Partagez| .

Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
ANIMATEUR ◊ BIZUT DUNSTER HOUSE
ANIMATEUR ◊ BIZUT DUNSTER HOUSE
Américain J'ai gagné : 644 points et j'ai rendu : 213 devoirs. Je suis à Harvard depuis le : 04/05/2017 . J'ai : 25 ans et je vis à : Boston, en colocation avec Gautier Blackburn, et mon chien Brutus Je suis actuellement : fraichement viré de l'équipe de recherche de laquelle je faisais partie et si on écoute les "on dit" je suis : Un scientifique fou, le roux au tempérament explosif... en vrai on ne dit rien. On me confond souvent avec : Ken Bek Je dois mon avatar à : Joemaw et mon pseudo sur internet, c'est : Cha'
✽ DC/TC : : Jonathan T. Lynch (Eliot)
Le scientifique fou ● 26 ans bientôt ● 6iémé année en Biologie ● A fait une grande découverte, mais se l'est fait voler ● Le voleur a effacé toutes ses données ● Soupçonne que son hacker se trouves à la Dunster ● Gay et ne s'en cache pas ● A grandit avec sa mère ● Ne connait pas son père, et n'a jamais cherché à le connaitre. Beckman est le nom de famille de sa mère ● Eléve très studieux ● Il fait tout pour arriver a ses fins ● S'est surpassé pour être accepté à Harvard ● Il est originaire de Los Angeles, et y a vécu jusqu'a ce qu'il soit accepté à Harvard ● Sa mère a fini par déménager à Boston, en acceptant un poste de chef dans un restaurant qui vient d'ouvrir ● Le restaurant appartient à Nevada ● Il vit en colocation avec Gautier Blackburn ● Son meilleur ami est le frère de ce dernier, Hugo ● Sa meilleur amie est Nienke ● Il a un chien qui s'appelle Brutus ● Il a un piercing à chaque oreille, un au nez, et un autre à la langue ● Il rencontre des gens sur les sites de rencontre, et les applications ● Il a intégré une équipe de recherche super séléctive ● Y est resté pendant plein d'années, avant de péter les plombs après qu'on lui ait volé son invention ● Il a alors été congédié ● Voila pourquoi, il apprend à avoir de nouveau beaucoup de temps libre.

Dix ans plus tard - Oliver
Les antibiotiques, c'est pas automatique - Mark
Pose pas de questions - Gautier

Message(#) Sujet: Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark] Dim 21 Mai - 22:19

Tes maux de têtes continuent à te tenir éveillé la nuit. Le stresse, la frustration, le changement de vie que tu es entrain de vivre, te font grincer des dents toute la nuit, et te réveiller avec un mal strident au crâne. Ca te rends fou, et ne semble pas s'en aller de lui même.
Voila pourquoi tu te retrouves devant cet enseigne lumineuse.
Tu es la, pour acheter tout ce dont tu as besoin : entre paracétamol, antibiotiques et autres... Tu t'auto prescris tes médicaments, mais ça va. Car ta position de chercheur en biochimie, te fournis plus de connaissances, sur la plus part des contenu de pilules, que ceux qui sont entrain de les vendre.

Tu pousse la porte vitré, les néon blanc de cet endroit aseptisé, aggravant ton mal de tête, et te mettant de très mauvaise humeur. Ton regard parcours les allées, et tu remarque accessoirement, ne pas être le seul couche tard de Boston. Cela t'arrache un soupir, puisque ça implique que tu devra attendre dans la queue que ton tour vienne.
Allez ! En attendant que le nombre de personnes diminue, et te rappelant de quelques emplettes que tu dois faire, tu passe par plusieurs rayons : capotes, lotion, créme anti-moustiques ... Puis tu t'arrête devant le vendeur.

-En quoi puis je vous aider?
Te dit-il,  de sa voix fatigué, de quelqu'un qui n'a pas envie de t'aider.
Tu lui énumère ta liste. Une liste bien précise de noms de médicaments, dont tu connais les composants par coeur.
-Ce sera tout?
Tu sais qu'au fond de lui il prie pour que ce soit tout. Tu acquiesce donc, et attends qu'il revienne avec ce que tu as demandé, ton regards se remettant à fureté, entre les autres clients de cet endroit, sans vraiment les voir.
-Voila pour vous.
Il revient et ... Quelque chose te semble bizarre. Tu prends l'un des paquets dont tu ne connais pas le nom .... et qui contient beaucoup trop de Z et  de G pour faire partie de la liste que tu viens d'énumérer.
Est ce qu'il ...?
-Attendez ... Ce n'est pas ce que j'ai demandé.
Commence tu .
-Oui monsieur, mais vous savez, les antibiotiques c'est pas automatique.
Ton sourire. Ironique. Avec un petit rire.  Jaune. Ce n'est vraiment pas le jour pour qu'on te sorte cette phrase. Pas du tout.
Reposant le paquet sur le comptoir, tes yeux se rivent à ceux de ton vis a vis, que tu scrutes.
-Est ce que ma voix à vacillé un tant soit peu, pendant que je vous demandais ce que "moi" je voulais? Est ce que je vous ai donné l'idée, incongrue, que peut être, je doute de ce que je suis venu chercher?
Ta voix est calme. Peut être beaucoup trop... Un mouvement derrière toi, te rappelle que tu n'es pas seul...

@Mark Hergel
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HARVARD'S STUDENTLa reine des neiges du mois
HARVARD'S STUDENT
La reine des neiges du mois
Allemande J'ai gagné : 912 points et j'ai rendu : 154 devoirs. Je suis à Harvard depuis le : 19/02/2017 . J'ai : 21 ans et je vis à : Boston, près du port. Je suis actuellement : dans une situation complexe qui mérite réflexion, mais pas trop, ça alimente mon écriture et c'est pas plus mal. et si on écoute les "on dit" je suis : le gars qui est discret est rêveur, qui pense que personne ne sait qu'il est gay mais en fait pas mal de gens le savent et tout le monde s'en branle royalement. Mon résultat MBTI est : encore inconnu. On me confond souvent avec : Ash Stymest. Je dois mon avatar à : la splendide Rei :3 et mon pseudo sur internet, c'est : Sullivan.
✽ DC/TC : : //

“Can the birds in poetry chime ? Can there be breaks in the chaos sometimes ?”
MARK HERGEL

Vient d'Allemagne ¤ Littérature allemande (M] ¤ Arts plastiques (m) ¤ Ecrivain célèbre et reconnu en Allemagne ¤ Vit seul à Boston à Harbor ¤ Homosexuel ¤ Elève relativement très bon ¤ Maîtrise l'anglais, l'allemand, le français et l'espagnol ¤ Aime les chemise à carreaux ¤ Calme ¤ Doux ¤ Amoureux des gens et de la vie en général ¤ Passionné ¤

THE PLEASURE'S PAIN AND FIRE / BURN ME
S. KURT SCHÄFER • Oh, lui. Par où commencer ? C'est mon ex. Mon ex à qui je n'ai rien fait d'autre que des bisous dans le cou ... Jusqu'à récemment. Mais au lycée, ce petit connard est sorti avec moi pour m'humilier. Ca a marché. Et on s'est revus à Harvard. Depuis c'est le bordel. Il m'embrasse le cou, il me frappe, je le tripote dans un vestiaire, il me fait du chantage, il me traite comme un soumis SM, je l'envoie chier, mais je reviens le voir. Je m'en fous, je sais que je l'aurai. Parce qu'il me veut tout autant.

ON EST RICHE QUE DE SES AMIS
JONATHAN T. LYNCH • C'est un ami cher. Je l'ai rencontré cet année, lui et son chéri. Il est là pour moi dans les moments difficile, c'est comme un gentil grand frère. Et il me donne de l'espoir pour mes relations, comme quoi on peut être gay et heureux.
MILLOW SCHÄFER • Milow, c'est mon ami d'enfance. C'est le petit frère de Kurt, je l'adore. Un jour, je l'adopterai.


Dont' stop, make it pop
LUCIUS E. KELLES-KRAUZ • Lui ... C'est un peu compliqué. Non, en fait, c'est très simple, et tant mieux. On se voit, on prend soin l'un de l'autre, on se touche un peu, on s'en va. C'est comme un sex-friend sauf que c'est gentil, affectueux, qu'on se comporte comme un couple qui se verrait que de temps en temps mais on est pas amoureux. J'aime l'embrasser, le prendre dans mes bras. C'est simple avec lui, on sait très bien l'un et l'autre qu'on est pas ensemble, qu'on profite juste l'un de l'autre.


Message(#) Sujet: Re: Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark] Dim 21 Mai - 23:10

Elric J. Beckman & Mark Hergel

© Kaiji


Je me suis rendu compte un peu tard que j'avais oublié de passer à la pharmacie, alors j'y suis allé tout de suite, à pied. Je faisais ma valise pour partir et je me suis rendu compte que je n'avais pas refait de stock de pommade et de doliprane, et surtout, je n'ai plus de capote ni de boules Kiès. J'aurai aussi bien pris les masques pour dormir, ça m'aide un peu ces trucs là, et le vol sera long. J'entre donc dans la pharmacie et je frissonne : il fait toujours froid dans les pharmacies, un froid pas naturel, synthétique, un froid qui n'est pas frais mais qui glace les os. Je déteste l'odeur aussi.

Je me mets dans la file d'attente avec un soupir. L'homme devant moi a l'air nerveux. Tant qu'à faire, je prends des bonbons au miel, j'adore ces machins. Et des gommes à la menthe. Quoique, ce gars me dit quelque chose.

Ca me revient. Il y a deux semaines, un mec avait fait un malaise dans le couloir. Pas moyen de le faire aller mieux, il était vraiment mal. Et ce gars a dégagé le prof en gueulant qu'il était diabétique, et il lui a filé du sucre. Tout le monde s'est senti vachement con. Respect pour ce gars. A la décharge des gens qui étaient autour, le malade en question était extérieur à l'établissement : personne ne le connaissait, et rien n'indiquait qu'il était diabétique. Juste la carte dans la poche de son jean. Poche que personne n'a pensé à fouiller.

Il me semble qu'il est en biochimie et assez avancée. Je ne comprends rien aux sciences mais j'admire ceux qui les étudient. Je ne dis rien, je reste patient derrière lui.

Puis c'est à son tour et je l'écoute, ravi, débiter des noms précis. Il est fort ce gars ! Même s'il a l'air d'une humeur massacrante. Et puis le pharmacien lui répond comme on répond à un gamin de quatre ans. Ca m'énerve. Et ça fout en fureur l'élève, évidemment. Je me range à son côté en sortant ma carte d'étudiant.

- M'sieur, malgré tout le respect que je vous dois, ce type fait ses études avec moi à Harvard, et ses connaissances en médecines dépassent largement le simple slogan publicitaire. Maintenant, veuillez faire l'effort de ne pas prendre que les génériques qui vous tombent sous la main et de prendre ce qu'il vous demande ! Il sait ce qu'il fait, je l'ai vu sauver une vie.

C'est peut-être exagéré, certes. Mais il faut que j'aide mon collège - déjà parce que je ne voudrais pas qu'il tabasse le pharmacien, et aussi parce que ça me soulerait de me faire traiter comme un mioche. Merde !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
ANIMATEUR ◊ BIZUT DUNSTER HOUSE
ANIMATEUR ◊ BIZUT DUNSTER HOUSE
Américain J'ai gagné : 644 points et j'ai rendu : 213 devoirs. Je suis à Harvard depuis le : 04/05/2017 . J'ai : 25 ans et je vis à : Boston, en colocation avec Gautier Blackburn, et mon chien Brutus Je suis actuellement : fraichement viré de l'équipe de recherche de laquelle je faisais partie et si on écoute les "on dit" je suis : Un scientifique fou, le roux au tempérament explosif... en vrai on ne dit rien. On me confond souvent avec : Ken Bek Je dois mon avatar à : Joemaw et mon pseudo sur internet, c'est : Cha'
✽ DC/TC : : Jonathan T. Lynch (Eliot)
Le scientifique fou ● 26 ans bientôt ● 6iémé année en Biologie ● A fait une grande découverte, mais se l'est fait voler ● Le voleur a effacé toutes ses données ● Soupçonne que son hacker se trouves à la Dunster ● Gay et ne s'en cache pas ● A grandit avec sa mère ● Ne connait pas son père, et n'a jamais cherché à le connaitre. Beckman est le nom de famille de sa mère ● Eléve très studieux ● Il fait tout pour arriver a ses fins ● S'est surpassé pour être accepté à Harvard ● Il est originaire de Los Angeles, et y a vécu jusqu'a ce qu'il soit accepté à Harvard ● Sa mère a fini par déménager à Boston, en acceptant un poste de chef dans un restaurant qui vient d'ouvrir ● Le restaurant appartient à Nevada ● Il vit en colocation avec Gautier Blackburn ● Son meilleur ami est le frère de ce dernier, Hugo ● Sa meilleur amie est Nienke ● Il a un chien qui s'appelle Brutus ● Il a un piercing à chaque oreille, un au nez, et un autre à la langue ● Il rencontre des gens sur les sites de rencontre, et les applications ● Il a intégré une équipe de recherche super séléctive ● Y est resté pendant plein d'années, avant de péter les plombs après qu'on lui ait volé son invention ● Il a alors été congédié ● Voila pourquoi, il apprend à avoir de nouveau beaucoup de temps libre.

Dix ans plus tard - Oliver
Les antibiotiques, c'est pas automatique - Mark
Pose pas de questions - Gautier

Message(#) Sujet: Re: Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark] Sam 10 Juin - 15:31

Ta voix est calme, ton regard perçant , tout ton langage corporel prends le pharmacien de haut. Ca n'arrive pas souvent, t'es pas le genre à considérer les gens comme inférieurs, loin  de la. Mais lui, il t'énerve, parce que, tout simplement, t'as aucune patience ce soir, pour expliquer à quelqu'un de bien moins qualifié, des choses que tu connais.
Tes phalanges blanchissent, tellement tu te retiens de continuer le débat, en déversant toutes les phrases, acide, qui te passent par le cerveau.
C'est ce moment la que choisit le mec derrière toi pour se mettre à parler.  
Qu'est ce qu'il a, lui, à te court-circuiter comme ça ?
Sauver une vie?
Un moment, tu te figes. Tu ne bouges plus et regarde le gars derrière toi. Tes yeux passent sur sa carte d'étudiants, et tu te demande si tu as un jour vu ce mec? Tu l'aurais certainement pas oublié... avec autant de tatouages.Ou peut être que si, vu qu'on ne se rappelle jamais ce qu'on oublie.
Sauver une vie?
Ton cerveau cherches encore a interpréter cette affirmation, et tu te demande qui tu as bien pu sauver.
Ca te frustre de pas comprendre ...
Jusqu'a ce que tu remarque la croix au dessus de sa joue. La tu te rappelle de sa tête, tu l'as déjà vu, il t'as aidé quand un mec s'est évanouis dans les couloirs de Harvard. Sauver une vie ... au pire tu lui as juste évité un tour à l'hôpital en lui passant du sucre.

Le pharmacien regarde le plus jeune, et soupire. Apparement le coup de "je sais mieux que toi" on le lui a fait plein de fois avant vous, parce qu'il traine les pieds vers l'arrière boutique, et ramène exactement ce que t'as demandé.
Entre temps, tu sors un simple "Merci", peut être un peu trop sec... tu es d'une humeur massacrante.    
Revenir en haut Aller en bas
avatar
HARVARD'S STUDENTLa reine des neiges du mois
HARVARD'S STUDENT
La reine des neiges du mois
Allemande J'ai gagné : 912 points et j'ai rendu : 154 devoirs. Je suis à Harvard depuis le : 19/02/2017 . J'ai : 21 ans et je vis à : Boston, près du port. Je suis actuellement : dans une situation complexe qui mérite réflexion, mais pas trop, ça alimente mon écriture et c'est pas plus mal. et si on écoute les "on dit" je suis : le gars qui est discret est rêveur, qui pense que personne ne sait qu'il est gay mais en fait pas mal de gens le savent et tout le monde s'en branle royalement. Mon résultat MBTI est : encore inconnu. On me confond souvent avec : Ash Stymest. Je dois mon avatar à : la splendide Rei :3 et mon pseudo sur internet, c'est : Sullivan.
✽ DC/TC : : //

“Can the birds in poetry chime ? Can there be breaks in the chaos sometimes ?”
MARK HERGEL

Vient d'Allemagne ¤ Littérature allemande (M] ¤ Arts plastiques (m) ¤ Ecrivain célèbre et reconnu en Allemagne ¤ Vit seul à Boston à Harbor ¤ Homosexuel ¤ Elève relativement très bon ¤ Maîtrise l'anglais, l'allemand, le français et l'espagnol ¤ Aime les chemise à carreaux ¤ Calme ¤ Doux ¤ Amoureux des gens et de la vie en général ¤ Passionné ¤

THE PLEASURE'S PAIN AND FIRE / BURN ME
S. KURT SCHÄFER • Oh, lui. Par où commencer ? C'est mon ex. Mon ex à qui je n'ai rien fait d'autre que des bisous dans le cou ... Jusqu'à récemment. Mais au lycée, ce petit connard est sorti avec moi pour m'humilier. Ca a marché. Et on s'est revus à Harvard. Depuis c'est le bordel. Il m'embrasse le cou, il me frappe, je le tripote dans un vestiaire, il me fait du chantage, il me traite comme un soumis SM, je l'envoie chier, mais je reviens le voir. Je m'en fous, je sais que je l'aurai. Parce qu'il me veut tout autant.

ON EST RICHE QUE DE SES AMIS
JONATHAN T. LYNCH • C'est un ami cher. Je l'ai rencontré cet année, lui et son chéri. Il est là pour moi dans les moments difficile, c'est comme un gentil grand frère. Et il me donne de l'espoir pour mes relations, comme quoi on peut être gay et heureux.
MILLOW SCHÄFER • Milow, c'est mon ami d'enfance. C'est le petit frère de Kurt, je l'adore. Un jour, je l'adopterai.


Dont' stop, make it pop
LUCIUS E. KELLES-KRAUZ • Lui ... C'est un peu compliqué. Non, en fait, c'est très simple, et tant mieux. On se voit, on prend soin l'un de l'autre, on se touche un peu, on s'en va. C'est comme un sex-friend sauf que c'est gentil, affectueux, qu'on se comporte comme un couple qui se verrait que de temps en temps mais on est pas amoureux. J'aime l'embrasser, le prendre dans mes bras. C'est simple avec lui, on sait très bien l'un et l'autre qu'on est pas ensemble, qu'on profite juste l'un de l'autre.


Message(#) Sujet: Re: Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark] Sam 10 Juin - 23:59

Elric J. Beckman & Mark Hergel

© Kaiji


J'ai vraiment hâte de repartir en allemagne, et surtout, avant ça, de passer la soirée devant Netflix. En plus il y aura un garçon, alors vraiment, les capotes seront pas de trop. J'ai décidé que j'en aurais rien à foutre de l'avis de Kurt sur le fait de papillonner ailleurs. Je baise qui je veux, quand je veux, si je veux. Aussi, je veux vraiment passer rapidement à la caisse. Et j'aime pas qu'on prenne les autres pour des merdes, c'est pour ça que j'aide le type. Je veux rentrer chez moi, prendre une douche et filer voir mes amis.

Je peux pas m'empêcher d'avoir un sourire satisfait quand le pharmacien soupire et va chercher ce que l'étudiant lui demande. Cela dit, il est froid ce "merci." Il ne doit pas être de bon poil, alors quand je lui réponds, c'est un peu timidement.

- De rien.

Je pose mes achats à côté des siens pendant qu'il règle. Je n'ai rien de précis à aller chercher, ce sont juste des médicaments sans ordonnance, du paracétamol, des masques pour dormir, le coussin de tête et les boules kiès. Et mes bonbons au miel que j'adore.

Je ne sais pas trop quoi dire quoi taire. Je paye le tout dans un silence gêné, en gardant un oeil sur ledit type. Et puis je finis par lui demander :

- Au fait, c'est quoi ton nom ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
ANIMATEUR ◊ BIZUT DUNSTER HOUSE
ANIMATEUR ◊ BIZUT DUNSTER HOUSE
Américain J'ai gagné : 644 points et j'ai rendu : 213 devoirs. Je suis à Harvard depuis le : 04/05/2017 . J'ai : 25 ans et je vis à : Boston, en colocation avec Gautier Blackburn, et mon chien Brutus Je suis actuellement : fraichement viré de l'équipe de recherche de laquelle je faisais partie et si on écoute les "on dit" je suis : Un scientifique fou, le roux au tempérament explosif... en vrai on ne dit rien. On me confond souvent avec : Ken Bek Je dois mon avatar à : Joemaw et mon pseudo sur internet, c'est : Cha'
✽ DC/TC : : Jonathan T. Lynch (Eliot)
Le scientifique fou ● 26 ans bientôt ● 6iémé année en Biologie ● A fait une grande découverte, mais se l'est fait voler ● Le voleur a effacé toutes ses données ● Soupçonne que son hacker se trouves à la Dunster ● Gay et ne s'en cache pas ● A grandit avec sa mère ● Ne connait pas son père, et n'a jamais cherché à le connaitre. Beckman est le nom de famille de sa mère ● Eléve très studieux ● Il fait tout pour arriver a ses fins ● S'est surpassé pour être accepté à Harvard ● Il est originaire de Los Angeles, et y a vécu jusqu'a ce qu'il soit accepté à Harvard ● Sa mère a fini par déménager à Boston, en acceptant un poste de chef dans un restaurant qui vient d'ouvrir ● Le restaurant appartient à Nevada ● Il vit en colocation avec Gautier Blackburn ● Son meilleur ami est le frère de ce dernier, Hugo ● Sa meilleur amie est Nienke ● Il a un chien qui s'appelle Brutus ● Il a un piercing à chaque oreille, un au nez, et un autre à la langue ● Il rencontre des gens sur les sites de rencontre, et les applications ● Il a intégré une équipe de recherche super séléctive ● Y est resté pendant plein d'années, avant de péter les plombs après qu'on lui ait volé son invention ● Il a alors été congédié ● Voila pourquoi, il apprend à avoir de nouveau beaucoup de temps libre.

Dix ans plus tard - Oliver
Les antibiotiques, c'est pas automatique - Mark
Pose pas de questions - Gautier

Message(#) Sujet: Re: Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark] Dim 11 Juin - 3:37

Ton mal de tête semble diminuer de lui même. Effet placebo que tu connais assez bien.
Tu sais que bientôt tu vas ingurgiter une pilule, que tu feras passer avec de l'eau et qui va enlever toute la douleur qui te vrille le crâne depuis peu. Ton cerveau arrête donc de t'envoyer des signaux d'urgence, et se calme légérement.
ça te permet de revoir ta position, et la maniére avec laquelle tu as répondu au jeune homme qui vient de  t'aider. De le regarder encore et de te rappeler votre première rencontre à Harvard.
Ce jour la, tu te rappelles de ses réactions. De comment il a demandé à la foule de laisser le mec respirer, de comment il s'est tenu un peu plus loin de toi en suivant tes gestes. et instantanément ça te fais sentir de la sympathie envers lui. Pas vraiment de la sympathie, mais plutôt un manque d'animosité. Ce sentiment que tu semble avoir pour tout le monde ce soir.

Tu soupires, agacé par ta réaction précédente. Et essaie de rattraper le coup, le temps que l'autre revienne avec tes achats. "Moi c'est Elric" réponds tu en tendant la main. L'autre étudiant pose ses emplettes sur le comptoir " Et toi?" Demandes tu, tout aussi intéressé.
La douleur sourde à ta tête se faisant à peine sentir.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#) Sujet: Re: Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark]

Revenir en haut Aller en bas

Les antibiotiques, c'est pas automatique [Mark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Justin Gabriel Vs Mark Selling Vs Rob Van Dam Vs Alex Price Vs Curt Hawkins Vs Drew McIntyre
» Mark The ugly
» Mark Scheifele
» résu automatique dans une arène
» MY IP: mark

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Along Charles River-