::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Emergency ♪ Andrew

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 2 Mai - 15:29
Invité
Que veux-tu, tu es un choc à toi tout seul, mais ça tu le sais déjà, je ne t'apprends rien... Petit clin d’œil complice, qui lui permettait de ne pas trop parler de son accident et de s'en sortir avec une pirouette, comme souvent. Poppy détestait se plaindre, et plus encore face à Andrew, car elle connaissait son inquiétude dès qu'il lui arrivait malheur, étant donné qu'elle ressentait la même dans ce genre de cas. Mais bien sûr, tu as tous les droits chou, c'est bien connu... tu ne m'as jamais rien refusé mais tu sais, c'est réciproque, tu pourrais tout me demander je ne pense pas dire non à quoi que ce soit ! Au contraire, l'américaine voulait préserver leur complicité, tout ce qu'ils partageaient et se battait pour cela. Même si son corps ne l'aidait pas en ce moment, à cause de cette fichue tumeur au cerveau merdique. Poppy restait une battante, envers et contre tout, bien qu'elle se reposait à ce moment précis contre Andrew. Ah ouais quand même... t'avais un tel budget chemise avant que tu n'en n'arrives à ce stratagème ? Putain faut que tu me files tes tuyaux, moi j'aimerais bien un peu d'attention. Je pense sortir davantage... m'éclater. Faire comme toi, en fait. Changer de mec sans arrêt...
@Andrew T. Koch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 2 Mai - 16:38
Invité

Il s’inquiétait toujours autant pour elle, dire le contraire serait mentir, mais maintenant il prenait sur lui, hors de question d'être un Andrew toujours inquiet alors que ce n'est pas le style de la maison, le jeune homme doit être fort pour être l'épaule qui soutien la jeune femme. Alors voilà pourquoi aujourd'hui enfin plutôt ce soir il se comportait plus comme un mec qui s'en fout de ce qu'elle a, puis de toute manière c'est ce dont elle a besoin.  « Bon comme tu en parles et que tu me dis une nouvelle fois que j'ai le droit d'avoir tout et que tu me refuserais rien. J'ai toujours rêver de faire ça sur un lit d’hôpital avec une nana branchée de partout. Bon je sais que ça ne se fait pas de quémander, mais tu voudrais pas m'arracher ma chemise et qu'on réalise un de mes fantasmes... en tout bien tout honneur par contre » dit-il en lui caressant doucement la poitrine avant d’exploser de rire. De mémoire il avait déjà fait l'amour sur un lit d’hôpital, mais c'était lui le mec hospitalisé.
Il avait fait ça dans tellement d'endroit qu'il en oubliait certains, franchement il n'avait même pas 25 ans et avait certainement réalisé énormément de ses fantasmes et même tes fantasmes de certains de ses voisins, il baisait tellement qu'il s'amusait maintenant à le faire dans des endroits qu'il n'avait jamais fait avant. Il fallait que cela reste un jeu pour toujours être aussi bon, une routine, même dans le sexe peut tout gâcher. « Budget chemise et boxer, parce qu'on oublie c'est que des fois je pars tellement vite que je ne retrouve pas mon slip. Alors j'en ai eu tellement plein le cul que maintenant j'ai des slip kangourou, un bon moyen de le garder sur moi tout en ayant l'air sexy. Finit les dépenses inutiles, je ne vais pas finir numéro FORBES en jetant de l'argent par la fenêtre » Il disait n'importe quoi, le savait, mais ça faisait sourire la jeune femme, elle en oubliait son accident, sa tumeur et toutes les machines qui étaient branchés à son corps, l'essentiel est donc là.
(c) sweet.lips


@Poppy A. Walton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 2 Mai - 20:08
Invité
Andrew était le culot incarné mais ça, Poppy le savait depuis longtemps. Il lui fallut rassembler toute sa force pour ne pas éclater de rire alors qu'il lui demandait carrément de lui arracher sa chemise. Le seul problème, que le jeune homme n'avait probablement pas prévu, c'est qu'il ne fallait jamais dire chiche, même de manière sous entendue, à la belle blonde. Cette dernière se redressa et, après avoir attrapé les deux pans de sa chemise, en fit sauter les boutons. Pas de scratch ni de chemise "sur mesure" prévue pour, une simple chemise que l'actrice venait de ruiner avec une facilité ahurissante. Sitôt demandé, sitôt servi ! Alors, heureux ? se moqua-t-elle doucement, assise sur le lit désormais, à moitié hilare tandis qu'elle se mordillait la lèvre d'une façon on ne peut plus sexy. Malgré la pâleur de son visage, ses longs cheveux blonds tombant sur ses épaules lui donnaient un air non pas fragile mais sublime. Oui, Poppy était sublimée, donnant l'impression qu'ils ne se trouvaient absolument pas dans une chambre d'hôpital. Clairement, pour le non remplacement de chemise, on repassera... mais je vais être bonne : je t'en payerai une sur mesure pour me faire pardonner papillonna-t-elle des yeux d'un air faussement innocent. Ceci étant, le sérieux fut rapidement de retour tandis qu'elle se penchait pour s'emparer de ses lèvres, furieusement, langoureusement, sans crier gare. Une envie que la blonde n'avait pas eu envie de réprimer. Je devrais dire que je suis désolée mais je voulais savoir à nouveau ce que cela faisait... au cas où.
@Andrew T. Koch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 9:03
Invité

Oublie que tu n'as aucunes chances et fonce, sur un mal entendu ça peut passer voilà ce qu'il se souvient du seul film français qu'il avait regardé avec ses parents et en version originale s'il vous plait. Pour Andrew il faut un peu transformer cette phrase, lui part toujours du principe qu'il a une chance et qu'il va avoir ce qu'il veut, donc il propose, il demande. Mais pour être franc dans la chambre d’hôpital avec sa meilleure amie ce n'était pas une demande, mais plus une blague, mais voilà quand la machine est en route il ne faut pas l’arrêter non ? Il fut surpris de voir la jeune femme se redresser et lui arracher sa chemise, alors là il fut surpris agréablement surpris, mais surpris tout de même. Elle venait de lui ruiner une chemise hors de prix, mais voilà elle voulait jouer il allait voir ce qu'elle valait... « C'est plutôt toi qui doit être heureuse, un canon torse nu sur ton lit d’hôpital, ça n'arrive pas souvent non ? » pas la peine de faire de chichi, la jeune femme était au dessus de lui, avec une blouse de malade, elle oubliait donc qu'elle ne portait pas grand chose sous son attirail ? Elle jouait avec le feu et un artiste qui avait tendance à enflammer là où il passe. « Bah j'espère bien, t'as des pulsions à la con quand tu as prit un mec plein fer en bagnole, mais bon... » dit-il en riant, elle avait fait le premier pas, mais il y en avait d'autres à faire, Andrew attendait donc qu'elle montre son coté joueuse. Elle le montra de fort belle manière en lui accrochant langoureusement les lèvres, la jeune femme savait y faire et embrassait toujours aussi bien. Alors oui le réflexe premier qu'il venait d'avoir était de poser sa main sur les fesses de la jeune femme, fesses qui étaient à l'air petite caresse faite il lui lança « La grossesse t'as fait du mal. Tu te laisses aller bébé... » avant d'à nouveau déposer sa bouche sur celle de la jeune femme...
(c) sweet.lips


@Poppy A. Walton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 13:42
Invité
Andrew avait beau être excellent acteur et feindre d'une fantastique manière de ne pas être surpris, Poppy savait lire dans son regard depuis le temps. Il ne s'attendait clairement pas à ce qu'elle le prenne au mot. Sauf que dernièrement, la piquante blonde se permettait beaucoup plus de choses que d'ordinaire, arracher la chemise hors de prix du jeune homme en faisant partie. Je ne vais pas dire que la vision est désagréable... après tout, je n'ai pas provoqué la chose pour dire que t'es mal foutu, hein ? rit-elle doucement, se rendant bien compte que sa propre chemise d'hôpital ne cachait que le devant et rien de l'arrière. Une chance qu'un miroir ne soit pas présent dans son dos, sans quoi Andrew aurait pu se rincer l’œil sans discontinuer et elle n'aurait même pas pu le blâmer, au contraire. Pulsions à la con ? Au contraire, j'ose tout, c'est tout. J'ai décidé de ne plus rien me refuser maintenant. Bon okay j'ai un peu la tête retournée aujourd'hui, mais tu m'aurais vue hier dans ce bar... c'était chaud. Inutile d'en dire plus, son meilleur ami aurait sûrement compris le message. Et dire qu'elle disait, pas longtemps avant, ne pas vouloir coucher pour coucher... l'américaine s'asseyait désormais sur ses principes et s'en foutait royalement, parce qu'elle n'avait plus rien à perdre. La preuve en fut lorsqu'elle offrit un baiser tout aussi inattendu que le coup de la chemise, dévoilant toute la passion dévorante dont elle était totalement capable, espérant que le jeune homme n'ait rien oublié de cette dernière... de son côté, la simple présence de la main d'Andrew sur son fessier musclé lui provoqua de délicieux frissons. Du mal ? Tu ne toucherais pas si tu ne le trouvais pas attrayant pourtant... bébé. Cela lui faisait étrange de reprononcer ce surnom, mais Poppy n'hésita pas pour autant, pas plus qu'elle n'hésita commencer à défaire sa chemise, la faisant juste tomber sur son épaule, ne dévoilant rien. Non, je ne sais pas si tu l'as mérité...
@Andrew T. Koch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 14:47
Invité

Oui il n'y a pas de doutes à avoir qu'il soit bon acteur ou pas il ne peut le cacher, il est très surpris par l'acte de la jeune femme, mais quand on y réfléchit cinq minutes on peut facilement le comprendre. La jeune femme a eu peur, elle se sent donc beaucoup plus en vie maintenant, mais si en plus de ça vous rajoutez le fait qu'elle ait cette épée de Damoclès au dessus de la tête et la vous comprenez pourquoi elle agit de la sorte, elle profite de chaque instant, ne s'interdit rien. Elle est le penchant féminin d'Andrew sur ce coup là, lui aussi se permet tout, mais lui par contre n'a pas vraiment de maladie pour l'excuser. « Tu aurais dis le contraire je t'aurai traité de menteuse de toute manière » dit-il en prenant la main de la jeune femme pour lui faire caresser son torse, il en était fier de ce buste, il le travaillait souvent. Fort heureusement pour lui la gourmandise n'arrivait pas à faire plus de dégâts que le sport, parce que tout ceux qui le connaissent le savent, il mange tout le temps. « T'as bien raison se retenir ça ne sert à rien, tu veux, tu prends et tu t'en vas, la vraie vie c'est ça. » Oui en temps normal il n'aurait jamais dit ça à la belle et lui dira d'oublier se conseil une fois guérit, mais pour le moment autant qu'elle profite, autant qu'elle s'amuse sans se soucier du lendemain. Bon qu'elle fasse attention parce qu'avec le beau Drew il va y avoir un lendemain, ils se connaissent et sont les meilleurs amis alors attention petite blonde tu vas te pincer, te pincer très fort comme le petit lapin dans le métro...
« Je suis tombé dessus par hasard et comme je pars du principe que vous avez toutes le droit à un peu de caresse, même les moins bien foutues je fais mon devoir d'homme gentleman... » il débitait un nombre incalculable de connerie, mais quand elle laissa son épaule nue il ne pu s’empêcher de mordre le creux de son cou, une morsure douce et surement forte en effet. « Mériter quoi ma belle ? » demanda t'il innocemment.
(c) sweet.lips


@Poppy A. Walton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 15:26
Invité
Je ne t'ai jamais menti, surtout sur ça... je n'insulte pas ton corps, MOI ! prit-elle un air faussement vexé et supérieur en même temps, son regard d'un bleu intense ne quittant pas celui d'Andrew, alors que ce dernier venait de prendre sa main pour la poser contre son torse parfait. Poppy se mit à jouer de ses doigts contre sa peau douce, le pinçant doucement pour le taquiner, essayant de provoquer des frissons. De toute façon je ne peux qu'aspirer à ça, on ne veut rien d'autre avec moi alors je m'adapte ! Je suis très adaptable au bout du compte... sifflota-t-elle délicatement, n'ayant cure de se brûler les ailes, pas alors qu'elle avait besoin de se sentir vivante et qu'en compagnie d'Andrew c'était toujours le cas, aucun doute là dessus. Oh mais il ne fallait pas te donner de peine si vraiment c'était si... pénible rit-elle doucement justement qu'il ne vienne mordre le creux de son cou. Poppy frissonnait et laissa échapper un petit soupir de plaisir. Moi...
@Andrew T. Koch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 15:59
Invité

« Mon problème c'est ma franchise c'est vrai ça l'a toujours été, mais voilà franchement faut se remettre au sport ma belle » dit-il en lui tirant la langue, bon franc oui, mais il adore jouer avec la réalité, la déformer. Andrew joueur diabolique ? Oui certainement, il ne sait pas dire non à une femme, mais en a tellement qui défilent dans son lit qu'il peut faire la fine bouche. Poppy le sait, elle doit certainement l'envier des fois, mais un homme à femme est un séducteur quand une femme à homme est une pute, c'est dommage, mais voilà ce qu'est la société. Quand elle vint lui pincer le torse il sursauta de surprise, avant d'explose der rire « Ne laisse pas de traces avant d'avoir fait l'état des lieux entrants, suçons interdit, toute trace de ton passage aussi... » dit-il en riant tout autant. Torse nu sur un lit d’hôpital, sa meilleure amie sur lui normal au calme quoi.
« Ya pire dans la vie tu le sais bien. » le frisson et le petit soupir de plaisir de la jeune femme lui fit plaisir, en une morsure il lui faisait toujours autant de plaisir et d'effet qu'il ne lui en faisait quand ils étaient jeunes. « Ah bon je ne te mérite pas ? Grande nouvelle »
(c) sweet.lips


@Poppy A. Walton
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 3 Mai - 21:53
Invité
Puisque tu te dis si franc... tu me charries pour me faire rager comme d'habitude ou c'est vraiment pour me blesser ? Parce que je n'ai pas pris un seul kilo superflu, j'ai tout perdu ceux de ma grossesse et même davantage, alors je ne vois pas ce que tu me chantes... arqua-t-elle un sourcil profondément désapprobateur, cherchant à comprendre, comme d'habitude, si c'était du lard ou du cochon. Andrew se présentait comme quelqu'un de franc, mais Poppy avait une sensation bien différente en la matière. Oh très bien ta majesté, je garde mes mains chez moi ! Mais je te rappelle que tu es venu chercher ma mimine... Sa voix était toujours sensuelle, non pas provocante mais délicate, presque murmurante. Comme si elle souhaitait à tout prix que ce moment soit à eux et à eux seuls. Je n'ai pas dit que tu ne me méritais pas... mais que tu pouvais me mériter à nouveau. Pourquoi tu prends tout au drame ? fit-elle contre ses lèvres, ne s'écartant pas du plus petit millimètre.
@Andrew T. Koch
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Ven 4 Mai - 14:51
Invité
« Ah non je te charrie uniquement pour te faire gueuler. La franchise c'est quand on dit tout ce que l'on pense, mais ça implique pas forcement de penser tout ce que l'on dit non ? » dit-il grand sourire aux lèvres, tellement fier de la phrase qu'il venait de sortir, philosophe à ses heures très perdues il venait de sortir la phrase du mois. Il n'allait pas s'en remettre de si tôt, quand je vous dis que c'est un vrai gamin... Elle était physiquement parfaite, un cul d'enfer, un ventre plat, des jambes longues, fines et belles, des seins qui ferraient bander un aveugle, mais il devait la taquiner, c'est un devoir. « Tu es sur un lit d’hôpital, je ne peux rien dire sur tes mains baladeuses, toute manière tu m'as tué la chemise si tu veux en profiter maintenant je n'ai rien à dire » il adorait qu'on s'occupe de lui et quand on saute une nana juste un soir elle va pas venir vous caresser le ventre ou les cheveux non, elle prend son coup et disparaît, il y avait Poppy pour les caresse.

Elle jouait avec lui, de par sa façon de parler, de par sa façon d'approcher sa bouche trop prêt de la sienne « Je peux te mériter à nouveau ? Et tu attends quoi pour me dire ça » dit-il avant de lui prendre la bouche, remettant sa main baladeuse sur les fesses de la jeune femme.
(c) sweet.lips


@Poppy A. Walton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: