::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

rien qu'une nuit (stelian 3/3)

Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 13 Juin - 20:16
Invité
Tu veux qu'il t'embrasse maintenant. Même si il a voulu que vous vous allongiez, Florian n'ose pas trop te toucher. C'est vrai que la journée a été spéciale, vous avez simplement communiqué. Tu es perturbée. Ce n'est pas ce genre de relation que tu espérais. Toi tu voulais du contact et du feu, tu n'as malheureusement eu que de la glace et de la distance. Tes yeux sondent les siens et un sourire naît sur tes lèvres quand il approche sa main de ta joue. Tu sens des papillons dans le creux de ton ventre, il va de nouveau t'embrasser. Ton coeur se remet à battre à vive allure mais pas pour l'orage cette fois-ci. Pour lui. Tu fermes les yeux et tu te laisses embarquer dans un tendre baiser. Ses lèvres caressent les tiennes. Tu profites. Ce contact te semble tellement bon. Tu remontes ton bras dans son dos et n'oppose aucune résistance quand il vient se positionner sur toi. Le baiser devient de plus en plus torride. C'est à bout de souffle que vous vous écartez l'un de l'autre. Tu le regardes. Il te fait fondre putain. " Je tiens énormément à toi aussi Florian et c'est ça qui me fait un peu peur. Je n'ai pas envie qu'on se laisse dépasser par tout ça. " Tu remontes tes mains et caresses l'arrière de sa nuque. C'est trop sensible comme sujet, tu n'as pas envie de gâcher l'une des rares nuit que tu as avec lui. Tu pouffes légèrement de rire et enroules son bassin de tes jambes. " Je crois que l'orage s'est arrêté, merci d'avoir été là pour moi mais ... je n'ai pas envie de repartir dans ma chambre. Je suis bien là, dans tes bras. " Tu embrasses le bout de son nez et contractes tes abdos pour lui murmurer à l'oreille. " On peut faire tout le bruit qu'on veut ici, il n'y a personne pour nous déranger. " C'est toi et lui, contre le reste du monde. Vous êtes dans votre bulle, vous êtes bien. Toi tu es bien en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Ven 15 Juin - 4:42
Invité
Tu n’aurais pas osé l’embrasser sans que tu sentes que c’était réellement ce qu’elle voulait ou qu’elle te le demande. Tu avais bien trop peur qu’elle te repousse et cela te briserait totalement le cœur. Tu avais laissé Stella entrer dans ta vie et dans ton cœur même. Tu t’étais attaché à elle. Jamais tu n’aurais cru d’ailleurs que ça arriverait si rapidement en débarquant à Boston. Entre vous, tout c’était fait naturellement. Tu n’avais pas eu l’impression de forcer les choses au contraire, tu avais plutôt tenté de les retenir. Malheureusement, on ne contrôlait pas tout. C’était bien beau ainsi, mais en réalité c’était tout de même plus complexe que ça. Vous avez tout de même plusieurs points de mésententes. Cela faisait même qu’aujourd’hui, tu t’étais retenu d’être aussi proche d’elle, comme tu l’aurais aimé. Normalement, tu n’aurais pas hésité à l’embrasser à tout instant. Suite à sa demande, tu te sens toutefois un peu plus confiant et te rapproche d’elle. Ce contact te fait tellement du bien. « Moi non plus… ça n’arrivera pas alors. » Si vous étiez tous les deux sur la même longueur d’onde, pourquoi vous vous éloigneriez l’un de l’autre? Ça serait complètement idiot. Elle te serre contre elle et tu ne peux qu’apprécier ce geste. Tu n’as pas plus envie de la lâcher. « Ce n’est rien… et aucune chance que je te laisse partir de toute façon! Je t’attache s’il le faut. » Tu ris à ton tour, jusqu’à ce qu’elle vienne te murmurer à l’oreille. Tu fermes alors tes yeux un instant. Qu’est-ce que cette fille peut t’exciter rapidement. Tu te redresses alors et viens défaire la ceinture de ton peignoir. « C’est un endroit parfait. » Pas de problème ici, pouvez-vous rester ici pour toujours? « Tu me permets? Je vais juste enlever ça ou je vais bientôt mourir de chaud… » Tu retires alors ton peignoir, le laissant tomber au sol à côté du lit. Tu te retrouves alors au-dessus, vêtu simplement de ton boxer, ta tenue pour te mettre au lit plutôt. « Toi ça va? » Tu te penches à nouveau vers elle, lui jetant un regard coquin alors que tes doigts venaient doucement tirer sur sa nuisette.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Ven 15 Juin - 22:44
Invité
Vous n'êtes plus que tous les deux. C'est toi et lui. Personne d'autre. Vous avez croisés beaucoup de monde aujourd'hui. Vous avez du parler et faire des efforts avec les gens toute la journée. Maintenant, c'est votre moment à vous et le moins que l'on puisse dire c'est que vous l'avez bien mérités. Il te propose une accolade et toi tu viens te blottir dans ses bras. Tu veut tellement profiter de l'instant présent que tu lui demandes quand il va enfin se décider à t'embrasser. Tu en as envie de ce baiser. Terriblement envie. Il finit par capturer tes lèvres et vous échangez un baiser tendre et sensuel. Petit à petit, tu retrouves ton Florian, celui dont tu es tombée amoureuse il a de ça quelques semaines. Il n'y a plus aucune dispute. Quand il vient se positionner sur toi, tu en profites pour te livrer sur tes doutes. Florian te rassure comme il le peut. Il te retient. Il ne veut pas que tu partes. " Si tu veux vraiment m'attacher au lit, dis-le moi directement. " Tu pouffes de rire, tout en enroulant son bassin de tes jambes. Tu commences à avoir très chaud. Tu n'arrives pas à rester sérieuse, surtout pas dans cette position là. T'as l'esprit pervers à cet instant, tu veux le retrouver en entier. Tu as envie de lui. Il se redresse et tu le regardes malicieusement. Il défait son peignoir et toi, tu te mords la lèvre inférieure. " T'es tellement beau Florian ... " Tu n'as pas honte de le dire. Il te vend du rêve avec son corps diablement musclé. Tu vois ses abdos, ses muscles saillants, toute la virilité qu'il dégage. Tu as encore plus chaud. " Je t'en prie, permets-toi. Tu peux tout enlever si vraiment tu as trop chaud, ça ne me gène pas du tout. " Tu rougis légèrement quand il se replace sur toi. Il te demande si tu n'as pas trop chaud. Tu rigoles un peu, il est trop mignon. " Je meeeeurs de chaud, c'est de ta faute, tu es bouillant. " Tu passes la langue pour le taquiner mais c'est vrai que son corps est brûlant. Tant mieux. Tu attrapes ta nuisette et la relève sur ton ventre. Lentement. Sensuellement. " On s'est trop déchiré ces derniers temps ... Dis moi des choses gentilles. " Des choses excitantes. T'as besoin d'entendre des belles paroles sincères venant de lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 21 Juin - 4:56
Invité
C’est exactement ce que tu avais espéré de ce weekend, que ça vous rapproche. Dernièrement, vous aviez été plutôt en froid et tu avais eu peur de ne pas retrouver cette complicité que tu pouvais avoir avec elle. Après tout, ce n’est pas parce que vous aviez été proches un moment que vous le seriez toujours. C’est le genre de truc qui s’entretient. D’ailleurs, c’est pourquoi les choses devaient changer à votre retour à Boston. Mais d’ici là, tu avais bien l’intention de profiter du moment présent. Et celui-ci consistait à t’amuser dans le lit avec ta princesse. Tu ne la laisserais partir pour rien au monde et elle te taquina même sur le fait que tu avais dit que tu allais l’attacher. « Non, j’ai trop envie que tu me touches aussi là… » Peu importe où, j’avais besoin de son contact. J’étais assez direct, mais c’est ainsi qu’on devait être un envers l’autre si on voulait se comprendre réellement. De toute façon, tu sens ses jambes autour de ton bassin et tes mains glissent sous ses cuisses alors que tu la regardes toujours. Sauf que cette proximité te donne chaud et tu retires alors ce peignoir que tu avais enfilé pour aller répondre à la porte. Lorsqu’elle te complimente, tu ne peux qu’afficher un petit sourire sur les lèvres. Bien sûr tu le sais, mais l’entendre de quelqu’un qui te plait fait toujours du bien. « Je te laisse t’occuper du reste plus tard… » Tu n’avais plus que ton boxer, ce n’était pas une très grande tâche. De toute façon, tu avais l’intention de t’occuper d’elle à présent. Lorsqu’elle commence à jouer avec sa nuisette, ton regard descend sur son corps. Elle porte une culotte mais tu te doutes qu’il n’y a rien de plus en haut. Pour continuer le jeu, tu te penches doucement un peu plus sur elle, jusqu’à venir poser tes lèvres sur son ventre, t’y attardant tout de même un instant avant de remonter ton regard vers le sien. « T’es brûlante… » Tu lui lances un petit sourire en te redressant qu’elle te demande de lui dire des choses gentilles. « Oh Stella, à chaque fois que je te dis des trucs, tu ne me crois pas. » Il est vrai que malgré tous ses défauts, tu n’arrivais pas à retirer sa perfection de ta tête. Elle était une femme parfaite selon toi et tu ne voulais pas la laisser filer entre tes doigts. « Mais le plus important, c’est que tu te souviennes que je tiens beaucoup à toi… » Sauf que tu n’as pas trop envie de tomber dans le romantique dans l’instant. Enfin, sentimental plutôt. Tu as autre chose en tête. Tu reviens alors agripper sa nuisette. Lentement tu la fais monter encore, jusqu’à la passer par-dessus sa tête. Tu libères alors sa poitrine que tu aimes tant. Elle ne se retrouve que couverte du bas, comme toi. D’ailleurs, tes mains ne peuvent s’empêcher de glisser de son ventre à sa poitrine alors que tu te penches au-dessus d’elle à nouveau. « Et que tu me fais beaucoup d’effet, princesse. » Et par-là, tu ne parlais pas que de physiquement, bien que c’était celui le plus facile à remarquer. Tu lui laissas alors s’imaginer tout ce que ça pouvait impliquer alors que tu revenais l’embrasser. Ça t’avait tant manquer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 21 Juin - 21:17
Invité
Tu remontes ta nuisette lentement pour le faire languir. Ce moment va être intense et torride, tu le sais d'avance. Tu adores la proximité que tu as avec Florian, c'est d'ailleurs elle-même que tu recherches à chaque fois que vous vous voyez. La distance qui s'est installé entre vous est insupportable. Pour une fois que tu tombes sur quelqu'un de gentil et visiblement attentionné, il n'a pas de temps à t'accorder. Pourtant, c'est plus fort que toi. Tu as besoin d'être à ses côtés, tu as besoin de lui et de ses bras musclés. Tu lui en veux, terriblement, mais tu joues avec ta nuisette pour l'exciter. Ton dos se cambre quand il dépose ses lèvres sur ton ventre. Un frisson te parcours l'échine, il te fait de l'effet putain. " Tu me donnes chaud ... " Tu ouvres les yeux et baisses la tête pour le regarder. Il t'a trop manqué, tu supportes de moins en moins cet éloignement alors tu lui demandes de te dire des choses gentilles pour te rassurer. Sa réponse te refroidit directement. Il ne te dit rien sous prétexte que tu ne le crois pas pourtant, tu en as besoin. Tu te sens blessée mais tu ne montres rien. Il tient à toi, c'est tout ce qui devrait compter pas vrai ? " Oui. " Tu regardes ses lèvres pour ne pas affronter son regard. Tu es blasée, vous n'êtes pas des sexfriends mais vous vous comportez comme tel. Ce soir, vous n'allez pas parler, juste baiser. C'est toujours mieux que rien. Il agrippe ta nuisette et te l'enlève complètement. Tu lui souris en essayant d'oublier ce qu'il vient de se passer, tu ne sais pas dans combien de temps tu auras de nouveau l'opportunité d'avoir de l'intimité avec lui. Il pose de nouveau ses mains sur toi et tu oublis tout. Florian capture tes lèvres et t'embrasse. Tu l'enroules de tes bas pour le presser contre moi. Tu aimes quand il t'appelle princesse. Des papillons se forment au niveau de ton bas ventre, ce contact t'enflamme. Tu intensifies le baiser et pars à la rencontre de sa langue avec la tienne. C'est chaud. C'est excitant. " J'ai envie de toi Florian, fais-moi tienne ... " que tu murmures, tes lèvres contre les siennes. Vous avez perdus assez de temps comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: