à ne pas manquer !





 


Partagez| .
have a nice trip + emilio
Invité
avatar
Invité

Message(#) Lun 12 Juin - 15:12
have a nice trip

emilio + lenità

C'est le grand départ, Léni ne tient plus en place, comme la plupart du temps mais là, s'en devient épuisant. Elle ne veut pas tourner en rond dans sa chambre, alors elle regarde l'heure sans grande conviction, sachant pertinemment que dans cinq minutes ça ne sera toujours pas l'heure d'y aller. L'avion que les plupart des étudiants doivent prendre décolle dans la soirée et il est à peine dix heures du matin. Elle n'a pas dormi de la nuit pour s'occuper de ses affaires et même si elle a hâte, Léni hésite encore sur quels couleurs de shorts emporter. La danseuse ouvre sa valise quatre fois, la referme encore et encore jusqu'à s'asseoir dessus, résignée. Tant pis, et comme un éclair de magie, elle presse le pas d'un coup, attrape son sac et son bagage pour se diriger vers l'extérieur. c'est lourd, mais pas le choix, elle avance d'un pas déterminé dans une direction toute particulière, l'appartement d'Emilio près de Cambridge. Pourquoi ? C'est comme ça, Léni a prit cette fâcheuse habitude de squatter chez lui dès que l'envie lui prend, elle sait que le jeune homme ne l'a laissera pas sur le pas de la porte et puis autant attendre à deux. Bref, à dix heure et demi, elle se pointe devant sa porte, les bras chargés, elle cogne sans gêne en baissant la poignée Lio, j'espère que t'es réveillé, parce que moi oui ! Autant lui dire tout de suite qu'elle va s'imposer pour le restant de la journée, mais ça il doit s'y attendre en la voyant arriver ainsi. Elle continue en parlant fort à travers la porte, faudrait vraiment que tu me files tes clefs, c'est une forteresse ici ou quoi, t'as peur de quoi ?

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Lun 12 Juin - 15:31

— with Leni.

L’été était enfin arrivé, les soirées s’enchainaient ainsi que les conneries. Pourtant, ce n’était que le début et le mather le savait très bien. En effet, le Summer Camp était sur le point de commencé et Emilio en fait partie cette année. Bon, il n’a toujours pas fait ses valises mais il comptait bien le faire aujourd’hui. Le regard posé sur la valise ouverte, il ne savait même pas par quoi commencer. Finalement, il mit la valise à plus tard et c’est à neuf heures que le jeune métisse se dirigea en direction du parc avec Phoenix. Il avait prévu de le mettre en garde chez un ami qui a plusieurs autres chiens. Son bébé allait sûrement beaucoup lui manquer mais il avait confiance. Sur le chemin, il le déposa chez son ami avant de revenir rapidement dans son appartement. A peine eut-il fermé la porte qu’il entendit déjà quelqu’un toqué à celle-ci. Bizarrement, il se doutait déjà que c’était Léni, il n’y avait qu’elle pour arriver aussi tôt. Elle blablatait encore et toujours, il n’y a pas à dire, elle était une vraie pile électrique. « J’arrive, j’arrive ! » Il lui ouvre la porte et se pose contre celle-ci, la regardant les bras croisés. « Je sais que si je te donne les clés, tu vas te pointer au milieu de la nuit car je te manquerai. Allez entre » dit-il en voyant qu’elle avait déjà pris toutes ses affaires. « J’ai pas encore commencé ma valise, faudrait que je me bouge le cul un peu. » dit-il en haussant les épaules. Ouais, toujours à la dernière seconde quand il s’agit de valise … Il va oublier la moitié des choses en plus.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Lun 12 Juin - 22:05
have a nice trip

emilio + lenità

Peut-être qu'il dort encore ou peut-être qu'il est sorti, Léni frappe en parlant sans être sûre qu'il sera derrière. Ses voisins la prendront probablement pour une folle à gueuler dans le couloir toute seule, mais tant pis. Son sac à dos est posé sur son bagage énorme, elle pose le regard par terre en priant secrètement qu'il l'aide à porter tout ça jusqu'à l'aéroport. Il finit par lui ouvrir le porte, se plante devant elle les bras croisés « si j'ai une insomnie c'est possible, mais ça va j'ai compris t'as pas confiance en moi » léni s'avance vers lui, la mine boudeuse « soit pas méchant avec moi, sinon je te pourrie tes vacances » ajoute-t-elle ajoutant un clin d'œil rapide, Léni pousse ses affaires avec son pied à l'intérieur, pose ses lèvres sur la joue gauche de son ami pour le saluer. La jeune femme s'invite, avance dans l'entrée tout en l'écoutant « tu sais qu'on part ce soir ? », c'est bien les hommes ça, tout au dernier moment. « t'abuses, mais tu as de la chance j'arrive au bon moment, mais tu te débrouilles avec tes caleçons hein, j'touche pas à ça » ils sont proches certes, mais pas à ce point là. Mais tout à coup, l'appartement parait bien vide, il manque la petite boule de poils qui se serait empressé de venir lui dire bonjour depuis déjà longtemps, à gratter ses jambes pour quémander une caresse. « où t'as caché Phoenix ? » s'étonne-t-elle en passant son regard partout dans la pièce.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Lun 12 Juin - 22:18

— with Leni.

La petite puce avait fini par pointer le bout de son nez, Emilio aurait dû le savoir, elle le faisait toujours. Heureusement qu’elle n’était pas arrivée quelques minutes plus tôt. Elle aurait attendu sur le pas de la porte le temps qu’il revienne de chez son pote. Un dessina sur ses lèvres quand il entendit la réplique de son amie, et son visage boudeux. « Personne n’a mes clés, envoie juste un message et je t’ouvrirai » Il ne la laissera sûrement pas sur le pas de la porte. Ce n’est pas son genre. En tout cas, elle était tout à fait capable de lui pourrir ses vacances. Il fallait qu’il fasse attention à ce petit bout de femme. Par contre, elle devait se douter qu’il n’hésitera pas à le faire en retour si elle s’y mettait. Finalement, elle allait peut-être le motiver à faire ses valises, car comme elle le disait bien, ils partaient ce soir. « J’ai pas besoin d’autant d’affaires que toi » Ils allaient au Laos et la seule chose dont il aura vraiment besoin c’est des shorts de plage et des tongues. Sans oublier les baskets car il voyait déjà un survival game arriver. « Je lave mes caleçons aussi, puis arrête je sais que tu rêves de voir ce que je peux porter en-dessous. » dit-il en levant les yeux au ciel. Sérieusement, il ne s’attendait pas à ce qu’elle l’aide, mais plutôt à ce qu’elle lui fasse la discussion le temps qu’il le fasse. Il reposa son regard sur Lenita alors qu’elle le questionne sur Phoenix. « Il est chez un ami, je ne peux pas le garder ici sans surveillance pendant le temps du voyage. Il sera plus heureux avec d’autre chiens » dit-il en souriant doucement. Cette boule de bonheur allait lui manquer, son gros pépère mais il le quitte pour mieux le retrouver.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Ven 16 Juin - 13:11
have a nice trip

emilio + lenità

Son truc à Léni s'est de s'imposer quand bon lui semble, sûrement son pire défait car elle ne se met aucune barrière face aux autres, mais on ne pourra pas lui enlever sa franchise. Il commence a avoir l'habitue Emilio, de la voir débarquer même sans le prévenir auparavant, elle ne réfléchit pas tellement à ce qu'elle pourrait trouver derrière la porte à l'improviste. Aujourd'hui, c'était son jour de chance, Léni prit donc ses aises, posa sa valise au milieu du salon, posa sa veste et fit la moue en entendant son ami lui dire que Phoenix était déjà parti.« j'me doute, t'imagines laisser un chien tout seul, c'est le bordel assuré » elle sourit en posant ses poings sur ses hanches. « tu me crois si superficielle ? elle paraît énorme comme ça ma valise, mais j'ai pas grand chose dedans » ajouta-t-elle. Bon, il ne valait mieux pas l'ouvrir, mais pour elle il n'y avait rien comparé à ce qu'elle souhaitait ramener. « et si y'a bien un truc que j'ai pas envie de voir, ce trouve sous ton short » elle pointe du doigt son bas, l'air amusé. Emilio et Lenita c'est vraiment rien qu'une histoire d'amitié, elle s'est toujours mieux entendu avec les gars de toute façon, et puis elle était sûre de le connaître un minimum pour savoir que lui non plus n'était pas intéressé. Léni finit par se diriger vers sa chambre pour sauter sur son lit en ayant prit soin de recouvrir le matelas avec la couverture. « quoi ? j'veux pas être en contact avec quoi que ce soit qui aurait touché ce lit. au fait c'est qui la dernière que tu as ramené ici ? » , curieuse, un peu trop, mais elle pare son visage d'un magnifique sourire avant de continuer « allez, prépare ton bagage qu'on en finisse »

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Lun 19 Juin - 14:18

— with Leni.

Leni semblait être curieuse de la non-présence de Phoenix, il faut dire que le pépère avait tendance à souvent l’avertir quand la demoiselle était derrière la porte. A croire, qu’il arrivait à savoir que c’était elle à chaque fois. « Il m’aurait fait payer de l’avoir laisser tout seul » Puis même, Emilio aurait été beaucoup trop inquiet, il allait faire chaud et niveau nourriture… enfin, il était mieux avec son ami. L’américain posa son regard sur la valise qu’elle tenait en main, elle disait qu’il n’y avait pas grand-chose dedans mais ça semblait tout de même assez lourd en vue de la façon qu’elle porte. « Eh bien, on dirait pas vu la difficulté que tu as de la porter… A moins que tu n’es pas de force. » dit-il en faisant un sourire au coin moqueur. Voyons, elle n’allait pas jouer la timide pour un simple caleçon, ce n’est pas comme s’il mettait des dessous osés comme la plupart des nanas. « T’en vois pourtant souvent quand tu fais les magasins. Petite de nature. » dit-il en secouant la tête doucement. Enfin, il était temps qu’il s’y mette, même si elle allait sûrement l’empêcher de la faire correctement. « Vos mieux pas que tu le saches, tu risquerais d’être traumatisé » dit-il avec un sourire au coin moqueur. Il ouvrit la valise et commença à déposer des caleçons et des chaussettes, suivi par des hauts d’été et des shorts de plages. Il ne pense pas avoir besoin d’énormément de chose, serviette, chaussure de plage et baskets. Trousse de toilette sans maquillage ni rien, shampooing, ordinateur et chargeurs. Ca allait vite en réalité. « Comme quoi, quand on veut le faire rapidement, c’est facile. » dit-il avec un sourire au coin, alors que tout était bien dans la valise, il pouvait maintenant la fermer.

© LOYALS.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Trip à trois!
» Bérénice - Faris
» Voir Nice Sous la Pluie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-