::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

take me to the ocean ♒︎ SIMSON

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t92709-louison-chamberlain-456-175-3931#3400963 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
En ligne
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8342 messages et gagné : 1339 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et le soir, j'fais la gogo danseuse au nirvana et côté coeur, je suis : définitivement instable Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + madelyn byrde (ana de armas)
Louison Cora Chamberlain
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
bastien - l'aîné de la famille, le grand frère congelé octave - l'autre grand frère, le hippie farfelu. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. andy - la cousine trop sexy dont on ne connait rien. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
liam - le petit-ami, anciennement meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans.
p s e u d o - écrire ici.


《 autrefois 》
pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
maxence - l'ami de longue date. le mec parfait. dernièrement sexfriend durant l'été 2018, nous nous sommes éloignés lorsque je me suis mise en couple avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité.
+ serah, noalyne, sheryln, cassie, hugo, arizona, lidiya


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Mar 13 Mar - 22:45
Dernier jour avant de quitter les Bahamas. Il n’est que mercredi, mais tu as décidé d’écourter tes vacances au paradis pour soutenir ta meilleure amie dans sa rupture. Si elle veut rentrer un peu plus tôt que le reste des étudiants ici présents, tu le fais, un point c’est tout. Pour l’heure, tu as décidé de profiter de ce soleil brûlant de Nassau pour t’adonner à une partie de Beach Volley sur une plage de sable fin. Bien moulée dans ton bikini, tu joues avec des personnes que tu ne connais pas, mais tu te marres bien. Au cours de la partie qui ne cesse de s’éterniser, tu as enfilé bière sur bière. Le constat est simple, tu es officiellement pompette. Alors que les scores se resserrent, tu dois à présent servir. Tu lances alors le ballon au dessus de ta tête et joins tes mains entre elles pour envoyer la balle de l’autre côté du filet. Seul hic, tu n’as pas dosé la force employée, ni la trajectoire. Résultats des courses, le ballon rebondit sur le crâne d’un brun qui s’installait sur sa serviette au loin. Quand ce jeune homme regarde en votre direction, tous tes coéquipiers te pointent du doigt, les lâches. Tu te retournes alors vers eux en leur tendant ton sublime fuck, puis, tu finis par te rapprocher de ta pauvre victime pour t’excuser et récupérer la balle meurtrière. Plus tu te rapproches de l’homme, plus tu te dis que tu l’as déjà vu quelque part. Eurêka ! Tinder ! C’est Simen, le prince, le mec à qui tu as proposé d’être carrément sa femme pour emmerder ses parents. T’aurais tellement espéré le rencontrer d’une autre manière, sans qu’il ne veuille t’étriper. « Hey… » lui adresses-tu en le saluant d’un bref geste de ta main « J’suis carrément désolée, ce n’était pas voulu du tout. Si je savais viser aussi bien, ça se saurait… » Tu grimaces et ne peux qu’admirer les traits parfaits de son corps et de son visage. « T’es encore plus beau en vrai. Je m'appelle Louison, tu te souviens de moi ? J’suis la future princesse de Norvège tu sais » plaisantes-tu pour tenter de lui faire oublier ta maladresse.

@Simen De Glücksbourg




what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 15 Mar - 19:51
Invité
Ce fut rare cette semaine, mais pour une fois Simen est debout relativement tôt. A cause des nombreuses beuveries, il avait pris l'habitude de rester pioncer toute l'après-midi dans sa chambre. Aujourd'hui, il se bouge le cul. Levé vers 13h00, il se motive à aller faire un tour sur la plage. Maillot, serviette, lunette, il a la panoplie parfaite pour aller faire bronzette. Sans oublier, forcément, le pack de bières. Il a encore de la marge avant d'avoir le fameux bide à bière tant redouté par les amateurs de ce breuvage. Du coup, il en profite. Et il faut bien guérir le mal par le mal. Son crâne lui faisant terriblement souffrir, il n'y a que ce remède pour l'aider à se remettre sur pied. Débarquant seul, il se trouve un coin tranquille. Un coin paisible. Un coin où il pourra se reposer et ... se prendre une balle en pleine poire. A peine ses affaires posées au sol, quelque chose vient heurter sa tête. Prêt à bondir pour hurler à la catastrophe et insulter de noms d'oiseaux le coupable, finalement il change d'humeur lorsqu'il voit débouler le petit bout de femme qu'est Louison. Même s'il ne la reconnaît pas immédiatement, il sent qu'il l'a déjà croisé quelque part. Lorsqu'elle s'adresse à lui, sa mémoire revient. Tinder, sa future femme. Un large sourire s'affiche sur le visage du prince qui oublie totalement le petit incident de volley. Ce n'est qu'une balle et l'étudiant n'est pas fait en sucre. « Hey ... » Dit-il tout en ayant l'air con dans un premier temps. Puis il se reprend rapidement. « Comment je pourrais oublier la femme que je vais épouser. » Un vrai canon en plus. Mieux qu'en photos. « Et je confirme, tu es parfaite pour devenir princesse de Norvège, tu es une vraie catastrophe » Dit-il en faisant référence à sa maladresse. Être une catastrophe étant le critère principal pour épouser Simen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t92709-louison-chamberlain-456-175-3931#3400963 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
En ligne
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8342 messages et gagné : 1339 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et le soir, j'fais la gogo danseuse au nirvana et côté coeur, je suis : définitivement instable Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + madelyn byrde (ana de armas)
Louison Cora Chamberlain
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
bastien - l'aîné de la famille, le grand frère congelé octave - l'autre grand frère, le hippie farfelu. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. andy - la cousine trop sexy dont on ne connait rien. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
liam - le petit-ami, anciennement meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans.
p s e u d o - écrire ici.


《 autrefois 》
pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
maxence - l'ami de longue date. le mec parfait. dernièrement sexfriend durant l'été 2018, nous nous sommes éloignés lorsque je me suis mise en couple avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité.
+ serah, noalyne, sheryln, cassie, hugo, arizona, lidiya


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Ven 16 Mar - 13:48
Sur tous les crânes de cette plage, c’est celui de Simen De Glücksbourg que tu heurtes. Quand tu t’approches assez près de lui, il résonne subitement dans ta tête une musique d’une célèbre pub où le slogan devrait être modifié en faveur de « Simen, la perfectiooon au maaasculin » Ce mec est une tuerie. Effectivement, comme il avait pu te le mentionner, il n’a rien de très nordique, au contraire. Il fait plus méditerranéen, ton péché mignon. Arrivée à sa hauteur, tu le salues naturellement, en tentant de ne pas paraître impressionnée. Tu essaies surtout d’oublier que tu t’adresses à un prince. Sérieusement, comment as-tu fait pour converser avec un prince ? Un prince scandinave en plus ! C’est quoi ce bordel ? Pourquoi tous ces vikings tout à coup ? Bref, étant donné son rang élevé et le nombre de tête qu’il doit croiser tous les jours, tu te présentes en faisant référence à vos échanges sur Tinder. Tu sais que tu ne dois pas être la seule avec qui il a échangé, mais combien de femelles qui l'ont abordé ont osé lui proposer d’être sa future épouse hein ? Peu, t’imagines qu’il y en a eu peu, car Simen arrive enfin à se souvenir de toi. Tu lui souris fébrilement quand il entre dans ton jeu et fronces automatiquement tes sourcils quand il te qualifie de catastrophe. En fait, il pourrait te traiter de salope, tu papillonnerais toujours autant « Et tu n’as encore rien vu ! » répliques-tu en lui tirant sauvagement la langue. « Je dois te faire une révérence au fait ? Ou baiser ta main ? » lui demandes-tu naïvement en t’asseyant toutefois sur le bout de la serviette qu’il venait de poser au sol « J’arrive pas à y croire, je parle au prince de Norvège, on risque de finir dans les journaux ou quoi ? » Tu ne connais rien de ce monde de la haute société, s’ils sont pistés autant que Jennifer Lawrence ou d’autres people. N’empêche, de ce point de vue, tu peux contempler ses abdos et tu t’en mords carrément les lèvres. « Comment se fait-il que tu sois si seul hein ? Ça m’inquiète ça... Où sont tes gardes du corps ? »




what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 19 Mar - 18:36
Invité
C'est sûr qu'il croise un tas de têtes chaque jour. Toujours de nouvelles personnes viennent se présenter à lui. Certaines inintéressantes, d'autres moins. Dans le lot il y a ceux qui l'approchent uniquement à cause de son titre, et le reste. Malgré ça, il a une excellente mémoire visuelle. C'est très utile lorsqu'il doit se pointer à un gala et converser avec une multitude de personnalités différentes, mais toutes aussi importantes. Oublier un prénom dans ce genre de situation équivaut à une faute grave. Donc Simen arrive assez facilement à reconnaître les gens qu'il a pu croiser. Ou même converser sur tinder. Avec Louison ils ont simplement échangé quelques messages, pourtant il ne l'a pas oublié. Comme pourrait-il. C'est la future princesse de Norvège. Et il n'est pas déçu. Un joli bout de femme toute pimpante. Et à voir sa réaction, Simen ne peut réprimer un sourire. Marrante par-dessus le marché.  « En Norvège, c'est les pieds qu'on baise .... » Dit-il soudainement sur un air sérieux. Finalement il est tellement peu crédible qu'il reprend.  « Mais je vais t'épargner. Une simple bise ou serrage de main peut faire l'affaire. C'est ainsi que les gens font lorsqu'ils se rencontrent, non ? » Car oui, Simen aime être traité comme n'importe quel étudiant. Parfois son statut de prince le pèse et c'est pour cette raison qu'il enchaîne les conneries, qu'il fuit tout bonnement ses responsabilités et qu'il ne souhaite qu'une chose, pouvoir faire ce qui lui plaît. Or il sait pertinemment que sa famille va vouloir lui refiler une princesse en carton à épouser. Une fille chieuse qu'il ne connait ni d'adam, ni d'eve. Et ça, il ferait tout et n'importe quoi pour l'éviter. D'ailleurs sa nouvelle connaissance se questionne sur ce monde de la royauté. Savoir si en restant à ses côtés elle ne risque pas de finir à la une des journaux. Simen préfère alors lui répondre honnêtement.  « Si on reste sage, aucun risque. Par contre si on donne aux journalistes quelque chose d'intéressant à se mettre sous la dent, il y a de forte chance que tu deviennes une mini-célébrité en norvège » En plus ces dernières années Simen est l'un des sujets les plus courants dans les médias. Mais pas forcément pour sa bonne conduite.  « Et les gardes du corps ça fait un moment que je m'en suis débarrassé. Je peux me gérer seul. Ou pas. Mais je n'ai pas besoin de gorilles. En plus ils ne sont pas très discrets ...» Ben oui pour quelqu'un qui veut passer pour un étudiant lambda, avoir des mecs en costards qui te suivent H24, ça n'aide pas. « Toutes ces questions c'est pour en savoir plus sur le monde que tu vas intégrer en devenant ma femme ? » Dit-il pour ironiser finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t92709-louison-chamberlain-456-175-3931#3400963 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
En ligne
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8342 messages et gagné : 1339 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et le soir, j'fais la gogo danseuse au nirvana et côté coeur, je suis : définitivement instable Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + madelyn byrde (ana de armas)
Louison Cora Chamberlain
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
bastien - l'aîné de la famille, le grand frère congelé octave - l'autre grand frère, le hippie farfelu. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. andy - la cousine trop sexy dont on ne connait rien. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
liam - le petit-ami, anciennement meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans.
p s e u d o - écrire ici.


《 autrefois 》
pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
maxence - l'ami de longue date. le mec parfait. dernièrement sexfriend durant l'été 2018, nous nous sommes éloignés lorsque je me suis mise en couple avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité.
+ serah, noalyne, sheryln, cassie, hugo, arizona, lidiya


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Mar 20 Mar - 16:26
Tu n’as jamais fréquenté de « prince ». Tu ignores la marche à suivre pour t’adresser à une personne pareille. Tu te doutes pourtant que les moeurs ont évolué, que cela ne fonctionne plus comme au début du siècle précédent, mais tout de même. Tu préfères prendre quelques précautions, sait-on jamais. « Mh, vous êtes particulièrement dégueulasses les Norvégiens » Tu souris et optes pour la bise, c’est plus chaleureux et typiquement français « Oui, c’est comme ça que nous faisons, tu as l’air déconnecté du monde des mortels dis donc » plaisantes-tu en t’étirant sur la pointe des pieds pour embrasser tour à tour ses joues. Tu te recules ensuite et t’assois sur sa serviette sans une once de gêne. Tu restes fidèle à toi même et l’interroges sur sa garde rapprochée ainsi que sur les risques de votre apparition publique. Simen répond à tes questions et termine par te questionner en retour. Tu éclates de rire en attrapant une de ses chevilles « Nan, ce n’est pas que pour ça. Je calcule mes chances pour pouvoir correctement orchestrer ton meurtre sans m'faire attraper ! » Tu soulèves tes lunettes de soleil et les places sur ta tête pour contempler le brun en technicolor. Tu tires ensuite plus fort sur ses deux mollets pour qu’il s’assoie avec toi « Tu me fais de l’ombre ! Pis, je crois que j’aimerais mettre quelque chose sous la dent des journalistes… J’veux être une mini-célébrité, c’est mon rêve vois-tu ! » Enfin, disons que tu aimerais le devenir pour tes talents de comédienne, pas pour avoir embrassé le prince de Norvège sur une plage de Nassau… T’es pas une Kardashian. « J’suis contente de te rencontrer en vrai ! T’es encore plus beau en vrai que sur ta photo… » T’attends qu’il prenne place à tes côtés et tu poses tes prunelles sur l’eau turquoise en face de vous. « Ta tête va bien ? De toute façon je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de matière précieuse là-dedans » le charries-tu en te plaçant sur tes genoux pour inspecter sa chevelure. Tu te mets tout à coup à triturer sa masse capillaire, comme une maman singe cherchant des poux à son gamin « Nan t’as rien… Je peux quand même faire un bisou magique au prince de Norvège ? Je m'endormirais toute heureuse... »  Qui ne tente rien n'a rien nan ?




what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mar 20 Mar - 18:37
Invité
Cela fait légèrement sourire le jeune prince de voir qu'on s'interroge encore à la façon dont on doit s'adresser à quelqu'un issu de la royauté. C'est vrai qu'il ne s'est jamais posé la question. Depuis qu'il est à harvard, il n'a pas trop l'allure et l'attitude d'un prince. Du coup les gens se comporte "normalement" avec ce dernier. Il sait comment les mettre à l'aise. Parfois il omet volontairement d'indiquer qu'il est prince. C'est plus simple. « Ah bon ? Je pensais pourtant m'être accoutumé au monde des simples mortels ... » Dit-il sur un air plaisant. Après la bise, l'étudiante s'installe sur la serviette fraîchement installée par Simen. Toujours debout face à la jeune femme, celle-ci commence son interview. Elle semble bien curieuse. Mais ça amuse l'étudiant qui se prend au jeu en répondant à toutes les interrogations de cette dernière. Finalement c'est pour mieux organiser sa disparation. Une répartie à laquelle le jeune homme ne s'attendait pas et qui le faire rire. Une fille spontanée, un peu sans gêne, mais justement, ça plaît à l'étudiant qui se sent immédiatement à l'aise avec cette fille qu'il vient à peine de rencontrer en soit. En le prenant par les mollets, elle tente de lui faire comprendre de bouger son cul, ou du moins de le poser face à elle. Comme un bon toutou, il s'exécute.  Enfin face à face, il plonge son regard dans le sien et répond sur un ton aguicheur. « Ne me tente pas ...» Et oui, la demoiselle est mignonne. N'importe quel homme censé aurait des difficultés pour résister face une telle beauté. «  Je suis ravi également et je peux te retourner le compliment »  Il ne s'attendait pas à rencontrer la jeune femme de cette manière. Mais il n'est pas déçu. En quelques secondes elle a réussi à le faire rire. Surtout qu'elle semble assez libre et irréfléchi en agissant comme bon lui semble. Elle ne se retient pas. « Oh tu serais étonné du contraire. Mais oui elle ... » Il n'a pas trop le temps de terminer qu'il voit l'étudiante fourrer sa main dans sa chevelure pour inspecter l'endroit. Encore une fois ses réactions et mimiques font sourire le prince. « Si cela peut te permettre de passer une bonne nuit, je ne te retiens pas.» Il faudrait être fou pour refuser un bisou magique. Et d'humeur taquine, il ajoute. « Il paraît que la voie la plus rapide pour guérir les maux de tête, c'est un bisou magique ici » Il ferme les yeux, resserre ses lèvres comme s'il allait faire un bisou et met sa bouche en avant. Et bien quoi bisou magique ou pas bisou magique. Il faut savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t92709-louison-chamberlain-456-175-3931#3400963 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
En ligne
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8342 messages et gagné : 1339 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et le soir, j'fais la gogo danseuse au nirvana et côté coeur, je suis : définitivement instable Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + madelyn byrde (ana de armas)
Louison Cora Chamberlain
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
bastien - l'aîné de la famille, le grand frère congelé octave - l'autre grand frère, le hippie farfelu. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. andy - la cousine trop sexy dont on ne connait rien. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
liam - le petit-ami, anciennement meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans.
p s e u d o - écrire ici.


《 autrefois 》
pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
maxence - l'ami de longue date. le mec parfait. dernièrement sexfriend durant l'été 2018, nous nous sommes éloignés lorsque je me suis mise en couple avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité.
+ serah, noalyne, sheryln, cassie, hugo, arizona, lidiya


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Mer 21 Mar - 16:11
Tu le taquinais, bien entendu. Simen paraissait être un homme lambda, du moins, dans sa façon d’agir. Car physiquement, il était loin de la normalité. Il était au dessus du lot, parmi les plus beaux spécimens de la planète. Et s’il ne s’était pas réellement accoutumé au monde des mortels, il ne serait pas là, avec une simple serviette. Non, il serait plutôt au large sur son propre bateau ou yatch, entouré de quelques donzelles triées sur le volet.. Ayant cette chance inouïe d’être tombée aujourd’hui sur lui, tu joues de tes charmes pour apercevoir ses limites. Tu commences tout d'abord par lui offrir un simple compliment sincère et il te le renvoie. D’habitude, les personnes de son statut sont exécrables ou prétentieuses, mais Simen est si loin de ces préjugés que tu t’étais construit. Très loin. Il n’a pas l’air de se prendre au sérieux et cela te plaît. Cela te plaît assez pour continuer de le charrier et d’inspecter son crâne que tu as malencontreusement blessé. Tu te montres alors bien plus séductrice et tu poursuis le contact tactile instauré en te sentant toute chose. Ses cheveux sentent divinement bons et le Winthrop t’autorise même à effectuer ton souhait, wow ! Alors que tu t’apprêtes à baiser l’endroit que tu suspectes avoir pris le coup, Simen relève sa frimousse et tend ses lèvres en cul de poule. T’éclates de rire brièvement et regardes autour de toi, comme si tu étais en train de commettre une bêtise « Mh, voyons ça » T’encadres son visage de tes mains et écrases tes lèvres framboise sur les siennes. Tu les libères très vite, bien trop vite et tu le fixes ardemment quand il rouvre ses yeux « Tu vas mieux ? Dis moi que tu es réparé pour que je puisse aller plus loin un de ces quatre » Tu lui balances un clin d’oeil révélateur sur tes sous-entendus et t’assois face à lui, en tailleur « Dis Simen, comment ça se fait que tu ne sois pas un connard arrogant ? »  finis-tu par lui demander en secouant ta bouille dominée par l’incompréhension « Ok, j’y crois pas, j’ai aussi embrassé un prince. Steplais, fais aussi genre que tu es totalement retourné d'avoir embrassé une française filles d'avocats sur Paris »




what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 22 Mar - 17:57
Invité
Le prince pensait passer une après-midi tranquille à lézarder au soleil. Mais il semblerait qu'une certaine demoiselle répondant au doux prénom de Louison ne soit d'avis à laisser le jeune homme peinard. Après réflexion, ce n'est pas plus mal. La jeune femme est attachiante. Oui, c'est le terme. Heureusement que Simen s'amuse de ce genre de personnalité. Souriante, sans filtre, ni gêne. C'est tellement plus plaisant de converser avec ce type de fille qu'une poupée en plastique qui ne sait que gigoter son boule. Il s'est lassé depuis bien longtemps de ce genre de compagnie. Depuis il préfère de loin vagabonder en solo que d'avoir des boulets à ses pieds. Et lorsqu'on part seul à l'aventure, on fait ce genre de rencontre spontanée et divertissante. C'est ce que recherche notre prince. Ça lui permet de se déconnecter complètement de son monde à lui. Vivre dans la peau de notre étudiant, ce n'est pas simple. C'est sans doute la raison pour laquelle il tente de fuir son milieu. Étouffé par la royauté et ses restrictions, il s'est empêché de vivre durant la première partie de sa vie. Aujourd'hui, même s'il n'est pas totalement libre, il se sent plus indépendant, affranchi. Et de ça, Simen compte bien en profiter. D'humeur taquin, il cherche la jeune femme et la teste un peu. Elle qui semble sans limite, il veut voir s'il peut s'amuser un peu avec celle-ci. Et elle semble rentrer dans son jeu lorsqu'elle vient déposer ses lèvres sur les siennes. Les yeux à nouveau ouverts, le jeune homme semble être insatisfait. « Difficile à dire. Je ressens encore quelques douleurs ... » Forcément qu'il la taquine. Il en profite le frippon. Mais il finit par sourire. « Oh c'est sans doute dû au fait que je suis un connard arrogant, mais que je le cache bien » Et bien quoi, il est honnête. Elle semble se leurrer à son sujet, car contrairement à ce qu'elle pense, ça lui arrive d'être totalement con et arrogant. Bon à côté il peut aussi être chou et adorable, donc ça doit rattraper. « Pas besoin de faire semblant, le bisou m'a bien excité » Dit-il, petit sourire aguicheur sur les lèvres. Mais il fait mine de bouder lorsqu'il reprend la parole. « Mais je t'avoue qu'il m'a laissé sur ma faim » Roulement des yeux afin que ça soit plus théâtrale. Oui il cherche à taquiner la demoiselle, mais elle serait déjà repartie si ça l'avait embêté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t92709-louison-chamberlain-456-175-3931#3400963 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
En ligne
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8342 messages et gagné : 1339 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et le soir, j'fais la gogo danseuse au nirvana et côté coeur, je suis : définitivement instable Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + madelyn byrde (ana de armas)
Louison Cora Chamberlain
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
bastien - l'aîné de la famille, le grand frère congelé octave - l'autre grand frère, le hippie farfelu. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. andy - la cousine trop sexy dont on ne connait rien. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
liam - le petit-ami, anciennement meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans.
p s e u d o - écrire ici.


《 autrefois 》
pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
maxence - l'ami de longue date. le mec parfait. dernièrement sexfriend durant l'été 2018, nous nous sommes éloignés lorsque je me suis mise en couple avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité.
+ serah, noalyne, sheryln, cassie, hugo, arizona, lidiya


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Ven 23 Mar - 12:45
T’écartes volontairement la provenance et l’importance de cet homme en face de toi pour marier tes lèvres aux siennes. Comment lui refuser une si séduisante demande ? Après la dispute entre Pluton et Enzo, tu veux respirer, un petit peu, avant que tu ne doives prendre une quelconque décision. Alors te voilà ici, sur une des plages paradisiaques qui bordent les Bahamas. Dans le plus grand des hasards, tu rencontres Simen et en moins de deux, il efface ce vacarme en toi. Il te fait rire, tu ne l’imaginais pas du tout aussi normal que cela. Il y a anguille sous roche, c’est pas possible. Quand tu es plein d’oseille, cela te monte forcément à la tête. Ainsi, tu questionnes ouvertement ce beau prince sur sa réelle nature et il ne dément pas tes propos, bien au contraire. Tu apprécies sa franchise et tu te sens honorée de ne pas avoir à côtoyer le « connard arrogant ». « Tu le caches pour moi ? » lui demandes-tu en battant rapidement tes cils pour l’attendrir et qu’il dise oui. Après ce baiser pourtant si chaste, tu ne peux t’empêcher d’exulter à haute voix, quitte à passer pour une petite groupie hystérique. « Le bisou t’a excité ? » relèves-tu en remuant tes sourcils pour montrer tout l’intérêt que cela suscite. Et il l’a laissé sur sa faim ? Ne jamais dire une telle chose à la Chamberlain, d'autant plus quand elle est en colère et totalement paumée. « Simen, c’est ton jour de chance » Tu secoues affirmativement ta frimousse et poses tes paumes sur ses épaules pour le pousser en arrière. T’utilises toute ta force de lilliputienne et t’écroules sur lui. Tes seins s’écrabouillent sur son torse réchauffé par le soleil. Sa tête brune s’échoue dans le sable, tu grimaces « Désolée… T’inquiètes pas, j’pourrais t’aider à te laver ta tignasse sous ma douche » Invitation claire et nette de ta part. Il est physiquement plus qu’attirant et son côté casse-cou provocateur t’enchante totalement. « C’est ce qu’une femme fait pour son mari non ? » Tu lui souris et griffures gentiment son minois avant d’enfouir tes doigts dans sa chevelure. Tes fesses se cambrent et ton bassin démarre une danse lascive contre son entrejambe « Je vais faire rappliquer tous les paparazzis là… t’es certain de vouloir ça ? » lui murmures-tu en sentant son souffle s’abattre sur ta peau. Tu te laisses transporter par le moment et scelles ta bouche à la sienne avec plus de force. Tu deviens clairement incontrôlable en intensifiant les baisers, tu infiltres ta langue bien curieuse entre ses lèvres pour tenter de la dompter. Tu t’embrases totalement, et s’il n’appuie pas sur le frein, tu pourrais carrément dépasser les bornes sur cette plage publique…  




what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Ven 23 Mar - 19:11
Invité
Après avoir enchaîné les soirées alcoolisées où il a terminé avec une ou plusieurs demoiselles -selon le taux d'alcool dans son sang-, il n'est pas mécontent de passer une après-midi plutôt tranquille avec cette charmante jeune femme. Pimpante et rigolote, il ne le cache pas, il passe un bon moment. Ça lui change un peu de toute cette folie spring break. C'est un peu comme un petit bol d'air frais et ce n'est pas déplaisant. Surtout pour quelqu'un qui se sent toujours étouffé par l'environnement qui l'entour. Là il n'a pas à jouer un rôle, il peut juste discuter, rire et parler franchement avec l'étudiante. « Tu m'as eu ... . Pour tes beaux petits yeux, j'évite de l'être en ce moment » Sort-il sur un ton mi charmeur, mi plaisantin. Car de toute évidence il ne faut pas prendre leurs échanges au sérieux. Depuis le début, rien n'est sérieux entre les deux étudiants. Ils sont juste là à s'amuser, se faire des papouilles -même si c'était plutôt un petit smack trop rapide- et surtout ils ne se prennent pas la nouille. C'est les vacances, il y a le soleil, la plage, du coup il faut juste en profiter. Du coup Simen continue de taquiner la demoiselle et en demande plus. Et bien quoi, il est groumant le petit. Et un prince comme lui n'est jamais complètement rassasié. « Mon j... » Bon le pauvre n'a finalement pas le temps d'en placer une qu'il est plaqué au sol, tête dans le sol et le corps minuscule de la jeune femme sur lui. Surpris, mais plutôt enchanté de la tournure des évènements, il ne regrette pas cette petite escapade à la plage. Sourire aux lèvres, il plonge son regard joueur dans celui de la demoiselle. « Bien sûr, une femme doit être aux petits soins avec son mari et celui-ci lui rendra la pareille » Dit-il tout en empoignant férocement -mais gentiment quand même- son joli petit fessier. Toujours ce petit sourire aguicheur sur les lèvres, il apprécie le moment présent et ne s'en cache pas. « Moi j'ai l'habitude, c'est plutôt moi qui devrais te poser la question » En vérité, ça ne serait pas le premier cliché du genre qui finirait à la une des journaux norvégiens. Finalement elle vient lui clouer le mec en venant poser ses délicates petites lèvres sur les siennes. Délicates, mais féroces. C'est comme si elle s'embrasait littéralement. Mais Simen de son côté ne fait rien pour calmer ses ardeurs. Au contraire, il prolonge ce baiser en saisissant la jeune femme par la nuque afin de resserrer leurs deux corps. Il finit même par prendre le dessus lorsqu'il décide de relever son torse tout en gardant l'étudiante sur lui, à cheval. Dans le genre discret, les deux ne sont pas doués. Mais que voulez-vous, le prince résiste difficilement lorsqu'on se jette ainsi sur lui. C'est un homme avec beaucoup de faiblesses mine de rien. Prolongeant encore de quelques secondes ce baiser langoureux, il finit par dévier sa bouche vers la nuque de la jeune femme, avant de remonter légèrement vers son oreille pour lui susurrer. « Je crois qu'avec ça tu as même gagné la une des magasines ... » Une photo du prince galochant publiquement une jolie demoiselle inconnue du bataillon, forcément ça peut faire parler.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: