::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I cannot stay here, I cannot leave (louisance)

Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t76574-louison-chamberlain-emma-roberts http://www.i-love-harvard.com/t88291-you-give-my-middle-finger-an-erection-louison http://www.i-love-harvard.com/t92709-louison-chamberlain-456-175-3931#3400963 http://www.i-love-harvard.com/t93464-http-formspring-me-louisonchamberlain#3432089 http://www.i-love-harvard.com/t87678-http-instagram-com-louisondor http://www.i-love-harvard.com/t76664-snap-louison#2691265 http://www.i-love-harvard.com/t84347-louison-chamberlain#3040049
avatar
En ligne
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Louison Chamberlain
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : la mather house u know ? la crème de la crème . J'ai posé mes affaires ici le : 04/03/2017 et depuis, j'ai posté : 8315 messages et gagné : 1279 points. Actuellement, je suis : étudiante en quatrième année de droit et de théâtre à harvard et le soir, j'fais la gogo danseuse au nirvana et côté coeur, je suis : définitivement instable Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis l'inconsciente de service, la meuf qui prend des risques en permanence et qui a besoin d'action. J'suis aussi la meilleure Mather de l'année 2017-2018 . Oh et puis, on dit que je ressemble à : emma rose roberts ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : red wine (marine) , et un grand merci à : moi-même (avatar) ; solosands (sign)) ✽ DC/TC : : phineas abernathy (ansel elgort) + madelyn byrde (ana de armas)
Louison Cora Chamberlain
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 : j'suis née en france, à paris, la plus belle ville du monde ✻ j'ai dansé des dizaines de fois sous la tour eiffel, j'ai rêvé sous l'arc de triomphe, j'ai scellé mon amour sur le ponts des arts. ✻ mes parents sont deux brillants avocats qui ont monté leur cabinet ensemble, tout juste après leur mariage. ✻ j'ai grandi dans l'opulence et parmi les plus grands pourris du pays, merci papa et maman d'avoir défendu ces bâtards. ✻ j'me suis élevée un peu seule, car mes parents ont toujours été plus obsédés par leur carrière que par leur famille ✻ le peu d'éducation que j'ai reçu était stricte. disons qu'on ne m'a jamais bordé au lit ou raconté d'histoires pour trouver le sommeil. on ne faisait que me réprimander ou me dire comment agir. ✻ j'ai fait une adolescence particulièrement bruyante. disons que j'ai bien remué toute la famille avec mes déboires. j'ai fugué, touché à la drogue, flirté avec la "racaille". j'étais en quête de moi-même et je le suis toujours ✻ à mes dix sept ans, tout a basculé. j'ai rencontré raphaël. quelques semaines plus tard, je rangeais mes joggings et mes sweats pour retrouver mes jolies robes de poupées. raphaël a été le premier homme a chasser mes démons. on est resté un an ensemble, un an d'amour passionnel et pur. on se projetait souvent ensemble, on se voyait conquérir le monde tous les deux. puis un jour, à la fin de l'année de première, il est parti, forcé de rejoindre sa mère exilée à new-york. après cette rupture forcée, je me suis sentie encore plus faible, encore moins confiante et dans une crainte absolue de l'amour. ✻ depuis que j'suis gosse, j'ai toujours souhaité devenir une célèbre actrice me promenant à hollywood. jouer la comédie est ce qui m'anime le plus, bien loin devant une carrière d'avocate défendant des meurtriers. ✻ avant d'étudier à harvard, j'ai d'abord effectué un an de prépa' en droit américain sur la côte ouest, sûrement la plus belle année de ma vie à l'heure actuelle. ✻

------------------------------------
《 mon essence 》 : au cours de ma crise d’adolescence, mes parents m’ont forcé à voir un psy et ce dernier m’a diagnostiqué borderline. pour faire court, j’suis une grande sensible. mes émotions prennent toute la place. un rien me perturbe et me met dans des états pas possible. pour me soulager d’une quelconque tension ou d'un inconfort, j’agis impulsivement. du coup, ça se traduit souvent par une consommation importante d’alcool, de drogue, des conduites dangereuses ou bien des propos très blessants à des personnes qui me sont pourtant chères ✻ au niveau amical ou amoureux, je m’engage souvent dans des relations très rapidement, j’y mets tout mon coeur et j’idéalise vite la personne. par conséquent, à cause de cette forte idéalisation, plus le temps passe, plus je me rends compte que la personne ne répond pas forcément aux espoirs que j’ai fondé en elle. résultat ? je déchante complet et je met en péril cette relation qui ne répond pas à mes nombreux besoins démesurés ✻ j’suis sans arrêt dans la recherche de valorisation. j’ai besoin qu’on me rassure, qu’on me dise qu’on m’aime. en définitive, je n’ai absolument pas confiance en moi malgré ce que je montre ✻ sinon j’ai une collection monstrueuse de lunettes de soleil ✻ je hais le rap, ça me file la migraine ✻ je suis fière d’être française et il m’arrive souvent d’avoir le blues en pensant à mon pays du fromage et du saucisson ✻ j’ai la phobie des escalators ✻ j’ai toujours un rubik’s cube sur moi, ça me détends quand je pars en vrille ✻ j’aime bien agir sur un coup de tête ✻ j’adore me planquer et faire peur à mes potes, j’ai même des dizaines de masques effrayants pour augmenter la dose de flippe ✻ je dévore beaucoup de romans entre toutes les péripéties de dingue qui m’arrivent ✻ je fais du yoga et des pilates trois fois par semaine ✻ je fume beaucoup de cigarettes roulées, faute de pognon ✻ j’ai fait pas mal d’équitation lorsque j’étais petite, oh shit, c'est peut-être ça qui a empêché ma croissance ! ouais, j'suis petite, un mètre cinquante sept ✻ j’suis plutôt éparpillée et bordélique ✻ j’ai quelques tatouages assez discrets : le premier fait au lycée se trouve en haut de ma cuisse droite, il y est écrit « hold me » en référence à mon premier amoureux. j'ai quelques points discrets sur les phalanges de mes doigts et un croissant de lune sur le côté de mon sein droit ✻ mon plus grand rêve ? fonder une famille.


f a • m i • l y
[ˈfæm.li] noun.
a group of people, each a unique masterpiece, sharing unconditional love, hugs and support • one of life's greatest blessings • cherish always.
------------------------------------
bastien - l'aîné de la famille, le grand frère congelé octave - l'autre grand frère, le hippie farfelu. victoire - la dernière de la fratrie, la petite soeur trop chou. andy - la cousine trop sexy dont on ne connait rien. romeo - le cousin bridé avec qui j'ai passé pratiquement toutes mes vacances en italie.

l o • v e
[lʌv] noun.
a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
liam - le petit-ami, anciennement meilleur ami. mon fantasme depuis que j'ai douze ans.
p s e u d o - écrire ici.


《 autrefois 》
pluton - le dernier ex en date, j'suis incapable de devenir son ami, quand je le vois, tout m'explose à la figure. camille - était mon meilleur ami. je me suis rabattu sur lui quand j'ai rompu avec ezio et ça s'est mal terminé. à peine un mois plus tard, il est rentré en france et je n'ai plus de ses nouvelles. ezio - première histoire d'amour véritable. le détenteur de ma virginité et qui m'a trompé le jour de l'an. le gars qui m'a aussi foutu enceinte et dont j'ai perdu le gamin début janvier 2018.

f r i • e n d
[fɹɛnd] noun.
a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
maxence - l'ami de longue date. le mec parfait. dernièrement sexfriend durant l'été 2018, nous nous sommes éloignés lorsque je me suis mise en couple avec liam. kale - le meilleur ami sans ambiguité.
+ serah, noalyne, sheryln, cassie, hugo, arizona, lidiya


i d i o t
[ˈɪd.i.ət] noun.
you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†



(#) Ven 9 Mar - 15:34
Tu sors de ton hôtel en furie. Tu accours à celui de Suzy par la suite, mais tu ne la trouves pas. Tu as la tête qui tourne, tu te sens prise d’une attaque de panique. Qu’est-ce que tu viens de vivre là ? T’étais bloquée entre deux mecs qui te voulaient rien que pour eux. Le pire cauchemar qui puisse actuellement t’arriver. C’était vraiment ta hantise. Tu t’es attachée au deux, et le simple fait de devoir te priver de l’un d’entre eux te fait chier. Ouais, c’est égoiste, sauf que tu ne voulais pas que cela puisse en arriver à ce stade. Ton souffle se saccade, les gens tournoient autour de toi au ralenti. Tu as besoin d’aide, vite. Tu cherches alors la seule amie qui te reste dans ce bas monde, Constance. Avec un peu de chance, la princesse d’Orléans est venue dans le coin. Tu pianotes quelques mots sur ton téléphone, en essayant d’inspirer et expirer lentement. Dépêche Constance, réponds. Où tu es ? T’ignores pourquoi, mais dans cet instant chaotique, tu songes à ton ex, au bébé que tu as perdu. Tout se confond et la panique ne cesse de croître. Bingo, Constance répond, elle est à son hôtel, sûrement celui de Suzy que tu viens de quitter. Tu te mets alors à traverser la rue piétonne pour rejoindre le complexe, t’entres comme une folle à l’intérieur et tu rejoins la chambre de la Cabot en sueur. Arrivée devant la bonne porte, tu cognes plusieurs fois de tes deux poings « J’suis là, j’sais pas ce que j’ai, j’fais une crise d’angoisse ou une crise cardiaque j’sais pas »  

@Constance A. D'Orléans




what things ☩
je veux ton âme ou rien, te montrer mes seins. Lécher ta peau sale, même si c'est banal. Je te veux pour amant, au milieu des champs. Être antisociale, ou une femme fatale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Ven 30 Mar - 17:07
Invité
On ne pouvait pas dire que le Spring Break avait été super mouvementé depuis que Constance s'y trouvait. La jeune femme avait d'ailleurs cherché à enrichir ses journées par des sensations fortes et avait donc rejoint toutes sorte d'activités où il fallait avoir le coeur pas mal accroché; et la princesse avait carrément pris son pied. Oui oui, on en était là. Breeef !
Ce soir là, lorsque son téléphone avait sonné et qu'elle avait reçu un SMS de Louison elle ne s'attendait pas du tout à recevoir un message de ce genre. Immédiatement, Constance s'était mis à imaginer le pire. Elle avait toujours tendance à sur-réagir lorsqu'il s'agissait de sa blonde préférée. L'héritière tenait bien trop à son amie, beaucoup trop. Et elle était prête à déplacer des montagnes pour elle; la brune savait qu'il en était de même de l'autre côté et elle avait une confiance aveugle en Louison. Ni une ni deux, elle lui avait dit qu'elle se trouvait à son hôtel et qu'elle pouvait ainsi la rejoindre. Oui, elles seraient certainement plus tranquilles si elles se penchaient sur des confidences.
Constance commença à faire les cents pas dans la pièce, tournant en rond tel un lion en cage; elle n'en pouvait plus d'attendre. Se rongeant instinctivement la peau autour de ses ongles, elle releva la tête comme une furie lorsqu'elle entendit enfin taper à sa porte. Elle se précipita pour ouvrir et découvrit son amie avec des traits que la princesse n'aimait pas voir apparaitre sur son magnifique minois.  Dans un reflex la française la serre dans ses bras, peut-être un peu trop fort mais elle s'en fiche pas mal.

- Bordel entre, j'vais pas te laisser comme ça sur la pas de la porte.

Louison n'allait pas bien, c'était indiscutable. La brune jeta un coup d'oeil dans le couloir avant de refermer le panneau en bois; ouai on était jamais trop prudent avec les journalistes qui pouvaient parfois trainer dans le coin.
Elle alla direct face à son amie et la conduisit jusqu'à un canapé:

- Assis-toi là, et respire, calme toi ! Je suis là ! Me dis pas que quelqu'un t'as encore fait du mal sinon ça va chier pour eux !!

Oui Constance pouvait être du genre à partir au quart de tour, surtout quand on s'en prenait à ses amis.
Posant une main qui se voulait rassurante dans le dos de Louison, elle enchaina alors/

- Tu vas tout me raconter... Mais avant tu veux boire quelque chose ? J'me suis arrangée pour avoir le mini bar le plus imposant de l'hôtel...


Elle elle n'avoua pas qu'elle avait bien entendu fait une petite crise pour obtenir cela. Mais où était l'intérêt d'être une princesse si parfois on ne pouvait pas agir comme tel ?!


@Louison Chamberlain Je suis vraiment désolée pour le gros gros gros retard... j'ai eu des problèmes... Visiblement l'ordinateur n'avait pas enregistré mon message quand j'ai répondu une première fois ( ordinateur de merde)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: