::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« with your bad words, tell me pretty lies. »

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 3 Fév - 4:48
Invité
with your bad words, tell me pretty lies.



Des formules par ci, des synthèses par là, de la théorie, des calculs, il n'en voyait plus la fin. Plus le temps passait, plus ses fiches colorés s'éparpillaient sur la table. Le moral en vrac, il avait beaucoup de mal à rester concentré, si bien qu'il ne retenait que la moitié des cours qu'il avait sous les yeux et qu'il s'acharnait à mémoriser depuis le début de la semaine. Les insomnies s'accumulaient, son taux d'anxiété lui aussi connaissait une hausse élevé ces derniers temps. Il n'avait plus de temps pour rien, pas même pour se détendre, c'était un terme qui malheureusement, ne faisait que rarement parti de son vocabulaire. Il avait la chance de voir régulièrement sa sœur, c'était probablement les seuls moments où il se permettait de s'arrêter et souffler cinq minutes. Au fond, tout ça c'était juste une stratégie. Eloan espérait seulement qu'en noyant son esprit, en le coulant sous toutes ces informations, sous la complexité des cours et des mots, il oublierait, ne serait-ce qu'un peu. Finalement, rien ne s'effaçait jamais vraiment. Il suffisait parfois d'une phrase, d'une expression, d'une lettre, pour que son entière concentration soit troublée. C'était d'ailleurs souvent le cas, ça arrivait probablement trop fréquemment et plus les mois s'écoulaient, plus son état dérivait vers quelque chose d'incontrôlable, de mauvais.

Depuis près de deux heures déjà, il s'était installé à l'une des grandes tables centrale de la bibliothèque, tout un tas de bouquins étendu devant lui, le nez dans les révisions. Ça faisait pourtant plusieurs minutes déjà qu'il avait lâché prise pour griffonner des petits dessins de cupcakes sur son bloc-note qui lui servait de brouillon ; le ventre quasiment vide depuis quelques jours, la sous-nutrition qu'il s'imposait durement commençait à se faire doucement ressentir et se manifestait visiblement de manière plutôt créative. Un brève soupir émanait de ses lèvres, s'attirant quelques regards noirs d'autres étudiants qui eux, étaient véritablement éprit par les multiples livres qui accaparaient leur attention. Ses paupières commençaient à se faire lourdes et son occupation actuelle n'avait rien de bien distrayant, cependant il n'était pas question de s'endormir maintenant et certainement pas dans un lieu public alors pour tenir davantage éveillé, il fouillait dans son sac où s'entassait des boîtes de médicaments pour se munir d'une pilule qui serait capable de lui faire garder les yeux ouverts. Quelques gorgées d'eau plus tard, il s'étirait doucement et s'autorisait une pause bien méritée. Eloan pourrait choisir de quitter le campus pour réviser chez lui, installer confortablement dans son salon, seulement il y serait seul et il préférait attendre ici jusqu'à en être lassé. Au moins ici, il était entouré sans l'être complètement, ça l'empêchait de perdre la raison, de devenir complètement dingue.

Un écouteur dans l'oreille, branché directement à son ordinateur ; la douce mélodie de Hold Your breath par Chase Atlantic se jouait en boucle, sans répit. Ses deux grands yeux bruns observaient attentivement ce qui l'entourait, autrement dit ; les autres. Ces autres qui se souriaient, qui passaient un bon moment. À cet instant précis, il aurait donné n'importe quoi pour revoir Syd, pour qu'il soit là, pour seulement l'étreindre, ne serait-ce que quelques minutes. Ça lui paraissait tellement loin, tout ça, ce temps où il trouvait refuge dans la profondeur de ses iris, où ils passaient des nuits entières sur ce fichu toit, à regarder les étoiles, à tenter de discerner les constellations. En le perdant lui, il s'était perdu lui-même. Il avait ce trou béant en plein coeur et rien n'était plus insoutenable que la douleur qu'on pouvait ressentir quand on était condamné à être celui qui reste. Cette vague nostalgique, mélancolique, éveillait ses talents de parolier. Prit d'un élan d'inspiration, il ouvrait à nouveau son bloc-note et saisissait son stylo pour noter entre deux formules et quelques calculs, quelques phrases. Un début de chanson qu'il n'achèverait certainement pas, comme tout ce qu'il entrepenait de faire en général. Ça lui permettait au moins de mettre sur papier ses idées floues, parfois trop sombres. Quoi qu'il en soit, il s'agissait d'une fin d'après-midi bien monotone, exactement comme d'habitude et pour ne pas dévier de cette routine lassante et sans le moindre sens, il la terminerait comme il l'avait commencé ; seul.

@Jim Perez-Harris
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 3 Fév - 11:31
Invité
with your bad words, tell me pretty lies // ootd ※※※ Son stage était plutôt intéressant, il ne pouvait mentir de ce côté-là. Par contre, il ne s'attendait vraiment pas à se retrouver dans une situation aussi gênante quand il a dû toucher les seins d'Adria. C'était plus un acte médical mais tout de même, la situation était tout de même gênante. Surtout quand il découvrit une nouvelle boule cancéreuse dans le sein de mademoiselle Steadworthy. Aujourd'hui était un autre jour et si cette histoire le tracassait tout de même parce qu'il se prenait souvent la gueule avec elle. Et ça ne s'était pas arrangé depuis qu'elle souhaitait réfléchir à propos de l'opération. Est-ce qu'elle ne pouvait pas juste le faire ? Elle pouvait perdre son sein et même avoir un cancer généralisé si elle ne faisait rien. Ce n'était pas son problème mais ça ne changeait pas grand-chose tout de même, il pensait qu'elle faisait une connerie et n'hésitait pas à lui dire.

Son service était terminé pour aujourd'hui mais il avait encore du travail à faire. C'est pour ça qu'il se rendait en direction d'Harvard avec son sac à dos rempli de livre et son ordinateur. Le bus était blindé pour son plus grand malheur, il était entouré de jeunes cons qui parlaient beaucoup trop fort à son goût. Ça l'énervait, ça le désespérait. Finalement, il sortit un arrêt plus tôt parce qu'il pensait honnêtement qu'il allait tuer quelqu'un si ça continuait ainsi. Il marcha un petit moment mais au moins, il avait le temps de se calmer avant qu'il n'arrive à la bibliothèque. L'université était plutôt calme, faut dire qu'on était en fin de journée tout de même. Il passa la porte et essaya de trouver une table tranquille. Il vagabondait tranquillement entre les tables et finit par trouver une tête qu'il connaissait plutôt bien. Quand il le vit prendre un médicament, le jeune futur médecin fronça les sourcils et s'approcha de lui. " J'espère honnêtement que ce n'est pas ce que je pense Eloan " dit-il en posant sa main sur son épaule.

Quand celui-ci tourna la tête, un long soupire sortit d'entre les lèvres du jeune américain. Il lui prit le visage et commence à regarder ses yeux, ainsi que prendre sa tension par la même occasion. " Sérieusement El', quand est-ce que tu arrêteras tes putains de connerie " dit-il en grognant légèrement. Il posa son sac sur la table et sortir quelques barres de céréales. " Tu manges et maintenant " dit-il en s'installant à côté de lui. Ca voulait bien dire qu'il comptait rester ici.

(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Mer 7 Fév - 5:21
Invité


Eloan aurait pu s'en tenir à son plan ; rester seul, finir de réviser puis s'échapper pour aller s'enfiler une bonne bouteille. Seulement, un petit détail posait problème et ce fameux problème se nommait Jim. Prit sur le fait de la façon la plus inattendue qui soit, il aurait pu en recracher sa gorgée d'eau. Ce garçon était définitivement toujours là où on ne l'attendait pas, c'en était parfois déconcertant. « -Bonjour à toi aussi, docteur House », grommelait le Sud-Coréen, tirant une moue désapprobatrice après avoir été examiné d'un œil cru par ce qui était en réalité, son ami. C'est vrai qu'à première vue, ça ne se voyait pas tant que ça, mais c'était pourtant bel et bien le cas. Entre eux tout avait commencé de façon délicate, d'abord ils avaient eu du mal à s'entendre et maintenant qu'ils parvenaient à se supporter et passer du temps l'un avec l'autre, ils se chamaillaient souvent comme deux pauvres enfants. Traîner avec Jim c'était un peu comme un match de catch ; une fois sur le ring c'était douloureux, ça envoyait, il ne pouvait penser à rien d'autre qu'à ce qu'il faisait et une fois en dehors, il se sentait détendu, et ce malgré les bleus. Peut-être que dans une vie qui n'était pas celle-là, le docteur avait troqué sa blouse pour les paillettes et le spectacle.

Ses pensées furent très vite interrompues, une fois encore sermonné par Jim. Si au début l'entendre dire ce que son entourage craignait aborder le mettait hors de lui, aujourd'hui il le laissait lui balancer la cruelle vérité en pleine tête, sans broncher. Pas qu'il s'en fichait, mais c'était un peu comme un rituel ; il lui crachait ce qu'il n'aimait pas entendre, Eloan rétorquait et ça partait dans tous les sens. Ça ne le dérangeait plus, cette amitié sans queue ni tête qui se résumait à être souvent désagréable avec l'autre, disons que c'était leur manière d'être aimable entre eux. « -Ce sont pas des conneries, ce sont des vitamines », énième mensonge que soufflait l'étudiant depuis le début de la journée, il était devenu roi dans l'art de tromper les gens avec des mots. Réajustant correctement le bonnet sombre qui couvrait quelque peu ses cheveux désordonnés, il abaissait ses deux grands yeux bruns sur les barres de céréales. Dans son esprit, l'alarme avait sonnée ; il n'était pas question d'y toucher, même pas un peu. « -J'ai déjà mangé Jim », soupirait-il en le regardant prendre place à ses côtés. Au fond, il priait pour qu'il lâche l'affaire, il n'avait pas mangé et ne mangerait pas aujourd'hui, il préférait attendre d'atteindre ses limites pour s'assurer de ne pas prendre un gramme.

« -Puis parle pas si fort, on va se faire jeter de la bibliothèque », ses paroles furent accompagnées d'un coup amical qu'il lui assenait à l'épaule, autant dire que ce n'est pas avec sa poigne d'enfant qu'il risquait de lui faire mal. Eloan saisissait son stylo pour jouer distraitement avec, posant à nouveau les yeux sur son ami arrivé depuis peu. « -T'as une sale tête, t'as passé une mauvaise journée docteur grognon ? », demandait le Coréen, parce qu'au-delà de ça, il s'inquiétait quand même un peu pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 9 Fév - 15:10
Invité
with your bad words, tell me pretty lies // ootd ※※※ A croire que Jim avait le don pour se pointer au bon moment. Eloan était un cas particulier et le jeune médecin avait comme attention de lui donner autant de coup de pied au cul qu'il le pouvait. Alors forcément quand il le vit prendre un cachet alors qu'il était en dépression, il avait de quoi s'inquiéter n'est-ce pas ? " Bonjour à toi, docteur fou " dit-il avec un sourire au coin. Il avait l'œil Jim et il arrivait bizarrement à lire en Eloan. Celui-ci n'avait pas mangé depuis un petit moment en vue de sa maigreur et de son teint assez pale. Alors forcément, ça le mit en rogne parce qu'il ne comprenait pas pourquoi il réagissait de cette manière. Jim faisait tout pour le booster et le remettre sur pied, mais ça semblait être un combat difficile et rempli de blessure plus profonde qu'on ne pourrait l'imaginer. " Tu n'aurais pas besoin de 'vitamine' si tu faisais attention à ta nutrition. Et je vois ça plutôt comme un booster pour ne pas dormir surtout " dit-il alors qu'il fronçait les sourcils. Il n'était pas né de la dernière pluie, il a aussi pris ce genre de merde au lycée dans l'espoir d'avoir une bourse pour partir loin de sa famille minable.

Forcément, Jim ne put s'empêcher de lui donner les quelques barres de céréales qu'il a pu prendre pour un petit creux. Est-ce que Eloan était encore dans sa période anorexie, à ne pas vouloir manger au risque de prendre un petit gramme. " Eloan, j'ai appris à voir quand tu mens et t'es clairement en train de mentir tout de suite. Je t'ai déjà expliqué mille et une fois que ce n'est pas en arrêtant de manger que tu seras mieux dans ta tête et dans ton corps. " Manger sainement était la clé de la réussite mais ce gamin était plus têtu qu'une mule quand il s'y mettait. " Je ne parle pas fort, c'est ton estomac qui parle fort à grogner " dit-il en lui faisant une grimace. Jim faisait de son mieux pour réussir à lui bouger le cul, mais il ne savait vraiment s'y prendre avec cette tête de nœud. Le jeune étudiant en médecine haussa les épaules aux paroles de l'étudiant en science. Il avait passé une journée mouvementer mais pas chiante non plus. " Elle était longue et remplie de nouveauté, mais ma tête est beaucoup mieux que la tienne, sale gamin " dit-il en lui rendant un coup de coude qu'il lui avait donné juste avant. " Tu ferais mieux de manger si tu ne veux pas te retrouver à l'hôpital avec une sonde qui te nourrira. Et je me ferais un plaisir de te la mettre moi-même " dit-il avec un sourire mauvais. Il se moquait de lui, le menaçait mais ça ne marchait jamais.

(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 9 Fév - 19:06
Invité


Actuellement, Eloan avait la tête d'un enfant à qui on venait de voler son goûter, pourtant Jim lui proposait justement de manger un peu. Il savait qu'au fond ça partait d'une bonne intention, cependant il lui était réellement difficile d'accepter. Il ne s'agissait pas d'un refus puéril ou d'un acte commit pour attirer l'attention, c'était un rituel malsain qu'il imposait à son corps depuis des années, il savait ce qu'il faisait et les risques qu'il prenait, mais par dessus tout, il connaissait sa limite. Une fois atteinte, il se nourrissait, certes peu mais assez pour que son organisme tienne le coup. « -Là-ferme Jim, tu m'énerves », grommelait le plus jeune, agacé de savoir qu'il connaissait parfaitement la nature de la pilule qu'il avait avalé. Il retirait alors l'écouteur de son oreille et mettait en pause cette même musique qui tournait en boucle depuis plusieurs longues minutes, son entière attention était désormais accordée à son ami qui le bousculait de ses mots qui avaient sur lui, autant d'effet qu'une tempête. Ça avait beau le mettre hors de lui, il savait que quelque part, il avait raison et ça le rendait dingue. Le fait qu'il puisse lire si facilement en sa personne, discerner le vrai du faux, c'était des choses auxquelles il ne s'habituerait probablement jamais.

« -Arrête de faire ça, soufflait-il, me fais pas la morale, j'ai déjà un médecin », si pour l'instant il se contentait seulement de râler, il finirait sûrement par hausser le ton à un moment ou un autre. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, son poids ne choquait pas tant que ça. Il était mince, certainement davantage qu'il ne le devrait, mais il n'était pas encore parvenu à un stade alarmant. Quand bien même il voudrait arrêter de détester son reflet dans le miroir, il n'y parvenait pas, il préférait de loin s'épanouir dans ses pulls oversize qu'il arborait les jours où il sentait vraiment mal dans sa peau, comme aujourd'hui. Alors qu'il réunissait ses fiches de révisions pour les classer correctement, la remarque de Jim concernant les gargouillements produit par son ventre parvenait à ses tympans et le faisait inévitablement s'avachir d'autant plus sur sa chaise pour se faire tout petit, les joues d'une légère tinte rosée. Il n'était pas gêné, juste en colère. La mâchoire contractée, il se redressait et donnait un second coup dans l'épaule de son vis-à-vis, qui se voulait beaucoup moins amical. « -Tu vas arrêter de débiter des conneries ? », s'impatientait Eloan, face à son ami qui lui, mettait sur la table des sujets sensibles dont il n'aimait pas discuter.

Ses deux orbes sombres s'abaissaient de nouveau sur ses fiches colorés, l'écoutant parler de sa journée qui semblait s'être plutôt bien passée. Sa remarque s'en suivait, évidement, faire une phrase sans lui lancer une pique s'avérait sûrement bien trop compliqué. Malgré ça, un mince sourire naissait à la commissure de ses lèvres ; il s'y était habitué, ça ne le dérangeait plus, bien au contraire, ça l'amusait plus qu'autre chose. « -C'est la jalousie qui parle », plaisantait Eloan en tirant son ordinateur davantage vers lui pour ouvrir une fiche de formules qu'il avait à remplir, rien de bien difficile, surtout lorsqu'on était passionné par les réactions chimique. Le fin rictus qui logeait ses lèvres fanait aussitôt après avoir entendu les paroles de son ami, excédé, il tournait le regard pour le poser sur sa personne. « -T'es vraiment con quand tu t'y mets », grognait l'étudiant en saisissant une barre de céréales. Il ouvrait rageusement cette dernière et en coupait un petit bout, pas grand chose mais ça lui paraissait déjà beaucoup trop. D'un œil attentif, il regardait autour de lui pour s'assurer qu'on ne le regardait pas, parce qu'il détestait qu'on l'observe manger, ça le rendait nerveux, il avait toujours peur d'être jugé. Eloan mangeait alors le morceau en question et posait nonchalamment le reste de la barre sur la table ; « -voilà, satisfait ? J'ai mangé, maintenant fous moi la paix avec ça Jim ». Il avait l'impression de s'être trahi lui-même et il n'aimait pas cette sensation, il s'affalait alors sur sa chaise et jouait avec les manches trop grandes de son pull, les yeux rivés sur ces dernières. « -Quoi de neuf sinon, crétin ? », demandait-il, masquant son propre malaise derrière un maigre sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 9 Fév - 21:25
Invité
with your bad words, tell me pretty lies // ootd ※※※ Il n'était pas né de la dernière pluie Jim, il savait très bien que son petit-protégé était dans une situation plus que compliqué que ce soit mentalement ou physiquement. Il faisait de son mieux pour que ça change, ce n'était pas une mince à faire. Jim le savait bien qu'il l'énervait, il le faisait même exprès. " Je sais, j'adore t'énerver parce que ça veut dire que j'ai raison " dit-il en lui faisant un sourire moqueur et sarcastique. Il l'adorait ce petit con, mais il arrivait toujours à l'énerver à faire toutes ses conneries. Il aurait presque envie de reprendre des cours de psychologie pour le comprendre, c'est pour dire. Le jeune étudiant savait très bien que Eloan voulait le tuer à chaque fois qu'il ouvrait la bouche pour lui faire une réflexion. Il n'était qu'un peu grincheux pour le moment, mais il n'allait pas tarder à élever la voix comme il le fait toujours. " C'est ton pote médecin qui te parle, c'est différent " dit-il en levant les yeux au ciel. Il y avait droit à chaque fois à ce genre de réflexion, il ne changera pas de ce côté-là.

Jim le trouvait très bien Eloan, physiquement parlant il aurait même besoin de reprendre un peu de poids. C'était plus un problème mental, il avait dû mal à s'accepter et c'était à Harris de l'aider coûte que coûte. Leur relation a commencé sur cette base après tout, l'attachement est arrivé par la suite. Ils n'étaient pas spécialement pote, loin de là même. Ce n'était pas Jim qui parlait trop fort, mais bien l'estomac vide d'El qui semblait lui rappeler de le nourrir. Mais il ne la sent plus cette sensation de faim, il l'a tellement fait taire qu'il ne reconnaît même pas quand c'est l'heure de manger. Il le fait que quand il se sent partir. Ca, il veut le changer coûte que coûte. " T'es aussi rouge qu'une tomate, ne joue pas à plus con que tu ne l'es El' " dit-il en secouant la tête. Il comptait bien lui faire bouffer les barres de céréales, d'une manière ou d'une autre.

Finalement, Jim parla un peu de sa journée mais il n'y avait rien de bien intéressant. Il ne connaissait pas Adria après tout, et elle ne souhaitait pas qu'il en parle non plus. Par contre, il ne put s'empêcher de rire à la remarque de cette tête de linotte. " Je suis grave jaloux si tu savais " dit-il avec un sourire sarcastique. Bon, il était bien sympathique mais il voulait vraiment que ce trou du cul mange cette barre de céréale et devant lui. Hors de question qu'il aille loin de lui après pour aller vomir où quoi que ce soit. Il allait lui tenir la grappe jusqu'au bout. " Nan, je suis réaliste et médecin en devenir " dit-il avec un sourire au coin rayonnant -mais toujours aussi moqueur. Au moins, il avait saisi cette barre de céréale et il était bel et bien en train de la manger devant lui. C'est un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour Eloan. " Eloan, cette barre de céréales est loin d'être grasse et très bonne pour la santé. Finis-la, il te reste deux bouchés seulement. Pour me faire plaisir ? " Il pouvait tenté de l'amadouer, il verra bien si ça marche ce coup-ci ou pas.

Le jeune américain soupira doucement en voyant la réaction de Eloan, il aimerait bien le prendre dans ses bras pour lui dire que ça finira par aller bien. Mais il n'était pas comme ça, il n'était pas tactile et il n'était pas du genre à dire de belle parole. Il était un fonceur et disait la vérité coûte que coûte. " J'ai une vie banale d'étudiant en médecine, je suis juste en stage en cancérologie en ce moment. Et toi, quoi de neuf, tête de nœud ? " dit-il en arquant un sourcil. Il aimerait qu'il s'ouvre un peu, qu'il lui dise ce qu'il pense, ce qu'il a fait, ce qu'il veut faire et ce qui ne va pas. Il pouvait toujours espérer.


(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Fév - 2:39
Invité



Il adorait l'énerver et ça, il l'avait bien comprit. Quelque part, bien qu'il n'aimait pas l'entendre aborder les sujets délicats, ça l'aidait à se sentir moins seul. De savoir qu'il y avait au moins quelqu'un, autre que lui-même, qui soit au courant de ce secret qui pesait lourd sur ses frêles épaules, ça le soulageait d'un poids. Si jamais il envisageait un jour de vouloir se sortir de ce cercle vicieux, il savait qu'il aurait un ami sur qui compter, qu'il n'aurait pas besoin de lui expliquer la situation puisqu'il la connaissait déjà, il aurait seulement à demander un peu d'aide ou à sous-entendre qu'il en avait besoin et il savait qu'il serait là. Ça n'arriverait sûrement jamais, mais le seul fait de savoir ça, ça lui faisait du bien. Jim avait beau avoir un sacré caractère, être réellement têtu et  être doté d'une franchise cinglante, malgré ça il restait l'un des amis dont il était le plus proche. Il est vrai que ça ne se voyait pas tant que ça, parce que ni l'un ni l'autre n'était tactile mais spirituellement parlant, ils étaient tout de même pas mal similaire et c'est certainement l'une des principales raisons qui faisait qu'il appréciait sa présence. Au delà des petites vannes, des surnoms décalés et des remarques lancées à la première occasion venue, il trouvait Jim vraiment agréable, sa compagnie légère avait tendance à lui changer les idées.

Bien qu'il ne creusait pas plus, sous peine de contrarié son ami, il lui arrivait de s'inquiéter pour lui, souvent d'ailleurs. Il fallait dire qu'il n'était pas plus ouvert que lui alors parfois, il se demandait si tout allait bien de son côté. Perdre un meilleur ami c'était une épreuve compliquée, assez pour qu'Eloan ne s'en relève pas et il lui arrivait de se demander comment Jim avait et gérait toujours ça, comment parvenait-il à le supporter. C'était pas facile de garder la face, la tête droite et de ne pas se laisser aller, il aurait voulu avoir une notice, un mode d'emploi ou seulement des conseils, de véritables conseils qui puissent l'aider à éteindre cette peine insoutenable. Le problème étant qu'il n'osait pas aborder un sujet aussi délicat, du moins peut-être un jour, autour d'un verre, mais certainement pas dans une bibliothèque, entouré de livres et d'oreilles indiscrètes. Quoi qu'il en soit il lui faudrait un sacré élan de courage pour oser en parler, parce que bien qu'il était d'un naturel direct, à toujours emprunter les chemins les plus courts pour exprimer ce qu'il avait en tête, il n'aurait sûrement pas le cran ; il craignait bien trop de remuer le couteau dans la plaie, de lui faire de la peine juste en évoquant ce sujet et faire du mal à autrui c'était juste inconcevable à ses yeux, surtout s'il admirait la personne qui se tenait devant lui, parce qu'en effet, il l'admirait, pour sa force de caractère, sa force en elle-même à vrai dire, chose qu'il ne lui dirait pas, parce que ça lui ferait trop plaisir.

Ses dires l'extirpaient de ses pensées et du coin de l'oeil, il lui jetait un regard, abordant une moue désapprobatrice, cependant, il cessait de jouer avec ses manches tel un enfant et saisissait le restant de la barre pour l'observer comme s'il s'agissait du plus répugnant de ses ennemis. « -On t'a jamais dit que ça se faisait pas de prendre les gens par les sentiments ? », soufflait Eloan, agacé. Évidement qu'il voulait lui faire plaisir, c'était son ami et il était là, certes à sa façon, mais il était sûrement celui qui se montrait le plus présent. Ça serait en quelques sortes sa façon de le remercier, même si elle lui coûterait plusieurs jours supplémentaire de « régime ». Les yeux rivés sur le petit tableau de l'emballage qui renseignait le nombre de calories, il passait ses nerfs en se défoulant sur sa lèvre inférieure. Être incapable d'avaler une pauvre barre de céréales le rendait dingue, il se sentait surtout minable, c'était pourtant pas grand-chose, il en était conscient. « -Je vais la finir, mais me regarde pas, ça m'angoisse », un rire nerveux émanait de sa bouche avant qu'il n'ose vraiment mettre un terme à ce calvaire en terminant de manger ce qui représentait pour lui, l'échec de longs, très longs efforts.

Tout en savourant ces quelques bouchées selon lui trop sucrées, il écoutait son ami lui dire qu'il était en stage ces temps-ci, alors du coin de l’œil, il lui jetait un regard. « -Cancérologie ? Ça te plais ? », demandait Eloan, les yeux désormais posés sur Jim. Il se demandait parfois comment il parvenait à côtoyer ces gens tristes et malades, ça ne devait sûrement pas être facile tous les jours, pourtant il semblait pas plus affecter que ça, probablement le côté professionnel qu'il se devait d'avoir. Il balançait d'ailleurs au visage de ce dernier, l'emballage vide de la barre qu'il lui avait si gentiment donné. Il en avait des nausées mais au moins, il l'avait terminé, pour lui faire plaisir. « -Rien de spécial, j'ai la tête dans les révisions depuis la semaine dernière, il se passe rien de vraiment palpitant dans ma vie », rétorquait l'étudiant, un fin sourire étirant la commissure de ses lèvres ; « -dis, tu comptes me regarder et me faire la morale sur tout et n'importe quoi pendant des heures ou t'es venu ici pour bosser ? », un brin taquin, il fermait finalement son ordinateur pour mettre un terme à ses révisions, n'ayant plus vraiment la tête à ça.

.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Fév - 18:04
Invité
with your bad words, tell me pretty lies // ootd ※※※ Ils se ressemblaient au fond tous les deux, sauf que Jim est sûrement plus fort mentalement que le jeune coréen. Ils ont tous les deux perdus leurs meilleurs amis d'une manière différente certes mais ça reste un point commun. Jim est passé à autre chose, parce qu'il n'avait pas le choix que de le faire. Il voulait vivre pour l'être qu'il a perdu et non se laisser pourrir dans un coin en dépression. C'est ce qui a fait sa force durant tout ce temps et aussi Rosalie, la sœur de son meilleur ami. Si elle n'avait pas été là, peut-être qu'il aurait sombré lui aussi mais il se devait d'être fort pour elle. Eloan et Jim n'ont jamais vraiment abordés le sujet, il savait juste qu'ils étaient tous les deux dans la même position à ce sujet.

Enfin, ce n'était pas encore le moment d'en parler et le jeune futur médecin comptait bien le faire chier jusqu'au bout. Il le prit par les sentiments pour qu'il finisse cette barre de céréale qui était tout sauf grasse. " Je suis un connard, tu le sais bien " dit-il en haussant les épaules. Ça ne lui faisait pas peur de le prendre par les sentiments, si avec ça, cela marche, c'est le principal. " Faut pas regarder les calories mais le tôt de gras saturé et de sucre saturé " dit-il en haussant les épaules. Au moins, il avait fini par la manger même s'il se doutait que mentalement, ça lui faisait un coup. Il ne l'avait pas regardé comme il l'avait demandé, il pouvait très bien accepter ça. Le jeune médecin finit par parler de lui et de son stage en cancérologie. Ce n'était pas toujours la joie mais bon, c'était aussi très intéressant. Quand on est en médecine, on nous apprend à faire au mieux pour sauver quelqu'un mais qu'on reste humain avant tout. Alors forcément, il y a des morts, des vies qu'on ne peut pas encore sauver. Mais il y a aussi beaucoup de guérison et une avancé en médecine fleurissante.

Eloan est un bourreau du travail tout comme lui d'ailleurs, ils se ressemblaient aussi tous les deux, niveau étude. Ca ne l'étonnait même pas qu'il étudie comme des fous, il n'était pas du genre confiant. " Les examens approchent, je te comprend " dit-il en approuvant de la tête. Lui, ça avançait plutôt bien. Il s'avançait toujours par rapport aux autres, il n'était jamais en retard et avait un planning plutôt chargé. " Je compte clairement te faire la morale et te regarder au lieu de travailler. C'est du plus que je comptais faire, je peux le reporter à plus tard ou demain même. Allez on bouge l'asticot " dit-il en se relevant de sa chaise pour reprendre son sac. Il se tourne vers lui et le regarde avec un sourire au coin moqueur. " Alors, tu veux faire quoi ? " dit-il en penchant la tête sur le côté doucement. Ouais, il ne comptait pas le lâcher d'aussi tôt vu son état.


(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Sam 10 Fév - 23:31
Invité



Eloan aimait bien l'écouter déblatérer sur le stage qu'il pratiquait ces derniers temps, il avait vraiment l'air d'être passionné par la vocation elle-même qui consistait à sauver des vies. C'est le genre de job qui le fascinait réellement parce qu'il savait que lui, il en serait totalement incapable. Il avait beau se nourrir de sa solitude comme s'il s'agissait de la meilleure des compagnies, l'étudiant adorait pouvoir donner le sourire à autrui, mais le leur retirer en annonçant une mauvaise nouvelle qui bouleverserait une vie à coup sûr, c'était au-dessus de ses forces. Il était profondément convaincu qu'il fallait avoir un sacré courage pour se donner corps et âme à ce métier dont les défaites étaient presque aussi présente que les victoires. C'est sûrement l'une des raisons pour lesquelles il s'en était remit à la science, un résultat scientifique ne faisait de mal à personne. Ses envies professionnelles étaient plus ou moins fondées, rien qui ne sois encore certain parce que ces derniers mois rien ne l'était plus vraiment, disons entre autre que sa future carrière était le dernier de ses problèmes. Les examens approchaient tellement vite et il lui restait encore un amas de choses à mémoriser, assez pour le terroriser et lui mettre la pression, il ne savait déjà pas s'il réussirait alors penser avenir, métier, vie active et le tas de problèmes qui allaient avec, très peu pour lui.

« -T'es pas un connard Jim, t'es juste un emmerdeur », confiait l'étudiant, pour l'embêter. Connard était un terme bien trop dur, beaucoup trop sévère et son ami n'était pas ce genre de gars-là. De vrais connards il en avait connu un paquet, il en avait croisé assez pour en fonder tout un royaume et jamais aucun d'eux n'avait fait preuve de bienveillance, ils n'avaient jamais eu aucune once de gentillesse ou ne serait-ce qu'un élan amical. Jim n'entrait pas dans cette catégorie, c'était une certitude. Il le côtoyait depuis un moment maintenant et il pouvait affirmer sans l'ombre d'un doute qu'il était quelqu'un de bien, et ce malgré cette façade parfois froide et compliquée à cerner. Il lui arrivait de penser qu'il le voyait d'une façon différente, d'une manière que certaines personnes ne semblaient pas percevoir. Souvent il avait l'impression qu'il découvrait une nouvelle facette de lui à chaque moment passé à ses côtés et ça avait ce quelque chose de plutôt amusant, quelque chose de peu commun qui le distrayait et de cette façon, il n'était jamais concentré sur autre chose que sur le comportement de son vis-à-vis dans le simple et unique but de creuser davantage, d'essayer de deviner quel genre de personnage haut en couleur se trouvait sous les nœuds de mots parfois désagréables qu'il débitait.

Jim l'arrachait une nouvelle fois de ses pensées, visiblement prêt à s'en aller de cet endroit où silence et concentration était deux règles d'or à respecter. « -Vraiment ? Bon.. si tu veux ! Dis, si je foire mes exams, j'aurai le droit de te remettre la faute dessus ? », demandait Eloan d'un air amusé, un sourire logeant la commissure de ses lèvres. L'étudiant se levait de sa place, rangeant ses affaires en vrac dans son sac avant d'y introduire soigneusement son ordinateur. « -J'en sais rien, d'habitude je fais pas grand chose à part me caler sur un toit et attendre que le temps passe », ricanait le coréen en balançant la bandoulière sur son épaule, replaçant correctement la chaise avant de s'avancer avec Jim vers la sortie de la bibliothèque. D'un élan soudain, il agrippait son bras et posait les yeux sur son ami ; « -Tu sais faire du skate ? », demandait-il subitement, comme si une idée venait de lui traverser l'esprit. En effet, au-delà de ses moments en solitaire, des heures passées à boire ou réviser, il appréciait trois choses ; fumer, danser et faire du skateboard. « -Si tu sais pas en faire, je peux t'apprendre, ça peut être amusant de te voir te ramasser », se moquait Eloan, d'une humeur déjà bien plus posée qu'il y a quelques minutes, il se sentait déjà plus à l'aise, plus calme mais surtout plus détendu ; « -Mais si t'as trop peur, alors je te laisse choisir idiot, on peut faire n'importe quoi, du moment où y'a pas trop de monde, ça me va ».

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

(#) Ven 16 Fév - 10:58
Invité
with your bad words, tell me pretty lies // ootd ※※※ La médecine n'est pas un secteur facile, il y a toujours beaucoup de pression sur les épaules et des mauvaises nouvelles à annoncer. Jim n'a jamais pensé au mauvais côté quand il a choisi la médecine, il savait qu'il y en avait plus que des bons côtés mais tout de même. Ce n'était jamais simple d'annoncer des mauvaises nouvelles, notamment un cancer puisqu'il était dans ce secteur pour le moment. Il avait dû le faire ce matin, sur le cas d'Adria, une fille de l'université qu'il n'apprécie pas spécialement. Pourtant, il se sentait tout de même mal d'avoir été celui qui lui annonce qu'elle avait fait une récidive à son cancer du sein. Il fallait pourtant avancer, il le savait très bien et il comptait la sauver coûte que coûte.

" Ouais, ça me va bien emmerdeur " dit-il en approuvant de la tête doucement. Il assumait complètement cette partie de lui, ça faisait son charme et ça le rendait plus humain qu'il ne pourrait l'être sans ça. Eloan le connaissait plutôt bien, cette façade de connard lui servait à dégager la plupart des personnes autour de lui. Par peur, par égoïsme, il n'en savait rien mais ça ne marchait pas à tous les coups, la preuve. Au final, Jim s'était plutôt attaché de cette gueule d'ange malgré son caractère merdique et sa façon déplaçable de traiter son propre corps. " Tu pensais que j'allais dire que je restais bosser hein ? Comme si tu pouvais louper tes examens, voyons " dit-il en levant les yeux au ciel. Il était très bien dans ses études et il passait plus de temps que lui à étudier que lui-même. Le jeune Harris ne s'inquiétait même pas une seconde pour son ami. Le jeune métisse soupira doucement quand il entendit la réponse de Eloan, même lui avait une vie plus mouvementé que la sienne. " Il était vraiment temps que j'arrive pour te bouger le cul " dit-il avec un sourire au coin moqueur.

Il lui fait un signe de tête pour qu'il le suive. Par contre, il ne s'attendait pas à ce qu'il lui agrippe le bras ainsi. " J'en ai pas spécialement fait beaucoup mais j'ai déjà testé. " dit-il en haussant les épaules. Après si Eloan voulait jouer au professeur, ça ne le dérangeait pas. Ca lui fera changé les idées après tout. " Fais donc mon petit, j'ai hâte de voir tes aptitudes de professeur " dit-il avec un sourire au coin. " Qui a peur ? Certainement pas moi, tu verras gamin ! " dit-il avec un sourire au coin moqueur. Il le pousse pour qu'il se dirige vers la sortie et le suivit en secouant la tête amusée. " J'ai pas de planche par contre " ben ouais, il en fait jamais …


(a) blue moon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: