RIP Paul Walker, t’as sonnerie c’est See You Again, bien sûr, depuis tout ce temps, tu connais les films fast and furious par cour, d’ailleurs. Tu parles couramment l’espagnol ayant grandi là-bas pendant douze ans t’essayes d’apprendre le français aussi. Tu as une passion folle pour les chiens, aussi, tu les veux tous, chez toi, avec toi. Tu raffoles de la pluie, marcher entre les gouttes qui arrivent a ruisselé le long de ta peau. Pourtant, t’as peur de l’eau, une peur bleue de la piscine, de la mer et les océans, tu ne sais même pas nager.

(hypersensible, compliquée, violente, garçon manquée, franche, fidèle, loyale, extrême, gourmande, besoin d'affection, provocatrice, lunatique)

( détails ) tu as peur de l'eau, de la profondeur et mettre la tête sous l'eau c'est totalement impossible. puis tu as aussi ce chat là que t'as même pas adopté et qui ne veut pas partir de chez, tu le considère comme le tiens maintenant, jupiter de son nom, roux et blanc avec un beau strabisme à ses yeux bleus. tu as peur du noir aussi, l'obscurité te terrifie. tu as adopté un chien avec jaxon en mai 2018, tu l'appelles walker.

( en ce moment ) t'a meilleure amie est partie en te laissant une simple lettre et ton crush







kiss me like
you wanna be loved



( sister ) une petite chose et arrivée un an après toi dans la petite famille atypique, ZORA ta petite soeur, petite tête de gland qui t’a toujours fait chier et qui a toujours tout fait mieux que toit. mais c’est elle, ton pilier, tu ne ferais rien, sans elle, c’est ton remède à tout, contre tout, malgré tout. les disputes que vous avez pu vous balancer aux visages, celle qui gueulera le plus fort, vous gueulez toutes les deux le plus fort.

( cousins )du coté des origines américaines, toute la mifa underwood avec ARIANA, LIZ, KALA, AEDAN, MAGNUS et FREDDIE, ton partenaire de crise d'ado, vous êtes les deux têtes brulées de la famille, une bonne paire de couilles. et il y a aussi le côté anglais avec ISIS que tu considères comme une soeur.

( heart-ily ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.




we can stop
and we won't stop


( lover ) il n'y a personne dans ta vie, tu manges de la glace en petite culotte toute seule.



( ambiguity ) ce petit mec, CALLUM fait parti de ta vie depuis une bonne année, vous arpentez les états dans votre food trucks entièrement retapé par vos mains, il te plait beaucoup, il est si loin de tous ces gars malsains qui sont entrés dans ta vie. il te donne de l'attention, c'est tout ce que t'as besoin.

( just weird ) rencontré sur tinder il y a COLE, il n'est que ton malefoy, tu n'es que son dobby, simple elfe de maison, il te fait marrer, vous vous ressemblez. vous partagez cette haine envers les gens, deux chiens méchants. il te plait se con.

( over ) il y a ce ce mec qui t'as fait aimer les voitures, rencontré sur internet, tu pouvais le voir que quelque fois par ans quand tu retournais en Espagne pour des vacances et par la suite gagner tous ses prix de circuits. mais AMYAS, il s'est barré du jour au lendemain sans te donner aucunes nouvelles il y a trois ans de ça en 2016, il a comme disparu de la surface de la Terre, plus aucunes traces de lui nul part, depuis t'as appris à vivre sans lui, l'oublier, essayer. il est revenu dans ta vue en janvier 2018 pour "t'espionner" et il a tué quelqu'un qui l'avait découvert par accident. puis il y a eu AEL avec qui tu commençais un rapprochement dangereux courant avril 2018, finalement il s'est barré sans même t'en parler, te briser le coeur un peu plus.





i've been living with
devils and angels



( bestfriends ) c'est pas simple pour toi de te faire des potes, encore moins ceux qui sont très poches, NIRVANA qui est rentrée dans ta vie en 2016 par une fête mather, la femme de ta vie, l'unique. cette relation presque malsaine qui vous unie, passant de meilleure amie à ce jeu d'ambiguïté que vous ne pouvez pas vous empêcher de jouer. JAXON, tu l'as rencontré à la nouvelle-orléans quand tu allais à ces courses de voitures, vous êtes vites devenus de bons amis, tu allais le voir souvent là bas, c'est ton confident, ton pilier, ton p'tit merdeu et t'as même le droit de l'appeler jax ce gros bébé. RIYAAZ ses cheveux bouclés et sa tête de poney dont t'arrives plus à te passer. tu l'connais depuis le mois de mai, véritable coup de foudre amicale.


( buddies ) ELIOT, c'est un bon pote jusqu'à présent bien qu'il sera toujours plus proche de Zora que de toi. c'est WES qui est venu te voir pour sa voiture, trop chère à réparer tu lui laisses la stocker dans ton garage, vous vous parlez autour d'une bière, mais ses yeux, putain ses yeux t'évitent de les regarder. tu pourrais t'y noyer.


( thick ass gang ) TONI c'est cette déesse aux gros lolo à qui tu apprends la mécanique sur sur moto toute merdique, vus vous entendez tellement bien depuis plus d'un an maintenant, une sorte de possessivité vous envahie, elle est à toi, c'est ta Toni Montana. c'est grace à elle que t'as connu la bombe galactique SIRINE, vous êtes à vous trois une terrible bande de vipères.





‘cause you’re just a
dead man walking


( weird ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.


( haters ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.



couleurs:
 

En ligne
(#) Jeu 14 Juin - 10:25

 
≈ ≈ ≈
‘cause you’re just a
dead man walking
( @callum fraser   )
crédit/ Polarize ✰ twenty one pilots


Le verre plastique, contre tes doigts, ta paume de main indolore. Le froid l’a anesthésié. Il y a quelques minutes encore, tu sentais, les petites bulles s’affoler contre les contours de ce récipient déjà bien vite écoulé. Ce goût qui n’est pas le tiens, tu n’as pas ce citron qui pétille sur ta bouche, ce n’est pas une Corona, mais tu t’arrêtes plus là. Ces verres que t’as enchaînés, sans même les compter. De la pisse gazeuse, tu ne fais qu’avaler sans même regarder. La musique qui fait encore résonner l’intérieur de ton crâne, tes tympans enflammés, si maltraités. Vous commencez à repartir, tout le monde commence à se disperser, c’est la fin de la soirée. Ton verre que tu finis d’une gorgée avant de plier le goblent, entre tes mains. Marchant dans le noir, dans l’herbe piétinée, toute la journée. Il est à tes côtés, t’as décidé de l’inviter. Après vos quelques sms endiablés, envoyés. Il ne faisait qu’exprimer jalousie, tu ne faisais que le taquiner jouant de ton sarcasme de merde. Tu n’as pas cette rancune. Tu voulais y aller, ce festival. Tu voulais y emmener Callum, l’écossais trop bien sapé pour se rendre dans ce genre d’endroit désinhibé. Tu veux le voir, sous un autre angle, pouvoir découvrir tout ce que tu n’as pas vu, peut-être qu’il n’a rien d’autre à cacher. Il n’a toujours pas fini son verre de bière. Il essaye de ne pas tomber, comme si l’herbe bougeait. Sérieusement Callum t’as bu deux fois moins de bières que moi ! Tu rigoles, ce rire, débile qui fracasse l’air. Va pisser je t’attends ici. Il te l’avait dit tout à l’heure, son envie de pisser qui le submerger mais pas envie, de louper la fin du concert, il s’est retenu, toute la bière dans sa pauvre vessie de débutant. Tu t’assois sur le pilier, petite quille sur votre chemin. Il y a cette ombre, qui s’approche de toi. Bruits sourds de pas qui s’avancent devant toi. Tu relèves la tête, soupire profond, tu parles fort. Encore toi sérieusement ? T’es grave lourd t’as pas compris que j’men fou d’toi putain. Il t’a fait chier, toute la soirée. Ce gars, qui ne faisait que te tourner autour, insistant trop insistant. Il commence à te toucher, comme s’il n’avait pas compris. Il n’a rien compris, pauvre merde, lâche là. Qu’est-ce tu fais la, va niquer ta mère plus loin putain. Il insiste, encore.




il y a des mots faits d'un verre si fragile qu'ils se cassent si on les utilise ne serait-ce qu'une seule fois, laissent échapper leur contenu et éclaboussent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t89601-callum-fraser-eddie-redmayne?highlight=Callum http://www.i-love-harvard.com/t89630-callum-le-rounard-ecossais http://www.i-love-harvard.com/t89644-callum-fraser-456-176-4325 http://www.i-love-harvard.com/t89691-callum-fraser#3286275
avatar
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Callum Fraser
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
J'ai : 26 ans et je vis à : la Winthrop House . J'ai posé mes affaires ici le : 28/04/2018 et depuis, j'ai posté : 1297 messages et gagné : 3356 dollars. Actuellement, je suis : étudiant en 8ème année. Je travaille aussi au cinéma pour mettre de l'argent de côté et j'arpente souvent les routes de l'état avec le food truck que j'ai retapé avec Levi pour vendre burgers et beignets. et côté coeur, je suis : célibataire . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Eddie Redmayne ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Marie , et un grand merci à : AILAHOZ ✽ DC/TC : : Jaz (crazy) Holloway

> du 08 au 15 : 20 rp
> du 15 au 22 : 0 rp
(maj le 15 à 19h39)



⋆ — like a tiger defying
the laws of gravity

CALLUM MURRAY FRASER
Écossais avec des origines françaises. A toujours vécu en Écosse. Est fils unique. A intégré Harvard dans le but de devenir l'un des meilleurs architecte. Il est en 8ème année. Il étudie l'architecture et l'histoire de l'art. Il a intégré la Winthrop House après sa première année d'études. De 2014 à 2018, deux soirs par semaine et le samedi, il travaillait dans un cinéma. Il a quitté ce travail en mai pour commencer à bosser dans une petite boulangerie juste avant les cours, lui libérant ainsi ses soirées et ses week-end. Il part souvent en vadrouille au volant d'un food truck qu'il a retapé avec Levi. Il porte des lunettes mais préfère mettre des lentilles. Il adore la nature et part en vadrouille dès qu'il le peut. Il préfère manger sucré que salé. Il est allergique aux chats et aux piqûres d'abeilles. Il adore jardiner et s'est même fait une petite jardinière de plantes aromatiques dans sa chambre à la WH. Il touche un peu à la guitare et au piano, mais c'est pas encore ça. Il a deux tatouages pour le moment: le mot saorsa à l'intérieur du poignet qui signifie liberté en gaélique et une rose des vents sur la cheville, symbole des voyages effectués et de ceux à venir. ๑ Il est friand des nouvelles technologies. Il ne supporte pas très bien l'alcool et a tendance à très vite en sentir les effets. Il n'est jamais tombé amoureux mais a eu quelques copines, rien de bien sérieux. Il est fan d'Harry Potter et des Pokémon. Il collectionne les aimants pour frigo. Il est facile à vivre, pas méchant du tout. Il déteste le manque de respect et la méchanceté gratuite. Non, il ne vit pas au pays des bisounours, il a juste été éduqué avec des principes et des valeurs. Aimez le.


⋆ — you and i have got
a lot in common

(best) THALIA c'est ta meilleure amie, une de tes premières rencontre à Harvard et toujours à tes côtés. 8 ans, ça en fait des kilos pris par les cochonneries que vous mangez tous les deux !

(work) ANGEL est une ancienne collègue du cinéma.

(awkward) Un rendez-vous tinder dont tu ignorais totalement l'existence : c'est comme ça que tu as rencontré MEGARA.

(circle of life) BAMBI a été ta cavalière lors du bal de fin d'année 2018.

⋆ — i don't know how the hell
i fell in love with you

(ambiguity) Au début, LEVI, c'était la fille cool avec qui tu partais vendre des Burgers. Et plus le temps passe, plus tu apprends à la connaître.. et plus tu apprécies sa compagnie. Trop, même.

(crush) CHARLOTTE est jolie, Charlotte est gentille, Charlotte est drôle, Charlotte te plait.

(weirdo) Rencontrée sur Tinder, SOLEDAD t'as directement tapé dans l'oeil. C'est l'une des rares filles à te faire penser avec ton kiki.

(past) JOSEFINE et toi êtes sortis ensemble pendant 9 mois, en 2014. Un mauvais timing a fait que vos chemins se sont séparés. Aujourd'hui, vos chemins se croisent à nouveau.





(#) Ven 15 Juin - 12:35
Verre après verre, tu pensais pouvoir suivre Levi. Dans ce festival, cette musique assourdissante, ces bras nus qui s’agitaient autour de toi. Verre après verre. L’alcool avait pris le contrôle sur toi, sur tes émotions, sur ta façon d’être. Tu le sais, pourtant. T’as voulu jouer, lui montrer que t’étais un gars bien. Levi, y’avait qu’elle qui comptait ce soir. Les concerts se terminent, la foule se disperse. Levi et toi décidez de poursuivre la soirée ailleurs, un endroit tranquille. Un endroit où tu pourrais pisser tranquille. Ca tangue, ta tête te fait mal. Mais tu regardes Levi, et ça va mieux. Sérieusement Callum t’as bu deux fois moins de bières que moi ! Va pisser je t’attends ici. Tu poses ton doigt sur ses lèvres. Chuuuuut, dis pas le mot pisser. Ca m’donne encore plus envie ! grimaces-tu en retirant ton doigt qu’elle pourrait finir par croquer, folle dingue qu’elle était. Bouge pas d’ici, okééé ? Un clin d’œil et tu files dans la nuit, déjà entrain de dézipper ta fermeture éclair. Tu n’aurais pas pu attendre une minute de plus. Soulagement, sensation de bienêtre, de bonheur ! Rien que ça. Et tu rejoins Levi, un sourire béat aux lèvres. Un gars avec elle, peut-être le gars cool qui vous a payé un coup tout à l’heure. Qu’est-ce tu fais la, va niquer ta mère plus loin putain. Et ce gars qu’elle repousse, qui revient la coller. Non, c’pas le gars qui vous a payé un coup. C’est l’autre relou. Eh ! dis-tu en te retrouvant à côté d’eux. Bien, et t’allait faire quoi maintenant, petit Callum bourré que t’étais ? Prendre tes couilles en main, ouais. J’crois que la dame t’as demandé d’te tirer. C’était c’que ça voulait dire en fait, « va niquer ta mère plus loin ». Le gars te regarde, de haut en bas puis de bas en haut. Ouais, sacrée différence de gabarit entre vous deux. Pas à ton avantage en plus. T’as pas compris ? rajoutes-tu en ayant le malheur de poser la main sur lui pour le bousculer un peu.




you're my storm



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PERSONNAGE NON-JOUABLE
Passe Partout
PERSONNAGE NON-JOUABLE
J'ai : 40 . J'ai posé mes affaires ici le : 04/11/2012 et depuis, j'ai posté : 172 messages et gagné : 305 et côté coeur, je suis : . ✽ DC/TC : : .
(#) Ven 15 Juin - 22:40
Elle t’a repoussé, toute la soirée. Tes avances si fièrement balancées que tu n’as fait que te récupérer en pleins nez. Elle veut jouer la salope avec toi, elle veut te berner. Tu n’as vu que ses yeux, te regarder. Te dévisager. Elle a envie de toi, elle en crève d’envie. Il s’est barré, le blondinet. Tu l’as retrouvé, sans dire un mot, seulement, tu t’es rapproché, d’elle. Son haleine de bière à peine digérée. Encore toi sérieusement ? T’es grave lourd t’as pas compris que j’men fou d’toi putain. Qu’est-ce tu fais la, va niquer ta mère plus loin putain. Tu n’as pas le temps de répondre, il revient, son air de fin malin. J’crois que la dame t’as demandé d’te tirer. C’était c’que ça voulait dire en fait, « va niquer ta mère plus loin ». Gringalet, tu n’es que trop bien monté pour te laisser impressionné. Un rire, épais, sort d’entre tes lèvres. T’as pas compris ? Il te bouscule. Tu lèves un sourcil, surpris, ses couilles que tu verrais presque tomber jusqu’au sol. Le petit ami est fâché ? Tu as attrapé son bras rapidement, trop facilement. Il tient à peine debout. Un mouvement pour finir par le tordre, suffisamment pour le faire crier, pas assez pour le briser. Dieu sait que tu pourrais, t’es con, véritable merde que t’es. Tu prends ton pied. Ta petite copine va partir avec moi, je vais la faire crier autant que t’aurais pas réussi à bander de toute la soirée. Tu chuchotes presque à son oreille. Fils de pute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t88725p350-levi-fawkes-underwood-456-347-5421?nid=115#3350683 http://www.i-love-harvard.com/t88939p20-http-instagram-com-leviosa#3365483 http://www.i-love-harvard.com/t91665-snap-leviosa#3362540 http://www.i-love-harvard.com/t88736-levi-fawkes-underwood#3246485
avatar
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Levi Fawkes Underwood
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
/ J'ai : 23 ans et je vis à : cambridge dans cette maison avec marco paulo le colocataire qui oublie de payer son loyer sans oublier walker le chien qui ne fait qu'aboyer et callum pour pas qu'il soit à la rue. . J'ai posé mes affaires ici le : 29/01/2018 et depuis, j'ai posté : 1372 messages et gagné : 1304 dollars. Actuellement, je suis : en deuxième année d'arts visuels pour devenir graphiste indépendante, je suis mécanicienne à mon temps libre et de temps en temps j’arpente les états dans mon food trucks avec callum et côté coeur, je suis : à la recherche d'une personne avec des liens de parentés avec paul walker. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis la provocatrice marginale à la carapace dure mais au coeur tendre . Oh et puis, on dit que je ressemble à : alysha nett ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lucie, neon cathedral , et un grand merci à : amor fati (av) ✽ DC/TC : : thomas, le student.



HOTTER THAN HELL

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

"levi, c’était un iceberg : elle ne laissait voir que ce qu’elle avait envie."

( story ) En 95, t'as poussé ta première gueulante à Valence en Espagne même si t'es aussi latina qu'un cachet d'aspirine. Deux père, les mêmes homosexuels que dans Desperate Housewive. T'étais une brioche dans le four d'une mère porteuse. T'es la grande soeur de Zora, la pièce adoptée. T'as subis la conneries des ignorants, à propos de ta famille exceptionnellement badass. Ton enfance construite en Espagne pendant douze ans (2006) avant de poser les pieds aux USA et ça t'a bien fait chier. Tout est gâché par la mort de pépé underwood où il fallait répondre présent au chevet. Tu vivais à Boston, depuis. Tu l’as mal vécu, tout a changé, tu as changé. Une crise d’adolescence violente, trop présente, ton dos se tourne facilement à toute ta famille qui a du mal à te supporter, t'es reloue, la tête brulée. Tu rêves de liberté, de changer la société, bouger les codes, casser les chaînes, mdr, trop d'espoirs. Tu retournes très souvent en Europe parce que le chorizo te manques. Cette hyper émotivité dissimulée sous une bonne couche de masculinité. Tu fais de la course automobile (rallyes) où tu gagnes des coupes, au milieu des machos. Tu touches à la mécanique autant qu’au dessin, l’art. Deux mondes opposés qui te permettent de t’exprimer, défouler de cette rage en toi, parce que t'es quand même super colère dans ta vie. Tu fais de la sérigraphie, pour imprimer tes affiches, aller les placarder les rues pour faire passer ton message. Pas très bavarde en général hein, sauf quand c’est pour tes convictions, anti conformiste. L’art est une partie de ta vie, gravé sur ton corps de tatouages, aussi. Tu en fais des études arts visuels, devenir graphiste officiellement, devenir une indépendante aux services des grandes gueules qui ont des messages puissants à faire passer.

LEVI FAWKES UNDERWOOD
( she was chaos and beauty intertwined. a tornado of roses from divine. )



( personality ) Tourbillon d’émotions. Tu es instable émotivement, hypersensible, tu chiales devant Némo et tu fais la dure juste après. T'as ce besoin, inévitable de reconnaissance, d'attention, tu veux qu'on s'intéresse à toi. Tu vies avec ton coeur, guidée par ses émotions, par ton instinct de lionne sauvage. C’est une épreuve de vivre avec toi tous les jours, de pouvoir te supporter, tu es chiante. Tu es colérique, une tornade. Tu t'enerves trop rapidement, pour rien, sinon c'est pas marrant. Tu sais pas ce que tu veux, jamais, indécise, tout est compliqué, avec toi, putain de casse couille.Tu as cette carapace qui t’entoure, qui enveloppe toute ta vie, un cocon que tu ne veux surtout pas casser. Tu es une rose, piquante de l’extérieur, si fragile à l’intérieur, ou peut être le feu, une petite braise qui s'intensifie avec une simple petite brise. Les émotions te fracassent, tes larmes, ta colère, tes joies, tous s’expriment sur ton visage, un livre ouvert, celui que t’essayes de fermer, discrètement. Tu peut être violente quand le vent te fait virevolter trop fort, délicate quand on te cajole bien soigneusement. La girouette. T'es violente, bien trop violente. Que ce soit dans tes mots ou dans tes gestes. Tu ne te fais pas beaucoup d’amis, du moins, c’est difficile, de garder des gens dans ta vie, tu aimes la loyauté, tu es extrême, les gens doivent être là pour la vie, sinon rien et t’as bien compris que c’était rare, les gens fidèles, les gens qui t’aimes. Tu es curieuse, trop peut être. T’es cette anticonformiste qui n’aime pas les modes, les codes de la société, les jugements et tout ce qui fait que les gens peuvent être cons. Tu milites pour toutes les causes possibles et imaginables, l’injustice te dégoûte. T’es un garçon manqué, ton style à toi, selon tes envies, ton humeur changeante, souvent changeante. Tu as tous ses tatouages le long de ton corps, œuvres d’art que t’as dessinées pour la plupart. Tu as cette passion éternelle pour les voitures, tes nombreux prix exposés chez toi et ta fusée que tu ne quittes jamais, c’est souvent que tu roules sur circuit ou que tu retournes en Europe faire quelques circuits. Ton fantasme absolu s’est éteint dans un accident de voiture, RIP Paul Walker, t’as sonnerie c’est See You Again, bien sûr, depuis tout ce temps, tu connais les films fast and furious par cour, d’ailleurs. Tu parles couramment l’espagnol ayant grandi là-bas pendant douze ans t’essayes d’apprendre le français aussi. Tu as une passion folle pour les chiens, aussi, tu les veux tous, chez toi, avec toi. Tu raffoles de la pluie, marcher entre les gouttes qui arrivent a ruisselé le long de ta peau. Pourtant, t’as peur de l’eau, une peur bleue de la piscine, de la mer et les océans, tu ne sais même pas nager.

(hypersensible, compliquée, violente, garçon manquée, franche, fidèle, loyale, extrême, gourmande, besoin d'affection, provocatrice, lunatique)

( détails ) tu as peur de l'eau, de la profondeur et mettre la tête sous l'eau c'est totalement impossible. puis tu as aussi ce chat là que t'as même pas adopté et qui ne veut pas partir de chez, tu le considère comme le tiens maintenant, jupiter de son nom, roux et blanc avec un beau strabisme à ses yeux bleus. tu as peur du noir aussi, l'obscurité te terrifie. tu as adopté un chien avec jaxon en mai 2018, tu l'appelles walker.

( en ce moment ) t'a meilleure amie est partie en te laissant une simple lettre et ton crush







kiss me like
you wanna be loved



( sister ) une petite chose et arrivée un an après toi dans la petite famille atypique, ZORA ta petite soeur, petite tête de gland qui t’a toujours fait chier et qui a toujours tout fait mieux que toit. mais c’est elle, ton pilier, tu ne ferais rien, sans elle, c’est ton remède à tout, contre tout, malgré tout. les disputes que vous avez pu vous balancer aux visages, celle qui gueulera le plus fort, vous gueulez toutes les deux le plus fort.

( cousins )du coté des origines américaines, toute la mifa underwood avec ARIANA, LIZ, KALA, AEDAN, MAGNUS et FREDDIE, ton partenaire de crise d'ado, vous êtes les deux têtes brulées de la famille, une bonne paire de couilles. et il y a aussi le côté anglais avec ISIS que tu considères comme une soeur.

( heart-ily ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.




we can stop
and we won't stop


( lover ) il n'y a personne dans ta vie, tu manges de la glace en petite culotte toute seule.



( ambiguity ) ce petit mec, CALLUM fait parti de ta vie depuis une bonne année, vous arpentez les états dans votre food trucks entièrement retapé par vos mains, il te plait beaucoup, il est si loin de tous ces gars malsains qui sont entrés dans ta vie. il te donne de l'attention, c'est tout ce que t'as besoin.

( just weird ) rencontré sur tinder il y a COLE, il n'est que ton malefoy, tu n'es que son dobby, simple elfe de maison, il te fait marrer, vous vous ressemblez. vous partagez cette haine envers les gens, deux chiens méchants. il te plait se con.

( over ) il y a ce ce mec qui t'as fait aimer les voitures, rencontré sur internet, tu pouvais le voir que quelque fois par ans quand tu retournais en Espagne pour des vacances et par la suite gagner tous ses prix de circuits. mais AMYAS, il s'est barré du jour au lendemain sans te donner aucunes nouvelles il y a trois ans de ça en 2016, il a comme disparu de la surface de la Terre, plus aucunes traces de lui nul part, depuis t'as appris à vivre sans lui, l'oublier, essayer. il est revenu dans ta vue en janvier 2018 pour "t'espionner" et il a tué quelqu'un qui l'avait découvert par accident. puis il y a eu AEL avec qui tu commençais un rapprochement dangereux courant avril 2018, finalement il s'est barré sans même t'en parler, te briser le coeur un peu plus.





i've been living with
devils and angels



( bestfriends ) c'est pas simple pour toi de te faire des potes, encore moins ceux qui sont très poches, NIRVANA qui est rentrée dans ta vie en 2016 par une fête mather, la femme de ta vie, l'unique. cette relation presque malsaine qui vous unie, passant de meilleure amie à ce jeu d'ambiguïté que vous ne pouvez pas vous empêcher de jouer. JAXON, tu l'as rencontré à la nouvelle-orléans quand tu allais à ces courses de voitures, vous êtes vites devenus de bons amis, tu allais le voir souvent là bas, c'est ton confident, ton pilier, ton p'tit merdeu et t'as même le droit de l'appeler jax ce gros bébé. RIYAAZ ses cheveux bouclés et sa tête de poney dont t'arrives plus à te passer. tu l'connais depuis le mois de mai, véritable coup de foudre amicale.


( buddies ) ELIOT, c'est un bon pote jusqu'à présent bien qu'il sera toujours plus proche de Zora que de toi. c'est WES qui est venu te voir pour sa voiture, trop chère à réparer tu lui laisses la stocker dans ton garage, vous vous parlez autour d'une bière, mais ses yeux, putain ses yeux t'évitent de les regarder. tu pourrais t'y noyer.


( thick ass gang ) TONI c'est cette déesse aux gros lolo à qui tu apprends la mécanique sur sur moto toute merdique, vus vous entendez tellement bien depuis plus d'un an maintenant, une sorte de possessivité vous envahie, elle est à toi, c'est ta Toni Montana. c'est grace à elle que t'as connu la bombe galactique SIRINE, vous êtes à vous trois une terrible bande de vipères.





‘cause you’re just a
dead man walking


( weird ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.


( haters ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.



couleurs:
 

En ligne
(#) Sam 16 Juin - 11:15

 
≈ ≈ ≈
‘cause you’re just a
dead man walking
( @callum fraser   )
crédit/ Polarize ✰ twenty one pilots


Il ne lâche pas l’affaire. Véritable sangsue, il va aspirer, tout ce que t’as pas encore noyé dans l’alcool que t’as ingurgité. Tu ne sais pas, personne ne sait. De quoi il est capable. Un tueur fou, tueur en série. Il pourrait t’attraper et te découper, il pourrait te manger, il pourrait t’enfermer, faire de toi sa pute, restant de sa vie, seule compagnie, les champignons d’humidité, une cave. Callum revient, à ce moment, où tu débites, toutes ces vulgarités dont tout le monde est habitué. Tes lèvres qui ne font que cracher toute ta méchanceté. J’crois que la dame t’as demandé d’te tirer. C’était c’que ça voulait dire en fait, « va niquer ta mère plus loin ». T’as pas compris ? Il joue à quoi la, super héros en collant moule teub ? Il veut se la jouer sauveur de dame en détresse ? Il sort enfin ses couilles de son caleçon. Celui où tu avais approché tes doigts, bien trop près, de tout ça. Callum, l’écossais à la peau couleur délavée. Tu ne l’as jamais vu comme ça. Tu n’as jamais vu, virilité qu’il peut dissimuler sous toute cette couche. La tartine de gentillesse que t’as toujours trouvée. Il le pousse, son gabarit de crevette contrastant avec l’armoire à glace. Même si c’est ce soir, que tu vas mourir, tu l’auras vu, au moins une fois. Sa virilité. Le petit ami est fâché ? Tu entends sa voix. Grave, casse la brise qui souffle, brise calme après tempête. Ce son si désagréable à tes oreilles. Un frisson parcourt ton corps, tes poils qui se dressent, quelques mots suffisent, sa voix, son regard. Tout est noir. Un trou noir, en face de vous, en face de toi. Il attrape son bras, le coince, contre lui derrière son dos. Grimace qui défigure la forme parfaite des taches de rousseurs de l’écossais piégé. Pincement de cœur, dans ta poitrine, une douleur si intense. Un coup de couteau entre tes côtes. Tu as mal, sans qu’on te touche, véritable douleur. Il souffre, parce que tu lui as dit non, à ce connard. Parce que tu le repousses, son égo mal placé se fait rincer. Ta petite copine va partir avec moi, je vais la faire crier autant que t’aurais pas réussi à bander de toute la soirée. La goutte de trop, tes nerfs se tendent. Douleur transformée en rage. Fraction de seconde tu te lèves de ton emplacement. Tu fonces sur lui, véritable bélier incontrôlé. De toute tes forces rassemblées tu le pousses, à ton tour, il recule, lâche Callum. Il le lâche l’écossais, tu te retrouves à frapper contre lui, contre ce mec sans aucune fierté. Putain d’enculé. Tu as de la force, tu n’es pas gringalet, tes heures passées à boxer se retrouvent dans ton corps musclé. VAS TE FAIRE FOUTRE. VAS TE FAIRE FOUTRE ET CASSE-TOI MERDE ! Il te regarde son visage noir. Il voudrait te tuer, tu l’sais. Mais quand est-ce que t’as déjà eu peur en face d’un enfoiré ? Quand est-ce que t’as déjà montré un signe de fragilité devant un fils de pute né ? On sait déjà comment ça s’est terminé. T’as fini menotté, enfermée dans une cellule pour te calmer. Tu t’arrêtes de le frapper, sur son torse. Ton regard si sombre, plus aucune lueur de bleu à l’intérieur. C’est quoi ton putain de problème, t’as pas réussi à trouver une pute à fourrer ce soir ? Ca doit t’faire tellement chier que j’te repousse hein ? Tu vas faire quoi maintenant, tu vas m’faire comprendre qui c’est l’homme c’est ça ? Ton majeur se lève en sa direction. J’ai plus de couilles que toi fils de pute. Un jour tu finira par te faire buter.




il y a des mots faits d'un verre si fragile qu'ils se cassent si on les utilise ne serait-ce qu'une seule fois, laissent échapper leur contenu et éclaboussent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD :: welcome to boston :: Travel the World :: North America-
Sauter vers: