::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Violoup - I just want an overdose and painfully drift into my deepest slumber

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 6 Mai - 1:27
Invité

≈ ≈ ≈
{ nobody said it was easy }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman


Le sms de Zora. Vee. Elle. Tu la déteste. Tu lui en veux terriblement. Vous étiez si bien tous les deux, vous dormiez ensemble, vous n’aviez même pas couché ensemble, non. Tu ne l’avais pas touchée ce soir là, si ce n’était que pour jouer avec elle, votre jeu préféré. Mais ce soir là, t’avais juste l’envie aussi étrange que soudaine de ne pas assouvir tes besoins primaires avec elle. Et il a fallu qu’elle se réveille en pleine nuit pour prendre ses conneries sans même que tu soies là pour elle. Ca ressemblait beaucoup à une tentative de suicide pour toi, et fatalement, te rappelait à quel point tu n’avais servi à rien pour ta soeur. Tu n’avais servi à rien pour Vee. Elle était entre la vie et la mort, et toi, comme un con, t’étais là, assis près d’elle, alors que vous deviez être à Paris à l’heure qu’il est. Et finalement, tout ça est ironique quand tu sais qu’à la base, elle n’était que Violet, et qu’aujourd’hui, c’est Vee. Vee qui est là, allongée avec tous ces fils de partout. Vee qui a abusé des drogues chez toi pendant que tu dormais. Comment elle a pu te faire ça ? Comment elle a pu juger bon de partir à ce point en couilles sans mesurer les conséquences. Alors que tu réfléchis à tout ça, tu l’observes alors qu’elle ouvre les yeux. Tu sursautes presque, prenant automatiquement sa main dans la tienne, parce que finalement, t’as eu trop peur de la perdre. Mais pourquoi au final ? « Vee … » que tu murmures en la regardant, laches que tu es.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Dim 6 Mai - 18:27

 
≈ ≈ ≈
Ah, the sun is blinding
I stayed up again
Oh, I am finding
That that's not the way I want my story to end
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ sober ✰ p!nk

Je sens une pression sur mon bras. C'est ça qui me réveille. Quelque chose appuie sur mon bras de manière répétée. J'entrouvre le yeux, dans un état de semi-conscience. Le mur blanc de ma chambre d'hôpital m'aveugle, la nuit est déjà tombée, j'entends des bips autour de moi. Un coup d'oeil sur mon bras me permet de voir qu'il s'agit du brassard reliée à la machine qui prend ma tension à intervalles réguliers. Je respire normalement, ma poitrine est bardée de fils en tous genre et c'est eux qui surveillent mon cœur. Mon autre bras est immobilisé par une perfusion enfoncé dans mon avant bras qui délivre un liquide que je tiens pour responsable de mon absence de douleur. Je suis vivante et consciente. Vee …  La voix m'est douloureusement familière, une que je n'aurais jamais cru l'entendre ici et maintenant. Mon regard glisse en direction de Loup. Il est assis à côté de moi ; j'ai aucune idée de l'heure qu'il est mais il est là, à côté de moi. Je m'étais attendue à tout, à n'importe qui mais pas à lui. Lui qui est d'habitude si stoïque affiche une mine inquiète que je ne lui connaissais pas. Je n'aime pas le voir comme ça... Alors je lui souris et je m'entends dire mes premiers mots conscients depuis que je suis à l'hôpital : « Salut, mon Roi. » Super original. Je serre sa main qui est venue saisir la mienne, je mêle mes doigts aux siens comme un geste réconfortant. Pour lui ou pour moi ? Aucune idée. « Il est tard... » Du moins, j'imagine, j'ai aucun moyen de vérifier l'heure. A moins que je n'ai été endormie plus de 5 ans ? Genre, je me réveille d'un coma ? Oh mon Dieu, mais je suis pas la Belle au Bois Dormant, je vais puer de la gueule... Avait-il demandé de rester ici ? Avait-il veillé sur moi tout ce temps ? Ça ne lui ressemblait pas mais ça ne me déplaisait pas du tout. Je suppose qu'on allait me demander des explications sur ce qu'il s'était passé : j'en devais.




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 7 Mai - 3:18
Invité

≈ ≈ ≈
{ nobody said it was easy }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Tu n’aurais jamais pensé pouvoir te retrouver ici pour elle, et pourtant … Est-ce la sensation qu’un de tes jouets puisse tout à coup disparaitre sans que tu ne puisses rien y faire ? Ou est-ce autre chose de bien plus profond que tu puisses l’imaginer ? Et je ne parle pas de ta soeur, parce que même si cette situation t’es douloureusement familière, tu sais qu’avec Vee, c’est autre chose. Ou c’était, vu la colère qui te ronge. Ouais t’es en colère contre elle. Mais concerné aussi. Parce qu’elle aurait pu y passer cette conne avec ses bêtises. Chez toi en plus. Sa main est dans la tienne, tu sais pas trop pourquoi, mais c’est le cas. Probablement parce que c’est ce qu’on fait quand on est assis à côté de quelqu’un en réanimation. Elle a les yeux ouverts et t’as murmuré son prénom. Elle émerge avec difficulté et toi tu l’observes avec un mélange de tristesse et de mépris. Serais-tu devenu accro à ce jeu au point que tu détesterais toute personne qui se mettrait en travers de ce jeu ? Comme Vee par exemple ? Ou ses drogues à la con ? Pff elle sait même pas se droguer correctement. Mais tu la vois sourire alors tu te redresses. Mon roi … Tu l’observes, t’as envie de l’engueuler, mais gardes ça pour plus tard, elle est pas encore en état d’affronter ta colère. Elle serre ta main, entremêlant ses doigts aux tiens et ça te fait bizarre parce que tu fais jamais ce genre de choses, mais te laisse faire malgré tout. Tu ne te rends même pas compte que dans le fond, t’apprécie en fait, trop aveuglé par la situation. « Pourquoi ? » demandes-tu tout de même, sans encore trop de sévérité dans ta voix. Tu veux simplement savoir pourquoi elle a fait ça ? D’où ? Dans quel monde elle fait ça ? Pourquoi le faire après que tu te sois endormi ? Pourquoi ne pas au moins t’avoir réveillé. T’aurais pu être là, l’aider, mais rien. « J’aurais pu t’aider. Tu ne m’as pas laissé avoir cette occasion. Pourquoi ? » Tu soupires. Ca sert à quoi tout ça. Tu lâches sa main et te cales en arrière, déposant le dos de tes mains sur ton front le temps de deux secondes. « Il est deux heures du mat’ passées. » Lâchais-tu sèchement. Ouais parce que t’as dormi là comme un con après avoir soudoyé le personnel pour qu’il te laisse après les heures convenues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Lun 7 Mai - 3:57

 
≈ ≈ ≈
Ah, the sun is blinding
I stayed up again
Oh, I am finding
That that's not the way I want my story to end
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ sober ✰ p!nk

Et si je m'étais trompée ? Je vois beaucoup de sentiments contraires dans les yeux de Loup, c'est sans être capable de tous les identifier que je laisse sa main quitter le mienne. Comme si je ne savais pas quoi en faire, je joins les miennes sur le drap blanc et inconfortable de l'hôpital. Le bip des machines s'accélère : bah oui, je suis réveillée, mes fonctions vitales reprennent du service. Je jette un coup d'oeil à la perfusion. Ça pique, putain. Et ça fait tout froid dans mon bras. Je reporte mon attention sur Loup qui me demande des explications. Ouais, je lui devais bien, après tout j'avais été dans son lit pas plus tard qu'avant-hier. Face à sa soudaine froideur, je me braque un peu : « Quelle importance? » Je finis par me reprendre au bout de quelques instants. Je me mets à sa place cinq minutes : j'avais fui comme une voleuse au milieu de la nuit sans rien lui dire et quelques heures après je finis à moitié morte aux urgences. On va dire qu'il était plutôt légitime sur ce point là... Je joue nerveusement avec mes doigts, parce qu'avec le recul... « Je... Ouais, j'allais pas bien. J'ai toujours eu un problème avec ma consommation. J'avais arrêté d'être régulière pendant un moment en arrivant à Boston et j'ai replongé. » Je repense à New York, à Ezra. A ces foutus cachets qu'il m'avait interdit de prendre, interdiction que j'ai bravé à peine le sol de l'aéroport foulé. Je relève les yeux vers lui : « Ryder est reparti à Rio. » Ça ne justifiait pas mon geste. « J'ai passé la nuit à me retourner dans tous les sens et j'arrêtais pas de penser à la quantité qui me restait dans mes affaires. C'était une obsession, j'arrivais plus à penser à rien et puis je me voyais pas te secouer à 1h du matin pour me doser ma prise. Alors, j'me suis levée, j'ai tout mélangé, j'ai tout pris et ensuite je suis partie parce que je voulais pas que tu me trouve dans cet état. » On avait déjà plané ensemble lui et moi, mais là c'était différent. « T'étais pas obligé de rester... » Je m'attendais à tout : ce calme était forcément celui avant la tempête et je sens dans son soudain éloignement la volonté de retarder la bombe. Je le méritais après tout.




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mar 8 Mai - 18:12
Invité

≈ ≈ ≈
{ nobody said it was easy }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Tu lui as posé cette question parce que tu veux des réponses. Alors quand elle te demande quelle importance, tu écarquilles les yeux, te redressant alors vers elle. Quelle importance ? Qu’elle ne commence pas à t’énerver maintenant, t’es déjà à crans de la voir comme ça avec tous ces fils, toutes ces machines autour d’elle. T’aimes pas cette situation. Tu la détestes même. Elle te renvoie à bien trop de choses cette fille. Elle est douloureuse. Mais elle répond finalement alors tu écoutes. Tu ne savais même pas qu’elle avait des soucis avec la drogue et toi comme un con, tu te droguais avec elle ! « Et t’as pas jugé bon de m’en informer ? Tu … » Tu soufflais. T’avais envie de continuer, mais elle était trop faible encore. Tu laissais retomber ta tête entre tes mains, tu allais devenir fou sérieux. Elle continuais alors que tu ne la regardais même plus, le visage pris dans les paumes de tes mains qui glissèrent alors sur ta chevelure, tu te redressas de nouveau vers elle. Elle venait de se faire larguer. Tu ne savais pas vraiment comment prendre la chose, tu ne pensais nullement en cet instant que votre petit jeu allait pouvoir reprendre du service, c’était tellement loin, vous étiez à l’hôpital là merde ! « T’aurais dû Vee. J’aurais pu être là pour toi … » disais-tu finalement plus calmement. Elle croit que quoi ? Que comme tu baises à droite à gauche du coup t’es pas humain et que tu peux pas comprendre certains enjeux ? Mais malgré ta colère, tu comprenais mieux sa détresse. Tu lui donnas l’heure sèchement avant de te laisser retomber sur le fauteuil près d’elle. Elle a raison t’étais pas obligé. Tu t’étais pourtant même plus bataillé avec sa pote qu’avec le personnel rien pour rester près de Vee à sa place, et tu ne savais même pas pourquoi tu faisais tout ça. Pour avoir des réponses ? Parce que tu te sentais plus que coupable ? Tu dormais putain pendant qu’elle faisait son overdose merde ! « T’as raison. J’étais pas obligé. » T’es pas tendre avec elle. Tu sais au fond de toi que t’aurais été pire avec ta soeur si elle avait survécu. Si ça avait pu lui permettre de ne jamais recommencer. Et même si Vee et toi n’avez absolument rien de fraternel, tu le fais avec elle aussi. T’as juste pas envie que ça recommence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mer 9 Mai - 1:53

 
≈ ≈ ≈
Ah, the sun is blinding
I stayed up again
Oh, I am finding
That that's not the way I want my story to end
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ sober ✰ p!nk

J'ai envie de pleurer parce que je sais qu'il a raison. Il a raison sur toute la ligne, c'est dingue. J'avais égoïstement décidé de garder ce problème pour moi et voilà où ça m'avait mené. Presque instinctivement, je réponds : « Je n'suis pas... » J'suis pas comme ça. Je me confie à personne, peut-être parce que j'ai vécu des années en ne pouvant compter que sur moi-même. Dans la rue, chez la jeunesse dorée, on évite de donner des informations qui pourraient vite se propager. On se forge une apparence parfaite, je m'étais attachée à cette image de gamine fêtarde qui maniait les cartes comme personne. Je gagnais mon argent de poche à coup de parties de poker et de petits sourires charmeurs. Alors ma consommation régulière, mon addiction dépassée pour mieux y replonger... Non, je pouvais juste pas. Je baisse les épaules, à court d'arguments. Cependant, mon ego reprend le dessus et je rétorque : «  Et dis moi, qu'est ce que ça aurait pu te foutre ? T'aurais refusé de partager tes doses avec moi ? T'aurais gentiment accepté de laisser ça de côté par respect pour moi ? J'en crois pas un mot. » Parce que Loup vit pour lui avant tout et que je doutais vraiment du fait qu'il puisse se soucier de mon état. Je me cale sur mon oreiller et j'évite son regard alors que ma voix se fait plus ferme : « Si t'as pas envie d'être là, tu peux partir. En fait, si t'es là juste parce que tu te sens coupable, c'est même pas la peine de rester. C'était ma décision, pas la tienne, d'ailleurs j'en veux pour preuve le fait que t'étais au courant de rien. » Je refuse qu'il reste près de moi par pitié. Je refuse catégoriquement d'être vue comme l'oiseau fragile qui a failli se tuer bêtement. En fait, j'aurais préféré qu'il pète les plombs plutôt que de me laisser dans cette semi-incompréhension. Son geste qui m'avait d'abord paru gentil me donne des relents de pitié dont je me passerai bien.




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 9 Mai - 2:35
Invité

≈ ≈ ≈
{ nobody said it was easy }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Elle tente de répondre un truc mais ne termine pas sa phrase. T’es attentif à sa façon de bouger, de parler, ta façon à toi de la sonder. Parce que tu sais que la gestuelle parle bien plus que les mots. Et t’es doué pour ça. Observer les gens. Pourtant elle, même un idiot remarquerait qu’elle est troublée par cette situation. Et tu restes accroché à ses lèvres. Vous êtes tellement loin de votre jeu, d’ailleurs, t’arrives même pas à croire que t’es resté à l’hôpital pour un plan cul avec qui t’as pas baisé depuis plus d’un mois. Et ça te fait aussi bizarre de la voir comme ça, ici parce que c’est une Eliot. Et pour qu’une Eliot dérape à ce point, c’est que quelque chose de bien plus profond ne va pas. Parce que pour en avoir été un, tu sais à quel point ils sont doués pour cacher des choses. Dissimuler leurs failles. Des experts en la matière. Comme toi tu caches ta dépression sous tes dérives sexuelles, tes addictions sous de grands sourires aristocratiques. Elle avait été douée avec toi aussi sauf qu’elle s’est faite attraper. Elle l’heure est venue aux jeu des questions-réponses. A sa phrase, t’as envie de la traiter de conne mais ton éducation te retiens. Parce que ouais. Elle est conne de penser que t’es pas fichu de savoir comment s’y prendre avec un camé. T’en es devenu un toi-même. Mais surtout, elle est conne de penser j’en ai rien à foutre. « C’est moi qui pose les questions. Pas toi. » lui balance-je sèchement, les yeux dans les yeux. Mais t’as ce regard glacial qu’elle n’a encore jamais vu chez toi alors qu’elle continue, détournant finalement le regard, la voix plus sèche également. Tu te lèves alors et prend la direction de la porte puisque c’est ce qu’elle souhaite. Après tout ce n’était qu’un plan cul non, à la base ? Ouais. Alors tu prends la poignée de la porte dans ta main et ouvre la porte sans un mot. Mais alors que tu poses un pied dans l’encadrement de la porte … Et merde. Tu te recules et claque la porte. Tant pis pour les chambres voisines et le personnel. Tu te retournes brusquement vers elle. Là t’es vener. « Ta décision ? Donc c’était un choix pour toi d’avoir failli mourir ? C’est un jeu pour toi ça aussi ? Idiote ! Et ouais j'aurais pu t'aider. J'aurais pu contrôler ta prise parce que je sais à quel point quand t'es seul dans ce genre d'états tu réfléchis pas ! Mais t'es qu'une pauvre égoïste ... Tu croyais quoi ? Qu'il n'y aurait pas de conséquences à tes actes ? » Ouais idiote ! Parce que t’es là comme un con à avoir peur pour elle et qu’elle t’envoie chier !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mer 9 Mai - 2:55

 
≈ ≈ ≈
Ah, the sun is blinding
I stayed up again
Oh, I am finding
That that's not the way I want my story to end
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ sober ✰ p!nk

Je vais péter un câble. Il est là, il me fixe et j'ai la désagréable impression qu'il me juge. Ca me rend complètement folle, ça me donne envie de vomir. Je suis parfaitement lucide sur la personne qu'est Loup, il me fera jamais croire quoi que ce soit. C'est probablement pas bon pour moi de m'énerver, d'ailleurs la machine à tension commence à s'exciter au rythme de mon cœur effréné ; toute la rage que je n'ai pas évacuée pendant tout ce temps commence à monter petit à petit jusqu'à ce qu'on arrogance le pousse à se diriger vers la porte. Pourquoi ça me fait autant chier ? C'est pourtant ce que je lui ai demandé. J'avais raison, il était là par pitié et ça me dégoûte, ça me révulse. Je sais pas ce que j'ai imaginé pour que cette vision me retourne autant l'estomac. Pourtant c'est encore une fois ma fierté qui prend le dessus : « C'est ça, va-t-en !  Après tout, t'es tellement demandé, qu'est-ce que tu fous à mon chevet ?! » J'ai envie de taper du poing sur la table. Il m'agace autant que je l'apprécie. Je le déteste. Je le déteste tellement. Je déteste cette rage qu'il réussit à éveiller en moi, autant qu'il éveille toute sorte d'émotions contradictoires. A ce stade, c'est de la frustration. Je voudrais pouvoir saisir son visage hautain et... et... Et quoi ? J'en sais rien. « Tu me donnes pas d'ordre. Jamais tu me donnes d'ordre ! » Prince ou pas, j'en ai rien à foutre. Il ne me dressera jamais. Quand il claque la porte, je sursaute mi-surprise mi-satisfaite. Si j'ai réussi à toucher quelque chose chez lui, ça m'arrange. Il sort un pamphlet qui me fait sourire et je rétorque avec sarcasme : « Putain, quand est-ce que tu t'es acheté un cœur, Loup ? Ça se saurait si t'avais quelque chose à foutre d'autre chose que de ta putain de personne et du cul de toute les nanas qui passent dans ton lit ! Ton cœur est tellement vide que t'es obligé de bourrer tout ce qui bouge.  » Ok, j'ai été violente et je m'en veux déjà mais je sais déjà plus comment me contrôler. Et peut-être qu'il se rendra compte qu'en réussissant à me faire sortir de mes gonds, il avait touché quelque chose chez moi. Il m'a traitée d'égoïste. J'espère que je lui ai rendu la pareille. « Et si j'étais morte sur ce putain de sol, ça aurait changé quoi dans ta vie au juste ? Tu m'aurais remplacée en un battement de cil, je te jure n'ose même pas me dire le contraire parce que je me lève de ce lit et je t'éclates si tu oses.  » Et je tilte. Je tilte et là, alors que je le fixe, que la colère est palpable dans la pièce, je retiens mes larmes mais elles emplissent mes yeux.  J'ai parlé sous le coup du démon et maintenant il ne va jamais me pardonner. Et merde, c'est ma voix qui flanche maintenant comme si je refrénais mes sanglots. « Pourquoi t'es là ? Pourquoi tu restes ?  »




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 9 Mai - 3:30
Invité

≈ ≈ ≈
{ nobody said it was easy }
crédit/ tumblr ✰ w/@Violet Goldman



Tu crois rêver. T’hallucines même. Elle croit vraiment que tu niques h24 ou quoi ? Que t’as pas de vie à côté, des études, un avenir politique à assurer ? Tu claques cette putain de porte si fort que tu l’entends même pas sursauter. Tu te retournes vers elle et lui sors ce que tu penses de tout ça. « Qu’est ce qu’elle ne comprend pas dans ’T’as merdé, explique-toi et ferme-là.’ ? » T’as fini d’être tendre avec elle. Attendre qu’elle aille mieux ? Elle l’a cherché. Elle t’a envoyé chier alors que t’es resté pour elle putain de merde ! T’as jamais fait ça pour personne, t’as pas eu cette chance avec ta soeur. Et elle t’agresse. Elle te pique. Tu la regardes avec tellement de colère dans les yeux. T’as envie de te barrer en fait parce que ouais honnêtement, t’aurais pu passer une soirée tranquille chez toi et là tu te retrouves à l’hôpital en train de te faire engueuler. T’acquiesces durement à ses propos. « Quel coeur ? J’suis là parce que c’est chez moi que t’as merdé, je suis donc responsable de la situation et je suis futur roi au cas où t’aurais oublié ! Et commence pas avec ça parce que tu sais rien. » T’as envie de cogner quelque chose mais tu te retiens. Elle a la haine tout autant que toi, mais elle ne s’arrête pas là. Tu la regardes alors de façon glaciale. Sibérienne. Sombre. Noire. Tu serres ta mâchoires alors que t’entends ces mots. Sa mort potentielle. Elle veut jouer à ça ? Parfait parce que tu vas arrêter d’être sympa. « T’as raison Vee. Absolument rien. Tu sais quoi ? Le lendemain de ta mort, j’aurais probablement sauté une de tes potes parce que j’en ai rien tellement rien à branler de toi en fait ! T’étais juste un plan cul et on baise même plus, je sais même pas ce que j’fou là … » Tu penses tellement rien de ce que tu dis à cet instant et tu le regrettes déjà. Mais c’est ce qu’elle a besoin d’entendre. Tu n’es visiblement pas bon pour elle et une bonne douche froide lui fera peut-être en prendre conscience. Et horrible que t’es, t’oses même lui rire au nez la regardant presque avec mépris. « Et sérieusement m’éclater … regarde-toi Vee … avec tous ces fils ça te prendrait deux heures pour sortir de ton lit. Mais c’est marrant, ça rajoute une pointe d’ironie aux conséquences de tes actes … » Qu’elle y réfléchisse à deux fois la prochaine fois. Mais t’as peut-être été trop loin parce que tu vois ses yeux s’embuer. Tu sais pas quoi faire dans ces cas là alors tu souffle. Tu te rassois à ta place, t’es mal. Dans quoi tu t’es fourré sérieux ? Tu passes tes mains sur ton visage parce que t’es fatigué. Il est tard. Tu ne la regardes même plus. T’as envie de la serrer dans tes bras mais ne le fais pas. « Je reste parce que je reste. Point barre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t94724-safiya-thorsen-lily-collins http://www.i-love-harvard.com/t94955-safiya-scary-monsters http://www.i-love-harvard.com/t96052-safiya-456-828-3224 http://www.i-love-harvard.com/t96176-http-instagram-com-safiyathor http://www.i-love-harvard.com/t96080-safiya-thorsen
avatar
En ligne
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
Safiya Thorsen
BIZUT DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 07/02/2018 et depuis, j'ai posté : 2231 messages et gagné : 269 points. Actuellement, je suis : étudiante — archéologie (M) & sociologie (m) et côté coeur, je suis : célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l’imprévisible . Oh et puis, on dit que je ressemble à : lily collins ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : ELESSEDIL (Aby) , et un grand merci à : kane. (a) , sosoland (s) ✽ DC/TC : : n/a
Safiya Noora Thorsen
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : née à oslo en norvège, safiya est l’enfant du milieu dans une famille de six enfants. elle possède la double nationalité franco-norvégienne, issue d’une famille riche mais très travailleuse, ses parents n’ont jamais eu le temps de s’occuper de leurs enfants alors ils ont du s’occuper des uns et des autres. elle a passé son temps partagée entre les deux pays mais a fait son année de lycée à paris. Après ça, elle est partie rejoindre son grand frère à boston pour une année d’intégration puis a rejoint les rangs d’harvard en 2014. elle ne voulait pas rejoindre de confrérie puis a fini par se laisser convaincre par sa meilleure amie d’intégrer la mather house. depuis son arrivée à boston, elle a très peu de contacts avec ses parents.
------------------------------------
《 la base 》 : safiya, c'est la lunatique, l'imprévisible, l'enfant intenable qui préfère dicter ses propres lois plutôt que de suivre celle des autres. Fière et impétueuse, elle peut être aussi douce qu'une brise ou aussi destructrice qu'une tempête. Elle est incapable de tenir en place et a du mal à être sédentaire. Elle a d'ailleurs fait le choix d'habiter sur le port de Boston, dans un bateau. Rêveuse, sensible, artiste, c'est une adorable gosse qui a la langue bien pendue. Issue d'une famille franco norvégienne très nombreuse, elle a vite apprit à se débrouiller seule mais sans oublier de faire passer les siens d'abord. D'apparence calme et plutôt discrète pour mieux se fondre dans la masse, elle se révèle rapidement à l'opposé de l'image qu'elle donne pouvant créer pas mal de surprise de la part de ses nouvelles connaissances.

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
ANDRE & NIKITA - sont ses parents. aimants, mais très souvent absents à cause de leur travail respectif. ils ont toujours fait en sorte que leurs enfants aient le meilleur, mais safiya n'est pas du genre à compter sur eux. elle possède une ribambelle de frères et soeurs.
ISABELLA - est sa cousine, elles sont restées très proches malgré le fait qu'elles étaient séparées entre la norvège et la suède.


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
pseudo - écrire ici le lien. pseudo - écrire ici.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.
p s e u d o - écrire ici.



f r i • e n d

[fɹɛnd] noun.

a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
ROMEO ROMEO est sa moitié. ils se sont rencontrés en italie en vacances quand ils étaient petits et ne se sont plus jamais lâchés. ils sont les bonnie & clyde de harvard.
LOUISON qu'elle a rencontré par le biais de romeo, est devenue son deuxième cerveau. elles ont passé beaucoup de temps à paris ensemble et s'était fait la promesse de se retrouver à la fac.
HARLEY elles sont prêtes à tout, toute les deux et ça fait du bien de pouvoir se droguer à l'adrénaline ensemble.
LARA-JEAN est la fiancée de romeo, mais saf a bien compris qu'il y avait plus du côté de la jeune femme. elle s'est donné pour mission d'en faire un vrai ship.



i d i o t

[ˈɪd.i.ət] noun.

you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.



(#) Mer 9 Mai - 21:49

 
≈ ≈ ≈
Ah, the sun is blinding
I stayed up again
Oh, I am finding
That that's not the way I want my story to end
( @C.-Loup de L. de Monpezat )
crédit/ sober ✰ p!nk

Je savais que j'allais prendre un retour de bâton. Je savais qu'il ne se laisserait pas insulter sans répliquer. On parle de Loup, là. Ses mots sont tranchants comme une lame de rasoir, il m'achève sans le savoir. Je voulais du corrosif, il m'a jeté dans un bain d'acide. Ca me fait froid partout dans les os et je n'ose plus parler de peur que mes mots ne soient réduits à des beuglements de douleur et de colère. Mais il fallait être fou pour croire que j'en resterai là. Oh non, on avait levé les armes et je devais évacuer. « Futur roi ? FUTUR ROI ? Tu crois que j'en ai quelque chose à foutre, de ton statut ?! » Bon, peut-être que je devrais. Je n'arrivais même pas à réaliser que face à moi se trouvait tout autre chose qu'un punching-ball. J'ai l'impression que la bête qui se cachait au fond de moi est en train de se libérer de sa cage. « C'est moi qui comprend rien ? C'est la meilleure. » J'ai envie de lui faire mal, c'est fou. Il se rassoit face à moi après m'avoir desservi son horrible venin, son sourire trihomphant. « Va te faire foutre. » Je vais te buter. « Connard ! » C'est tout ce qui sort. Putain, de tout ce que je pouvais dire, y'a que ça qui sort. Je sais qu'on parle tous les deux sous le coup de la colère. Je sais qu'on ne pense ni l'un ni l'autre ce qu'on dit, que nos mots sont portés par la peur et la rage. Je le fixe, il va rester et après tout ce que j'ai dis, qu'il reste, c'est quand même pas rien. Je le toise quelques instants, retenant mes larmes, la pièce emplie de mauvaises ondes. Qu'est-ce qu'on fout là ? Au lieu de se réjouir de mon sauvetage, on se déchire et on s'insulte. On a un volonté terrifiante de se blesser plus que l'autre alors qu'on est déjà blessé au fond. Il se sent responsable, je me sens minable. « Ok. » que j'finis par souffler. « Ok. Je m'en doutais de toute façon. » Au final, il peut dire ce qu'il veut : il a avoué lui même que j'étais un plan cul et... ouais, il faisait quoi encore ici si on baisait plus ? Pourquoi il restait ? Pourquoi on dormait ensemble régulièrement ? Parce que ça pouvait pas uniquement se justifier par le jeu. J'arrive pas à mettre le doigt dessus. Mais j'veux juste le confronter. Et putain, je me contrôle plus : d'un coup, j'enlève d'un coup sec les fils, ceux sur ma poitrine, le brassard sur mon bras, ça bipe dans tous les sens. J'arrache au passage la perfusion, l'aiguille tombe au sol et je sens le sang couler le long de mon bras et qui tombe par goutte sur le sol. Presque immédiatement je me lève face à lui, malgré mes jambes qui sont encore faibles. Ouais, je le confronte et c'est sans menace dans la voix que je lui dis : « Redis le. » Ma voix est même plutôt douce mais ferme vu la situation. Je pense pas qu'il va le faire. J'espère pas. Je veux juste qu'on arrête de s'engueuler. Je veux juste qu'on soit honnêtes.




I made a few mistakes, I regret it nightly ; I broke a couple hearts that I wear on my sleeve. My momma always said "Girl, you're trouble" and now I wonder, could you fall for a woman like me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: