::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« your smile is a powerful anti-pain » ft Hermes

Aller à la page : 1, 2  Suivant
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 14 Mar - 6:18
Invité
your smile is a powerful anti-pain.




MARDI 13 - Les rayons brûlants du soleil couchant traversaient sans grande difficulté la baie vitrée de la chambre, assombrissant quelque peu la pièce qu'il occupait depuis le début du séjour. Le lit excessivement grand était défait, des boîtes de médicaments vides jonchaient le sol, mêler à des canettes de bières, une ou deux bouteilles de tequila, des paquets de cigarettes, rien qui ne soit réellement recommandé pour une santé saine et stable, si ce n'est sa guitare à l'abandon dans un coin. Un épais nuage de fumée envahissait l'air d'une odeur de nicotine ; il fallait rapidement qu'il aère avant qu'il ne succombe à une mort par asphyxie dû à sa propre addiction. Eloan daignait abandonner netflix afin de difficilement repousser le drap pour s'asseoir sur le bord du matelas, la main posée sur le bandage terne qui maintenait ses côtes. Il espérait profondément voir Hermes débarquer avec les pilules qui feraient taire cette douleur insupportable qu'il se coltinait depuis désormais près de deux heures. Après avoir maladroitement fait tomber sa dernière plaquette d'antidouleurs dans les toilettes, il avait longer son répertoire en long, en large et en travers afin de savoir à qui il pourrait demander un tel service. Lui qui détestait demander de l'aide, ça avait été une véritable contrainte, cependant il ne pouvait plus faire l'impasse sur les nombreuses blessures qui le tiraillaient et l'empêchaient de faire ce qu'il voulait.

Moyennement motivé, il se levait et s'en allait ouvrir la baie vitrée. Il n'avait vu personne depuis ce soir-là et il n'avait ni la force, ni l'envie de sortir dehors. « -Quel bordel », soufflait-il face au triste état de la chambre. Il était évident qu'il ne pouvait pas la laisser comme ça, seulement il ne pouvait pas non plus se baisser. De brèves secondes lui servaient à opter pour l'unique moyen qu'il avait de faire disparaître cette misère le temps de la venue de son ami ; elle se résumait à tout cacher sous le lit. En un rien de temps, la pièce était rangée et il s'autorisait aussitôt un tour dans la salle de bain. Habituellement, il cachait ses cernes avec un correcteur et il parvenait à tromper tout le monde, mais là il ne s'agissait plus d'avoir des poches sombres sous les yeux, un voile de maquillage ne pourrait aucunement masquer l’épouvantable résultat d'un événement qui l'empêchait de dormir. Ses doigts agrippaient rageusement les bords du lavabo, impuissant face à un reflet qui lui renvoyait les images de ce vendredi neuf mars. Il était marqué de plusieurs égratignures, à commencer par son menton, la face gauche de son visage était elle aussi bien amochée. Son œil droit avait quand même quelque peu dégonflé, malgré l'hématome foncé qui colorait une grosse partie de sa pommette. C'est sans compter sur sa lèvre inférieure fendue, les côtes qu'il avait de cassées, les nombreux bleus qui marquaient son épiderme à de multiples endroits et plusieurs autres dommages du même genre. Rien qui ne lui donne vraiment envie d'aller s'étendre au soleil.

Le plus difficile ça n'était pas d'être dans l'incapacité de mettre les pieds en dehors de l'hôtel mais plutôt le fait qu'on lui ait arraché ce à quoi il tenait le plus ; le médiator métallique qui lui servait auparavant de médaillon n'était plus autour de son cou, il ne parvenait pas à se faire à l'idée qu'il ne possédait dorénavant plus ce bijou qui avait pour lui, une valeur sentimentale incommensurable. Fatigué d'avoir à observer un tel désastre, il sortait de la salle d'eau après s'être légèrement rafraîchi le visage. Eloan décidait de vêtir un t-shirt afin de cacher ce supplice ; qu'il s'agisse des blessures récentes comme de vieilles cicatrices qu'il s'était lui même infligé. Ce n'est qu'après avoir eu beaucoup de mal à enfiler son vêtement et y être parvenu non sans s'insulter à tout va, que le sud coréen reprenait doucement sa place sur le lit, des oreillers disposés derrière son dos pour davantage de confort. De cette façon, il relançait son anime tel l'enfant qu'il pouvait être parfois. C'est à ça que se résumait ses journées, rester cloîtrer entre ses murs à dévorer films et séries, ou bien encore à réviser ses cours entre deux cigarettes ; des vacances qui n'en étaient plus finalement. Il attendait patiemment l'arrivée d'Hermes et accessoirement, des pilules qu'il devait normalement ramené avec lui. Eloan n'était définitivement pas contre un peu de compagnie, surtout si elle était aussi agréable que celle du garçon au sourire rayonnant.

@O. Hermes Goodwin
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 18 Mar - 3:57
Invité

≈ ≈ ≈
{your smile is a powerful anti-pain}
crédit/ tumblr@Eloan D. Bezos-Park

Les vacances du Spring Break avait passé à une vitesse folle. Beaucoup d’événements les plus cocasses les uns des autres avaient couler dans un sablier de sable chaud. Des coups de soleil, des lendemains de veilles à perte de vue, des touristes trop peu habillé.. Il ne manquait rien ici aux Bahamas. Cette endroit allait manquer à Hermes. Il s'y plaisait sous le soleil chaud, se demandant encore pourquoi il ne vivait pas dans un pays du sud. C'était sympa Boston, mais son froid d'hiver ne faisait pas compétition avec les plages de l'île. À vrai dire, il n'était pas du tout prêt à quitter l'archipel. Plus le vendredi arrivait, plus il se sentait démoraliser. Retourner sous les regards pointus des professeurs et les horaires de fous, ça l'embêtait plus qu'il ne pouvait se l'imaginer. Heureusement pour lui, et pour quelques amis, un autre voyage allait arriver sous peu. Enfin, ça restait un secret. Il se réjouissait déjà de ce prochain projet, mais ce soir, sa tête se préoccupait surtout du festin offert sous ses yeux.

Ses derniers jours aux Bahamas avait fait exploser sa carte de crédit, mais au fond de lui, il s'en foutait royalement. Pour fêter l'un des derniers repas des vacances, Hermes et ses amis s'étaient offert un buffet de fruits de mer. Une vaste table leur offrait des choix des plus divertissants  pour leur papilles. Ils discutèrent de tout et de rien, planifiant encore une fois de sortir dans les bars pour boire un coup et finir mort sur la plage avec les cochons. C'était un peu ça leur vie de vacances, pas que Hermes allait s'en plaindre. Alors que les minutes passèrent, le portable du jeune homme vibra, laissant entendre une petite musique pour lui signifier qu'il avait reçu un message. La bouche pleine, il observa son écran et sourit en voyant le nom d'Eloan apparaître. Il répondit aussitôt au sms en se perdant ensuite dans une suite de correspondance. Il perdit le fil de la conversation avec ses amis et se leva soudainement en sortant son porte-monnaie. Il jeta quelques billets sur la table et quitta le restaurant comme un fou. Le regard de son groupe et des clients ne passait pas inaperçu pour le garçon, mais quelque chose de bien plus important arrivait.

Avec douceur, Eloan lui avait demander s'il pouvait aller lui chercher des antidouleurs. Hermes ne perdit pas une seconde pour aller lui chercher le médicament, ne voulant pas laisser attendre plus longtemps son ami. En fait, il ignorait que le garçon prenait ce genre de prescription, il devait bien y avoir une bonne raison, mais le temps comptait pour le winthrop alors il abandonna ses questions dans un coin sombre de sa tête. Lorsqu'il trouva ce qu'il cherchait, il se dirigea vers la chambre d'hôtel du blond. Depuis leur dernière rencontre Hermes n'avait pas arrêter de garder le jeune homme dans ses pensées. Ses journées avec celui-ci se déroulaient si bien. C'était si simple avec lui. Comment avait-il pu ignorer le garçon pendant de nombreuses années, toujours éblouie par son amitié avec sa grande soeur ? Des sorties de groupe ne leur avait jamais permis de profiter réellement l'un de l'autre. Étrangement, le spring break les avaient rapprocher comme pas possible. Face à la porte d'Eloan, Hermes toqua trois fois à la porte. Il ne pouvait pas entrer par lui-même, sachant qu'il faut une carte pour pouvoir pénétrer dans la chambre. Il attendait avec impatience, se demandant si tout allait bien de l'autre côté du mur. Il bougeait sur sa pointe des pieds en serrant de plus en plus fort le petit sac qui contenait les antidouleurs. Lorsque la porte fut enfin ouverte, Hermes arrêta complètement de bouger et perdit toute expression. Son regard se perdit sur le visage meurtri du blond. Sa lèvre, son oeil, son menton... Il ne comptait plus les petites blessures, il semblait en avoir trop. Pourtant, il ne perdait pas sa beauté. « Eloan, qu'est-ce qui t'est arrivé.. ? » dit-il dans un léger murmure. Maintenant il comprenait les antidouleurs. Hermes ne bougea pas, ne sachant pas s'il pouvait entrer ou si Eloan allait lui demander de partir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 18 Mar - 6:43
Invité

Le regard perdu sur l'écran de l'ordinateur, le faible son qui s'en échappait lui suffisait amplement. Eloan connaissait les paroles sur le bout des doigts et au vu du mal de crâne qu'il peinait à faire partir, le calme était le bienvenu. « -Il a toujours réussi à me surprendre. Il m'époustoufle depuis le premier jour où je l'ai vu patiner », soufflait-il presque muettement, au même moment que le récitait l'un des protagonistes de l'histoire. En effet, il était totalement éprit par son animé, pourtant ça ne l'empêchait pas de penser à autre chose, quelque chose d'opposé, de complètement différent. À vrai dire, il ignorait la réelle raison qui l'avait poussé à écrire un message à Hermes plutôt qu'à quiconque d'autre, mais ça lui avait semblé tout naturel de se tourner vers lui le premier, sûrement parce qu'ils s'étaient vu régulièrement ces derniers jours, parce que les moments passés à ses côtés lui avait offert l'opportunité de s'évader, de se vider l'esprit et de profiter de chaque secondes. Au fond, il se sentait plus idiot qu'autre chose, après tout, son ami avait sûrement prévu mieux comme programme que d'aller faire un tour à la pharmacie pour lui rendre service. Cette petite voix désagréable dans sa tête le sermonnait d'être une fois encore une contrainte pour son entourage, parce  qu'il en avait lui-même pleinement conscience ; entre son comportement qui l'entraînait dans des situations aussi délicates que celle-ci et sa dépression qui bouffait ses proches autant que lui, c'était pas tous les jours facile.

Une fois encore, des paroles tirées de l'animé qu'il avait sous les yeux, glissaient entre ses lèvres. C'était instinctif, il n'arrivait pas à rester concentré, pourtant Dieu sait à quel point il chérissait ce petit bijou japonais, mais son esprit avait tendance à se poser mille et une questions sur Hermes. C'est vrai que durant toutes ces années, il avait plus été l'ami de sa sœur que le sien. Il n'avait pas eu la chance d'approfondir davantage et de le connaître bien mieux que par les anecdotes qu'il pouvait entendre de la bouche de son aînée. C'était quelqu'un de gentil et d'intéressant, ça ne faisait aucuns doutes, cependant, sa curiosité maladive était piquée à vif et il brûlait d'envie d'en apprendre plus à son sujet, mais cette fois-ci, de sa bouche à lui. Eloan avait définitivement envie de découvrir ce qui se cachait sous ce personnage haut en couleur, au sourire chaleureux et à la présence remarquablement apaisante. Quoi qu'il en soit, il fallait qu'il cesse d'y penser alors, il se penchait douloureusement vers la table de nuit pour saisir l'une des feuilles blanche qui traînait dessus. Attentif aux répliques qu'il mimait muettement, ses doigts habiles se jouaient des bords du papier rectangulaire qu'il tenait afin de le plier, encore puis toujours ; le but étant d'en faire un cygne en origami, comme ceux qui se trouvaient un peu partout dans la pièce, que ce soit sur les meubles comme sur le sol, la chambre en était envahie.

Un nouvel épisode avait débuté depuis quelques minutes, Eloan quant à lui, venait tout juste de terminer la mise en papier animal, que ça frappait à la porte. « -Yuri, tu m'achèveras un jour », soupirait l'étudiant en s'adressant à son animé qu'il mettait soigneusement sur pause. Ça lui arrivait de penser à voix haute, régulièrement. Le plus souvent, lorsque ça se produisait, il n'y avait pas de problème puisqu'il était bien souvent tout seul, cependant lorsqu'il ne s'en rendait pas compte et que du monde l'entourait, ça pouvait très vite devenir embarrassant. Durant un brève instant, il était presque parvenu à oublier qu'il souffrait au moindre mouvement engendré. Il finissait tout de même par réussir à se lever du lit, s'élançant maladroitement d'un pas plus ou moins lent vers la porte afin d'ouvrir cette dernière. Malgré cette drôle de situation, il trouvait le moyen de lui adresser un mince sourire ; qui s'estompait aussitôt après la question d'Hermes. Eloan ouvrait davantage, se décalant sur le côté pour le laisser passer, « -Entre, ne reste pas dans le couloir », incitait le brun, ce après quoi il attendait son entrée pour refermer derrière lui. « -Je suis tombé en skatebo.. », puis il s'arrêtait net. Il n'avait aucune raison de lui mentir, c'était stupide. Lui qui s'était engagé dans la chambre, se tournait en direction de son ami ; « -ne le dis pas à ma sœur, elle doit pas savoir, s'il te plaît ».

Pas question qu'elle sache, du moins jusqu'à ce qu'il ne soit plus fâché contre elle. Eloan déposait son cygne sur la table de nuit ; « -je suis pas aussi bordélique d'habitude, souriait le blessé, Te gênes pas, si tu veux t'asseoir, assieds-toi », proposait-il alors qu'il mettait en œuvre ses propres dires en venant difficilement s'asseoir sur le bord du lit, la respiration bloquée dans la gorge alors que l'un de ses bras enlaçait son abdomen douloureux, dans l'espoir d'atténuer ne serait-ce qu'un peu cette vilaine sensation.  « -Pour répondre à ta question, j'ai voulu m'amuser un peu et j'ai croisé une bande d'homophobe », même hausser les épaules était devenu une véritable épreuve qu'il était incapable de surpasser. Pourtant,  tout n'allait pas si mal ; Hermes était là. Sa présence dégageait quelque chose d'indéniable, de réconfortant. « -Merci d'être venu, je savais pas à qui demander, j'espère que je ne t'ai pas dérangé », confus, il posait son regard désolé sur son ami. À vrai dire, il n'aurait voulu de personne d'autre dans cette pièce à cet instant, parce qu'il savait qu'il avait face à lui quelqu'un qui ne jugeait pas, quelqu'un de profondément chaleureux. Il était sincèrement content de le voir ici et c'était certainement écrit en lettres capitales sur son front ; « -T'as pas trop galéré à les trouver ? Je te dois combien d'ailleurs ? ».
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 19 Mar - 5:56
Invité

≈ ≈ ≈
{your smile is a powerful anti-pain}
crédit/ tumblr@Eloan D. Bezos-Park

Hermes, il portait si bien ce prénom. C'était ridicule, mais pendant des années, il avait cherché la signification de ce don. Encore aujourd'hui, il se questionne parfois sur cette formule digne des cieux, mais en fait la réponse, elle était sous ses yeux. Messager des dieux et porteur de la chance. Hermes, il ne laisse jamais tomber ses proches, peu importe la situation qui se monte devant lui. Prêt à tout pour unir les coeurs perdus, mais surtout à guider les sourires jusqu'au soleil levant. Hermès est considéré comme le dieu le plus humain, une caractéristique qu'il partage avec sagesse avec son double. Hermes sait pardonner, mais Hermes sait aussi reconnaître les appels de détresse. En cette soirée chaude de spring break, il ne fallait pas être un dieu pour comprendre les messages d'Eloan.

Tel son double de l'Olympe, Hermes n'avait pas perdu une seconde pour compléter sa mission. Abandonnant son petit groupe de fêtard des Bahamas, il s'était lancé dans une course des plus folle pour trouver une pharmacie. Il n'avait pas eu le temps de trouver une excuse pour son absence, il expliquera plus tard comme à sa grande habitude. Lorsqu'il eut enfin des antidouleurs pour le blond, il reprit son trajet en ne relâchant jamais la cadence. À Harvard, s'entraîner à la course le matin faisait partie de son quotidien, il ne montra pas une grande faiblesse sous la pression de l'exercice, bien que son homard commençait à vouloir remonter jusqu'à sa bouche. Il avait couru comme Nana avait couru pour rejoindre l'appartement 707, mais dans son cas, il tentait de rejoindre cette fameuse chambre d'hôtel où se cachait Eloan. Des regards intrigués se posèrent sur sa personne tout le long du chemin jusqu'à son point de destination. Et ce ne fut pas sans question qu'il resta face à son ami qui venait d'apparaître.

À ce moment-ci, Hermes se demanda sincèrement si c'était son dîner qui lui donnait autant la nausée ou cette vision si meurtrie du jeune héritier. Pas que sa beauté s'était estompé, mais toutes ces marques de douleur venait lui écraser le coeur. Il ne rata pas le petit sourire qui avait régner pendant une fraction de seconde, mais sa question lui avait arracher cette petite douceur. Hermes entra volontiers dans la chambre du blond, sans laisser son regard scruter la pièce. À son grand malheur, une vilaine odeur de cigarette vint lui chatouiller le nez. Il détestait cet arôme et tout ce qu'elle causait, mais la voix d'Eloan vint le sortir de sa réflexion en commençant une phrase qu'il ne termina pas. Hermes fronça des sourcils et conservait une mine très différente de tous les jours. Il n'avait aucun signe de joie, surtout de l'inquiétude et de la concentration. Ne rien dire à Jinny ? Oulah, pour que le garçon lui demande ceci, le brun pouvait déjà sentir la grosse histoire arrivée. « Tu as ma parole, je ne dirai rien à ta soeur. » il était sérieux dans sa promesse. Jinny avait beau être sa meilleure amie, mais cette fois-ci il sentait que, ce que Eloan allait lui dire, n'allait pas être quelque chose que sa soeur veut entendre. Hermes redoutait le pire. « T'inquiètes, t'aurais du voir l'état de ma chambre à la résidence des winthrop pendant le mois de janvier, c'était terrible. » dit-il en laissant un petit rire s'échapper avant de retrouver une expression neutre. Ce fameux mois de janvier. Il finira par l'oublier un jour. Hermes suivit l'offre du blond et prit place à ses côtés sur le bord du lit. Il observa tous les mouvements de son ami, remarquant sa douleur à l'abdomen. Il soupira longuement, se demandant s'il pouvait l'aider, mais au fond, il savait que sa présence n'allait pas se montrer si utile. Hermes s'apprêta à parler, mais Eloan le devança et lui avoua la cause de ses blessures. Pétrifié sous cette lourde réalité, il ne savait plus quoi dire. Comment des êtres humains avaient-ils pu toucher de cette façon le pauvre Coréen ? Le brun se perdit dans une tonne de pensées, il n'avait pas ressenti une telle émotion depuis déjà un bon moment. Toutes ces soirées de plaisir à boire et à oublier ses misères semblaient lui retomber en plein visage. Un bon coup en pleine gueule. Il entendit de très loin les remerciements que lui offrait son interlocuteur, il ne répondit pas, laissant son regard fixé un cygne sur le sol. Avec qui Eloan était lors de cet événement ? Qu'avait-il fait pour se ramener les foudres de tel monstre ? Pourquoi lui ? Le coeur d'Hermes se serra et se promit de définitivement garder tout ceci secret. La voix angélique du Coréen résonna alors jusqu'à lui. Hermes tourna enfin son regard vers celui d'Eloan et se perdit quelques longues secondes. Soudainement, tout en faisant très attention, Hermes se rapprocha doucement du blond et l'entoura de ses bras en déposant sa tête sur son épaule. Il ne força pas le geste, redoutant d'être repoussé. « Tu me dois rien Eloan, tu me dois rien.. » murmura-t-il en fermant les yeux. Il savait que l'accolade commençait à être longue, mais il ne voulait pas bouger. Il culpabilisait de ne pas avoir été là pour l'héritier lors de cette attaque sauvage, pourtant, il ne pouvait pas le savoir. L'inverse aurait pu arriver. Hermes aussi ne se cachait plus sur son orientation, une bande de mec bien cons auraient pu l'agresser à son tour. Décidément, ce n'était pas plus sécuritaire ici qu'à Boston. Quelle bande d'imbéciles. « Ils n'auraient jamais touché un seul de tes cheveux si j'avais été là. » dit-il les dents bien serré. Bon sang, qu'est-ce qu'allait dire Jinny si elle apprenait la vérité ? Fallait pas être né de la dernière pluie pour comprendre ce qu'avait subi son petit frère. Hermes décida enfin de rompre son câlin et regarda Eloan droit dans les yeux. « On dira à Jinny que tu es tombé pendant une excursion et que j'ai été témoin, ça passera mieux si je suis impliqué. » dit-il en souriant doucement. Présentement, il n'avait qu'une envie: donner un minimum de soutien et changer les idées de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 19 Mar - 19:55
Invité

Le voilà rassurer ; Hermes lui donnait sa parole. C'était déjà un poids de moins sur les épaules, il n'aurait plus qu'à éviter son aînée quelques temps, ce qui finalement allait certainement s'avérer plus facile que prévu. Sans faire le moindre effort, ils étaient parvenu à ne pas se voir durant le spring break qui touchait d'ailleurs bientôt à sa fin, alors non, ça ne serait pas difficile de continuer sur cette voie, même si moralement, c'était fatiguant. Ces derniers temps, tout lui avait échappé et il ignorait comment il avait pu en récolter un tel résultat. Eloan avait toujours eu horreur du changement, ça avait tendance à avoir un impact négatif sur sa personne. Déjà, lorsqu'il avait dû quitter son pays, ça n'avait pas été facile ; s'il avait seulement su ce qu'il l'attendait, il aurait probablement fuit. Il avait laissé derrière lui un passé douloureux pour en créer un nouveau, d'autant plus dévastateur. Les changements qu'il avait encaisser, auxquels il avait dû s'adapter avait fait de lui ce qu'il était aujourd'hui, et c'était franchement pas glorieux. Il prenait constamment sur lui, lorsque ça n'allait pas, il ne disait rien, il se contenait parce qu'il savait que si ce qu'il prenait soin d'enfermer en lui venait à exploser, il ferait beaucoup de mal autour de lui, autant qu'il s'en était infligé durant des années. Préserver son entourage, ses proches, ses amis, c'était ce qui lui tenait le plus à cœur et pour cette raison, il prenait soin de les éloigner lentement mais sûrement de sa propre personne. Qui sait, peut-être que c'était le bon moment pour mettre des barrières, des murs, entre lui et les autres.

Les mots s'étaient échappés d'eux-mêmes de sa bouche pour justifier quelque peu les blessures qu'il portait comme un fardeau et bizarrement, c'était plus facile de le dire à Hermes qu'à qui que ce soit d'autre. Eloan s'apprêtait à lui dire que c'était pas grave, qu'il était bel et bien vivant et qu'il s'en remettrait quoi qu'il en soit, cependant il n'en eut pas le temps. Il avait juste le temps de le voir s'approcher avant de se sentir être enveloppé d'une chaleur corporelle agréable, c'en était presque déroutant. Il était loin d'être habitué à ce contact, si bien qu'il ne savait pas ce qu'il devait faire de ses propres bras. C'était toujours le premier à les repousser, à les éviter et là, sans qu'il n'ait eu le temps de se faire à l'idée, deux bras l'étreignaient. Il aurait s'agit de sa sœur, ça ne l'aurait pas surpris parce qu'elle était la seule personne à bénéficier de ce droit, cependant cette chaleur apaisante émanait du corps d'Hermes et c'est ce qui l'étonnait le plus. « -D'accord, merci », rétorquait-il, un brin confus par tout ça. Hésitant, il venait finalement l'enlacer en retour. Pour quelqu'un qui voulait mettre des murs entre lui et autrui, ça s'annonçait très mal. « -Tu sais, je pense pas que tu aurais pu y faire grand-chose, un ami a essayé de me défendre mais ils étaient quatre, c'était perdu d'avance », confiait l'étudiant, laissant un fin soupir émaner de sa bouche.

Il se sentait déjà assez coupable d'avoir mit Jim dans une telle situation, il ne préférait pas imaginé s'il avait s'agit d'Hermes. Lorsque la voix de ce dernier l'extirpait de ses pensées, un mince sourire naissait à la commissure de ses lèvres, bien qu'il ne trouvait pas correct de l'embarquer dans un tel mensonge ; il lui offrait la possibilité de ne pas avoir à éviter Jinny et il ne pouvait que l'en remercier. L'étreinte réconfortante qu'il lui avait offerte prenait finalement fin alors qu'aussitôt après, son regard croisait le sien. « -Merci beaucoup », marmonnait-il, vraiment mal à l'aise avec le fait de le faire mentir pour lui. Habituellement lorsqu'il était nerveux, il jouait avec le médaillon autour de son cou, une chaîne qui ne l'avait jamais quitté et qui avait pourtant disparu. Il allait devoir trouver autre chose avec lequel se détendre désormais.  « -Je t'avoue qu'il n'y a pas grand-chose à faire mais.. Tu veux pas rester un peu ? », demandait Eloan en tentant un sourire, espérant profondément que ça le ferait rester ; « -Enfin, si t'as rien de prévu évidemment », renchérissait-il, un peu moins sûr de lui. « -Tu sais, je suis content que tu sois là mais si t'as des choses à faire, je comprendrais », Hermes avait agréablement étouffé sa solitude pour l'abattre avec de douces ondes positives, ça faisait du bien parfois. Malgré ça, il ne voulait pas le retenir ici s'il avait des projets bien plus intéressants. Ça devenait fort embarrassant, parce que c'était pas vraiment son genre de réclamer la compagnie de quelqu'un et sans trop qu'il ne sache pourquoi, il trouvait ça terriblement gênant. Avant ce spring break, traîner avec Hermes sans la présence de sa sœur lui aurait presque semblé étrange, mais après plusieurs moments l'un avec l'autre, à apprendre à se connaître davantage, ça lui paraissait différent, naturel, un peu comme s'ils avaient toujours été ainsi. « -Je tiens à préciser que j'ai des bouteilles dans la table de nuit, après je dis ça comme ça, c'est pas du tout pour t'influencer et te pousser à rester », est-ce qu'il tentait de le prendre par les sentiments pour qu'il décide de rester ? Peut-être un peu, oui. Eloan abordait un air totalement innocent, faisant mine de rien, bien qu'au fond il agissait d'un un seul et unique but ; s'accaparer la compagnie d'Hermes, ne serait-ce que pour ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Sam 24 Mar - 2:57
Invité

≈ ≈ ≈
{your smile is a powerful anti-pain}
crédit/ tumblr@Eloan D. Bezos-Park

Quatre contre un, fallait déjà être un sale con pour venir attaquer un autre être, mais alors là se mettre en groupe, ça dépassait l'imaginable. En même temps, il ne fallait pas être si étonné. Eloan n'était qu'un jeune garçon parmi tant d'autres qui subissent le même sortilège à tous les jours. Tant de haine pour aucune raison valable. Après tout, le jeune blond n'avait rien de différent des autres. Bien que Hermes détestait cette injustice, le fait que ce soit son ami qui soit impliqué le rendait rouge de colère. Il n'acceptait pas du tout ce qu'il entendait, mais décidait de dévorer ses paroles pour les étouffer bien au fond de lui, là où Eloan n'aurait pas un aperçu de ses traits les plus sombres. « Je sais, mais je ne t'aurais pas laissé tomber. » Alors qu'il mâchait ses mots pour retenir des bêtises, il s'éloigna doucement, s'ennuyant déjà du corps chaud de son interlocuteur. Câliner ses proches, c'est naturel pour le brun, mais alors là, il n'avait jamais eu la chance d'être si proche du blond et ça ne lui déplaisait pas. Il voulait se montrer réconfortant, mais lui-même ressentait une petite pointe de mélancolie à l'idée de se séparer ainsi. Pour se distraire et montrer son soutien, il précisa qu'ils n'avaient qu'à inventer une histoire à Jinny pour que les blessures de son petit frère ne pose pas de problèmes. Lorsque leurs regards se croisèrent, Hermes ne put s'empêcher de sourire. « Ça me fait plaisir. » répondit-il en suivant le ton de l'héritier. Soudainement, Hermes n'avait aucune idée de ce qu'il faisait dans la chambre d'Eloan. Maintenant qu'il avait complété sa mission, devait-il quitter pour laisser en paix le garçon ? Devait-il partir sur un autre sujet de conversation ? Sûrement pas, il devait être épuisé... Il ne fallait pas être né de la dernière pluie pour être conscient qu'Hermes est très envahisseur et un moulin à paroles dès qu'il se mettait à la tâche. Il n'allait que l'embêter s'il décidait de conserver sa présence dans le temple du Park. Il jeta un furtif coup d'oeil à la porte et fut surpris d'entendre Eloan l'inviter à rester. Hermes cligna des yeux, totalement étonné, comme s'il faisait face à un extraterrestre. La voix du blessé démontrait parfaitement le peu d'assurance dans sa requête, mais le winthrop était le plus déstabilisé dans la situation. C'est vrai que rare sont les personnes qui décident de le repousser, mais en général, les garçons comme Eloan, et surtout dans son état, ne l'invite pas à rester. « Bien sûr que je vais rester ! » dit-il en souriant tel un enfant. « J'étais dans un restaurant avec mes copains, la bouffe était excellente, mais j'pas envie d'y retourner. Je préfère être avec toi. » cette dernière phrase prouvait l'évolution de leur relation. Avant, Hermes suivait toujours Jinny et rejoignait la petite bande d'amis à l'occasion. Eloan en faisait bien sûr parti. Celui-ci l'avait vu chanter dans un karaoké, manger comme un porc dans des buffets, embêter sa grande soeur.. Hermes faisait toujours le fou dans leur activité, toujours prêt à faire rire les autres et surtout la belle Coréenne, mais jamais il n'avait réellement porté ses yeux sur l'héritier de la famille. Fallait pas mentir, dans cette famille, la beauté courait chez les enfants. Tout comme Jinny, Eloan avait un visage très harmonieux. De belles lèvres, un regard des plus perçants, une chevelure de prince.. C'était à se demander pourquoi il ne lui avait jamais accordé aucune importance. Le spring break lui apportait définitivement un cadeau. Hermes éclata de rire lorsque son interlocuteur lui mentionna les bouteilles dans sa chambre. « Si tu veux me saouler, fallait le dire plus tôt ! », il aimait bien l'approche de son ami, ça faisait bien marrer et il ne refuserait pas une telle offre. « Tu sais, t'as pas besoin de m'offrir de l'alcool pour que je passe du temps avec toi, tu me suffis déjà amplement. » il lui fit un regard des plus pervers et se mit à rire quelques secondes plus tard. Il ne pouvait définitivement pas rester sérieux même avec ses propres blagues. Il se leva et alla retirer ses converses plus loin. S'il allait passer la soirée ici, voir la nuit, il allait se mettre bien confortable. Hermes se retourna et couru vers le lit en se laissant retomber en mode "draw me like one of your french girl". « Je suis tout à toi mon coco. Pour toute la nuit si tu veux. » dit-il sur un ton séducteur en lui faisant un clin d'oeil et se roula, littéralement rouler, jusqu'à Eloan. « J'plaisante pas, on fait ce que tu veux mec, on peut regarder un film, une série, jouer aux échecs, boire. Ou toutes ces options ! » reprit-il de sa vraie voix. « On peut même regarder des disney, si ça te rend heureux, alors je suis heureux. » il souriait en observant son ami, allonger sur le lit. Il ignorait ce que cette soirée lui réservait, mais il se plaisait déjà à la compagnie d'Eloan.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Sam 24 Mar - 9:20
Invité

Il avait la chance d'obtenir une réponse positive à  cette question qui pourtant, lui avait été difficile à poser. La crainte d'un refus s'envolait doucement sous les dires de son vis-à-vis, visiblement ravi à l'idée de rester et de passer du temps supplémentaire à ses côtés. Malgré le fait qu'il venait de lui dire s'être trouvé en compagnie de ses amis avant de le rejoindre, il ne parvenait pas à s'en sentir gêner ; les seuls mots qu'il était parvenu à retenir n'étaient autres que « je préfère être avec toi ». Des mots qui d'ailleurs, le faisait sourire davantage. C'est quelque chose qu'il n'entendait pas souvent et qu'il n'avait à vrai dire, plus entendu depuis un long, très long moment. Sa présence avait quelque chose de bénéfique, il ne pouvait ni le justifier, ni l'expliquer, c'était simplement quelque chose de nouveau, d'agréable, et c'est d'une part pour cette raison qu'il ne voulait pas le laisser s'en aller. Il ne s'agissait pas d'un caprice puéril que de tout mettre en œuvre pour qu'il décide de rester, seulement aux côtés d'Hermes tout lui semblait léger, la vie elle-même semblait plus claire. Il ne le voyait pas comme un remède à ce qu'il éprouvait, mais plutôt comme cette personne étonnante qui chassait ses démons, qui les faisait fuir, ne serait-ce que pour quelques heures et remplaçait ce vide inexorable pas de bons instants aussi apaisants qu'inoubliables.

« -J'y comptais bien mais maintenant que t'as découvert mon plan, c'est foutu », rétorquait Eloan d'un ton exagérément dramatique, tel un mauvais acteur qui surjouait sa scène. Finalement, un rictus amusé venait à nouveau loger ses lèvres, appréciant profondément sa compagnie et les bienfaits qu'elle pouvait avoir sur sa personne. Alors qu'il s'apprêtait à renchérir plus sérieusement, les mots de son ami tintait à ses oreilles et le bousculait de l'intérieur. Il savait qu'il devait prendre ça à la rigolade, mais il lui avait fallut quelques secondes pour encaisser l'impact inattendu de sa phrase. « -Non mais je.. Yah ! », lançait-il vivement en secouant la tête, prêt à brandir l'oreiller à ses côtés comme la plus dangereuse des armes pour se venger d'avoir été aussi facilement déstabilisé. Cependant, il se contenait histoire de ne pas avoir l'air d'un idiot de première. Ses yeux eux, suivaient ses faits et gestes, jusqu'à ce que Hermes ne vienne s'installer sur le lit à ses côtés. Son regard se perdait sur les traits fins de son visage, un sourire étirait la commissure de sa bouche, presque attendrit par ce dernier. « -Toute la nuit ? Ça me va », ricanait Eloan alors que ses doigts ridiculement petits venaient dégager le front de son vis-à-vis de quelques mèches gênantes. C'était le genre de gestes qu'il ne se serait jamais permis auparavant parce que ça aurait été trop étrange, mais dorénavant ça venait naturellement, sans qu'il ne prenne le temps d'y réfléchir.

« -Je connais un film super drôle, je l'ai vu une bonne trentaine de fois et il est toujours aussi marrant ». Eloan s'installait en tailleurs sur le matelas, tirant son ordinateur vers lui afin de fermer la page de son anime pour en ouvrir une nouvelle dans laquelle il cherchait l'un de ses films favoris ; « -Naked, peut-être que tu connais ? C'est l'histoire d'un mec qui doit se marier mais il se réveille dans un ascenseur, complètement nu, et le pire c'est qu'il revit cette journée en boucle, du coup ça rend les choses vachement drôles », expliquait le sud coréen en appuyant sur pause avant de se lever à nouveau du lit « -Puis ils dansent à la fin, alors ça ne peut qu'être génial », lâchait-il, comme si ce détail pouvait faire toute la différence. Les films comédies n'avaient jamais vraiment été son truc, mais celui-ci l'avait souvent fait rire lorsque personne n'en avait été capable, il avait notamment comblé ses grandes soirées de solitude et c'est l'une des raisons qui faisaient qu'il appréciait tout particulièrement ce film-là. Sans trop s'attarder, il ouvrait le tiroir de la table de chevet pour en extirper deux bouteilles de tequila, dont l'une vidé de moitié, ainsi qu'un litre de whisky qu'il ignorait posséder. Durant le spring break, il avait clairement fait chauffer sa carte bancaire et contrairement à la plus part des touristes de passage, ça n'avait pas été pour ramener des souvenirs mais juste de quoi noyer son ennui.

« -Merci encore pour les antidouleurs », déclarait Eloan en s'emparant du petit sachet pour prendre un des médicaments en question, suite à quoi il regagnait sa place initiale sur le matelas. « -Bon, j'ai pas de verres, j'espère que ça te dérange pas », faut dire qu'il ne s'était pas imaginé un tel déroulement concernant sa soirée et désormais, ils allaient devoir faire avec, ou plutôt sans. « -Je te propose qu'on fasse un jeu en même temps », autant profiter de la présence d'Hermes pour se détendre au maximum et oublier tout ce à quoi il ne voulait plus penser, il avait grandement besoin de répit, mais surtout d'une bonne cuite. « -On se fait un je n'ai jamais ? Ou peut-être bien que t'as la trouille de voir tes petits secrets être révélés ? », en effet, il se moquait bel et bien ouvertement de lui, il venait jusqu'à lui pincer doucement la joue comme il l'aurait fait avec un enfant de  huit ans. Ça n'était pas méchant, le dicton le disait bien ; qui aime bien, châtie bien. Il pouvait déjà affirmer qu'il allait passer un bon moment, ce qui était souvent le cas ces derniers temps, grâce à la douce compagnie de son ami et à la chaleur de son sourire attrayant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 26 Mar - 0:41
Invité

≈ ≈ ≈
{your smile is a powerful anti-pain}
crédit/ tumblr@Eloan D. Bezos-Park

Il ignorait complètement pourquoi, mais l'image de ses autres potes lui passait bien haut de la tête. Difficile de se séparer de la nourriture, après tout, il ne résistait jamais devant un buffet à volonté. Hermes c'est le genre d'ami qui est prêt à te payer pour que tu l'accompagnes au restaurant. Pourtant, même si de délicieux homards lui faisaient les yeux doux, il avait préféré accourir jusqu'à l'héritier. Pas question de réfléchir, puis il n'allait pas le cacher, il adorait la compagnie du blondinet. Le brun avait senti que ses mots l'avait touché, et tant mieux. Il voulait lui faire comprendre que leur amitié prenait une ampleur qui lui plaisait.

« Ha ha ! Est-ce moi ou le petit Eloan est touché ? » ricana-t-il en remarquant la réaction toute mignonne de son interlocuteur face à sa révélation. Ce qu'il pouvait être adorable quand il s'y mettait. Puis, Hermes disait la vérité. L'alcool comptait peu pour lui si Eloan était présent. Perdre la tête sous la boisson pourrait être drôle avec celui-ci, mais il n'avait jamais tenter l'expérience avec le garçon. Habituellement, il ne se posait jamais de questions quand ça concerne boire une bonne bouteille, mais il se montrait soucieux de dépasser les limites avec le petit frère de sa meilleure amie. Quoi que, qu'est-ce qui pouvait réellement se dérouler de mal ? Les deux semblaient tolérer l'alcool, alors pourquoi pas ? Lorsque Hermes se rapprocha d'Eloan en lui susurrant qu'il s'offrait à lui pour toute une nuit, il ne fut pas surpris de sa réponse positive. Ça le soulageait de ne pas être repoussé, il était bien heureux de se trouver à ses côtés. Soudainement, sans s'y attendre alors qu'il lançait quelques idées d'activités, les doigts d'Eloan vinrent caresser son front pour dégager de vilaines mèches rebelles. Hermes figea quelques secondes sous ce geste délicat, mais finit par sourire et sentir ses joues en feu. Il n'avait pas l'habitude de ce genre de contact, ça ne lui déplaisait pas, au contraire. Ajay et Jinny pouvaient l'approcher ainsi, mais rare sont les autres qui osent pénétrer sa bulle d'intimité.

Alors qu'Hermes se perdait dans ses pensées suite à la caresse de son ami, il sursauta presque en entendant celui-ci opter pour un film. Il l'observa se positionner sur le lit et prendre son ordinateur portable. Le brun se rapprocha de lui, toujours en restant allonger, mais cette fois-ci avec la tête proche des hanches du garçon pour avoir accès à l'écran aussi. Il remarqua furtivement la page d'un anime qui se referma aussi vite. Hermes eut un mince sourire, lui aussi aimait bien les animes, ça faisait un point en commun de plus avec le jeune blond. Il prit en note qu'une soirée animes avec lui pourrait être sympa. « Ça l'air marrant comme film ! Je ne l'ai jamais vu, même entendu parler. Je veux bien le regarder, tu sembles vraiment l'aimer alors ça m'intrigue ! » dit-il en laissant tomber sa tête sur le matelas lorsque son interlocuteur se leva. « S'il y a de la danse, je ne dis jamais non. » Hermes aimait bien entendre Eloan parler ainsi. Il semblait s'emporter dans son petit monde alors que d'habitude, il restait surtout silencieux ou laisser des commentaires s'échapper dans les bons moments. Présentement, il parlait sans relâche et le brun ne pouvait qu'apprécier la joie du garçon. Dans ses souvenirs, Eloan avait toujours été le garçon un peu plus calme et discret, le voir ainsi ce soir, c'était très agréable. Lorsqu'il sortit des bouteilles du tiroir, Hermes éclata de rire. « C'était pas un mensonge alors, t'as vraiment un trésor dans tes tiroirs. »

« T'inquiète pas, ça me fait plaisir, mais t'es sûr que mélanger antidouleur et alcool c'est une bonne idée ? 'Fin, j'dis ça pour toi. » il s'inquiétait de ce choix, mais ne le laissait pas trop paraître. Il ne faisait que regarder son ami, la tête à l'envers. «Pff, les verres c'est pour les faibles. » dit-il pour rire en se redressant enfin. Il s'étira pour se mettre un peu plus confortable pour la suite puisque Eloan lui proposa un jeu. Oulah, ça sentait déjà la gueule de bois pour le lendemain. Hermes fut complètement étonné de son ami qui lui proposa un je n'ai jamais et qui vint lui pincer gentiment la joue en le traitant de trouillard. « Moi avoir peur d'un je n'ai jamais ? Tu me connais mal jeune padawan ! Allez balance  toutes tes questions, j'aurai pas de filtre pour tout le restant de la soirée ! » un large sourire apparut et il pinça sa langue entre ses dents pour retenir un rire. Ce petit jeu allait être sympa, mais risquait aussi d'apporter des informations croustillantes sur les deux garçons. Hermes se mettait déjà à réfléchir sur de bonnes questions et aux informations qu'il connaissait déjà sur son interlocuteur. Sa nature très curieuse commençait à sortir doucement, il voulait en apprendre sur son ami sans le gêner avec des interrogations trop extrêmes aussi. Enfin, si Eloan osait les questions chaudes, Hermes n'allait pas reculer. Le brun se positionna dans le fond de lit, proche des oreillers pour être bien confortable et fit signe au blond de le rejoindre avec son portable pour débuter le film. « Je suis l'invité, alors je vais commencer. » dit-il en prenant un ton faussement hautain. En fait, il voulait surtout tenter le terrain avec une petite question toute simple. Alors qu'il était bien installé, le film commençait, tout était parfait. « Bon alors.. Je n'ai jamais regardé un film d'horreur juste pour que la fille, ou mec, se blottisse de peur contre moi. » le sourire qui accompagnait cette phrase laissait déjà sous-entendre la réponse d'Hermes, mais il jetait un regard à Eloan, impatient de savoir si le jeune garçon avait déjà manigancé d'une telle façon pour se ramener des câlins. « Promis les prochaines questions seront un peu plus haute, si tu me le permets. » dit-il en faisant en clin d'oeil. Déjà qu'avec l'alcool qui allait s'ajouter, Hermes pouvait déjà sentir les questions humiliantes arriver.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 26 Mar - 8:52
Invité

En effet, Eloan avait été touché par ses mots. Au fond, il en était content, parce que cette fichue dépression qui le rongeait lui avait ôtée toute sensibilité, un peu comme si elle avait anesthésié ses sentiments, ses ressentis, alors c'était toujours plaisant de se rendre compte qu'il n'avait pas tout perdu, qu'elle ne lui avait pas tout bousillé et qu'il pouvait se sentir bousculé par une simple phrase. Bien qu'il répondait à sa question en grommelant des mots inaudibles dû à la légère gêne éprouvée, il se sentait enfin à sa place. C'était quelque chose de difficile à expliquer et il n'aurait su le décrire, cependant il avait la véritable impression d'être né pour ça, pour être ici, pour vivre ce genre de moments, et de toute évidence les vivres aux côtés d'Hermes. C'était l'acolyte parfait. Toujours souriant, toujours de bonne humeur, il dégageait quelque chose de solaire, de communicatif, pourtant, une lueur dans son regard semblait dissimuler quelque chose de beaucoup plus profond et d’imperceptible à l’œil nu. En général, les grands sourires cachait inévitablement des fissures, et il savait de quoi il parlait. Malgré les doutes, les craintes et l'inquiétude qui vagabondait à travers son être, il décidait de passer outre pour ne pas plomber l'ambiance en abordant des sujets beaucoup trop sérieux. Il ne l'avait pas fait fuir de cette soirée entre potes pour lui prendre la tête avec des conversations certainement douloureuses et qui sans doute, ne le regardait pas. La seule chose qu'il pouvait s'autoriser à faire se résumait à lui faire passer un bon moment et le pousser à boire à outrance pour oublier tout ça ; rien de tel qu'une bonne gueule de bois pour balayer les ondes nocives d'un esprit en peine.

C'est aussi l'une des raisons qui justifiait le choix du film. S'il avait pu le faire rire, il espérait qu'il puisse faire rire Hermes. Il ne s'était pas vraiment rendu compte qu'il débitait des paroles à tout va ; à vrai dire, il n'avait parlé à personne depuis des jours, ses angoisses retombaient doucement et il n'avait pas prit son traitement quotidien, une accumulation de choses qui le rendait bavard, hyperactif et normalement lunatique, cependant en présence de son ami, son humeur se stabilisait étrangement. « -Ouais, mes tiroirs sont toujours remplis de trésors de ce genre là », Eloan aimait l'alcool et ce n'était plus un secret pour personne, alors certes, il aimait sûrement trop ça et il en abusait dès qu'il en avait l'occasion, souvent régulièrement, mais ça, personne n'était obligé d'en avoir connaissance. « -J'ai déjà fais pire niveau mélange, crois-moi, à part me rendre ivre plus vite, ça me fera rien », admettait-il histoire de ne pas l'inquiéter. Son estomac avait connu pire qu'un pauvre antidouleur noyé dans un océan de tequila, c'était déjà moins dangereux que d’ingurgité des antidépresseurs avec une bonne dose de whisky. Il se fichait pas mal de s’abîmer de mille et une manière ; si son cœur était dysfonctionnel, il voulait au moins avoir la tête qui tourne.

« -Je prends note », rétorquait Eloan lorsque Hermes prévenait être sans filtre pour le reste de la soirée. Ils semblaient déjà sur la même longueur d'ondes et pour ne pas mentir, il n'y était pas habitué. Ce jeu là, il le connaissait que trop bien pour y avoir joué un bon nombre de fois avec ses amis du lycée. Il se souvenait des longues soirées passées à se découvrir sous toutes les formes possibles, dévoilant certains secrets inavouables. C'était le bon vieux temps ; un temps où bien souvent, il avait dû insister pour participer. Disons qu'il n'était pas la personne la plus raffinée qui soit et en effet, mettre mal à l'aise ses amis en allant sur des terrains qui les dépassait, c'était pas forcément bien vu de tout le monde. Pour ce soir, il se contenterait d'être normal, de la jouer comme tout le monde. Sur cette dernière pensée, il saisissait la veste sombre qui traînait sur le lit afin de l'enfiler. Il faisait chaud, certes, mais il était toujours plus à l'aise avec une couche de vêtement supplémentaire. Sans plus tarder, il installait des coussins derrière son dos en essayant de ménager ses côtes qui semblaient vouloir s'extirper de son corps pour se faire la malle à l'autre bout du pays. « -Pas de soucis, je te laisse commencer », approuvait Eloan en abattant doucement la capuche de sa veste sur l'arrière de son crâne, attentif à celui qui se trouvait être à ses côtés, laissant le film démarrer et établir un fond sonore.

À sa question il détournait les yeux de l'écran pour les poser sur son ami, un sourire aux coins des lèvres ; « -Aish, sérieusement ? Tout le monde a déjà fait ça au moins une fois », ricanait-il en saisissant la bouteille de tequila presque vide pour en boire deux grosses gorgées, jetant le bouchon plus loin puisque de toute façon, elle finirait vide comme toutes celles qu'il avait dissimulées sous le lit. D'un revers de manche, il s'essuyait doucement les lèvres ; « -le pire je crois c'est que ce cliché marche vraiment », admettait Eloan en repensant aux fois incalculables où il avait utiliser cette stratégie. « -Je vais faire soft pour une première, j'ai jamais utiliser des préservatifs pour faire des bombes à eau », la question basique, tout le monde l'avait déjà fait au moins une fois et c'était le but recherché ; il voulait qu'il boive au moins autant que lui, histoire d'être à égalité pour la suite. Un sourire amusé étirait finement ses lèvres alors qu'il jetait de temps en temps, des regards à l'écran, bien qu'il soit davantage intéressé par ce qu'il avait sous les yeux. « -Bien sûr que je te le permets, je compte pas avoir de limites, alors ne te gênes pas », il allait pas mentir, il avait pas proposé un jeu tel que celui-là pour savoir s'il lui arrivait de regarder les bisounours à la télévision le matin, ça n'aurait rien de drôle. C'est sans un mot de plus qu'il l'observait, déjà bien détendu par l'ambiance qui régnait ; ce mélange d'alcool et d'Hermes était divin, il pouvait dire avec certitude que c'est ce qu'il y avait de meilleur pour le moral, du moins pour le sien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 29 Mar - 1:37
Invité

≈ ≈ ≈
{your smile is a powerful anti-pain}
crédit/ tumblr@Eloan D. Bezos-Park

« Un vrai pirate le Eloan. » murmura-t-il en observant le contenu du fameux tiroir au mille et une surprises. S'il comptait tenir toute la soirée, il pouvait oublier avec les deux bouteilles sous le nez. Quoi que, il lui en fallait plus pour tomber de sa chaise, mais parfois, ses sens pouvaient rapidement être affecté en présence d'un grand amusement. Hermes appréciait énormément se lâcher avec le blond, il pouvait donc déjà deviner qu'il n'allait pas tenir des heures si c'était pour mélanger rire, alcool et movie night. Parlant de film, il pouvait déjà contempler le bonheur de son partenaire suite à son petit résumé. Si Hermes avait la chance de voir cette facette d'Eloan à tous les jours, il ne se plaiderait pas. Il était toujours d'agréable compagnie l'héritier, mais présentement, son coeur palpitait face à son attitude si mignonne et joueuse. Il jalousait presque Zora d'avoir probablement droit à cette amitié au quotidien. Jinny était un rayon de soleil si puissant, mais avec les derniers événements, les deux compagnons de chambre avaient malheureusement perdu quelques rayons de chaleur. Soudainement, Hermes s'inquiéta sur le choix d'Eloan concernant ses médoc et le liquide. Il ne voulait pas l'inciter à consommer si c'était pour empirer sa situation, mais la réponse positive du blond fit hocher de la tête Hermes. « Je te fais confiance comme toujours alors. » il sourit même si au fond de lui il doutait que ce soit une bonne idée, mais il ne dit rien. Si quoi que ce soit se déroulait mal, il savait comment intervenir et n'allait pas abandonner le petit frère de sa meilleur ami. Jamais.

Eloan proposa de pimenter le visionnement de leur film avec un petit jeu: je n'ai jamais. Alors là, le brun n'allait pas refuser. Il ajouta même qu'il serait sans filtre et ricana en entendant la réponse du blond. Hermes avait toujours été un élève très apprécié, s'ajouter à des soirées bourrées d'étudiants et participer à des petits jeux tel je n'ai jamais, ça lui était familier. Le brun était toujours la personne qui abordait les questions étranges et parfois trop intime, mais il savait détendre l'atmosphère avec ses anecdotes sur ses réponses. S'il arrivait à rendre Eloan mal à l'aise, il allait absolument arrêter. Ce n'était pas son but de dépasser les limites, mais si l'alcool allait rouler dans ses veines, il ne pourra sûrement pas contrôler toutes ses paroles pour le restant de la nuit. Lorsque le blond enfila sa veste, Hermes en profitant pour envoyer un sms à Jinny pour la prévenir qu'il n'allait pas se montrer le bout du nez dans leur chambre. Elle était déjà habituée sachant qu'il rentrait toujours dans les petites heures du matin, mais il gardait toujours un fond de bonnes intentions en voulant la prévenir. Lorsqu'Eloan fut installé et que le film démarra, Hermes se lança dans le jeu.

Hermes opta pour une question des plus faciles, mais qui en disait long sur les autres joueurs. Commencer en douceur pour mieux attaquer après, c'était sa stratégie. Enfin, il ne comptait pas vraiment apprendre d'informations en particulier sur son interlocuteur, mais quelques petites questions de type croustillantes lui trottait déjà dans le fond de sa tête. Il observa son ami prendre une longue gorgée et répondit à sa remarque. « Ce cliché est une réussite absolue, même sur moi ça fonctionne. Balance un film d'horreur et tu vas sûrement me retrouver la tête dans ton cou en moins de 30 minutes. » dit-il en blaguant, tout en sachant que c'était pas faux. Les films d'épouvantes ne correspondaient pas vraiment à la tasse de thé du winthrop, il ne mentait pas. Certains comme Scream ou les vieux classiques tel Dracula et la femme de Frankenstein, ça allait, mais tout ce qui touchait au paranormal, il mouillait son pantalon. Hermes fixait l'écran lorsqu'il éclata de rire au je n'ai jamais d'Eloan. « Passe moi la bouteille ! » il prit une très longue gorgée et tenta de ne pas trop rire pour ne pas s'étouffer avec le liquide. « Je précise que c'est arrivé une seule fois et c'était pour faire rire une nana. Je confirme, ça fonctionne, même si ça n'entre pas dans la catégorie des clichés. » c'était tout bête comme raison, mais au final ça le faisait boire donc il ne s'en plaignait pas d'avoir fait ça dans sa vie. Il se frotta les mains lorsqu'Eloan lui permit d'aller vers des questions plus intéressantes. Il réfléchit quelques minutes en posant son regard sur l'écran. Le film était déjà marrant, mais le jeu prenait de l'ampleur. « Prêt pour la suite ? Je n'ai jamais été surpris en pleine action. » il se tourna doucement vers Eloan avec un air intrigué. Hermes sautait déjà toutes les étapes pour aller directement à une question concernant l'acte. Bah quoi ? Les meilleurs questions de ce jeu tournait toujours autour de la sexualité, autant griller les feux rouges pour aller droit au but. Puis c'était pas si humiliant, les prochaines questions allaient définitivement être plus fortes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: