::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

don't save me ✰ (soleson)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8991 messages et gagné : 2307 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mar 12 Juin - 18:29

≈ ≈ ≈
{ don't save me }
crédit/ tumblr ✰ w/@Soledad Fitzgerald

- mardi 5 juin, en fin d'après-midi.
Je ne comprends pas ce qui m’arrive. Je sortais du bureau de la doyenne, complètement perdue par cette discussion et la sentence qui était tombée pour Liam quand tout a basculé. Alors que je cherchais mes clés de voiture dans mon sac, deux hommes cagoulés me sont tombés dessus en me foutant un sac râpeux sur la tronche. Depuis, j’ai longuement été transporté dans un fourgon et déposé sur une chaise dans un endroit qui pue le rat mort. Combien de temps on a roulé ? Qui sont-ils ? Pourquoi moi ? Ils m’ont pris pour une milliardaire ou quoi ? Vous faites fausse route les gars. Mes parents paieront que dalle pour me sortir d’ici. D’ailleurs, je n’ai pas arrêté de leur répéter, mais apparemment, c’est quelqu’un dans le répertoire de mon téléphone qu’ils veulent. Pluton, c’est sûrement Pluton ! Et s’ils voulaient terminer ce qu’ils avaient tenté de faire ? Putain. Je suis clouée ici et je peux rien faire. Gesticulant tout de même sur le siège auquel je suis ligoté pour tenter une évasion, je m’écrase violemment sur le sol, la tête la première et je perds totalement connaissance. Mon inconscient prend alors le relais. Je me paume dans des tas de flashs incompréhensibles. Je mélange tout. Ezio, Pluton, Enzo, Soledad. Soledad ? Tout à coup, je sursaute et me réveille, la tronche trempée. J'ai retrouvé ma verticalité, merci les connards. Une silhouette floue apparaît devant moi. Le gars qui tient le sceau vide se marre alors que je me noie. Me débarrassant péniblement du bâillon dans ma bouche, j'inspire profondément tout en le fixant avec mon regard le plus noir dont je dispose « Allez vous faire voir ! Tuez moi qu’on en finisse, personne viendra pour moi, je peux vous l’assurer, vous perdez votre temps ! » avouai-je au mec en crachant sur ses pompes cirées. « Vas-y, plombe moi ! » hurlai-je en remuant de nouveau sur mon siège. Ils me comprennent au moins ? J'crois que ouais. Le mec me saute dessus et m'étrangle, quel susceptible. Tout à coup, j'entends ses compères s'agitant au fond et le type qui m'asphyxie dégaine une lame qu'il me passe sous la gorge. C'est quoi le problème ? Quel est l'imbécile qui a mordu à l'hameçon ? J'espère que ce n'est pas les flics ou bien j'suis foutue. Ouais, au revoir le monde, voici mon dernier souffle qui arrive. Bizarrement, plus rien n'afflue à ma conscience. C'est vide. Mon coeur se ralentit, je ferme les yeux et je prie. Moi, je prie ? C'est le monde à l'envers. La mort peut nous faire faire des choses vraiment stupides.   





be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t96499-laila-bernadotte-olivia-culpo http://www.i-love-harvard.com/t96549-mama-mia-here-we-go-again http://www.i-love-harvard.com/t96603-laila-bernadotte-456-325-8946#3535107
avatar
HARVARD'S STUDENT
Laila Bernadotte
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 23 ans et je vis à : Boston dans une suite dans le plus luxueux des hôtels de la ville. . J'ai posé mes affaires ici le : 12/03/2017 et depuis, j'ai posté : 4725 messages et gagné : 250 points. Actuellement, je suis : etudiante en management et côté coeur, je suis : fermé à toutes relations, mais essaye toujours si t'as du cran. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis la princesse heritière du trône de Suède, au caractère de feu. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : olivia culpo ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Mamezelle. (samie) , et un grand merci à : cosmic light ✽ DC/TC : : megara maxwell (nina dobrev) belle tanner (amy jackson)

(#) Jeu 14 Juin - 1:05

≈ ≈ ≈
{don't save me}
crédit/ tumblr ✰ w/@louison chamberlain

Soledad était assise au comptoir du bar de l'hôtel où elle vivait actuellement. Depuis quelques jours la jeune femme n'était plus que l'ombre d'elle-même. Après ce qui c'était passé avec Mona, Sol avait comme prit ses distances avec le monde entier, elle laissait doucement le monde lui échapper, comme si elle espérait devenir inexistante aux yeux du monde qui l'entourait. Prise dans cette phase où le contrôle était entrain de lui échapper, la brune se noyait dans le whisky à corps perdu. Essayant de taire les chuchotements permanent de ses pensées pleins de noirceur. Son verre dans la main, la jeune femme regarde le liquide qu'elle fait tourner à présent, jusqu'à glisser le liquide entre ses lèvres. Levant la main pour en demander encore un autre, son téléphone vibre sur le bar. Soledad s'en saisit et un léger sourire se dessine sur ses lèvres en voyant le prénom de sa blonde. Puis lecteur de ses mots, mots qui viennent éteindre ses dernières chance de rédemptions. Mots qui déchaînent le feu ardent en la belle. Ce n'est que le bruit du verre brisé sur le sol qui ramena Soledad à la réalité. Dans un élan de haine, son verre de whisky avait cédé sous la pression. Elle porta alors un regard vers sa montre, remarquant qu'elle avait moins de quatre heure pour se pointer au lieu de rendez-vous. Sol prit les choses en main, elle alla dans sa chambre et se changea pour enfiler sa tenue. Elle attrapa la mallette sous son lit et s'équipa pour la tuerie qui allait se produire. La jeune femme ne mit pas longtemps pour se rendre au lieu de rendez-vous, elle ne cessait de se demander si ils avaient osé faire du mal à Louison. La jeune femme avait le regard noir, plus aucune lueur ni existait. Tout ce qui allait se passer ce soir allait à jamais remettre en cause qui elle était. Sûrement, qu'elle risquait la prison à vie, mais jamais elle pourrait laissé Louison mourir par sa faute. Une fois sur place, Sol passa de garde en garde allant de les égorger à leurs briser la nuque. Ce soir, elle n'avait aucune pitié et elle comptait tuer chacun d'eux. Puis plus la brune approchait, plus elle pouvait entendre le son de la voix de Louison, ce qui la rassura et lui permettait d'avoir un second souffle. Elle finissait par faire son entré, marchant droit devant elle alors qu'elle tira dans la poitrine de deux gardes qui arrivaient sur elle. Seulement, Soledad dû s'arrêter, plantant son regard dans celui de sa blonde, elle regarda ensuite le couteau qu'elle avait sous la gorge. « Relâche là Lorenzo, le deal c'était ma vie contre la sienne. » Soledad continua d'avancer alors vers eux, mais l'homme commença à appuyer sa lame sous la gorge de Louison obligeant la brune à s'arrêter. « Laisse là partir, t'as ce que tu voulais je suis là, allé viens bas toi comme un homme. » Elle le provoquait délibérément espérant lui faire lâcher prise pour un corps à corps dans lequel, elle jouirait du plaisir de le faire souffrir.





Vous vous souvenez de votre enfance à l'époque ou vous croyiez aux contes de fée ?  Vous faisiez des rêves sur ce que serait votre vie : la robe blanche, le prince charmant qui vous emporte jusqu'à son château sur la colline... Vous vous allongiez le soir dans votre lit, vous fermiez les yeux et vous y croyiez dur comme fer. Ils étaient si proches que vous auriez pu les toucher. Mais finalement vous grandissez. Un jour vous ouvrez les yeux et le conte de fée disparaît. rejoins la réalité par ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t96429-louison-chamberlain-456-175-3931#3529029 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8991 messages et gagné : 2307 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et je cherche un emploi dans la vente et côté coeur, je suis : indestructible bande de tardba Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + phoebe rowan (j-law)
Louison Cora Chamberlain
─────•~❉᯽❉~•─────
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
─────•~❉᯽❉~•─────
valentin - l'petit frère, mon double. c'est comme mon frère jumeau ce crétin. octave - le grand frère congelé. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie. léane aka la sorcière, la cousine avec qui ça passe pas ditouuut jusqu'à présent. nohan le demi-frère de romeo, mon confident le plus proche, mon chéri à moi qui me protège dans mon dos.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
─────•~❉᯽❉~•─────
《 aujourd'hui 》
liam - l'ex petit-ami, le meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans. je l'ai perdu courant septembre, après que mon ex soit revenu foutre la merde ou me récupérer #idontknow. pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. on a récemment remis le couvert en foutant en l'air nos couples respectifs, c'est plus fort que moi, je l'ai jamais oublié, il me fait craquer le swedish.

《 autrefois 》
camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
─────•~❉᯽❉~•─────
arizona - une de mes dernières amies. après plusieurs coups durs, on se reparle de nouveau, même si ce n'est pas toujours facile par rapport au lien qu'elle entretient avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité. safiya ma best, mon petit bonbon franco-norvégien. elle me connaît depuis que j'suis gamine, on s'est promis de faire nos études ensemble outre-Atlantique et nous y sommes enfin arrivées.


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
─────•~❉᯽❉~•─────
pseudo - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Sam 16 Juin - 11:39

≈ ≈ ≈
{ don't save me }
crédit/ tumblr ✰ w/@"soleson"

- mardi 5 juin, en fin d'après-midi.
Ligotée sur cette chaise, j’entends subitement du mouvement à l’avant du hangar. Mon ravisseur particulièrement soucieux de me faire souffrir passe derrière moi en laissant sa lame me barrer la gorge. Damn, je vais crever égorgée, une mort sans doute atroce. Je vais me sentir me vider sans pouvoir rien faire, comme un pauvre mouton. Ma salive ne passe plus au fond de ma gorge, comme si ce couteau l’avait arrêté à l’instant où il s’était posé sur ma peau fine. Qui a osé débarquer ici hein ? Un simple clochard ou une personne de mon répertoire ? Tous mes proches qui me sont le plus chers défilent à ma conscience. Tout à coup, une silhouette plus que féminine fait son entrée face à moi. Je la reconnaîtrais entre mille. Mon coeur se rétracte. Je gigote sur mon siège en secouant négativement ma tête. « Va-t-en ! » hurlai-je pour avoir aperçu personnellement la dangerosité de ces hommes. Ignorant ma demande, tu poursuis ta progression avec une témérité qui te rend plus que terrifiante. S’il te tire dessus et que tu meurs là sous mes yeux, je crois que je ferais en sorte de te suivre dans la seconde suivante, alors barre toi putain. Néanmoins, tu es la première à faire feu et les deux coups sourds que tu tires me glacent le sang. Ton regard se plante ensuite dans le mien et je fais en sorte de garder tout mon courage pour ne pas te transmettre la peur qui m’habite. Plus tu percevras ma panique, plus tu réagiras impulsivement, je le sais. Alors hors de question que je te laisse entrevoir tout ce bordel en moi, je gère. Malgré tout, plus tu avances, plus la lame traverse ma chair. Je garde toutefois le silence, grinçant des dents en sentant que mon sang s’échappe de mon corps. « Pourquoi t’es venue ? Pourquoi ! » criai-je en mordant dans ma lèvre, complètement survoltée à l’idée qu’on puisse te faire du mal par ma faute, moi, le petit appât de merde. « Laisse-le me finir et tire toi ! Ce sera rapide et je trouverais la paix pour toujours Sol’, pour toujours… » Tout le monde sera bien content dans le fond. Après avoir versé deux ou trois larmes au-dessus de ma tombe, je soulagerais bien des âmes à qui j’ai causé du tort ou du souci. La vie reprendra ensuite le dessus et je ne serais plus qu'un souvenir pour bon nombre de mes connaissances.
  





be yourself babe
maybe we’re just two stars born from different constellations, we were never meant to connect, oh, but how we tried, we screamed, but it was never enough.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: