::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

‘cause you’re just a dead man walking (levum)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t96185-valentin-chamberlain-liam-payne http://www.i-love-harvard.com/t96350-bob-l-eponge-est-une-eponge-val#3526578 http://www.i-love-harvard.com/t96397-valentin-chamberlain-456-211-6534?watch=topic http://www.i-love-harvard.com/t96403-valentin-chamberlain#3527924
avatar
HARVARD'S STUDENT
Valentin Chamberlain
HARVARD'S STUDENT
/ J'ai : 22 ans et je vis à : cambridge, pas trop loin du macdo, pas trop loin du sens de la vie. . J'ai posé mes affaires ici le : 29/01/2018 et depuis, j'ai posté : 2294 messages et gagné : 203 points. Actuellement, je suis : étudiant de cinquième année en multimédia expert mario kart et employé à mis temps dans une boutique de jeux vidéos et côté coeur, je suis : à la recherche de peach ou daisy mais j'arrive à pécho que warrio. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'suis le gamin d'environ douze ans d'age mental . Oh et puis, on dit que je ressemble à : liam payne, le bégé ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lucie, neon cathedral , et un grand merci à : kidd (av). ✽ DC/TC : : personne, ouais.


SWEETTER THAN BABY

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

i will come running
when you call my name

(UN) c’est dans dans la capitale de la mode que t’as imposé ta dégaine de bébé tout potelé le jour de la fête nationale, t’étais déjà le plus gros bébé de toute la famille, putain de morfale dans ce bide, il parait même que ton premier mot c’était big mac. (DEUX) deux parents avocats qui s’faisaient des couilles en or dans leur splendide cabinet à pourris d’la société, toi, ton frère, et tes sœurs, vous avez grandi en apprenant super vite comment faire une machine à lavée seul et comment se faire des pâtes carbo (ou la direction du macdonald en métro). (TROIS) t’as eu l’enfance plutôt facile, gamin à la belle gueule, le sage d’la classe, tes larmes de crocodiles à faire fondre les plus faibles, le gamin qui se faisait emporter par les plus influents, petit mouton. (QUATRE) tu crois au surnaturel comme les fantômes, les esprits, les aliens, les vampires en passant par les sorcières avec des pouvoirs magiques, tu persistes à croire que tout ça existe dans ce monde, un rêve de partir à la chasse aux spectres dans un lieu abandonné avec une histoire terrifiante. (CINQ) t’es toujours un gros gamin au fond, un pet te fais rire, tes mal à l’aise devant des jolies filles et répondre au téléphone quand tu ne connais pas le numéro te fais simplement flipper, t’es même un peu capricieux et si on ne t’accorde pas d’attention tu es triste et malheureux, un véritable gamin. (SIX) tu as peur des chats, leurs pupilles qui bougent sans cesse, ce regard de serpent, les griffes qui sortent quand bon leur semble. (SEPT) les femmes te « terrorisaient », tu avais peur de leur regard, de leur yeux envoûtants et le parfum féminin que tu sens de bien trop loin, peur qu’on te rejette parce que tu n’es pas spécialement beau, que t’es pas forcément cool, tu n’osais pas, tu n’y allais pas, vers les filles. t’as franchis le cap, bam, ta virginité pendant cette soirée, ton cerveau qu’a explosé, tu t’es foutu à chialer, merde. t’étais puceau, seulement parce que t’avais cette lubie d’attendre la bonne, tu y crois toujours, à cette vraie histoire d’amour qui dure jusqu’à la mort, maintenant tu t’amuses, tu veux essayer, gouter, mais tout ce que tu peux picorer c’est les râteaux, maladroit, t’es maudit, j’sais pas, tu sais pas y faire quoi. (HUIT) tu t’es mis à la guitare récemment, pourquoi faire. tu n’y arrives pas bien, trop fier pour prendre des cours de guitare, il va sûrement falloir, la musique te berces, t’as voulu trouver une échappatoire et toi aussi, réussir à faire quelques notes (pour choper des meufs). (NEUF) tu as passé quelques années à mentir sur toi, sur des jeux en ligne ou des forums, tu parlais à des gens pensant te connaître par cœur sans savoir que tout ce que tu pouvais leur dire, étaient monter de toute pièce, fake photos, fake noms, ça te donnait l’impression d’une vie sociale cool et d’être intéressant, certes virtuellement, mais c’était bien. (DIX) tu aimes jouer aux jeux vidéo, tu aimes de tous les styles, autant d’aventure, des fps façon call of duty ou des mmorpg, tu veux en faire ton métier, travailler dans cet univers, avec ta jumelle, t’es en étude multimédia, vous avez ce rêve commun de d’ouvrir votre propre boite de jeux vidéos, un doux rêve. (ONZE) t’es pas ce beau mec qui chasse des filles en soirées (OUAIS ENFIN T’Y ARRIVES PAS), tu sors de plus en plus souvent en boîte de nuit, dans des soirées ou dans des bars parce que l’odeur de sueurs petits oignons vraiment tu kiffes (l’ironie). t’aimes pas ces filles superficielles d’instagram, t’aimes pas les talons, t’es plutôt fille en basket, toi. tu mets au moins 15 minutes pour te brosser les dents, pas moins, pas possible. (DOUZE) t’es le gars serviable, le bon pote celui qui n’a que trop peu d’ennemis et à qui on a rien à reprocher si ce n’est d’être encore immature, t’es pas non plus mère thérésa, tu n’aideras pas tout le monde qui veulent de ton aide faut pas déconner, tu te fais pas non plus tout le temps rouler. (TREIZE) t’es pas particulièrement sportif, mais tu n’es pas contre jouer aux ballons pour une petite parti entre amis, même si tu préfères clairement exercer ta mâchoire avec un burger ou un hotdog, c’est quand même dure, comme sport. (QUATORZE) harvard, t’a cinquième année, en multimédia, pour devenir game designer, ce qui signifie que tu sais dessiner et que pour rentrer à harvard tu as glissé un dessin du doyen faisant un signe de main oncle sam avec écrit « i want you » tu sais pas si c’est bien passé où même si il l’a vu, mais tes notes ont sûrement dues beaucoup y jouer. tu es pas mauvais, pas excellent non plus, tu t’investis, tu aimes ce que tu fais, autant que tu aimes te trimbaler dans l’université, t’asseoir sur un banc et faire des plans sur la comète pour savoir comment tu peux aborder cette jolie file là-bas avant qu’elle parte de ton champ de vision et que tu ne le revoies jamais.


VALENTIN CHAMBERLAIN
( you can find sunshine in the rain )



Tu es ce gars, celui-là. Celui qui rigoles pour cette blague rabâchée aux fils des années, celle que tonton Roger va sortir tous les ans à noël. Ce gamin qui ne peut pas s’empêcher de faire un caprice quand tout ne se passe comme tu voulais pour finalement relativiser, comprendre qu’il y a d’autres solutions, que putain la vie est belle. Parce que tu es heureux, tu l’as toujours été. Le sourire sur tes lèvres, tout au long de la journée, cette tête de gamin que t’arrives à tirer. Mais au fond, derrière cette gueule de bébé, tu es déterminé, rien ne peut te démonter. Éternel optimiste, rien ne peut te faire quitter ta piste. Tu as quelque chose en tête qui en arrive à se retrouver gravé de tous les côtés. Tu fais tout pour réussir, même si faut avouer, que t’as sacrément une chatte de pd. Tu as pourtant ce manque de confiance en toi, devant ces jolies filles-là. Tu sais pas y faire avec elles, le maudit, t’es le lourd de servie, la grosse friendzone. Tu es ce geek, le simple, de base. Jouant bien trop souvent, selon ton entourage et leurs études bac -4 en addiction. Mais c’est ton rêve, ouvrir votre boîte de jeux vidéo. Une passion, véritablement. Tu es maladroit, le mec lambda. Le lourd. Le gamin. L'irresponsable. Le trop gentil.






memories we make
with our family is everything

( family ) LOUISON | (grande soeur) vous êtes les deux steaks hachés d'un double cheese, collés l'un à l'autre, rien pour vous séparer, depuis tant d'années. un seul regard suffit pour vous comprendre, sans aucuns secrets entre vous deux, vous avancerez mains dans la mains quoi qu'il arrive (même si elle te déteste bien trop de fois où t'es trop gamin). NOHAN | (la pièce rapportée qu'on appelle cousin) la paire, deux joysticks d'une manette, inséparables, vous fonctionnez ensemble, sans jamais avoir coupé contact depuis les années, à travers les absences, les voyages. ROMEO | (cousin) blablablablabla. LEANE | (petite soeur) blablablablabla.

( heart-ily ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.



i am happiest when i’m right
next to you

( lover ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.


( over ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.




i've been living with
devils and angels

( bestfriends ) MADDIE | (le duo de boloss) c'est un plateau de self renversé sur les cuisses un yop dans les cheveux, c'est vous deux, pas besoins d'épiloguer pour parler de votre duo de bras cassés, vous refaites votre monde de guimauve et de Teletubbies depuis deux ans maintenant. mais c'est la merde, la grosse merde, un baiser, trop long, savoureux, silence radio, comment ça va s'arranger ça hein ?


( buddies de ouf ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.


( bestfriends ) NICOLA | (tu veux te rattraper) elle a vue ton cul avant même de t'avoir parlé, une erreur d'envois sur snap, tu veux t'excuser ou essayer de lui expliquer, mais même t'as tout foiré avant même de commencer. SAFIYA | (ambiguité qui foire) tu l'as connais, depuis bien longtemps, une extension d'toi, mais toi, y'avait des sentiments à la con, elle s'est éloignée de toi, de vous, ça craint.


( squad ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.

à rajouter :
sybel (l'duo de choc, les noobs d'la vie)
isis (le cap ou pas cap)
paco (weird)

couleurs:
 


(#) Jeu 14 Juin - 10:25

 
≈ ≈ ≈
‘cause you’re just a
dead man walking
( @callum fraser   )
crédit/ Polarize ✰ twenty one pilots


Le verre plastique, contre tes doigts, ta paume de main indolore. Le froid l’a anesthésié. Il y a quelques minutes encore, tu sentais, les petites bulles s’affoler contre les contours de ce récipient déjà bien vite écoulé. Ce goût qui n’est pas le tiens, tu n’as pas ce citron qui pétille sur ta bouche, ce n’est pas une Corona, mais tu t’arrêtes plus là. Ces verres que t’as enchaînés, sans même les compter. De la pisse gazeuse, tu ne fais qu’avaler sans même regarder. La musique qui fait encore résonner l’intérieur de ton crâne, tes tympans enflammés, si maltraités. Vous commencez à repartir, tout le monde commence à se disperser, c’est la fin de la soirée. Ton verre que tu finis d’une gorgée avant de plier le goblent, entre tes mains. Marchant dans le noir, dans l’herbe piétinée, toute la journée. Il est à tes côtés, t’as décidé de l’inviter. Après vos quelques sms endiablés, envoyés. Il ne faisait qu’exprimer jalousie, tu ne faisais que le taquiner jouant de ton sarcasme de merde. Tu n’as pas cette rancune. Tu voulais y aller, ce festival. Tu voulais y emmener Callum, l’écossais trop bien sapé pour se rendre dans ce genre d’endroit désinhibé. Tu veux le voir, sous un autre angle, pouvoir découvrir tout ce que tu n’as pas vu, peut-être qu’il n’a rien d’autre à cacher. Il n’a toujours pas fini son verre de bière. Il essaye de ne pas tomber, comme si l’herbe bougeait. Sérieusement Callum t’as bu deux fois moins de bières que moi ! Tu rigoles, ce rire, débile qui fracasse l’air. Va pisser je t’attends ici. Il te l’avait dit tout à l’heure, son envie de pisser qui le submerger mais pas envie, de louper la fin du concert, il s’est retenu, toute la bière dans sa pauvre vessie de débutant. Tu t’assois sur le pilier, petite quille sur votre chemin. Il y a cette ombre, qui s’approche de toi. Bruits sourds de pas qui s’avancent devant toi. Tu relèves la tête, soupire profond, tu parles fort. Encore toi sérieusement ? T’es grave lourd t’as pas compris que j’men fou d’toi putain. Il t’a fait chier, toute la soirée. Ce gars, qui ne faisait que te tourner autour, insistant trop insistant. Il commence à te toucher, comme s’il n’avait pas compris. Il n’a rien compris, pauvre merde, lâche là. Qu’est-ce tu fais la, va niquer ta mère plus loin putain. Il insiste, encore.





--- looovers
we’re not lovers, we’re just strangers, with the same damn hunger, to be touched, to be loved, to feel anything at all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t89601-callum-fraser-eddie-redmayne?highlight=Callum http://www.i-love-harvard.com/t89630-callum-le-rounard-ecossais http://www.i-love-harvard.com/t89644-callum-fraser-456-176-4325 http://www.i-love-harvard.com/t93479-http-formspring-me-callumfraser http://www.i-love-harvard.com/t89691-callum-fraser#3286275
avatar
MEMBRE DE LA WINTHROP HOUSE
Callum Fraser
MEMBRE DE LA WINTHROP HOUSE
J'ai : 27 ans et je vis à : Boston, chez Roxanne, le temps de trouver un appart qui me convienne . J'ai posé mes affaires ici le : 28/04/2018 et depuis, j'ai posté : 2274 messages et gagné : 506 points. Actuellement, je suis : étudiant en 9ème année. Je travaille en tant qu'aide boulanger. et côté coeur, je suis : célibataire mais avec le coeur qui bat pour cette jolie Dunster. Jeu dangereux... . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Eddie Redmayne ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Marie , et un grand merci à : bazzart ✽ DC/TC : : Cali (cutie) Spencer




(callum) Écossais avec des origines françaises. A toujours vécu en Écosse. Est fils unique. A intégré Harvard dans le but de devenir l'un des meilleurs architecte. Il est en 9ème année. Il étudie l'architecture et l'histoire de l'art. Il a intégré la Winthrop House après sa première année d'études. De 2014 à 2018, deux soirs par semaine et le samedi, il travaillait dans un cinéma. Il a quitté ce travail en mai pour commencer à bosser dans une petite boulangerie juste avant les cours, lui libérant ainsi ses soirées et ses week-end. Il a été le propriétaire d'un food truck qu'il avait retapé avec Levi. De fil en aiguille, il est tombé amoureux de cette fille qui a décidé de laisser tomber Harvard et ses études sans prévenir personne pendant le Summer Camp. Il a revendu le truck, espérant réussir à oublier la belle. Il porte des lunettes mais préfère mettre des lentilles. Il adore la nature et part en vadrouille dès qu'il le peut. Il préfère manger sucré que salé. Il est allergique aux chats et aux piqûres d'abeilles. Il adore jardiner et s'est même fait une petite jardinière de plantes aromatiques dans sa chambre à la WH. Il touche un peu à la guitare et au piano, mais c'est pas encore ça. Il a deux tatouages pour le moment: le mot saorsa à l'intérieur du poignet qui signifie liberté en gaélique et une rose des vents sur la cheville, symbole des voyages effectués et de ceux à venir. Il est friand des nouvelles technologies. Il ne supporte pas très bien l'alcool et a tendance à très vite en sentir les effets. Il est tombé amoureux une seule fois : de Levi. Sinon, il a eu quelques copines mais rien de bien sérieux. Il est fan d'Harry Potter et des Pokémon. Il collectionne les aimants pour frigo. Il est facile à vivre, pas méchant du tout. Il déteste le manque de respect et la méchanceté gratuite. Non, il ne vit pas au pays des bisounours, il a juste été éduqué avec des principes et des valeurs. Il a appris, en septembre 2018, qu'il était papa d'une petite crevette : résultat d'un accident de capotes deux ans et demi plus tôt.


FAMILY
(blood) En septembre 2018 tu as appris être le papa de la petite Jane, un an et demi. Depuis ce jour, tu essayes d'endosser ce rôle de père que tu ne pensais avoir de si tôt.


LOVE
(present) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.

(ambiguity) Tu as promis et prévu d'aider la jolie Roxanne en endossant ton rôle de père auprès de Jane. Mais c'que tu n'avais pas prévu, c'est combien ton coeur tambourinerait quand elle serait à tes côtés et la façon dont tu penserais à elle quand elle ne serait pas là.

(past) Levi c'est celle qui a fait battre ton coeur pour de vrai, celle qui te faisait sourire comme un con dès que tu l’apercevais. Celle de qui t'es tombé amoureux en lui cuisinant des burgers au chorizo. Et puis elle s'est barrée, petite meuf imprévisible qu'elle était. Lidiya et toi êtes sorti ensemble il y a quelques temps mais avez rapidement rompu : vous étiez bien mieux en amis qu'en couple. Vous êtes toujours en très bon termes, d'ailleurs.



FRIEND
(best) Il y a des amitiés qui ne s'expliquent pas. Jackie en fait partie. Elle est plus important que les pizza nutella-banane dans ta vie, c'est pour dire !

(buddies) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.



IDIOT
(dont like you) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.












Si tu vois ça, MPotte moi face


(#) Ven 15 Juin - 12:35
Verre après verre, tu pensais pouvoir suivre Levi. Dans ce festival, cette musique assourdissante, ces bras nus qui s’agitaient autour de toi. Verre après verre. L’alcool avait pris le contrôle sur toi, sur tes émotions, sur ta façon d’être. Tu le sais, pourtant. T’as voulu jouer, lui montrer que t’étais un gars bien. Levi, y’avait qu’elle qui comptait ce soir. Les concerts se terminent, la foule se disperse. Levi et toi décidez de poursuivre la soirée ailleurs, un endroit tranquille. Un endroit où tu pourrais pisser tranquille. Ca tangue, ta tête te fait mal. Mais tu regardes Levi, et ça va mieux. Sérieusement Callum t’as bu deux fois moins de bières que moi ! Va pisser je t’attends ici. Tu poses ton doigt sur ses lèvres. Chuuuuut, dis pas le mot pisser. Ca m’donne encore plus envie ! grimaces-tu en retirant ton doigt qu’elle pourrait finir par croquer, folle dingue qu’elle était. Bouge pas d’ici, okééé ? Un clin d’œil et tu files dans la nuit, déjà entrain de dézipper ta fermeture éclair. Tu n’aurais pas pu attendre une minute de plus. Soulagement, sensation de bienêtre, de bonheur ! Rien que ça. Et tu rejoins Levi, un sourire béat aux lèvres. Un gars avec elle, peut-être le gars cool qui vous a payé un coup tout à l’heure. Qu’est-ce tu fais la, va niquer ta mère plus loin putain. Et ce gars qu’elle repousse, qui revient la coller. Non, c’pas le gars qui vous a payé un coup. C’est l’autre relou. Eh ! dis-tu en te retrouvant à côté d’eux. Bien, et t’allait faire quoi maintenant, petit Callum bourré que t’étais ? Prendre tes couilles en main, ouais. J’crois que la dame t’as demandé d’te tirer. C’était c’que ça voulait dire en fait, « va niquer ta mère plus loin ». Le gars te regarde, de haut en bas puis de bas en haut. Ouais, sacrée différence de gabarit entre vous deux. Pas à ton avantage en plus. T’as pas compris ? rajoutes-tu en ayant le malheur de poser la main sur lui pour le bousculer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PERSONNAGE NON-JOUABLE
Passe Partout
PERSONNAGE NON-JOUABLE
J'ai : 40 . J'ai posé mes affaires ici le : 04/11/2012 et depuis, j'ai posté : 228 messages et gagné : 70 et côté coeur, je suis : . ✽ DC/TC : : .

(#) Ven 15 Juin - 22:40
Elle t’a repoussé, toute la soirée. Tes avances si fièrement balancées que tu n’as fait que te récupérer en pleins nez. Elle veut jouer la salope avec toi, elle veut te berner. Tu n’as vu que ses yeux, te regarder. Te dévisager. Elle a envie de toi, elle en crève d’envie. Il s’est barré, le blondinet. Tu l’as retrouvé, sans dire un mot, seulement, tu t’es rapproché, d’elle. Son haleine de bière à peine digérée. Encore toi sérieusement ? T’es grave lourd t’as pas compris que j’men fou d’toi putain. Qu’est-ce tu fais la, va niquer ta mère plus loin putain. Tu n’as pas le temps de répondre, il revient, son air de fin malin. J’crois que la dame t’as demandé d’te tirer. C’était c’que ça voulait dire en fait, « va niquer ta mère plus loin ». Gringalet, tu n’es que trop bien monté pour te laisser impressionné. Un rire, épais, sort d’entre tes lèvres. T’as pas compris ? Il te bouscule. Tu lèves un sourcil, surpris, ses couilles que tu verrais presque tomber jusqu’au sol. Le petit ami est fâché ? Tu as attrapé son bras rapidement, trop facilement. Il tient à peine debout. Un mouvement pour finir par le tordre, suffisamment pour le faire crier, pas assez pour le briser. Dieu sait que tu pourrais, t’es con, véritable merde que t’es. Tu prends ton pied. Ta petite copine va partir avec moi, je vais la faire crier autant que t’aurais pas réussi à bander de toute la soirée. Tu chuchotes presque à son oreille. Fils de pute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t96185-valentin-chamberlain-liam-payne http://www.i-love-harvard.com/t96350-bob-l-eponge-est-une-eponge-val#3526578 http://www.i-love-harvard.com/t96397-valentin-chamberlain-456-211-6534?watch=topic http://www.i-love-harvard.com/t96403-valentin-chamberlain#3527924
avatar
HARVARD'S STUDENT
Valentin Chamberlain
HARVARD'S STUDENT
/ J'ai : 22 ans et je vis à : cambridge, pas trop loin du macdo, pas trop loin du sens de la vie. . J'ai posé mes affaires ici le : 29/01/2018 et depuis, j'ai posté : 2294 messages et gagné : 203 points. Actuellement, je suis : étudiant de cinquième année en multimédia expert mario kart et employé à mis temps dans une boutique de jeux vidéos et côté coeur, je suis : à la recherche de peach ou daisy mais j'arrive à pécho que warrio. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'suis le gamin d'environ douze ans d'age mental . Oh et puis, on dit que je ressemble à : liam payne, le bégé ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : lucie, neon cathedral , et un grand merci à : kidd (av). ✽ DC/TC : : personne, ouais.


SWEETTER THAN BABY

○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○ ○

i will come running
when you call my name

(UN) c’est dans dans la capitale de la mode que t’as imposé ta dégaine de bébé tout potelé le jour de la fête nationale, t’étais déjà le plus gros bébé de toute la famille, putain de morfale dans ce bide, il parait même que ton premier mot c’était big mac. (DEUX) deux parents avocats qui s’faisaient des couilles en or dans leur splendide cabinet à pourris d’la société, toi, ton frère, et tes sœurs, vous avez grandi en apprenant super vite comment faire une machine à lavée seul et comment se faire des pâtes carbo (ou la direction du macdonald en métro). (TROIS) t’as eu l’enfance plutôt facile, gamin à la belle gueule, le sage d’la classe, tes larmes de crocodiles à faire fondre les plus faibles, le gamin qui se faisait emporter par les plus influents, petit mouton. (QUATRE) tu crois au surnaturel comme les fantômes, les esprits, les aliens, les vampires en passant par les sorcières avec des pouvoirs magiques, tu persistes à croire que tout ça existe dans ce monde, un rêve de partir à la chasse aux spectres dans un lieu abandonné avec une histoire terrifiante. (CINQ) t’es toujours un gros gamin au fond, un pet te fais rire, tes mal à l’aise devant des jolies filles et répondre au téléphone quand tu ne connais pas le numéro te fais simplement flipper, t’es même un peu capricieux et si on ne t’accorde pas d’attention tu es triste et malheureux, un véritable gamin. (SIX) tu as peur des chats, leurs pupilles qui bougent sans cesse, ce regard de serpent, les griffes qui sortent quand bon leur semble. (SEPT) les femmes te « terrorisaient », tu avais peur de leur regard, de leur yeux envoûtants et le parfum féminin que tu sens de bien trop loin, peur qu’on te rejette parce que tu n’es pas spécialement beau, que t’es pas forcément cool, tu n’osais pas, tu n’y allais pas, vers les filles. t’as franchis le cap, bam, ta virginité pendant cette soirée, ton cerveau qu’a explosé, tu t’es foutu à chialer, merde. t’étais puceau, seulement parce que t’avais cette lubie d’attendre la bonne, tu y crois toujours, à cette vraie histoire d’amour qui dure jusqu’à la mort, maintenant tu t’amuses, tu veux essayer, gouter, mais tout ce que tu peux picorer c’est les râteaux, maladroit, t’es maudit, j’sais pas, tu sais pas y faire quoi. (HUIT) tu t’es mis à la guitare récemment, pourquoi faire. tu n’y arrives pas bien, trop fier pour prendre des cours de guitare, il va sûrement falloir, la musique te berces, t’as voulu trouver une échappatoire et toi aussi, réussir à faire quelques notes (pour choper des meufs). (NEUF) tu as passé quelques années à mentir sur toi, sur des jeux en ligne ou des forums, tu parlais à des gens pensant te connaître par cœur sans savoir que tout ce que tu pouvais leur dire, étaient monter de toute pièce, fake photos, fake noms, ça te donnait l’impression d’une vie sociale cool et d’être intéressant, certes virtuellement, mais c’était bien. (DIX) tu aimes jouer aux jeux vidéo, tu aimes de tous les styles, autant d’aventure, des fps façon call of duty ou des mmorpg, tu veux en faire ton métier, travailler dans cet univers, avec ta jumelle, t’es en étude multimédia, vous avez ce rêve commun de d’ouvrir votre propre boite de jeux vidéos, un doux rêve. (ONZE) t’es pas ce beau mec qui chasse des filles en soirées (OUAIS ENFIN T’Y ARRIVES PAS), tu sors de plus en plus souvent en boîte de nuit, dans des soirées ou dans des bars parce que l’odeur de sueurs petits oignons vraiment tu kiffes (l’ironie). t’aimes pas ces filles superficielles d’instagram, t’aimes pas les talons, t’es plutôt fille en basket, toi. tu mets au moins 15 minutes pour te brosser les dents, pas moins, pas possible. (DOUZE) t’es le gars serviable, le bon pote celui qui n’a que trop peu d’ennemis et à qui on a rien à reprocher si ce n’est d’être encore immature, t’es pas non plus mère thérésa, tu n’aideras pas tout le monde qui veulent de ton aide faut pas déconner, tu te fais pas non plus tout le temps rouler. (TREIZE) t’es pas particulièrement sportif, mais tu n’es pas contre jouer aux ballons pour une petite parti entre amis, même si tu préfères clairement exercer ta mâchoire avec un burger ou un hotdog, c’est quand même dure, comme sport. (QUATORZE) harvard, t’a cinquième année, en multimédia, pour devenir game designer, ce qui signifie que tu sais dessiner et que pour rentrer à harvard tu as glissé un dessin du doyen faisant un signe de main oncle sam avec écrit « i want you » tu sais pas si c’est bien passé où même si il l’a vu, mais tes notes ont sûrement dues beaucoup y jouer. tu es pas mauvais, pas excellent non plus, tu t’investis, tu aimes ce que tu fais, autant que tu aimes te trimbaler dans l’université, t’asseoir sur un banc et faire des plans sur la comète pour savoir comment tu peux aborder cette jolie file là-bas avant qu’elle parte de ton champ de vision et que tu ne le revoies jamais.


VALENTIN CHAMBERLAIN
( you can find sunshine in the rain )



Tu es ce gars, celui-là. Celui qui rigoles pour cette blague rabâchée aux fils des années, celle que tonton Roger va sortir tous les ans à noël. Ce gamin qui ne peut pas s’empêcher de faire un caprice quand tout ne se passe comme tu voulais pour finalement relativiser, comprendre qu’il y a d’autres solutions, que putain la vie est belle. Parce que tu es heureux, tu l’as toujours été. Le sourire sur tes lèvres, tout au long de la journée, cette tête de gamin que t’arrives à tirer. Mais au fond, derrière cette gueule de bébé, tu es déterminé, rien ne peut te démonter. Éternel optimiste, rien ne peut te faire quitter ta piste. Tu as quelque chose en tête qui en arrive à se retrouver gravé de tous les côtés. Tu fais tout pour réussir, même si faut avouer, que t’as sacrément une chatte de pd. Tu as pourtant ce manque de confiance en toi, devant ces jolies filles-là. Tu sais pas y faire avec elles, le maudit, t’es le lourd de servie, la grosse friendzone. Tu es ce geek, le simple, de base. Jouant bien trop souvent, selon ton entourage et leurs études bac -4 en addiction. Mais c’est ton rêve, ouvrir votre boîte de jeux vidéo. Une passion, véritablement. Tu es maladroit, le mec lambda. Le lourd. Le gamin. L'irresponsable. Le trop gentil.






memories we make
with our family is everything

( family ) LOUISON | (grande soeur) vous êtes les deux steaks hachés d'un double cheese, collés l'un à l'autre, rien pour vous séparer, depuis tant d'années. un seul regard suffit pour vous comprendre, sans aucuns secrets entre vous deux, vous avancerez mains dans la mains quoi qu'il arrive (même si elle te déteste bien trop de fois où t'es trop gamin). NOHAN | (la pièce rapportée qu'on appelle cousin) la paire, deux joysticks d'une manette, inséparables, vous fonctionnez ensemble, sans jamais avoir coupé contact depuis les années, à travers les absences, les voyages. ROMEO | (cousin) blablablablabla. LEANE | (petite soeur) blablablablabla.

( heart-ily ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.



i am happiest when i’m right
next to you

( lover ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.


( over ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.




i've been living with
devils and angels

( bestfriends ) MADDIE | (le duo de boloss) c'est un plateau de self renversé sur les cuisses un yop dans les cheveux, c'est vous deux, pas besoins d'épiloguer pour parler de votre duo de bras cassés, vous refaites votre monde de guimauve et de Teletubbies depuis deux ans maintenant. mais c'est la merde, la grosse merde, un baiser, trop long, savoureux, silence radio, comment ça va s'arranger ça hein ?


( buddies de ouf ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.


( bestfriends ) NICOLA | (tu veux te rattraper) elle a vue ton cul avant même de t'avoir parlé, une erreur d'envois sur snap, tu veux t'excuser ou essayer de lui expliquer, mais même t'as tout foiré avant même de commencer. SAFIYA | (ambiguité qui foire) tu l'as connais, depuis bien longtemps, une extension d'toi, mais toi, y'avait des sentiments à la con, elle s'est éloignée de toi, de vous, ça craint.


( squad ) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec id ligula in tortor tristique imperdiet. Nam sagittis accumsan mauris, et porttitor metus. Fusce ut imperdiet quam. Nullam tincidunt orci vel ex pellentesque viverra. Nullam et purus quis nibh auctor dictum et ac leo.

à rajouter :
sybel (l'duo de choc, les noobs d'la vie)
isis (le cap ou pas cap)
paco (weird)

couleurs:
 


(#) Sam 16 Juin - 11:15

 
≈ ≈ ≈
‘cause you’re just a
dead man walking
( @callum fraser   )
crédit/ Polarize ✰ twenty one pilots


Il ne lâche pas l’affaire. Véritable sangsue, il va aspirer, tout ce que t’as pas encore noyé dans l’alcool que t’as ingurgité. Tu ne sais pas, personne ne sait. De quoi il est capable. Un tueur fou, tueur en série. Il pourrait t’attraper et te découper, il pourrait te manger, il pourrait t’enfermer, faire de toi sa pute, restant de sa vie, seule compagnie, les champignons d’humidité, une cave. Callum revient, à ce moment, où tu débites, toutes ces vulgarités dont tout le monde est habitué. Tes lèvres qui ne font que cracher toute ta méchanceté. J’crois que la dame t’as demandé d’te tirer. C’était c’que ça voulait dire en fait, « va niquer ta mère plus loin ». T’as pas compris ? Il joue à quoi la, super héros en collant moule teub ? Il veut se la jouer sauveur de dame en détresse ? Il sort enfin ses couilles de son caleçon. Celui où tu avais approché tes doigts, bien trop près, de tout ça. Callum, l’écossais à la peau couleur délavée. Tu ne l’as jamais vu comme ça. Tu n’as jamais vu, virilité qu’il peut dissimuler sous toute cette couche. La tartine de gentillesse que t’as toujours trouvée. Il le pousse, son gabarit de crevette contrastant avec l’armoire à glace. Même si c’est ce soir, que tu vas mourir, tu l’auras vu, au moins une fois. Sa virilité. Le petit ami est fâché ? Tu entends sa voix. Grave, casse la brise qui souffle, brise calme après tempête. Ce son si désagréable à tes oreilles. Un frisson parcourt ton corps, tes poils qui se dressent, quelques mots suffisent, sa voix, son regard. Tout est noir. Un trou noir, en face de vous, en face de toi. Il attrape son bras, le coince, contre lui derrière son dos. Grimace qui défigure la forme parfaite des taches de rousseurs de l’écossais piégé. Pincement de cœur, dans ta poitrine, une douleur si intense. Un coup de couteau entre tes côtes. Tu as mal, sans qu’on te touche, véritable douleur. Il souffre, parce que tu lui as dit non, à ce connard. Parce que tu le repousses, son égo mal placé se fait rincer. Ta petite copine va partir avec moi, je vais la faire crier autant que t’aurais pas réussi à bander de toute la soirée. La goutte de trop, tes nerfs se tendent. Douleur transformée en rage. Fraction de seconde tu te lèves de ton emplacement. Tu fonces sur lui, véritable bélier incontrôlé. De toute tes forces rassemblées tu le pousses, à ton tour, il recule, lâche Callum. Il le lâche l’écossais, tu te retrouves à frapper contre lui, contre ce mec sans aucune fierté. Putain d’enculé. Tu as de la force, tu n’es pas gringalet, tes heures passées à boxer se retrouvent dans ton corps musclé. VAS TE FAIRE FOUTRE. VAS TE FAIRE FOUTRE ET CASSE-TOI MERDE ! Il te regarde son visage noir. Il voudrait te tuer, tu l’sais. Mais quand est-ce que t’as déjà eu peur en face d’un enfoiré ? Quand est-ce que t’as déjà montré un signe de fragilité devant un fils de pute né ? On sait déjà comment ça s’est terminé. T’as fini menotté, enfermée dans une cellule pour te calmer. Tu t’arrêtes de le frapper, sur son torse. Ton regard si sombre, plus aucune lueur de bleu à l’intérieur. C’est quoi ton putain de problème, t’as pas réussi à trouver une pute à fourrer ce soir ? Ca doit t’faire tellement chier que j’te repousse hein ? Tu vas faire quoi maintenant, tu vas m’faire comprendre qui c’est l’homme c’est ça ? Ton majeur se lève en sa direction. J’ai plus de couilles que toi fils de pute. Un jour tu finira par te faire buter.





--- looovers
we’re not lovers, we’re just strangers, with the same damn hunger, to be touched, to be loved, to feel anything at all.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t89601-callum-fraser-eddie-redmayne?highlight=Callum http://www.i-love-harvard.com/t89630-callum-le-rounard-ecossais http://www.i-love-harvard.com/t89644-callum-fraser-456-176-4325 http://www.i-love-harvard.com/t93479-http-formspring-me-callumfraser http://www.i-love-harvard.com/t89691-callum-fraser#3286275
avatar
MEMBRE DE LA WINTHROP HOUSE
Callum Fraser
MEMBRE DE LA WINTHROP HOUSE
J'ai : 27 ans et je vis à : Boston, chez Roxanne, le temps de trouver un appart qui me convienne . J'ai posé mes affaires ici le : 28/04/2018 et depuis, j'ai posté : 2274 messages et gagné : 506 points. Actuellement, je suis : étudiant en 9ème année. Je travaille en tant qu'aide boulanger. et côté coeur, je suis : célibataire mais avec le coeur qui bat pour cette jolie Dunster. Jeu dangereux... . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Eddie Redmayne ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Marie , et un grand merci à : bazzart ✽ DC/TC : : Cali (cutie) Spencer




(callum) Écossais avec des origines françaises. A toujours vécu en Écosse. Est fils unique. A intégré Harvard dans le but de devenir l'un des meilleurs architecte. Il est en 9ème année. Il étudie l'architecture et l'histoire de l'art. Il a intégré la Winthrop House après sa première année d'études. De 2014 à 2018, deux soirs par semaine et le samedi, il travaillait dans un cinéma. Il a quitté ce travail en mai pour commencer à bosser dans une petite boulangerie juste avant les cours, lui libérant ainsi ses soirées et ses week-end. Il a été le propriétaire d'un food truck qu'il avait retapé avec Levi. De fil en aiguille, il est tombé amoureux de cette fille qui a décidé de laisser tomber Harvard et ses études sans prévenir personne pendant le Summer Camp. Il a revendu le truck, espérant réussir à oublier la belle. Il porte des lunettes mais préfère mettre des lentilles. Il adore la nature et part en vadrouille dès qu'il le peut. Il préfère manger sucré que salé. Il est allergique aux chats et aux piqûres d'abeilles. Il adore jardiner et s'est même fait une petite jardinière de plantes aromatiques dans sa chambre à la WH. Il touche un peu à la guitare et au piano, mais c'est pas encore ça. Il a deux tatouages pour le moment: le mot saorsa à l'intérieur du poignet qui signifie liberté en gaélique et une rose des vents sur la cheville, symbole des voyages effectués et de ceux à venir. Il est friand des nouvelles technologies. Il ne supporte pas très bien l'alcool et a tendance à très vite en sentir les effets. Il est tombé amoureux une seule fois : de Levi. Sinon, il a eu quelques copines mais rien de bien sérieux. Il est fan d'Harry Potter et des Pokémon. Il collectionne les aimants pour frigo. Il est facile à vivre, pas méchant du tout. Il déteste le manque de respect et la méchanceté gratuite. Non, il ne vit pas au pays des bisounours, il a juste été éduqué avec des principes et des valeurs. Il a appris, en septembre 2018, qu'il était papa d'une petite crevette : résultat d'un accident de capotes deux ans et demi plus tôt.


FAMILY
(blood) En septembre 2018 tu as appris être le papa de la petite Jane, un an et demi. Depuis ce jour, tu essayes d'endosser ce rôle de père que tu ne pensais avoir de si tôt.


LOVE
(present) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.

(ambiguity) Tu as promis et prévu d'aider la jolie Roxanne en endossant ton rôle de père auprès de Jane. Mais c'que tu n'avais pas prévu, c'est combien ton coeur tambourinerait quand elle serait à tes côtés et la façon dont tu penserais à elle quand elle ne serait pas là.

(past) Levi c'est celle qui a fait battre ton coeur pour de vrai, celle qui te faisait sourire comme un con dès que tu l’apercevais. Celle de qui t'es tombé amoureux en lui cuisinant des burgers au chorizo. Et puis elle s'est barrée, petite meuf imprévisible qu'elle était. Lidiya et toi êtes sorti ensemble il y a quelques temps mais avez rapidement rompu : vous étiez bien mieux en amis qu'en couple. Vous êtes toujours en très bon termes, d'ailleurs.



FRIEND
(best) Il y a des amitiés qui ne s'expliquent pas. Jackie en fait partie. Elle est plus important que les pizza nutella-banane dans ta vie, c'est pour dire !

(buddies) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.



IDIOT
(dont like you) Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.












Si tu vois ça, MPotte moi face


(#) Mar 19 Juin - 16:45
Quand tu l’a légèrement poussé, tu t’attendais pas à ce qu’il t’attrapes aussi rapidement. En fait, tu t’attendais à rien du tout parce que tu ne pensais à rien d’autre que de protéger Levi. Le reste, c’était l’alcool qui l’enveloppait. T’étais bourré, putain. Et tu réfléchissais pas à c’que tu faisais. Le petit ami est fâché ? Ton bras de retrouve tordu, te forçant à te plier en deux, pauvre marionnette que t’étais. Lâche moi, putain ! grognes-tu, la lèvre inférieure mordue pour cacher la douleur, en essayant de te sortir de là. Ta petite copine va partir avec moi, je vais la faire crier autant que t’aurais pas réussi à bander de toute la soirée. Ces mots qui te rendent fou, en un quart de tour. L’idée même qu’il pose les mains sur Levi t’insupporte. L’idée qu’un autre mec que toi touche Levi t’insupporte encore plus ! Et merde ! Tu profites que son visage soit si près du tient pour lui donner un coup de tête dans la mâchoire. Ce moment même où Levi se jette sur lui, où ton bras se libère et retrouve sa place normale.. Tu te relèves, titubant tant bien que mal. Levi qui crache ses paroles comme des coups dans un putching ball. Tu attrapes sa main et la tire en arrière. T’as pas envie d’te battre, t’as pas envie qu’elle se batte. Tu veux simplement finir la soirée, tranquille avec elle, et te souvenir de ce que l’alcool te permettrait. Pas de ça, pas de tout ça. Allez, tire toi maintenant ! Mais il reste là, prêt à bondir sur la Mather, sur toi. A ne faire de vous que de misérables insectes, balayés d’un revers de la main. TIRE TOI ! Et l’alcool, imprévisible toujours, reprends le dessus. Sans que tu puisses comprendre ni comment, ni pourquoi, ton poing part en direction de sa mâchoire. L’atteindra-t-il seulement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
COMPTE FONDATEUR
La Doyenne
COMPTE FONDATEUR
J'ai : 58 ans et je vis à : Boston . J'ai posé mes affaires ici le : 29/12/2011 et depuis, j'ai posté : 14142 messages et gagné : 529 points. Actuellement, je suis : doyenne de l'université la plus prestigieuse au monde et côté coeur, je suis : mariée, bien entendu Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : La Doyenne de l'université la plus cool qu'Harvard n'ait jamais connu . Oh et puis, on dit que je ressemble à : personne. ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : x , et un grand merci à : darkdreams ✽ DC/TC : : x



(#) Mar 19 Juin - 16:45
Le membre 'Callum Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'REUSSI/ECHOUE' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PERSONNAGE NON-JOUABLE
Passe Partout
PERSONNAGE NON-JOUABLE
J'ai : 40 . J'ai posé mes affaires ici le : 04/11/2012 et depuis, j'ai posté : 228 messages et gagné : 70 et côté coeur, je suis : . ✽ DC/TC : : .

(#) Mar 19 Juin - 17:38
Les poings de cette petite pute qui te frappent. Elle a de la force, t’aimerais la voir se débattre sous ton corps, putain. Un coup t’atteint au visage. La salope, si elle savait ce que t’allais lui faire vivre. Son majeur pointé en ta direction, son petit ami qui tente à son tour de t’atteindre, sans réel succès. Toi, t’es morte ! dis-tu en essuyant ta mâchoire d’un revers de la main. Mais avant, j’vais m’occuper de ton p’tit ami ! Et tu attrapes ce connard, lui flanque un coup dans le ventre et le pousse à terre. Parfait. Un coup de pied qui part, un second, t’as envie de voir de sang couler, t’as envie de l’entendre te supplier d’arrêter. Putain, t’adore ça. Tu revis. La pétasse qui revient à la charge, que tu gifles pour remettre sagement à sa place. J’t’ai dis d’attendre, salope ! Et un autre coup dans l’entre jambe du gars, qu’il puisse plus faire jouir sa copine sans penser à moi, quelle ironie ! Et les sirènes de polices qui résonnent, lumières qui illuminent la sombre nuit du festival. Putain de merde ! J’te retrouverai, jolie cœur. Et putain, on s’amusera tous les deux ! Tu la dévisages de bas en haut, regard affamé, et t’enfonces dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: