::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

just you and me, right ? (noam)

Invité
Invité
avatar

(#) Dim 18 Fév - 13:10
Invité
Ma vie avait toujours été comme ma mère me l’avait inculqué. Rien n’avait été différent, rien n’aurait pu être fait par hasard, tout avait toujours été prémédité et planifié. Comme-ci je n’avais jamais été libre de faire mes propres choix, comme-ci, comme une enfant, on me disait quoi faire à chaque seconde de ma vie. J’en avais eu assez, j’avais enfin pu me débarrasser des griffes de ma mère, sortir de son emprise et prendre une bonne fois pour toute, ma vie en main. Aujourd’hui je vivais à la Lowell House, j’étais en plein bizutage ces derniers temps, mais heureusement je pouvais respirer un peu, aujourd’hui c’était une journée tranquille. Encore dans la chambre de ma confrérie, j’observais mon reflet dans le miroir, je n’avais pas encore pris mes médicaments aujourd’hui. Attrapant alors une petite boite dans mon armoire à pharmacie, j’engouffrais deux pilules dans ma bouche et les avala aussitôt. Je ne voulais pas avoir de crises, je voulais être « normale » me fondre dans la masse. Inspirant un bon coup, je pris ma douche en vitesse, puis un maquillage léger et les cheveux lâché, je courrais quasiment jusqu’à mon armoire pour mettre des vêtements simples mais toujours à la pointe de la mode. « Allez, j’vais faire un tour dehors. Au revoir ma Chipie ! » Je me tournais face à mon chat, et lui fis un smoak sur le haut du crâne, avant d’attraper mon sac et de sortir de ma chambre. Je me demandais qui j’allais bien pouvoir croiser aujourd’hui. Oh et puis qu’importe, je m’arrêtais à un petit café très sympathique et pris l'initiative de commander un latte à la vanille. Ma boisson préférée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 18 Fév - 15:53
Invité
Dans ma vie lorsque je vais mal je me défoule. De plusieurs manières : soit je tue, soit je fais l'amour avec une femme, soit je fais du sport ou soit tout dans la même journée. Et en général c'est la dernière option qui s'applique. Alors de bon matin je suis allé courir dans un petit parc. J'ai laissé derrière mes pas toute la rage et la haine qui sont en moi me répétant sans cesse que j'allais être père. Moi Noam Fitzgerald ne sachant même pas faire la différence entre un hochet et une tétine. Je n'assume pas et n'assumerais jamais, même si on dit toujours qu'il ne faut jamais dire jamais. Bref j'ai couru presque deux heures, lorsque j'arrive à un petit café en sueur mais content de ce jogging matinal. N'ayant pas déjeuné ce matin je commande un verre de jus d'oranges pressées, un petit pain au chocolat et un café ne trouvant rien de mieux pour continuer cette journée. Je ne sais pas ce qu'elle me réserve d'ailleurs, si je vais réussir à la passer sans penser à ma vie plus qu'agitée en ce moment. Je me pose à une table à côté d'une autre bruyante remplie d'étudiants, tout ce que j'aime. Attendant ma commande, je regarde autour de moi une table où il n'y a pas de bruit et où je peux être tranquille. Mon regard se pose sur une jeune femme aux cheveux châtains, jolie avec un petit air fragile. Je lui fais un sourire, me lève puis change de place pour me mettre à sa table. « Bonjour. Je peux ? Ils font trop de bruit là-bas. Et c'est la vérité pas seulement parce que je la trouve très attirante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 25 Fév - 14:09
Invité
Assise sur cette terrasse de café, j'observe les gens autour de moi, et je m'amuse à leur fabriquer une vie, des rencontres qu'ils auraient pu avoir dans le passé, et même dans le futur. Je leur donne un nom, un âge, un métier et je m'imagine à quel point leur vie peut être différente de la mienne. Probablement meilleure, mais pas toujours. Parfois ils sont heureux, parfois ils ne le sont pas, tout dépend de leur expression. Tout dépend de comment ils se comportent dans la rue, ou lorsqu'ils disent bonjour à l'une de leur connaissance. C'est là que mon regard se pose sur un jeune homme qui semble perdu dans ses pensées, en sueur, probablement parce que c'est un sportif au regard ténébreux. Je penche légèrement la tête sur le côté, un rictus au bord des lèvres, et mon latte vanille entre les mains. 24, 25 ans. Il a une petite sœur qu'il aime énormément, même s'il a du mal à s'ouvrir à de nouveaux sentiments avec qui que ce soit. Il est renfermé, ne parle pas beaucoup amour, ténébreux il reste mystérieux sur ses activités, il n'en parle presque jamais. Merde, il s'approche. Il me sourit, je souris maladroitement à mon tour et détourne le regard mal à l'aise presque aussitôt. Est-ce qu'il lit dans les pensées ? Est-ce qu'il a deviné le petit jeu auquel je m'amuse ? Je bois une gorgée de mon latte. Merde. Il est encore trop chaud. « Bonjour. Je peux ? Ils font trop de bruit là-bas. » Je redresse le visage, fixe son regard un instant et hoche la tête. Ne soit pas bête. « Oui, il n'y a pas de soucis. C'est vrai qu'on dirait des pies, ça fait plus de 30 minutes qu'ils essayent de se faire remarquer en haussant la voix, à croire que leurs vies sont merveilleuses. Pathétique, non ? » Je le fixe un instant, le laisse s'installer à ma table et esquisse un fin sourire. Je pose mon latte sur la table et tends une main amicale vers lui. « Céleste. » C'est bien la politesse, mais ça se trouve il se fiche totalement de comment tu t'appelles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Dim 25 Fév - 16:20
Invité
Je ne crois pas au hasard, je pense que si une chose arrive c'est que tel devait être le cas. Alors lorsque j'entre dans un café, dans lequel je vais que très rarement, et décide de me poser à cette table et pas une autre c'est pour une raison. Une raison qui m'est inconnue et pourtant j'ai la réponse enfouie dans ma mémoire. Si je m'assois à la table de la brunette mignonne, c'est parce que les traits de son visage me disent quelque chose, parce qu'elle me fait penser à quelqu'un dont le visage enfantin m'est revenu. Mais je fais mine de rien face à cela et tente de faire comme si c'était notre première rencontre, et c'est le cas d'ailleurs. Je lui fais tout de même une remarque quant à mon choix de table, je me serais tout de même assis là dans tous les cas, mais c'est une question de respect, qui habituellement n'est pas mon fort mais il faut croire que les évènements récents me perturbent. Et il y a de quoi en même temps. « Oui, il n'y a pas de soucis. C'est vrai qu'on dirait des pies, ça fait plus de 30 minutes qu'ils essayent de se faire remarquer en haussant la voix, à croire que leurs vies sont merveilleuses. Pathétique, non ? » Je fais un petit sourire face à ses paroles, constatant que nous avons la même vision des choses concernant les parasites. Je hoche de la tête et accompagne mon geste par « Nous sommes entourées de gens pathétiques. » Rien qu'à faire le tour du café, il n'y a que ça, sauf la demoiselle qui m'accompagne ce matin bien évidemment. « Céleste. » Oh très joli prénom, et quand j'y pense c'est le prénom que mon père voulait donner à sa prochaine fille. Mais maman n'est jamais retombée enceinte après ma soeur et moi. Je lui fais un petit sourire. « Noam. Noam Fitzgerald. » En réalité donner mon nom complet est une habitude chez moi et ce n'est pas parce que je sais qu'un bon nombre de personnes le connait. Ma commande arrive, je ne remercie pas le serveur pour autant, et bois directement une gorgée de mon jus d'oranges puis croque dans ma viennoiserie. « Tu es sur Boston depuis longtemps ? » Parce que le fait d'avoir vu ce visage quelque part me laisse en suspens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mar 6 Mar - 11:59
Invité
Comment ça avait pu être possible que je tombe sur un Dieu grecque qui vienne me parler comme ça ? Généralement, ça ne m'arrivait jamais ce genre de chose. Il a de la répartie, j'aime bien. Il est bizarre aussi, mais j'aime bien aussi. Son visage m'est complètement inconnu et pourtant j'ai cette désagréable impression de déjà-vu. Je l'observe un instant, bois une nouvelle gorgée de mon latte vanille et détourne le regard pour observer autour de moi. Je fini par me présenter, enfin la politesse c'est important, maman n'a pas arrêté de me le répéter. " Noam. Noam Fitzgerald. " Je lui offre l'un de mes plus beau sourire, jolie prénom en plus de ça, mais réellement inconnu au bataillon. Il ne remercie pas le serveur, mais ce n'est pas pour autant que je me dis qu'il est malpoli, peut-être l'est-il ? Tout ce que je savais, c'est que je n'en avais strictement rien à faire. Malpoli ou non, c'est son problème, c'est sa vie et la personne qu'il représente. " Tu es sur Boston depuis longtemps ? " Il me sort de ma rêverie, et moi je lève le visage presque trop vite. Je secoue à la négative mon visage. « Non, pas si longtemps que ça… Quoi que… J'y suis depuis que j'ai dix-huit ans. J'en ai vingt-trois aujourd'hui. » Je lâche un léger rire, puis pose directement ma main sur ma bouche. « Enfin ça, peut-être que tu t'en fou. » Je laisse mon sourire glisser en rictus, et le regarde avec attention. « Et toi ? Tu es à Boston depuis longtemps ? » Cela ressemble réellement à une discussion de courtoisie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Mar - 17:00
Invité
Malgré tout ce qui m'arrive je tente de garder pieds à terre, et me concentre sur des choses plus intéressantes que de boire comme un trou tous les soirs à rentrer tellement déchiré que j'oublie de promener Spoon. Peut-être que je me reprends enfin en main en allant courir, en n'ayant pas tuer quelqu'un depuis quelques jours et en draguant une jolie demoiselle au visage qui m'est familier. Ce n'est pas la nouvelle année et pourtant je suis rempli de bonnes résolutions. « Non, pas si longtemps que ça… Quoi que… J'y suis depuis que j'ai dix-huit ans. J'en ai vingt-trois aujourd'hui. » me dit-elle alors que je lui demande si cela fait longtemps qu'elle est sur Boston. Elle rajoute une remarque dont je pourrais me passer mais fait mine de ne pas l'avoir entendu et lui réponds « Oui, donc cela fait cinq ans que t'es ici. » Bravo Noam, calcul mental digne des plus grands mathématiciens du monde. Je lui fais un petit sourire, puis bois une gorgée de mon café prêt à répondre à sa question « Et toi ? Tu es à Boston depuis longtemps ? » Je ne me suis jamais vraiment posé la question et n'ai jamais fait le calcul. Je réfléchis quelques instants, et je me rends compte alors que je suis un ancien de Boston. Cela ne me rajeunit pas. « Je suis arrivé aussi à mes dix-huit ans. J'ai terminé ma scolarité à Harvard récemment, et je viens d'ouvrir mon cabinet. » Je reste évasif quant à mon âge et mon métier c'est plus drôle si c'est elle qui pose les questions, j'aime toujours apprendre à faire connaissance avec les autres. Surtout que je m'amuse à les cerner avant, et je me dis que derrière des airs de gentille fiche se cache quelque chose que j'ai clairement envie de découvrir. Si seulement je savais la vérité... « T'es étudiante alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 23 Mar - 20:16
Invité
Je l'observe. Omnibulé par sa carrure et sa prestance. Est-ce qu'il donne toujours cette impression d'être toujours sûr de lui ? Quand mon regard se pose sur lui, je me demande s'il est comme ça dans la vie de tous les jours ou si parfois, il se surprends à être simple ? Non simple ce n'est pas le mot. Je n'ai pas le mot de toute façon, je ne saurais comment décrire la personne qui se trouve en face de moi. Et puis il est super bon en math. Je lâche un petit rire lorsqu'il me fait remarquer que ça fait cinq ans que je suis ici. « C'est ça. » Je détourne le regard une seconde, puis hausse un sourcil perplexe. « Un cabinet de quoi ? » Je ne le regarde plus, mais je regarde le serveur qui vient de faire tomber son plateau, le pauvre, je n'aimerais pas être à sa place. « Ça te dit de partir d'ici et d'aller faire un tour ? Oui, je sais, ça peut paraître bizarre puisqu'on ne se connait pas, mais ça pourrait être sympa. » Je pose de nouveau mon regard sur lui et esquisse un fin sourire. « Étudiante en Marketing. » Je fini d'une dernière gorgée mon latte à la vanille puis me lève instantanément de ma chaise. Il est temps de bouger un peu, mes jambes commencent à s'engourdir en restant assise toute la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: