::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

walking down memory lane (elliot)

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 12 Mai - 1:35
Invité
Le jeu, la chasse, la séduction, la tentation... c'est ça qui est bon. Si l'un de nous venait à se jeter à l'eau tout de suite, ce serait beaucoup trop tôt et trop facile. Je souris en léchant le reste du jus de citron sur mes lèvres et lui demande ensuite s'il est prêt à tirer - et non, il n'y avait aucun double-sens lorsque je l'ai dit, même si maintenant que j'y pense, pourquoi pas ? Elliot me répond qu'il n'a jamais été aussi prêt et je descends du comptoir pour retomber sur mes pattes. Avec sa compagnie, je me dirige vers le stand de tir à l'arrière du bar. Sa question me semble ridicule alors je me mets à rire. Aucune idée ! C'est qui Cléo ? Lui demandai-je, en enfilant un casque. Je n'ai pas la moindre idée de qui est Cléolya et je n'étais pas non-plus au courant qu'il avait une copine dernièrement. Je lui fais un sourire avant de me positionner devant l'une des cibles, le flingue dans les mains.J'viens ici, parce que c'est de la bonne pratique pour mes chirurgies. J'ai les mains stable et une concentration inébranlable... puis aussi parce que ça défoule. Lui avouai-je, avant de prendre une grande inspiration. Je retiens mon souffle un moment et tire sur la cible. En plein centre. Je baisse les armes et tourne la tête vers Elliot pour lui adresser un petit air de "je te l'avais dit".
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mar 15 Mai - 0:23
Invité


On se dirige vers l’arrière du bar qui se transforme en stand de tir et j’peux pas m’empêcher de me dire que c’est quand même sacrément dangereux. Et si y’a un gars bourré qui sait pas ce qu’il fait et tire dans le tas? Genre, attends, je viens de m’enfiler deux shots de tequila, et on s’attend à ce que je tienne une arme à feu dans mes mains sans aucun souci? Mhhh… Discutable, clairement. "Cléo c’est mon ex." que je marmonne, maussade à souhait. J’sais pas si t’entends ma réponse vu que t’as déjà un casque sur les oreilles, flingue en main. Ouais. T’es chirurgienne donc tu manies un flingue. Zéro rapport mais j’vais pas chercher à comprendre. Encore moins quand tu tires en plein dans le mille. Et je roule les yeux à ton regard de vainqueur, tapant des mains de façon théâtrale pour applaudir ton succès. "Je peux pas tirer moi par contre, parce que j’ai bu." Et genre clairement, j’voulais pas être responsable d’un meurtre. Dommage, parce que j’pense bien à quelques personnes qui feraient des cibles parfaites, moi, Elliot Maxwell, le gars qui n’a normalement pas d’ennemis, a visiblement un Death note aujourd’hui. Sacré évolution. "A moins que tu m’assistes? Comme en chirurgie." Clin d’oeil, fier de ma référence. T’as clairement plus d’expérience que moi donc j’vais pas cracher sur ton aide pour me défouler.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 20 Mai - 1:09
Invité
Cléo c'est son ex. Lorsqu'il m'le précise, j'hausse les sourcils et relève le menton. Aah ! C'est une ex, c'est fini, passons ! Je n'étais pas le genre de fille à se ramollir et qui va lui tresser les cheveux en parlant contre ses exs. Cela dit, je devine vaguement que son envie de sortir devait être en rapport avec elle. J'peux me tromper, hein. Bref, le casque sur la tête et le flingue en main, je vise la cible et tire parfaitement dans le centre. Elliot m'applaudit et m'annonce qu'il ne tira pas, comme il a bu. Fair enough. Soufflai-je, avant qu'il ne me propose de le guider. Alors là, ça peut se faire ! La référence à la chirurgie me fait pouffer de rire et je me dis que la comparaison est un peu faible, comme je suis toujours interne et qu'aucun médecin traitant de m'a touché pour me montrer comment opérer. Mais je laisse glisser quand même, dépose le flingue pour qu'il soit en lieu sure pendant que je me positionne à côté d'Elliot. Près de lui comme ça, je peux sentir son parfum comme s'il était sur moi. Prends-le... Lui demandai-je doucement, puis baisse les yeux sur ses jambes pour vérifier sa position. Très bien. Vise la cible ? Lorsqu'il s'exécute, je souris en enroulant mes bras autour de lui, pour venir soutenir ses bras et l'aider à viser juste. Avant de tirer, retiens ton souffle... Cela t'aidera à rester stable... Je ramène mes mains à ses épaules et sans vraiment m'en rendre compte, je les masse légèrement du bout des doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Lun 21 Mai - 12:28
Invité


J’peux pas tirer, j’viens de me taper deux shots de tequila et même si j’en ressens pas encore les effets, je sais que ça va pas tarder à me monter à la tête donc ça peut être dangereux mine de rien. À moins que… tu me guides. Et ça a l’air de te plaire comme idée, puisque tu viens te placer à mes côtés, m’intimant de m’emparer du flingue. Je sais un peu comment ça marche grâce à ma séance d’essai avec Cléo même si ça reste toujours un peu flippant à mes yeux. Mais je le prends en main, me positionne face à la cible et j’attends ton signal. Je lève les bras, tiens bien le flingue pour le pointer vers où je suis censé tirer, à l’aide de tes bras autour de moi qui me guident dans ma démarche. Et cette proximité, elle me donne chaud. J’inspire, expire. Et sur tes derniers conseils, sur tes mains qui massent mes épaules tendues et qui me déconcentrent, je retiens un souffle et appuis sur la gâchette. Ma balle touche la cible mais reste loin du centre, plutôt excentrée sur la gauche. "Hm. Bon c’est déjà bien non?" que je dis en posant le flingue et en faisant volte-face pour me retrouver face à toi, bizarrement trop proche. Ou pas assez, en fait.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Lun 21 Mai - 20:01
Invité
Elliot pourrait très bien se débrouiller sans moi, sa position était presque parfaite. Je le guide quand même, masse ses épaules sans m'en rendre compte... l'idée était sans doute de le détendre, puisqu'il semblait avoir peur de tirer dans l'état qu'il était. Enfin prêt, Elliot presse la gâchette et tire sur la cible, bien à gauche du centre. J'admire un instant son exploit et sourit. Mh, c'est pas si mal ouais. Disons que je ne voudrais pas être survivante avec toi en ce moment dans une apocalypse de zombie, mais après un peu de pratique, on pourra en rediscuter. Avouai-je avant de rire gentiment. Le jeune homme se retourne, sans reculer d'un pas. Nos visages sont dangereusement à proximité et encore une fois, je ne contrôle pas ma tête qui s'incline légèrement sur la gauche pendant que je fixe tes lèvres. Je me rattrape juste à temps, relève les yeux pour admirer les tiens. Est-ce que j'suis la seule à ressentir cette tension, Elliot ? Est-ce que tu m'en voudrais d'être faible et d'y céder ? Mon regard oscille entre ses deux yeux et je souris finalement, coinçant ma langue entre mes molaires pour me réveiller de ce petit rêve que j'étais entrain de faire. J'ai pas bu moi, dans tout ça ! Je recule d'un pas, sans me retourner pour l'instant. J'espère un peu qu'il fasse un pas vers moi et qu'il pense à la même chose que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mer 23 Mai - 16:57
Invité


Je ris quelque peu à ta remarque. "J’crois que regarder autant de séries me permettrait de m’en sortir. Tu serais les bras, la meuf qui manie trop bien les armes genre Lara Croft — sexy en plus! — et moi le cerveau de l’opération. Mais bon, j’veux aller sur le terrain casser des gueules aussi, j’suis plutôt doué avec mes poings. Qui sait, tu seras prise entre deux zombies et c’est moi qui te sauverais." Je fais danser mes sourcils à ton attention quand je me retourne vers toi après avoir reposé le flingue sur le bord du plateau. Y’a ton corps contre le mien, c’est comme si j’sentais encore tes mains sur mes épaules, le goût de ta peau sur ma langue. Et j’en veux encore. J’sais pas si c’est les shots qui commencent à faire leur effet qui me font croire que tu zieutes mes lèvres, que toi aussi, t’as les mêmes envies. C’est peut-être que moi, puisque tu te recules et réclames à boire. "J’te proposerais bien de boire sur moi, mais j’ai pas d’aussi beaux atouts que toi." Puis, les body shots, c’était sexy quand c’était une meuf, un mec ça faisait pas le même effet. Enfin, à mes yeux. "Eh Andy?" Et dès que tu te retournes, je viens plaquer mes lèvres contre les tiennes. Au pire, si j’me faisais des idées, j’me prendrais ta main dans la gueule et on sera fixés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 25 Mai - 0:34
Invité
Être coincée avec Elliot dans une apocalypse de zombie, je ne ferais pas long feu ! Sauf si bien sûr je choisis de sauver ma peau plutôt que la sienne... C'est à voir ! Elliot imagine la scène et me compare à Lara Croft... j'suis plutôt flattée, je dois l'avouer. Rêve pas trop, j'suis aussi le cerveau de l'opération, en plus d'être les bras. Oui bon, j'ai un égo surdimensionné... mais c'est justifié non ? J'veux dire, j'suis quand même neurochirurgienne. J'opère des cerveaux ! Je cesse de sourire immédiatement lorsqu'il se retourne et baisse les yeux pour fixer ses lèvres. Il sent bon, pourquoi est-ce qu'il fallait qu'il sentes bon ? Il met toujours du parfum comme ça, ou c'est parce qu'il voulait sentir bon pour moi ce soir ? Je recule d'un pas, lui avoue que j'ai envie de boire, mais je ne me retourne pas encore. Elliot fait une blague sur les shooters que l'on a fait quelques minutes plus tôt et je ris. Il réclame des compliments maintenant ? Il le sait, qu'il est charmant, qu'il est beau. Qu'il plait à la gente féminine en général. Il n'a pas besoin de moi pour le confirmer. Je me retourne, prête à fermer les yeux sur ce qui venait de se passer dans ma tête... mais il me retient. Ouais ? Je fais de nouveau volte-face et il presse ses lèvres contre les miennes, me prenant par surprise. Complètement et parfaitement par surprise. Je me remet du choc en quelques secondes seulement, me détend au fur et à mesure que je prolonge le baiser. L'une de mes mains remonte à son visage et glisse dans ses cheveux, pour presser on ne peut plus mes lèvres contre les siennes. Je ne sais pas du tout ce qu'il se passe et surtout pourquoi, mais je n'aime pas me poser trop de questions. Ou du moins, j'suis à l'aise avec l'idée de ne pas connaître la réponse. Lorsque le baiser prend fin, j'écarte mon visage du sien pour afficher un petit sourire, en fixant toujours ses lèvres. Hum... j'pense que tu ne sais pas dans quoi tu viens de t'embarquer, Elliot. Je relève les yeux et les plisses légèrement, l'air mesquin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 26 Mai - 14:35
Invité


On plaisante sur l’apocalypse de zombies pendant quelques instants, mais au final, c’est mes yeux qui croisent les tiens, c’est tes mains que je sens sur mes épaules, c’est tes lèvres qui m’appellent et… quand tu t’éloignes, je te rappelle. C’est mal? J’en sais rien. Je pense pas. Et clairement? J’m’en fous. Alors dès que tu te retournes, j’écrase mes lèvres contre les tiennes avec une certaine force, une réelle envie urgente qui a besoin d’être comblée. Et dieu merci, c’est pas ta main qui atterrit sur ma joue, non, tu prolonges même le baiser. Ta main glisse sur l’arrière de ma tête, tes doigts se perdent dans mes cheveux blonds. Alors c’est ma langue qui vient chercher la tienne pour intensifier notre échange, je t’offre un baiser langoureux, sensuel, passionné, pressé. Et finalement, tu t’écartes, tu nous laisses reprendre notre souffle. T’as le sourire au coin des lèvres, les yeux rivés sur les miennes. "Alors dis-moi." Dis-moi dans quoi je viens de m’embarquer, montre-moi ce qui m’attend. Parce que clairement, j’suis pas rassasié là. Loin de là. Ce baiser, il n’a fait qu’accroitre mes envies. Tu n’as fait qu’accroitre mes envies.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 26 Mai - 21:42
Invité
Elliot vient vraiment de m'embrasser, là ? Cela s'est passé pour de vrai ? Ça fait des années qu'on se connait maintenant, alors qu'est-ce qui a changé ? Il doit avoir trop bu, ou peut-être que c'est tout simplement parce qu'on a grandit depuis le temps. Je l'observe, pendant qu'il me demande de lui expliquer. Je ne sais même pas quoi lui dire, écoute. J'sais même pas pourquoi il a fait ça et je ne sais encore moins pourquoi j'avais envie qu'il le fasse... La seule chose que j'sais, c'est que j'm'en fous. Que ce soit bien ou mal, c'n'est pas important, surtout que je ne suis pas du genre à raconter aux autres ce qu'il se passe dans ma vie. Je fixe ses lèvres, à la recherche d'une réponse, mais rien ne vient. Plus les secondes passent, plus la tension monte. Je cesse enfin de glander et me jette sur ses lèvres pour les embrasser à nouveau, plus ardemment que la première fois. J'ai envie de lui virer ses fringues dans un élan de passion, mais il y a trop de gens autour et aucun endroit où je pourrais l'emmener hormis les chiottes un peu trop crades. Je n'en donne pas l'impression en ce moment, dans ce moment spontané, mais j'suis une femme classe et il mérite mieux qu'une baise torride dans le bar. M'ouais, une baise torride dans l'une de nos chambres serait beaucoup mieux. Emmène-moi ailleurs qu'ici. Lui réclamai-je, en frôlant mon nez contre le sien, le regard plongé dans le sien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 27 Mai - 16:45
Invité


T’as même prolongé mon baiser et ouais, j’en suis plutôt content. J’avais pas trop envie de me prendre un stop ce soir en fait. J’crois que j’avais surtout besoin de me changer les idées, de ne plus réfléchir et me laisser porter. Et avec toi, c’était venu tout seul, ça avait été facile de se laisser emporter par le moment. Ou par la tequila. J’sais pas en fait. Mais tu reviens à la charge, tu t’empresses de caler tes lèvres rosies par mon baiser sur les miennes avec encore plus d’ardeur que précédemment. Alors c’est pas une blague hein, c’est pas que de mon côté, t’en as férocement envie aussi? "Chez toi? J’vis en coloc moi." Pas que ça dérangerait mais… faudrait être un peu dans la retenue quoi. Et moi j’voulais pas me retenir. Mais qui sait, peut-être que toi aussi t’étais en coloc. Même si j’espérais vraiment pas. Je te tire vers le bar et commande deux shooters. "Tiens, avant de partir." Histoire que tu sois au même niveau que moi, quoi. C’était pas juste sinon.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: