::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I cannot stay here, I cannot leave (louisance)

Invité
Invité
Anonymous

(#) Ven 9 Mar 2018 - 15:34
Invité
Tu sors de ton hôtel en furie. Tu accours à celui de Suzy par la suite, mais tu ne la trouves pas. Tu as la tête qui tourne, tu te sens prise d’une attaque de panique. Qu’est-ce que tu viens de vivre là ? T’étais bloquée entre deux mecs qui te voulaient rien que pour eux. Le pire cauchemar qui puisse actuellement t’arriver. C’était vraiment ta hantise. Tu t’es attachée au deux, et le simple fait de devoir te priver de l’un d’entre eux te fait chier. Ouais, c’est égoiste, sauf que tu ne voulais pas que cela puisse en arriver à ce stade. Ton souffle se saccade, les gens tournoient autour de toi au ralenti. Tu as besoin d’aide, vite. Tu cherches alors la seule amie qui te reste dans ce bas monde, Constance. Avec un peu de chance, la princesse d’Orléans est venue dans le coin. Tu pianotes quelques mots sur ton téléphone, en essayant d’inspirer et expirer lentement. Dépêche Constance, réponds. Où tu es ? T’ignores pourquoi, mais dans cet instant chaotique, tu songes à ton ex, au bébé que tu as perdu. Tout se confond et la panique ne cesse de croître. Bingo, Constance répond, elle est à son hôtel, sûrement celui de Suzy que tu viens de quitter. Tu te mets alors à traverser la rue piétonne pour rejoindre le complexe, t’entres comme une folle à l’intérieur et tu rejoins la chambre de la Cabot en sueur. Arrivée devant la bonne porte, tu cognes plusieurs fois de tes deux poings « J’suis là, j’sais pas ce que j’ai, j’fais une crise d’angoisse ou une crise cardiaque j’sais pas »  

@Constance A. D'Orléans
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Ven 30 Mar 2018 - 17:07
Invité
On ne pouvait pas dire que le Spring Break avait été super mouvementé depuis que Constance s'y trouvait. La jeune femme avait d'ailleurs cherché à enrichir ses journées par des sensations fortes et avait donc rejoint toutes sorte d'activités où il fallait avoir le coeur pas mal accroché; et la princesse avait carrément pris son pied. Oui oui, on en était là. Breeef !
Ce soir là, lorsque son téléphone avait sonné et qu'elle avait reçu un SMS de Louison elle ne s'attendait pas du tout à recevoir un message de ce genre. Immédiatement, Constance s'était mis à imaginer le pire. Elle avait toujours tendance à sur-réagir lorsqu'il s'agissait de sa blonde préférée. L'héritière tenait bien trop à son amie, beaucoup trop. Et elle était prête à déplacer des montagnes pour elle; la brune savait qu'il en était de même de l'autre côté et elle avait une confiance aveugle en Louison. Ni une ni deux, elle lui avait dit qu'elle se trouvait à son hôtel et qu'elle pouvait ainsi la rejoindre. Oui, elles seraient certainement plus tranquilles si elles se penchaient sur des confidences.
Constance commença à faire les cents pas dans la pièce, tournant en rond tel un lion en cage; elle n'en pouvait plus d'attendre. Se rongeant instinctivement la peau autour de ses ongles, elle releva la tête comme une furie lorsqu'elle entendit enfin taper à sa porte. Elle se précipita pour ouvrir et découvrit son amie avec des traits que la princesse n'aimait pas voir apparaitre sur son magnifique minois.  Dans un reflex la française la serre dans ses bras, peut-être un peu trop fort mais elle s'en fiche pas mal.

- Bordel entre, j'vais pas te laisser comme ça sur la pas de la porte.

Louison n'allait pas bien, c'était indiscutable. La brune jeta un coup d'oeil dans le couloir avant de refermer le panneau en bois; ouai on était jamais trop prudent avec les journalistes qui pouvaient parfois trainer dans le coin.
Elle alla direct face à son amie et la conduisit jusqu'à un canapé:

- Assis-toi là, et respire, calme toi ! Je suis là ! Me dis pas que quelqu'un t'as encore fait du mal sinon ça va chier pour eux !!

Oui Constance pouvait être du genre à partir au quart de tour, surtout quand on s'en prenait à ses amis.
Posant une main qui se voulait rassurante dans le dos de Louison, elle enchaina alors/

- Tu vas tout me raconter... Mais avant tu veux boire quelque chose ? J'me suis arrangée pour avoir le mini bar le plus imposant de l'hôtel...


Elle elle n'avoua pas qu'elle avait bien entendu fait une petite crise pour obtenir cela. Mais où était l'intérêt d'être une princesse si parfois on ne pouvait pas agir comme tel ?!


@Louison Chamberlain Je suis vraiment désolée pour le gros gros gros retard... j'ai eu des problèmes... Visiblement l'ordinateur n'avait pas enregistré mon message quand j'ai répondu une première fois ( ordinateur de merde)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: