::  :: Je passe les SATs :: Présentations archivées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

MARLEY O. DELAUNAY ► sid ellisdon

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 21:15
Invité

ID CARD

Nom : Delaunay est un nom typiquement français. Un nom qu'il a hérité de sa mère car il n'a jamais connu son père. Enfin, il l'a connu quand il était bébé, il ne s'en souvient plus maintenant. ◇ Prénom : MARLEY OLYMPE sont ses deux prénoms, mais il n'aime pas qu'on l'appelle Olympe. C'est un prénom de fille, il n'en est pas une. Bon, Marley n'est pas plus masculin mais déjà un peu plus. ◇ Âge : VINGT-SIX ANS et il n'y a pas grand chose à dire de plus là-dessus. ◇ Date et lieu de naissance : 27 JUILLET 1991 A PARIS, la ville que beaucoup de monde (à part les français) semble apprécier. ◇ Nationalité : FRANCO-AMÉRICAINE. A son arrivée à Boston, Marley n'était que Français. Ceci-dit, comme il a l'intention de faire le tour des USA, il a préféré demander la double nationalité une fois qu'il a rempli les conditions requises afin de pouvoir se déplacer à sa guise sans trop de difficultés. ◇ Orientation sexuelle : GAY, et ça, ça ne changera jamais. Les femmes sont trop compliquées pour lui qui en a assez de son propre esprit pour se prendre la tête 24/7. Pour autant, il n'est pas de ceux qui les méprise. Elles font ce qu'elles veulent, il ne juge personne. ◇ Statut amoureux : EN COUPLE avec un fantôme. ◇ Statut social : AISÉ. Il n'a pas eu à manquer de quoique ce soit, ni durant son enfance, ni actuellement. ◇ Métier : REDACTEUR dans le journal "The Boston Globe", bien qu'il écrive quelques nouvelles et ait déjà commencé une saga de livres. Il en a déjà terminé le premier tome et compte s'attaquer bientôt au second lorsque l'inspiration lui reviendra. ◇ Anciennes études : Marley a fait ses études à Harvard, Ses études majeures étant dans le JOURNALISME et en études mineures, il a pris la LANGUE ANGLAISE afin de se perfectionner. Hélas, son accent français prononcé n'a jamais disparu, même après des années de pratique. ◇ Groupe : BOSTON CITIZENS.

Code:
Marley O. Delaunay - 26 ans - Rédacteur au journal The Boston Globe

Marley O. Delaunay
feat Sid Ellisdon


BOSTON CITIZENS

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS VIS TU ICI ?
Depuis 2010. Ca fait sept ans, donc. En fait, après avoir passé mon baccalauréat à Paris, j'ai décidé de m'inscrire à Harvard. Bon, ça ne s'est pas fait la première année alors j'ai drôlement bûché pour pouvoir y entrer. Et finalement, c'est l'année d'après que j'ai été reçu. Mon arrivée s'est faite alors que j'avais dix-neuf ans. J'avais dit à ma mère que je rentrerais directement après mes études, mais à ma dernière année, l'entreprise où j'ai fait mon dernier stage m'a proposé un boulot. Job que j'ai accepté, bien évidemment, au grand désespoir de ma chère maman qui reste sur Paris pour s'occuper de son boulot à elle. Mais on se donne des nouvelles très régulièrement, alors c'est plutôt cool entre nous.

QU'EST-CE QUE TU AIMES / N'AIMES PAS DANS CETTE VILLE ?
Les États-Unis sont très différents de la France. Énormément, même. La diversité des gens est plus dense aux USA, en France, être différent, ça craint. On est toujours jugés par des regards, des sous-entendus et l'hypocrisie règne en maître. Se balader dans les rues en France, ça craint. Ici, on pourrait porter un costume de clown que les gens n'en auraient rien à foutre. Et puis, les américains sont mille fois plus sympas quand même. Quand on voit, dans les rues de France, si on aborde quelqu'un pour faire connaissance (amicalement ou flirt), on se fait jeter comme si on était des ennemis. Aux USA c'est différent. Après, je sais que ça dépend des pays, aussi. Mais ça va, je crois que je suis tombé sur une région assez ouverte d'esprit. Par contre, je déteste les rues bondées. Quand j'y vais, je me cache dans les ombres et essaie de me tenir loin des gens, par soucis de panique incontrôlable.

COMMENT TE VOIS TU DANS 10 ANS ?
Auteur à succès, j'imagine. Enfin, non. Je l'espère. Côté professionnel, je sais ce que je veux. Je voudrais pouvoir vivre de ce que j'écris, mais j'aimerais quand même rester dans la branche du journalisme. Après, j'espère que dans dix ans, j'aurais déjà fait quelques voyages supplémentaires. Ou que je serais au Japon, ou en Australie. Côté coeur ... Bah, déjà que j'suis assez paumé là tout de suite, dire ce que je serais dans dix ans c'est un petit peu compliqué.

TELL US MORE

Bonjour tout le monde ! Sur internet on m'appelle koa et j'ai 25 ans. Je suis française, chiante et je dis "catalogne du nord" au lieu de "pyrénées-orientales" quand on me demande où j'habite, et surtout amoureuse de mon chaton préféré et j'ai connu le forum grâce au fait que je le connaissais déjà, et que ce n'est qu'un changement de personnage. Il est beau et actif et y'a beaucoup de monde alors j'ai décidé de m'inscrire. J'utilise Sid Ellisdon comme avatar, d'ailleurs les images ont été faites par EYLIKA. Je fais environ entre 200 et 2 000 mots par RP et mon personnage est un personnage inventé.

Je souhaite ▲ (retire la balise le symbole et sa couleur qui ne correspond pas)
adhérer un flood d'intégration (?)
Je tiens à préciser que je suis déjà dans un flood et je voudrais y rester et ne pas en changer ! S'il vous plaît.  

je veux être parrainé si oui, par pseudo du parrain (voir la liste des parrains)

Je recense mon avatar
si personnage inventé:
Code:
[size=10][url=http://www.i-love-harvard.com/u7752]►[/url] ► <span class="pris">SID ELLISDON</span> ◊ “ Marley O. Delaunay ”[/size]


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 21:15
Invité

MORE OF YOUR OWN STORY


10 septembre 2010

Cher journal,
Salut l'ami !
Bonjour,
Bon. De toute façon c'est débile de vouloir dire bonjour à un bout de papier. Allons juste droit au but, ça changera des trucs de fille, déjà qu'écrire un journal intime c'est niais. Non. Voilà, t'es mon journal de bord. Commençons.
Entrée numéro 1.
Je commence à écrire à cette date puisque je viens d'entrer à Harvard, et j'ai lâchement laissé ma mère à Paris. Elle m'en veut un peu mais je lui ai promis de revenir après mes études. Elle sait que je tiens toujours mes promesses.
La rentrée s'est plutôt bien passé, j'ai eu quelques nouvelles de mes amis de Paris, enfin, mes vrais amis. Ils sont ... deux. Voilà, juste deux. Le reste, moi qui pensais qu'il s'agissait de vrais amis, bah ... Ils m'ont juste balancé un "bonne continuation" en pleine gueule quand je leur ai annoncé mon départ pour l'Amérique. Serait-ce de la jalousie ou alors ils n'en ont vraiment rien à foutre ? J'vais opter pour la seconde option.
Mon arrivée s'est bien passée. Pour le moment, j'ai encore Paris en tête. Je ne sais pas trop comment ça va vraiment se dérouler au fil du temps, si les gens sont aussi cons ici que là-bas. Ce serait dommage d'avoir été accepté dans la plus grande université de l'état si y'a que des imbéciles. Si c'est le cas, j'sens que je vais passer les plus mauvaises années de ma vie. En fait ... C'est déjà le cas. Je les ai déjà passé, je crois. Je dis je crois parce que je sais absolument pas c'que l'avenir me réserve, et aller payer une voyante pour qu'elle me dise que de la merde, ça m'intéresse pas. Ce sera la surprise !
J'ai jamais vraiment connu mon père. Ma mère et ses amis m'ont raconté qu'il l'avait abandonné alors que j'avais à peine un an. Pour une autre femme. Quel enfoiré. Au début, ma mère a embelli l'histoire pour ne pas que je grandisse avec la rage, elle m'avait tout simplement dit qu'il était tombé amoureux d'une autre, que ce n'était pas de sa faute et qu'elle comprenait. Ce n'est qu'en lui annonçant mon départ qu'elle s'est effondrée en larmes et m'a raconté qu'il l'avait trompé et était parti sans jamais lui donner de nouvelles. Quel enfoiré. Je l'ai déjà dit, j'sais bien, mais c'est un putain d'enfoiré quand même. Ah, et elle était inquiète parce que c'est à Boston qu'il a emménagé avec sa copine. Mais moi, j'ai pas peur de lui. D'une part parce que je le connais pas, et d'autre part parce que lui non plus me connaît pas. C'est tant mieux. Si je le croise, je ne saurais même pas qui il est, je n'ai donc aucune chance de le reconnaître et lui non plus.
M'enfin, je suis quand même heureux d'avoir quitté la France. Je commençais à ne plus supporter ce système et ces gens, surtout. Tous ces cons qui ne pensent qu'à leur gueule et profitent de ceux qui ont le malheur de montrer leur altruisme. Oh, j'ai rien contre les cons hein, crois pas ça. Mais qu'ils restent là-bas et moi ici. C'est mieux comme ça. Non parce que ce sont de vrais cas hein quand même. Ils n'hésitent pas à te cracher dessus une fois que t'es parti, une fois que t'as le dos tourné. De vrais zéros ces gens-là.
Bon, j'étais pas censé écrire mes états d'âme mais je pense que ça me fait du bien de me vider un peu avant de commencer une toute nouvelle vie. J'essaierai d'écrire le plus souvent possible. A plus, du coup ?
Ouais.
Terminé. Fin tu m'as compris, quoi.

25 août 2013

« J'essaierai d'écrire le plus souvent possible. » Ahahahahahahaha je suis mort.

En vrai, si j'ai pas écrit c'est parce que j'ai broyé du noir pendant tout ce temps. Je commencerais par dire que les américains sont putain de géniaux quand même. Ouais, je sais, je suis paradoxal, un coup je dis que j'ai déprimé, l'autre que les gens sont géniaux. Mais c'est moi, je suis paradoxal. J'arrive à voir de la joie quand c'est tout noir. Enfin, parfois seulement.
Non, en fait, si j'ai déprimé (et si je déprime encore), c'est parce que tu sais, les amis à qui j'avais donné des nouvelles quand je suis venu ici ? Bah ils m'ont lâché. Y'a rien à dire de plus, là-dessus. Ce ne sont que des enfoirés ridicules. Avec leurs belles promesses, franchement, ils auraient pu se les garder hein. Et je crois que ça m'a atteint plus que de raison. Peut-être parce que ma mère a eu des emmerdes. En fait, elle a rencontré quelqu'un et puis elle a eu des nouvelles de mon père. Puis son copain a pas apprécié et il l'a battu. Voilà. VDM hein ? Je suis allé la voir pendant ces vacances, parce qu'elle a porté plainte contre lui et j'ai été la soutenir à l'audience. Heureusement qu'elle n'avait plus aucune trace parce que sinon ça aurait chié des bulles carrées, c'est moi qui te le dis.
Alors savoir que je n'avais pas d'ami proche à qui me confier m'a fait beaucoup plus de mal que prévu. Ils ont essayé de revenir quand je suis retourné là-bas, mais je les ai envoyé chier. En même temps ... Ils auraient pu s'en douter un peu. Ma mère dit que je suis en dépression. Je pense pas qu'elle ait tort, parce que mes pulsions d'auto-mutilations que j'ai eues quand j'étais plus jeune (et con (bon je le suis toujours en fait)) sont revenues. Je ne le lui ai pas dit, par contre. Je l'ai dit à personne. Je préfère ne pas le faire, parce que je me suis quand même fait des amis (que je n'ose pas emmerder avec mes problèmes) ici. Comme j'ai dit, et comme je le pensais en arrivant, le monde est beaucoup plus compréhensif et sympa ici. C'est juste dingue de voir des différences pareilles à travers le monde.
Ma mère veut que je me fasse suivre par un psychologue. Je lui ai durement répondu qu'il en était hors de question.
Je veux pas être suivi. Par personne.
Je vais essayer (vraiment cette fois) de laisser un petit mot le plus souvent possible.

26 août 2013

Tout va bien. Rien de plus que ce que j'ai dit hier. C'est peut-être un peu tôt pour écrire.

05 janvier 2015

OK, avec moi, c'est tout ou rien. J'aurais dû écrire tous les jours. Au moins ça serait devenu une habitude.
Depuis 2013, j'ai pas grand chose à raconter. J'ai toujours ma saleté de dépression, sauf que j'ai été voir quelqu'un quelques fois. Trois fois pour être exact. Il m'a diagnostiqué phobique social, anxiété sévère, tendances à la mutilation et au suicide. En même temps, avec ce monde de merde ... J'veux dire, y'a qu'à regarder le journal télévisé rien qu'une seule fois pour tomber en dépression. Des meurtres, des kidnappings, attentats, guères, pauvreté, le jardin d'un connard que personne ne connaît et que personne connaîtra jamais, accidents, étude rapide sur les effets néfastes du cannabis ... Ouais, je vais pas faire un dessin, t'as compris le topo.
Du coup, j'ai commencé à écrire un bouquin. C'est fantastique, ça parle de jeunes héros aux pouvoirs surnaturels qui doivent sauver le monde ... Putain, écrit comme ça c'est tellement pas original. Bon, je sais que ça l'est pas, je vais pas me voiler la face non plus. Mais au moins, à chaque fois que je me plonge dans cet univers, ça me fait oublié la cruauté de cette putain de réalité dans laquelle on est tous foutus. Du début à la fin.
Je me suis un peu renfermé sur moi-même, j'accompagne toujours ma meilleure amie (la solitude). Mais je m'endors avec la télé parce que le silence me fait peur. Quand tout est silencieux, je pense toujours bien trop. Et à des trucs complètement ridicules, aussi. Genre la fois où je me suis cassé la gueule devant l'entrée de l'hyper-marché quand j'étais petit. Et je m'insulte pour ça. Ouais, je m'insulte carrément.
J'ai pas eu à me plaindre de ma vie, mais franchement. A quoi je sers dans ce foutu monde qui part en lambeaux ? Je suis certain qu'il y aura un jour quelque chose qui déclenchera la troisième guerre mondiale et j'ai déjà peur que ce jour n'arrive. Je crois que je vais commencer à m'approvisionner, sait-on jamais.


26 août 2015

Mes amis ont toujours pensé que j'étais asexuel, parce qu'ils ne m'ont jamais vu mater qui que ce soit ou être attiré par qui que ce soit. Ils ont même réussi à me faire douter à un moment. Mais ! J'ai la preuve que non.
Hier soir, j'ai été à une fête. J'ai un peu bu et j'ai été abordé par un mec plutôt canon. Ouais, je crois que j'suis gay On s'est échangé nos numéros à la fin de la soirée, parce que le courant est plutôt bien passé entre nous. C'est vrai qu'on a bien rit, et puis honnêtement, je suis encore un peu sur mon petit nuage. J'ai vraiment passé une bonne soirée, c'était vraiment cool. Encore plus que les autres fois, quand on me traînait dans des fêtes auxquelles je n'avais pas trop envie d'aller. Faut dire que je suis plutôt casanier, comme type.


17 septembre 2015

Il m'a embrassé.
Ca fait plusieurs fois qu'on se revoit avec Ezra, il est vraiment cool. Je sais pas comment ça se fait mais je m'entends plutôt bien avec lui. Je pensais que c'était juste l'ambiance de la soirée, mais finalement non. Pourtant, on a des caractères plutôt différents. Et puis, il m'attire. Je sais pas comment expliquer ça, mais il m'attire et c'est dingue, parce que j'ai jamais ressenti ça. Quand mes amis l'ont su, ils ont tout de suite compris qu'il me plaisait, et j'avais beau leur expliquer à quel point c'est juste platonique entre nous, ça ne sert à rien. Ils continuent de croire au fait qu'il me plaît et à chaque fois qu'ils me charrient là-dessus, je deviens rouge comme une plantation de tomates et esquive le sujet. Je préfère garder ça pour moi. Alors tu t'imagines bien que quand il m'a embrassé, j'ai bloqué ... Et j'ai fui. Comme un gros lâche. Je savais pas quoi dire ! Je savais même pas comment réagir ... Et je me sens trop con maintenant. Parce que s'il m'a embrassé, ça veut dire que je lui plais. Quand même un minimum. Et ça me rend tout chose. Je me reconnais plus, on dirait un ado en chaleur qui glousse au moindre compliment qu'on lui fait ... Putain c'est chaud quand même.


22 septembre 2015

Oh bordel de merde. Oh bordel de putain de merde.
Faut que je t'explique. Je me suis excusé par SMS d'avoir pris la fuite lors de notre dernière sortie. Ben tu sais quoi ? Il m'a invité à une soirée. Et tu sais quoi ? Bah j'ai accepté. Et c'était TELLEMENT bien. Je pèse mes mots parce que franchement, c'était vraiment génial. J'en plane encore au bout de deux jours, tu te rends compte ? Ah ouais, non, t'es un journal. J'avais oublié ce détail. Tu vois quand j'te dis que je redeviens un adolescent !
J'étais trop content d'aller de nouveau à cette soirée avec lui. Parce que je me souviens très bien de notre rencontre. Et ce contact, on l'a retrouvé, sauf qu'on était beaucoup plus proches et complices. Normal, on se connaît mieux maintenant. Mais entre baisers torrides et danses langoureuses, la chaleur est très vite montée ... Et ... Non, j'ai pas pris la fuite, cette fois-ci. Non mais j'ai quand même paniqué. J'ai tout gardé à l'intérieur mais voilà. Alors il m'a emmené dans une chambre et on a commencé à se toucher mutuellement. J'ai doublement paniqué parce que je pensais vraiment que ça allait être ma première fois mais il a arrêté au bout d'un moment et on est rentré.
Oui, j'ai bien dit "on", on est allés chez lui et on a dormi. Tout simplement ... On a dormi ensemble, sans rien faire. Et putain c'que c'était bien. Et même le matin, c'était tellement superbe. Me réveiller avec quelqu'un à côté de moi, j'ai jamais vraiment eu cette sensation. Enfin, je me suis déjà réveillé à côté de quelqu'un hein mais bien souvent c'était un ou une pote qui était trop bourré pour rentrer chez lui/elle. C'est vraiment pas comparable. Là j'étais dans ses bras, c'était tellement bien.
Enfin, on a quand même dû se quitter à un moment donné parce que bon, on avait des choses à faire, l'un comme l'autre. Mais je sais qu'on va se revoir bientôt.


6 octobre 2015

En ce moment, je traîne plus avec Ezra qu'avec mes amis mais ils comprennent. Ils savent que je ne les abandonne pas. Ma mère aussi a moins de nouvelles de moi. Mais je ne lui ai rien dit pour le moment, j'ai simplement agi comme je le fais tout le temps. Oh, et elle a rencontré quelqu'un d'autre. Ca fait quelques temps maintenant mais elle ne m'en a pas parlé parce qu'elle avait peur de ma réaction. Bon, dans le fond elle a eu raison, parce que je l'ai pas très bien pris. Pas de sa faute à elle, mais de la faute de ces cons qu'elle a rencontré avant. J'espère que celui-ci est beaucoup plus gentil avec elle. Qu'il ne lui fait pas de mal. C'est tout ce que je lui souhaite en tout cas.
Sans transition, j'ai invité Ezra à passer la soirée chez moi. On a regardé un film et on est allés se coucher. Une soirée banale, finalement, mais j'aime bien passer du temps avec lui. Ca me fait du bien, au moins je ne pense plus à toutes ces mauvaises choses. C'est comme si j'étais quelqu'un d'autre avec lui, sauf que je me rends bien compte qu'en fait, c'est avec les autres que je suis quelqu'un d'autre. Je ne lui ai pas dit pour ma dépression et mes tendances à l'auto mutilation, mais je suppose qu'il le saura bien assez tôt. Pour le moment, je préfère ne rien dire, et agir comme je l'ai toujours fait. Je suis plutôt doué pour cacher mes problèmes de phobie et de dépression.


13 novembre 2015

O. M. G.
On l'a fait. Ca y est. On a fait l'amour. Je lui ai pas dit que j'étais vierge, mais je crois qu'il ne l'a même pas remarqué. Oh et puis ... Il a vu mes cicatrices. Il m'a demandé à quoi c'était dû. J'ai pas pu lui mentir ... Je suis incapable de mentir. Je ne suis pas bon menteur, et encore moins avec lui. Alors je lui ai avoué. Tout. Je lui ai avoué ma dépression, je lui ai avoué mes tendances, mais ça ne l'a pas arrêté. J'ai été surpris, mais agréablement ... Et tout ce qui me trotte dans la tête c'est qu'on l'ait fait tous les deux. Je ne sais pas si ça a un sens particulier pour lui, je ne sais même pas si ça en a un pour moi, finalement. Est-ce que ça devrait ? C'est quand même ma première fois, même s'il ne le sait pas. Mais je me demande si ça ne devrait pas ne pas trop compter non plus ... C'est étrange comme sensation, parce que ce sont des questions qui me taraudent, mais je suis tellement sur mon nuage que je n'en ai absolument rien à foutre.


29 février 2016

Hier, c'était ... Choquant. J'ai pas écrit depuis quelques mois ici, je le sais. J'ai pas l'impression d'en ressentir le besoin, parce qu'Ezra me fait vraiment beaucoup de bien au moral (je précise, sait-on jamais). Mais je crois que j'ai la réponse à ma question d'avant, tu sais si je devais ou pas prendre au sérieux ma première fois avec lui. Eh bien ... Hier soir, on s'est disputé. On venait de faire l'amour quand un ami à lui s'est pointé chez lui. Il m'a alors présenté comme étant son petit frère et je ne sais pas pourquoi mais ça m'a fait vriller, complètement. Alors, on s'est disputé. Cette dispute est vraiment importante et je la garderais toujours en mémoire parce que c'est grâce à elle qu'on s'est avoué nos sentiments. On s'est avoué qu'on s'aimait. Et j'en ai profité pour lui avouer que j'étais vierge avant lui. Voilà, du coup il sait tout. J'ai encore toute la conversation en mémoire ... Maintenant, nous sommes un couple. Je crois que j'étais impatient que ce moment arrive mais j'avais surtout peur de le lui dire et de me prendre un vent monumental. Enfin, je pense que c'est normal non ? La peur de l'échec fait partie de l'être humain. Et la peur du ridicule a été intégré par notre société actuelle et me tétanise. C'est comme ça que ça marche ...
Je n'ai toujours rien dit à ma mère. Je ne compte pas lui dire quoi que ce soit d'ailleurs, pas pour l'instant. Pas que je ne sois pas fier de mon petit-copain (oh là, j'en reviens pas d'avoir écrit ça), mais je pense qu'il est peut-être trop tôt pour les présentations.


Spoiler:
 


30 avril 2016

Je crois que j'ai tout fait foirer.
Je crois que je l'ai cassé.
Il est plus le même depuis quelques jours. A vrai dire ... C'est ma faute. On a eu beaucoup de disputes ces temps-ci. Même si on a eu une belle période. Mais je crois que je l'ai fait fuir. Et quand il m'est revenu, il n'était plus le même. Je culpabilise tellement, en fait. Parce que c'est forcément de ma faute. Parce que c'est dû à ma tentative de suicide. Quand on s'est disputé fortement, il s'est barré en m'insultant. Et ... Je l'ai pris au mot. J'ai fait une rechute, une énorme rechute et à la base je voulais seulement me mutiler mais au fur et à mesure que je me coupais, je me suis rendu compte que mon existence sur cette Terre n'a aucun foutu sens. Que je ne servais à rien et que je causais du malheur aux gens qui m'entouraient. Que je ne devrais même pas exister. Alors, j'ai tenté de me suicider.
Ezra est revenu chercher quelque chose ce soir-là, mais il m'a vu en sang dans la salle de bains. Il m'a sauvé. Et depuis ça, c'est plus le même. Il agit tellement de manière robotique avec moi, c'est comme s'il ne ressentait plus rien, qu'il n'avait plus aucune envie. Même l'idée de faire l'amour ne lui donne plus envie. Je ne sais pas quoi faire, je ne sais pas quoi dire pour qu'il me revienne vraiment. Physiquement il est là mais je vois bien que son regard est vide et que ses réactions sont purement mécaniques. Parfois, ça me fait peur mais j'essaie de ne pas être égoïste. Comment je pourrais l'être alors que c'est moi, l'auteur de ses souffrances ? Je ne sais même pas s'il ressent la douleur. Je n'en ai aucune idée.
Je sais pas ce que je dois faire. Je sais pas comment je peux l'aider. En même temps, je suis même pas foutu de m'aider moi-même, comment je pourrais l'aider lui ?!
Je me hais.


9 juin 2016

IL EST REVENU !!!
Je me suis mis en colère, je lui ai expliqué que c'était trop et qu'il fallait qu'on ait une discussion. Alors on a eu une discussion. Et il est revenu à lui-même. Ca y est, c'est bon. Mais le truc, c'est que c'était vraiment moi qui l'avait rendu comme ça. Alors ça me chagrine, parce que tout est de ma faute et jusqu'à ce qu'il le sous-entende, je ne me rendais pas vraiment compte, j'avais encore cet espoir qu'en fait, je me trompais, que ce n'était en rien ma faute.
Mais je suis mauvais. Je me demande combien de temps encore il va me supporter.
J'ai appelé ma mère tout à l'heure. Je ne lui ai absolument rien dit pour ma tentative, elle pense que j'ai eu un simple accident et que tout allait bien. Elle a quand même des doutes parce que quand je l'ai au téléphone, elle me dit qu'il y a quelque chose de changé chez moi. Qu'elle le voit bien, que ce n'était pas la peine de le lui cacher. Mais je m'efforce toujours de la rassurer. Elle a assez de problèmes comme ça pour que je lui en rajoute.
Si seulement elle savait que son fils est un pauvre lâche.


17 février 2017

Je suis à l'hôpital. Non, pas de rechute cette fois. Juste ... Le destin. Je commençais pourtant à me sentir mieux. Mais il faut croire que la vie n'est pas d'accord avec ça et me montre à quel point je ne mérite pas ce bonheur.
Je me suis fait renverser par une voiture qui roulait bien trop vite dans une grande rue de la ville. Ce chauffard n'a même pas daigné s'arrêter. Il s'est juste barré comme s'il n'avait fait que rouler sur un vulgaire carton. J'ai le bras gauche et la jambe droite cassés, je suis un peu défiguré mais niveau santé, je vais bien. C'est ce que disent les médecins. Au fond de moi, je sais qu'ils ont tort. Parce que tout ça me replonge dans un torrent de pensées plus sombres les unes que les autres. J'en ai marre d'être comme ça, j'en ai marre d'être ce que je suis. Un putain de trouillard, un angoissé, un être qui ne supporte même pas le contact des autres. J'ai trop peur pour aller vers les autres. Je suis paralysé par cette foutue peur qui me gâche la vie et je ne sais même pas comment m'en débarrasser. J'essaie, des fois, je me force. Mais non. Je n'y arrive tout simplement pas.
Heureusement qu'Ezra est là, il s'occupe bien de moi. Au moins, quand je suis avec lui, je ne pense plus à toutes ces choses. Il arrive même à me faire oublier tout ce mal que je lui ai fait. Pourtant, quand il est à mon chevet, je ne fais que de le voir. Ses yeux brillants, cette peur qu'il a de me perdre ... C'est romantique et à la fois tellement triste. J'ai beaucoup de mal à le voir à mes côtés, en fait j'ai surtout beaucoup de mal à ne pas perdre la face devant lui, à ne pas me foutre à chialer comme un putain de gros gamin. Je me dois de rester fort pour lui. Il l'a été pour moi sans même qu'il ne s'en rende compte, et maintenant, c'est mon tour. Même si c'est moi qui suis allongé sur ce foutu lit d'hôpital. Même si c'est lui qui es en bonne santé. Je le lui dois, c'est tout.


17 juillet 2017

Ezra s'est fait agressé. On lui a tiré dans la jambe, il est donc handicapé pour un petit moment.
Bon sang, je me rends compte de tout ce qu'il a pu ressentir quand j'étais à sa place sur le lit et lui à la mienne. J'ai tellement pleuré. Même devant lui, je n'ai pas pu retenir mes larmes, c'était bien trop horrible. J'ai trop mal. Il aurait pu mourir si on lui avait tiré autre part ... Je n'ai pas arrêté de m'imaginer cette éventualité, aussi horrible soit-elle.
Quand il rentrera à la maison, je m'occuperais de lui. Je prendrais soin de lui comme il l'a fait pour moi depuis qu'on s'est rencontré. Depuis ce jour béni. Il n'a pas arrêté de me sauver et maintenant, c'est mon tour. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour lui faciliter la vie.


10 septembre 2017

Il est parti. Encore.


15 septembre 2017

Sans donner une seule putain de nouvelle.


20 septembre 2017

Dix jours de silence. C'est insupportable.
J'ai recommencé à me couper. J'arrive pas sans lui. Tout est en noir et blanc. Plus noir que blanc.


23 septembre 2017

J'en peux plus. Pourquoi il a fait ça ? Pourquoi il est parti ? Il en avait marre de moi ...? Alors pourquoi il me l'a pas dit ? POURQUOI IL ME L'A PAS DIT PUTAIN


30 septembre 2017

Il est parti pour de bon. Je dors chez une amie. Je peux plus rester chez nous. C'est trop vide. Ma mère s'inquiète parce que je ne réponds plus. Je m'inquiète aussi, à vrai dire.


2 octobre 2017

Je suis tellement fatigué. D'avoir l'impression de mériter tout ce qui m'arrive de mauvais sans jamais prendre en compte les bons moments. Mais y'en a plus aucun, toute façon. Je suis en train de crever à l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t91054-milan-sianovitch-luke-pasqualino http://www.i-love-harvard.com/t91124-in-this-game-i-own-the-rules-milan http://www.i-love-harvard.com/t91126-milan-sianovitch-456-554-0218 http://www.i-love-harvard.com/t91127-milan-sianovitch
avatar
JE ME DORE LA PILULE SUR LA PLAGE
Milan Sianovitch
JE ME DORE LA PILULE SUR LA PLAGE
J'ai : 22 ans et je vis à : à la recherche de l'appartement et des colocataires parfaits. . J'ai posé mes affaires ici le : 05/12/2016 et depuis, j'ai posté : 4996 messages et bu : 0 culs sec. Actuellement, je suis : étudiant dans l'optique d'être ingénieur (M), et en biologie (m). Accessoirement gardien de musée de nuit le week-end pour subvenir d'avantage à ses besoins. et côté coeur, je suis : à la recherche d'une femme, la seule et l'unique qu'il semble trouver en chaque femme. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : c'est l'adopté, originaire d'Inde, le gosse sans avenir que l'ambition ravage. Le génie, touche à tout qui rêve de devenir astronaute. Un protecteur, d'une soeur sous l'influence d'un proxénète qu'il compte délivrer. Un mec sans histoire, pas très doué en amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : baby pasqualino. ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : paperhearts (Ninon) , et un grand merci à : shellhead. (avatar) suskind (sign) ; blueshelp (gifs) ✽ DC/TC : : anciennement marin et palmyr.


THE PAST ALWAYS CATCHES UP
✯ ✯ ✯
Milan Sianovitch, 22 ans, originaire de Jaipur en Inde, de nationalité Russe. Adopté durant son enfance, grand amoureux de l'amour. Un poil stalker sur les bords, aimant le calme et la beauté des petites choses. Un grand enfant qui ne cesse de rêver, créant une réalité à son image. Un oiseau blessé par la vie et sa famille. Une tête en l'air bien que pleine. (en savoir +)


YOU ARE THE ONLY FAMILY I HAVE
✯ ✯ ✯
(madhura), sa petite soeur, ou demi-soeur coincée encore à Jaipur comme prostituée. un jour, prochain, il s'est promis de la sortir de cet enfer quoiqu'il lui en coûte.





LOVE IS ON EVERY STREET CORNER
✯ ✯ ✯
(coco), l'ange de ses nuits sombres, il s'était épris d'elle lors de leurs petits rendez-vous quand sa famille avait fait appelle à lui pour qu'elle puisse rentrer à Harvard. si le temps à essouffler son coup de coeur, ce n'est plus le cas en la revoyant au bal organisé par l'université. il la voit de nouveau comme la femme de sa vie, la mère de ses futurs enfants sans comprendre qu'elle se fou bien de lui. (magdalena), le coup de foudre avait été immédiat lors de son rendez-vous tinder. depuis, il est carrément bouleversé et tente par tous les moyens de la conquérir sans savoir qu'elle, elle en pince pour son meilleur ami.


THE FAMILY I CHOSE (OR NOT)
✯ ✯ ✯
(best) (joy), le sang de la veine. sa seule véritable amie féminine avec qui il n'a absolument aucun filtre. quitte à ce que ça la blesse et inversement. pas de honte, pas de secret, ils partagent tout. (nolan), son double, son bff for ever and ever. depuis qu'ils se sont trouvés, ils ne se lâchent plus.
(friends)
(hate) (mila), c'est la nana qu'il a rencontré dans les toilettes en bonne compagnie. milan lui a foiré son coup et depuis c'est compliqué entre les deux. (nirvana), c'est son ex. entre eux ça a très mal fini. il pensait avoir entre les doigts l'amour de sa vie, mais il n'avait qu'une menteuse.



let me be your hero (coco) something about the way that you walked into my living room (joy) never seen you coming, i’ll turn you down (mila) One kiss is all it takes, fallin' in love with me (mag) fb ; stupid things i do (vana) lucky is my middle name. mind you, my first name is bad (nolan)

6/6 FULL



(#) Mer 11 Oct - 21:24
(re)bienvenue et bonne chance pour ta fiche. hanwii




Love, let's talk about love. Is it anything and everything you hoped for? Or do the feeling haunt you? I know the feeling haunt you. This may be the night that my dreams might let me know. All the stars approach you. This may be the night that my dreams might let me know. All the stars are closer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t66894-bambi-c-corleonesi-barbara-palvin http://www.i-love-harvard.com/t78082-bambi-on-se-remet-en-chasse-et-on-fait-main-basse http://www.i-love-harvard.com/t66907-bambi-c-corleonesi-456-024-5892 http://www.i-love-harvard.com/t76557-http-instagram-com-bamboo http://www.i-love-harvard.com/t75596-snap-bamboo#2646828 http://www.i-love-harvard.com/t83755-bambi-c-corleonesi#3023955
avatar
JE SUIS EN TRAIN DE SUER POUR CONTINUER MON VOYAGE
Bambi C. Corleonesi
JE SUIS EN TRAIN DE SUER POUR CONTINUER MON VOYAGE
J'ai : 23 ans et je vis à : Harbor Area dans un grand loft. . J'ai posé mes affaires ici le : 22/09/2016 et depuis, j'ai posté : 41883 messages et bu : 62 culs sec. Actuellement, je suis : étudiante en médecine et côté coeur, je suis : totalement sous son charme... envoûtant ! Mon évidence ? L'avenir nous le dira délicieusement ! ❤️ Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un bonbon qui a vécu trop de désillusion et qui préfère accumuler les conneries pour compenser. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Barbara Palvin ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Nymphali , et un grand merci à : .Cranberry ✽ DC/TC : : Drogo (Nico Tortorella)
Bambi Cara Corleonesi
Nobody puts baby in a corner

The pastest sicilienne pure souche ✻ on l'appelle souvent "Bamboo" ou "Bibi" ✻ aime beaucoup son prénom, que son père a choisi ✻ très proche de son père, mais déteste sa mère et c'est réciproque ✻ a vécu les 16 premières années de sa vie à Palerme, avant de déménager à la fin de son lycée avec son petit frère Luis à LA ✻ a beaucoup voyagé avec son père, Alessio, l'accompagnant lors de ses nombreux déplacements à travers le monde ✻ bien que fille de mafieux, a toujours été protégée de ce milieu ✻ étudiante en médecine, métier pour lequel elle a le feu sacré ✻ possède une capacité de travail hors du commun ✻ insomniaque sur les bords ✻ maniaque et ne s'en cache pas ✻ a perdu un bébé à cause de son ex, qui l'a battue quasiment à mort et laisser à brûler dans une maison en flammes ✻ elle a gardé de nombreuses brûlures et cicatrices de cet évènements ✻ est marquée à vie, mais a toujours voulu être mère ✻ a vécu plusieurs désillusions en amour, mais toujours restée romantique ✻ maternelle, cajoleuse, très protectrice envers ses proches et amis ✻ est clown pour enfants dans un centre spécialisé depuis plusieurs années ✻ mais si tu veux connaître plus de détails sur moi... viens chercher bonheur par iciiiii !

The presentBambi souffre d'une dégénérescence pulmonaire depuis son enfance ✻ aura bientôt besoin d'une greffe ✻ a été élue "meilleure Cabot" au bal 2017 à sa plus grande surprise ✻ rêve d'avoir des enfants mais sa maladie l'en empêche ✻ on la considère un peu comme "mi ange mi démon" quand on la connaît bien ✻ déteste de plus en plus sa mère depuis sa dernière visite à Boston ✻ a fait partie de l'équipe des ABLEUMINABLES au Summer Camp 2017 ✻ elle a appris relativement récemment qu'elle avait une demi-sœur, fruit d'un adultère de son père, qu'elle a accueilli à bras ouverts dans la famille ✻ après une nouvelle désillusion amoureuse, est prête à reprendre ses anciens démons...
Family, loving cocoon
My clan, my everything

Mon sang, ma vie, mon repèreALESSIO est son père, son pilier, son modèle devant l'éternel. Bambi l'admire énormément, et elle est son trésor depuis toujours. Bien que parrain de la Mafia sicilienne, il l'a toujours protégée de ce milieu, et encouragée à faire ses études de médecine aux USA pour qu'elle ait une vie normale et lumineuse - FABIO est son grand frère, son protecteur, son modèle. Elle lui dit toujours tout de sa vie et a une confiance totale en lui. LUIS est son petit frère, son piccolino comme elle le surnomme. Elle est arrivée avec lui aux USA et a vécu des choses extraordinaires, joyeuses comme tristes. Bambi s'est inquiétée telle une folle lorsqu'il est parti un an, et n'est pas fâchée qu'il soit aujourd'hui de retour près d'elle... sans savoir qu'il envisage d'être donneur anonyme pour elle, de l'un de ses poumons, pour ne pas la perdre lui non plus. Un lien inébranlable les lient et les liera toujours. TALYA est sa demi-sœur dont elle vient d'apprendre l'existence. Petit à petit, Bambi l'accepte et l'aide à se faire accepter du reste de la famille. Leur lien est de plus en plus fort, et Talya la soutient avec cette nouvelle déconvenue. De son côté, l'étudiante en médecine est toujours là pour sa soeurette.
Heart's familyHONEY est sa sœur de cœur à la Cabot, celle qui lui en apprend plus sur la France tandis qu'elle la guide chez les roses. AARON est son frère de cœur, son meilleur ami, ils s'entendent à merveille et se disent tout sans exception. Une grande confiance les lient. JAMIE est son grand frère de cœur, papa d'une petite Zoé que Bambi adore autant que le papa. Il a disparu un brin de la circulation récemment, mais l'italienne sait qu'ils se retrouveront de toute façon, et jamais elle ne portera de jugement sur ses raisons. Elle l'adore trop pour cela.


Us against the world
you jump, I jump

Bambi a été trop déçue par l'amour pour se caler avec quelqu'un pour le moment. Elle préfère profiter, voilà tout.
Best fuckin' friends ever
my second family in life

newest family in heartERNESTO, est son meilleur ami italien, qu'elle connaît depuis très longtemps et avec qui elle a toujours été proche. Ils connaissent tout l'un de l'autre et il l'a toujours soutenue. SHEILA est une amie d'enfance, italienne, que Bambi adore plus que tout. Elle pourrait lui confier sa vie les yeux fermés en étant sûre que c'est réciproque. Elles ont tout vécu ensemble et c'est vraiment son amie la plus précieuse, sa meilleure amie. SALLY est une amie d'enfance retrouvée après l'avoir longtemps perdue de vue, et avec qui le feeling est revenu aussitôt. Bambi est ravie que la demoiselle soit enfin heureuse avec le beau Jamie, le père de sa petite Zoé.
Mes buddiesCAPUCINE est sa pote de "sexe" avec qui ça part toujours en couille et c'est toujours fun au possible. Elle s'est immédiatement entendue avec MARGOT, aussi gaga de chiens qu'elle, ce qui les a automatiquement rapprochées. LEANDRA est la copine de Jude, dont elle babysitte le fils. Elles se sont rencontrés à la CH et sont devenues très amies, Bambi l'ayant beaucoup soutenue pendant sa grossesse. ANASTASIA est sa confidente, Bambi est très proche d'elle et elles ne se cachent rien. SUZY est une très bonne amie, qu'elle a connue lorsque cette dernière était encore en couple. Aujourd'hui, Bambi la soutient dans sa grossesse. KATHLEEN a connu Bambi en colonie de vacances à NY et se sont revues à plusieurs reprises pendant les vacances, se rapprochant avec les années. Mais depuis qu'elles sont sur Harvard et ont partagé la même confrérie, elles ne se quittent plus.
Friends of lifeEMILIA est sa pote de conneries dont elle s'est rapproché suite à un accident de voiture. JUDE est son parrain en médecine et elle babysitte souvent son fils. JONATHAN est un Eliot dont elle vient de faire la connaissance. NEVADA et elles ont sympathisé grâce au petit garçon de celle-ci. NATE rencontré à un mariage, ils ont de suite accroché et depuis, faire les gamins est leur crédo. ALISON est une amie proche, connue grâce à Jamie et elles se confient sur leurs vies sentimentales, en plus de faire front pour défendre la cause animale. Mais elles se sont encore plus rapprochées dernièrement, au point que Bambi la considère de plus en plus comme la petit sœur qu'elle n'a jamais eue... ALAN est étudiant en médecine, tout comme Bambi. Elle l'a déjà aidé sur un cours de Biologie et grâce à ça, le courant est très facilement passé. Mais en plus de ça, elle lui a proposé de lui donner un coup de main en étant clown dans le centre pour enfants malades, et il a accepté. QIAO, rencontrée avec maladresse, est devenue une très bonne amie avec le temps. Bambi l'aide même pour apprendre mieux l'anglais, et à se diriger dans le campus, où elle est encore nouvelle. LIAM et Bambi se sont rencontrés en promenant leurs chiens respectifs, avant que ces derniers ne partent "vivre leur vie". Problème : Missy va se retrouver bientôt pleine, à la plus grande surprise de la future maman...

Hate on me, hater
you're really nothing to me

AGATHE est persona non grata pour elle : après avoir dragué son ex à une soirée, elles se sont battues... sauf que le bourre-pif d'Agathe s'est limite transformé en hémorragie pour Bibi. MINNA lorgnait sur son ex. Pas étonnant que Bambi a vu rouge et vienne en personne lui dire de garder ses distances... quitte à ne pas y mettre du tout les formes !
My precious Missy
nothing better than a dog friendship

MISSY est sa chienne berger australien d'un an qu'elle aime d'amur :heaart:





Writing with besties, always
engrave important things in stone

je veux retrouver ma meilleure amie ! (cômbi #4) ✻ awkward but sexy trip (cômbi #5) ✻ from paris with... (cômbi #6) ✻ you're my breath (homi #3) ✻ danger in her eyes (ernesto #3) ✻ have fun again (benjamin) ✻ two days of kiff (honey) ✻ let's have a party & drink a lot of beer (chris) ✻ this is a nice way to know each other... (rio) ✻ are you serious ? (milow #4) ✻ harsh reveal (karolina) ✻ you're back roomie... (cassie) ✻

To add : Milow, Lyliah, Vega, Nathan, Nova, Hope, Elyes, Jinny, Oxana, Riyaaz, Natacha, Chris, Rio, Karolina, Cassie.

MATHER QUINCY WINTHROP DUNSTER ELIOT LOWELL CABOT STUDENTS CITIZENS C CITIZENS B STAFF KIDS


(#) Mer 11 Oct - 21:27
Bienvenue chez toiiiiii !!





- c'est dans tes yeux qu'j'oublie qu'tout va mal... -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t70287-pluton-westerberg-dylan-o-brien http://www.i-love-harvard.com/t70353-pluton-looking-for-a-star http://www.i-love-harvard.com/t90874-pluton-westerberg-456-451-8735 http://www.i-love-harvard.com/t87269-http-twitter-com-iamplutonium http://www.i-love-harvard.com/t70948-http-formspring-me-plutonwesterberg http://www.i-love-harvard.com/t74951-http-instagram-com-iamplutonium http://www.i-love-harvard.com/t74923-snap-plutonium_w http://www.i-love-harvard.com/t85996-pluton-westerberg
avatar
En ligne
JE SUIS EN TRAIN DE SUER POUR CONTINUER MON VOYAGE
Pluton Westerberg
JE SUIS EN TRAIN DE SUER POUR CONTINUER MON VOYAGE
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge, dans une colocation à deux pas d'Harvard . J'ai posé mes affaires ici le : 22/06/2015 et depuis, j'ai posté : 11110 messages et bu : 41 culs sec. Actuellement, je suis : étudiant en journalisme et sociologie et côté coeur, je suis : dans une relation avec Camila, sans que ce soit explicite. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le malchanceux boulet qui aime les étoiles et voyager . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dylan O'Brien ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : dark dreams. , et un grand merci à : moua ✽ DC/TC : : Jaxon Rowan (Tyler Posey) + Sullivan Wright (Francisco Lachowski)

21 RPs › 29/06 → 06/07
15 RPs › 06/07 → 13/07
05 RPs › 13/07 → 20/07



the real happy endings come after a story with lots of ups and downs









(#) Mer 11 Oct - 22:28
RE-BIENVENUUUUUUUE :loukas:





'Cause I got issues but you got 'em too.. So give 'em all to me and I'll give mine to you. bask in the glory of all our problems 'cause we got the kind of love tt takes to solve 'em — Yeah, I got issues and one of them is how bad I need you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 22:55
Invité
Merci beaucoup tout le monde. :heaart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 22:59
Invité
Hello, my love. :heaart:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 23:02
Invité
Oh salut, chaton. :hum:
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 23:19
Invité
Bienvenue à toi sur le forum, amuse toi bien et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mer 11 Oct - 23:32
Invité
Welcooooome again parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Je passe les SATs :: Présentations archivées-
Sauter vers: