::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

can't stop (ariloan)

Invité
Invité
avatar

(#) Ven 9 Mar - 23:22
Invité
C'était bien connu de toute façon, Sloan faisait tout mal, rien n'était assez bien. Il avait, certes, cette impulsivité qui le poussait à agir dans la précipitation mais il ne s'en cachait pas. Suzy avait réussit à tout changer chez lui, elle avait réussit là où toutes les autres avaient échouées. La journée avait viré au cauchemar pour l'ancien Eliot qui avait subit le retournement de situation sans s'y attendre une seule seconde. Reporter le mariage partait vraiment d'un bon sentiment, il voulait aider sa copine mais au final, il s'était prit le revers de message en pleine gueule. Lily fut odieuse avec lui et Suzy, avait carrément prit ça pour une séparation, un plaquage en direct alors que pas du tout en fait. Il avait voulu aider et s'était tout prit sur le dos. Sloan en avait marre, à chaque fois c'était la même chose, il voulait bien faire et faisait tout de travers. Suzy l'avait changé mais ce n'était visiblement pas suffisant. Les choses avaient prit énormément d'ampleur en quelques secondes et, mine de rien, le jeune Bushnell venait de passer pour le dernier des connards devant tous ses amis. Bref. Quoi qu'il en soit Sloan perdait complètement pied et ne savait pas comment réagir face à cette situation. C'était un ras le bol complet, il en avait marre de ne jamais être à la hauteur de sa copine, c'était dégradant et extrêmement rabaissant. Ses pas le ménaient vers la chambre d'Arielle, sa meilleure amie, à qui il comptait se confier un peu. Ou du moins, il voulait juste s'allonger sur son canapé et broyer du noir, rien de plus. Une fois devant sa porte, il toqua faiblement et glissa ses mains dans sa poche, en attendant qu'elle vienne lui ouvrir. « Ouvre Arielle ou j'me suicide là devant ta porte, tout le monde croira que c'est toi qui m'a tué. » dit-il sans la moindre émotion, désabusé. Il était clairement au bout de sa propre vie, encore une fois.

@Arielle Richards
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Mar - 0:21
Invité
La journée avait plutôt bien débuté. Levée à pas d'heure, je m'étais arrangée pour passer la journée avec mes copines. Cette sérénité, j'en étais devenue amoureuse. Je n'y étais pas habituée et s'était bizarre de ne plus regarder derrière son épaule. J'étais au spring break, entourer de fille avec qui je rigolais. Nous avions fini la journée dans ce bar. Et pour être honnête, je n'arrivais plus à me souvenir de grand chose. Les yeux embrouiller, je regardais mon téléphone. La nouvelle avait été annoncer. Et pour être surprise, je l'étais un peu. Sloan avait annuler le mariage m'étant ainsi fin à toute mes indécisions. Plus de robe, plus cérémonie. C'était bien claire et leurs choix leur appartenaient complètement. Je n'avais rien à dire mais je me devais d'être là pour lui. Je me redressais difficilement et finis par dire : " Les filles j'ai une urgence, je retourne à ma chambre d'hôtel. " je leur fis la bise et partis du bar. Mes jambes étaient lourde. Presque persuadé de le savoir devant ma porte, j'essayai d'accélérer le pas. Aussi fusionnelle qu'importante il était le meilleur ami que je n'avais jamais eu. La relation que j'avais toujours espérer. Une fois arrivé à l'étage, mon regard se redressa il était là comme prévu. « Ouvre Arielle ou j'me suicide là devant ta porte, tout le monde croira que c'est toi qui m'a tué. » je me mis à sourire mais cela ne présageait rien de bon. Sloan était mal et je le savais rien qu'au son de sa voix. Je pris une grande bouffer d'air frais, Sloan n'avait pas besoin de savoir que j'étais bourrée s'était certainement pas le moment. " Si tu te succide, je me succide derrière ! tu l'auras sur ta conscience bushnell ! " dis-je en m'approchant de lui pour l'embrasser lourdement sur la joue. " allez vient chaton, je crois qu'il est temps qu'on est notre tete à tete. " dis-je en souriant délicatement. J'ouvris la porte et la referma délicatement en essayant de paraître le plus normal possible. " je devrais pas mais... tu veux un verre ? " dis-je en faisant la grimace, s'était toujours plus facile de parler après quelques verres d'alcool. Je me mis à sourire et finis par jeter ma veste sur la chaise. " bon... tu veux en parler ou pas ? " demandais-je franc jeux.

@Sloan Bushnell
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Mar - 10:05
Invité
Arielle lui avait proposé de venir dans sa chambre pour faire le point sur la situation et mettre les choses au clair. Sloan ne pouvait pas refuser une telle proposition. Plus perdu que jamais, il avait besoin de soutien et surtout, de ne pas se retrouver seul. C'était inévitable, s'il restait seul plus longtemps, il allait faire une connerie. Pas dans le sens aller baiser la première venue, ce n'était absolument pas son genre. Mais plus dans le sens, overdose de drogue ou d'alcool dans l'unique but d'oublier cette situation qui lui échappait totalement. Il toqua à la porte en espérant qu'Arielle lui ouvrirait la porte. Que ferait-il si elle n'était pas là ? Aucune idée, il ne songeait pas à cette éventualité et gardait espoir que la porte s'ouvre. Les yeux rivés sur celle-ci, il ne remarqua pas la blondinette s'approcher de lui et débarquer du couloir. Ce fut en entendant sa voix qu'il tourna la tête vers elle, dépité. « Bonne idée, à ce qu'il parait le suicide collectif c'est pas mal, c'est une autre approche de la mort. » répondit-il salement en haussant les épaules. Sloan n'avait pas la foi de parlementer et de débattre, il voulait juste se laisser mourir à petit feu, comme il le faisait si bien. Un bras de fer acharné s'annonçait entre sa propre personnalité et sa bipolarité. Les prochaines semaines allaient être rudes, il le savait d'avance. « Ouais j'crois aussi ... » Il était grand temps qu'ils parlent et qu'il se dévoile sur la situation, rien d'autre ne pourrait être aussi bénéfique d'une séance de confession avec l'une des personnes qui comptait le plus pour lui. Lorsque Arielle ouvrit la porte, il vint la suivre et ne se fit pas prier pour entrer dans la chambre, échappant ainsi au monde extérieur et à tout ce qu'il représentait. Sans chercher à comprendre plus loin, il enleva sa veste à capuche et la posa dans un coin. Ouais, il devait être le seul aux Bahamas à avoir une veste par cette chaleur mais Sloan ne répondait plus de rien. « Vas-y, balance ce que tu as de plus fort, j'suis plus à ça près de toute façon .. » Il était défaitiste dans sa voix et dans son comportement. L'ancien Eliot alla s'asseoir lourdement sur le canapé et regarda Arielle.  « J'en ai pas envie mais j'suppose que d'en parler va m'aider à y voir plus clair. Arielle, j'suis à bout. Tu sais comment je suis, je suis impulsif, contre le couple, le mariage, les enfants et les problèmes .. et là, j'suis un pantin. J'ai tout changé pour elle, TOUT et c'est pas encore suffisant. Elle me reproche encore et toujours mon impulsivité mais nan en fait .. j'fais que ça des efforts pour elle et ça ne lui va toujours pas. Putain j'me lève tous les matins avec la même pensée depuis septembre : je ne la mérite pas. J'en ai marre de me rabaisser tout le temps et de subir ses remarques. Elle m'a changé du tout au tout et voulait encore que j'prenne un traitement pour ma soit-disant bipolarité. C'est la seule chose que j'ai refusé, bah faut voir jusqu'où ça a été hein. Là j'viens de passer pour une enflure de première devant tous mes amis, c'est pas juste .. Elle m'a demandé par message si j'voulais sauver mon mariage mais j'ai pas encore répondu parce que dans l'absolu, j'ai envie de lui dire non. » Sloan vidait son sac et était surprit de la facilité avec laquelle les mots sortaient. C'était comme un soulagement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Mar - 11:18
Invité
Sloan était mon seul meilleur ami. Les choses s'étaient passé très vite, on aurait même pu appeler sa un coup de foudre amicale. Je n'étais là que depuis un moi et pourtant j'avais l'impression d'avoir toujours été ici. Londres étaient une ancienne partie de ma vie, une vie vagabonde qui ne m'avait pas apporter les choses essentiels de la vie. Aujourd'hui, j'avais vraiment l'impression de revivre et Sloan en était pour beaucoup aussi. Son visage était marqué, je ne sais pas si il avait pleurer mais en tout cas il semblait complètement démunie par la situation qui se jouait sous ses yeux. Il avait besoin de moi autant que possible. Je le fis rentrer dans ma chambre. Il avait besoin de se retrouver loin de tout sa, sans jugement et prise de position. « Vas-y, balance ce que tu as de plus fort, j'suis plus à ça près de toute façon .. » j'affichais un fin sourire. Je ne sais pas si s'était la meilleure des idées vu mon état et vu son état mais l'alcool avait certaine vertu qui était indéniable. L’apaiser un peu n'allait pas faire de mal et si sa devait passer par un peu d'alcool. Et bien soit. Je m'avançais vers mon petit frigo. Pas plus tard qu'hier, j'avais fait le ravitaillement. Fallait occuper ces nuits que voulez-vous. J'affichais un grand sourire en voyant la bouteille de tequila. Parfaiiiiiiiiiiit. Je sortis la bouteille et pris au passage quelque citron qu'il y avait dans la corbeille à fruit à l'entrer. Un peu de sel et sa allait faire l'affaire. " Bon j'ai pas de sel Bushnell, tu veux que j'aille te chercher du sable ? " je me mis à sourire. Les blagues s'étaient pas pour aujourd'hui mais j'avais envie de le voir sourire malgré tout. Je sortis les verres et lui posa cette fameuse question. Avait-il envie d'en parler ? le connaissant, il allait me dire non mais j'espérais qu'il fasse le contraire. Il avait besoin d'évacuer s'était certains.  « J'en ai pas envie mais j'suppose que d'en parler va m'aider à y voir plus clair. Arielle, j'suis à bout. Tu sais comment je suis, je suis impulsif, contre le couple, le mariage, les enfants et les problèmes .. et là, j'suis un pantin. J'ai tout changé pour elle, TOUT et c'est pas encore suffisant. Elle me reproche encore et toujours mon impulsivité mais nan en fait .. j'fais que ça des efforts pour elle et ça ne lui va toujours pas. Putain j'me lève tous les matins avec la même pensée depuis septembre : je ne la mérite pas. J'en ai marre de me rabaisser tout le temps et de subir ses remarques. Elle m'a changé du tout au tout et voulait encore que j'prenne un traitement pour ma soit-disant bipolarité. C'est la seule chose que j'ai refusé, bah faut voir jusqu'où ça a été hein. Là j'viens de passer pour une enflure de première devant tous mes amis, c'est pas juste .. Elle m'a demandé par message si j'voulais sauver mon mariage mais j'ai pas encore répondu parce que dans l'absolu, j'ai envie de lui dire non. » Ses mots se bousculaient entre ces lèvres. Il avait les nerfs, la rage même. Mon attention était tout à lui. Je l'écoutais et je me faisais ma propre réflexion. Je servis les verres de tequila et finis par dire : " Allez on va boire un verre et je te réponds après " je lui tendis son verre et finis par dire " jt'aime bushnell " dis-je avec un clin d'oeil comme pour lui montrer que y avait de l'espoir. Malgré tout. J'affichai une grimace. Bordel que s'était fort mais qu'est ce que s'était bon. Mon regard se posa sur lui et je lui fis : " Je pense que tu as besoin de prendre du recule... trop de chose ne vont pas et tu as eu raison de reporter le mariage. Si tu ne t'en sentais pas capable, tu as bien fait. Il faut avoir l'esprit clair et là tu l'as clairement pas. Hum... et je pense aussi que tu dois être loin de tout sa. " dis-je en pointant son téléphone. Téléphone qui n'arrêtait pas de vibrer. Il avait besoin d'une pause loin de tout le monde.

@Sloan Bushnell
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Mar - 23:59
Invité
C'était vraiment très spécial comme réaction ou comme ressenti. Sloan n'était pas en colère, il était juste noyé sous la déception. Déçu de son comportement, de celui de Suzy et de la réaction en chaîne qui a eu lieu sans qu'il ne puisse la contrôler. A bout de force, il n'avait plus envie de se battre. Pour la première fois depuis septembre, il baissait les bras. On pourra dire ce qu'on voudra de lui, que c'est un connard sans coeur, qu'il avait provoqué sa propre rupture mais là, il était simplement à bout. C'était difficile pour lui se sentir rabaissé constamment et de devoir faire face à sa propre médiocrité. L'ancien Eliot ne comptait pas rester seul pour le moment, c'était impensable pour lui de faire face à cette nouvelle solitude. Il savait qu'ainsi, il allait faire une connerie et n'allait pas supporter de se confronter à soi-même. Alors il alla voir Arielle en espérant y trouver les réponses à ses questions. « Si tu veux .. » marmonna-t-il en attrapant le verre et en le levant légèrement. Sloan ne répondit pas à sa remarque et se contenta de boire une gorgée de tequila, une grosse gorgée même. Il allait falloir des litres d'alcool en tout genre pour palier à sa rupture. Son regard se posa sur son téléphone lorsque la blondinette lui pointa du doigt et, dans un élan assez malsain, il envoya valser le portable du revers de la main. Le téléphone tomba lourdement sur le sol. « Je ne l'ai pas fait pour moi Arielle, c'est ça le pire, j'ai voulu essayer de l'aider mais j'ai merdé, je foire tout depuis le début. J'suis pas fait pour être en couple, c'est un constat, une vérité. » Sloan bu son verre d'une traite et le posa sur la table basse. Il posa ses mains contre son visage et ferma les yeux. « J'suis un moins que rien, j'arrive même pas à rendre une fille heureuse .. c'est quoi mon putain de problème. » Il le savait quel était le vrai fond du problème : sa bipolarité. Simplement, il n'était pas prêt à admettre qu'il avait tout perdu à cause de ça. Il était peut-être temps pour lui de prendre son traitement, à supposé qu'il survive de cette rupture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Mar - 20:42
Invité
Son monde s’effondrait tendit que le mien se construisait. Nous étions dans deux mondes qui nous opposaient pourtant j'étais présente. Affalé sur le canapé à essayer de trouver les mots juste. Je n'avais jamais été très douer pour sa. Forte pour écoute mais médiocre pour guider et donner des conseils. Sloan avait déjà pu le constater. Il enchaînait les verres et j'essayais bêtement de le suivre. Ma main vacillait entre la bouteille d'alcool et les citrons. C'était une mauvaise idée, vu mon état mais il était hors de question de le laisser seul dans ces conneries. Il voulait être bourré et bien j'allais l'être aussi. Son téléphone ne cessait de sonner comme pour lui rappeler la vérité. La vérité qu'il essayait d'échapper. Mon regard se porta une nouvelle fois sur la bouteille, prête à remplir de nouveau nos verres. Il me stoppa en faisant vriller son téléphone par terre. Et là, il enchaîna. « Je ne l'ai pas fait pour moi Arielle, c'est ça le pire, j'ai voulu essayer de l'aider mais j'ai merdé, je foire tout depuis le début. J'suis pas fait pour être en couple, c'est un constat, une vérité. » mon regard s’alourdissait. Complètement désespérer, il posa ses mains sur sa tête couvrant son visage. Ma gorge était noué « J'suis un moins que rien, j'arrive même pas à rendre une fille heureuse .. c'est quoi mon putain de problème. » je me mis à soupirer avant de me diriger machinalement vers lui. Je m'adossais à sa hauteur pour me poster entre ces jambes. Assise par terre, j'étais plus petite que lui. Mes mains séparaient les siennes pour pouvoir voir son visage. Je tenais ces mains fermement et mon regard soulevait le siens " Sloan... je ne sais pas quoi te dire. Tu sais que je suis médiocre pour tout sa mais sache que t'es loin d'être un moins que rien ! Tu es impulsif mais qui ne les pas, tu as des défauts mais qui n'en a pas. Arrête s'il te plait... " dis-je sincèrement. Ces yeux brillaient. Sans vraiment savoir quoi faire, je me redressais pour pouvoir l'enlacer. Mes bras s'enroulaient autour de son cou. " arrête de croire que tu as un problème sloan... tu as des défauts comme tout le monde. Et on ne peut pas te le reprocher... " dis-je en le serrant encore plus dans mes bras.

@Sloan Bushnell
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Mar - 21:57
Invité
Pour être désespéré, il l'était. Sloan venait de tout perdre bêtement, pour une mauvaise interprétation de sa bonne volonté. Pour une fois qu'il voulait bien faire, tout lui était retombé sur le dos sans qu'il ne le voit venir. En décalant le mariage, il était à des années lumières de se douter de l’apocalypse qu'il allait déclencher. Les mains contre son visage, il était tout mal. Son monde s'écroulait, tout ce qu'il avait battit avec Suzy était réduit à néant à cause de son impulsivité, ce n'était pas juste. Et alors qu'il était au plus mal, Arielle s'approcha de lui et vint se mettre entre ses jambes. Elle le força à ôter ses mains et à le regarder, ce qu'il fit à contre coeur. Le jeune Bushnell n'avait, de toute façon, absolument pas la force de lutter ou de protester. « J'suis pas impulsif, j'ai un vrai problème ... » Sloan n'eut pas le temps de dire quelque chose d'autre, que la blondinette enroula ses bras autour de son cou et vint l'enlacer. Prit au dépourvu, il ne bougea pas, ne sachant pas vraiment quoi faire. Il n'était pas trop adepte de ce genre de contact imprévu mais ferma quand même les yeux pour profiter de cette étreinte. « C'est facile à dire .. On me reproche toujours mes défauts. Tout le monde a voulu me changer, ma mère, Georges, Suzy .. Ça ne va donc jamais finir. » Et sans même qu'il ne puisse contrôler quoi que ce soit, une larme coula sur sa joue. En sentant le câlin s'intensifier, il enroula, à son tour, ses bras autour d'elle et se laissa aller. Pleurer n'était une chose banale pour lui mais là, c'était au dessus ce qu'il pouvait supporter. Sloan versa une première larme, puis une deuxième, puis une troisième. « Qu'est ce que j'vais faire Arielle ? » Il posa lourdement sa tête contre celle de la blondinette et lâcha totalement prise.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: