::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Conversation between two fools ► Lesplussesbeaux

avatar
Invité
Invité

(#) Mer 10 Mai - 17:57
Invité
Conversation between two fools — La soirée était déjà bien avancée, et évidemment, avec son lot d'évènements. J'crois que les bals de fin d'année étaient voués à être un gros bordel en fait. Je m'étais attendu à passer un bon moment avec Agathe, à faire les cons et ne pas se prendre au sérieux. Résultat ? On c'était pris la gueule pour des conneries. Enfin, je savais pas trop. Ce qui était sûr, c'est que ça commençait réellement à me saouler tout ça. Et alors que j'étais parti dans l'idée d'aller prendre l'air, je m'étais arrêté dans mon élan lorsque mon regard s'était attardé sur la table de Cole et compagnie.. pour voir Briony en train de rouler un patin à Abélard. Immédiatement, j'avais l'impression que mon estomac se transformait en plomb, ayant l'impression de revivre ce moment où je les avais aperçu dans la rue en train de flirter. Et même si le choc était moins violent, j'en avais le bide tout autant retourné. Je savais que j'aurais dû relativiser, me dire que ça devait forcément arriver à un moment. Mais Abélard putain. J'avais des envies de meurtre quand il s'agissait de ce type. Honnêtement à cet instant, je le vivais comme une provocation, me rappelant de l'échange qu'on avait eu un peu plus tôt dans la journée lors de la remise des diplômes. Elle finissait par se diriger vers le bar, et après un instant d'hésitation, je la suivais, jusqu'à m'arrêter à côté d'elle. Tu espères faire quoi en fait en faisant ça, à part te mettre la moitié de la salle à dos ? dis-je en soupirant, tentant de rester calme. Je m'en foutais qu'elle veuille pas voir ma gueule, ou qu'elle ait espéré pouvoir me fuir toute la soirée, j'en sais rien. Je pouvais pas rester de marbre.

@Briony Silver
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Jeu 25 Mai - 18:35
Invité
Conversation between two fools — C'était ENORME. J'avais adoré. Ces têtes quand ils m'avaient vu embrasser Abélard, c'était pire que grisant. J'adorais l'effet que je leur faisais ahah. Surtout à cte blonde là. J'ai cru qu'elle allait m'étriper sur place. Mais aux dernières nouvelles, Abélard était célibataire non ? Eh bien voilà, il a le droit d'avoir autant de conquêtes qu'il le souhaite. Avec un peu de chances, j'allais me retrouver dans les tabloïds du monde dans le style 'le roi a trouvé une nouvelle dulcinée' ou alors carrément 'des groupies au cou de l'héritier'. Bouarf. Les deux sont corrects à leur manière ahah. Anyway, s'en suivit un petit temps avec Abélard, à la fois agréable et lourd, fin c'était toujours très compliqué de définir comment je me sentais en sa présence, j'avais surtout l'impression de me faire prendre pour un bouche trou et un moyen d'atteindre Wade la grande majorité du temps, très agréable ahah. Mais une fois que tout ceci fut terminé, je pouvais ENFIN aller de nouveau boire un verre, seule, au bar. Et j'adorais les règles que Wade et Alexander avaient choisi pour qu'on puisse picoler. Ah tiens, Wade ça faisait longtemps que j'l'avais pas vu. Tant mieux d'une certaine façon, je voulais pas le voir. Bon, okay, c'est mentir que de penser ça, bien sûr que c'était plus fort que moi que de checker à chaque fois où il était. Mais je me faisais violence pour pas observer tout le temps justement. Pour aller au delà de lui, vu que Monsieur y arrivait très bien avec sa cavalière putain. Vtff Wade. J'allais vers le bar, m'interrogeant sur le cocktail que j'allais choisir et sur la situation entre Alexander et Azraël, quand une voix se fit entendre derrière moi. Vous savez, on a tous ces voix qu'on connaît par coeur et qui nous font direct de l'effet, positif ou négatif. Beh... lol. Tu espères faire quoi en fait en faisant ça, à part te mettre la moitié de la salle à dos ? Je me tournais vers mon ex, me retenant d'avoir un sourire ouvertement sarcastique. C'est l'hôpital qui se fout de la charité là. Avoir quelqu'un pour me raccompagner ce soir ? Je commandais ma tequila sunrise. De plus, je pense que t'exagères un chouia en disant la moitié de la salle. J'vais me mettre... allez, toi et Alex à dos ? Et jpensais que toi et moi on était en froid. Et sérieux qu'est-ce que t'en as à foutre ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 5 Juin - 13:40
Invité
Conversation between two fools — Je savais pertinemment que j'avais pas mon mot à dire, que j'aurais dû la fermer et la laisser faire sa vie comme elle le souhaitait. Mais fallait croire que c'était plus fort que moi. Je détestais Abélard. Et j'le détestais encore plus depuis qu'il y avait un truc entre lui et Briony. je savais même pas si c'était de la simple provocation, si c'était sérieux, si il lui plaisait vraiment.. Je savais même pas jusqu'où ils étaient allés, et même si j'essayais de faire genre je m'en fous, ça me prenait la tête. Avoir quelqu'un pour me raccompagner ce soir ? Je l'observais, remarquant avec amertume à quel point elle était belle dans sa robe noire moulante. Inévitablement, je repensais à la dernière fois dans les toilettes du bar et.. je ne savais tellement plus comment me comporter avec elle putain. La manière dont les choses s'étaient terminées m'avait blessé plus que de raison. Je ne savais pas ce qu'il se passait dans sa tête, je ne savais pas si elle cherchait à me faire tourner en bourrique ou non mais.. elle y arrivait très bien dans tous les cas. Ca semble plutôt bien parti dis-je le visage fermé, sans la quitter des yeux. Elle commandait sa boisson, et alors que mes yeux traînaient sur le barman qui préparait son verre, je me demandais qui est-ce qu'elle avait embrassé pour pouvoir le réclamer. De plus, je pense que t'exagères un chouia en disant la moitié de la salle. J'vais me mettre... allez, toi et Alex à dos ? Je soupirai légèrement, mes yeux glissant sur son visage que je n'arrivais plus à quitter. Tu oublies toute une ribambelle d'Eliot qui seront ravis de t'en faire baver dis-je alors que le barman posait son verre devant elle. Et sérieux qu'est-ce que t'en as à foutre ? Ce que j'en avais à foutre ? Je pouvais pas le lui dire. Que ça me rendait malade. Que j'arrêtais pas de penser à cette sensation que m'avait procuré nos retrouvailles, à tout ce que j'avais ressenti, ce qu'elle m'avait fait.. et comment elle m'avait presque dégagé à la fin, comme un vulgaire inconnu. Tu sais très bien ce que je pense de cette merde dis-je en parlant d'Abélard. Le barman se tournait vers, moi, attendant apparemment que je commande un verre.. et donc que j'embrasse quelqu'un, cela allait de paire. Hm.. non, c'est bon dis-je en faisant un geste. Ouais j'me voyais mal embrasser Briony là tout de suite. Ou embrasser qui que se soit sous son nez.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Mar 13 Juin - 16:31
Invité
Conversation between two fools — Je savais pas comment je devais me comporter face à Wade. Car autant j'avais envie d'être la Bri naturelle, joueuse et taquine, autant je savais que c'était une très mauvaise idée pour un tas de raisons, en commençant par sa cavalière dans le coin. Je refusais de passer pour l'ex qui acceptait pas la rupture et qui ne voulait pas aller de l'avant m'voyez. C'était ridicule. Alors ouai, j'préférais attaquer. C'est con hein, mais askip l'attaque était la meilleure défense et c'était dans le fond si vrai. En attaquant Wade, je ne pourrais pas lui montrer à quel point il me manquait, à quel point la discussion de cette après-midi m'avait touché et quel point nos relations qui se dégradaient me bouleversaient. Parce que... il comptait pour moi ce con et si on continuait à se battre, à s'aimer pour finalement se détester, on allait jamais s'en sortir. On pouvait pas être des ex normaux qui pouvaient s'ignorer, y avait Juliet entre nous maintenant. Ca semble plutôt bien parti Mes yeux n'arrivaient pas à quitter son visage que je connaissais tellement par coeur, jusqu'à la moindre contraction de ses muscles que j'arrivais à interpréter. Ca me rendait folle. Il était si beau ce soir dans son costume et ça me tuait de le voir si distant de moi alors qu'il y a un an, j'étais à son bras. Tu oublies toute une ribambelle d'Eliot qui seront ravis de t'en faire baver J'haussais les épaules. Faut qu'ils arrêtent de vouloir être des gamins avec tout le monde, j'avais tourné la page. C'est pas tellement ça qui va me faire peur. Ils vont vite m'oublier. Je finis finalement par délaisser le visage de Wade pour remercier le barman qui me faisait bien comprendre que je devais payer pour ce verre par son regard. Oui, je sais j'dois embrasser quelqu'un ew. Abélard t'es où ? J'demandais finalement au Mather ce qu'il pouvait en avoir foutre de la situation, vu que j'avais bien compris que j'étais plus quelqu'un de sa vie. Fallait arrêter de vouloir pisser sur son territoire constamment, c'était chiant à longueur de temps. Tu sais très bien ce que je pense de cette merde J'haussais un sourcil, souriant malgré moi face à cette réaction, car entendre que son ex ne pouvait pas saquer quelqu'un chez qui tu traînes, ouai c'est particulièrement plaisant. Malsain, mais fucking plaisant.  Hm.. non, c'est bon Après avoir bu une gorgée de mon verre, j'le reposais et sans préavis, j'embrassais Wade doucement. Allez pas dire qu'il y a de la tendresse dedans, car j'le supporterai pas, mais c'était juste un baiser... anodin. Lol. Ouai anodin pour d'autres personnes qui s'embrasseraient juste pour avoir un verre, mais entre nous, c'était forcément autre chose. Je faisais taire mes pensées, ne cherchant pas à prolonger cet échange. Je voulais juste mon verre. En me détachant, je mis immédiatement en place une protection, me refusant de lui montrer à quel point chaque rapprochement avec lui me rendait si faible et si vulnérable et emballait mon coeur, ew. Tg. C'est pour mon verre. Et comme ça, tu peux en prendre un aussi. J'crois que t'en as besoin, t'es sur les nerfs. Voilà, j'fais ma BA. Ou j'fous le bordel un peu plus.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Lun 3 Juil - 18:31
Invité
Conversation between two fools — C'était fou de voir qu'avec seulement quelques mots, quelques regards, elle arrivait autant à me déstabiliser. Ca me rendait fou cette histoire avec Abélard, ces sous entendus qu'elle faisait là maintenant vis à vis de lui, alors que je m'efforçai de rester tel un mur impassible face à elle. Si l'évocation des Eliots était sûrement un prétexte, j'étais tout de même au fond inquiet qu'elle puisse s'attirer des ennuis. Quand on voyait ce dont l'autre tordue de Strauss était capable.. J'imaginai tout de suite le pire. Mais je savais que je n'avais rien à dire là dessus non plus. briony était majeure et vaccinée et.. j'avais plus mon mot à dire dans tout ça pas vrai ? Quel crédit est-ce que j'avais encore auprès d'elle ? J'espère que tu as raison lâchai-je néanmoins en détournant le regard, lorsque le barman apportait le verre de Briony. Elle souriait en m'entendant traiter Abélard de merde, et moi, je ne savais plus quoi penser de tout ça. Elle était contente ? Ou est-ce qu'elle se foutait de ma gueule. J'avais l'impression d'être une cocote minute prête à exploser, sans pourtant savoir au fond ce que je cherchais vraiment à faire là, en venant lui parler. Le barman se tournait vers moi, et je déclinais le potentiel verre qu'il aurait pu me servir au vu de la situation. Et l'instant d'après sans que je ne m'y attende la moindre seconde, elle venait m'embrasser. Mon coeur réagit immédiatement au quart de tour, s'emballant dans ma poitrine à une vitesse folle le temps de quelques secondes alors que je fermais les yeux malgré moi, sourcils froncés, avant de la sentir m'échapper l'instant d'après. C'est pour mon verre. Et comme ça, tu peux en prendre un aussi. J'crois que t'en as besoin, t'es sur les nerfs. Sur les nerfs ? Je lâchai en soupir, me disant qu'avec ce baiser, elle n'aidait pas vraiment à contrôler mes nerfs là justement. Un whisky s'il vous plait lançai-je au barman l'air désabusé, avant de m'appuyer légèrement sur le bar et de tourner à nouveau mon regard vers elle. Comment est-ce qu'elle arrivait à être aussi désinvolte ? Alors que moi.. depuis qu'on avait recouché ensemble, j'arrivais pas à prendre tout ça à la légère, tellement j'avais été marqué. Dis moi la dernière fois.. je t'ai juste aidé à tirer ton coup ? demandai-je malgré moi sur un ton calme, déterminé à ne pas m'énerver avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

(#) Dim 23 Juil - 15:12
Invité
Conversation between two fools — Il était là, face à moi et il s'inquiétait pour moi. J'avais beau ressentir tout un tas de choses négatives à son encontre comme de la colère ou bien de la déception, le voir se soucier de moi ne me rendait pas indifférente. Je comptais encore pour lui, il fallait croire... c'était si irréel. Mais j'étais grande. Il avait pas à veiller sur moi, je pouvais très bien me démerder seule. Et c'était pas comme si c'était la première fois que j'avais des Eliots sur le dos. Si c'était pas l'héritière de la Russie, c'était la fiancée de l'héritier du trône de Belgique. Tout va bien, j'suis habituée, rodée. J'espère que tu as raison Bien sûr que j'ai raison. T'façon, je veux pas que tu te préoccupes de moi, donc tu vas te barrer rapidement de ma vie, ça sera plus simple. Va roucouler avec ta cavalière, ça sera mieux comme ça mon chou. La suite de la discussion tourna encore et encore sur Abélard. Et ça me faisait chier que Wade soit autant remonté contre lui, m'interdisant presque de le voir ??? Mais mec, en je ne sais combien d'années qu'on se connaissait t'avais toujours pas compris que me mettre des limites c'était être certain que j'allais les dépasser. Lol. Et puis, Abélard je ne l'avais jamais connu comme un connard. Et en dernier argument, j'avais toujours cette capacité à croire que derrière ces connards y avait un être humain... sensible. Comme ça s'était passé avec Andy en fait. Putain, barre toi Andy j'veux pas penser à toi maintenant, dégage. Mon verre arriva rapidement, me faisant sourire et surtout me faisant prendre une décision complètement stupide en l'espace de deux secondes. Mes lèvres se retrouvèrent contre celles de Wade et je fermais les yeux savourant cette sensation, cette plénitude que j'ressentais. C'était... si naturel d'être comme cela, contre Wade et pourtant.. j'avais l'impression que ça ne l'était plus, qu'on s'était trop éloignés, que c'était limite bizarre de s'embrasser, comme si c'était réellement fini entre nous. Bordel, cette révélation était si douloureuse. Un whisky s'il vous plait Je sirotais mon verre, accolée au bar, faisant comme si tout allait bien, me refusant de lui montrer l'étendue des dégâts qu'il laissait à chaque fois dans mon être et mon esprit. J'étais un véritable carnage. Plus jamais je tombe amoureuse les gars, c'est trop horrible. Dis moi la dernière fois.. je t'ai juste aidé à tirer ton coup ? Oh putain pourquoi tu vas sur ce terrain. Je me rappelais de cette dernière fois, j'me rappelais d'à quel point j'm'étais barrée comme une voleuse aussi.
J'avais été immonde j'en conviens, mais j'avais vraiment pas voulu qu'on ait cet "après", qu'on discute, qu'il me dise que c'était une erreur. Je faisais un non de la tête, prenant une dernière gorgée avant de lui répondre. Je ne sais pas d'où me venait mon calme. Peut-être que c'était ce calme là qu'on ressentait quand on savait qu'on allait mourir, parce qu'on sait que c'est fini, plus rien ne peut nous atteindre. Je serai pas capable de tirer juste mon coup avec toi. Y a trop d'enjeux avec toi, y a trop de sentiments qui sont mis sur la table pour qu'on fasse semblant de ne rien ressentir à côté. Je voulais... disons que si je restais, t'allais engager la discussion, te rendre compte que c'était une erreur et me le faire comprendre. Me dis pas non, on sait que c'est ça. J'étais ferme, je voulais pas qu'il commence à nier, ça allait me faire chier. Alors je me suis barrée pour garder les souvenirs comme ils étaient. Me convaincant que tu le voulais autant que je le voulais. J'avais un poids dans la poitrine, attendant la sentence, attendant qu'il me confirme que c'était une connerie ce bar.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: