::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(FB) Our honey moon

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 2 Mai - 19:23
Invité

  Capucine & Isaiha

  (FB) Our honey moon

 

  Le vol en avion, en compagnie des parents de Capucine s’était déroulé à merveille et le couple avait pu se reposer une nuit, chez eux, pour se remettre du léger décalage horaire. Puis, après une rapide visite du chantier de leur maison qui avançait à vitesse grand V, le couple avait pris la direction de la première étape de leur voyage qui consistait à une visite de Londres. Capucine avait pu jouer les guides touristiques de choix et Isaiha avait bu chacune de ses paroles. Néanmoins, pour ménager la jeune femme, le couple avait fait beaucoup de pauses, le jeune homme souhaitant ne pas la fatiguer inutilement bien qu’elle lui ait répété un certain nombre de fois qu’elle n’était ni malade, ni en sucre. Après une nouvelle nuit chez les parents de Capucine, le couple avait pris la direction de Windsor, Oxford et Birmingham afin de visiter notamment la célèbre université et quelques châteaux. Cette fois-ci, ils avaient passé la nuit, dans un hôtel de la région de Birmingham. Pour Isaiha, ce fut comme un dépaysement mais également un retour aux sources grâce à la campagne anglaise qui avait son charme. Il n’avait pas cessé de se renseigner sur les diverses plantes qu’il ne connaissait pas ou alors sur l’architecture typiquement anglaise.
Aujourd’hui, main dans la main, il marchait sur un sentier de promenade, le long dans un lac, dans le plus grand parc national du pays où ils avaient eu loisir de visiter quelques villages. « Je ne sais pas toi mais j’en oublierai presque Harvard et les cours » dit-il alors qu’ils venaient de s’arrêter au bout d’un ponton, pour admirer la sublime vue qui s’offrait à eux. Pour l’occasion, Isaiha l’avait adossée contre son torse et entourée de ses bras musclés. « Ce voyage est vraiment magique… même si j’avoue que le fait qu’il s’agisse de notre lune de miel participe grandement à cette magie » dit-il avec un sourire alors qu’il déposait son menton sur le haut de son crâne. Il était bien là, en paix avec lui-même. « Comment tu te sens ? Pas trop fatiguée ? » s’inquiétait-il comme à son habitude en la serrant un peu plus dans ses bras. Il faut dire qu’ils avaient beaucoup crapahuté partout malgré qu’ils aient loué une voiture de location pour ne pas dépendre des trains et autres transports en commun.

@Capucine Buchanan


AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 16:52
Invité
C'était désormais officiel. Capucine était la femme de Isaiha et elle portait son nom. Elle n'avait pas encore eu le temps de changer ses papiers. Elle le ferait à leur retour. Pour le moment, ils avaient, tous deux, mis les pieds en Angleterre et plus rien ne comptait désormais. Avoir vu l'avancé des travaux de leur future maison avait ravi la petite brune qui s'était sentie comme une gamine le jour de Noël. C'était tellement paradisiaque. Après les années sombres qu'elle avait vécu, Capucine n'aurait jamais songé à être aussi heureuse un jour. Isaiha avait fait de sa vie un rêve éveillé et elle n'avait pas envie que tout s'arrête. Elle était mariée à l'homme qu'elle aimait, attendait son enfant et leur maison avançait vraiment vite. Ils seraient dedans bien avant qu'elle ne s'en rende compte. La jeune femme remerciait énormément son amoureux de lui donner tant de bonheur, autant qu'elle le pouvait et de différente manière. Mais ce qu'elle aimerait le plus, était que leur enfant puisse avoir un souvenir amish, quelque chose que la mère de Isaiha aurait fait. Elle n'était pas amish elle, elle pouvait bien transgresser leurs règles sans que ça ne se sache trop. Capucine avait demandé des conseils à Casey en lui demandant de ne pas en parler à Isaiha. Face à un refus, elle ne voulait pas qu'il soit déçu. L'anglaise avait envie que leur enfant possède une couverture matelassée ou en crochet de sa grand-mère paternelle. Cette idée l'inquiétait un peu, que sa belle-mère amish lui refuse cette demande.

Les deux premiers jours avaient été parfaits bien que Isaiha semblait vraiment je pas comprendre que Capucine était en bonne santé. Il s'inquiétait trop pour elle. Et si ça finissait par devenir agaçant, elle savait très bien qu'il s'agissait de son caractère et qu'il ne cesserait jamais de s'inquiéter pour elle. Et ça n'irait pas en s'arrangeant à mesure que son ventre s'arrondirait. Capucine adorait parcourir la campagne au volant de la voiture de location. Et elle appréciait de voir Isaiha heureux dans son pays. La crainte qu'il ait le mal du pays l'angoissait et elle n'avait pas envie de foutre en l'air leur relation pour si peu. Malgré qu'il ne connaisse pas l'Angleterre, Isaiha avait tout organisé et Capucine se contentait de conduire et de profiter. Adossée contre le torse de son mari, la brune observait le paysage en souriant légèrement.

« J'adorerai pouvoir rentrer dans notre maison en me disant qu'on a plus besoin d'étudier et qu'on a juste besoin de travailler ! »

Capucine ne détestait pas l'université mais ça commençait à faire long. Elle voulait devenir indépendante et profiter de son métier. Être enceinte ne l'empêcherait pas de continuer à travailler et étudier mais elle avait un peu la sensation d'être égoïste. Elle ferait de son mieux pour s'occuper de son bébé tout en obtenant son diplôme.

« Je vais bien mon amour. Cesse de t'angoisser. » Elle pivota vers lui, un sourire aux lèvres. « Mon petit mari adorable que j'aime plus que tout ! Je suis en bonne santé et grâce à toi parce que tu me fais manger convenablement ! Et le bébé va très bien, tu le sais. » Elle pinça légèrement les lèvres. « Merci pour tout Yaya... Merci d'avoir tout organisé. J'adore notre lune de miel, je ne pouvais pas rêver mieux. Tu me connais mieux que personne et j'apprécie tous les efforts que tu fais pour moi, pour que je sois bien, pour me satisfaire. J'espère que tu te plairas quand on vivra ici. Je veux que tu me le dises si ce n'est pas le cas, d'accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 7 Mai - 22:20
Invité

  Capucine & Isaiha

  (FB) Our honey moon

 

  Isaiha avait sourit aux propos de sa femme. « Moi aussi j’ai hâte de pouvoir en terminer avec mes études et ainsi, entrer dans notre future maison. Il me tarde de te porter pour en franchir le seuil définitivement » lui répondit-il. « C’est pas que je n’aime pas ce que j’étudie mais j’ai l’impression de perdre mon temps quand je m’assis dans un amphithéâtre pour écouter un professeur enseigner » poursuivit-il. Isaiha n’avait pas été dans un système scolaire depuis sa huitième année. Il avait du travailler dur pour acquérir la culture générale afin d’intégrer Harvard mais encore aujourd’hui, il avait conscience qu’il n’était pas né pour être étudiant. C’était un travailleur, il avait l’habitude de se lever aux aurores pour travailler à la ferme ou plus récemment au centre équestre. Son rythme de vie s’était tout simplement modifié lorsqu’il s’était mis en couple avec Capucine. Auprès d’elle, il était devenu plus studieux, plus enclin à faire des efforts, à trouver sa voie dans ce monde moderne. Au final, il était arrivé là où il se trouvait actuellement : en Angleterre, marié, et bientôt père de famille. Il ne pouvait être plus heureux qu’à cet instant précis.

Etre heureux, c’était un fait établi mais le bonheur ne l’empêchait pas de s’inquiéter toutes les cinq minutes pour sa femme. Capucine était enceinte et la dernière chose qu’il souhaitait, c’était qu’elle perde l’enfant ou mette sa propre santé en danger. « Je sais, le pire, c’est que je le sais que tu vas bien.. C’est juste plus fort que moi » avouait-il avant qu’elle ne le remercie pour cette lune de miel. Elle n’avait pas à lui dire merci, c’était naturel de lui offrir ce voyage après tout ce qu’elle avait apporté de bon dans sa vie. « Je ne fais pas réellement d’efforts petit démon, je me contente simplement de tout faire pour garder cette étincelle de vie que tu mets dans mon cœur » lui dit-il en prenant son visage en coupe, ses pouces venant caresser ses joues. « Je serais heureux, qu’importe où nous nous trouverons Capucine et tu sais pourquoi ? simplement parce que mon foyer se trouve là où tu es. J’aime ce pays, j’ai appris à le connaitre et un jour, je sais que je le considérerai comme mon pays également. Nous serons heureux, je le serais tant que ta main restera dans la mienne »



AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 9 Mai - 17:00
Invité
Capucine comprenait la position de Isaiha. Elle avait bien remarqué la façon dont il préférait les travaux manuels à ses études. Chaque fois qu'elle lui demandait de réparer quelque chose, il s'y mettait aussitôt, lâchant presque instantanément ce qu'il faisait. Capucine avait vu Isaiha se creuser la tête pour réparer la machine et la donner à une association caritative. La jeune femme pinça doucement les lèvres, songeuse. Elle savait bien que Isaiha n'aimait pas rester assis sur un banc à écouter un professeur. Mais il devait en passer par là. Et puis, à l'appartement, il n'y avait pas grand chose à faire. La brune observa son amoureux, lui caressant doucement le dos.

« Écoute chéri, si tu veux, quand j'aurai fini mes études, on peut venir s'installer à Londres. La maison sera sûrement habitable à ce moment. Mais il y aura des travaux à faire je pense. Tu pourras étudier à Londres et t'occuper de la maison. Et moi je prendrais mon poste à l'hôpital... Je pourrais avoir plus de temps pour t'aider aussi. Et t'occuper de la maison fera passer tes études plus vite... »

La jeune femme espérait tout de même l'aider dans sa proposition. Son but était que son homme soit bien lui aussi, tout comme lui faisait attention à ce qu'elle soit bien, qu'elle ne manque de rien. Et le fait qu'elle soit enceinte n'arrangeait pas grand chose. La jeune femme se mit à rire doucement, caressant la nuque de son amoureux. Elle lui embrassa le bout du nez. Elle ne lui en voulait pas du tout de s'occuper d'elle de cette manière. Au contraire, elle se sentait encore plus aimée. Et puis, elle en profitait pour le faire participer à sa grossesse. La jeune femme soupira doucement avant de sourire.

« Tu le fais parfaitement bien mon Yaya. Je vais continuer à illuminer ta vie même quand on sera de vieux croûtons grincheux et radoteurs ! » S'amusa t-elle à répondre. « Je veux juste que tu sois bien toi aussi... Tu me donnes tellement que j'ai la sensation de pas faire assez pour toi. Je veux continuer d'être ta meilleure amie tout en étant ta femme et ton amante... Je sais l'énorme sacrifice que tu fais. Tu vas quitter ton pays pour moi. Tu as déjà abandonné ta famille pour moi... J'ai l'impression d'être un peu égoïste et de ne pas te donner autant que toi tu me donnes. » Capucine pinça les lèvres, un peu triste. « J'ai pas envie que tu regrettes tes choix ou que tu trouves que je ne fais pas assez pour toi. Alors quand on sera bien installés, je veux que tu me parles si jamais tu ne te sens pas bien... Je veux aussi que tu fasses tout pour te sentir chez toi. D'accord ? C'est notre maison alors je veux qu'il y ai une partie de toi dans la décoration. »

Capucine avait besoin de savoir que Isaiha se sentait bien. Elle savait parfaitement ce qu'il allait sacrifier. Et même s'il disait ne plus avoir d'attaches aux États-Unis, changer de pays, de continent, n'était pas quelque chose de facile à accepter. Il pouvait toujours avoir le mal du pays. L'Angleterre et les États-Unis étaient totalement différents et l'adaptation pouvait être longue et difficile. Mais Capucine ferait de son mieux pour l'aider.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Ven 11 Mai - 1:08
Invité

  Capucine & Isaiha

  (FB) Our honey moon

 

  Isaiha aimait l’esprit pratique de sa femme. Elle cherchait toujours la meilleure solution afin que tous les deux, puissent s’épanouir. Capucine essayait toujours de le mettre dans les meilleures conditions afin qu’il s’épanouisse. Comment ne pas l’aimer davantage chaque jour ?! « Je ne suis pas certain que te laisser m’aider soit une bonne idée… Tu risquerais de te faire mal en te cognant avec le marteau » se moqua-t-il gentiment d’elle avant de lui sourire tendrement. « J’aime beaucoup ton idée. J’avoue que finir mes études à Harvard ou à Londres, m’importe peu. Je me fiche bien du prestige des universités ni même le concept du diplôme. Je souhaite simplement pouvoir exercer le métier que j’ai choisi… mais l’idée de finir les travaux de notre maison moi-même est séduisante » lui répondit-il finalement avec un sourire heureux. Cet homme était vraiment dingue de boulot. Au moins, on ne pouvait pas dire qu’il était un fainéant, bien au contraire. Isaiha était heureux que lorsqu’il avait quelque chose à faire. Chez les amish, il n’y avait pas l’oisiveté. Au contraire, la valeur du travail était inculquée très jeune tout comme le sens du l’entraide. « Je ne t’ai jamais demandé mais tu termines tes études quand ? » demanda-t-il en se grattant la tête, geste qui montrait sa gêne. Il avait vraiment aucun intérêt aux études pour ne pas connaitre ce genre d’information. Lui-même ignorait encore combien d’années d’études il avait encore à faire. Monsieur se contentait simplement de travailler ses cours et de rendre ses projets en temps et en heure afin de valider son année en cours. D’ailleurs il était heureux car son professeur lui avait assuré qu’il n’y avait rien qui pourrait l’empêcher de passer en troisième année d’architecture.

Enfin ce n’était pas son sujet de préoccupation principal. Non, la grossesse et le bien être de Capucine remportait largement ce titre. « Mais je suis bien, je t’assure petit démon, je suis on ne peut plus bien » lui assura-t-il en s’arrêtant de marcher pour s’asseoir sur un rocher, l’attirant entre ses jambes écartées pour qu’elle vienne trouver refuge contre son torse musclé. « Ecoute moi Capucine, je n’aurais jamais de regret d’avoir quitté ma communauté, ma famille et encore moins d’avoir lié ma vie, mon destin au tiens. T’épouser, fonder une famille avec toi, c’était ce qui pouvait m’arriver de mieux. Je me suis toujours senti un peu à part, différent des autres même au sein de ma famille. Je n’arrivais pas à trouver ma place dans ce monde bien trop grand pour moi. Et cette place, je l’ai trouvé en tombant amoureux de toi, en étant aimé de la plus merveilleuse des femmes. Alors je me fiche de là où nous irons vivre car je n’ai besoin que de plonger mon regard dans le tiens pour me sentir chez moi. Je n’ai besoin que d’être proche de toi, de pouvoir te toucher, t’aimer, te parler pour comprendre que Dieu a crée le paradis et qu’il se trouve entre tes bras » termine-t-il par dire avant de prendre son visage en coupe et de l’embrasser avec tendresse. « Je t’aime Capucine, ma belle et intelligente Capucine.. Ma femme, ma meilleure amie, la mère de mon futur enfant… Mon petit démon »

AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 13 Mai - 11:25
Invité
Capucine fronça le nez avant de tirer la langue à son mari, amusée. Elle était parfaitement capable de tenir un marteau quand même. Enfin, Capucine savait que Isaiha ne disait pas ça sérieusement. Il voulait juste être l'homme du foyer et elle devait être la femme. Et donc faire des trucs de femme. Mais si il y avait bien une chose que Isaiha avait appris sur Capucine, c'est qu'elle n'était pas une femme au foyer. Capucine était une femme active et portée sur son projet professionnel. Inutile qu'il se l'a joue macho avec elle, ça ne fonctionnait pas. Parfois, Capucine faisait preuve de compréhension et acceptait de faire des compromis pour laisser à Isaiha le loisir d'être l'homme du foyer. Lui, il en faisait aussi plein des efforts alors elle pouvait bien le faire aussi.

« L'université de Londres a une très bonne réputation aussi. Et puis, ce sera peut être plus facile pour toi d'être tout près de la maison et de pouvoir t'en occuper. » La brune sourit. « J'ai encore un an ! Je vais entamer ma dernière année. D'ailleurs, je rend mon mémoire en Juin de cette année. Je l'ai terminé, il faut que tu le lises ! Je suis super heureuse d'avoir réussi à le boucler en avance, je vais pouvoir faire des modifications si besoin. Maman et Papa doivent me donner leur avis aussi ! »

Et rien ne comptait plus que l'avis de ses parents à ce sujet. Après tout, eux ils étaient déjà diplômés de Harvard et des professionnels depuis plus de vingt ans. Mais elle voulait aussi que Isaiha lui donne son avis. Désormais, le jeune homme était officiellement sa moitié, l'autre partie d'elle. Alors, son avis comptait énormément. Plus qu'il ne le pensait. La brune adorait marcher avec son homme, le tenant par la main. La musculature de Isaiha faisait qu'elle avait toujours la sensation d'être protégée malgré qu'il soit pacifiste. Elle savait bien qu'il impressionnait les autres et elle adorait se pavaner aux côtés de son homme. Et surtout, tout ce qui l'importait était qu'il soit bien avec elle. Qu'il soit heureux. Capucine vint trouver refuge entre les bras de son amoureux, se collant contre lui en l'observant avec beaucoup d'amour. Isaiha savait parler à sa femme. Il avait toujours su trouver les bons mots, trouver les bonnes phrases à lui dire. Capucine sentit son cœur fondre de bonheur dans sa poitrine. Il était si parfait cette homme. Tendrement, elle répondit à son baiser et sourit doucement.

« Je t'aime Isaiha. Merci de me rendre si heureuse. Tu le fais tellement bien... »

La jeune femme resta collée contre son homme un long moment, silencieuse. Elle voulait juste profiter de lui, admirer le paysage en étant dans les bras de son homme si parfaitement imparfait. Au bout d'un long moment, elle se leva et lui prit la main.

« On continue notre voyage ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 21 Mai - 18:32
Invité

  Capucine & Isaiha

  (FB) Our honey moon

 

  Ils avaient encore une année à faire à Harvard avant de pouvoir voler de leurs propres ailes. L’information était intéressante en soit mais Isaiha l’occulta rapidement. Il n’était pas farouchement attaché aux Etats-Unis comme le semblait le croire Capucine. Sa femme s’inquiétait de son déracinement mais pour une fois, avoir été amish allait être un sacré avantage. Sa communauté avait vécu tellement en marge de la bonne société américaine qu’il ne se sentait pas l’âme d’un américain. Qui sait, avec les années, se sentirait-il plus anglais qu’autre chose. « D’ici un an, le plus gros des travaux aura été fait et il ne restera plus que les finitions mais la maison sera déjà habitable. Une bonne nouvelle en soi » dit-il avec un sourire enthousiaste. Il lui tardait d’être officiellement le propriétaire d’un bout de terrain. Le jeune homme avait déjà prévu un endroit du jardin pour y cultiver un potager. Il était important pour lui, de ne pas perdre ce qui faisait de lui, un homme de la terre. « Je n’ai absolument rien contre de lire ton mémoire mais tu as bien conscience que je ne vais rien comprendre ? » rigola-t-il légèrement alors qu’elle abordait ce sujet. Il était quand même prêt à lire des centaines de pages de son mémoire car tout ce qu’elle faisait l’intéressait. Il espérait juste qu’elle n’entrait pas trop dans les détails des cadavres parce qu’il n’était pas certain que son estomac le supporte. Il avait vraiment un problème avec ce genre de choses. Pourtant, il avait des cadavres d’animaux dans sa vie. Enfin, ce n’était pas la même chose ! « Arrête de me remercier mon petit démon, c’est un plaisir que de faire de ta vie, un rêve éveillé et maintenant, c’est même mon devoir d’époux » souligna-t-il avec un tendre sourire pour mieux l’enlacer, profitant de ce magnifique panorama pour savourer l’instant présent. Il se sentait si bien, loin de l’agitation de la ville. « Avec plaisir ! Il y a une promenade à faire le long du lac, nous pourrions l’emprunter ? D’après les habitants du coin, à cette période de l’année, c’est plutôt calme. Nous aurons toute l’intimité des lieux pour nous » s’enthousiasmait-il sans arrière-pensée. Malheureusement, ses paroles pouvaient être interprétées de manière bien plus tendancieuse.

Spoiler:
 

AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 23 Mai - 11:43
Invité
Capucine regrettait presque de ne pas avoir un an de plus. Ce serait sa dernière année à Harvard et ils pourraient déjà prévoir de vivre à Londres. Capucine aimerait vraiment que le bébé naissance à Londres mais elle ne voyait pas comment ils pouvaient prévoir l'accouchement entre les études et le travail. Elle avait des lubies particulières et elle avait insisté pour que Isaiha fasse tout ce qui était en son pouvoir pour assouvir les débilités de Capucine, surtout si elle devenait chiante avec ça. Parfois, elle se demandait comment il arrivait à la supporter. Lui était très simple et elle était parfois si excentrique. Capucine avait grand hâte de se retrouver dans leur maison et de vivre une vraie vie de famille. Elle espérait pouvoir concilier son travail et sa vie de famille aussi bien que l'avaient ses parents. La jeune femme avait toujours cette crainte de ne pas être à la hauteur pour les autres mais encore moins pour elle. Tout ce qu'elle voulait c'était un amoureux heureux. Vraiment heureux. Il était vrai que Isaiha ne comprendrait rien à son mémoire, après tout il fallait être bien calé en médecine pour en saisir tous les termes. Cependant, la brune avait tout de même envie de le lui faire lire. Souriant doucement, elle lui embrassa la mâchoire.

« J'en doute pas ! Mais je t'expliquerai tout ce que tu veux que je t'explique ! »

Autant dire qu'elle lui expliquera tout le mémoire. Mais ça ne dérangeait pas Capucine. Fort heureusement, elle avait pris assez d'avance pour pouvoir le terminer, le relire vingt-cinq fois et l'envoyer à toutes les personnes susceptibles de l'aider et de la conseiller. Au pire, Isaiha l'aidera à corriger ses fautes. Avoir son avis était des plus importants. La brune aimait quand Isaiha lui donnait son avis sur tout, même si parfois ils n'étaient pas d'accord. Elle appréciait de voir leurs différences. Peut être que Isaiha ne se rendait pas bien compte de la manière dont il arrivait à la rendre heureuse. Capucine n'aurait jamais imaginé l'être autant un jour. Même avec Jorah ça n'avait pas été si idyllique. La brune gloussa légèrement en câlinant son mari puis finit par se lever. Elle haussa les sourcils avant de rire légèrement, se remettant en route.

« Ah ! L'endroit est rien que pour nous hein ? C'est intéressant à savoir ça ! Ça veut dire que je vais pouvoir me défaire des mes vêtements et courir nue partout, tu seras le seul à le voir ? »

Capucine s'amusait à taquiner Isaiha, ne l'imaginant pas une seule seconde vouloir faire l'amour dans un endroit aussi public. Ils avaient déjà fait ça mais les endroits avaient été fermés au public ou du moins beaucoup moins exposés qu'ici. Alors le faire en pleine nature là comme ça, elle n'imaginait pas Isaiha se défaire de pudeur si facilement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 23 Mai - 14:22
Invité

  Capucine & Isaiha

  (FB) Our honey moon

 

  Isaiha ne le disait pas toujours mais il enviait énormément Capucine pour son intelligence. Elle avait un véritable don avec les sciences, chose qu’il n’aurait jamais. Le jeune homme n’était pas scientifique pour un seul sou alors quand elle parlait de physique, de chimie ou encore de médicine, il buvait ses paroles même s’il n’y comprenait rien. Puis, elle avait une culture générale bien plus poussée que la sienne. Pas étonnant, elle vivait dans ce monde moderne depuis sa naissance mais à aucun moment il ne s’était senti diminué par elle. Au contraire, elle l’avait pris sous son aile alors qu’ils n’étaient que des amis pour mieux devenir sa meilleure amie. Aujourd’hui encore, même si elle se moquait de ses erreurs, elle n’était pas méchante. C’était toujours fait avec tendresse et amour. Voilà la raison pour laquelle, il s’estimait être le plus chanceux des hommes. Capucine aurait très bien pu être lasse d’un homme comme lui mais non, elle s’était retournée sur sa personne, l’avait aimé et mieux, elle l’avait épousé. Toutefois, il ne se sentait pas idiot. Dans son domaine d’étude, il était très calé et les nouvelles connaissances qu’il avait engrangé durant son année d’étude faisait de lui, un très bon étudiant en architecture. D’ailleurs, il était très proche de son professeur qui voyait en lui, le jeune homme qu’il avait été autrefois. « Je sens que tu vas passer de nombreuses heures à tout m’expliquer » rigola-t-il avant de secouer la tête de droite à gauche. « J’ai déjà fait des progrès, je sais maintenant faire la différence entre les différents noms d’os et de muscles » reprit-il non sans humour. Il se rappelait encore de la fois où elle lui avait donné une leçon d’anatomie… cela avait fini au lit.

En parlant de cela, Isaiha s’arrêta brusquement de marcher quand elle se mit à le taquiner. Pour le coup, il venait de percuter que ses propres mots pouvaient être interprété d’une manière peu orthodoxe. Alors que dire de ceux de Capucine ?! « Tu… Tu ferais ça ? » lui demanda-t-il à la fois perplexe et… tenté. Le jeune homme était très pudique, ça, personne ne pouvait en douter. Toutefois, sa femme avait réussi à lui insuffler une bonne dose de sensualité et en toute honnêteté, l’idée de la voir nue, rien que pour lui, avait quelque chose de très sexy. « Il ne fait pas très froid » soulignait-il alors que sa raison se livrait à une bataille historique avec sa libido. « Mais ce ne serait pas très raisonnable.. n’est-ce pas ? »


AVENGEDINCHAINS
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Sam 26 Mai - 10:50
Invité
Isaiha était bien adorable à accepter de lire son mémoire. Même s'il savait déjà qu'il ne comprendrait rien. Capucine se mit à rire doucement et le câlina. Cet homme était d'une extrême gentillesse. Il était quand même prêt à lire un mémoire dont il n'allait rien comprendre. Pourtant, oui, il avait fait de gros progrès en écoutant attentivement ce que Capucine pouvait lui dire. Parfois, elle le surprenait à la fixer comme si ce qu'elle disait avait réellement de l'importance pour lui. Mais elle doutait fortement qu'il retienne réellement tout ce qu'elle disait. Mais au moins, il semblait ne pas simplement la fixer, il avait appris certaines choses. Le plus pénible devait être quand Capucine regardait des séries ou films avec de la médecine légale. Elle, ça ne la dérangeait pas de voir du sang et autres fluides corporels. Mais le jeune homme n'avait pas le cœur si bien accroché qu'elle.

« Je dois être tellement pénible à parler de ça non ? »

Alors qu'ils avaient repris leur route, Isaiha avait souligner quelque chose que Capucine avait bien entendu. Et telle une perche tendue, elle l'avait attrapé au vil sans hésitation, cherchant à taquiner Isaiha. Sa réponse l'amusa. Capucine lâcha la main de son homme pour marcher devant lui, à reculons. Il devait bien savoir que sa femme n'avait pas la moindre pudeur et qu'elle n'hésiterait pas à faire tomber la chemise pour courir les fesses à l'air. Amusée, elle observa Isaiha.

« Tu sais que oui !! »

Et d'un coup, elle leva ses vêtements pour agiter sa poitrine sous le nez de son homme, avant de filer devant en courant. Capucine sautillait devant son amoureux tel un cabri excité. Elle tournoyait et sautillait dans tous les sens, soudainement très énervée. Elle finit par se tourner vers son amoureux en haussant les épaules.

« Qui décide ce qui est raisonnable ou non ? C'est nous hein ? Moi je dis que ça l'est ! Et puis bon, on l'a déjà fait ailleurs quand chez nous ! » Capucine grimpa le long d'une pente et se posta en haut, fixant son amoureux. « Moi je suis certaine que tu as envie de prendre un cours de gynécologie là tout de suite... »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: