::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ELLIRAH ✷ you and me we got big reputations

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 22:43
Invité


Je te rejoignais donc dans ta chambre, refermant avec précaution la porte derrière moi. J’venais pas les mains vides. Déjà, j’avais mon verre. Puis j’avais un space cake dans ma bouche, et un autre dans ma main libre que je te tendais. « Cadeau. » Je fis passer le gâteau avec deux-trois gorgées de vodka. Bah ouais, le parfait combo. Puis, je m’asseyais sur ton lit, posais mon verre sur ta table de chevet avant de laisser retomber mon dos lourdement sur ton matelas dans un long soupire. « T’es sûr que tu veux parler? » La blague. Non, à la base, c’était pas toi qui avait réclamé à parler. C’était moi. Mais plus le moment approchait, et plus j’essayais de me défiler. Faudrait p’têtre que j’prenne mes couilles à deux mains, un jour.


@Serah Bushnell
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:02
Invité
Au calme dans ma chambre, j’en profite pour retoucher légèrement ma coiffure et appliquer une nouvelle couche de rouge à lèvre. Non pas parce qu’il en manque, mais sûrement pas habitude. C’est un truc longue durée qui ne laisse aucune marque et qui m’a coûté la peau du cul alors, forcément, il est encore impeccable après une heure. Tu me rejoins enfin et referme derrière toi, étouffant par le fait même le bruit de la musique et des gens qui parlent de l’autre côté. « Cadeau. » Je souris et attrape le cupcake que j’enfourne dans ma bouche en souriant comme une gamine. « Merchi. » dis-je la bouche pleine avant que tu ne demandes si je voulais réellement parler. Je secoue la tête. « Essaie pas Maxwell, tu t’en sortiras pas comme ça. Vach-y, crache le morcheau! » Dis-je en continuant de manger le petit gâteau qui, je l’espérais, me ferais planer un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:09
Invité


T'avais l'air ravie du cupcake que je t'offrais et je te répondais par un grand sourire. On est à peu près au calme ici - à peu près car ça reste un appart', et il y a une fête monstrueuse de l'autre côté de la porte. J'me laisse rapidement tomber sur ton lit en essayant à nouveau d'éviter le sujet fatidique. « Essaie pas Maxwell, tu t’en sortiras pas comme ça. Vach-y, crache le morcheau! » Je fais la moue tel un gosse qui n'a pas ce qu'il veut, grognant quelque peu pour montrer mon mécontentement à cette réponse de ta part. "Bon, très bien." T'façon, je te connaissais, t'allais pas me lâcher. "J'ai revu Lucky. Déjà de un, j'ai cru que j'allais finir en taule parce qu'elle m'a fait entrer par effraction dans une villa. Mais tu le dis pas, hein !" Ouais, peut-être que l'alcool commençait à faire ses effets sur ma petite personne. "Et de deux, j'ai couché avec elle." Et c'était ça, le problème en fait. Enfin, pas la coucherie en elle-même, elle était extra. "J'm'en veux pour ça. C'était mal, tu crois?" Le fait qu'elle soit amoureuse, tout ça tout ça...  J'avais limite la tête d'un gosse qui savait qu'il avait fait une connerie et qui voulait qu'on lui dise 't'inquiète pas chéri, c'est pas grave'. Mais ça se passait rarement comme ça, en réalité.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:16
Invité
"Bon, très bien." J’hausse les sourcils et attend la suite, me léchant les doigts maintenant que j’avais terminé le cupcake. Ils étaient sacrément bon et j’me faisais une note mental d’aller visiter le shop de Zelda. "J'ai revu Lucky. Déjà de un, j'ai cru que j'allais finir en taule parce qu'elle m'a fait entrer par effraction dans une villa. Mais tu le dis pas, hein !" Je fronce les sourcils en mode "Je m’en fou des infractions que tu fais, accouche mon gars" attendant la suite, le morceau que tu voulais pas lâcher en fait. "Et de deux, j'ai couché avec elle." Bingo! Je secouai la tête en soupirant. « Bien sûr que t’as couché avec… comment c’aurait pu être autrement? » On est pareil toi et moi, hein? Pas capable d’le garder dans notre pantalon deux minutes. "J'm'en veux pour ça. C'était mal, tu crois?" Je croise les bras sur ma poitrine et te fixe un moment. « Tu veux la réponse gentille ou pas? » Je claque la langue. « Laisse tomber, j’fais pas dans l’gentil. T’as merdé, tu l’sais déjà. Elle t’aime encore j’pari? Alors bien sûr, elle va soit interprété ça comme largement plus que ce que c’était ou alors t’en vouloir à mort et payer quelqu’un pour t’faire péter les deux jambes. » J’esquisse un sourire malgré moi, t’imaginant bien mal confiné dans un fauteuil à plein temps. « La vrai question, c’est qu’est-ce que ça t’as fait à toi? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:25
Invité


« Bien sûr que t’as couché avec… comment c’aurait pu être autrement? » Je fronçais quelque peu les sourcils et me redressais vers toi. Alors là, tu te trompes. "J'avais pas couché avec depuis le mariage." Ça avait été le deal. Je lui faisais le service de l'épouser mais en échange j'avais le droit à ma lune de miel. Mais depuis, j'avais pas posé la main sur elle. Alors ouais, j'm'en voulais, parce que je savais qu'elle était amoureuse et que je l'étais pas. « Alors bien sûr, elle va soit interprété ça comme largement plus que ce que c’était ou alors t’en vouloir à mort et payer quelqu’un pour t’faire péter les deux jambes. » Je levais les yeux au ciel. "Elle m'a dit que c'était ce qu'elle voulait. J'lui ai dit que c'était pas une bonne idée à cause de ses sentiments et tout ça, mais elle m'a dit qu'elle s'en foutait..." J'haussais vaguement les épaules. Elle m'avait dit que ça changerait rien. Ses sentiments, ils étaient là et pas prêts à partir visiblement. Alors autant ne pas se priver. Sur le coup, j'avais oublié tout ça. Je ne m'étais pas privé. Mais depuis, ouais, j'me sentais mal. Comme si j'avais pas été honnête - alors que je l'avais été. J'sais pas, c'était bizarre. « La vrai question, c’est qu’est-ce que ça t’as fait à toi? » Je riais, littéralement amusé par ta question. J'attrapais mon verre et buvais deux grosses gorgées. "Bah on s'en fout de ce que ça m'a fait à moi." Ouais, c'était bon. Et alors? C'était pas le sujet de la discussion là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:31
Invité
"J'avais pas couché avec depuis le mariage." « T’aurais peut-être dû t’en tenir à ça alors. » J’haussai les épaules avant de continuer, t’exposant ma théorie sur le résultat de cette partie de jambe en l’air. "Elle m'a dit que c'était ce qu'elle voulait. J'lui ai dit que c'était pas une bonne idée à cause de ses sentiments et tout ça, mais elle m'a dit qu'elle s'en foutait..." Je lâchai un rire amusé. « Bae, tu croyais quoi? C’était certain qu’elle allait dire que c’était ce qu’elle voulait, qu’elle s’en fichait, que ça voudrait rien dire et patati et patata. Tu t’es vu? Moi aussi j’raconterais n’importe quelle connerie rien que pour te baiser. » J’ai peine à croire que tu sois assez naïf pour ne pas l’avoir vu. Alors j’ose espérer que c’est justement parce que t’en est conscient que tu te sens mal maintenant. "Bah on s'en fout de ce que ça m'a fait à moi." Je secouai la tête avant de m’approcher de toi. « J’parle pas de c’que ça t’as fait comme sensation dans la queue p’tit con, j’te demande c’que ça t’fais d’avoir remis le couvert avec elle. De savoir qu’elle t’aime et que tu la baises sans scrupule. » T’es pas un mauvais garçon Elliot, alors me fait pas croire que tu le vis bien. La preuve, c’est qu’on est là en plein party à discuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:39
Invité


Ça va, la ramène pas, j'ai réussi à me tenir à l'écart de Lucky pendant plus de deux mois. C'était bien plus que ce dont t'étais capable. Sachant qu'elle me faisait des avances tous les quatre jours, j'trouvais que j'avais plutôt bien géré la chose. Alors ouais, p'têtre que j'avais été naïf de penser qu'elle pouvait vraiment oublier ses sentiments. J'm'étais dit qu'ils disparaitraient avec le temps. « Tu t’es vu? Moi aussi j’raconterais n’importe quelle connerie rien que pour te baiser. » Je penche machinalement la tête sur mon torse encore nu de ton body shot et roule les yeux. "T'as pas besoin de ça pour me baiser, Bushnell." Et j'voulais pas penser à ce que j'avais ressenti quand j'avais couché avec Lucky. Parce que j'avais fermé mon esprit, j'm'étais forcé à ne pas penser justement, et que j'voulais que ça reste comme ça. « J’parle pas de c’que ça t’as fait comme sensation dans la queue p’tit con, j’te demande c’que ça t’fais d’avoir remis le couvert avec elle. De savoir qu’elle t’aime et que tu la baises sans scrupule. » T'étais dure, Serah. Et à tes mots, je serrais quelque peu la mâchoire. J'étais pas sans scrupules. La preuve, si j't'en parlais, c'est que j'm'en souciais un minimum. "J'en sais rien moi, j'm'en fous, elle est grande, elle est responsable. Elle a voulu baiser, je lui ai donné ce qu'elle voulait, c'est tout." Cette conversation me saoulait déjà en fait. Voilà pourquoi j'essayais de l'éviter tant bien que mal.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:45
Invité
Mon regard suit le tient sur ton torse que j’ai eu la chance de lécher plus tôt et je souris. "T'as pas besoin de ça pour me baiser, Bushnell." Je ris un peu avant d’enchainer sur la suite, toujours aussi dur, toujours aussi cash. C’est bien pour ça que j’suis ta meilleure amie, non? Parce que je te dis les choses telles qu’elles sont… Ta mâchoire se serre, je le vois bien –et ça me donne d’ailleurs des idées peu catholiques, mais plus tard. "J'en sais rien moi, j'm'en fous, elle est grande, elle est responsable. Elle a voulu baiser, je lui ai donné ce qu'elle voulait, c'est tout." Je lâche un rire sec en secouant la tête et m’approche jusqu’à me tenir debout entre tes cuisses, mes mains se posant sur tes épaules. « J’suis pas très grande moi, mais tu me donneras c’que j’veux quand même? » D’ailleurs, malgré le fait que tu sois assis, je fais à peine ta taille là. Je prends cet air de biche auquel personne ne peut résister et cligne des yeux. C’est bon, j’ai compris que t’en avais marre de parler de tout ça, alors autant te changer les idées avant d’retourner avec les autres sinon tu vas bouder dans ton coin comme un gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 10 Jan - 23:59
Invité


En fait, tu me saoules. Ça faisait - quoi? Cinq minutes qu'on parlait? Et t'avais déjà réussi à m'énerver. Pour que dalle, ouais. Mais c'était un sujet sensible et sur lequel j'étais pas très honnête avec moi-même malgré moi, alors fallait pas me chercher. T'aurais pu faire semblant d'être de mon côté, hein. Et j'grommelais un peu d'ailleurs, pour te montrer mon mécontentement. Alors tu t'approchais vers moi pendant que je terminais mon verre cul sec. Tu te plaçais habilement entre mes jambes, tes mains posées sur mes épaules. « J’suis pas très grande moi, mais tu me donneras c’que j’veux quand même? » Je levais quelque peu la tête vers toi, plantant mes yeux dans les tiens d'un air un peu insolent sur les bords. "On risque de m'appeler Mère Thérèsa à force de réaliser les voeux de tout le monde." Bah oui, j'étais trop gentil, trop altruiste - toujours prêt à servir mon prochain. Alors, pour simple réponse, je t'offrais un sourire qui en disait long.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Jeu 11 Jan - 0:05
Invité
"On risque de m'appeler Mère Thérèsa à force de réaliser les voeux de tout le monde." Ce sourire insolant je voudrais bien te le faire avaler, mais c’est pas comme ça que ça fonctionne. « J’en veux pas de ta charité bébé. Mais j’croyais que tu voulais que j’sois franche avec toi. Si je soulève pas les questions qui choquent, qui le fera, mh? » Je pose la main sur ta joue et la caresse distraitement comme pour te réconforter un peu. « J’serai toujours team Elliot, tu l’sais bien. Surtout si on parle de ton mariage à la con. Mais j’veux pas que tu te retrouves blessé, c’tout. J’m’en fiche moi si tu dis que ça t’fait rien, c’est faux. Tu m’en aurais pas parlé sinon. » Je laisse trainer mes doigts le long de ta mâchoire. « Maintenant on change de sujet parce que j’le vois bien que ça t’fait chier. » Je souris et mon pouce passe désormais sur ta lèvre inférieure. « Elles savent faire autre chose que cracher des insultes ces lèvres dis-moi? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: