::  :: Archives 2012-2019 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

don't save me ✰ (soleson)

Invité
Anonymous

don't save me ✰ (soleson) Empty
(#) Mar 12 Juin - 18:29
Invité

≈ ≈ ≈
{ don't save me }
crédit/ tumblr ✰ w/@Soledad Fitzgerald

- mardi 5 juin, en fin d'après-midi.
Je ne comprends pas ce qui m’arrive. Je sortais du bureau de la doyenne, complètement perdue par cette discussion et la sentence qui était tombée pour Liam quand tout a basculé. Alors que je cherchais mes clés de voiture dans mon sac, deux hommes cagoulés me sont tombés dessus en me foutant un sac râpeux sur la tronche. Depuis, j’ai longuement été transporté dans un fourgon et déposé sur une chaise dans un endroit qui pue le rat mort. Combien de temps on a roulé ? Qui sont-ils ? Pourquoi moi ? Ils m’ont pris pour une milliardaire ou quoi ? Vous faites fausse route les gars. Mes parents paieront que dalle pour me sortir d’ici. D’ailleurs, je n’ai pas arrêté de leur répéter, mais apparemment, c’est quelqu’un dans le répertoire de mon téléphone qu’ils veulent. Pluton, c’est sûrement Pluton ! Et s’ils voulaient terminer ce qu’ils avaient tenté de faire ? Putain. Je suis clouée ici et je peux rien faire. Gesticulant tout de même sur le siège auquel je suis ligoté pour tenter une évasion, je m’écrase violemment sur le sol, la tête la première et je perds totalement connaissance. Mon inconscient prend alors le relais. Je me paume dans des tas de flashs incompréhensibles. Je mélange tout. Ezio, Pluton, Enzo, Soledad. Soledad ? Tout à coup, je sursaute et me réveille, la tronche trempée. J'ai retrouvé ma verticalité, merci les connards. Une silhouette floue apparaît devant moi. Le gars qui tient le sceau vide se marre alors que je me noie. Me débarrassant péniblement du bâillon dans ma bouche, j'inspire profondément tout en le fixant avec mon regard le plus noir dont je dispose « Allez vous faire voir ! Tuez moi qu’on en finisse, personne viendra pour moi, je peux vous l’assurer, vous perdez votre temps ! » avouai-je au mec en crachant sur ses pompes cirées. « Vas-y, plombe moi ! » hurlai-je en remuant de nouveau sur mon siège. Ils me comprennent au moins ? J'crois que ouais. Le mec me saute dessus et m'étrangle, quel susceptible. Tout à coup, j'entends ses compères s'agitant au fond et le type qui m'asphyxie dégaine une lame qu'il me passe sous la gorge. C'est quoi le problème ? Quel est l'imbécile qui a mordu à l'hameçon ? J'espère que ce n'est pas les flics ou bien j'suis foutue. Ouais, au revoir le monde, voici mon dernier souffle qui arrive. Bizarrement, plus rien n'afflue à ma conscience. C'est vide. Mon coeur se ralentit, je ferme les yeux et je prie. Moi, je prie ? C'est le monde à l'envers. La mort peut nous faire faire des choses vraiment stupides.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

don't save me ✰ (soleson) Empty
(#) Jeu 14 Juin - 1:05
Invité

≈ ≈ ≈
{don't save me}
crédit/ tumblr ✰ w/@louison chamberlain

Soledad était assise au comptoir du bar de l'hôtel où elle vivait actuellement. Depuis quelques jours la jeune femme n'était plus que l'ombre d'elle-même. Après ce qui c'était passé avec Mona, Sol avait comme prit ses distances avec le monde entier, elle laissait doucement le monde lui échapper, comme si elle espérait devenir inexistante aux yeux du monde qui l'entourait. Prise dans cette phase où le contrôle était entrain de lui échapper, la brune se noyait dans le whisky à corps perdu. Essayant de taire les chuchotements permanent de ses pensées pleins de noirceur. Son verre dans la main, la jeune femme regarde le liquide qu'elle fait tourner à présent, jusqu'à glisser le liquide entre ses lèvres. Levant la main pour en demander encore un autre, son téléphone vibre sur le bar. Soledad s'en saisit et un léger sourire se dessine sur ses lèvres en voyant le prénom de sa blonde. Puis lecteur de ses mots, mots qui viennent éteindre ses dernières chance de rédemptions. Mots qui déchaînent le feu ardent en la belle. Ce n'est que le bruit du verre brisé sur le sol qui ramena Soledad à la réalité. Dans un élan de haine, son verre de whisky avait cédé sous la pression. Elle porta alors un regard vers sa montre, remarquant qu'elle avait moins de quatre heure pour se pointer au lieu de rendez-vous. Sol prit les choses en main, elle alla dans sa chambre et se changea pour enfiler sa tenue. Elle attrapa la mallette sous son lit et s'équipa pour la tuerie qui allait se produire. La jeune femme ne mit pas longtemps pour se rendre au lieu de rendez-vous, elle ne cessait de se demander si ils avaient osé faire du mal à Louison. La jeune femme avait le regard noir, plus aucune lueur ni existait. Tout ce qui allait se passer ce soir allait à jamais remettre en cause qui elle était. Sûrement, qu'elle risquait la prison à vie, mais jamais elle pourrait laissé Louison mourir par sa faute. Une fois sur place, Sol passa de garde en garde allant de les égorger à leurs briser la nuque. Ce soir, elle n'avait aucune pitié et elle comptait tuer chacun d'eux. Puis plus la brune approchait, plus elle pouvait entendre le son de la voix de Louison, ce qui la rassura et lui permettait d'avoir un second souffle. Elle finissait par faire son entré, marchant droit devant elle alors qu'elle tira dans la poitrine de deux gardes qui arrivaient sur elle. Seulement, Soledad dû s'arrêter, plantant son regard dans celui de sa blonde, elle regarda ensuite le couteau qu'elle avait sous la gorge. « Relâche là Lorenzo, le deal c'était ma vie contre la sienne. » Soledad continua d'avancer alors vers eux, mais l'homme commença à appuyer sa lame sous la gorge de Louison obligeant la brune à s'arrêter. « Laisse là partir, t'as ce que tu voulais je suis là, allé viens bas toi comme un homme. » Elle le provoquait délibérément espérant lui faire lâcher prise pour un corps à corps dans lequel, elle jouirait du plaisir de le faire souffrir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

don't save me ✰ (soleson) Empty
(#) Sam 16 Juin - 11:39
Invité

≈ ≈ ≈
{ don't save me }
crédit/ tumblr ✰ w/@"soleson"

- mardi 5 juin, en fin d'après-midi.
Ligotée sur cette chaise, j’entends subitement du mouvement à l’avant du hangar. Mon ravisseur particulièrement soucieux de me faire souffrir passe derrière moi en laissant sa lame me barrer la gorge. Damn, je vais crever égorgée, une mort sans doute atroce. Je vais me sentir me vider sans pouvoir rien faire, comme un pauvre mouton. Ma salive ne passe plus au fond de ma gorge, comme si ce couteau l’avait arrêté à l’instant où il s’était posé sur ma peau fine. Qui a osé débarquer ici hein ? Un simple clochard ou une personne de mon répertoire ? Tous mes proches qui me sont le plus chers défilent à ma conscience. Tout à coup, une silhouette plus que féminine fait son entrée face à moi. Je la reconnaîtrais entre mille. Mon coeur se rétracte. Je gigote sur mon siège en secouant négativement ma tête. « Va-t-en ! » hurlai-je pour avoir aperçu personnellement la dangerosité de ces hommes. Ignorant ma demande, tu poursuis ta progression avec une témérité qui te rend plus que terrifiante. S’il te tire dessus et que tu meurs là sous mes yeux, je crois que je ferais en sorte de te suivre dans la seconde suivante, alors barre toi putain. Néanmoins, tu es la première à faire feu et les deux coups sourds que tu tires me glacent le sang. Ton regard se plante ensuite dans le mien et je fais en sorte de garder tout mon courage pour ne pas te transmettre la peur qui m’habite. Plus tu percevras ma panique, plus tu réagiras impulsivement, je le sais. Alors hors de question que je te laisse entrevoir tout ce bordel en moi, je gère. Malgré tout, plus tu avances, plus la lame traverse ma chair. Je garde toutefois le silence, grinçant des dents en sentant que mon sang s’échappe de mon corps. « Pourquoi t’es venue ? Pourquoi ! » criai-je en mordant dans ma lèvre, complètement survoltée à l’idée qu’on puisse te faire du mal par ma faute, moi, le petit appât de merde. « Laisse-le me finir et tire toi ! Ce sera rapide et je trouverais la paix pour toujours Sol’, pour toujours… » Tout le monde sera bien content dans le fond. Après avoir versé deux ou trois larmes au-dessus de ma tombe, je soulagerais bien des âmes à qui j’ai causé du tort ou du souci. La vie reprendra ensuite le dessus et je ne serais plus qu'un souvenir pour bon nombre de mes connaissances.
  
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

don't save me ✰ (soleson) Empty
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Archives 2012-2019-
Sauter vers: