::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Let's do some "We shouldn't be doing this" things - Violoup

avatar
Invité
Invité

(#) Mer 9 Mai - 0:56
Invité

≈ ≈ ≈
{ Let's do some "We shouldn't be doing this" things }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Elle te déconcentre Loup. Pour une fois que t’avais pas la tête entre les cuisses d’une fille, elle te déconcentre. A vrai dire, après avoir passé ton début de soirée à bosser sur le dossier d’un client dans le cadre de ton stage en cabinet d’avocat, tu t’étais posé dans ton lit à lire, prêt à dormir. Mais c’était sans compter sur son message. Elle te cherche. Elle te veut, elle te trouve. Parce que sans vraiment savoir, t’es faible face à elle. Et puis t’es un homme. Face à elle. Malgré la colère. Malgré que tu la déteste encore d’avoir fait ça. Tu ne l’as jamais fait dans un hôpital, et vous ne l’aviez pas fait depuis plus d’un mois. Son batard l’a larguée, tant puis pour lui, t’as retrouvé ton jeu. Après lui avoir envoyé le dernier message, tu enlèves tes lunettes de vue, déposes ton livre, sors de ton lit et te diriges dans ton dressing enfiler quelque chose de décent. Le parking. La Aston. L’hôpital. Ton garde du corps te suit et le personnel vous intercepte. Tu esquisses alors ton plus beau sourire, donne ton nom et tout est réglé. Tu laisses ton garde du corps à l’entrée de sa chambre, cogne et entre. Tu la regardes, t’as déjà trop envie d’elle. Tu t’approches d’elle, tournant autour de son lit sans vraiment l’approcher. « J'ai cru comprendre que tu t'ennuyais ? » demandes-tu d’un air sérieux. T’es jamais vraiment souriant, et tes seuls sourires dissimulent toujours une envie malsaine. Mais elle commence à te connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mer 9 Mai - 1:44

 
≈ ≈ ≈
Hold me and love me
Just wanna touch you for a minute
Baby three seconds is enough for my heart to quit
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ love game ✰ lady gaga

Un mois et demi. Bordel, j'avais tenu un mois et demi. Me connaissant c'était un véritable exploit surtout avec notre jeu qui n'avait jamais vraiment cessé. Et ouais, j'étais plantée là dans ce foutu lit, j'arrive pas à fermer l'oeil et je m'ennuie sévère. Je pense à la chaise postée près de mon lit qui avait vu se succéder toute mes visites et c'est en voyant l'heure s'afficher sur mon téléphone que j'ai une pensée pour Loup. Loup qui était resté toute la nuit quand je m'étais reveillée. Je mettais ça sur le fait qu'il devait se sentir coupable face à mon geste et je pouvais comprendre sa position. Même si notre dernière rencontre avait été douce-amère, je me décide à lui envoyer un message. Merde, j'ai besoin de me sentir vivante, ici les jours sont tous les même, je me contente de survivre et de répondre ''oui'' quand le médecin me demande si ça va. Et puis toute ces semaines de jeu accumulé... En fait, plus rien ne nous empêchait de consommer notre désir. Au final, j'avais été larguée et j'étais de nouveau libre. C'était difficile à accepter alors j'ai fais la première folie qui me vient : j'envoie un message. J'ai pas besoin d'attendre longtemps que le voir débarqué. Son statut l'a aidé à passer et nous sommes seuls dans la chambre. Je sais qu'on ne sera pas dérangés ; on est coincés dans cette chambre d'hôpital avec nos semaines de frustrations qui planaient au dessus de nous. Il est là, face à moi, il a ce sourire qui veut tout dire comme s'il avait déjà gagné le combat. Mais que ça soit aussi simple ? Laissez moi rire. Je dois pas vendre du rêve dans ma chemise d'hôpital mais je m'en fous. J'avais d'autres avantages que je comptais bien mettre en avant. Heureusement j'avais été délivrée temporairement de ma perfusion, ça m'arrangeait bien. J'avais pris soin de retirer les autres fils qui étaient accrochés un peu partout. Je souris en coin alors qu'il tourne autour du lit comme un prédateur autour de sa proie : « Quelle générosité de ta part de me tirer d'une telle situation. » Un message attrayant et quand il arrive une retenue incroyable alors que je rêve de lui sauter dessus... Pas de doute, le jeu a recommencé. Round un.




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 9 Mai - 2:53
Invité

≈ ≈ ≈
{ Let's do some "We shouldn't be doing this" things }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Elle est là dans sa petite blouse bleue. Non pas qu’elle soit sexy, mais Vee … Même dans un sac poubelle t’aurais envie d’elle. Parce qu’il ne s’agit pas que de son corps de déesse mais l’énergie qu’elle dégage. Elle t’attire parce que c’est une boule de feu. Elle est sombre et toi aussi. C’est une bombe à retardement, et toi comme un suicidaire tu la gardes jalousement entre tes mains. T’adores ça, t’es accro, hein ? Alors tu la dévisages, lui tournant autour. Tu ne peux finalement t’empêcher de décrocher un petit sourire malsain, passant ta main sur ta barbe de trois jours. « A ce que je vois, t’as même pris soin de retirer les fils … vilaine fille … » Tu t’approches alors doucement d’elle. A sa remarque, tu tends légèrement la tête d’un côté, comme pour acquiescer fièrement à ce qu’elle te dit. Ce petit sourire en coin ne t’as pas quitté. « Je suis galant, je n’aime pas savoir une jeune femme en détresse. » Ouais t’abuses là, mais vous jouez, non ? Tu t’asseoir finalement près d’elle, la matant comme un cheesecake que tu attends patiemment avant de dévorer. Tu observes absolument tout. Aucun détail ne t’échappe. Tu te retournes très légèrement, commençant un petit parcours avec tes doigts, frôlant sa cheville, effleurant ses jambes en passant par ses genoux, caressant sa cuisse que tu regardes avec envie. Ta main passe légèrement sous sa blouse, venant alors frôler si légèrement, si brièvement l'intérieur de sa cuisse, mais tu décides de t’arrêter et de rejoindre tes mains entre elles, te positionnant alors comme un enfant de coeur, la regardant avec cette expression presque angélique. Mais elle te connait. Toi t’es le démon. « On joue aux échecs ? » T’aimes trop jouer avec elle. Elle est devenue ta chose, ton objet précieux et c’est presque comme si elle aimait ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mer 9 Mai - 3:31

 
≈ ≈ ≈
Hold me and love me
Just wanna touch you for a minute
Baby three seconds is enough for my heart to quit
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ love game ✰ lady gaga

Ses caresses me font comme l'effet de petites décharges électriques qui remontent directement dans le creux de mes reins. Ça semble si différent maintenant qu'on a le droit de le faire sans que je ne trahisse personne. On avait plus aucun barrière en dehors de celle qu'on se posait et c'est peut-être ce qui rendait le tout encore plus amusant. Il arrête ses caresses au dernier moment et s'installe, ce putain de sourire aux lèvres. J'ai tellement envie de l'embrasser, ça me brûle les lèvres. Ça faisait plus d'un mois qu'on s'était pas touchés en dehors de nos jeux qui ne dépassaient pas la bienséance. Je prends appui devant moi pour me pencher vers lui avec un petit sourire en coin, après le froid vient le chaud et c'est à mon tour de le titiller. « Les échecs, vraiment ? » J'abandonne l'un de mes appuis pour venir frôler son épaule d'une main et remonter dans son cou. C'est aussi amusant que douloureux. Douloureuse mais délicieuse torture. « Si t'es le Roi, c'est toi que je dois mettre échec et mat, alors... » Vous savez ce qu'on fait avec le Roi quand il est échec et mat ? On le renverse. Et putain, si ce lit était pas capable de nous porter, rien à faire, on prendrait appui ailleurs. Nos visages sont à quelques millimètres, je pourrais l'embrasser en me penchant un peu plus et je vois danser dans ses yeux les flammes du démon qui n'attend que le bon moment pour contre-attaquer. Je recule soudainement, j'ai pas envie de lui donner une victoire trop vite. Je viens m'asseoir sur le bord du lit, juste face à lui. En fait, si on s'imagine tous les scénarii possibles, il n'aurait qu'à se lever pour prendre ce qu'il était venu chercher et entre nous je sais qu'il ne fera pas. J'ai même pas besoin de former des phrases complètes, de toute façon j'en serais incapable et la seule question qui me brûle les lèvres, c'est : « Combien de temps ? » Combien de temps on sera isolés ici ? Combien de temps notre jeu peut-il durer si personne ne vient nous interrompre et si on décide de ne pas craquer lui et moi ? Combien de temps avant le le jour ne nous rattrape ?




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Sam 12 Mai - 2:55
Invité

≈ ≈ ≈
{ Let's do some "We shouldn't be doing this" things }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Tu l’observes encore et encore. Elle a l’air si fragile lorsqu’elle se redresse, prenant ses appuis sur son matelas, tu pourrais presque pour t’amuser la repousser de l’index, mais tu ne le fais pas, parce qu’elle vient te torturer davantage. Tu l’observes toujours parce que tu es encore sous le choc de la voir à l’hôpital, mais tentes d’y faire abstraction parce qu’elle est belle et que t’as envie d’elle. Et puis de toute manière, ses petits airs coquins supplantent ses airs chétifs alors qu’elle vient effleurer ton épaule puis ta nuque. Sans quitter ce regard, tu acquiesces silencieusement à sa rhétorique. « Tu penses pouvoir y arriver ? » que tu demandes de façon sensuelle, tandis que ton index vient finalement heurter délicatement le milieu de son thorax, la plaquant alors contre son oreiller. Tu te rapproches d’elle, t’appuyant de chaque côté du matelas, de son corps, ancre ton regard dans le sien parce que tu sais qu’elle est faible face à toi dans ces cas là. Tes lèvres ont l’envie capricieuse de saisir les siennes, mais restent à quelques millimètres, accentuant la tension qui vous habite. Vos souffles se heurtent alors que tu finis par murmurer à ses soupirs. « Ca fait très exactement 34 jours et demi que je ne t’ai pas fait l’amour … » à quelques heures près. A tes paroles, ta main gauche venait effleurer de nouveau sa cuisse, la touchant du bout des doigts pour l’exciter tranquillement. Elle venait finalement s’installer près de toi sur le rebord du lit. Tu l’écoutes et un fin sourire se dessine à tes lèvres. Tu te lèves alors et te postes en face d’elle. Tu t’agenouilles, et viens attraper sa cheville droite de tes mains, venant parsemer de baiser sa peau jusque son genou, en passant par son mollet, continuant sur le début de sa cuisse, sans jamais quitter son regard. Tu finis par mordre doucement la peau de sa cuisse. « Quel temps ? » Le temps n’est plus. Le temps vous est infini lorsque vous êtes ensemble. Le temps n’est plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: