:: your first adventure :: Je passe les SATs :: Présentations archivées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

EZRA GONZALES ► Robert Pattinson

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Invité
Invité
(#) Mer 11 Oct - 19:50
Invité

ID CARD

Nom : Gongales, un nom typiquement colombien, il le porte sans grande fierté, puisqu'il s'agit du nom de famille de son père, et que ce dernier est à ses yeux un étranger. ◇ Prénom : Ezra, c'est un garçon étrange et mystérieux, sans doute est-ce lié au fait qu'il est fortement introverti et secret, mais aussi parce qu'il possède un très grand empire sur lui-même. Timide et peu enclin à communiquer, c'est quelqu'un d'hypersensible et d'émotif qui se dissimule le plus souvent derrière une façade d'insensibilité et de distance. Cette attitude lui est sans doute plus confortable à vivre, mais ne lui permet pas de se sentir véritablement compris de son entourage, qui le qualifie un peu trop souvent d'indifférent. Il recherche la paix et la tranquillité, ce qui a chez lui un effet bénéfique puisque cela lui permet de réfléchir, de méditer et de verser de temps en temps dans l'introspection. En effet, Ezra   est un « roseau pensant », plus cérébral ou intellectuel que véritablement actif ou matérialiste. Il a l'esprit critique et une certaine tendance au scepticisme, arborant parfois un petit sourire dubitatif ou ironique au coin des lèvres. Pourtant, s'il a l'esprit de géométrie, s'il est doué pour l'analyse et peut se révéler un scientifique convaincant et convaincu, il possède également l'esprit de finesse. étant un homme d'écoute plus que de paroles ◇ Âge : 27 ans, ni jeune, ni trop vieux. Il est dans ce qu'on appelle « flipper d'avoir trente ans, mais dans sa tête il a toujours 20 ans. » L'âge pour lui. N'est clairement pas important. Il le souligne que très peu. Après tout, on n'a pas besoin de connaître ce détail, si ? ◇ Date et lieu de naissance : Le onze févriers à Bogota, Colombie. Une immense grande ville, où trafics de drogues, de prostitutions sont au plus haut. Narcos, le Clan Del Golfo, il a toujours été baigné dans la terreur, et l'environnement de la drogue. Il sait d'ailleurs, que ces ongles sont intégrés au gang Del Golfo. ◇ Nationalité : Colombienne, du sang. Un regard froid, distant. Mais proche de la famille, il garde ces racines bien ancrée et il fait le nécessaire pour y retourner le plus souvent, même si encore aujourd'hui, la Colombie reste un pays dangereux. ◇ Orientation sexuelle : Bisexuel, il l’est depuis toujours. Il a toujours assumé ce côté, même s’il ne viendrait pas à le hurler sur les toits. Il se bat pour légalité pour tous, et il soutient les jeunes, en étant dans plusieurs associations concernant le rejet des homosexualité, transgenres, ainsi que transsexuels. Il est d’ailleurs beaucoup concerné puisque son petit frère est lui-même transsexuel.  ◇ Statut amoureux : Difficile a dire, il est fantôme, mais amoureux. Il l'est depuis deux ans, au bras d'un homme unique et splendide. Cependant, il s'est cassé. Sans donner de nouvelle, il s'est barré, et il sait qu'il risque de le perdre, depuis un mois, mais il est prêt à revenir. La question, c'est de savoir s'il est toujours en couple, ou non. ◇ Statut social : Riche, il ne se prive pas. S’il veut quelque chose c’est évidemment qu’il viendrait à le chercher. Sauf que durant ce mois de disparition, il a préféré limite son budget, au nom d’une autre personne pour ne pas être retrouvé. Il était l’avocat le plus riche, mais il a pu être aussi votre voisin, le plus simple.  ◇ Métier : Avocat corrompu. Oui, vous lisez bien. Il paye des juges, d’autres avocats, ainsi que des policiers pour que les plus grands criminels ne soient pas coupables. En retour, il reçoit une somme astronomique. Il est fier ? Pas vraiment. Mais, il est intelligent, et il sait jongler entre ce genre de dossiers et des dossiers plus simples, qui recouvrent en grande partie ces fausses démarches.  ◇ Anciennes études : Ancien étudiant en droit international en principal, doctorat en poche. Il a réussi toutes ces études, avec une certaine facilité, même s’il devait s’accrocher. Il est très fier de lui, et de son parcours, sachant qu’il est parti de rien, mais qu’il est désormais au sommet d’un bureau d’avocats, lui-même étant le patron.  
Groupe : Boston Citizens.

Code:
Ezra Gonzales - 27 ans - Avocat

Ezra Gonzales
feat Robert Pattinson


BOSTON CITIZENS

DEPUIS COMBIEN DE TEMPS VIS TU ICI ?
Ezra vit à Boston depuis plus de dix ans. Voir même douze ans. Il est arrivé assez tôt et a pu poursuivre ces études grâce à son intelligence. Il a été forcé, avec sa mère de déménager et de partir au plus vite de là-bas. C'était dangereux, et un enfant ne pouvait pas vivre dans des atrocités pareilles. Pourtant, il reste un goût amer dans la bouche de ce jeune homme. Il a toujours aimé la vie en Colombie, tous ces ami(e)s y sont présents, mais sa mère l'a arraché subitement après la disparition de son père. Ces oncles, étant dans le clan del Golfo, doutent que cela soit un assassinat, une sorte de menace pour les faire fuir. Le corps n'a jamais plus été retrouvé, et depuis qu'il vit à Boston, il ne baisse pas les bras, et fait tout le nécessaire pour avoir des réponses. Jusqu'à se mettre lui, en danger.

QU'EST-CE QUE TU AIMES / N'AIMES PAS DANS CETTE VILLE ?
Il aime la ville, il aime quand ça bouge. Cependant, il trouve quelques petits défauts. Les gens, sont très curieux, et il trouve que cette ville on peut être rapidement jugé, avec une étiquette sur le front, même si la personne ne nous connaît pas personnellement, elle aura déjà quelques informations sur vous. Après, il s'y plait bien. Il a toujours vécu dans de grosses villes et il ne voit pas comment vivre dans de petits villages en dehors de tout. C'est un citadin. Un vrai. Il retrouve un certain réconfort en sachant tous les crimes qu'il peut avoir dans cette ville, même si ce n'est pas comparable en Colombie. Il n'a aucune famille aux USA, et c'est un peu compliqué, à part sa mère et son petit frère, ils se retrouvent bien vite sans fête qui pourrait tous les regrouper.

COMMENT TE VOIS TU DANS 10 ANS ?
Il ne sait même pas où il sera demain, comment voulez-vous qu'il vous réponde le plus sérieusement du monde ? Déjà, il aimerait bien pouvoir revenir, discuter avec son petit-ami, en essayant de lui faire comprendre qu'il s'est barré pour lui, pour lui éviter de mourir ou d'être tout simplement en danger. Il aimerait aussi que son cabinet fonctionne de mieux en mieux, au point de pouvoir recruter plusieurs avocats. Garder son business, le faire grandir, recevoir davantage d'argents et avoir la vie qu'il désir. Être bien riche, de s'offrir le luxe. De fonder une famille, peut-être. Même si les enfants lui font affreusement peur. Il ne se voit pas dans dix ans, il espère déjà être vivant jusqu'à là.

TELL US MORE

Bonjour tout le monde ! Sur internet on m'appelle #Sanie et j'ai 22 ans (je suis jeune ok, mais bon, je suis un peu une petite vieille au fond). Je suis portugaise et j'ai connu le forum grâce à j'étais déjà là, avec ma petite-amie chérie, que j'aime plus que tout   . Il est magnifique, et beaucoup de personnes, donc plus de possibilité d'avoir des liens et de pouvoir avancer avec ce bébé alors j'ai décidé de m'inscrire OU Je suis déjà présent sur le forum sous les traits de Ezra Gonzales, boston. J'utilise Robert Pattinson comme avatar, d'ailleurs les images ont été faites par blue comet. Je fais environ 200 à 2000 mots par RP et mon personnage est un personnage inventé.

Je souhaite ▲ (retire la balise le symbole et sa couleur qui ne correspond pas)
adhérer un flood d'intégration (?)
je veux être parrainé si oui, par pseudo du parrain (voir la liste des parrains)

Je recense mon avatar
si personnage inventé:
[/font]
Code:
[size=10][url=http://www.i-love-harvard.com/u7751]►[/url] ► <span class="pris">ROBERT PATTINSON</span> ◊ “ Ezra Gonzales ”[/size]

si scénario:

Code:
[size=10][url=lienversvotreprofil]►[/url] [url=URL DU SCÉNARIO ICI]►[/url] <span class="pris">AVATAR</span> ◊ “ Pseudo ”[/size]

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
(#) Mer 11 Oct - 19:51
Invité

MORE OF YOUR OWN STORY





There is a swelling storm
And I’m caught up in the middle of it all
And it takes control
Of the person that I thought I was
The boy I used to know



J’ai toujours été convaincu que les choses qui arrivent, ne sont pas un hasard. Comme si, la vie avait déjà écrit notre histoire, que chaque choix que nous prenions n’est finalement pas le nôtre, au sens propre. Ce qui est difficile, c’est de le réaliser. C’est de voir à quel point, nous ne pouvons pas maitriser notre vie, et qu’au final, les événements arriveront qu’on le veuille ou non, en pleine gueule, doucement. Avec le temps, on s’imagine faire des projets, de sorte que nous puisons rêver de cette vie que nous aimerions tous, une maison, une voiture, un travail fixe, des voyages. On est convaincu d’être différent des autres, que nous avons un pouvoir entre nos mains, que nous ne sommes pas considérés comme des moutons. Sauf, que c’est le cas. Toi, moi. Ton voisin, ta tante. Nous avons quasiment tous, les mêmes rêves. Il n’y a pas que toi, qui veut être libre, qui veut voyager et il n’y pas que lui, qui veut un travail fixe ainsi qu’une maison au borde la mer. On n’est jamais seuls. Et on ne le sera jamais, parce que c’est totalement con, de vouloir être l’unique, de s’estimer mieux que ton pote ou même que ton époux. Non, il faut cesser de croire que c’est parce que tu t’habilles en jaune, que tu portes une coupe différente, fera de toi, une espèce originale. Je suis… Persuadé, que mon destin est déjà tracé, et c’est ça, le plus tragique. Le plus triste, c’est de se dire, que quoiqu’on fasse, on ne sera jamais l’exception à la règle. Je ne suis pas le seul avoir été maltraité, avoir eu envie de me casser pour l’éternité. Mon histoire, n’est clairement pas différente de plusieurs gosses. Cependant, moi. J’en ai conscience. Et j’ai conscience d’être un coincé des sentiments, un coincé du cœur. Vous savez, le genre de personne qui ne ressent pas grand-chose pour l’humanité, qui est un glaçon et qui vous regard de travers parce que vous parlez trop, parce que vous ne cessez de vous plaindre de vos petits problèmes. Oui, c’est moi. Ezra, je suis le gars qui ne donne pas de câlin, qui ne donne que rarement des baisers, et qui n’exprime ces émotions et sentiments. Je n’ai pas de quoi être fier, je ne dis pas le contraire. Je suis honnête, et je n’ai pas le droit de vous laisser croire que vous êtes unique, et que vos petits soucis de merde, le sont également. Si je devais raconter mon histoire depuis le début, j’aimerais que vous me regardiez droit dans les yeux, peut-être parce que je risque de parler comme un robot, mais j’aimerais aussi que vous essayiez de penser à moi, plutôt qu’à votre cul. Soyons honnête, quand je vais citer les problèmes dans ma jeunesse, vos cerveaux vont essayer de les mélanger et vous allez vous dire que vous aussi, vous avez vécu ça, que vous aussi, vous êtes comme ça. Et, sincèrement. Je m’en fous. Gardez ça pour la fin de l’histoire, gardez ça dans votre bouche en-dessous de votre langue si ça vous chante, mais entendez, mais écouter également. Je suis colombien, j’ai le sang chaud, j’ai un caractère merdique et une personnalité explosive. Ça, ce sont les mots de ma mère, pas les miens. Je dirais, que je suis ouvert, plutôt discret et que si vous me faites chier, je risque très certainement de vous coincer la tête contre le mur en essayant de vous faire comprendre que vous venez de m’emmerder, et que si vous n’arrêtez pas, je risque davantage de m’énerver. J’ai été élevé à la dure, avec un père stricte qui n’envoyait aucun amour à ces enfants, peut-être que j’ai eu ça de lui, ce côté de ma personnalité qui rebute plusieurs personnes. Nous avons vécu dans la capitale, et autant vous dire que ce n’est pas comme ici, que ce n’est en rien la même chose. C’est un pays pauvre, qui est sans cesse menacé. Sans cesse avec problèmes liés aux trafics de drogues, des coups d’états même. J’ai été bercé sous les stupéfiants, mes oncles appartiennent au  Clan Del Golfo, et j’ai pu apercevoir ce monde qui était à la hauteur des histoires racontées à la télévision. Je reste avec un goût amer, sur comment ma famille a été dénigré et modelé pour en fabriquer une famille de trafiquants. Sauf moi, et sauf ma mère et mon jeune frère. Ma mère a été informée des multiples tromperies de mon cher padre, cependant celui-ci restait figé en donnant des conseils à mon oncle, tout en prônant le fait que lui, n’était en rien mêlé de ce genre d’histoire. Chose fausse. Il a disparu, un jour. On ne l’a plus jamais revu. Certaines disent qu’il a été abattu lors d’un échange et que le déroulement des choses se sont mal passé, et qu’il a certainement fini dans une rivière ou dans la mer. A nous, on nous a simplement dit que c’était une disparition de plus, et que ce n’était pas étonnant. Qu’il ne fallait pas attendre son retour. Je raconte les choses d’une manière détaché, vous avez donc compris, que c’est bien fait, que ce con, ne méritait que cette fin. Je n’étais pas proche de mon père, à vrai dire. Je ne comprenais pas comment ma mère avait pu être mariée à un type pareil. Il n’avait aucun respect, il l’a traitée comme un esclave et il prônait le fait que tout ce que nous avions étaient grâce à lui. Après sa disparition, ma mère a contacté le banquier, en expliquant les faits, et par un miracle mon père avait écrit dans son testament que s’il viendrait à mourir ou disparaître, tout l’argents iraient à ma mère, sans préciser également ces enfants. Non, nous nous étions simples des bâtards et des imbéciles. Ma mère a décidé de partir, de nous envoyer en Amérique en priant que cette fois, ces beaux enfants soient dociles et qu’aucun de nous n’irait à plonger dans le trafic de drogue, heureusement pour elle, on savait les conséquences, et il était exclu pour nous d’être des morts-vivants. Pourtant, quelque chose avait changé. Je crois que j’ai dû voir ma mère a plusieurs reprises, écroulée au sol, en train de pleurer comme si c’était la fin de sa vie, durant des nuits entières elle se levait en allant prendre des médicaments pour pouvoir s’endormir. C’est que maintenant, que j’ai compris qu’à l’époque, ma mère était brisée, anéantie, et complètement déchirée par l’absence de l’homme qu’elle aimait. Je suis comme vous, comment peut-on être triste à ce point ? Comment peut-ton considéré que son absence était la pire chose qu’elle pouvait ressentir ? Mais en pensant, c’était de longues années de mariage, et des moment sans doute heureux. Même si dans mon cœur, je n’arrive pas à comprendre. Je me dois et je m’obliger à accepter. Durant des mois, elle ne montrait pas vraiment, elle se cachait la plupart du temps, comme si elle voulait affronter la tristesse yeux dans les yeux, en estimant que le monde extérieur n’avait rien à faire de ces petits soucis de veuve. Jusqu’au jour, où elle a essayé de mettre fin à ces jours. J’étais à l’école, j’étudiais, c’est le directeur qui m’a appelé en disant que ma mère était envoyée à l’hôpital et qu’on ne savait pas si elle allait y rester, ou bien si Dieu allait la laisser parmi nous. Quelle foutaise… Non seulement il me regardait avec pitié, mais en plus de ça, il osait mettre Dieu dans ce bordel. Qu’est-ce qu’il en a foutre de nous, et surtout est-ce qu’il existe au moins ? Je ne crois pas en Dieu, je sais qu’il existe une force qui nous dépasse, mais je sais pas qui c’est, ou ce qu’il veut. Mais je ne crois pas qu’il soit le coupable dans tout ça. Ou encore le sauveur. Quand j’étais jeune, j’étais déjà un gosse à problèmes. Je m’exprimais que rarement, je n’évoquais jamais mes sentiments et émotions. Je transmettais mes pensées à l’écrit en essayant de garder le maximum de choses pour moi. Seuls mes besoins étaient articulés et encore. Je savais me débrouiller tout seul. J’étais resté paralysé. Sans émettre une expression, comme si un voile noir s’était inscrit sur mon visage. Je ne pensais plus, je respirais à peine. Et tout tournait autour de moi. Je me suis réveillé à l’hôpital. Avec mon petit frère à côté de moi qui jouait aux petites voitures. Ce con, s’est renfermé dans sa bulle, c’était différent de moi. Il préférait jouer, s’imaginer des univers, des personnages. J’ai toujours été admiratif parce qu’au fond, je savais que c’était le seul dans la famille qui avait le don, de rire à tout, et de sourire à n’importe quel moment. Mais là, quand il a levé les yeux sur moi. Ce n’était plus un petit enfant, ce côté venait de tout simplement disparaître. Et ça m’a tué. Littéralement. Notre mère à survécu à sa tentative, mais elle devait être placée dans un hôpital psychiatrique, et que nous, nous allons être dans une famille d’accueil le temps qu’elle soit à nouveau apte à nous éduquer.




On a vécu quelques mois, dans une famille parfaitement parfaite. Presque à vomir et totalement flippant. C’était une famille qui allait à l’église tous les dimanches, qui préparait des petits repas de famille tous les vendredis et qui allait se promener comme un troupeau de mouton. Je ne plaisante même pas, ils étaient tous blonds, l’époux portait sans cesse son costume, et l’épouse était blonde, un peu bête et qui restait sans arrêt à la maison pour préparer de bons petits plats. J’ai souvent imaginé que dès qu’ils sont seuls, ils étaient sauvages. Ils se tapaient des poulets vivants, ou je ne sais pas. Mais je faisais en sorte de pas mourir d’ennui. C’était horrible, je considère que ce genre de famille exemplaire est juste une image qu’ils veulent garder. Leur putain de pitié quand ils nous regardaient, ce sourire aux lèvres quand ils ont su que nous étions bien plus riches qu’ils ne pouvaient penser. Je vous jure, on aurait dit des sangsues prêtes à planter et à nous sucer jusqu’à l’os. Je n’étais déjà plus très jeune, je ne dis pas que j’étais déjà adulte, parce que c’est faux. Mais j’avais déjà une vision des choses assez limitées. Encore plus en voyant leurs gosses fringués comme des… Bon, voilà. Nous sommes retournés auprès de ma mère, qui souffrait encore, mais qui avait promis de ne plus retenter quoique ce soit. Rappelez-vous que quand quelqu’un ment, il mentira encore. C’est un fait. J’ai été rapidement diplômé. J’ai suivi un cursus m’orientant dans le domaine du droit, ainsi que de la politique. Peut-être qu’à l’époque j’avais envie de changer le monde, mais actuellement j’ai juste envie de voir plusieurs zéros s’afficher. J’avais de très bons résultats, et je savais que je pouvais aller loin dans la vie. Truc marrant, c’est que je le savais, truc pas marrant, c’est que j’ai préféré l’argents à l’honnêteté. J’ai rejoint Harvard, pour étudier et avoir mon Doctorat. Donc oui, quand les gens m’appellent, ils placent Docteur devant mon nom de famille. Ce qui est perturbant et assez chiant, mais au fond. Très classe. Je suis sorti de là-bas assez grand. J’ai fait de bonnes rencontres, je suis bisexuel. Bon, à l’époque c’était pas encore très bien vu, mais faut faire avec. J’ai décidé d’aider plusieurs associations, donner de l’argent. Aider les autres, et m’assurer qu’ils me foutent la paix. C’est donnant donnant. À la fin de mes études, je ne voulais pas travailler pour quelqu’un, recevoir des ordres n’étaient clairement pas mon désir, et j’avais déjà à cet époque l’envie de conquérir un nouveau monde, peut-être sale, mais je m’en tape. Je me suis lancé, la tête la première. Je me suis fait guider dans le criminel, aider les méchants à sortir. Payer pour qu’ils ne meurent pas, c’était plus intéressant comme domaine. Avant de m’enterrer sous un tas de merde.




Je ne parle jamais de mes sentiments, et encore moins de mes émotions. Dans le début de mon histoire, vous pouvez comprendre que ma vie n’est en rien unique et que je suis persuadé que votre cerveau a déjà fait référence à votre propre histoire en disant que vous aussi, vous avez connu des pires choses. Mais ce n’est pas encore à votre tour, si vous voulez vous exprimer vous vous levez de cette salle et vous partez. Je prends des pinces, concernant la suite. C’est encore un peu flou, et c’est assez compliqué. Je ne sais pas comment débuter, alors je me lance. J’ai rencontré un garçon, du prénom Marley. Un type totalement différent de moi. Sa dégaine, son air détaché. Sa carapace, et sa manie de s’enfuir des autres. Ouais, j’ai été attiré par-lui. C’est là, où je voulais en venir. On avait une connaissance, chance pour moi. Je vais souvent à des fêtes, faut pas croire que c’est parce que je suis un sociopathe que je ne sais pas m’amuser. Je plaisante pour le sociopathe, faites pas les choqués. On s’est rapidement rapproché, enfin moi, j’essayais de me rapprocher et lui avait un air d’enfant surexcité qui était heureux de parler avec un gars comme moi. Je présume, qu’il était fou. Je suis déjà sorti avec d’autres personnes. Le pourquoi je n’ai rien cité, c’est que j’ai oublié leurs prénoms. C’est simple, je suis un mec. Voilà, l’explication. On a échangé nos numéros, et je crois que je voyais en lui, il me semblait être gay. Mais, il agissait assez bizarre avec moi, limite comme des potes. Alors, j’ai pensé qu’il était hétéro. On est sorti ensemble, entre amis, plusieurs fois. Que les deux. Je m’arrête plusieurs fois, c’est pénible ? Mais, on était que les gens, on s’amusait bien. J’ai réussi à me décoller de ma gêne à parler, et j’ai été rapidement à l’aise avec Marley. Il était lui, il ne se posait pas de questions. Même s’il avait peur des regards, j’essayais de lui faire comprendre qu’avec moi, il pouvait être lui. Que je ne pourrais pas le juger. Chose, qu’il a fait en retour. Je l’ai embrassé, après deux mois à être totalement et toujours ensemble….

…. Il a fui. Littéralement. Il a pris peur, il a commencé à courir. Je me suis retrouvé… Comme un con. Je pensais qu’il était gay, durant les deux mois. Je le pensais vraiment et surtout je pensais qu’il voulait plus. Je me suis trompé. Au fond, je pouvais déjà ressentir quelque chose. Mais là, c’était de la tristesse et de la colère. Comment une personne qui pour la première fois, m’accepte comme je suis viens de se barrer ? Je pensais que je n’allais plus jamais le revoir. Sauf le soir, où j’avais reçu un message. C’était de lui, qui s’excusait. Je ne sais pas s’il s’excusait par rapport à la fuite ou s’il disait en petit qu’il me trouvait pas à son goût. On s’est retrouvé une nouvelle fois en soirée. Et cette fois, c’était tout différent. On s’est rapproché, et on s’est embrassé sans gêne. Dans la chambre des invités. Il s’est passé pleins de choses. Je vous retire déjà, non. Nous n’avons pas couché, on aurait pu. Mais bizarrement, j’ai trouvé qu’il méritait mieux que ça, qu’il mérite mieux qu’un coup et qu’on se lève pour repartir boire. Alors, il m’a invité chez lui, c’était après, et non sur la même soirée. C’est là, où j’ai enfin compris que j’étais plus aussi fermé qu’avant. J’ai dormi avec lui, c’était naturelle. Quelque chose qui était intense et pourtant si intime. Je n’ai jamais dormi avec quelqu’un, et j’estimais que personne ne devrait dormir avec moi, parce que c’est mon sommeil. Après plus d’un mois, j’ai décidé de l’inviter à un restaurant. On s’entendait bien, on riait. Je riais, je l’écoutais parler et je le comprenais. On mettait souvent nos différents de côtés. On préférait boire les paroles de l’autre, avec des étoiles dans les yeux. On a fait notre première fois, ce soir-là. Je sais, que ce sont des détails dont je n’aurais pas besoin de dire. Mais, je crois que c’est très important pour moi. Si vous lisez depuis le début, vous savez que je n’ai jamais été très à l’aise face à mes émotions et sentiments, que ce genre de chose me dépassait et que la plupart du temps j’agissais comme un robot. Là, ce gars. Que j’ai rencontré dans une soirée. Venait de briser mon armure. Et j’étais totalement nu devant lui, et c’était loin de me déranger. J’ai pris peur, au-début. De tout ceci, je ne comprenais pas vraiment la vision que j’avais, elle était changée. Améliorée, sans doute. Mais je sais que j’ai avoué mes sentiments quand un pote est rentré chez moi, sans rien me dire. Et qu’il l’a vu. Avec moi. J’ai craché que c’était mon petit frère, et Marley a été terriblement blessé. Vexé, et on s’est disputé. Violemment. Je n’ai jamais compris les disputes de couples, jusqu’à ce jour. Si un couple ne se dispute pas, c’est qu’il ne s’aime pas assez. Et je l’aimais. Je l’aimais si fort, que les mots sont sortis de ma bouche. Aussi brutalement qu’une claque, qu’une tempête qui venait de tout broyer devant nous. Il y a eu un silence. Un doux silence, peut-être pesant pour plusieurs personnes, mais pour moi. C’était comme si je venais de rencontrer mon cœur. Le plus surprenant, c’était qu’il me le dise en retour. On n’y attend pas. Comment peut-on m’aimer ? Et pourtant, c’est bien le cas. C’était notre première dispute, et on a rapidement définit qu’on devait être l’exception.

J’ai menti. Je suis toujours le même. Le même robot, incapable de citer ces émotions et sentiments. Et je sais que ça commence à gaver Marley. Je le sais parfaitement. J’ai essayé, d’être quelqu’un de plus ouvert, de lui exprimer mon affection, mais je suis juste un con. Alors, il a pété un câble. Il a explosé. Il a dit des choses qui m’ont brisé, mais qui m’ont fait réagir. Il serait heureux sans moi, il serait bien mieux sans mon égoïsme, sans ce côté macho qui veut toujours avoir le dernier mot. Alors, je me suis tiré. J’ai pris quelques affaires, et je me suis cassé. Je lui ai dit que c’était le mieux, qu’après tout. J’étais qu’une merde, et qu’il fallait mieux arrêter là, plutôt que davantage lui faire souffrir.

Vous vous souvenez de l’était dans lequel j’étais quand ma mère a tenter de se suicider ? Je connaissais les blessures de Marley, et cette tendance qu’il avait de vouloir se couper. Cette façon pour lui, d’échapper à la réalité. De ne plus souffrir que physiquement et plus mentalement. Je suis revenu à l’appartement pour prendre d’autres affaires, et je l’ai retrouvé. Couvert de son propre sang dans la salle de bain. Il s’est ouvert les veines, après mon départ. Il venait de me briser. De m’éteindre complètement. Je l’ai emmené à l’hôpital, et il a survécu. J’ai été là, durant tout le temps, je l’empêchais même d’être tout seul, parce que je ne voulais pas qu’il fasse d’autres conneries. Mais, je n’étais qu’un corps. Je peinais à retrouver cette sérénité, j’étais perdu dans un cercle noir, et il m’était impossible de ressortir. On m’avait englouti, on m’avait perdu. J’étais redevenu le petit garçon, qui ravalait tout, qui hochait la tête. Qui n’avait plus envie de rien. J’étais redevenu mort, à l’intérieur. Marley, l’a très vite remarqué. Il a pris la décision de m’en parler, de tout balancer et de me faire réaliser que c’était trop. J’imaginais que je lui manquais, mais je ne pouvais nier que c’était à cause de sa tentative. Il était brisé, et j’étais brisé. Nous étions un couple en morceaux. Sans aucune foutue colle pour recoller ce bordel.

Aucun malheur ne vient seul. Retenez bien cette phrase. J’ai toujours connu des événements des plus dramatiques. Sans jamais hausser le ton en disant que ce qu’il m’arrivait était le pire. Que je n’avais pas de chance. Le destin est déjà tout tracé. Rien n’est réellement notre propre décision. Pendant de longs mois, tout s’est bien déroulé. On s’est disputés de temps en temps mais on réalise bien vite qu’on ne peut pas vivre l’un sans l’autre. La séparation n’est plus une option, et on essaie de toujours garder la tête hors de l’eau, on se soutenant mutuellement. Mais la vie, elle s’en tape de ça. S’il doit arriver une merde, il arrivera une merde, même que tu sois au pays des nounours. Marley, s’est fait percuter par un chauffeur, il est en vie. Mais je jure, devant la force qui nous dépasse, que je vais retrouver cet enfoiré. Et c’est moi, qui va le tuer. En deux ans de couple, on a eu beaucoup de choses, je ne dis pas que nous avons de chance, encore une fois. Mais c’est difficile de ne plus en vouloir à la vie. Au destin. Je commence même à croire que lui et moi, sommes maudits.

J’ai continué mon affaire, mon cabinet toujours ouvert avec plusieurs avocats bien réputés. Je suis un avocat corrompu. Je paye, pour que les criminels soient en liberté, je paye les juges, d’autres avocats et si je n’arrive pas à obtenir ce que je veux, je paye les policiers à l’intérieur des prisons. Histoire que mes clients retrouvent un confort qu’ils ne pourraient pas avoir sans moi. J’ai eu affaire à plusieurs menaces, des insultes. Mais finalement jamais personne n’a osé s’en prendre à moi. Je garde tout, précieusement je sais que si, j’ai un problème. Je peux facilement le résoudre. Je suis devenu comme mon père ? Non, je suis bien plus intelligent. Il y a eu un client, qui devait faire de la prison à vie. Pour avoir assassiné plusieurs personnes et torturer. Il me donnait énormément d’argents, et évidemment. Il devait être partagés en plusieurs. Sauf, que je n’ai pas réussi à lui donner une totale liberté. C’est normal, mais il ne comprend pas. Comment le journal télévisé allait expliquer ? Qu’un grand assassin s’est retrouvé en liberté ? Foutaise. Mais j’allais le payer. Je le savais, j’étais foutu.

Vivre ou survivre. Qu’importe. Les deux ne veulent rien dire. Quand il est sorti de prison, il a retrouvé Marley. Et il m’a enregistré une vidéo où mon partenaire était dessus. Expliquant que j’allais payer, que je devais quitter la ville au plus vite. Sinon, il allait le tuer. Sans plus, ni moins. Ce sont les risques, dans ce que je fais. Et, j’ai jamais voulu mettre Marley dedans. Je voulais m’assurer qu’il ne soit jamais découvert par un quelconque client. Mais c’était trop tard. Alors il fallait que je parte. Il fallait que je disparaisse.

Sorry...

…. Je suis parti. Sans laisser de mot à Marley. En prenant plusieurs affaires, les dossiers les plus important sont dans un coin de la ville et en sécurité. Alors que moi, j’ai séjourné au Portugal. Je n’ai pas arrêté de penser à lui. Il me hante. Je m’étais dit que ça serait mieux, que je devrais cesser tout ce bordel. Qu’il devrait faire la vie sans moi. Mais qui pourrait le croire ? Je suis tombé amoureux de ce type. Je l’aime tellement. Je pourrais donner ma vie pour lui, et c’est ce que j’ai fait. Je n’ai pas le moindre retour. Je ne sais pas s’il est en vie. Je ne sais pas s’il est passé à autre chose, même si je sais que non. Marley, est l’homme de ma vie. Je ne pourrais plus aimer quelqu’un. Comment je le sais ? Je suis retourné à ma base. D’être totalement froid, et distant. De ne parler avec personne, et de me faire une nouvelle identité. Un gars normal. J’ai l’air d’un gars normal ? Foutaise.



Un mois plus tard. Je suis essoufflé. Je suis à l’aéroport. Je veux rentrer. Je dois rentrer. Même si je peux crever, être menacé. Je vais affronter le gars. Mais, je ne peux plus vivre sans Marley. Juste, de le savoir en sécurité m’aiderais, et qu’il soit passé à autre chose. Mais, je ne peux plus être loin de lui.



Oh, you're in my veins
And I cannot get you out
Oh, you're all I taste
At night inside of my mouth
Oh, you run away
Cause I am not what you found
Oh, you're in my veins
And I cannot get you out.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t91054-milan-sianovitch-luke-pasqualino http://www.i-love-harvard.com/t91124-in-this-game-i-own-the-rules-milan http://www.i-love-harvard.com/t91126-milan-sianovitch-456-554-0218 http://www.i-love-harvard.com/t91127-milan-sianovitch
avatar
HARVARD'S STUDENT
Milan Sianovitch
HARVARD'S STUDENT
J'ai : 22 ans et je vis à : à la recherche de l'appartement et des colocataires parfaits. . J'ai posé mes affaires ici le : 05/12/2016 et depuis, j'ai posté : 4961 messages et gagné : 764 dollars. Actuellement, je suis : étudiant dans l'optique d'être ingénieur (M), et en biologie (m). Accessoirement gardien de musée de nuit le week-end pour subvenir d'avantage à ses besoins. et côté coeur, je suis : à la recherche d'une femme, la seule et l'unique qu'il semble trouver en chaque femme. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : c'est l'adopté, originaire d'Inde, le gosse sans avenir que l'ambition ravage. Le génie, touche à tout qui rêve de devenir astronaute. Un protecteur, d'une soeur sous l'influence d'un proxénète qu'il compte délivrer. Un mec sans histoire, pas très doué en amour. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : baby pasqualino. ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : paperhearts (Ninon) , et un grand merci à : Morrigan (avatar) suskind (sign) ; blueshelp (gifs) ✽ DC/TC : : anciennement marin et palmyr.


THE PAST ALWAYS CATCHES UP
✯ ✯ ✯
Milan Sianovitch, 22 ans, originaire de Jaipur en Inde, de nationalité Russe. Adopté durant son enfance, grand amoureux de l'amour. Un poil stalker sur les bords, aimant le calme et la beauté des petites choses. Un grand enfant qui ne cesse de rêver, créant une réalité à son image. Un oiseau blessé par la vie et sa famille. Une tête en l'air bien que pleine. (en savoir +)


YOU ARE THE ONLY FAMILY I HAVE
✯ ✯ ✯
(madhura), sa petite soeur, ou demi-soeur coincée encore à Jaipur comme prostituée. un jour, prochain, il s'est promis de la sortir de cet enfer quoiqu'il lui en coûte.





LOVE IS ON EVERY STREET CORNER
✯ ✯ ✯
(coco), l'ange de ses nuits sombres, il s'était épris d'elle lors de leurs petits rendez-vous quand sa famille avait fait appelle à lui pour qu'elle puisse rentrer à Harvard. si le temps à essouffler son coup de coeur, ce n'est plus le cas en la revoyant au bal organisé par l'université. il la voit de nouveau comme la femme de sa vie, la mère de ses futurs enfants sans comprendre qu'elle se fou bien de lui. (magdalena), le coup de foudre avait été immédiat lors de son rendez-vous tinder. depuis, il est carrément bouleversé et tente par tous les moyens de la conquérir sans savoir qu'elle, elle en pince pour son meilleur ami.


THE FAMILY I CHOSE (OR NOT)
✯ ✯ ✯
(best) (joy), le sang de la veine. sa seule véritable amie féminine avec qui il n'a absolument aucun filtre. quitte à ce que ça la blesse et inversement. pas de honte, pas de secret, ils partagent tout. (nolan), son double, son bff for ever and ever. depuis qu'ils se sont trouvés, ils ne se lâchent plus.
(friends)
(hate) (mila), c'est la nana qu'il a rencontré dans les toilettes en bonne compagnie. milan lui a foiré son coup et depuis c'est compliqué entre les deux. (nirvana), c'est son ex. entre eux ça a très mal fini. il pensait avoir entre les doigts l'amour de sa vie, mais il n'avait qu'une menteuse.



let me be your hero (coco) something about the way that you walked into my living room (joy) never seen you coming, i’ll turn you down (mila) One kiss is all it takes, fallin' in love with me (mag) fb ; stupid things i do (vana) lucky is my middle name. mind you, my first name is bad (nolan)

6/6 FULL


(#) Mer 11 Oct - 20:25
(re)bienvenue et bonne chance pour ta fiche. hanwii




Love, let's talk about love. Is it anything and everything you hoped for? Or do the feeling haunt you? I know the feeling haunt you. This may be the night that my dreams might let me know. All the stars approach you. This may be the night that my dreams might let me know. All the stars are closer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t66894-bambi-c-corleonesi-barbara-palvin http://www.i-love-harvard.com/t78082-bambi-on-se-remet-en-chasse-et-on-fait-main-basse http://www.i-love-harvard.com/t66907-bambi-c-corleonesi-456-024-5892 http://www.i-love-harvard.com/t76557-http-instagram-com-bamboo http://www.i-love-harvard.com/t75596-snap-bamboo#2646828 http://www.i-love-harvard.com/t83755-bambi-c-corleonesi#3023955
avatar
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
Bambi C. Corleonesi
VICE-PRÉSIDENTE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 23 ans et je vis à : Harbor Area dans un grand loft. . J'ai posé mes affaires ici le : 22/09/2016 et depuis, j'ai posté : 40591 messages et gagné : 11377 dollars. Actuellement, je suis : étudiante en médecine et côté coeur, je suis : en pleine phase connerie. L'amour, c'est de la merde. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis un bonbon qui a vécu trop de désillusion et qui préfère accumuler les conneries pour compenser. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Barbara Palvin ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Nymphali , et un grand merci à : Mowa ✽ DC/TC : : Poppy (Jlaw)
Bambi Cara Corleonesi
Nobody puts baby in a corner

The pastest sicilienne pure souche ✻ on l'appelle souvent "Bamboo" ou "Bibi" ✻ aime beaucoup son prénom, que son père a choisi ✻ très proche de son père, mais déteste sa mère et c'est réciproque ✻ a vécu les 16 premières années de sa vie à Palerme, avant de déménager à la fin de son lycée avec son petit frère Luis à LA ✻ a beaucoup voyagé avec son père, Alessio, l'accompagnant lors de ses nombreux déplacements à travers le monde ✻ bien que fille de mafieux, a toujours été protégée de ce milieu ✻ étudiante en médecine, métier pour lequel elle a le feu sacré ✻ possède une capacité de travail hors du commun ✻ insomniaque sur les bords ✻ maniaque et ne s'en cache pas ✻ a perdu un bébé à cause de son ex, qui l'a battue quasiment à mort et laisser à brûler dans une maison en flammes ✻ elle a gardé de nombreuses brûlures et cicatrices de cet évènements ✻ est marquée à vie, mais a toujours voulu être mère ✻ a vécu plusieurs désillusions en amour, mais toujours restée romantique ✻ maternelle, cajoleuse, très protectrice envers ses proches et amis ✻ est clown pour enfants dans un centre spécialisé depuis plusieurs années ✻ mais si tu veux connaître plus de détails sur moi... viens chercher bonheur par iciiiii !

The presentBambi souffre d'une dégénérescence pulmonaire depuis son enfance ✻ aura bientôt besoin d'une greffe ✻ a été élue "meilleure Cabot" au bal 2017 à sa plus grande surprise ✻ rêve d'avoir des enfants mais sa maladie l'en empêche ✻ on la considère un peu comme "mi ange mi démon" quand on la connaît bien ✻ déteste de plus en plus sa mère depuis sa dernière visite à Boston ✻ a fait partie de l'équipe des ABLEUMINABLES au Summer Camp 2017 ✻ elle a appris relativement récemment qu'elle avait une demi-sœur, fruit d'un adultère de son père, qu'elle a accueilli à bras ouverts dans la famille ✻ après une nouvelle désillusion amoureuse, est prête à reprendre ses anciens démons...
Family, loving cocoon
My clan, my everything

Mon sang, ma vie, mon repèreALESSIO est son père, son pilier, son modèle devant l'éternel. Bambi l'admire énormément, et elle est son trésor depuis toujours. Bien que parrain de la Mafia sicilienne, il l'a toujours protégée de ce milieu, et encouragée à faire ses études de médecine aux USA pour qu'elle ait une vie normale et lumineuse - FABIO est son grand frère, son protecteur, son modèle. Elle lui dit toujours tout de sa vie et a une confiance totale en lui. LUIS est son petit frère, son piccolino comme elle le surnomme. Elle est arrivée avec lui aux USA et a vécu des choses extraordinaires, joyeuses comme tristes. Bambi s'est inquiétée telle une folle lorsqu'il est parti un an, et n'est pas fâchée qu'il soit aujourd'hui de retour près d'elle... sans savoir qu'il envisage d'être donneur anonyme pour elle, de l'un de ses poumons, pour ne pas la perdre lui non plus. Un lien inébranlable les lient et les liera toujours. TALYA est sa demi-sœur dont elle vient d'apprendre l'existence. Petit à petit, Bambi l'accepte et l'aide à se faire accepter du reste de la famille. Leur lien est de plus en plus fort, et Talya la soutient avec cette nouvelle déconvenue. De son côté, l'étudiante en médecine est toujours là pour sa soeurette.
Heart's familyHONEY est sa sœur de cœur à la Cabot, celle qui lui en apprend plus sur la France tandis qu'elle la guide chez les roses. AARON est son frère de cœur, son meilleur ami, ils s'entendent à merveille et se disent tout sans exception. Une grande confiance les lient. JAMIE est son grand frère de cœur, papa d'une petite Zoé que Bambi adore autant que le papa. Il a disparu un brin de la circulation récemment, mais l'italienne sait qu'ils se retrouveront de toute façon, et jamais elle ne portera de jugement sur ses raisons. Elle l'adore trop pour cela.


Us against the world
you jump, I jump

Bambi a été trop déçue par l'amour pour se caler avec quelqu'un pour le moment. Elle préfère profiter, voilà tout.

My Temptationavec CÔME, c'est compliqué. Leur amitié est en or, ils sont en binôme et ne se laisseront jamais tomber. Du moins cela n'avait-il jamais été le cas avant récemment, après un lourd accrochage, leur premier. Lui n'a pas osé revenir, et elle pensait qu'il ne reviendrait jamais. Alors qu'elle se sentait abandonnée de tout côté, cela a été le coup de massue pour Bambi... mais une soirée entre eux et un baume s'est déposé contre son petit cœur meurtri... pour mieux compliquer plus encore la donne. Les deux jeunes gens ont joué, se sont donné l'un à l'autre, sans retenue, sans barrière, non sans inconscience, piétinant un brin leur amitié, mettant un pied dans autre chose... mais quoi ? Le malêtre qu'ils ont ressenti pendant le voyage des Dunsters au Canada aurait dû la mettre la puce à l'oreille, mais il n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir...
CrushLUCAS est son coup de cœur, une bombe émotionnelle que Bambi n'est pas du tout prête à affronter, pour être honnête. Après avoir été trahie à deux reprises elle aussi, puis été femme battue, la sicilienne freine des quatre fers pour retomber dans ce genre de piège... alors cette impossibilité s'imposant à ses yeux turquoises, la demoiselle se contente de jouer, de le provoquer, de l'attirer dans ses filets, délicieusement...
Best fuckin' friends ever
my second family in life

newest family in heartERNESTO, est son meilleur ami italien, qu'elle connaît depuis très longtemps et avec qui elle a toujours été proche. Ils connaissent tout l'un de l'autre et il l'a toujours soutenue. SHEILA est une amie d'enfance, italienne, que Bambi adore plus que tout. Elle pourrait lui confier sa vie les yeux fermés en étant sûre que c'est réciproque. Elles ont tout vécu ensemble et c'est vraiment son amie la plus précieuse, sa meilleure amie. SALLY est une amie d'enfance retrouvée après l'avoir longtemps perdue de vue, et avec qui le feeling est revenu aussitôt. Bambi est ravie que la demoiselle soit enfin heureuse avec le beau Jamie, le père de sa petite Zoé.
Mes buddiesCAPUCINE est sa pote de "sexe" avec qui ça part toujours en couille et c'est toujours fun au possible. Elle s'est immédiatement entendue avec MARGOT, aussi gaga de chiens qu'elle, ce qui les a automatiquement rapprochées. LEANDRA est la copine de Jude, dont elle babysitte le fils. Elles se sont rencontrés à la CH et sont devenues très amies, Bambi l'ayant beaucoup soutenue pendant sa grossesse. ANASTASIA est sa confidente, Bambi est très proche d'elle et elles ne se cachent rien. SUZY est une très bonne amie, qu'elle a connue lorsque cette dernière était encore en couple. Aujourd'hui, Bambi la soutient dans sa grossesse. KATHLEEN a connu Bambi en colonie de vacances à NY et se sont revues à plusieurs reprises pendant les vacances, se rapprochant avec les années. Mais depuis qu'elles sont sur Harvard et ont partagé la même confrérie, elles ne se quittent plus.
Friends of lifeEMILIA est sa pote de conneries dont elle s'est rapproché suite à un accident de voiture. JUDE est son parrain en médecine et elle babysitte souvent son fils. JONATHAN est un Eliot dont elle vient de faire la connaissance. NEVADA et elles ont sympathisé grâce au petit garçon de celle-ci. NATE rencontré à un mariage, ils ont de suite accroché et depuis, faire les gamins est leur crédo. ALISON est une amie proche, connue grâce à Jamie et elles se confient sur leurs vies sentimentales, en plus de faire front pour défendre la cause animale. Mais elles se sont encore plus rapprochées dernièrement, au point que Bambi la considère de plus en plus comme la petit sœur qu'elle n'a jamais eue... ALAN est étudiant en médecine, tout comme Bambi. Elle l'a déjà aidé sur un cours de Biologie et grâce à ça, le courant est très facilement passé. Mais en plus de ça, elle lui a proposé de lui donner un coup de main en étant clown dans le centre pour enfants malades, et il a accepté. QIAO, rencontrée avec maladresse, est devenue une très bonne amie avec le temps. Bambi l'aide même pour apprendre mieux l'anglais, et à se diriger dans le campus, où elle est encore nouvelle. LIAM et Bambi se sont rencontrés en promenant leurs chiens respectifs, avant que ces derniers ne partent "vivre leur vie". Problème : Missy va se retrouver bientôt pleine, à la plus grande surprise de la future maman...

Hate on me, hater
you're really nothing to me

AGATHE est persona non grata pour elle : après avoir dragué son ex à une soirée, elles se sont battues... sauf que le bourre-pif d'Agathe s'est limite transformé en hémorragie pour Bibi. MINNA lorgnait sur son ex. Pas étonnant que Bambi a vu rouge et vienne en personne lui dire de garder ses distances... quitte à ne pas y mettre du tout les formes !
My precious Missy
nothing better than a dog friendship

MISSY est sa chienne berger australien d'un an qu'elle aime d'amur :heaart:





Writing with besties, always
engrave important things in stone

je veux retrouver ma meilleure amie ! (cômbi #4) ✻ awkward but sexy trip (cômbi #5) ✻ leçon de morale ? (talya #3) ✻ devil is back (sheibi #3) ✻ i need to talk (clambi) ✻ une date à quatre (Talya, Aaric & Nathan) ✻ mysterious one (bambum) ✻ always be here for you (jambi #3) ✻ we need a break (milow #3) ✻ tell me he is okay... (bamben #2) ✻ you didn't see me ! (bambally #2) ✻ lost & found (vega) ✻ danger in her eyes (ernesto #3) ✻ doctor of a day (mambi) ✻ fate is bad (drea) ✻ ragazze seduzione (hope) ✻ stupido fraintendimento (elyes) ✻ make a mess, and don't forget that life's a dance (fyfe) ✻ session de rattrapage (brent #2) ✻ jalapeños (elisa) ✻ have fun again (benjamin) ✻ dangerous game (lucas) ✻ she's my person (jinny) ✻ tunak tunak tun (oxana) ✻ book distress (riyaaz) ✻

To add : Kaélia, Serah, Grayson, Milow, Clary, Lyliah, Brent, Vega, Andrea, Nathan, Nova, Fyfe, Hope, Elyes, Jinny, Oxana, Riyaaz, Natacha.

MATHER QUINCY WINTHROP DUNSTER ELIOT LOWELL CABOT STUDENTS CITIZENS C CITIZENS B STAFF KIDS

(#) Mer 11 Oct - 20:28
Bienvenue chez toiiiiii !!





- Je mettrais mon cœur dans du papier d'argent -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t70287-pluton-westerberg-dylan-o-brien http://www.i-love-harvard.com/t70353-pluton-looking-for-a-star http://www.i-love-harvard.com/t90874-pluton-westerberg-456-451-8735 http://www.i-love-harvard.com/t87269-http-twitter-com-iamplutonium http://www.i-love-harvard.com/t70948-http-formspring-me-plutonwesterberg http://www.i-love-harvard.com/t74951-http-instagram-com-iamplutonium http://www.i-love-harvard.com/t74923-snap-plutonium_w http://www.i-love-harvard.com/t85996-pluton-westerberg
avatar
MEMBRE DE LA DUNSTER HOUSE
Pluton Westerberg
MEMBRE DE LA DUNSTER HOUSE
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge, dans une colocation à deux pas d'Harvard . J'ai posé mes affaires ici le : 22/06/2015 et depuis, j'ai posté : 10167 messages et gagné : 6158 dollars. Actuellement, je suis : étudiant en journalisme et sociologie et côté coeur, je suis : amoureux de deux filles... donc célibataire. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le malchanceux boulet qui aime les étoiles et voyager . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Dylan O'Brien ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : dark dreams. , et un grand merci à : MITTWOCH ✽ DC/TC : : Jaxon Rowan (Tyler Posey) + Sullivan Wright (Francisco Lachowski)

10 RPs › 01/06 → 08/06
09 RPs › 08/06 → 15/06
16 RPs › 15/06 → 22/06








(#) Mer 11 Oct - 21:27
RE-BIENVENUUUUUUUE




It's coming babe
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
(#) Mer 11 Oct - 21:56
Invité
Coucou mon fantôme. :heaart:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t69018-honey-m-dumas-shailene-woodley http://www.i-love-harvard.com/t69106-honey-max-dumas-fiche-de-liens#2399095 http://www.i-love-harvard.com/t70027-honey-m-dumas-456-180-1205?highlight=Honey+M+++Dumas http://www.i-love-harvard.com/t72518-http-instagram-com-littlefrenchie http://www.i-love-harvard.com/t84000-honey-max-dumas#3029109
avatar
MEMBRE DE LA DUNSTER HOUSE
Honey M. Dumas
MEMBRE DE LA DUNSTER HOUSE
J'ai : 26 ans et je vis à : en ville . J'ai posé mes affaires ici le : 21/07/2016 et depuis, j'ai posté : 2668 messages et gagné : 620 dollars. Actuellement, je suis : étudiante et côté coeur, je suis : en couple avec Aaron Miller . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Shailene Woodley ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : Daeriss , et un grand merci à : Kimiko ✽ DC/TC : : Pas de double compte.
♡ღ Love :

Aaron Miller Nos deux familles se connaissent depuis pas mal d'années. Tu es le grand frère de cœur que je n'ai pas eu jusqu'à présent. Je trouve que tu es un frère extraordinaire. Tu es important pour moi. C'est par la suite que nous sommes devenus plus intimes. Tu es devenu mon petit ami, j'avoue que cela me fait peur un peu de tout gâcher vis-à-vis de notre lien très proche. Mais je sens que l'on peut y arriver.
✩ La famille :

Bambi C. Corleonesi Tu es ma sœur de cœur. Je t'apprends des choses sur la France. On parle aussi de pas mal de choses ensembles, on ne se quitte plus ! Tu es une des personnes à qui je tiens beaucoup. Je sais que cela peut sans doute paraître fou, mais tu fais partie de ma famille pour moi. Je serais toujours là pour toi ma sœur. Asia I. Ferrari Lors d'une soirée des garçons m'ont embêtés, tu es venue à mon secours. Et j'avoue que c'est agréable d'avoir ton aide ! Merci ! Alejandro Ortega Avec Bambi, on forme le trio infernal ! On ne parle qu'en français, on aime particulièrement passer du temps ensemble par moment. Willa M. Cavendish Une personne que l'on a en commun a tenté de nous faire une petite chose pas très sympathique. Elle a en effet semé la zizanie. Malheureusement pour elle, cela nous a en fait très rapprochées. Ellery MacAlloy Tu es la sœur que je n'ai jamais eue, je serai toujours là dans les moments durs qu'Ellery passerais, je prendrai ta défense en cas de besoin, m'occuperais de toi quand elle ne serait pas avec Amaël. Je ferai tout pour que tu te sentes mieux avec en public ou tu n’es pas encore trop à l'aise. Je serai celle qui te pousserait à faire passer ses sentiments par la photo ou le dessin. Elisa Dubois J'avoue on s'est perdue de vue il y a quelques années. J'ai hâte que l'on se retrouve à nouveau. D'ailleurs j'aimerai beaucoup que l'on se revoit parce tout simplement tu me manques. Rosie Reynolds Je lis mon livre de japonais et sans faire exprès, je te heurte. Je m'excuse dans la même langue tout simplement. La jeune femme en face de moi me parle aussi en japonais. Nous nous voyons régulièrement pour parler cette langue et faire des choses en japonais.



✿ Les ami(e)s :

Amy Beth MacGill On s'est rencontré au parc, tu faisais de la musique, je faisais mes poèmes. Une de mes feuilles s'est envolée, Tu l'as lu, tu essayes désespérément, de me faire écrire des chansons pour toi. A. Suzy Underwood On fait nos devoirs de français ensemble. On s'entre aide souvent pour les cours de français au fil du temps nous sommes devenues amies. Blake C. Lee-Stanwinsky Tu souhaites devenir professeur à ton tour. Ayant presque fini mes études, j'ai décidé de participer au tutorat afin de pouvoir aider à mon tour. Je suis tombée sur toi, j'avoue que de parler de méthode afin d'apprendre mieux mais surtout de mieux réussir ses cours n'est pas une mauvaise chose. Côme Dubois Tu as une chaine youtube, il n'as pas été bien difficile pour moi de savoir qui tu es. Je suis devenue modératrice pour ta chaîne. Mais tu ne me connais pas du tout, j'ai un pseudo pour moi qui change de mon prénom. Felipe Alvès Nous nous sommes rencontrés sur la plage. Nous pratiquons tous les deux le surf, nous avons alors l'habitude de faire des entraînements tous les deux. Puis de nous amuser aussi à faire un peu surf aussi par la même occasion ensembles. Janessa M-Disney On s'est rencontré lors d'un footing en ville. On a fait connaissance, et on s'est mise à parler français. Depuis ce jour, on se retrouve toujours le même jour au même endroit pour courir ensemble. Je t'aide aussi avec ton français en parlant ma langue natale avec toi. Maxence Atwoodth J'allais voir ma Bibi lorsque je suis tombée sur toi chez elle. Je ne te connais pas du tout, je sais juste que tu sors avec ma sœur de cœur. Je ne sais pas vraiment si je dois te faire confiance ou pas. En tous les cas, je vais bien te poser des questions.
Ϟ Les ennemi(e)s & compliqué(e)s :


Ael C. Raudenfeld Alors comme ça tu es le demi-frère de la Bibi, mais vous en faites des conneries tous les deux ! Cela m'agace ! Je dois te dire que je n'apprécie pas vraiment la situation, mais bon, je dois faire avec. Sauf que l'on se retrouve coincer dans la même file d'attente... Lexi C. Andréani : Hackeuse, j'ai aidé la police a te retrouver. Je dois dire que je l'ai fais contre une bonne paie. Je ne sais pas trop ce que cela a donné, mais ils sont donc venus chez toi. Sauf qu'apparemment la police désire encore que je les aide. Tu vas avoir encore plus d'ennuis maintenant... Pia M. Ciantelli Tu as pris rendez-vous sur blabla car, tu dois aussi te rendre à NY pour l'enterrement de ta grand-mère. Malheureusement, nous n'avons eu que des ennuis sur notre trajet. Je peux te dire que cela fut une véritable péripétie pour aller faire notre road trip à NY. Du coup, j'ai l'impression que notre relation commence vraiment mal... Rhéa N. Kostas : Nous sommes devenues amies à NY, on s'entendait très bien à vrai dire. Puis tu as rencontré une personne, je t'ai prévenue qu'elle n'est pas très fiable mais tu ne m'as pas écouté, et tu as foncé tête baissée. Tu m'as gardée dans tes contact alors tu retournée en Grèce. J'ai vu sur instagram que tu étais de retour... Je suis énervée parce que tu ne m'as en aucun prévenu de ton retour en ville...


Topics en cours :


Poppy A. Walton * Aaron Miller * TG Fête Foraine * Libre * Bambi C. Corleonesi * Pia M. Ciantelli
(#) Mer 11 Oct - 21:59
Bienvenu sur le forum ^^




Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
(#) Mer 11 Oct - 22:19
Invité
Bienvenue à toi sur le forum, amuse toi bien et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
(#) Mer 11 Oct - 22:32
Invité
Welcooooome again parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.i-love-harvard.com/t69439-agathe-asia-de-belgique-schueller-josephine-skriver http://www.i-love-harvard.com/t70362-agathe-x-broken-strings http://www.i-love-harvard.com/t78770-agathefeeling-les-memoires-ecorchees http://www.i-love-harvard.com/t90728-agathe-de-belgique-schueller-456-391-7038 http://www.i-love-harvard.com/t91019-http-twitter-com-agathedebelgique http://www.i-love-harvard.com/t70274-http-formspring-me-agathedebelgique http://www.i-love-harvard.com/t70364-http-instagram-com-agathedbs http://www.i-love-harvard.com/t75072-snap-gaga-debelgique#2626859 http://www.i-love-harvard.com/t83749-agathe-de-belgique-schueller
avatar
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
Agathe A. de Belgique-S
MEMBRE DE LA MATHER HOUSE
J'ai : 22 ans et je vis à : Cambridge. . J'ai posé mes affaires ici le : 01/09/2016 et depuis, j'ai posté : 28083 messages et gagné : 3355 dollars. Actuellement, je suis : étudiante en multimédia et je bosse au Lord Hobo. Membre du club radio. et côté coeur, je suis : pu disponible. Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : ancienne vice-présidente de la maison verte élue la plus provoquante et la plus fêtarde d'Harvard au bal 2017, élue de nouveau la plus fêtarde au bal 2018, la hater des Eliots. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Josephine Skriver. ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : BIJOUENFORCE (Vicky-Zoé ) , et un grand merci à : tyrell . (av) et SIAL pour la signature. Profil par dark dreams/Alexander ✽ DC/TC : : Caesar Ferrero (Will Higginson), anciennement Ariana Von Liechtenstein




Agathe Asia de Belgique-Schueller est née à Bruxelles, Belgique. • 22 ans. • Déteste tout ce qui touche la richesse. Elle a reniée son statut royale. • Déteste tout ce qui touche de près ou de loin à la ELIOT HOUSE. • Elle consommait déjà alcool/drogue mais depuis que son petit frère a disparu il y a 2 ans, elle consomme de plus en plus. Étiquetée toxicomane aux yeux de sa famille. • Elle est toujours défoncée ou bourrée. • Agathe ne parle jamais de sa famille, encore moins de son jeune frère. Ce dernier est un sujet très sensible pour elle. • Utilise le fric de la famille principalement pour la drogue. • Elle bosse dans un macdo et comme barmaid au Lord Hobo pour vivre. • S'est désolidarisée de sa famille, de ses frères. Elle s'en fout de salir l'image royale, elle fait ce qu'elle veut, quand elle veut. • A toujours subit une pression de la part de ses parents par rapport à l'image qu'elle devait projeter. Ses frères continuent de lui foutre la pression, du coup elle se mutile les bras et ou les cuisses. Ça la réconforte. Personne n'est au courant. • A intégrée Harvard en septembre 2016. • Troisième année de multimédia et sociologie. • Elle est polyglotte: français, allemand, anglais et néerlandais. Elle s'exprime en allemand lorsqu'elle est énervée. • Intègre la MATHER HOUSE en septembre 2016. • Elle a fait une overdose après le Spring Break, a été placée dans un centre de désintoxication contre son gré. • Elle a saccagée une maison en décembre 2016, volée la carte bancaire d'un de ses frères et a participée à un braquage de banque. • Élue la plus provocante et la plus fêtarde au bal 2017.

caractère : Rebelle x infidèle x On ne l'aime pas au tout début, donne une mauvaise impression x a un fort caractère destructeur x froide avec les inconnus x sympathique avec ceux qu'elle connait x fêtarde x N'aime pas parler d'elle ou de sa famille x vulgaire x provocante x immature x capable d'admettre ses torts x loyale envers les gens qu'elle aime x anticonformiste x débrouillarde x rancunière x mystérieuse x chiante x bagarreuse x sarcastique x Elle prend des décisions sous l'impulsivité, ne pense jamais aux conséquences. x indomptable x franche x a une mauvaise influence.

en plus : Elle garde un sachet de coke en cas de besoin mais n'en consomme pu après en avoir fait la promesse à WADE suite à son overdose. • Elle deale de la drogue depuis un bout de temps, de l'herbe seulement. Agathe connait pas mal de dealers et c'est eux qui lui ont fourni la coke pour ASHLEIGH. • Elle a deux piercing aux oreilles au niveau du cartilage. • A appris il y a quelques mois qu'elle était stérile, personne ne le sait sauf ses parents et ses frères. Le 26 septembre 2017 elle met RHIANNON dans la confidence.


MATHER HOUSE :
∙ 2016/2017 - bizut
∙ 2017/2018 - membre
puis
∙ 2017/2018 - vice-présidente



S I B L I N G S | HADÈS et ABÉLARD sont ses frères ainés. Ils ont une relation explosive, compliquée et personne ne comprend ce lien qui les unis. Ils s'engueulent très souvent et dès que quelqu'un attaque Agathe, ils sont les premiers à la défendre. Ils sont très protecteurs envers elle. ARTHUR est leur petit frère, il a disparu le 24 décembre 2015. Agathe ne parle jamais de ce dernier.

P R E S E N T | Elle n'a pu l'intention d'ouvrir à nouveau son coeur à qui que ce soit.

P A S T | WADE est ce mec qui déstabilise Agathe. Un simple onenight, puis ils ont commencé à se tourner autour pendant 7 mois avant qu'elle ne lui avoue ses sentiments le 3 août 2017. Ils sont sorti ensemble un mois avant que Wade la largue le 20 septembre 2017 après qu'elle ait embrassée Amare. Il est le premier mec à qui elle a réellement ouvert son coeur. Ils se sont éloigné depuis et la tension est palpable entre eux. AMARE était un ami proche puis un sexfriend. Leur relation a toujours été complexe, ils ont flirté ensemble à plusieurs reprises. Elle l'incitait à fumer des joints malgré son cancer, l'entraînant dans un cercle vicieux. Il était plus ou moins un genre de crush pour Agathe. Il est le seul au courant qu'elle se mutile. Il est parti en avril 2017, puis il est revenu deux mois plus tard. Il a foutu le bordel dans la tête d'Agathe. Elle l'a embrassé en septembre pendant qu'elle était en couple avec Wade. Amare est de nouveau parti et elle a décidé de faire une croix sur lui, définitivement.

C O M P L I C A T E D |

SEXFRIEND | A été le plan cul de ADRIEL, SIN
AMARE, ABEL, ELIAS, HAYDEN, WADE et - parce qu'elle garde le meilleur pour la fin - de PHILIP


B E S T | NORA-BLUE et JULES sont ses meilleurs amis. Elle les considère comme sa vraie famille. Elle a un lien très fort avec la blonde et un lien compliqué avec ce dernier. Jules joue les grands frères vis-à-vis d'Agathe et ils ont tous les deux le même caractère, ils s'embrouillent souvent. Ils s'apprécient vraiment, même s'ils ne sont pas démonstratifs à ce sujet et ce, malgré les hauts et les bas.
B U D D I E S | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sed molestie elit, in laoreet turpis. Sed at justo in leo viverra ullamcorper eu blandit metus. Integer eleifend, urna vel interdum mattis, mi risus sodales ipsum, sit amet laoreet nibh justo a nisl. Nam eros justo, sagittis sit amet ex vitae, fringilla tincidunt ligula. Duis pellentesque justo eu sem bibendum, id ullamcorper turpis blandit. Proin lacinia ex varius magna mollis, ac tempor leo luctus. Vivamus commodo elit id justo bibendum, sed porttitor sem sagittis. Morbi porttitor tincidunt risus vel tristique. Phasellus dapibus, sapien eget vulputate euismod, turpis massa posuere tellus, in volutpat diam lectus at tellus. Nulla facilisi.

A W K W A R D | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sed molestie elit, in laoreet turpis. Sed at justo in leo viverra ullamcorper eu blandit metus. Integer eleifend, urna vel interdum mattis, mi risus sodales ipsum, sit amet laoreet nibh justo a nisl. Nam eros justo, sagittis sit amet ex vitae, fringilla tincidunt ligula. Duis pellentesque justo eu sem bibendum, id ullamcorper turpis blandit. Proin lacinia ex varius magna mollis, ac tempor leo luctus. Vivamus commodo elit id justo bibendum, sed porttitor sem sagittis. Morbi porttitor tincidunt risus vel tristique. Phasellus dapibus, sapien eget vulputate euismod, turpis massa posuere tellus, in volutpat diam lectus at tellus. Nulla facilisi.
E N E M I E S | Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vestibulum sed molestie elit, in laoreet turpis. Sed at justo in leo viverra ullamcorper eu blandit metus. Integer eleifend, urna vel interdum mattis, mi risus sodales ipsum, sit amet laoreet nibh justo a nisl. Nam eros justo, sagittis sit amet ex vitae, fringilla tincidunt ligula. Duis pellentesque justo eu sem bibendum, id ullamcorper turpis blandit. Proin lacinia ex varius magna mollis, ac tempor leo luctus. Vivamus commodo elit id justo bibendum, sed porttitor sem sagittis. Morbi porttitor tincidunt risus vel tristique. Phasellus dapibus, sapien eget vulputate euismod, turpis massa posuere tellus, in volutpat diam lectus at tellus. Nulla facilisi..











sorry not sorry face
En ligne
(#) Mer 11 Oct - 23:25
Rebienvenue et bon courage pour ta fiche :heaart:




si un jour tu te sens con, pense qu'il y a pire que toi:
 



YOU'RE MY PERSON
the best kind of friendships are fierce lady friendships where you agressivily believe in each other, defend each other, and think the other deserves the world. (ft. nonogaga)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD :: your first adventure :: Je passe les SATs :: Présentations archivées-
Sauter vers: