::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

(CÔME) drown your sorrows away

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous

(#) Sam 24 Mar 2018 - 23:35
Invité
Elliot Maxwell & @Côme Dubois
drown your sorrows away

La soirée Winthrop battait son plein sur la plage. On parlait conquêtes et gossips tout en s’enfilant des bières — enfin, bières pour eux. Moi, j’avais ma bouteille attitrée, j’avais mon artillerie lourde : la vodka. Parce que c’était pas une bière ou deux qui allaient me faire oublier mon ex. Loin de là. Mais j’avais été désigné comme étant le prochain à payer sa tournée et franchement, ça ne me dérangeait pas, loin de là. J’ai toujours été quelqu’un de généreux. J’suis pété de tunes mais je suis pas un de ces gosses radin qui tient à mort à son argent. Ouais, j’y tiens, parce que je tiens à mon confort et à mon luxe. Mais j’m’en sers aussi pour faire plaisir à mes proches. Des coups au bar, payer le Spring Break de Sullivan, avancer leur loyer, organiser des fêtes surprises… bref, l’argent, il a beau être à moi, il est à tout le monde. Donc j’arrivais au bar, réclamais un bon nombre de bière pour toute la flopée Winthrop qui se trimballait sur la plage. Et t’étais là, à côté de  moi, les yeux sombres plongés dans le fin fond de ton verre comme si t’espérais y trouver le sens de la vie à force de le fixer. « J’connais ce regard. » C’est le regard de tristesse, de souffrance, de coeur brisé. J’le connais que trop bien ces derniers temps. « Combien de temps? » Ça faisait combien de temps que vous étiez ensemble, elle et toi? Quoique, le telps, c’était pas franchement un facteur fiable. J’étais resté, quoi? Dix jours avec Cléolya? Et au final, j’avais jamais eu aussi mal au coeur que depuis notre rupture.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Dim 25 Mar 2018 - 19:44
Invité
Tu te demandais pourquoi tu te trouvais à cette fête ! Tu devrais être dans ta fiche chambre d'hôtel pour y jouer à la console que tu avais ramenée etc. C'était ainsi que tu noyais ton chagrin généralement mais aujourd'hui, tu étais au comptoir d'un bar et tu étais en train de boire ton énième verre d'alcool. Toi qui ne buvais jamais d'ordinaire ! Toi, le futur médecin qui était toujours très carré sur ce qu'il faisait. Non là tu avais envie de tout envoyé en l'air. Tu étais bien trop détruit parce que tu vivais. Récapitulons : tu aimais une Cabot du nom de Talya et tout se passait bien entre vous mais la jeune femme couche avec d'autres mecs, donc tu ne savais pas si elle réussirait à être fidèle. Alors que de ton côté, elle était exclusive jusqu'à ce que tu rencontres la princesse de Monaco. Fin bref, tu ne voulais pas y penser ! Tu voulais profiter de tes verres d'alcool. Soudain on te tira hors de tes pensées, tu te tournas aussitôt vers la personne qui venait de t'accoster. « 3 semaines je crois... Mais elle a choisi un autre ! » répondis-tu avant de finir cul sec ton verre. « Et toi ? ». Tu te demandais qui c'était, est-ce qu'il était étudiant à Harvard ? Du coup, il appartenait à quelle maison?

PS : Désolé la réponse est naze ! Je ferais mieux à la prochaine
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Dim 25 Mar 2018 - 20:56
Invité
Elliot Maxwell & @Côme Dubois
drown your sorrows away

Je décide de t’aborder parce que le regard que tu pointes dans le fond de ton verre, j’ai le même depuis des semaines. Alors j’te demande abruptement combien de temps ça faisait qu’elle et toi vous étiez ensemble. Parce que ça peut être que de la faute d’une fille, que t’es comme ça. Et j’ai bien raison, tu réponds sans te faire prier. Et j’lâche un petit rire moqueur. Pas vis-à-vis de toi, mais vis-à-vis d’elle. Des femmes, en général. Je viens m’asseoir sur le tabouret à côté de toi, décidant que j’allais déguster un petit verre avant de retrouver mes frères rouges. « Deux semaines à peu près. Elle en a aussi choisi un autre. Enfin, elle arrive pas à choisir. C’est peut-être pire même. » Parce qu’on n’avançait pas. Qu’on était coincé entre deux, que personne ne pouvait tourner la page de cette histoire pour de bon. Je te tendais la main, histoire de me présenter. « Elliot Maxwell, Winthrop. » Fallait qu’on parle un peu, toi et moi.  

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mar 27 Mar 2018 - 11:33
Invité
Tu ne pensais pas tomber sur un type qui t'accosterait comme ça. D'ordinaire, tu l'aurais envoyé sur les roses ? En fait non, ce n'était pas du tout ton tempérament ! Tu étais trop gentil avec les gens et c'était peut-être pour cela qu'on arrivait à te faire du mal comme ça. Du coup, à sa question, tu avais répondu honnêtement. Tu lui parlais de cette femme qui t'avait littéralement brisé le cœur parce qu'elle était partagée entre ses sentiments pour deux mecs... De toute façon, tu ne pouvais pas te leurrer, tu te doutais qu'elle copulait copieusement avec l'autre mec. Fin bref, ton interlocuteur venait s'installer juste à côté afin d'expliquer son cas à lui. « En effet... C'est la pire des situations possibles. Ça me fait chier d'être un bouche trou, donc qu'elle fasse ce qu'elle veut » répondis-tu avant de sourire et de serrer cette main tendue. « Côme Dubois, Dunster ! Enchanté Elliot. Quelles études à Harvard ? » demandas-tu à l'adresse de ton nouvel ami présentement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mar 27 Mar 2018 - 12:04
Invité
Elliot Maxwell & @"Côme Dubois"
drown your sorrows away


Moi, j’suis du genre sociable. Du genre trop sociable même parfois. Mais j’parle. J’ai la tchatche et aborder des inconnus ne me fait pas peur. D’où le fait que j’décide de te parler en te voyant te morfondre et t’apitoyer sur ton sort alors que moi, de l’autre côté, j’fais la fête sur la plage avec mes potes. Moi aussi, j’me morfonds. Mais y’a des meilleurs façons d’atténuer la peine que de rester seul au comptoir d’un bar, crois-moi. Je lâche un petit rire légèrement moqueur à tes mots. ‘Qu’elle fasse ce qu’elle veut’. Ouais, c’était ce qu’on disait, alors que c’était la dernière chose qu’on voulait. Tout ce qu’on voulait, c’était qu’elle arrête de batifoler autre part et qu’elle nous choisisse nous. Chose qui n’arrivera probablement pas. Alors j’haussais vaguement les épaules, me présentant finalement à toi. « Relations internationales en majeur et français en mineur. Et toi ? » La Dunster House, c’était pas une maison qui m’avait attirée. Trop studieuse pour moi, j’pense. A mon arrivée, j’avais été partagé entre la Mather, la Eliot et la Winthrop. Et j’avais fait le bon choix.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Jeu 29 Mar 2018 - 20:30
Invité
Un Winthrop ! C'était donc normal qu'il ait pu t'accoster de la sorte, parce qu'un type aussi associable comme toi, ne s'amusait pas à aller voir les gens de la sorte. Mais au final, ça ne te dérangeait pas puisque tu lui répondais avec plaisir malgré ton état dépressif du moment. Son petit rire semblait moqueur mais ça ne t'offusquait pas parce qu'il était vrai qu'on disait toujours ce genre de phrase alors qu'au final, on espérait l'inverse. Tu te doutais qu'Alice ne reviendrait pas vers toi, parce que si elle avait pu aller voir ailleurs c'était bien parce qu'elle le préférait non ? Fin bref, tu demandais à ton nouveau pote de conversation les études qu'il faisait à Harvard. « Médecine. Spécialisation gynécologie obstétrique! On me dit que c'est parce que ça me permet de baver des minous gratuitement ! » répondis-tu faisant une petite blague merdique dans le même temps. « Tu fais partie d'un club ? Moi je suis chez les Tigers et le Capitaine fait partie des Winthrops je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Ven 30 Mar 2018 - 11:19
Invité
Elliot Maxwell & @"Côme Dubois"
drown your sorrows away


« Waouuuh, je discute avec un petit génie. » Ouais, fallait pas être con pour faire médecine. Et quand tu me donnais le nom de ta spécialisation, ouais, je lâchais un petit rire. « Tu te mets bien, ça va. » que je lui dis avec un petit clin d’oeil amical. « Ouais, je suis aussi chez les Tigers mais j’suis que remplaçant. J’suis assez mauvais au basket, j’ai intégré l’équipe parce qu’il manquait des membres à Nate — le capitaine — et comme c’est mon pote, j’ai voulu lui faire plaisir. Puis je suis Vice-Président du Hitch Club aussi, j’sais pas si tu connais. Tu pourrais nous rejoindre! C’est un club qui t’apprend à séduire, à sortir de la friendzone, des trucs comme ça. » Je souriais fièrement, parce que ça, contrairement au basket, c’était mon domaine. « Et sinon, j’me demande dernièrement si j’m’inscrirais pas à la boxe. J’sais pas, faire un sport de combat, pour apprendre à me canaliser. » Et à canaliser mes crises de nerfs, mes crises de panique, mes excès de violence dès qu’un truc ne va pas. J’sais pas, c’était qu’une idée après tout.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Sam 31 Mar 2018 - 1:23
Invité
« Génie mais qui travaille beaucoup pour aller plus haut, plus loi. Plus perfectionniste que moi, je crois que ça n'existe pas » dis-tu en te moquant un peu de toi même parce que tu n'aimais pas rester sur des échecs. Tu suivis ton interlocuteur dans son rire quand il te disait que tu te mettais bien par rapport à ta spécialisation en médecine. « Je ne te le fais pas dire » dis-tu tout lui rendant son clin d'œil. Tu lui demandais s'il faisait partie d'un club à Harvard, tout en lui précisant que tu faisais partie des Tigers avec Nate ton capitaine qui faisait partie de la Winthrop et surtout, il était le petit ami de ta grande sœur de cœur Arizona. « Ha on a du se croiser alors. Actuellement, je n'ai pas trop le temps de jouer donc j'ai dû perdre ma place de titulaire mais j'avoue que j'ai surtout privilégié mon internat à l'hôpital » expliquas-tu avant quand il t'annonça qu'il faisait partie du Hitch Club... Tu en avais entendu parler en effet. « Pourquoi pas. Ça a l'air intéressant. Peut-être que j'arriverais à être plus serein avec les femmes ». Cela pouvait clairement t'être utile en fin de compte. « Tu as fait un bon choix... Moi en sport de combat, je ne fais que du TIOR... Technique d'intervention opérationnelle renforcée. En gros, ce sont les techniques de combats que j'ai apprises quand j'ai fait ma formation de réserviste dans l'armée française ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Sam 31 Mar 2018 - 11:01
Invité
Elliot Maxwell & @"Côme Dubois"
drown your sorrows away


« J’suppose qu’il faut beaucoup travailler pour être un bon médecin donc j’comprends. Moi j’suis pas à fond dans mes études on va dire… » Parce que ça me passionne pas, parce que j’sais pas quoi faire de ma vie après Harvard. Triste réalité. Du coup, on va dire que j’suis plutôt axé sur ma vie sociale et les clubs. Comme les Tigers ou le Hitch Club. Même si bon, j’fais pas grand chose chez les Tigers. « Normal ouais. J’sais que Nate aimerait que je m’investisse un peu plus, que j’améliore mon jeu pour leur être utile, mais le basket, c’est vraiment pas mon truc. » Sérieux, comparez le basket et le surf? Vous voyez une ressemblance? Aucune. Et j’hochais la tête à tes mots sur le Hitch Club. « Ouais grave. On est en train de tout organiser pour le lancement là, je reviendrai vers toi dès que tout sera mis en place si tu veux! » On avait déjà les coachs et quelques membres, fallait juste qu’on se bouge quoi. « L’armée française? T’es français? » que je demandais. Ouais, vu ton nom au final, ça ne serait pas surprenant.
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Sam 31 Mar 2018 - 14:58
Invité
« Oui énormément ! Tu ne peux pas vraiment te relâcher comme tout le monde ! » répondis-tu d'un ton amusé avant de rajouter : « Tant que tu puisses t'épanouir dans ta vie, les études peuvent être mises de côté ». Contrairement au jeune homme, tu n'avais que les études pour toi... En terme d'amis, tu n'en avais que très peu et ton succès avec les femmes se résumait à de la « friendzone ». Bref, tu avais une vraie vie de merde ! Heureusement que tu avais retrouvé ta petite cousine qui te donnait encore le courage d'être en vie. « Oui je te comprends. Moi, je dois m'améliorer sur les shoots à trois points... Après on va dire que je suis beaucoup plus passeur que marqueur. ». En fait, tu te comparais un peu à Kuroko dans l'animé « Kuroko's Basket »... Tu n'étais pas le joueur le plus visible sur le terrain, bien au contraire : tu étais clairement le fantôme qui faisait des super passes. Par la suite, comme il te parlait du « Hitch Club », tu répondais que ça avait l'air intéressant et que tu serais peut-être tenté par l'idée. « Pas de problème, je reste à dispo ! ». Tu lâchas un petit rire lorsqu'il te demanda si tu étais bien français. « Oui, je suis Parisien pur souche. J'ai des origines allemandes par mon père, enfin je crois. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: