::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

lucky for you, that's what I like (vegeban)

Invité
Invité
avatar

(#) Dim 15 Avr - 11:55
Invité
Une tinder date. Juste une petite. Après le succès de sa dernière date, Esteban ne s'arrêtait pas en si bon chemin. On lui avait vanté les mérites de Tinder pour les plans culs mais au final, il n'était pas vraiment là pour ça. Il cherchait à mettre un peu de fun dans sa vie légèrement terne en ce moment. A la recherche d'un peu de légèreté, il était tombé sur le profil de Vega. Elle l'avait likké en premier, attisant sa curiosité et son intérêt. La vue de sa photo de profil le fit sourire, il recherchait ça, une fille décalée qui ne se prenait absolument pas au sérieux. Quelques rapides échanges pour constater que le feeling passait bien. Elle était nouvelle sur Boston et allait intégrer Harvard à la prochaine rentrée. Voilà toutes les informations qu'il avait en sa possession. Ah et la mademoiselle était, à en croire ses propos, une geek et peut-être même une hackeuse. La force des choses les amenèrent à prévoir un petit rendez-vous pour aller boire un verre. Le problème ? Il était quatre heures de l'après-midi et Esteban ignorait les cafés qui pouvaient bien être ouverts. Pour lui, ce genre de date était synonyme d'alcool, de débauche, d'amusement. Mais là, ils allaient surement se retrouver à boire un café, un thé ou pire, une grenadine à l'eau. C'était tout nouveau pour le Mather ce genre de rendez-vous et clairement, il ne savait pas trop à quoi s'en tenir. Espérons que Vega ne soit pas trop niaise sinon ça allait être mortel.

Pour une fois, le jeune homme n'était pas trop à la bourre, il était même le premier arrivé devant le starbucks. Il s'était déclaré une clope le plus calmement du monde et regardait les gens passer. Esteban a toujours été cette force tranquille, toujours décalé, souvent dans son petit monde où il se foutait de tout. Pensif, il apporta sa clope à la bouche pour en extraire un maximum de tabac et tourna sa tête pour croiser le regard d'une brunette qui s'approcha de lui. Le Mather manqua de s'étouffer avec la fumée et toussota légèrement. Il se racla la gorge, surpris mais amusé. « Wooow attend, elle est où la fille qui louche et tout. J'ai pas commandé ça moi .. t'es .. » Vite un mot, n'importe lequel. « Magnifique ! » Première approche de merde, bien joué Esteban. Il rigola légèrement. « C'est bon, j'suis perturbé pour le reste de la journée ! » s'amusa-t-il à dire bêtement. Bordel, cette Vega là, elle envoyait du lourd.

@Vega Avgeropoulos
Revenir en haut Aller en bas
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Addison Ainsworth
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t100458-addison-ainsworth-sophie-turner http://www.i-love-harvard.com/t100481-addison-hello-darkness-my-old-friend#3673770 http://www.i-love-harvard.com/t100483-addison-ainsworth-456-739-6323#3673776 http://www.i-love-harvard.com/t100488-http-instagram-com-addie#3673815 http://www.i-love-harvard.com/t100486-addison-ainsworth#3673799
avatar
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 25/03/2018 et depuis, j'ai posté : 2868 messages et gagné : 127 points. Actuellement, je suis : étudiante en psychologie option art thérapeutique et côté coeur, je suis : en couple avec l'iphone X, j'ai vendu un rein pour pouvoir l'avoir. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : mon double est une kennedy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : sophie turner ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : balaclava ✽ DC/TC : : naeun, anya, camila

addison halston ainsworth
《﹡*✶☽ lick me up i’m sweet and salty 》
méfiante ; addie elle a jamais spécialement créé de lien avec les autres. alors généralement, elle reste en retrait, elle analyse les gens, les situations et se tient loin de la population. terrorisée par l’abandon ; c’est un complexe qui vient de loin et qui s’est amplifiée après la mort de ses parents adoptifs. alors dans le fond, la méfiance qu’elle nourrit c’est probablement la peur de perdre la personne par la suite. pas d’attache, pas d’abandon possible. modeste ; dans tout, tout le temps. jamais elle ne se mettra en valeur ou se pensera supérieur à qui que ce soit. addie, c’est la modestie incarnée. solidaire ; le malheur des gens est quelque chose la touchant probablement trop. alors peut être que dans le fond, elle est surtout très empathique. mais disons qu’elle ressent la détresse de l’autre quitte à en souffrir elle-même. très/trop attentive ; elle a ce besoin d’analyser tout et n’importe quoi. le moindre geste, la moindre expression, c’est comme passer aux rayons x et parfois déstabilisant. impulsive ; c’est là que le diction « méfiez vous de l’eau qui dort » entre en jeu. sous ses airs angéliques, elle peut partir au quart de tour à la moindre injustice, au moindre mot de travers. n’allez pas croire qu’elle se laissera marcher sur les pieds. douce ; d’une douceur infinie même. que ce soit dans le ton de sa voix extrêmement posée, dans sa gestuelle ou dans ses mots.

《﹡*✶☽ mix it up and down my body 》
uc



ainsworth or kennedy ?
《﹡*✶☽ love to hate me crazy shady 》
MICKEY 'JAMES' AINSWORTH - c'est son frère adoptif. son tout. fusionnels depuis qu'ils sont gamins, ils font jamais rien sans l'autre, s'appelle tous les jours et désormais, elle habite même dans son lit. alors ouais, probablement qu'ils pourront jamais vraiment fonctionner sans l'autre. HOPE J.F. KENNEDY - la jumelle que l'on découvre via un article. celle qui remet tout en question et qui visiblement n'a rien envie de savoir sur l'existence d'addison. mais addison, elle veut des réponses et elle compte bien les obtenir.



loves the monster in you
《﹡*✶☽ spit me out like hot wasabi 》
uc
﹡*✶☽
uc
﹡*✶☽
uc


i should love myself
《﹡*✶☽ either way you talk about me 》
YARON ABRAMOVIC - colocataire. et ce mec là, c'est une vraie plaie. un goujat. un malpoli. le genre à rendre fou n'importe qui. mais il transpire la détresse aussi et addie, elle se retrouve aimantée à tout ça. DYLAN W. THOMAS - colocataire. (lien à définir en rp)
﹡*✶☽
CALEB EDELSTEIN -
﹡*✶☽



all the ugly things you said
《﹡*✶☽ come and say them to my face 》
uc


(#) Dim 15 Avr - 15:05
⋆ — lucky for you that's what i like clairement, tinder, par moment, ça pouvait être du rapide. j’avais fait un tour dessus pendant quoi ? cinq minutes ? bon, allez, peut être dix et déjà, j’avais un rendez-vous. rendez-vous éclair que j’avais initié soit dit en passant. mais pourquoi pas ? je venais d’arriver sur boston et clairement, je me faisais chier. disons que le temps était particulièrement long quand on arrivait dans une ville inconnue. alors oui, j’avais bougé ici avec toute ma fratrie, il y avait aussi les rowan et ça, c’était sans parler de maddox mais.. j’étais le genre de fille qui avait tout le temps besoin de nouveauté. alors ouais. y avait des chances que je tombe sur un psychopathe mais je me disais que se rejoindre devant un starbuck -endroit populaire donc bondé- j’avais peu de chance d’avoir des problèmes. bref, j’étais censée bouger directement puisque le but était de ne faire aucune préparation et donc de se voir au naturel. disons qu’au moins, ça lançait directement sur la réalité. non mais parce que les rendez-vous, la plupart du temps, c’était cheaté. la palette de maquillage, le tour au coiffeur et tout laissant penser à la personne parfaite quand la réalité était beaucoup moins sympa à voir. donc ouais, j’étais plutôt fiable et je ne faisais rien d’autre qu’attraper une veste et un sac avant de partir à sa rencontre. dans tous les cas, ma photo d’accroche était.. spéciale. donc je me disais qu’il ne pourrait pas tomber de trois étages en me découvrant pour la simple et bonne raison que j’espérais être quand même plus attrayante qu’en louchant. le truc sympa dans tout ça, c’est que grâce à la rapidité, j’avais pas vraiment eu le temps de laisser place au stress pour s’installer. donc c’était plutôt sereine que je suivais les indications de google maps pour finalement bifurquer dans la bonne rue. rangeant mon téléphone dans ma poche, j’inspirais un grand coup regardant à droite puis à gauche avant de traverser. y avait ce mec, adossé à un mur, clope à la bouche et.. semblable à la photo que j’avais pu voir. ok, let’s go. je réduisais l’espace entre nous au moment où il relevait la tête s’étouffant légèrement avec la fumée de sa cigarette. un sourire amusé venait étirer mes lèvres alors que j’haussais les épaules. « je peux toujours essayer de passer ma journée à loucher mais je te garanti pas le résultat » que je répondais finalement. « si t’es perturbé dans le bon sens, ça me va » et c’était toujours gratifiant d’entendre ce genre de compliment venant d’un inconnu, j’allais pas cracher dessus. « et puis... t'es pas mal non plus. »





i was a little bit lost but i'm not anymore. i was a little bit hurt but i'm not anymore. i was a little left out but i'm not anymore cause the tears feel down but they don't anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 15 Avr - 22:58
Invité
Pour être surpris, Esteban l'était. Il avait juste regardé vite fait la photo de profil et y avait juste remarqué sa façon de loucher, ses grands yeux et la tasse. Point. Il n'avait pas imaginer qu'une aussi jolie fille pouvait bien se cacher derrière ce fameux pseudo. Pourquoi pas après tout. C'était une surprise, une très bonne surprise. Le Mather manqua de s'étouffer avec la fumée de sa propre clope tant elle venait de le prendre au dépourvu. « Nan imagine que tu restes comme ça à vie, je m'en voudrais après. » Il leva les yeux au ciel avant de prendre la dernière taffe de sa clope. « Dans le bon sens, forcément .. ah merci, c'est bon la glace est brisée on peut aller se boire un café. » Un café. Il n'en revenait toujours pas d'aller boire un café. Bref. Il jeta sa clope un peu plus loin avant de se tourner vers elle, l'esprit contrarié. « J'ai l'impression d'avoir oublié un truc mais alors quoi, aucune idée .. peu importe, tu veux aller là ? » demanda-t-il en pointant du doigt le Starbucks. Rhoo il était pleins d'étudiants boutonneux, fais chier. Sans chercher à comprendre plus loin, il attrapa la poignée de la porte et l'ouvrit pour la laisser passer. « Et en plus d'être beau, il est galant .. » s'amusa-t-il à dire en éclatant de rire. Esteban se décala légèrement pour que la petite Vega puisse entrer la première. Bah ouais, elle devait certainement mieux connaître cet endroit que lui.
Revenir en haut Aller en bas
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Addison Ainsworth
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t100458-addison-ainsworth-sophie-turner http://www.i-love-harvard.com/t100481-addison-hello-darkness-my-old-friend#3673770 http://www.i-love-harvard.com/t100483-addison-ainsworth-456-739-6323#3673776 http://www.i-love-harvard.com/t100488-http-instagram-com-addie#3673815 http://www.i-love-harvard.com/t100486-addison-ainsworth#3673799
avatar
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 25/03/2018 et depuis, j'ai posté : 2868 messages et gagné : 127 points. Actuellement, je suis : étudiante en psychologie option art thérapeutique et côté coeur, je suis : en couple avec l'iphone X, j'ai vendu un rein pour pouvoir l'avoir. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : mon double est une kennedy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : sophie turner ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : balaclava ✽ DC/TC : : naeun, anya, camila

addison halston ainsworth
《﹡*✶☽ lick me up i’m sweet and salty 》
méfiante ; addie elle a jamais spécialement créé de lien avec les autres. alors généralement, elle reste en retrait, elle analyse les gens, les situations et se tient loin de la population. terrorisée par l’abandon ; c’est un complexe qui vient de loin et qui s’est amplifiée après la mort de ses parents adoptifs. alors dans le fond, la méfiance qu’elle nourrit c’est probablement la peur de perdre la personne par la suite. pas d’attache, pas d’abandon possible. modeste ; dans tout, tout le temps. jamais elle ne se mettra en valeur ou se pensera supérieur à qui que ce soit. addie, c’est la modestie incarnée. solidaire ; le malheur des gens est quelque chose la touchant probablement trop. alors peut être que dans le fond, elle est surtout très empathique. mais disons qu’elle ressent la détresse de l’autre quitte à en souffrir elle-même. très/trop attentive ; elle a ce besoin d’analyser tout et n’importe quoi. le moindre geste, la moindre expression, c’est comme passer aux rayons x et parfois déstabilisant. impulsive ; c’est là que le diction « méfiez vous de l’eau qui dort » entre en jeu. sous ses airs angéliques, elle peut partir au quart de tour à la moindre injustice, au moindre mot de travers. n’allez pas croire qu’elle se laissera marcher sur les pieds. douce ; d’une douceur infinie même. que ce soit dans le ton de sa voix extrêmement posée, dans sa gestuelle ou dans ses mots.

《﹡*✶☽ mix it up and down my body 》
uc



ainsworth or kennedy ?
《﹡*✶☽ love to hate me crazy shady 》
MICKEY 'JAMES' AINSWORTH - c'est son frère adoptif. son tout. fusionnels depuis qu'ils sont gamins, ils font jamais rien sans l'autre, s'appelle tous les jours et désormais, elle habite même dans son lit. alors ouais, probablement qu'ils pourront jamais vraiment fonctionner sans l'autre. HOPE J.F. KENNEDY - la jumelle que l'on découvre via un article. celle qui remet tout en question et qui visiblement n'a rien envie de savoir sur l'existence d'addison. mais addison, elle veut des réponses et elle compte bien les obtenir.



loves the monster in you
《﹡*✶☽ spit me out like hot wasabi 》
uc
﹡*✶☽
uc
﹡*✶☽
uc


i should love myself
《﹡*✶☽ either way you talk about me 》
YARON ABRAMOVIC - colocataire. et ce mec là, c'est une vraie plaie. un goujat. un malpoli. le genre à rendre fou n'importe qui. mais il transpire la détresse aussi et addie, elle se retrouve aimantée à tout ça. DYLAN W. THOMAS - colocataire. (lien à définir en rp)
﹡*✶☽
CALEB EDELSTEIN -
﹡*✶☽



all the ugly things you said
《﹡*✶☽ come and say them to my face 》
uc


(#) Lun 16 Avr - 23:11
⋆ — lucky for you that's what i like vraiment pas mal même. le genre de mec sur qui on se retournerait forcément dans la rue. du moins, moi je me retournerais et c’était déjà pas mal puisque dans tous les cas, c’était moi qui avait un rencard avec lui. « vrai. mais je parie que je resterais toujours aussi canon donc c’est pas vraiment un souci » moi ou l’art de me jeter des fleurs. mais dans le fond, ne disait-on pas que l’on était jamais mieux servi que par sois même ? bah je me servais. c’était bon pour l’estime de soit paraissait-il. « let’s go » et c’était sûrement le rencard le plus basique au monde puisqu’aller boire un café n’était pas vraiment dans le top dix des moments insolites mais.. c’était donc à nous de rendre le tout spécial. « ah, on est pas assez intime pour que je puisse t’aider par contre » j’avais parfois du mal à me souvenir de ce que j’avais mangé une heure avant, j’étais clairement pas le post-il de choix. « ça me semble parfait » bifurquant légèrement sur la droite, je tendais la main pour pousser la porte bien vite arrêtée par la rapidité d’esteban. « wow, aurais-je trouvé l’homme parfait ? » que je plaisantais entrant dans l’enseigne. et comme tout bon amateur des cafés starbucks, il fallait commencer par faire l’interminable queue avant qu’une hôtesse prenne la commande. c’était à ce moment qu’il semblait plutôt perdu regardant l’immensité de la carte. « j’peux commander pour toi si tu veux, à la rigueur, tu pourras juste me dire que j’ai mauvais goût » j’esquissais un léger sourire commandant alors les deux boissons spéciales de pâques qui n’avaient pas encore été retirés. « depuis combien de temps tu vis ici ? » on fait la conversation comme on peut.





i was a little bit lost but i'm not anymore. i was a little bit hurt but i'm not anymore. i was a little left out but i'm not anymore cause the tears feel down but they don't anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mer 18 Avr - 3:15
Invité
« Mais ouais Vega, tu peux stopper tes recherches de l'homme parfait, tu l'as devant toi, juste sous tes yeux. » sifflota-t-il entre ses lèvres en se désignant de la main. Ouais, au cas où la petite n'aurait pas compris qu'il parlait de lui. Il rigola en entrant donc dans ce fameux Starbucks. C'était bien la première fois qu'il foutait les pieds ici, ou alors cette expérience ne l'avait absolument pas marqué. Curieux de nouvelles découvertes, il regarda tout autour de lui. Il y avait plein de monde, ça le saoulait déjà cette queue. Le Mather n'aimait pas attendre, il n'aimait pas le calme, fallait que ça bouge. Manque de chance pour lui, il allait devoir prendre son mal en patience avant d'être servi. Vega lui proposa alors de commander à sa place. Le pauvre, il avait l'air complètement perdu. « Oui vas-y, j'te fais confiance, de toute façon j'suis vraiment pas difficile. » C'était peu dire, il bouffait et buvait n'importe quoi ce gars. Pire qu'une poubelle. Esteban croisa les bras contre son torse et se tourna vers Vega. « Un peu plus de deux ans et toi ? Ah ouais deux semaines c'est vrai .. eh, c'pas ici qu'ils écrivent les prénoms sur les gobelets ? » l'interrogea-t-il avec cette lueur de malice dans le regard. La serveuse regarda le jeune homme avec des yeux de biche tandis qu'il porta son attention sur elle. « Alors le sien c'est Louane en deux mots avec un tiret et un h. Et moi c'est Jean-Raymond en un seul mot avec un é accent grave. » Esteban afficha un large sourire, fier de sa connerie. Il en fallait pas beaucoup pour le mettre en joie celui-là.
Revenir en haut Aller en bas
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Addison Ainsworth
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t100458-addison-ainsworth-sophie-turner http://www.i-love-harvard.com/t100481-addison-hello-darkness-my-old-friend#3673770 http://www.i-love-harvard.com/t100483-addison-ainsworth-456-739-6323#3673776 http://www.i-love-harvard.com/t100488-http-instagram-com-addie#3673815 http://www.i-love-harvard.com/t100486-addison-ainsworth#3673799
avatar
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 25/03/2018 et depuis, j'ai posté : 2868 messages et gagné : 127 points. Actuellement, je suis : étudiante en psychologie option art thérapeutique et côté coeur, je suis : en couple avec l'iphone X, j'ai vendu un rein pour pouvoir l'avoir. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : mon double est une kennedy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : sophie turner ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : balaclava ✽ DC/TC : : naeun, anya, camila

addison halston ainsworth
《﹡*✶☽ lick me up i’m sweet and salty 》
méfiante ; addie elle a jamais spécialement créé de lien avec les autres. alors généralement, elle reste en retrait, elle analyse les gens, les situations et se tient loin de la population. terrorisée par l’abandon ; c’est un complexe qui vient de loin et qui s’est amplifiée après la mort de ses parents adoptifs. alors dans le fond, la méfiance qu’elle nourrit c’est probablement la peur de perdre la personne par la suite. pas d’attache, pas d’abandon possible. modeste ; dans tout, tout le temps. jamais elle ne se mettra en valeur ou se pensera supérieur à qui que ce soit. addie, c’est la modestie incarnée. solidaire ; le malheur des gens est quelque chose la touchant probablement trop. alors peut être que dans le fond, elle est surtout très empathique. mais disons qu’elle ressent la détresse de l’autre quitte à en souffrir elle-même. très/trop attentive ; elle a ce besoin d’analyser tout et n’importe quoi. le moindre geste, la moindre expression, c’est comme passer aux rayons x et parfois déstabilisant. impulsive ; c’est là que le diction « méfiez vous de l’eau qui dort » entre en jeu. sous ses airs angéliques, elle peut partir au quart de tour à la moindre injustice, au moindre mot de travers. n’allez pas croire qu’elle se laissera marcher sur les pieds. douce ; d’une douceur infinie même. que ce soit dans le ton de sa voix extrêmement posée, dans sa gestuelle ou dans ses mots.

《﹡*✶☽ mix it up and down my body 》
uc



ainsworth or kennedy ?
《﹡*✶☽ love to hate me crazy shady 》
MICKEY 'JAMES' AINSWORTH - c'est son frère adoptif. son tout. fusionnels depuis qu'ils sont gamins, ils font jamais rien sans l'autre, s'appelle tous les jours et désormais, elle habite même dans son lit. alors ouais, probablement qu'ils pourront jamais vraiment fonctionner sans l'autre. HOPE J.F. KENNEDY - la jumelle que l'on découvre via un article. celle qui remet tout en question et qui visiblement n'a rien envie de savoir sur l'existence d'addison. mais addison, elle veut des réponses et elle compte bien les obtenir.



loves the monster in you
《﹡*✶☽ spit me out like hot wasabi 》
uc
﹡*✶☽
uc
﹡*✶☽
uc


i should love myself
《﹡*✶☽ either way you talk about me 》
YARON ABRAMOVIC - colocataire. et ce mec là, c'est une vraie plaie. un goujat. un malpoli. le genre à rendre fou n'importe qui. mais il transpire la détresse aussi et addie, elle se retrouve aimantée à tout ça. DYLAN W. THOMAS - colocataire. (lien à définir en rp)
﹡*✶☽
CALEB EDELSTEIN -
﹡*✶☽



all the ugly things you said
《﹡*✶☽ come and say them to my face 》
uc


(#) Ven 20 Avr - 11:07
⋆ — lucky for you that's what i like « wow, si j’avais su qu’il me suffirait d’un match tinder pour le trouver j’y serais allé bien plus tôt » que je répondais d’un sourire. non mais c’était bien beau de se vendre comme ça mais moi, j’attendais d’avoir des preuves. pour le moment, rien ne me disait que ce n’était pas un mec de plus en chien qui allait me faire du charme jusqu’à pouvoir passer à l’acte et disparaître la seconde d’après. donc ouais, j’allais attendre un peu avant de poser mon avis, ça me semblait plus intelligent. « puis si t’es trop difficile je la boirais à ta place donc c’est pas perdu » moi ou ma manière de régler les problèmes. toujours très efficace, fallait quand même le mentionner. « si c’est ici pourq.. » ah, d’accord. donc j’étais lou-hanne ou quelque chose du genre. le plus drôle, par contre, c’était le sien. jean raymond. déjà, ça sortait d’où ce genre de prénom ? et je me retenais vraiment de rire quand la serveuse nous demandait de répéter. « donc, jean-raymond, ça te viens d’où ce genre d’idée ? » que je demandais récupérant nos deux boissons avant de me diriger vers une table libre. « et d’ailleurs, t’as jamais mis les pieds ici de ta vie ? » non mais ça, c’était un choc. qui ne connaissait pas cette enseigne ? et qui n’avait jamais mis les pieds dedans ? c’était limite incontournable en fait. alors ouais, j’étais choquée. « j’crois que t’es pas normal, c’est ma seule explication »





i was a little bit lost but i'm not anymore. i was a little bit hurt but i'm not anymore. i was a little left out but i'm not anymore cause the tears feel down but they don't anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 22 Avr - 22:50
Invité
Débrouilles-toi avec ces prénoms de merde. Esteban semblait s'amuser de sa petite blague décalée qui ne ressemblait qu'à lui. Il rigolait légèrement, non pas peu fier de sa connerie. « J'en sais absolument rien, t'sais ce genre d'idée ça pop dans mon cerveau à longueur de journée, j'contrôle rien, faut que ça sorte sinon j'suis pas bien. » Esteban racontait bien souvent n'importe quoi mais ça l'amusait. Il était parfois difficile à suivre, dans son petit monde, dans sa bulle. Soit on adhérait, soit on le trouvait cinglé, c'était au choix. « Tu vas m'frapper si j'te dis que non ! » Il prit un air enfantin, genre un petit gamin qui venait de faire une connerie. « J'connais l'enseigne tu vois mais à chaque fois que j'ai voulu y aller, y'avait plein de monde et attendre pour un café c'est pas vraiment mon truc .. j'ai zéro patience, j'suis un impatient et ce genre de queue là, c'est l'angoisse pour quelqu'un comme moi. Puis sérieux, t'as vu le nombre de cafés possible, c'est hors de prix en plus. » En grand râleur qu'il faisait, le Mather y trouvait son compte. Les deux jeunes attrapèrent leur gobelet tandis qu'il regarda la façon dont Jean-Raymond était inscrit et forcément, c'était l'anarchie. « On va l'boire dehors il fait beau ? »
Revenir en haut Aller en bas
STAFF D'I LOVE HARVARD  HARVARD'S STUDENT
Addison Ainsworth
STAFF D'I LOVE HARVARD
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t100458-addison-ainsworth-sophie-turner http://www.i-love-harvard.com/t100481-addison-hello-darkness-my-old-friend#3673770 http://www.i-love-harvard.com/t100483-addison-ainsworth-456-739-6323#3673776 http://www.i-love-harvard.com/t100488-http-instagram-com-addie#3673815 http://www.i-love-harvard.com/t100486-addison-ainsworth#3673799
avatar
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : boston . J'ai posé mes affaires ici le : 25/03/2018 et depuis, j'ai posté : 2868 messages et gagné : 127 points. Actuellement, je suis : étudiante en psychologie option art thérapeutique et côté coeur, je suis : en couple avec l'iphone X, j'ai vendu un rein pour pouvoir l'avoir. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : mon double est une kennedy . Oh et puis, on dit que je ressemble à : sophie turner ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : acid rain (jen) , et un grand merci à : balaclava ✽ DC/TC : : naeun, anya, camila

addison halston ainsworth
《﹡*✶☽ lick me up i’m sweet and salty 》
méfiante ; addie elle a jamais spécialement créé de lien avec les autres. alors généralement, elle reste en retrait, elle analyse les gens, les situations et se tient loin de la population. terrorisée par l’abandon ; c’est un complexe qui vient de loin et qui s’est amplifiée après la mort de ses parents adoptifs. alors dans le fond, la méfiance qu’elle nourrit c’est probablement la peur de perdre la personne par la suite. pas d’attache, pas d’abandon possible. modeste ; dans tout, tout le temps. jamais elle ne se mettra en valeur ou se pensera supérieur à qui que ce soit. addie, c’est la modestie incarnée. solidaire ; le malheur des gens est quelque chose la touchant probablement trop. alors peut être que dans le fond, elle est surtout très empathique. mais disons qu’elle ressent la détresse de l’autre quitte à en souffrir elle-même. très/trop attentive ; elle a ce besoin d’analyser tout et n’importe quoi. le moindre geste, la moindre expression, c’est comme passer aux rayons x et parfois déstabilisant. impulsive ; c’est là que le diction « méfiez vous de l’eau qui dort » entre en jeu. sous ses airs angéliques, elle peut partir au quart de tour à la moindre injustice, au moindre mot de travers. n’allez pas croire qu’elle se laissera marcher sur les pieds. douce ; d’une douceur infinie même. que ce soit dans le ton de sa voix extrêmement posée, dans sa gestuelle ou dans ses mots.

《﹡*✶☽ mix it up and down my body 》
uc



ainsworth or kennedy ?
《﹡*✶☽ love to hate me crazy shady 》
MICKEY 'JAMES' AINSWORTH - c'est son frère adoptif. son tout. fusionnels depuis qu'ils sont gamins, ils font jamais rien sans l'autre, s'appelle tous les jours et désormais, elle habite même dans son lit. alors ouais, probablement qu'ils pourront jamais vraiment fonctionner sans l'autre. HOPE J.F. KENNEDY - la jumelle que l'on découvre via un article. celle qui remet tout en question et qui visiblement n'a rien envie de savoir sur l'existence d'addison. mais addison, elle veut des réponses et elle compte bien les obtenir.



loves the monster in you
《﹡*✶☽ spit me out like hot wasabi 》
uc
﹡*✶☽
uc
﹡*✶☽
uc


i should love myself
《﹡*✶☽ either way you talk about me 》
YARON ABRAMOVIC - colocataire. et ce mec là, c'est une vraie plaie. un goujat. un malpoli. le genre à rendre fou n'importe qui. mais il transpire la détresse aussi et addie, elle se retrouve aimantée à tout ça. DYLAN W. THOMAS - colocataire. (lien à définir en rp)
﹡*✶☽
CALEB EDELSTEIN -
﹡*✶☽



all the ugly things you said
《﹡*✶☽ come and say them to my face 》
uc


(#) Lun 23 Avr - 17:38
⋆ — lucky for you that's what i like mais qu’est-ce qu’était la normalité ? vous avez deux heures. non mais en soit, c’était les gens qui avaient un grain qui était plus attrayant alors j’allais clairement pas me plaindre de la phase qu’il venait de faire ni même du fait qu’il n’avait jamais mis les pieds au starbucks même si clairement, je trouvais que pour le dernier point, c’était carrément un sacrilège. « mais… ok. j’crois que je t’aime déjà » parce que rien que ça manière d’expliquer les choses, ça prouvait bien qu’il était pas net dans le fond et.. ouais, j’aimais ça. et faudrait aussi que j’arrête de dire je t’aime à tout le monde comme on pouvait dire bonjour le matin. puis en soit, c’était assez risible parce que quand je ressentais vraiment quelque chose pour quelqu’un, là, c’était silence radio. bref, je m’égare. « hééé, je frappe pas ! » que je répondais du tac au tac. « par contre, je mord. » chacun ses vices en fait. mais j’étais pas sûre qu’il soit gagnant au change. la morsure devait probablement faire plus mal qu’une petite tape derrière la tête. « ok, c’est hors de prix et c’est toujours blindé de monde, je te l’accorde. par contre, c’est tellement bon que t’as un orgasme à chaque gorgée et ça, tu vois, les orgasmes, tu peux pas les laisser passer. » fallait pas y voir quoi que ce soit de sexuel hein ? même si clairement, ça pouvait paraître assez tendancieux ce que j’étais en train de dire. « allez, ça me va » rebroussant chemin, je sortais du starbuck, esteban sur les talons avant de reprendre la parole. « et donc, qu’est-ce qu’il y a à faire ici ? » les bons coins, les trucs sympa à voir, les bars branchés, toussa quoi. fallait me voir comme une touriste en fait. sans chercher à m’arnaquer en me vendant des tee shirt harvard à 150 dollars.





i was a little bit lost but i'm not anymore. i was a little bit hurt but i'm not anymore. i was a little left out but i'm not anymore cause the tears feel down but they don't anymore.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: