::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Poppy ✱ Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur

avatar
Invité
Invité

(#) Lun 12 Mar - 20:59
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Poppy A. Walton  

Avoir ce sentiment d'avoir merdé. Mais c'était le cas. J'avais merdé. J'avais laissé mon père détruire ma mère. Tout ça parce qu'il préférait une jeune de mon âge. J'avais honte. Mais heureusement. Très peu de personne le savait. Et j'étais presque sauvé. Je soupirais. J'avais aucune envie de parler ou autre. Juste de profiter d la piscine de l'hôtel. Le monde était neutre. Personne a l'horizon. Personne qui donnait envie de rester. Alors je restais. Je soupirais. Je donnais des nouvelles à ma mère par message. Et je déposais le tout. Et je plongeais. Une longueur. Puis deux. Puis cinq. Puis vingt. Je m'arrête finalement. Je soupire. J'en avais besoin. Je pris sur moi pour sortir de la piscine. Sinon je resterai pendant des années ici. Mais il fallait. Le monde arrivait. Et voilà ma tête se lève. Je me dépose sur le transat. L'eau coule sur mon corps entier. Mais je soupire. Mes lunettes de soleil se dépose sur le nez. Je regarde de nouveau le téléphone. Ma mère ne m'a malheureusement pas répondu. Et je préfère qu'elle profite de la famille de Zeus. Plutôt qu'elle me réponde. Je passe ma main dans mes cheveux. Je soupires une nouvelle fois. Mais voilà qu'une voix me fait ouvrir les yeux derrière mes lunettes de soleil. Je vois ce petit s'agiter dans les bras de sa mère. Mon sourire s'agrandit petit à petit. Mais un vrai sourire. Pas celui de d'habitude non. Un vrai sourire. Petit certes. Mais c'est un petit vrai sourire.

© MADE BY SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 14 Mar - 13:41
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Franklin Z. De Spoelberch

Pour une fois que Poppy pouvait venir à la piscine avec son petit prince sans craindre la horde de paparazzi habituelle, autant dire qu'elle ne s'en était pas privée. Habillée d'un bikini rouge sexy en diable, elle avait habillé fraîchement Archie, son fils, et lui avait mis un petit chapeau super design fait sur mesure, lui allant à ravir. Pour le moment, ils profitaient l'un de l'autre sur un transat, la jeune mère étant affublée de ses belles lunettes de soleil tandis que son trésor s'agitait dans ses bras, l'attendrissant de ses rires multiples. Pour ainsi dire, ils étaient seuls au monde... seuls ou presque. Ce fut son petit prince qui remarqua la présence de ce jeune homme dans la piscine, qu'il pointa à l'aide de sa petite main potelée. La donne surprit tellement l'américaine, qui avait remarqué le petit sourire de ce dernier, qu'elle se leva son fils toujours dans les bras, pour aller s'asseoir sur le rebord de la piscine, extrêmement précautionneuse. C'est la première fois que mon fils est aussi intéressé par un inconnu... vous avez dû l'impressionner ! Mais on ne se serait pas déjà vus quelque part ? Il serait à la Eliot House que Poppy en mettrait volontiers sa main à couper.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 18 Mar - 20:22
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Poppy A. Walton  

J'avais besoin de calme. Et cela était parfait à cette heure-ci. Il n'y avait personne. Absolument personne. Cela faisait plaisir. C'était parfait. Je passe ma main dans mes cheveux mouillés. Petite bouille visible face à moi. Je l'observe. Je la regarde. Et il s'agite. Je vois qu'il aime être au centre de l'attention. Je souris même. De façon naturelle. De façon normal. Je souris à cet enfant. Parce que les enfants ont toujours été si innocents. Ils ont toujours été si purs. Sa mère arrive finalement. Je me sens idiot. Mais voilà qu'elle me fait la remarque. Je penche la tête doucement. Sourire en coin. Vous êtes la nouvelle de la Eliot House. Vous êtes arrivés y'a moins d'un mois et vous êtes. Si je ne me trompe pas dans la chambre 2 avec votre cousine Athénaelle. L'observateur en moi est heureux d'avoir retenu tout ça. Mais sans que je viens de lui faire peur. Mais pas à l'enfant. Il continue de bouger. Amoureux de l'eau ou presque. Je lui caresse les jambes lentement. Et dire que d'habitude. D'habitude je ne suis pas bavard. Et si il connait. Je crois que c'est parce que nous nous sommes déjà croisés à la Eliot House et sa nourrice. Vous devriez la changer d'ailleurs. Elle ne sait ni s'habiller. Ni se coiffer. Voilà qui est dit. Mais cette petite bouille a l'air d'aimer réellement l'eau. C'est agréable. Il bouge comme un vers de terre. Une petite grenouille. Tout heureux. C'est impressionnant à voir en fait.


© MADE BY SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 26 Mar - 14:40
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Franklin Z. De Spoelberch

Tout à fait sincèrement, Poppy ne pensait pas être reconnue aussi vite parmi ses pairs de la Eliot House. Ce dernier en faisait manifestement partie, alors qu'il ne quittait que peu des yeux Archie, le fils de l'actrice. La donne lui arracha un sourire attendri, car c'était bien la première fois que son petit prince s'agitait autant face à un presque parfait inconnu, ou à tout le moins quelqu'un qu'il ne voyait pas souvent et qu'il ne connaissait pas. Eh bien... si vous ne savez pas dans quoi vous reconvertir, je suggère les enquêtes façon détective privé... cela vous ira comme un gant ! renchérit-elle aussitôt dans un petit clin d’œil accompagné d'un sourire. Vous connaissez Athénaëlle ou c'est surtout un réflexe chez les membres de cette belle confrérie de se renseigner sur ses nouveaux membres ? s'enquit-elle néanmoins, visiblement intéressée. Oh je vois... je ne comprenais pas pourquoi mon fils s'intéressait autant à vous sans vous connaître, c'est tellement une chose rare ! Mais je vous rassure d'une chose... cette nourrice n'a pas seulement mauvais goût, elle brille surtout par son incompétence. Je vais porter plainte contre elle car elle a osé abandonner mon petit prince figurez-vous ! Enfin... je peux avoir l'honneur de connaître votre nom ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 28 Mar - 14:32
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Poppy A. Walton

J’étais honnête. Très honnête face à la jeune femme. Il y avait de quoi non ? Autant l’être entièrement. Je réfléchis à sa réponse. Détective privé. Non. Ca paye pas assez. Encore moins que ce que je vais me faire en sortant de Harvard. Autant le dire. Honnêtement. Je passe ma main dans mes cheveux, je regarde ainsi la jeune femme. Je suis soucieux du petit. Je l’ai toujours été avec les enfants. Disons que je n’ai pas très envie d’enquêter sur les gens. Je préfère les observer simplement. Observer et les connaitre. Les informations viennent plus vite comme ça. Mais après je m’en sers. Contre eux. Toujours. Pour être honnête. Je profite de l’eau. Elle me parle d’Athénaelle et bien sur. Je souris légèrement. Légèrement. Pas plus ni moins. J’ai surtout eu un débriefing sur la nouvelle arrivante avec son enfant. Qu’il fallait faire attention à la Eliot House au niveau du bruit le matin et la nuit aussi. Même si je ne dormais pas tous les jours. J’étais soucieux du respect. C’était la première porte au respect mutuel et la vie en société. Et puis Noah m’avait aussi bien fait comprendre la chose. Je l’observe. Le sujet est déposé sur sa nourrice. Elle avait laissé le petit dans le salon. Et ce jour-là. J’étais arrivé alors qu’elle était dans la grande cuisine. Autant dire que j’avais poussé ma gueulante. Le lien de sang avec le petit ? Ah ce moment ? J’avais dit qu’il était mon fils. Elle était redescendue. Elle était devenue bête. Donc j’avais joué avec le petit pendant un moment avant qu’elle ne soit de nouveau opérationnel. Nous avons joué ensemble pendant un petit moment oui. Et puis il m’a aussi attrapé le doigt plusieurs fois. Je suis honnête. Très honnête. Donc j’étais honnête. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Vous devriez vous écouter et la virer. Je souris faiblement. Je profite de l’eau. Ca fait du bien. Je profite même du petit à côté de moi. Et voilà que j’ajoute. Zephyr. De Spoelberch. Bien humain. Bien Belge. Et puis. Elle devait me connaitre. Tout le monde me connait comme étant le successeur de mon père. Le grand créateur de la bière Stella Artois. Donc autant dire que j’ai la côte. Voir même plus.

© MADE BY SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 28 Mar - 14:53
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Franklin Z. De Spoelberch

Poppy esquissa un petit sourire emprunt d'intérêt et de malice. Si vous aimez tant observer les gens... que voyez-vous d'autre chez moi ? s'enquit-elle, n'ayant pas l'habitude de se trouver scrutée de cette façon. Certes, son métier d'actrice la rendait vulnérable et célèbre, tant et si bien que ses moindres faits et gestes pouvaient être analysés, scrutés et même déformés, mais quelque chose lui disait que ce jeune homme ne déformerait pas ses gestes. Il analysait, un point final. Oh je vois... je ne savais pas qu'il y avait eu un débriefing pour inciter les membres de la confrérie à ne pas faire de bruit le matin, ce que j'apprécie grandement ! Même si j'espère que, lorsqu'il pleure, mon fils ne dérange pas trop le sommeil des autres... esquissa-t-elle une petite moue, totalement consciente du fait de vivre dans une communauté et de devoir respecter le sommeil, le rythme et la vie de chacun. Cela lui paraissait non seulement normal, mais indispensable pour le bien vivre de tous... Vraiment ? Mon fils est tellement méfiant d'ordinaire... vous avez dû lui plaire pour qu'il vous touche et vous regarde de cette manière ! rit-elle doucement, émerveillée de voir son petit prince s'ouvrir au monde et devenir un poil moins méfiant, surtout envers les membres de la Eliot House. C'est bien mon intention... nota-t-elle au sujet de cette incompétente de nounou qui ne perdait rien pour attendre. Enchantée, Zephyr. Je m'appelle Poppy... mais je suppose que vous le savez déjà...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mar 3 Avr - 13:07
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Poppy A. Walton  

Je la regarde. Elle demande que je l’observe. Je souris en coin. Je sais déjà beaucoup de choses sur elle mais je réfléchis. Je fais mine de réfléchir. Et bien. Je vois que vous n’avez pas d’alliance, donc vous êtes ni marié, ni en couple avec une personne. Car vous tenez votre fils comme si c’était la dernière chose qui vous rappelle votre avancé dans la vie. Vous êtes plutôt belle en maillot de bain, sans vouloir vous mettre mal à l’aise. Et vos cheveux sont parfaites bien mis, donc vous avez soit fait du mannequinat, ce que je doute fort puisque vous avez votre fils. Ou alors vous étiez devant la caméra. Et mes connaissances m’informent aussi que vous êtes la jeune Walton, la jeune actrice qui a décidé de reprendre ses études après plusieurs mois d’arrêt. Je quitte le regard d’Archie pour l’observer elle. Je dois avoir juste sur tous les points mais je ne suis pas sûr pour la partie du célibat et je ne veux pas m’avancer. Je la regarde finalement. Le débriefing a été clair par Noah. Pas de bruits le matin et surtout le soir. Ca, j’avais bien compris. Je souris en coin. J’hoche la tête de façon négative. Je dois vous avouer que je dors rarement à la confrérie, donc ce n’est pas moi que ça va déranger et encore moins mon sommeil. Mais vous devriez demander à Noah son avis et savoir si certaines personnes dont la politesse et le partage ne sont pas leur valeur.  Parce qu’il fallait être honnête. Savoir qu’il y avait un enfant dans cette confrérie. Et surtout savoir respecter l’autre. Si cela n’allait pas dans les deux sens. Ce n’était pas normal. Je vois bien que le petit s’agite. Je ne comprends pas leur amour pour les nouvelles rencontres. Mais cela me fait sourire légèrement quand même. Je profite de le voir pour l’entendre. Je plais à beaucoup monde ça doit être pour ça. Il est tombé sous mon charme. Je me sens bien avec elle. Comme si je la connaissais depuis longtemps. Ou même que je connaissais ce petit depuis longtemps. Mais c’était bien ça le problème. Je ne confierais presque jamais. Je ne parlais presque jamais mais là c’était différent. J’étais content de m’ouvrir aux autres. Mais c’était agréable. Elle note l’information sur sa nourrice. J’hoche la tête. Si vous avez besoin d’aide. Je ne fais pas grand-chose de mes soirées en ce moment. Donc je peux vous le garder. Parce que j’ai toujours aimé avoir un petit frère. Ou même une petite sœur. Chose que Dieu ne m’a donné. Mais ce n’était pas grave. J’avais un frère. J’avais Zeus. Autant dire que j’aimais ce détail. Oui je le sais déjà. Et son prénom c’est comment ? Demandes-je en direction du petit qui continuait de bouger. Rassurez moi qu’il s’arrête au bout d’un moment de bouger. Non je n’avais pas l’habitude des enfants… Malheureusement…

© MADE BY SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Sam 7 Avr - 14:16
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Franklin Z. De Spoelberch

Poppy fut littéralement impressionnée du briefing extrêmement précis ayant été fait sur elle. Non seulement son interlocuteur avait fait de bonnes suppositions, mais il connaissait plus de choses sur sa personne qu'elle ne risquait d'en connaître, elle, de son côté. Mais plutôt que d'être gênée - ce qui aurait pu être le cas en temps normal face à un inconnu - l'américaine en fut hautement amusée. Eh bien eh bien... je crois que vous avez définitivement trouvé votre vocation si jamais celle choisie au départ ne fonctionne pas ! renchérit-elle aussitôt avec un grand sourire, preuve ultime de son côté à l'aise avec cette discussion. Pour autant, l'actrice ne répondit pas aux hypothèses que le jeune homme avait faites. Je lui demanderai, ne vous inquiétez pas reprit-elle d'une voix douce, prête à respecter autrui comme elle l'avait toujours fait avant aujourd'hui. Tombé sous votre charme, ça doit être ça ! Vous seriez vraiment prêt à me garder mon fils ? Je suis étonnée, d'ordinaire les hommes et les enfants ne font pas toujours une bonne équipe, mais il a l'air tellement bien avec vous... il s'appelle Archibald. Mais je l'appelle Archie, donc vous pouvez faire de même fit-elle valoir avec un grand sourire, non sans chatouiller légèrement le petit bidon de son trésor, qui gigotait tel un forcené, effectivement. J'avoue, il est très vif... mais il lui arrive d'être calme, je vous rassure !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 8 Avr - 15:13
Invité
Ce ne sont pas forcément les ancêtres qui nous lient mais l'avenir d'un monde meilleur
— with @Poppy A. Walton  

L'observation. La lecture rapide. Les détails. Tout ça. J'adorais les regarder petit à petit. Détruire les règles et en créer à ma façon. Comme dans un jeu de hasard. Tout le monde pense au hasard. Moi je pense à compter les cartes. Les mettre en place. Les déposer. Les noyer dans la machine. Ici c'est la même. L'observation. L'analyse. La compréhension. Tout cela fait partit de moi. Impossible de me battre au poker. Impossible ou presque de me battre au échec. Impossible ou presque d'essayer de tricher ou de finter. Je comprends tout. Je sais tout. Je vois tout. Alors oui. Faire son petit résumé était simple. Je ne la connaissais pas. J'avais entendu son prénom une fois. J'avais vu son fils. Et je venais de la voir là. J'avais tout compris. Et je souris à sa reamrque. Malheureusement celle que j'ai choisi, elle marchera. Donc ça va être compliqué de changer. Dis-je. Cela pouvait être malaisant pour une personne. mais cela n'avait pas l'air de la déranger. Tout savoir sur sa vie. Du moins sur des détails de sa vie. Ca peut être stressant et faire très bien pour les personnes. Mais pas pour elle. Et j'appréciais. Je souris doucement. Elle était gentille. Différente des autres Eliots qui voulaient être les plus belles, les plus riches. C'était intéressant de voir ça. Une autre facette de la Eliot House finalement. Je n'avais pas encore vu la facette gentille et adorable mais l'autre. J'étais un ange diabolique pour certains. Pour d'autres un démon angélique. Surtout quand il s'agissait de mettre à terre une personne. Autant dire que cela me faisait sourire. Plus que pleurer. J'observais la jeune femme. Son fils par la même occasion. Et le prénom sortit. Archibald. C'est joli comme prénom. Je m'appellais pas bien Franklin. Autant dire que j'avais aucune logique à critiquer un prénom. Mais je souris doucement. Je profite pour ajouter. Et bien les hommes sont tous peu intéressants par l'enfant mais par la mère je pense. Sans vouloir vous vexer. Bien que vous soyez magnifique. Mais j'avais l'impression d'être cet enfant. Plein de vie. Toujours en mouvement. Jamais sans rien faire. J'avais changé. Oui. Mais en bien. J'étais différent de mon enfance. Je regarde le petit encore gigotter de partout. Je décide de sortir de l'eau pour profiter de la chaleur de l'extérieur. Je me suis mis bien sur à côté du petit. Evitons de faire peur à la mère. Et donc à l'une de tes confrères ça serait bête. Alors qu'est que vous alliez faire aujourd'hui ici ? Une question bateau pour certains. Mais pas pour lui. Autant être honnête. Et direct. Cela m'importait de savoir après tout.

© MADE BY SEAWOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: