::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Calya ≈ In hell you're my only hope

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t75528-cleolya-anais-strauss-miranda-kerr http://www.i-love-harvard.com/t80440-cleolya-anais-lhistoire-est-ecrite-par-les-vainqueurs http://www.i-love-harvard.com/t94044-cleolya-a-strauss-456-100-5209#3453133 http://www.i-love-harvard.com/t77043-http-instagram-com-cleopatre http://www.i-love-harvard.com/t75547-snap-cleolya#2644928 http://www.i-love-harvard.com/t89292-cleolya-anais-strauss
avatar
En ligne
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Cléolya A. Strauss
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Anglaise J'ai : 25 ans et je vis à : Temple St à Beacon Hill, boston, dans un magnifique open space . J'ai posé mes affaires ici le : 21/05/2017 et depuis, j'ai posté : 21217 messages et gagné : 1875 points. Actuellement, je suis : obnubilée par mes études et ma place dans l'entreprise et côté coeur, je suis : célibataire Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'écoute justement pas les rumeurs . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Miranda Kerr ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : BLACK CHERRY (Justine) , et un grand merci à : black cherry (a) blue comet (profil) ANESIDORA (s) ✽ DC/TC : : Ava Strudwick (Lh) - Saphir Avgeropoulos (Cc)
⋆ — Be yourself because an
original is worth more than a copy

CLÉOLYA ANAÏS STRAUSS
(Cléolya Strauss) —  Cléolya, c'est avant tout le combo parfait d'une jeune française et d'un richissime Anglais. Elle n'aura jamais l'occasion de rencontrer sa mère (†) Anaïs. C'est le prénom qu'Harvey son père lui donnera le jour de sa naissance le huit mars mille neuf cent quatre-vingt-treize. Elle ne connaîtra pas une enfance bercée par les fléaux de l'école. Non, elle, elle voyagera de pays en pays, suivant son père à travers le monde, ayant comme nounou, une prof particulière. Déjà destiné à être à la tête de l'empire que son père a construit, elle rêvera pourtant de devenir tireuse d'élite. À 10 ans déjà, assises dans le coin de la pièce, elle tend l'oreille, elle analyse, les moindres faits et gestes de son père, parce que douce Anaïs, elle rêve d'être comme lui maintenant et travail tout les jours d'arrache-pied pour un jour lui arriver à la cheville. C'est à l'adolescence, qu'elle découvre que son père, qu'elle idolâtre, n'est autre que son oncle, leur relation ne changera pas malgré tout et c'est à ce moment précis qu'elle décide de changer de prénom. Hors de question pour elle de porter le nom de sa salope de mère. Belle Anaïs, devient donc Cléolya.
(Blood) — Aussi volcanique qu'un volcan en éruption, ma relation avec Aymalyne n'est sans doute pas de tout repos. Des années pourtant, celle que je pensais être ma cousine, était en réalité ma demi-sœur. Présente l'une pour l'autre, on se renvoie pourtant la balle à coup de mot. Les disputes font sûrement partie de notre quotidien, mais pourtant, on n'oublie pas d'où l'on vient.


« Cléolya : Plus solide que le diamant n'est-ce pas ? Promets-le-moi, encore une fois..
Hadès : Plus fort que le diamant. Même l'enfer n'est pas prêt. »


⋆ — Follow your heart, but
take your brain with you

(Present) — Le cœur lourd, encore tourmentée par ces deux mâles qui ont fait chaviré mon cœur, pour finalement l'abandonner. Ils ont gratté la carapace, ils ont fait leur place, pour finalement repartir aussi vite qu'ils étaient venus. Ce n'est plus qu'un trou béant, incapable d'y accueillir la moindre âme.
(Past) — Après de nombreuses années d'amitié avec Brent j'ai commencé à développer des sentiments pour lui et nous avons eu 3 mois de relation. À cause de mon caractère, l'histoire s'est terminée. — C'est l'amour qu'on ne rencontre qu'une fois, l'impossible, l'unique. Hadès, c'est ma faiblesse, mon ombre, mon sourire, mais aussi mes pleurs. C'est mon tout en réalité, mais je fuis. Je fuis, par amour, par amitié, pour cette relation nocive qu'est la nôtre. Je le laisse me consumer de l'intérieur par le vide qu'il a laissé, même si j'arrive pas à tourner la page, parce que chaque histoire mérite un point final. — Elliot
(Sex list) — Wolfgang


« Elliot : C’est parce que t’es une tornade Cléo... Tu débarques par hasard, t’arrives à te faire une place, à t’immiscer dans nos vies sans même qu’on s’en rende compte. Et la tornade, elle est si forte qu’on est tout excité, un trop-plein d’adrénaline auquel on prend goût parce que ça nous dérange pas de se risquer un peu pour voir la tornade de près, la voir de l’intérieur, parce qu’on aime un peu trop le danger. »


⋆ — All you need is someone
who joins in on your weirdness

(Best)CamilaLennyNoah
(Friends)Dimitri — HacateLiam — Sullivan — Maxine — Deirdre — MeghanPluton Yaël


Ma poupée :heaart:

(Coca) Cola :heaart:

Lenolya :heaart:

Cléadès :heaart:



(#) Mer 6 Juin - 20:29

» ☆ In hell you're my only hope ≈
    ───────

J'ouvrais les yeux difficilement et je regardais l'horloge, au-dessus de la cheminée, pour me rendre compte que j'avais dormi à peine une seconde. Mes paupières étaient lourdes, ma gorge sèche et j'avais qu'une envie, faire pipi. Je me retenais depuis déjà deux jours, je pense ? Je n'en étais pas certaine au vu des conditions de notre captivité. Je tournais les yeux vers toi, m'assurant que t'allais bien, comme je le faisais toutes les trente secondes. T'avais les yeux fermés, et par chance aucun des gars n'étaient là. Aux dernières nouvelles, ils réclamaient  cent mille dollars, mais probablement qu'à la prochaine visite, ils allaient en réclamer encore plus, comme ils l'avaient fait au moins 5 fois depuis le début du traquenard. Je soufflais, tournais mon cou deux/trois fois pour détendre un peu plus mes muscles et j'essayais de dénouer le nœud qui retenait mes poignets pour venir m'occuper de toi. Je savais que c'était un traumatisme pour toi, comme lors du bal de thanksgiving. Tout semblait long, et la douleur omniprésente. Le frottement de la corde contre la fine peau de mes poignets, commençait sérieusement à me brûler la peau, à tel point que j'avais l'impression de sentir du sang couler le long de mes mains. Déjà deux minutes que tu avais trouvées le sommeil que j'entendais du bruit à l'étage puis un mec descendre dans les escaliers.

« Poupée. » Que je chuchotais fortement. « Cami, réveille toi. » Que je soufflais légèrement plus fort.

Et je n'avais pas envie qu'ils la secouent violemment pour te réveiller, de peur que tu fasses une nouvelle crise d'angoisse.

@Camila Wildingham :heaart: :TT:




sometimes we take it too far and go in at the deep end. no matter what the deal babe you know that i'll be there. if we lose our way, let the world start to creep in can't let nobody's words be the why we ain't speakin'. 'cause nothing else matters like us and nothing else matters like love

Coucou toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94855p20-maddie-aldridge-zoey-deutch http://www.i-love-harvard.com/t94893-maddie-and-i-love-who-i-want-to-love-cause-this-love-is-gender-free#3476155 http://www.i-love-harvard.com/t94894-maddie-aldridge-456-842-7528#3476161
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Maddie Aldridge
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 11/03/2014 et depuis, j'ai posté : 24134 messages et gagné : 828 points. Actuellement, je suis : étudiante en graphisme et côté coeur, je suis : trop coincée pour être vrai ? Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'ai la beauté d'une déesse et la discrétion d'un chien qui apperçoit un écureuil . Oh et puis, on dit que je ressemble à : zoey deutch ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : neon cathedral ✽ DC/TC : : meghan harrison (madelaine petsch), vega avgeropoulos (lucy hale), camila westerberg (adelaide kane)

( insecure but i'm workin with it )


《 cute and cuddly 》 : maddie c'est une rose sans les épines. une douceur dans son ensemble. un charisme pur et dur dont elle ne se rend même pas compte. elle ensorcelle les gens sans le savoir mais est invisible la plupart du temps. amoureuse de musique classique, de littérature à l'eau de rose, de solitude surtout. maddie, elle se complait dans son monde imaginaire, dans son esprit qui navigue sur tous les fronts. on l'aime facilement l'enfant fragile parce que jamais elle ne dira un mot plus haut que l'autre. demandez, elle fait. serviable, trop gentille, trop naïve, trop facilement manipulable trop bonne trop conne. y a toujours le "trop" quand on vient à parler de maddison. elle est charmante, elle est marrante, elle a le coeur sur la main et elle est surtout loyale comme personne. même avec ceux de la pire espèce. et maddie, elle cache toute sa souffrance dans les pages de son journal convaincue que c'est suffisant pour extérioriser. jusqu'à l’explosion.

my mama always said « girl you're trouble »
so could you fall for a w o m e n like me ?

《 none are perfect 》 : ◆ renfermée ; maddie elle aime pas spécialement se mêler aux autres. c'est oppressant d'avoir trop de monde autour d'elle et elle préfère largement voyager dans ses pensées plutôt que discuter avec les autres. ◆ maladroite ; c'est une vraie calamité. aligner un pieds devant l'autre est en soit une épreuve et maddie, elle trébuche sur tout, tout le temps. glisser dans les escaliers, se prendre les pieds dans le tapis, prendre une baie vitrée de plein fouet.. bref, la où maddie passe, le fou rire est en place. ◆ bosseuse ; elle ne laisse rien au hasard. quand elle veut faire quelque chose, elle le fait. par n'importe quel moyen. elle s'en donne les moyens et travail d'arrache pieds pour y parvenir. ◆ tête en l'air ; le souci avec maddie, c'est qu'elle décroche très vite. oublie les rendez-vous, les obligations et finit toujours par courir partout pour réparer ses erreurs. ◆ sensible ; un rien la met dans un état pas possible. elle pleure devant les films, les pubs, les informations. un mot de trop et elle s'effondre. parce que maddie, elle est peut être un peu trop empathique. ◆ loyale ; elle n'a peut être pas beaucoup d'amis mais quand elle noue des liens, rien ne pourrait venir entacher ça. maddie, elle aime pour la vie, sans limite, sans condition. ◆ trop naïve ; on pourrait lui faire la pire crasse du monde qu'avec trois mots d'excuse, ce serait oublié. elle gobe tout, croit en l'être humain surtout quitte à être prise pour la reine des idiotes. trop bonne, trop conne. ◆ réservée ; maddie, c'est pas le genre de fille qui aime s'exposer. contrairement à son double, romee, qui est depuis la nuit des temps la populaire en puissance, madd, elle sort pas, boit pas, fume pas et la plupart du temps, ne communique pas. rien de mieux qu'un bon film le samedi soir à la télévision plutôt qu'une soirée suivit d'un black out complet. ◆ drôle ; selon les points de vues. elle rit beaucoup, déborde d'une joie de vivre et cherche toujours à faire rire ses proches. parce que selon elle, des sourires/rires valent mieux qu'un dialogue. ◆ enfantine ; maddie se considère trop jeune pour tout. elle a beau avoir vingt deux ans (et être à l'aube de ses vingt-trois) elle est trop jeune pour se poser avec quelqu'un, avoir des enfants, devenir responsable et.. sûrement qu'elle est effrayée à la simple idée d'être catégorisée adulte.

( blood makes you related )


ARMAND et MATILDE aldridge - deux adultes ayant réussis dans la vie. papa aldridge est investisseur dans la finance. maman dilapide l'argent de papa dans les vieux châteaux qu'elle rénove. deux parents aimant leurs filles mais pas forcément démonstratif. deux parents à l'ambition trop présente écrasant les rêves de deux gamines cherchant la liberté. ROMEE - c’est le double physique, l'opposé psychique. le noir et le blanc. soeur, jumelle et pourtant avec rien d'autre en commun que l'amour s'en faille qu'elles se portent.


i really never want to stop
making m e m o r i e s with you



( i was sad and then, i met you )


《 love actually 》 MISHA - c'est quelques sms échangés, de la simplicité surtout et peut être bien un petit feeling qui pourrait donner plus. mais maddie, elle sait pas que misha c'est une fille et qu'elle pourrait retourner tout son monde

《 crush or past ? 》 ZOEY - elle a débarqué un jour, comme ça, dans une salle ou maddie répétait. et elle est belle zoey, elle a un sourire à tomber. elle voit maddie surtout et ça, elle n'est pas habituée. ZED - il crush sur romee en premier lieu. mais à force de confondre les deux, c'est maintenant maddie qui crush sur lui. EDGAR - gros crush. gros coup de coeur. maddie, elle le regarde sans arrêt à la dérobée. mais comment pourrait-il s'intéresser à quelqu'un comme elle ?

never love anybody who treats you
like you are just someone o r d i n a r y



( find yourself and be that )


LILY - la meilleure amie depuis maintenant deux ans. similaires, âmes-soeurs, cette fusion entre les deux, cette capacité à communiquer sans mots. WADE - c’est une rencontre qui a eu lieu il y a quatre ans. un coup de foudre amical qui perdure avec le temps. SULLIVAN - le seul avec qui maddie peut être elle même, qui l'a voit tel qu'elle est. celui à qui elle confie tout. chaque doute, chaque peur, chaque rire, chaque blague. son être humain préféré. MAXINE - elle sent bon la mandarine et c'est une super coupine. et plus sérieusement, max, elle est tombée amoureuse de maddie et son violon. puis de maddie tout court pour en venir à toujours la pousser vers le haut. SOO-JIN - c'est en quelque sorte son héroïne. celle qui est sortie de nul part pour la sortir d'une soirée où elle avait été traînée de force. son petit rayon de soleil. VALENTIN - son amour. le même boulet qu'elle. ils partagent tout, y compris le premier baiser de maddie. juste pour apprendre, juste comme ça. c'est de l'amour avant et des yop à la fraise with la moustache.

some girls look good in diamonds
some girls make d i a m o n d s look good


( hope you step on a lego )


QUITO c'est (était) un ami. mais maddie elle s'est éprise de lui sans jamais réussir à lui avouer quoi que ce soit. puis il a trouvé une copine et maddie, elle est passée à la trappe.


"where are you movin ?" - i said
onto b e t t e r things


《 last six months 》

(septembre 2018)
QUITO LANNISTER (premier sept.)silence is the worst pain LILY ABERLINE (deux sept.)to the moon and back FLOYD POWELL (quatre sept.)classical MAXENCE ATWOOD (quinze sept.)she wasn't scared to walk away WILHELM VON ROSENWALD (quinze sept.)a happy soul is the best shield of a cruel world ROMEE ALDRIDGE (dix-sept sept.)valley of the dolls ZED BURGESS (dix-huit sept.)misapprehension EDGAR H. JEONG (vingt-six sept.)lit's not like me to be so mean


(octobre 2018)
MAEL I. ROWAN (trois oct.)i can blow your mind NOHAN Y. KANG (quatre oct.)screaming your name VALENTIN CHAMBERLAIN (cinq oct.)i know that we're fucked QUITO LANNISTER (six oct.) give me a chance ZED BURGESS (sept oct.)happy to finally meet you


(#) Mer 6 Juin - 20:47
déglutir était en train de devenir une vraie torture. j’avais la gorge tellement sèche que j’avais l’impression de pouvoir m’étouffer d’une seconde à l’autre et surtout, j’étais terrorisé. les mains liées derrière mon dos, je soufflais lentement retenant mes larmes un maximum. j’voulais pas que tu t’inquiète. parce que depuis qu’on était là, tu passais ton temps à checker comment est-ce que j’allais. et j’sentais que dans la finalité, tu ne portais pas que ton sort sur tes épaules mais aussi le mien. le problème, c’est que là, dans ce genre de situation, j’étais comme une gamine. une gamine apeurée par le noir. une gamine qui ne faisait que pleurer, renifler et se plaindre de tout. de la douleur, de la soif, de tout. et j’avais les paupières lourdes, tellement lourde. je luttais aussi fort que je pouvais pour ne pas succomber à la fatigue mais j’crois que j’avais échouée. parce que c’était ta voix qui venait me sortir des quelques secondes de répit que j’avais pu m’accorder. je clignais des yeux à plusieurs reprises, la porte s’ouvrait et je retenais mon souffle comme si ça allait changer quelque chose. c’était un sceau qu’on déposait devant nous, le gars laissant apparaître un rictus mauvais sur son visage avant de faire demi-tour, claquant la porte derrière lui. un sceau. qu’est-ce qu’il voulait. qu’on fasse d’un sceau en fait ? je tirais un peu sur la corde retenant mes poignets, retenant une grimace devant les brûlures quelle m’avait déjà causé. « tu crois qu’on va mourir cléo ? » que je soufflais doucement sentant la fatigue l’emporter une nouvelle fois. et j’crois qu’en fait, ce serait le mieux. j’voulais que ça s’arrête, une bonne fois pour toute.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t75528-cleolya-anais-strauss-miranda-kerr http://www.i-love-harvard.com/t80440-cleolya-anais-lhistoire-est-ecrite-par-les-vainqueurs http://www.i-love-harvard.com/t94044-cleolya-a-strauss-456-100-5209#3453133 http://www.i-love-harvard.com/t77043-http-instagram-com-cleopatre http://www.i-love-harvard.com/t75547-snap-cleolya#2644928 http://www.i-love-harvard.com/t89292-cleolya-anais-strauss
avatar
En ligne
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Cléolya A. Strauss
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Anglaise J'ai : 25 ans et je vis à : Temple St à Beacon Hill, boston, dans un magnifique open space . J'ai posé mes affaires ici le : 21/05/2017 et depuis, j'ai posté : 21217 messages et gagné : 1875 points. Actuellement, je suis : obnubilée par mes études et ma place dans l'entreprise et côté coeur, je suis : célibataire Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'écoute justement pas les rumeurs . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Miranda Kerr ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : BLACK CHERRY (Justine) , et un grand merci à : black cherry (a) blue comet (profil) ANESIDORA (s) ✽ DC/TC : : Ava Strudwick (Lh) - Saphir Avgeropoulos (Cc)
⋆ — Be yourself because an
original is worth more than a copy

CLÉOLYA ANAÏS STRAUSS
(Cléolya Strauss) —  Cléolya, c'est avant tout le combo parfait d'une jeune française et d'un richissime Anglais. Elle n'aura jamais l'occasion de rencontrer sa mère (†) Anaïs. C'est le prénom qu'Harvey son père lui donnera le jour de sa naissance le huit mars mille neuf cent quatre-vingt-treize. Elle ne connaîtra pas une enfance bercée par les fléaux de l'école. Non, elle, elle voyagera de pays en pays, suivant son père à travers le monde, ayant comme nounou, une prof particulière. Déjà destiné à être à la tête de l'empire que son père a construit, elle rêvera pourtant de devenir tireuse d'élite. À 10 ans déjà, assises dans le coin de la pièce, elle tend l'oreille, elle analyse, les moindres faits et gestes de son père, parce que douce Anaïs, elle rêve d'être comme lui maintenant et travail tout les jours d'arrache-pied pour un jour lui arriver à la cheville. C'est à l'adolescence, qu'elle découvre que son père, qu'elle idolâtre, n'est autre que son oncle, leur relation ne changera pas malgré tout et c'est à ce moment précis qu'elle décide de changer de prénom. Hors de question pour elle de porter le nom de sa salope de mère. Belle Anaïs, devient donc Cléolya.
(Blood) — Aussi volcanique qu'un volcan en éruption, ma relation avec Aymalyne n'est sans doute pas de tout repos. Des années pourtant, celle que je pensais être ma cousine, était en réalité ma demi-sœur. Présente l'une pour l'autre, on se renvoie pourtant la balle à coup de mot. Les disputes font sûrement partie de notre quotidien, mais pourtant, on n'oublie pas d'où l'on vient.


« Cléolya : Plus solide que le diamant n'est-ce pas ? Promets-le-moi, encore une fois..
Hadès : Plus fort que le diamant. Même l'enfer n'est pas prêt. »


⋆ — Follow your heart, but
take your brain with you

(Present) — Le cœur lourd, encore tourmentée par ces deux mâles qui ont fait chaviré mon cœur, pour finalement l'abandonner. Ils ont gratté la carapace, ils ont fait leur place, pour finalement repartir aussi vite qu'ils étaient venus. Ce n'est plus qu'un trou béant, incapable d'y accueillir la moindre âme.
(Past) — Après de nombreuses années d'amitié avec Brent j'ai commencé à développer des sentiments pour lui et nous avons eu 3 mois de relation. À cause de mon caractère, l'histoire s'est terminée. — C'est l'amour qu'on ne rencontre qu'une fois, l'impossible, l'unique. Hadès, c'est ma faiblesse, mon ombre, mon sourire, mais aussi mes pleurs. C'est mon tout en réalité, mais je fuis. Je fuis, par amour, par amitié, pour cette relation nocive qu'est la nôtre. Je le laisse me consumer de l'intérieur par le vide qu'il a laissé, même si j'arrive pas à tourner la page, parce que chaque histoire mérite un point final. — Elliot
(Sex list) — Wolfgang


« Elliot : C’est parce que t’es une tornade Cléo... Tu débarques par hasard, t’arrives à te faire une place, à t’immiscer dans nos vies sans même qu’on s’en rende compte. Et la tornade, elle est si forte qu’on est tout excité, un trop-plein d’adrénaline auquel on prend goût parce que ça nous dérange pas de se risquer un peu pour voir la tornade de près, la voir de l’intérieur, parce qu’on aime un peu trop le danger. »


⋆ — All you need is someone
who joins in on your weirdness

(Best)CamilaLennyNoah
(Friends)Dimitri — HacateLiam — Sullivan — Maxine — Deirdre — MeghanPluton Yaël


Ma poupée :heaart:

(Coca) Cola :heaart:

Lenolya :heaart:

Cléadès :heaart:



(#) Mer 6 Juin - 21:39

» ☆ In hell you're my only hope ≈
    ───────

Je ne pensais à rien d'autre qu'à toi. Peut-être que parfois, je m'égarais en pensant à la raideur de ma nuque, de mes épaules et mes poignets, mais très vite, je reportais mon attention sur toi. C'était sûrement un moyen pour moi de ne pas perdre la tête, de garder une ligne de conduite qui me permettait de tenir psychologiquement. T'étais l'unique raison pour laquelle je me battais, parce que si ça ne tenait qu'à moi, j'aurais jeté l'éponge. J'aurais craqué probablement, j'aurais crié, pleurée, mais pour toi, pour nous je tenais bon. Quand des pas se faisaient entendre à l'étage, j'avalais difficilement le peu de salive, dégageant ma gorge, dans une petite toux pour t'appeler. Hors de question pour moi de te laisser te faire violenter devant mes yeux, parce que t'avais eu le malheur de t'endormir. Tu clignais les yeux à plusieurs reprises les yeux, difficilement, avant de voir un grand brun apparaître pour déposer un sceau devant nous, le visage amusé, rictus aux coins des lèvres. Sa posture hautaine et sa façon qu'il avait de nous regarder, me dégoûter, que j'en plissais les yeux. Il claquait la porte, me sortant de ma haine, alors que j'essayais de me lever, tant bien que mal pour venir à côté de toi après tes paroles.

« Shttt » que je soufflais doucement. « Non.. Il y a bien un de nos proches qui va se rendre compte de notre disparition et il préviendra les autorités. »

Enfin, je l'espérais du moins, parce que jusqu'à preuve du contraire personne n'était au courant d'où j'étais à part Hadès, et au vu de nos échanges, ce n'était pas lui qu'allait lever le petit doigt pour moi.

« Viens contre moi, ça va te réchauffer et tu pourras dormir un peu si tu veux. »

Moi, j'devais rester au aguet, pour te réveiller au cas où, pour te protéger d'eux, de tes craintes et tout ce qui pouvait te faire peur. Et je rêvais de te dire qu'on allait s'en sortir, mais une partie de moi, savait que si personne ne nous retrouvait, ils ne prendraient pas le risque de nous libérer.




sometimes we take it too far and go in at the deep end. no matter what the deal babe you know that i'll be there. if we lose our way, let the world start to creep in can't let nobody's words be the why we ain't speakin'. 'cause nothing else matters like us and nothing else matters like love

Coucou toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94855p20-maddie-aldridge-zoey-deutch http://www.i-love-harvard.com/t94893-maddie-and-i-love-who-i-want-to-love-cause-this-love-is-gender-free#3476155 http://www.i-love-harvard.com/t94894-maddie-aldridge-456-842-7528#3476161
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Maddie Aldridge
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 11/03/2014 et depuis, j'ai posté : 24134 messages et gagné : 828 points. Actuellement, je suis : étudiante en graphisme et côté coeur, je suis : trop coincée pour être vrai ? Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'ai la beauté d'une déesse et la discrétion d'un chien qui apperçoit un écureuil . Oh et puis, on dit que je ressemble à : zoey deutch ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : neon cathedral ✽ DC/TC : : meghan harrison (madelaine petsch), vega avgeropoulos (lucy hale), camila westerberg (adelaide kane)

( insecure but i'm workin with it )


《 cute and cuddly 》 : maddie c'est une rose sans les épines. une douceur dans son ensemble. un charisme pur et dur dont elle ne se rend même pas compte. elle ensorcelle les gens sans le savoir mais est invisible la plupart du temps. amoureuse de musique classique, de littérature à l'eau de rose, de solitude surtout. maddie, elle se complait dans son monde imaginaire, dans son esprit qui navigue sur tous les fronts. on l'aime facilement l'enfant fragile parce que jamais elle ne dira un mot plus haut que l'autre. demandez, elle fait. serviable, trop gentille, trop naïve, trop facilement manipulable trop bonne trop conne. y a toujours le "trop" quand on vient à parler de maddison. elle est charmante, elle est marrante, elle a le coeur sur la main et elle est surtout loyale comme personne. même avec ceux de la pire espèce. et maddie, elle cache toute sa souffrance dans les pages de son journal convaincue que c'est suffisant pour extérioriser. jusqu'à l’explosion.

my mama always said « girl you're trouble »
so could you fall for a w o m e n like me ?

《 none are perfect 》 : ◆ renfermée ; maddie elle aime pas spécialement se mêler aux autres. c'est oppressant d'avoir trop de monde autour d'elle et elle préfère largement voyager dans ses pensées plutôt que discuter avec les autres. ◆ maladroite ; c'est une vraie calamité. aligner un pieds devant l'autre est en soit une épreuve et maddie, elle trébuche sur tout, tout le temps. glisser dans les escaliers, se prendre les pieds dans le tapis, prendre une baie vitrée de plein fouet.. bref, la où maddie passe, le fou rire est en place. ◆ bosseuse ; elle ne laisse rien au hasard. quand elle veut faire quelque chose, elle le fait. par n'importe quel moyen. elle s'en donne les moyens et travail d'arrache pieds pour y parvenir. ◆ tête en l'air ; le souci avec maddie, c'est qu'elle décroche très vite. oublie les rendez-vous, les obligations et finit toujours par courir partout pour réparer ses erreurs. ◆ sensible ; un rien la met dans un état pas possible. elle pleure devant les films, les pubs, les informations. un mot de trop et elle s'effondre. parce que maddie, elle est peut être un peu trop empathique. ◆ loyale ; elle n'a peut être pas beaucoup d'amis mais quand elle noue des liens, rien ne pourrait venir entacher ça. maddie, elle aime pour la vie, sans limite, sans condition. ◆ trop naïve ; on pourrait lui faire la pire crasse du monde qu'avec trois mots d'excuse, ce serait oublié. elle gobe tout, croit en l'être humain surtout quitte à être prise pour la reine des idiotes. trop bonne, trop conne. ◆ réservée ; maddie, c'est pas le genre de fille qui aime s'exposer. contrairement à son double, romee, qui est depuis la nuit des temps la populaire en puissance, madd, elle sort pas, boit pas, fume pas et la plupart du temps, ne communique pas. rien de mieux qu'un bon film le samedi soir à la télévision plutôt qu'une soirée suivit d'un black out complet. ◆ drôle ; selon les points de vues. elle rit beaucoup, déborde d'une joie de vivre et cherche toujours à faire rire ses proches. parce que selon elle, des sourires/rires valent mieux qu'un dialogue. ◆ enfantine ; maddie se considère trop jeune pour tout. elle a beau avoir vingt deux ans (et être à l'aube de ses vingt-trois) elle est trop jeune pour se poser avec quelqu'un, avoir des enfants, devenir responsable et.. sûrement qu'elle est effrayée à la simple idée d'être catégorisée adulte.

( blood makes you related )


ARMAND et MATILDE aldridge - deux adultes ayant réussis dans la vie. papa aldridge est investisseur dans la finance. maman dilapide l'argent de papa dans les vieux châteaux qu'elle rénove. deux parents aimant leurs filles mais pas forcément démonstratif. deux parents à l'ambition trop présente écrasant les rêves de deux gamines cherchant la liberté. ROMEE - c’est le double physique, l'opposé psychique. le noir et le blanc. soeur, jumelle et pourtant avec rien d'autre en commun que l'amour s'en faille qu'elles se portent.


i really never want to stop
making m e m o r i e s with you



( i was sad and then, i met you )


《 love actually 》 MISHA - c'est quelques sms échangés, de la simplicité surtout et peut être bien un petit feeling qui pourrait donner plus. mais maddie, elle sait pas que misha c'est une fille et qu'elle pourrait retourner tout son monde

《 crush or past ? 》 ZOEY - elle a débarqué un jour, comme ça, dans une salle ou maddie répétait. et elle est belle zoey, elle a un sourire à tomber. elle voit maddie surtout et ça, elle n'est pas habituée. ZED - il crush sur romee en premier lieu. mais à force de confondre les deux, c'est maintenant maddie qui crush sur lui. EDGAR - gros crush. gros coup de coeur. maddie, elle le regarde sans arrêt à la dérobée. mais comment pourrait-il s'intéresser à quelqu'un comme elle ?

never love anybody who treats you
like you are just someone o r d i n a r y



( find yourself and be that )


LILY - la meilleure amie depuis maintenant deux ans. similaires, âmes-soeurs, cette fusion entre les deux, cette capacité à communiquer sans mots. WADE - c’est une rencontre qui a eu lieu il y a quatre ans. un coup de foudre amical qui perdure avec le temps. SULLIVAN - le seul avec qui maddie peut être elle même, qui l'a voit tel qu'elle est. celui à qui elle confie tout. chaque doute, chaque peur, chaque rire, chaque blague. son être humain préféré. MAXINE - elle sent bon la mandarine et c'est une super coupine. et plus sérieusement, max, elle est tombée amoureuse de maddie et son violon. puis de maddie tout court pour en venir à toujours la pousser vers le haut. SOO-JIN - c'est en quelque sorte son héroïne. celle qui est sortie de nul part pour la sortir d'une soirée où elle avait été traînée de force. son petit rayon de soleil. VALENTIN - son amour. le même boulet qu'elle. ils partagent tout, y compris le premier baiser de maddie. juste pour apprendre, juste comme ça. c'est de l'amour avant et des yop à la fraise with la moustache.

some girls look good in diamonds
some girls make d i a m o n d s look good


( hope you step on a lego )


QUITO c'est (était) un ami. mais maddie elle s'est éprise de lui sans jamais réussir à lui avouer quoi que ce soit. puis il a trouvé une copine et maddie, elle est passée à la trappe.


"where are you movin ?" - i said
onto b e t t e r things


《 last six months 》

(septembre 2018)
QUITO LANNISTER (premier sept.)silence is the worst pain LILY ABERLINE (deux sept.)to the moon and back FLOYD POWELL (quatre sept.)classical MAXENCE ATWOOD (quinze sept.)she wasn't scared to walk away WILHELM VON ROSENWALD (quinze sept.)a happy soul is the best shield of a cruel world ROMEE ALDRIDGE (dix-sept sept.)valley of the dolls ZED BURGESS (dix-huit sept.)misapprehension EDGAR H. JEONG (vingt-six sept.)lit's not like me to be so mean


(octobre 2018)
MAEL I. ROWAN (trois oct.)i can blow your mind NOHAN Y. KANG (quatre oct.)screaming your name VALENTIN CHAMBERLAIN (cinq oct.)i know that we're fucked QUITO LANNISTER (six oct.) give me a chance ZED BURGESS (sept oct.)happy to finally meet you


(#) Mer 6 Juin - 22:11
est-ce que c’était moche de penser ça ? j’en savais rien, probablement. mais ouais, je le voulais. je voulais que ça s’arrête. alors je m’en fichais clairement de sortir d’ici ou pas parce que la seule chose dont j’avais envie c’était de fermer les yeux et de ne plus jamais les ouvrir. juste m’éteindre en fait. comme si j’étais un objet et qu’on pouvait appuyer sur le bouton off définitivement. alors ouais, je crois que je mesurais peut être pas l’ampleur de tout ça mais j’avais juste besoin que ça se stop et tant pis si ça ne plaisait pas aux autres. j’voulais plus plaire à personne. j’avais réussi à me persuader que je n’avais plus grand intérêt et qu’il vaudrait bien que je disparaisse définitivement. « j’espère qu’ils arriveront à te sauver. » mais qui allait venir me chercher moi ? probablement personne. parce que j’avais personne. cole était partie, dimitri était partie. abelard avait laissé tomber depuis longtemps et pluton.. pluton, je représentais plus rien pour lui. alors non, personne n’allait venir me chercher et dans le fond, tant mieux. peut être que comme ça j’aurais la paix. qu’on me laisserait abandonner sans chercher à me retenir. « je veux pas dormir. » dormir ça voulait dire se réveiller, y avait pas d’intérêt. « je veux mourir. » tu sais que trois jours sans eau, c’était fatal ? alors j’me confortais en me disant qu’il ne me restait plus beaucoup de temps dans le fond. c’était bien comme ça. « je ne trouve plus d’intérêt. abelard s’en fiche, pluton ne veut plus de moi. il me reste rien. j’voudrais juste.. disparaître définitivement. » et qu’on m’oublie surtout. que plus personne ne se souvienne jamais de moi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t75528-cleolya-anais-strauss-miranda-kerr http://www.i-love-harvard.com/t80440-cleolya-anais-lhistoire-est-ecrite-par-les-vainqueurs http://www.i-love-harvard.com/t94044-cleolya-a-strauss-456-100-5209#3453133 http://www.i-love-harvard.com/t77043-http-instagram-com-cleopatre http://www.i-love-harvard.com/t75547-snap-cleolya#2644928 http://www.i-love-harvard.com/t89292-cleolya-anais-strauss
avatar
En ligne
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Cléolya A. Strauss
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Anglaise J'ai : 25 ans et je vis à : Temple St à Beacon Hill, boston, dans un magnifique open space . J'ai posé mes affaires ici le : 21/05/2017 et depuis, j'ai posté : 21217 messages et gagné : 1875 points. Actuellement, je suis : obnubilée par mes études et ma place dans l'entreprise et côté coeur, je suis : célibataire Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'écoute justement pas les rumeurs . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Miranda Kerr ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : BLACK CHERRY (Justine) , et un grand merci à : black cherry (a) blue comet (profil) ANESIDORA (s) ✽ DC/TC : : Ava Strudwick (Lh) - Saphir Avgeropoulos (Cc)
⋆ — Be yourself because an
original is worth more than a copy

CLÉOLYA ANAÏS STRAUSS
(Cléolya Strauss) —  Cléolya, c'est avant tout le combo parfait d'une jeune française et d'un richissime Anglais. Elle n'aura jamais l'occasion de rencontrer sa mère (†) Anaïs. C'est le prénom qu'Harvey son père lui donnera le jour de sa naissance le huit mars mille neuf cent quatre-vingt-treize. Elle ne connaîtra pas une enfance bercée par les fléaux de l'école. Non, elle, elle voyagera de pays en pays, suivant son père à travers le monde, ayant comme nounou, une prof particulière. Déjà destiné à être à la tête de l'empire que son père a construit, elle rêvera pourtant de devenir tireuse d'élite. À 10 ans déjà, assises dans le coin de la pièce, elle tend l'oreille, elle analyse, les moindres faits et gestes de son père, parce que douce Anaïs, elle rêve d'être comme lui maintenant et travail tout les jours d'arrache-pied pour un jour lui arriver à la cheville. C'est à l'adolescence, qu'elle découvre que son père, qu'elle idolâtre, n'est autre que son oncle, leur relation ne changera pas malgré tout et c'est à ce moment précis qu'elle décide de changer de prénom. Hors de question pour elle de porter le nom de sa salope de mère. Belle Anaïs, devient donc Cléolya.
(Blood) — Aussi volcanique qu'un volcan en éruption, ma relation avec Aymalyne n'est sans doute pas de tout repos. Des années pourtant, celle que je pensais être ma cousine, était en réalité ma demi-sœur. Présente l'une pour l'autre, on se renvoie pourtant la balle à coup de mot. Les disputes font sûrement partie de notre quotidien, mais pourtant, on n'oublie pas d'où l'on vient.


« Cléolya : Plus solide que le diamant n'est-ce pas ? Promets-le-moi, encore une fois..
Hadès : Plus fort que le diamant. Même l'enfer n'est pas prêt. »


⋆ — Follow your heart, but
take your brain with you

(Present) — Le cœur lourd, encore tourmentée par ces deux mâles qui ont fait chaviré mon cœur, pour finalement l'abandonner. Ils ont gratté la carapace, ils ont fait leur place, pour finalement repartir aussi vite qu'ils étaient venus. Ce n'est plus qu'un trou béant, incapable d'y accueillir la moindre âme.
(Past) — Après de nombreuses années d'amitié avec Brent j'ai commencé à développer des sentiments pour lui et nous avons eu 3 mois de relation. À cause de mon caractère, l'histoire s'est terminée. — C'est l'amour qu'on ne rencontre qu'une fois, l'impossible, l'unique. Hadès, c'est ma faiblesse, mon ombre, mon sourire, mais aussi mes pleurs. C'est mon tout en réalité, mais je fuis. Je fuis, par amour, par amitié, pour cette relation nocive qu'est la nôtre. Je le laisse me consumer de l'intérieur par le vide qu'il a laissé, même si j'arrive pas à tourner la page, parce que chaque histoire mérite un point final. — Elliot
(Sex list) — Wolfgang


« Elliot : C’est parce que t’es une tornade Cléo... Tu débarques par hasard, t’arrives à te faire une place, à t’immiscer dans nos vies sans même qu’on s’en rende compte. Et la tornade, elle est si forte qu’on est tout excité, un trop-plein d’adrénaline auquel on prend goût parce que ça nous dérange pas de se risquer un peu pour voir la tornade de près, la voir de l’intérieur, parce qu’on aime un peu trop le danger. »


⋆ — All you need is someone
who joins in on your weirdness

(Best)CamilaLennyNoah
(Friends)Dimitri — HacateLiam — Sullivan — Maxine — Deirdre — MeghanPluton Yaël


Ma poupée :heaart:

(Coca) Cola :heaart:

Lenolya :heaart:

Cléadès :heaart:



(#) Mer 6 Juin - 22:29

» ☆ In hell you're my only hope ≈
    ───────

Je tentais coûte que coûte de garder la face, de réussir à trouver les bons mots pour te rassurer et te faire tenir parce que c'était mon rôle de meilleure amie. Sauf que visiblement, au vu de tes premiers mots, je sentais la crise d'angoisse arriver. Alors je prenais une grande respiration, voulant déjà retenir mes larmes, pour te sembler forte, pour te prouver que tant que je serais là, tout irait, mais tu reprenais. Ok, tu ne voulais pas dormir et je pouvais le comprendre, parce que moi, je luttais pour te surveiller, mais quand la suite sortait de ta bouche, j'commençais à voir rouge. Les mots rassurants ne t'aideraient pas, je le savais maintenant. Peut-être que je devenais folle et que ce que j'entendais n'était pas réel, alors le plus normalement possible, je reprenais.

« Tu veux quoi ? » Chuchotais-je interrogative.

Mais quand tu évoquais Abélard, puis Pluton et que tu disais mot pour mot vouloir disparaître définitivement, je me levais les larmes aux yeux. Je marchais en rond, épuisant sûrement les dernières forces qu'il me restait et je commençais à pleurer.

« Tu veux mourir, Camila. Tu t'entends ? » Que je disais sans aucune retenue. « T'as pensé à moi ? T'as pensé à Seong ? » Non puisque visiblement tes seules raisons de vivre, c'était Abélard et Pluton. « Très bien, tu veux mourir, moi aussi alors. »

Je faisais glisser le sceau en bas des escaliers, prenant tout ce que je trouvais par terre, qui pouvais potentiellement me blesser pour le mettre aux pieds des escaliers.

« Tu crois que si je saute du haut des escaliers, je vais réussir à me suicider ? » Que je demandais le plus sérieusement du monde en te regardant droit dans les yeux.

Ca te faisait quoi, Camila ? Ca te faisait quoi de voir que tu pouvais perdre ta meilleure amie à tout instant ? Parce que si c'était réellement ce que tu voulais, j'allais le faire. Aucune vie ne méritait d'être vécu pour moi si tu n'étais pas là.




sometimes we take it too far and go in at the deep end. no matter what the deal babe you know that i'll be there. if we lose our way, let the world start to creep in can't let nobody's words be the why we ain't speakin'. 'cause nothing else matters like us and nothing else matters like love

Coucou toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94855p20-maddie-aldridge-zoey-deutch http://www.i-love-harvard.com/t94893-maddie-and-i-love-who-i-want-to-love-cause-this-love-is-gender-free#3476155 http://www.i-love-harvard.com/t94894-maddie-aldridge-456-842-7528#3476161
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Maddie Aldridge
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 11/03/2014 et depuis, j'ai posté : 24134 messages et gagné : 828 points. Actuellement, je suis : étudiante en graphisme et côté coeur, je suis : trop coincée pour être vrai ? Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'ai la beauté d'une déesse et la discrétion d'un chien qui apperçoit un écureuil . Oh et puis, on dit que je ressemble à : zoey deutch ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : neon cathedral ✽ DC/TC : : meghan harrison (madelaine petsch), vega avgeropoulos (lucy hale), camila westerberg (adelaide kane)

( insecure but i'm workin with it )


《 cute and cuddly 》 : maddie c'est une rose sans les épines. une douceur dans son ensemble. un charisme pur et dur dont elle ne se rend même pas compte. elle ensorcelle les gens sans le savoir mais est invisible la plupart du temps. amoureuse de musique classique, de littérature à l'eau de rose, de solitude surtout. maddie, elle se complait dans son monde imaginaire, dans son esprit qui navigue sur tous les fronts. on l'aime facilement l'enfant fragile parce que jamais elle ne dira un mot plus haut que l'autre. demandez, elle fait. serviable, trop gentille, trop naïve, trop facilement manipulable trop bonne trop conne. y a toujours le "trop" quand on vient à parler de maddison. elle est charmante, elle est marrante, elle a le coeur sur la main et elle est surtout loyale comme personne. même avec ceux de la pire espèce. et maddie, elle cache toute sa souffrance dans les pages de son journal convaincue que c'est suffisant pour extérioriser. jusqu'à l’explosion.

my mama always said « girl you're trouble »
so could you fall for a w o m e n like me ?

《 none are perfect 》 : ◆ renfermée ; maddie elle aime pas spécialement se mêler aux autres. c'est oppressant d'avoir trop de monde autour d'elle et elle préfère largement voyager dans ses pensées plutôt que discuter avec les autres. ◆ maladroite ; c'est une vraie calamité. aligner un pieds devant l'autre est en soit une épreuve et maddie, elle trébuche sur tout, tout le temps. glisser dans les escaliers, se prendre les pieds dans le tapis, prendre une baie vitrée de plein fouet.. bref, la où maddie passe, le fou rire est en place. ◆ bosseuse ; elle ne laisse rien au hasard. quand elle veut faire quelque chose, elle le fait. par n'importe quel moyen. elle s'en donne les moyens et travail d'arrache pieds pour y parvenir. ◆ tête en l'air ; le souci avec maddie, c'est qu'elle décroche très vite. oublie les rendez-vous, les obligations et finit toujours par courir partout pour réparer ses erreurs. ◆ sensible ; un rien la met dans un état pas possible. elle pleure devant les films, les pubs, les informations. un mot de trop et elle s'effondre. parce que maddie, elle est peut être un peu trop empathique. ◆ loyale ; elle n'a peut être pas beaucoup d'amis mais quand elle noue des liens, rien ne pourrait venir entacher ça. maddie, elle aime pour la vie, sans limite, sans condition. ◆ trop naïve ; on pourrait lui faire la pire crasse du monde qu'avec trois mots d'excuse, ce serait oublié. elle gobe tout, croit en l'être humain surtout quitte à être prise pour la reine des idiotes. trop bonne, trop conne. ◆ réservée ; maddie, c'est pas le genre de fille qui aime s'exposer. contrairement à son double, romee, qui est depuis la nuit des temps la populaire en puissance, madd, elle sort pas, boit pas, fume pas et la plupart du temps, ne communique pas. rien de mieux qu'un bon film le samedi soir à la télévision plutôt qu'une soirée suivit d'un black out complet. ◆ drôle ; selon les points de vues. elle rit beaucoup, déborde d'une joie de vivre et cherche toujours à faire rire ses proches. parce que selon elle, des sourires/rires valent mieux qu'un dialogue. ◆ enfantine ; maddie se considère trop jeune pour tout. elle a beau avoir vingt deux ans (et être à l'aube de ses vingt-trois) elle est trop jeune pour se poser avec quelqu'un, avoir des enfants, devenir responsable et.. sûrement qu'elle est effrayée à la simple idée d'être catégorisée adulte.

( blood makes you related )


ARMAND et MATILDE aldridge - deux adultes ayant réussis dans la vie. papa aldridge est investisseur dans la finance. maman dilapide l'argent de papa dans les vieux châteaux qu'elle rénove. deux parents aimant leurs filles mais pas forcément démonstratif. deux parents à l'ambition trop présente écrasant les rêves de deux gamines cherchant la liberté. ROMEE - c’est le double physique, l'opposé psychique. le noir et le blanc. soeur, jumelle et pourtant avec rien d'autre en commun que l'amour s'en faille qu'elles se portent.


i really never want to stop
making m e m o r i e s with you



( i was sad and then, i met you )


《 love actually 》 MISHA - c'est quelques sms échangés, de la simplicité surtout et peut être bien un petit feeling qui pourrait donner plus. mais maddie, elle sait pas que misha c'est une fille et qu'elle pourrait retourner tout son monde

《 crush or past ? 》 ZOEY - elle a débarqué un jour, comme ça, dans une salle ou maddie répétait. et elle est belle zoey, elle a un sourire à tomber. elle voit maddie surtout et ça, elle n'est pas habituée. ZED - il crush sur romee en premier lieu. mais à force de confondre les deux, c'est maintenant maddie qui crush sur lui. EDGAR - gros crush. gros coup de coeur. maddie, elle le regarde sans arrêt à la dérobée. mais comment pourrait-il s'intéresser à quelqu'un comme elle ?

never love anybody who treats you
like you are just someone o r d i n a r y



( find yourself and be that )


LILY - la meilleure amie depuis maintenant deux ans. similaires, âmes-soeurs, cette fusion entre les deux, cette capacité à communiquer sans mots. WADE - c’est une rencontre qui a eu lieu il y a quatre ans. un coup de foudre amical qui perdure avec le temps. SULLIVAN - le seul avec qui maddie peut être elle même, qui l'a voit tel qu'elle est. celui à qui elle confie tout. chaque doute, chaque peur, chaque rire, chaque blague. son être humain préféré. MAXINE - elle sent bon la mandarine et c'est une super coupine. et plus sérieusement, max, elle est tombée amoureuse de maddie et son violon. puis de maddie tout court pour en venir à toujours la pousser vers le haut. SOO-JIN - c'est en quelque sorte son héroïne. celle qui est sortie de nul part pour la sortir d'une soirée où elle avait été traînée de force. son petit rayon de soleil. VALENTIN - son amour. le même boulet qu'elle. ils partagent tout, y compris le premier baiser de maddie. juste pour apprendre, juste comme ça. c'est de l'amour avant et des yop à la fraise with la moustache.

some girls look good in diamonds
some girls make d i a m o n d s look good


( hope you step on a lego )


QUITO c'est (était) un ami. mais maddie elle s'est éprise de lui sans jamais réussir à lui avouer quoi que ce soit. puis il a trouvé une copine et maddie, elle est passée à la trappe.


"where are you movin ?" - i said
onto b e t t e r things


《 last six months 》

(septembre 2018)
QUITO LANNISTER (premier sept.)silence is the worst pain LILY ABERLINE (deux sept.)to the moon and back FLOYD POWELL (quatre sept.)classical MAXENCE ATWOOD (quinze sept.)she wasn't scared to walk away WILHELM VON ROSENWALD (quinze sept.)a happy soul is the best shield of a cruel world ROMEE ALDRIDGE (dix-sept sept.)valley of the dolls ZED BURGESS (dix-huit sept.)misapprehension EDGAR H. JEONG (vingt-six sept.)lit's not like me to be so mean


(octobre 2018)
MAEL I. ROWAN (trois oct.)i can blow your mind NOHAN Y. KANG (quatre oct.)screaming your name VALENTIN CHAMBERLAIN (cinq oct.)i know that we're fucked QUITO LANNISTER (six oct.) give me a chance ZED BURGESS (sept oct.)happy to finally meet you


(#) Mer 6 Juin - 22:44
j’crois que je trouvais plus d’intérêt dans rien en fait. alors ouais, je détestais ici parce que je détestais être enfermée dans un endroit mais en soit, peut être que ce serait la réponse à tout ce que je subissais ces derniers temps. peut être que cette séquestration serait finalement ma délivrance ? je sais pas, je l’espérais peut être un peu. mais ouais, tu restais cléo et t’avais pas envie de m’entendre dire ça. sauf qu’on avait jamais jouée dans l’hypocrisie, pas vrai ? alors ouais, je te disais ce que j’avais sur le coeur même si ce n’était pas ce que tu avais envie de savoir. et tu le sais dans le fond que j’en peux plus. que j’ai atteints mes limites. tu le sais sinon tu passerais pas autant de tant à m’observer. tu crois que je sais pas ? que t’es toujours derrière moi ? que tu passes dans ma chambre toutes les vingt minutes la nuit parce que t’as peur que je sois encore en train de me faire mal. alors tu le sais que je vais pas bien parce que dans le cas contraire tu mettrais pas autant de force pour vérifier ce que je fais tout le temps. « vous seriez mieux si je n’étais pas là » et t’as peut être envie de jouer à l’aveugle mais c’est la vérité. vous seriez mieux si j’étais pas là pour gâcher la vie de tout le monde constamment. je ne sais même pas pourquoi tu as dis oui à ma demande, c’est ridicule. qui aurait envie de passer du temps enchaîné à moi ? et je lève les yeux au ciel quand je t’entends. ça aussi c’est ridicule cléo. « tu vas probablement te casser quelque chose. souffrir le martyr. mais pas mourir. » j’hausse les épaules comme si c’était rien. « laisse tomber, tu comprends pas de toute façon. » personne comprenait en fait, c’était dingue.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t75528-cleolya-anais-strauss-miranda-kerr http://www.i-love-harvard.com/t80440-cleolya-anais-lhistoire-est-ecrite-par-les-vainqueurs http://www.i-love-harvard.com/t94044-cleolya-a-strauss-456-100-5209#3453133 http://www.i-love-harvard.com/t77043-http-instagram-com-cleopatre http://www.i-love-harvard.com/t75547-snap-cleolya#2644928 http://www.i-love-harvard.com/t89292-cleolya-anais-strauss
avatar
En ligne
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Cléolya A. Strauss
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Anglaise J'ai : 25 ans et je vis à : Temple St à Beacon Hill, boston, dans un magnifique open space . J'ai posé mes affaires ici le : 21/05/2017 et depuis, j'ai posté : 21217 messages et gagné : 1875 points. Actuellement, je suis : obnubilée par mes études et ma place dans l'entreprise et côté coeur, je suis : célibataire Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'écoute justement pas les rumeurs . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Miranda Kerr ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : BLACK CHERRY (Justine) , et un grand merci à : black cherry (a) blue comet (profil) ANESIDORA (s) ✽ DC/TC : : Ava Strudwick (Lh) - Saphir Avgeropoulos (Cc)
⋆ — Be yourself because an
original is worth more than a copy

CLÉOLYA ANAÏS STRAUSS
(Cléolya Strauss) —  Cléolya, c'est avant tout le combo parfait d'une jeune française et d'un richissime Anglais. Elle n'aura jamais l'occasion de rencontrer sa mère (†) Anaïs. C'est le prénom qu'Harvey son père lui donnera le jour de sa naissance le huit mars mille neuf cent quatre-vingt-treize. Elle ne connaîtra pas une enfance bercée par les fléaux de l'école. Non, elle, elle voyagera de pays en pays, suivant son père à travers le monde, ayant comme nounou, une prof particulière. Déjà destiné à être à la tête de l'empire que son père a construit, elle rêvera pourtant de devenir tireuse d'élite. À 10 ans déjà, assises dans le coin de la pièce, elle tend l'oreille, elle analyse, les moindres faits et gestes de son père, parce que douce Anaïs, elle rêve d'être comme lui maintenant et travail tout les jours d'arrache-pied pour un jour lui arriver à la cheville. C'est à l'adolescence, qu'elle découvre que son père, qu'elle idolâtre, n'est autre que son oncle, leur relation ne changera pas malgré tout et c'est à ce moment précis qu'elle décide de changer de prénom. Hors de question pour elle de porter le nom de sa salope de mère. Belle Anaïs, devient donc Cléolya.
(Blood) — Aussi volcanique qu'un volcan en éruption, ma relation avec Aymalyne n'est sans doute pas de tout repos. Des années pourtant, celle que je pensais être ma cousine, était en réalité ma demi-sœur. Présente l'une pour l'autre, on se renvoie pourtant la balle à coup de mot. Les disputes font sûrement partie de notre quotidien, mais pourtant, on n'oublie pas d'où l'on vient.


« Cléolya : Plus solide que le diamant n'est-ce pas ? Promets-le-moi, encore une fois..
Hadès : Plus fort que le diamant. Même l'enfer n'est pas prêt. »


⋆ — Follow your heart, but
take your brain with you

(Present) — Le cœur lourd, encore tourmentée par ces deux mâles qui ont fait chaviré mon cœur, pour finalement l'abandonner. Ils ont gratté la carapace, ils ont fait leur place, pour finalement repartir aussi vite qu'ils étaient venus. Ce n'est plus qu'un trou béant, incapable d'y accueillir la moindre âme.
(Past) — Après de nombreuses années d'amitié avec Brent j'ai commencé à développer des sentiments pour lui et nous avons eu 3 mois de relation. À cause de mon caractère, l'histoire s'est terminée. — C'est l'amour qu'on ne rencontre qu'une fois, l'impossible, l'unique. Hadès, c'est ma faiblesse, mon ombre, mon sourire, mais aussi mes pleurs. C'est mon tout en réalité, mais je fuis. Je fuis, par amour, par amitié, pour cette relation nocive qu'est la nôtre. Je le laisse me consumer de l'intérieur par le vide qu'il a laissé, même si j'arrive pas à tourner la page, parce que chaque histoire mérite un point final. — Elliot
(Sex list) — Wolfgang


« Elliot : C’est parce que t’es une tornade Cléo... Tu débarques par hasard, t’arrives à te faire une place, à t’immiscer dans nos vies sans même qu’on s’en rende compte. Et la tornade, elle est si forte qu’on est tout excité, un trop-plein d’adrénaline auquel on prend goût parce que ça nous dérange pas de se risquer un peu pour voir la tornade de près, la voir de l’intérieur, parce qu’on aime un peu trop le danger. »


⋆ — All you need is someone
who joins in on your weirdness

(Best)CamilaLennyNoah
(Friends)Dimitri — HacateLiam — Sullivan — Maxine — Deirdre — MeghanPluton Yaël


Ma poupée :heaart:

(Coca) Cola :heaart:

Lenolya :heaart:

Cléadès :heaart:



(#) Jeu 7 Juin - 12:02

» ☆ In hell you're my only hope ≈
    ───────

Ouais, je ne comprenais pas. Enfin si, mais je n'avais pas envie d'y croire. C'était égoïste de ma part ? Probablement que oui, mais c'était au-dessus de mes forces de te perdre. Tu n'étais certes pas bien et sûrement que je t'avais déjà un peu perdue, puisque tu n'étais que ton propre fantôme, mais je savais que t'allais t'en sortir. T'allais t'en sortir, parce que tu t'en sortais toujours. On s'en sortait toujours. Alors j'étais peut-être ridicule dans ma façon de réagir, mais moi aussi ça faisait deux jours que j'étais enfermé et que je m'efforçais d'être présente pour toi. Moi aussi, j'avais du mal à le vivre et moi aussi, j'avais envie de crever que de vivre encore une seconde dans cette pièce. Je sortais un juron en français, complètement hors de contrôle face à tes mots. Si pour toi, je ne comprenais pas ta vision des choses, toi non plus t'avais pas l'air de comprendre que sans toi, je n'y arriverais pas. T'étais mon oxygène Camila Wildigham, preuve que j'étais prête à perdre celui qui faisait battre mon cœur, pour te sauver et porter ton nom. Ton nom que je portais fièrement parce qu'il était tien. Mais ça, ça ne comptais pas dans la donne ? C'était ça que t'étais en train de me dire ? Que je méritais de souffrir comme toi, t'étais en train de souffrir ? Alors peut-être que je n'étais pas une motivation nécessaire pour vouloir t'en sortir, mais moi, je n'allais pas t'abandonner, comme toi t'étais en train de le faire. Continuant mes cent pas, je donnais un grand coup de pied dans tout ce que j'avais mis au bas des escaliers pour reculer, et glisser contre le mur.

« C'est ça, je ne comprends pas ouais. » Chuchotais-je à bout de souffle. « Je ne comprends pas du tout ce que c'est d'être quitté par l'homme qu'on aime. Cole n'est pas partie pour épouser sa bff, Elliot ne m'a jamais trompé et Hadès ne m'a jamais fait tourner la tête en me disant qu'il m'aimait sans jamais vouloir de moi. T'as raison Camila, à part ça, je ne comprends pas et je comprendrais jamais apparemment. » Que je disais en tournant le regard vers la porte.

Moi aussi, je souffrais, moi aussi, j'en pouvais plus et d'autant plus depuis qu'Hadès et moi, on jouait un jeu dangereux, à coup de mots et faux-semblants qui nous faisait plus de mal qu'autre chose. Personne ne voulait de moi non plus Camila et probablement que si on sortait de la, je finirais seule, au fond d'un canapé, entourée d'animaux pour m'empêcher de devenir folle.




sometimes we take it too far and go in at the deep end. no matter what the deal babe you know that i'll be there. if we lose our way, let the world start to creep in can't let nobody's words be the why we ain't speakin'. 'cause nothing else matters like us and nothing else matters like love

Coucou toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94855p20-maddie-aldridge-zoey-deutch http://www.i-love-harvard.com/t94893-maddie-and-i-love-who-i-want-to-love-cause-this-love-is-gender-free#3476155 http://www.i-love-harvard.com/t94894-maddie-aldridge-456-842-7528#3476161
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Maddie Aldridge
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 11/03/2014 et depuis, j'ai posté : 24134 messages et gagné : 828 points. Actuellement, je suis : étudiante en graphisme et côté coeur, je suis : trop coincée pour être vrai ? Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'ai la beauté d'une déesse et la discrétion d'un chien qui apperçoit un écureuil . Oh et puis, on dit que je ressemble à : zoey deutch ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : neon cathedral ✽ DC/TC : : meghan harrison (madelaine petsch), vega avgeropoulos (lucy hale), camila westerberg (adelaide kane)

( insecure but i'm workin with it )


《 cute and cuddly 》 : maddie c'est une rose sans les épines. une douceur dans son ensemble. un charisme pur et dur dont elle ne se rend même pas compte. elle ensorcelle les gens sans le savoir mais est invisible la plupart du temps. amoureuse de musique classique, de littérature à l'eau de rose, de solitude surtout. maddie, elle se complait dans son monde imaginaire, dans son esprit qui navigue sur tous les fronts. on l'aime facilement l'enfant fragile parce que jamais elle ne dira un mot plus haut que l'autre. demandez, elle fait. serviable, trop gentille, trop naïve, trop facilement manipulable trop bonne trop conne. y a toujours le "trop" quand on vient à parler de maddison. elle est charmante, elle est marrante, elle a le coeur sur la main et elle est surtout loyale comme personne. même avec ceux de la pire espèce. et maddie, elle cache toute sa souffrance dans les pages de son journal convaincue que c'est suffisant pour extérioriser. jusqu'à l’explosion.

my mama always said « girl you're trouble »
so could you fall for a w o m e n like me ?

《 none are perfect 》 : ◆ renfermée ; maddie elle aime pas spécialement se mêler aux autres. c'est oppressant d'avoir trop de monde autour d'elle et elle préfère largement voyager dans ses pensées plutôt que discuter avec les autres. ◆ maladroite ; c'est une vraie calamité. aligner un pieds devant l'autre est en soit une épreuve et maddie, elle trébuche sur tout, tout le temps. glisser dans les escaliers, se prendre les pieds dans le tapis, prendre une baie vitrée de plein fouet.. bref, la où maddie passe, le fou rire est en place. ◆ bosseuse ; elle ne laisse rien au hasard. quand elle veut faire quelque chose, elle le fait. par n'importe quel moyen. elle s'en donne les moyens et travail d'arrache pieds pour y parvenir. ◆ tête en l'air ; le souci avec maddie, c'est qu'elle décroche très vite. oublie les rendez-vous, les obligations et finit toujours par courir partout pour réparer ses erreurs. ◆ sensible ; un rien la met dans un état pas possible. elle pleure devant les films, les pubs, les informations. un mot de trop et elle s'effondre. parce que maddie, elle est peut être un peu trop empathique. ◆ loyale ; elle n'a peut être pas beaucoup d'amis mais quand elle noue des liens, rien ne pourrait venir entacher ça. maddie, elle aime pour la vie, sans limite, sans condition. ◆ trop naïve ; on pourrait lui faire la pire crasse du monde qu'avec trois mots d'excuse, ce serait oublié. elle gobe tout, croit en l'être humain surtout quitte à être prise pour la reine des idiotes. trop bonne, trop conne. ◆ réservée ; maddie, c'est pas le genre de fille qui aime s'exposer. contrairement à son double, romee, qui est depuis la nuit des temps la populaire en puissance, madd, elle sort pas, boit pas, fume pas et la plupart du temps, ne communique pas. rien de mieux qu'un bon film le samedi soir à la télévision plutôt qu'une soirée suivit d'un black out complet. ◆ drôle ; selon les points de vues. elle rit beaucoup, déborde d'une joie de vivre et cherche toujours à faire rire ses proches. parce que selon elle, des sourires/rires valent mieux qu'un dialogue. ◆ enfantine ; maddie se considère trop jeune pour tout. elle a beau avoir vingt deux ans (et être à l'aube de ses vingt-trois) elle est trop jeune pour se poser avec quelqu'un, avoir des enfants, devenir responsable et.. sûrement qu'elle est effrayée à la simple idée d'être catégorisée adulte.

( blood makes you related )


ARMAND et MATILDE aldridge - deux adultes ayant réussis dans la vie. papa aldridge est investisseur dans la finance. maman dilapide l'argent de papa dans les vieux châteaux qu'elle rénove. deux parents aimant leurs filles mais pas forcément démonstratif. deux parents à l'ambition trop présente écrasant les rêves de deux gamines cherchant la liberté. ROMEE - c’est le double physique, l'opposé psychique. le noir et le blanc. soeur, jumelle et pourtant avec rien d'autre en commun que l'amour s'en faille qu'elles se portent.


i really never want to stop
making m e m o r i e s with you



( i was sad and then, i met you )


《 love actually 》 MISHA - c'est quelques sms échangés, de la simplicité surtout et peut être bien un petit feeling qui pourrait donner plus. mais maddie, elle sait pas que misha c'est une fille et qu'elle pourrait retourner tout son monde

《 crush or past ? 》 ZOEY - elle a débarqué un jour, comme ça, dans une salle ou maddie répétait. et elle est belle zoey, elle a un sourire à tomber. elle voit maddie surtout et ça, elle n'est pas habituée. ZED - il crush sur romee en premier lieu. mais à force de confondre les deux, c'est maintenant maddie qui crush sur lui. EDGAR - gros crush. gros coup de coeur. maddie, elle le regarde sans arrêt à la dérobée. mais comment pourrait-il s'intéresser à quelqu'un comme elle ?

never love anybody who treats you
like you are just someone o r d i n a r y



( find yourself and be that )


LILY - la meilleure amie depuis maintenant deux ans. similaires, âmes-soeurs, cette fusion entre les deux, cette capacité à communiquer sans mots. WADE - c’est une rencontre qui a eu lieu il y a quatre ans. un coup de foudre amical qui perdure avec le temps. SULLIVAN - le seul avec qui maddie peut être elle même, qui l'a voit tel qu'elle est. celui à qui elle confie tout. chaque doute, chaque peur, chaque rire, chaque blague. son être humain préféré. MAXINE - elle sent bon la mandarine et c'est une super coupine. et plus sérieusement, max, elle est tombée amoureuse de maddie et son violon. puis de maddie tout court pour en venir à toujours la pousser vers le haut. SOO-JIN - c'est en quelque sorte son héroïne. celle qui est sortie de nul part pour la sortir d'une soirée où elle avait été traînée de force. son petit rayon de soleil. VALENTIN - son amour. le même boulet qu'elle. ils partagent tout, y compris le premier baiser de maddie. juste pour apprendre, juste comme ça. c'est de l'amour avant et des yop à la fraise with la moustache.

some girls look good in diamonds
some girls make d i a m o n d s look good


( hope you step on a lego )


QUITO c'est (était) un ami. mais maddie elle s'est éprise de lui sans jamais réussir à lui avouer quoi que ce soit. puis il a trouvé une copine et maddie, elle est passée à la trappe.


"where are you movin ?" - i said
onto b e t t e r things


《 last six months 》

(septembre 2018)
QUITO LANNISTER (premier sept.)silence is the worst pain LILY ABERLINE (deux sept.)to the moon and back FLOYD POWELL (quatre sept.)classical MAXENCE ATWOOD (quinze sept.)she wasn't scared to walk away WILHELM VON ROSENWALD (quinze sept.)a happy soul is the best shield of a cruel world ROMEE ALDRIDGE (dix-sept sept.)valley of the dolls ZED BURGESS (dix-huit sept.)misapprehension EDGAR H. JEONG (vingt-six sept.)lit's not like me to be so mean


(octobre 2018)
MAEL I. ROWAN (trois oct.)i can blow your mind NOHAN Y. KANG (quatre oct.)screaming your name VALENTIN CHAMBERLAIN (cinq oct.)i know that we're fucked QUITO LANNISTER (six oct.) give me a chance ZED BURGESS (sept oct.)happy to finally meet you


(#) Jeu 7 Juin - 12:17
et de toute façon, peut être que j’avais pas envie qu’on comprenne. ça servait à quoi ? y avait rien qui pouvait m’aider. j’avais laissé tomber depuis un moment déjà et sûrement qu’égoïstement, j’avais pas envie de m’en sortir. parce que ouais, j’étais fatiguée de tout ça, de cette vie, des problèmes. j’avais juste abandonné parce que j’avais déjà passé tellement de temps à me battre que non, j’avais plus envie de le faire. et probablement que tu devais me trouver horrible de te regarder, impassible, comme si je me fichais de ce que tu pourrais faire dans les prochaines secondes mais.. j’étais détachée. juste détachée de tout ça et de la peine qui m’avait ravagé pendant bien trop longtemps. et je détestais le fait que tu rapportes tout à toi comme si c’était de toi qu’on parlait là. pauvre cléo et ses peines de coeurs. mais toi, personne ne te forçait à rien. personne n’avait choisit de jouer avec ton destin comme s’il ne t’appartenait pas. alors non, t’avais pas le droit de faire la victime. « t’as embrassé mon frère alors que tu sortais avec mon cousin, tu t’attendais à quoi ? » tu croyais que cole allait faire quoi ? t’applaudir ? réfléchi un peu cléolya. « t’as joué sur deux fronts entre hades et elliot, incapable de te concentrer sur un. » c’est moche la vérité, tu vois ? « personne ne t’a jamais forcé à rien. t’as dit que t’aimais hades alors que t’étais en couple avec un autre, personne ne t’a forcé à le faire. tout comme personne ne t’a forcé à embrasser dimitri ou a coucher avec lenny. ne te plains pas de ce que tu as toi même provoqué. » alors quoi ? tu veux être la victime cléo ? « j’échange nos places quand tu veux. viens prendre ma vie, vas y.. » et j’avais pas le temps de continuer que la porte s’ouvrait subitement, les hommes probablement attirée par notre remue-ménage et visiblement furieux. y en avait un qui t’empoignait, un autre qui m’agrippait fermement déposant du scotch sur ma bouche. t’y passais toi aussi puis le calme revenait. ouais, probablement qu’on allait mourir ici.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t75528-cleolya-anais-strauss-miranda-kerr http://www.i-love-harvard.com/t80440-cleolya-anais-lhistoire-est-ecrite-par-les-vainqueurs http://www.i-love-harvard.com/t94044-cleolya-a-strauss-456-100-5209#3453133 http://www.i-love-harvard.com/t77043-http-instagram-com-cleopatre http://www.i-love-harvard.com/t75547-snap-cleolya#2644928 http://www.i-love-harvard.com/t89292-cleolya-anais-strauss
avatar
En ligne
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Cléolya A. Strauss
MEMBRE DE L'ELIOT HOUSE
Anglaise J'ai : 25 ans et je vis à : Temple St à Beacon Hill, boston, dans un magnifique open space . J'ai posé mes affaires ici le : 21/05/2017 et depuis, j'ai posté : 21217 messages et gagné : 1875 points. Actuellement, je suis : obnubilée par mes études et ma place dans l'entreprise et côté coeur, je suis : célibataire Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'écoute justement pas les rumeurs . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Miranda Kerr ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : BLACK CHERRY (Justine) , et un grand merci à : black cherry (a) blue comet (profil) ANESIDORA (s) ✽ DC/TC : : Ava Strudwick (Lh) - Saphir Avgeropoulos (Cc)
⋆ — Be yourself because an
original is worth more than a copy

CLÉOLYA ANAÏS STRAUSS
(Cléolya Strauss) —  Cléolya, c'est avant tout le combo parfait d'une jeune française et d'un richissime Anglais. Elle n'aura jamais l'occasion de rencontrer sa mère (†) Anaïs. C'est le prénom qu'Harvey son père lui donnera le jour de sa naissance le huit mars mille neuf cent quatre-vingt-treize. Elle ne connaîtra pas une enfance bercée par les fléaux de l'école. Non, elle, elle voyagera de pays en pays, suivant son père à travers le monde, ayant comme nounou, une prof particulière. Déjà destiné à être à la tête de l'empire que son père a construit, elle rêvera pourtant de devenir tireuse d'élite. À 10 ans déjà, assises dans le coin de la pièce, elle tend l'oreille, elle analyse, les moindres faits et gestes de son père, parce que douce Anaïs, elle rêve d'être comme lui maintenant et travail tout les jours d'arrache-pied pour un jour lui arriver à la cheville. C'est à l'adolescence, qu'elle découvre que son père, qu'elle idolâtre, n'est autre que son oncle, leur relation ne changera pas malgré tout et c'est à ce moment précis qu'elle décide de changer de prénom. Hors de question pour elle de porter le nom de sa salope de mère. Belle Anaïs, devient donc Cléolya.
(Blood) — Aussi volcanique qu'un volcan en éruption, ma relation avec Aymalyne n'est sans doute pas de tout repos. Des années pourtant, celle que je pensais être ma cousine, était en réalité ma demi-sœur. Présente l'une pour l'autre, on se renvoie pourtant la balle à coup de mot. Les disputes font sûrement partie de notre quotidien, mais pourtant, on n'oublie pas d'où l'on vient.


« Cléolya : Plus solide que le diamant n'est-ce pas ? Promets-le-moi, encore une fois..
Hadès : Plus fort que le diamant. Même l'enfer n'est pas prêt. »


⋆ — Follow your heart, but
take your brain with you

(Present) — Le cœur lourd, encore tourmentée par ces deux mâles qui ont fait chaviré mon cœur, pour finalement l'abandonner. Ils ont gratté la carapace, ils ont fait leur place, pour finalement repartir aussi vite qu'ils étaient venus. Ce n'est plus qu'un trou béant, incapable d'y accueillir la moindre âme.
(Past) — Après de nombreuses années d'amitié avec Brent j'ai commencé à développer des sentiments pour lui et nous avons eu 3 mois de relation. À cause de mon caractère, l'histoire s'est terminée. — C'est l'amour qu'on ne rencontre qu'une fois, l'impossible, l'unique. Hadès, c'est ma faiblesse, mon ombre, mon sourire, mais aussi mes pleurs. C'est mon tout en réalité, mais je fuis. Je fuis, par amour, par amitié, pour cette relation nocive qu'est la nôtre. Je le laisse me consumer de l'intérieur par le vide qu'il a laissé, même si j'arrive pas à tourner la page, parce que chaque histoire mérite un point final. — Elliot
(Sex list) — Wolfgang


« Elliot : C’est parce que t’es une tornade Cléo... Tu débarques par hasard, t’arrives à te faire une place, à t’immiscer dans nos vies sans même qu’on s’en rende compte. Et la tornade, elle est si forte qu’on est tout excité, un trop-plein d’adrénaline auquel on prend goût parce que ça nous dérange pas de se risquer un peu pour voir la tornade de près, la voir de l’intérieur, parce qu’on aime un peu trop le danger. »


⋆ — All you need is someone
who joins in on your weirdness

(Best)CamilaLennyNoah
(Friends)Dimitri — HacateLiam — Sullivan — Maxine — Deirdre — MeghanPluton Yaël


Ma poupée :heaart:

(Coca) Cola :heaart:

Lenolya :heaart:

Cléadès :heaart:



(#) Jeu 7 Juin - 12:50

» ☆ In hell you're my only hope ≈
    ───────

Et voilà qu'elle faisait ça grande Camila, qui savait rien faire d'autre à part être méchante. Et dans le fond, c'était bon signe, parce qu'en réalité, si elle n'avait plus l'envie de rien, elle ne se battrait pas à vouloir m'enfoncer plus bas que terre. Alors ouais ça faisait mal, parce que visiblement toi, tu ne comprenais pas ce que c'était de vivre ma vie non plus. Le "c'est fini" de Cole, il voulait tout dire, alors peut-être qu'ouais, j'avais embrassé Dimitri quand je pensais être célibataire, mais toi, t'avais juste écarter tes cuisses à la seconde ou Abéard et toi c'était fini. Alors c'était qui la pire hein ?

« C'est vrai que c'est facile de me cracher mes erreurs à la gueule, quand toi à peine célibataire et amoureuse de deux hommes, t'as écarté les cuisses pour te faire sauter. Je vais te décerner la palme d'or de la fille la plus irréprochable du monde, c'est vrai. » Que je soufflais exténuée. « Je l'avais repoussé Hadès, encore et encore, parce que je voulais sérieusement être avec Elliot, mais t'es bien placé pour savoir que les de Belgique, ils s'accrochent à toi, jusqu'à avoir ce qu'ils veulent. M'bref. T'as raison t'es parfaite et je suis la pire des connes, c'est bien pour ça que tu t'es tourné vers moi pour te sauver, parce que je suis l'idiote que tu peux manipuler quand t'as besoin qu'on te sauve, c'est ça ? »

Tu pouvais le dire Camila, j'étais pus à ça prêt. Et puis de toute façon, on allait crever ici, donc tu pouvais cracher ta haine, ça montrait juste la valeur que t'avais de notre amitié, comparée à moi. Mais tes deux dernières phrases me faisaient vriller.

« Ah non, j'ai jamais été contrainte de rien, à part faire la PUTAIN DE PUTE pour encore une fois TE SAUVER. T'es parfaite camila. Parfaite pour te mettre continuellement dans la merde. » Que je soufflais en entendant les kidnappeurs arriver. « Ce ne sont pas tes cuisses que t'aurais dû te taillader. »

Et j'pouvais simplement pas continuer, parce qu'ils arrivaient, haineux, qu'ils nous attrapaient violemment pour venir nous faire taire. Ils étaient beaux nos derniers échanges avant qu'on crève hein ? Merci Camila pour ses derniers moments sur terre, j'étais ravie d'avoir eu une meilleure amie comme toi jusqu'à aujourd'hui.




sometimes we take it too far and go in at the deep end. no matter what the deal babe you know that i'll be there. if we lose our way, let the world start to creep in can't let nobody's words be the why we ain't speakin'. 'cause nothing else matters like us and nothing else matters like love

Coucou toi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94855p20-maddie-aldridge-zoey-deutch http://www.i-love-harvard.com/t94893-maddie-and-i-love-who-i-want-to-love-cause-this-love-is-gender-free#3476155 http://www.i-love-harvard.com/t94894-maddie-aldridge-456-842-7528#3476161
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Maddie Aldridge
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 11/03/2014 et depuis, j'ai posté : 24134 messages et gagné : 828 points. Actuellement, je suis : étudiante en graphisme et côté coeur, je suis : trop coincée pour être vrai ? Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : j'ai la beauté d'une déesse et la discrétion d'un chien qui apperçoit un écureuil . Oh et puis, on dit que je ressemble à : zoey deutch ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : neon cathedral ✽ DC/TC : : meghan harrison (madelaine petsch), vega avgeropoulos (lucy hale), camila westerberg (adelaide kane)

( insecure but i'm workin with it )


《 cute and cuddly 》 : maddie c'est une rose sans les épines. une douceur dans son ensemble. un charisme pur et dur dont elle ne se rend même pas compte. elle ensorcelle les gens sans le savoir mais est invisible la plupart du temps. amoureuse de musique classique, de littérature à l'eau de rose, de solitude surtout. maddie, elle se complait dans son monde imaginaire, dans son esprit qui navigue sur tous les fronts. on l'aime facilement l'enfant fragile parce que jamais elle ne dira un mot plus haut que l'autre. demandez, elle fait. serviable, trop gentille, trop naïve, trop facilement manipulable trop bonne trop conne. y a toujours le "trop" quand on vient à parler de maddison. elle est charmante, elle est marrante, elle a le coeur sur la main et elle est surtout loyale comme personne. même avec ceux de la pire espèce. et maddie, elle cache toute sa souffrance dans les pages de son journal convaincue que c'est suffisant pour extérioriser. jusqu'à l’explosion.

my mama always said « girl you're trouble »
so could you fall for a w o m e n like me ?

《 none are perfect 》 : ◆ renfermée ; maddie elle aime pas spécialement se mêler aux autres. c'est oppressant d'avoir trop de monde autour d'elle et elle préfère largement voyager dans ses pensées plutôt que discuter avec les autres. ◆ maladroite ; c'est une vraie calamité. aligner un pieds devant l'autre est en soit une épreuve et maddie, elle trébuche sur tout, tout le temps. glisser dans les escaliers, se prendre les pieds dans le tapis, prendre une baie vitrée de plein fouet.. bref, la où maddie passe, le fou rire est en place. ◆ bosseuse ; elle ne laisse rien au hasard. quand elle veut faire quelque chose, elle le fait. par n'importe quel moyen. elle s'en donne les moyens et travail d'arrache pieds pour y parvenir. ◆ tête en l'air ; le souci avec maddie, c'est qu'elle décroche très vite. oublie les rendez-vous, les obligations et finit toujours par courir partout pour réparer ses erreurs. ◆ sensible ; un rien la met dans un état pas possible. elle pleure devant les films, les pubs, les informations. un mot de trop et elle s'effondre. parce que maddie, elle est peut être un peu trop empathique. ◆ loyale ; elle n'a peut être pas beaucoup d'amis mais quand elle noue des liens, rien ne pourrait venir entacher ça. maddie, elle aime pour la vie, sans limite, sans condition. ◆ trop naïve ; on pourrait lui faire la pire crasse du monde qu'avec trois mots d'excuse, ce serait oublié. elle gobe tout, croit en l'être humain surtout quitte à être prise pour la reine des idiotes. trop bonne, trop conne. ◆ réservée ; maddie, c'est pas le genre de fille qui aime s'exposer. contrairement à son double, romee, qui est depuis la nuit des temps la populaire en puissance, madd, elle sort pas, boit pas, fume pas et la plupart du temps, ne communique pas. rien de mieux qu'un bon film le samedi soir à la télévision plutôt qu'une soirée suivit d'un black out complet. ◆ drôle ; selon les points de vues. elle rit beaucoup, déborde d'une joie de vivre et cherche toujours à faire rire ses proches. parce que selon elle, des sourires/rires valent mieux qu'un dialogue. ◆ enfantine ; maddie se considère trop jeune pour tout. elle a beau avoir vingt deux ans (et être à l'aube de ses vingt-trois) elle est trop jeune pour se poser avec quelqu'un, avoir des enfants, devenir responsable et.. sûrement qu'elle est effrayée à la simple idée d'être catégorisée adulte.

( blood makes you related )


ARMAND et MATILDE aldridge - deux adultes ayant réussis dans la vie. papa aldridge est investisseur dans la finance. maman dilapide l'argent de papa dans les vieux châteaux qu'elle rénove. deux parents aimant leurs filles mais pas forcément démonstratif. deux parents à l'ambition trop présente écrasant les rêves de deux gamines cherchant la liberté. ROMEE - c’est le double physique, l'opposé psychique. le noir et le blanc. soeur, jumelle et pourtant avec rien d'autre en commun que l'amour s'en faille qu'elles se portent.


i really never want to stop
making m e m o r i e s with you



( i was sad and then, i met you )


《 love actually 》 MISHA - c'est quelques sms échangés, de la simplicité surtout et peut être bien un petit feeling qui pourrait donner plus. mais maddie, elle sait pas que misha c'est une fille et qu'elle pourrait retourner tout son monde

《 crush or past ? 》 ZOEY - elle a débarqué un jour, comme ça, dans une salle ou maddie répétait. et elle est belle zoey, elle a un sourire à tomber. elle voit maddie surtout et ça, elle n'est pas habituée. ZED - il crush sur romee en premier lieu. mais à force de confondre les deux, c'est maintenant maddie qui crush sur lui. EDGAR - gros crush. gros coup de coeur. maddie, elle le regarde sans arrêt à la dérobée. mais comment pourrait-il s'intéresser à quelqu'un comme elle ?

never love anybody who treats you
like you are just someone o r d i n a r y



( find yourself and be that )


LILY - la meilleure amie depuis maintenant deux ans. similaires, âmes-soeurs, cette fusion entre les deux, cette capacité à communiquer sans mots. WADE - c’est une rencontre qui a eu lieu il y a quatre ans. un coup de foudre amical qui perdure avec le temps. SULLIVAN - le seul avec qui maddie peut être elle même, qui l'a voit tel qu'elle est. celui à qui elle confie tout. chaque doute, chaque peur, chaque rire, chaque blague. son être humain préféré. MAXINE - elle sent bon la mandarine et c'est une super coupine. et plus sérieusement, max, elle est tombée amoureuse de maddie et son violon. puis de maddie tout court pour en venir à toujours la pousser vers le haut. SOO-JIN - c'est en quelque sorte son héroïne. celle qui est sortie de nul part pour la sortir d'une soirée où elle avait été traînée de force. son petit rayon de soleil. VALENTIN - son amour. le même boulet qu'elle. ils partagent tout, y compris le premier baiser de maddie. juste pour apprendre, juste comme ça. c'est de l'amour avant et des yop à la fraise with la moustache.

some girls look good in diamonds
some girls make d i a m o n d s look good


( hope you step on a lego )


QUITO c'est (était) un ami. mais maddie elle s'est éprise de lui sans jamais réussir à lui avouer quoi que ce soit. puis il a trouvé une copine et maddie, elle est passée à la trappe.


"where are you movin ?" - i said
onto b e t t e r things


《 last six months 》

(septembre 2018)
QUITO LANNISTER (premier sept.)silence is the worst pain LILY ABERLINE (deux sept.)to the moon and back FLOYD POWELL (quatre sept.)classical MAXENCE ATWOOD (quinze sept.)she wasn't scared to walk away WILHELM VON ROSENWALD (quinze sept.)a happy soul is the best shield of a cruel world ROMEE ALDRIDGE (dix-sept sept.)valley of the dolls ZED BURGESS (dix-huit sept.)misapprehension EDGAR H. JEONG (vingt-six sept.)lit's not like me to be so mean


(octobre 2018)
MAEL I. ROWAN (trois oct.)i can blow your mind NOHAN Y. KANG (quatre oct.)screaming your name VALENTIN CHAMBERLAIN (cinq oct.)i know that we're fucked QUITO LANNISTER (six oct.) give me a chance ZED BURGESS (sept oct.)happy to finally meet you


(#) Jeu 7 Juin - 13:11
putain, tes mots.. tes mots, c’était sûrement la pire chose au monde. j’crois qu’à côté de toi, j’avais été plutôt soft. toi.. toi t’étais en train d’adhérer à ce qu’ils avaient dit. t’étais en train de me faire comprendre que oui, j’étais une pute. d’accord. j’encaissais. j’faisais ça bien de toute façon. encaisser. j’étais probablement née pour ça. et j’te laissais déverser ta haine sans broncher, sans rien dire alors que t’étais en train d’arracher les dernières choses que je pouvais aimer sur cette planète. et ta conclusion ? ta conclusion c’était juste trop. j’plantais mes yeux dans les tiens, embués de larmes alors que nos tortionnaires alertés par le bordel qu’on était en train de foutre déposait du scotch sur nos bouches. tu t’rends compte de ce que tu venais de dire là ? alors quand ils partaient nous laissant seules une nouvelle fois, je me trainais dans le coin le plus reculé de la pièce juste pour pouvoir être loin de toi.

[…]

j’savais pas combien de temps avait pu passer, probablement une éternité avec le silence comme compagnie et mes reniflements venant perturber le calme. puis ils étaient revenus. avait réclamé de l’argent une nouvelle fois, beaucoup d’argent. ils avaient balancés de l’eau sur nos visage, fait boire aussi parce que visiblement, nous laisser crever ne leurs donneraient pas le fric et c’était sans scotch qu’ils nous avaient finalement laissés encore une fois. mais j’avais pas envie de parler moi. j’voulais surtout pas te parler à toi. ce que t’avais dis, ça allait rester graver dans ma tête. y avait rien que je pourrais effacer. et j’posais ma tête contre le mur, luttant pour ne pas sombrer dans le sommeil. j’avais l’impression de dérailler complètement en fait et.. ouais, ça me rendait dingue. j’regardais les cicatrices sur mes cuisses repensent à ce que tu avais dit. ce ne sont pas tes cuisses que t’aurais dû te taillader. comment est-ce que t’avais pu ? et j’sais pas si j’étais bête ou si j’avais juste envie que ça s’arrête mais j’venais taper ma tête contre le mur. à répétition. comme si ça allait permettre que tout ça s’arrête.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: