::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

it the first step that counts + S&S

Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar

(#) Mer 14 Fév - 3:16
Invité
Je n’en reviens tout simplement pas de m’être, une fois de plus, fait avoir en beauté pour une femme. J’aurais dû l’écouter Grayson et m’éloigner d’elle, comme il me l’a dit. Mais non, ma curiosité à savoir ce qu’elle pouvait m’apporter à prit le dessus et j’ai voulu apprendre à la connaître. Or, aujourd’hui, je dois avouer le regretter un peu. Surtout avec ce qui s’est passé il y a peu, lorsque ce crétin de Jayson est venu poser sa putain de main sur sa fesse. Je jure que j’ai vu noir, sans même comprendre où venait cette jalousie. J’ai réalisé, en m’enfuyant pour ne plus voir ce spectacle immonde à mes yeux, que c’était parce qu’un bon nombre de personne a réussi à se la faire, alors que de mon côté, nous étions toujours au point mort. Sois disant que madame veut prendre son temps pour savourer l’instant. Bordel, elle avait attendu à peu près six mois pour que je cède finalement à ses tentatives de séduction et lorsque j’ai voulu enfin sauter le cap, elle s’est évaporé. Je ne comprendrai jamais les femmes. Pour Serah, ça doit être un jeu de " je te suis, tu me fuis."

Et voilà que tu viens me trouver au bar, alors que je te laisser seule avec ton Jayson. Je roule des yeux, avant de finalement me te regarder. « Attends. Je viens d’apprendre que t’es comme mon ex? J’te croyais différente . Je pensais enfin m’intéresser à une fille qui se respecte. J’vois que non… J'essaye de digérer un peu l'information reçu, tu vois... » Je soupire et te regarde, un air déçu sur le visage. Oui, je sais, je n’ai rien à dire sur le sujet, puisque tu t’amuses étant célibataire et que je fais pareil, mais je n’ai plus confiance à ce genre de femme. « Pourquoi je m’énerve de toute façon ? Ça sert à rien, j'en vais d'ici. T'as juste à venir si tu le souhaites, mais j'ai pu rien à rien à faire là. » Je tourne les talons pour finalement sortir à l’extérieur de la maison des Lowell… Je dois quitter les lieux, au plus vite, avant de me ridiculiser encore plus pour une femme. C’est fou comment celle-là à du pouvoir sur moi et je déteste ça pour mourir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mer 14 Fév - 3:26
Invité
« Attends. Je viens d’apprendre que t’es comme mon ex? J’te croyais différente. Je pensais enfin m’intéresser à une fille qui se respecte. J’vois que non… J'essaye de digérer un peu l'information reçu... » Je fronce les sourcils. J’sais pas qui est ton ex, mais apparemment c’était une salope. Après, je n’ai jamais prétendu être quelque chose que je ne suis pas et jamais je n’ai nié être comme je suis… Tout le monde sait qui je suis alors je n’comprends pas très bien pourquoi c’est une surprise pour toi Silas. « Pourquoi je m’énerve de toute façon ? Ça sert à rien, j'en vais d'ici. T'as juste à venir si tu le souhaites, mais j'ai pu rien à rien à faire là. » Tu te tournes pour foutre le camp et je pars derrière toi. « Rothschild, arrête deux minutes! » C’est devenu une putain d’habitude chez moi d’courir après ce mec ou quoi? J’me fais chier d’agir comme ça, mais j’y peux rien et au fond, j’regretterais de ne pas le faire.

J’arrive à ta hauteur et t’attrape par l’avant-bras pour t’empêcher d’aller plus loin. Je plonge mon regard dans le tient et le soutiens un moment avant d’attraper ton visage à deux mains pour y planter un baiser. De gré ou de force, je prends tes lèvres et te montre que je ne veux pas que tu partes, pas sans moi en tout cas. Que je ne veux pas que la soirée se termine tout de suite, sur une dispute de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mer 14 Fév - 21:48
Invité
Ta main m’attrape l’avant-bras et avant que je ne puisse comprendre quoi que ce soit, tes lèvres se retrouvent sur les miennes. Et j’en rêvais de ce moment depuis que je t’ai aperçu entrer à l’intérieur tout à l’heure. Tu me fais ressentir des choses que je ne peux pas expliquer ou que je ne veux pas m’expliquer à moi-même. Je t’agrippe donc à mon tour, mais par les hanches pour te coller encore plus à moi, accentuant le baiser. « Tu peux bien m’dire comment tu fais ? Comment t’arrive à me faire changer d’humeur aussi rapidement ? » Et je plonge une nouvelle fois sur tes lèvres comme si c’était la dernière fois que je les goûte. Après tout, c’est peut-être le cas. On ne sait jamais. Le baiser dure de longue minute où je me sens bien collé à toi, et même lorsque nos lèvres s’éloignent, je te regarde dans les yeux, recherchant la raison pour laquelle tu as capturé mes lèvres. Je dois avouer que je me méfie un peu désormais. Je n’ai pas envie, qu’une fois de plus, j’aille trop loin et que tu m’empêches de concrétiser ou que tu me laisses sur le carreau après m’avoir offert la pipe du siècle, comme l’autre fois. Je n’ai plus envie de ça. Je me ferai plus avoir. « J’en conclus que tu m’accompagnes ? » Et je te souris, de ce sourire qui en a déjà fait craquer plus qu’une. « Si Madame veut bien me suivre. » Je passe ma main dans le bas de ton dos et te fais signe d’avancer vers ma voiture. « Tu veux aller où ? Qu’est-ce que tu veux faire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 0:35
Invité
Je n’avais aucune idée de la réaction que tu aurais en plaquant mes lèvres sur les tiennes, mais je me délecte carrément de tes mains qui se posent sur mes hanches pour m’attirer vers toi. Je ne sais pas comment j’aurais réagis face à un rejet ce soir. « Tu peux bien m’dire comment tu fais ? Comment t’arrive à me faire changer d’humeur aussi rapidement ? » Je croise ton regard et esquisse un sourire avant de rire. « Franchement..? J’en sais rien. Mais ça va dans les deux sens. » Parce que quand t’es dans les parages, c’est juste… J’arrive même pas à l’expliquer. J’suis chaude et froide à la fois, je m’excite et me frustre en un claquement de doigt. Y’a que toi qui me mène par le bout du nez comme ça, qui me fasse courir derrière toi quand tu pars. Tu m’embrasses à nouveau et, bien sûr, je ne peux qu’accueillir ce nouveau baiser avec plaisir. Je t’ai déjà dit adorer la sensation de tes lèvres sur les miennes Silas? Nos lèvres se séparent à nouveau et tu plonges ton regard dans le miens, regard que je soutiens sans broncher, complètement ouverte avec toi. Je n’ai rien à cacher ce soir. « J’en conclus que tu m’accompagnes ? » Je ris à nouveau. « Oui. » Ton sourire me fait fondre et tu nous guides déjà vers ta voiture. « Si Madame veut bien me suivre. » J’hoche la tête et te suis sans m’obstiner. « Tu veux aller où ? Qu’est-ce que tu veux faire ? » Je me mordille la lèvre et reporte mon attention sur toi. « Où tu veux du moment qu’on est seul et qu’il y a, de préférence, un lit. » Tu vois où je veux en venir Silas? Non, je ne te propose pas d’aller dormir. Pas tout de suite. Pas avant un loooong moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 0:56
Invité
J’aime bien savoir que je suis capable de te rendre aigrie à heureuse en une fraction de seconde, comme tu sais si bien le faire avec moi. C’est différent de ressentir ce genre de chose, alors que d’habitude, nous n’en avons rien à cirer des autres. Et c’est comme ressentir ce trop-plein d’émotion rien qu’en un simple petit baiser. C’est pathétique de ma part et j’en ai probablement les étoiles dans les yeux. Je suis même heureux que tu veuilles bien m’accompagner, mais appréhende également le moment lorsque tu me dis qu’il faut qu’il y ait un lit de préférence. Je sais très bien où tu veux en venir, mais je me méfie désormais. Je ne sais pas moi, si tu vas vouloir attendre pour profiter du moment à fond. « Je sais pas Serah… J’pense pas être capable de me retrouver sur la touche avec toi une troisième fois. » Je te regarde droit dans les yeux, mon sourire disparu. Bordel, j’veux te prendre là tout de suite, dans ma voiture s’il le faut, pour ne pas que tu changes d’idée, mais j’ai pas envie non plus que tu m’offres qu’une fellation pour me laisser en plan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 1:37
Invité
Ton sourire a quitté ton visage et tu me fixes avec appréhension. Je ne peux pas réellement te blâmer de me regarder avec cet air-là. Pas quand je t’ai fait le coup deux fois d’attendre pour mieux savourer. Sauf que là, j’ai fini d’attendre et je ne savourerai plus rien tant que nous n’irons pas jusqu’au bout. « Je sais pas Serah… J’pense pas être capable de me retrouver sur la touche avec toi une troisième fois. » Un sourire taquin étire le coin de mes lèvres alors que je viens poser une main sur ta joue, caressant ta mâchoire avant de laisser mon index glisser sur ta lèvre inférieure. « Qui a parlé de te retrouver sur la touche, mh? » Je secoue lentement la tête et relève mon regard vers toi après avoir longuement fixé tes lippes boudeuses. « J’veux que tu me baise toute la nuit Silas. » C’est suffisamment explicite ça? T’as compris comme il faut ou bien je dois répéter?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 1:47
Invité
« Qui a parlé de te retrouver sur la touche, mh ? » Je hausse un sourcil et réfléchi bien avant de parler. Personne n’a rien dit, mais je préfère juste avertir. Je hausse les épaules et soupire, voulant capturer une troisième fois tes lèvres, alors que tu me regardes les lippes comme ça. Tu finis par me regarder et je t’agrippe une nouvelle fois par les hanches pour t’approcher encore plus de moi. « J’veux que tu me baises toute la nuit Silas. » Et là, mon entrejambe vient d’entrer en jeu. Je l’ai senti pulser légèrement à l’entente de ta requête. « Si c’est vraiment c’que tu veux, j’exhausse ton souhait avec plaisir ! » Toutefois, au lieu de m’emparer de tes lèvres, une fois de plus, je te fais prendre place à l’intérieur de ma voiture, en route vers le premier endroit où un lit sera à notre disposition espérant que tu ne changes pas d’idée. « Une chambre d’hôtel, ça fonctionne ? » C’est douillet, intime et au pire, les voisins se branleront en nous entendant. Je ne suis pas certain que ma coloc apprécierait la visite nocturne, ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 2:03
Invité
Ton expression facile change lorsque je te dis clairement que j’ai envie que tu me baises et je suis satisfaite de l’effet que j’ai sur toi. De simples paroles, mais qui renferment tellement plus qu’une situation banale au fond. Depuis le temps qu’on attend et avec cette attirance complètement folle entre nous. Ouais, c’est normal je crois que mon bas-ventre s’excite déjà. Ça et cette façon possessive que tu as de m’attraper par les hanches aussi. Mh, ça promet pour la suite. « Si c’est vraiment c’que tu veux, j’exhausse ton souhait avec plaisir ! » Je souris largement et me laisse guider dans ta voiture. Et hop, c’est parti. Tu roules déjà à travers la ville, nous menant de Cambridge à Boston en demandant : « Une chambre d’hôtel, ça fonctionne ? » Je ris doucement. « N’importe où Silas… Je me contenterais du siège arrière –ou même avant- si nécessaire. » Bien que je préfère largement un lit confortable, ou un meuble, un comptoir, un mur, la douche. Oh, mais une chambre d’hôtel possède toutes ces choses en plus d’être assuré d’avoir la putain de paix. Pas de coloc dans les pattes. Ta voiture s’arrête devant un hôtel 4 étoiles et j’en descends sans attendre, rapidement rejointe par toi après que tu ais donné tes clés au valet. J’ai l’impression qu’on est deux adolescents qui doivent se prendre une chambre pour éviter de dire à leurs parents qu’ils couchent ensemble. Ça me fait marrer comme une gamine d’ailleurs. « Une chambre s’il vous plait. » Que je demande à la meuf à l’entrée qui nous regarde en secouant la tête comme si elle savait d’ores et déjà ce qui allait se passer ensuite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 15 Fév - 2:34
Invité
Te voir sourire de cette façon, me motive encore plus à nous trouver un endroit tranquille. À bien y penser, le meilleur endroit qui soit, est une chambre d’hôtel. Comme ça, je suis certain que la tranquillité sera là, avec nous et que le confort de la pièce nous offrira un bon moment. « N’importe où Silas… Je me contenterais du siège arrière –ou même avant- si nécessaire. » Je te regarde vite fait, les yeux ronds comme si je venais de voir un mort-vivant, répliquant presque du tact au tact : « Ça va pas la tête? Comme si j’allais prendre sur le banc arrière. Tu vaux mieux que ça! » Je venais de dire cette phrase comme si c’était naturel. De toute façon, je ne voulais pas que notre première fois soit dans un endroit comme celui-là. Non, je voulais qu’on soit confortable et je tiens cette promesse. De la protéger.

Arriver donc à l’hôtel et après avoir pris une chambre, je regarde l’hôtesse un sourire narquois aux lèvres avant de lui dire : « Ouais, bien vu… On va baiser ! » Je lui adresse un sourire avant de t’attraper la main, tout en me dirigeant vers l’étage où se trouve notre chambre, en rigolant doucement de la tête que cette meuf a fait. « Elle est juste jalouse, j’pense qu’elle voulait être à ma place. Too bad girl. » Ça ne me surprendrait pas. Juste en te regardant l’allure, n’importe qui voudrait être à ma place. J’ouvre finalement la porte de notre chambre et une fois que nous sommes entrer, je te dirige directement vers le lit jusqu’à ce que tu tombes à la renverse et viens m’installer au-dessus de toi, après nous avoir retirer nos manteaux. Puis finalement, je me jette sur tes lèvres, impatient tout de même à ce qui va suivre. Mes mains agrippent doucement le bas de ton t-shirt et le soulève, lâchant tes lèvres qu’à la dernière seconde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Jeu 1 Mar - 1:32
Invité
« Ça va pas la tête? Comme si j’allais prendre sur le banc arrière. Tu vaux mieux que ça! » Un truc à l’intérieur de moi chatouille étrangement à t’entendre dire ça. Tu as tellement de respect pour moi encore et malgré ce que tu sais à mon sujet. C’est… touchant. Je ne saurais comment le dire autrement. Pourtant, je ne dis rien, te laissant nous conduire à travers la ville et jusqu’à cet hôtel où je demande finalement à la meuf au comptoir de nous laisser prendre une chambre. « Ouais, bien vu… On va baiser ! » Je ris comme une adolescente –enfin, j’en suis une si on considère que je n’ai même pas encore l’âge légal de boire ou de fumer- tournant la tête vers toi en me mordillant la lèvre. J’sais pas combien de temps je vais tenir encore sans te sauter dessus alors elle ferait bien de faire vite. Tu attrapes ma main et je te suis vers l’ascenseur. « Elle est juste jalouse, j’pense qu’elle voulait être à ma place. Too bad girl. » Je souris à nouveau. « Elle a d’quoi l’être aussi.. » Que je dis sans te quitter des yeux. Rien qu’à te regarder on peut facilement imaginer ce dont tu es capable. Ou alors c’est simplement moi. J’en sais rien. Quoi qu’il en soit, j’ai l’impression que notre ascension est interminable tout comme notre trajet jusqu’à la chambre. Heureusement, une fois à l’intérieur, tu ne perds aucune seconde et retire nos manteaux avant de me pousser sur le lit. Je recule un peu en m’aidant de mes coudes pour être à peu près au milieu du matelas et accueille ton corps avec plaisir, mes lèvres capturant les tiennes pour un langoureux baiser. Je n’ai même pas envie de m’arrêter pour retirer mon t-shirt, mais comme ça risque d’être utile pour la suite, je te laisse faire, mes mains déjà sur le tissu de ton propre haut. Rapidement, je le fais passer par-dessus ta tête avant de le balancer au sol et m’attaque ensuite à ton pantalon que je détache à la hâte. Cette fois, c’est bel et bien vrai. Pas de préliminaires sans happy ending. Pas de fellation sans baise. Cette nuit, c’est la totale. Et putain, j’comprends pas comment j’ai pu résister aussi longtemps. De plein gré à la fin en plus. J’devais être bien perché. « Baise moi Silas » Que je t’ordonne à travers mes dents serrées alors même que nos vêtements ne sont même pas encore tous retirés.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: