::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lesplussesbeaux - rewrite the stars

Invité
Invité
avatar

(#) Dim 25 Fév 2018 - 20:28
Invité

Wade ignorait que j'étais de retour à Boston. Il savait que je revenais bientôt mais je ne lui avais pas donné de date encore. J'avais mal au bide, j'avais peur de le revoir mais en même temps j'étais excitée comme une puce. Mon coeur battait fort. Si fort. J'avais quitté l'appartement, avec Alexander qui m'avait confirmé que normalement Wade ne bougeait pas de chez lui aujourd'hui car ils avaient plein de trucs à faire de leur côté pour la compagnie. Je devrais pas faire chou blanc normalement quoi. Lol. On l'espérait très fort. J'avais décidé au dernier moment que j'allais lui faire la surprise, je n'avais pas du tout réfléchi aux détails m'voyez et maintenant je commençais à le regretter. Et si il voulait pas me voir ? Et si j'allais le retrouver en compagnie d'une autre fille ? Et si il était.. je sais pas. Je stressais. J'avais peur. Parce que je savais que maintenant j'pourrais plus dire quand ça devenait sérieux "nope, j'vais te faire attendre encore un peu" comme j'avais pu le faire dans le passé. Maintenant on était tous les deux sur Boston, j'étais revenue pour lui. Si il voulait encore passer à la prochaine étape, c'était maintenant ou jamais. J'allais sonner à sa porte, essayant de calmer ma respiration et priant en même temps pour qu'il soit là et pas là. Je me collais contre le mur près de sa porte de manière à ne pas qu'on soit face à face direct m'voyez. J'voulais qu'il cherche deux secondes. La porte s'ouvrit et j'avais l'impression que j'allais exploser bon dieu. J'avais mal au ventre et mon coeur battait si fort que ça en était douloureux. Je finis par tourner la tête pour le voir lui.. et sourire.Surprise. finis-je par dire doucement.
   



@Wade B. Forbes
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 1 Mar 2018 - 15:54
Invité

Assis face un mon bureau, je relâchais mon dos en basculant en arrière dans mon fauteuil, soupirant légèrement. J'avais tellement de taff que je ne voyais pas le temps passer. Et c'était un peu ça depuis quelques semaines d'ailleurs. Bientôt un mois que j'étais rentré à Boston, laissant Briony à Seattle sans être parvenu à la convaincre de venir avec moi. Je savais que les évènements avaient précipité les choses, qu'il en aurait été certainement différent si je n'étais pas rentré en catastrophe et que j'étais resté quelques semaines de plus. Mais... j'arrêtais pas d'y penser. A elle, à ce "nous" que j'espérais tellement fort que ça finissait par réellement me rendre dingue. J'étais obsédé, me demandant en permanence ce qu'elle faisait là, maintenant. A quoi elle pensait - à moi ? - ou de quoi était fait sa soirée. Est-ce qu'elle voyait d'autres gars.. D'ailleurs depuis que j'étais rentré, elle devait certainement se dire que j'étais pas très sain dans ma tête vu le nombre de sms que j'avais pu lui envoyer, des fois pour pas grand chose. Malgré tout ça, je savais que je ne regrettais pas. Ici, j'avais un oeil sur Alaska. Depuis qu'elle avait quitté l'hôpital, je l'avais pratiquement pas lâchée d'une semelle, la forçant même à aller courir tous les jours avec moi. C'était beau à voir. Cependant, mes quelques semaines à Seattle c'étaient faites sentir pour le boulot. Même si j'avais pratiquement rattrapé mon retard, les affaires marchaient bien et forcément, on ne chômait pas. Ce qui était plutôt cool en soit. Juliet à la crèche, je pouvais bien avancer. Je me levais pour aller me faire un café, traversant les pièces spacieuses en croisant mon reflet dans le miroir. Ouais, je faisais un peu peur là en jogging t-shirt et complètement décoiffé. Mais pour le coup, ça me ressemblait davantage comparé au costard que je me tapais tous les jours à mon ancien boulot. Je lançai la machine quand la sonnette de l'entrée retenti. J'avançai nonchalamment, espérant que ce ne soit que le livreur vu ma tête, et ouvrai la porte. Personne. Okay ? Surprise. A l'instant où je la voyais, je sentais mon estomac faire des cabrioles et mon visage s'éclaircir, sans que je ne contrôle ni l'un ni l'autre. - Oh putain. Ouais bon voilà, c'tait la première chose qui sortait de ma bouche quoi. Mais c'était de la joie. Immédiatement je venais la prendre dans mes bras, la serrant contre moi si fort que je la faisais légèrement décoller du sol. - Tu m'as manquée.. murmurai-je dans un soupir contre le creux de son épaule, soulagé de l'avoir face à moi. Respirant son parfum à plein poumon, et la serrant encore un peu, comme pour bien me rendre compte qu'elle était là. Je m'écartais légèrement pour la regarder, nos visages se souriants l'un l'autre. Et sans pouvoir me retenir, je posais une main contre sa joue et je l'embrassais tendrement. Mince, j'ai pas pu me retenir. - T'es là depuis quand ?
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 3 Mar 2018 - 10:37
Invité

Je ne savais pas quelle réaction allait avoir Wade. Si ça se trouve, il était dans un mauvais jour et il ne voulait voir personne. Si ça se trouve, il était dans un rdv professionnel ou bien avec une autre meuf. Après tout, on avait pas dit qu’on était en couple. En grande partie, à cause de moi, je ne dis pas, mais tout de même. Donc dans les faits, il était libre de ses mouvements. Sauf.. rien qu’à l’idée de le savoir avec quelqu’un d’autre me rendait tarée en fait et c’était bien la dernière des choses que je voulais pour être honnête ew. J’avais le cœur qui battait à fond, avec les mains qui suaient, j’avais vraiment peur et j’étais excitée à l’idée de le revoir, alors quand la porte s’ouvrit, c’était l’explosion dans mon ventre, littéralement. J’avais l’impression que j’allais pleurer, je vous jure. C’était si fort ce que je ressentais. Des papillons. - Oh putain. Mon sourire se fit d’autant plus grand quand le jeune homme vint me prendre dans ses bras pour me serrer si fort. C’était génial, j’adorais ça. - Tu m'as manquée.. Si il savait à quel point il m’avait manqué aussi. Ce n’était pas humain et je détestais le fait qu’il ait réussi à me faire perdre mes moyens en si peu de temps alors que j’avais mis plus d’une année à construire une barrière face à lui. Parce qu’il avait été dangereux pour ma santé mentale m’voyez. Un chouia. Toi aussi abruti. lui répondis-je doucement en rigolant. Je fermais les yeux quand ses lèvres finirent par toucher les miennes, comme si j’étais apaisée d’enfin recevoir ma bouffée d’oxygène. Oui. C’était réellement ça. J’étais venue juste pour ça, j’peux me barrer c’est bon, j’vais de nouveau pouvoir survivre ! Nan, je rigole, j’en veux plus. Je revenais retrouver ses lèvres pour un nouveau tendre baiser, refusant d’avoir fait tout ce trajet uniquement pour un seul. Je mérite plus quoi oh. Je souriais à Wade, me foutant complètement des limites que j’avais imposé pour mesurer à quel point il me voulait. Parce que j’avais tout ce que j’avais toujours voulu. - T'es là depuis quand ?Pas longtemps. Hier. Mais je voulais être à mon avantage pour venir te voir, pas complètement déboussolée après l’avion tu sais. Sérieux, c’est incroyable. On fait rien dans l’avion, mais on est toujours HS après. C’est pas juste. Désolée, Alexander m’a vu avant, j’espère que tu m’en veux pas et que tu me feras toujours rentrer chez toi. Parce que tu vois, moi j’t’en veux pas que tu sois absolument pas classe et pas coiffé du tout, donc je suppose que c’est équitable tu vois ? Oui, je jouais et oui il m’avait manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 11 Mar 2018 - 20:07
Invité

Elle était là, juste devant moi. Enfin. C'était difficile d'expliquer combien une personne pouvait vous manquer. Comment le manque devenait même physique et vital. Et alors que je l'avais là contre moi, je réalisais une fois de plus à quel point c'était elle, la fille. J'étais tellement content putain. Je souriais en l'entendant me traiter d'abruti, comme un débile niais. Ptetre qu'au fond j'étais vraiment un abruti en fait ah ah. Elle m'embrassait une nouvelle fois, et je souriais encore contre ses lèvres, augmentant légèrement la pression contre sa joue. Bon dieu c'était bon de la retrouver. De sentir qu'elle ne me repoussait pas, au contraire. Pas longtemps. Hier. Mais je voulais être à mon avantage pour venir te voir, pas complètement déboussolée après l’avion tu sais. Si elle savait combien je m'en foutais en vrai qu'elle soit "à son avantage" ou pas. Pour moi, elle l'était toujours en fait. Je la laissais rentrer dans l'appart, refermant la porte derrière elle sans pour autant vraiment me détacher d'elle. - Hier ?! Tu veux dire que t'es qu'à quelques minutes de moi depuis hier et que t'es pas venue direct ici ? dis-je en prenant l'air de celui qui faisait la morale. Non en vrai j'aurais voulu la voir tout de suite, c'est clair. Mais j'étais trop content de l'avoir là avec moi pour lui en vouloir ne serait-ce qu'une seconde. Désolée, Alexander m’a vu avant, j’espère que tu m’en veux pas et que tu me feras toujours rentrer chez toi. Parce que tu vois, moi j’t’en veux pas que tu sois absolument pas classe et pas coiffé du tout, donc je suppose que c’est équitable tu vois ? Ah l'enfoirée. - Tu vas voir toi dis-je l'air goguenard, avant de l'attraper par la taille pour la porter sur mon épaule. Elle se débattait, et je me marrais comme un couillon, grimaçant en essayer d'éviter les coups de pieds qu'elle me donnait. - Hop ! Séquestré par l'homme pas classe et décoiffé dis-je en la balançant sur le canapé, moi avec évidemment. Je l'écrabouillais à moitié, m'amusant de ses cris de protestation. - Quoi tu l'aimes pas mon canapé ? Parce qu'après tout de cet appart, elle n'avait vu que le pas de la porte. Tant de choses à découvrir. - Moi j'dis c'est pas équitable du tout, du coup faut te faire pardonner dis-je en prenant un air faussement sérieux, assis à califourchon sur elle.
   
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 11 Mar 2018 - 21:15
Invité

- Hier ?! Tu veux dire que t'es qu'à quelques minutes de moi depuis hier et que t'es pas venue direct ici ? J'sais pas comment j'avais fait aussi. J'suis arrivée tard dans la nuit tu sais.. Oui voilà c'était une excuse comme une autre. La vraie raison c'est que je voulais passer du temps avec Wade mais aussi avec Alexander. Jsavais qu'en venant ici direct jamais j'aurai trouvé la force pour retourner chez mon meilleur ami et ce dernier avait besoin de moi. Je voulais pas que Wade prenne toute la place, je voulais essayer de lutter contre mon envie pressante de rester H24 avec lui , ça allait putain de dur oh. - Tu vas voir toi Wtf. J'comprenais pas ce qui se passait et je retrouvais sur les épaules de mon... wow, j'allais dire ex, mais non ?? Je sais pas. LACHES MOI. Espèce de Goriiiille. Clairement, c'est tout ce que j'avais.
- Hop ! Séquestré par l'homme pas classe et décoiffé Moh j'avais blessé son égo. J'attendais qu'il me pose sur son canapé, tandis que je découvrais son appart vu d'en haut, pour me mettre à bouder. - Quoi tu l'aimes pas mon canapé ? J'haussais un sourcil. C'est comme ça que tu traites la mère de ta fille mmh ? Oui, c'était tout bêtement mon seul argument là. Chuuut. - Moi j'dis c'est pas équitable du tout, du coup faut te faire pardonner Je ricanais. Qu'est-ce que tu veux que je réfléchisse à comment me faire pardonner alors que je lutte déjà pour pouvoir respirer mmh ? Oui, okay c'était petit, et j'voulais tout sauf qu'il parte. Je voulais qu'il reste. Wow, wow, tu restes. dis-je alors qu'il commençait à esquisser un mouvement pour s'éloigner. Et j'disais rien d'autre pour me justifier, car cette demande était bien suffisante pour m'enlever ma crédibilité m'voyez.
   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: