Partagez| .

Let's try again • Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité
Message(#) Sujet: Let's try again • Nora Mar 9 Mai - 19:47

Mardi, pas loin de dix heures du matin, tu étais dans ton bureau, confortablement installé. Tu finissais quelques dessins pour un de tes clients, alors que tu regardais l'heure sur ta montre, accroché à ton poignet gauche. Veronica, dès que mademoiselle Burberry se présente, envoyez là immédiatement dans mon bureau, merci que tu demandes à ta secrétaire, reprenant tes dessins. Aujourd'hui, tu avais cet entretien avec cette étudiante. Du moins, tu avais, encore, cet entretien. Tu lui en avais accordé un premier mais il s'était pas bien passé. Alors hier, t'avais décidé de l'appeler, pour lui proposer un autre. Et c'est aujourd'hui, dans dix minutes, qu'elle t'avait demandé de lui faire de la place dans son planning. Vêtu d'un costard, comme toujours au travail, tu attendais patiemment que ton rendez vous arrive. Tu sentais que ça allait être compliqué, même au téléphone, après lui avoir montré ton sérieux et ta bonne foi, elle n'avait pas été moins laxiste. Bon, ça promettait, mais t'étais le genre qui aime la difficulté. Ca avait le don de te stimuler, et tu aimais ça. La porte s'ouvrit enfin, sur ta secrétaire qui faisait rentrer la demoiselle en question. Merci Veronica. Mademoiselle Burberry dis-tu en lui faisant signe de venir s'installer en face de ton bureau, sur un des sièges, tandis que tu te levais. Comme l'autre fois, à ce niveau là, tu te montrais accueillant. C'était la suite qui avait un peu merdé après. Alors dans ta main, tu tenais ton smartphone, que tu coupais sous ses yeux, en retournant l'écran vers elle, tout en appuyant sur le bouton pour l'éclairer. Ce qui ne fonctionna pas vu qu'il était éteint. Un café ou du thé ? demandas-tu, attendant pour te diriger vers la machine qui se tenait non loin de là, dans ton bureau même.

@Nora-Blue Burberry
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
avatar
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
J'ai gagné : 1598 points et j'ai passé : 4242 heures à glander au soleil. Je suis ici depuis le : 23/03/2016 . J'ai : 23 ans et je vis à : Boston, avec Wilhelm une semaine sur deux. Je suis actuellement : "allez vous faire mettre" et si on écoute les "on dit" je suis : l'extravertie, légèrement naïve et rêveuse et sœur adoptive des Burberry qui n'a pas sa langue dans sa poche. Celle qui a failli crever en début de mois à une prise d'otages parce qu'elle est maladroite. On me confond souvent avec : amanda seyfried Je dois mon avatar à : lolitaes et mon pseudo sur internet, c'est : slytheria (anya).
✽ DC/TC : : eliot (matthew daddario)


NORA-BLUE "NB" BLUEBERRY
she's crazy but she's mine
Nora-Blue Buberry, Nora ou NB, née le 08/04/1994, en Russie. Suite à la mort de ses parents à 3 ans, mademoiselle a grandi orpheline dans un pauvre orphelinat russe, gérée par des nonnes. Elle possède deux soeurs jumelles aînées, Suzy et Carter, dont elle a perdu de vue dès leur adoption séparée. Recueillie par une famille anglaise, les Burberry, à 6 ans, NB découvrit avec déplaisir la vie de luxe et la société mondaine à travers sa famille adoptive, qu'elle haït plus que tout. Anticonformiste et casse-cou, elle n'a jamais supporté la vie sociale limite aristocrate, parsemée de règles et d'usages. NB est cette enfant turbulente, intenable que cette société, justement, rejette. Son adolescence a donc été synonyme de rebelle attitude, entre sorties nocturnes, fréquentations laissant à désirer, consommation d'illicites. Elle en est bêtement tombée, dans le fond du gouffre. Mais s'en est relevée grâce à sa passion pour la mode qu'elle a, ironiquement, développé via sa famille. Sa mère adoptive, remarquant son intérêt, a usé de cette passion pour la remettre sur le droit chemin, et à 17 ans, l'a fait entrer en stagiaire chez Vogue, en Angleterre. (underco)


Tout à propos de moi
MEMBRE D UN CLUB ?:
ANNÉE D'ÉTUDES: 4e année en journalisme
CURSUS SUIVI: journalisme (M), mode (m)
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Mer 10 Mai - 0:53

Mardi, dix heures tapantes, Nora-Blue était pile poil à l'heure alors qu'elle informait sa présence à la secrétaire de son rendez-vous du jour. Danny Sullivan. Un jeune entrepreneur architecte dont elle avait déjà éconduit un début de portrait avec le peu d'éléments qu'elle avait su tiré de l'interview échec qu'ils avaient fait, la première fois. Cette première fois où la jeune blonde s'était enfuit avec colère et sans manquer de dire à Mr. Sullivan le fond de sa pensée. Cette première fois qu'elle l'avait rencontré, qu'elle pensait être la dernière fois. Pourtant, la voici, la voilà, aujourd'hui, dans ses bureaux. Parce que Monsieur l'avait contacté hier pour retenter une deuxième fois l'opération interview, promettant une attention toute particulière à la jeune étudiante, cette fois-ci. Elle avait hésité, sa fierté lui avait dicté de refuser, par simple principe parce que s'il y avait une chose qu'elle haïssait, c'était être ignorée et prise pour une idiote - mais sa conscience l'avait poussée à accepter, en plus des arguments infaillibles du jeune businessman. Il avait été fort, très fort, et Nora avait abdiqué, mais elle n'avait nulle intention de jouer les tendres avec. Merci Veronica. Mademoiselle Burberry. Oh que non. Il paraissait souriant et enjoué quand il l'accueillit, à l'inverse de Nora-Blue, qui arborait un visage fermé et une expression sévère, sérieuse, concentrée. C'est avec un simple geste de la tête qu'elle lui répondit alors, avant de s'asseoir en face de lui comme il lui dirigea. A peine assise, elle le vit ensuite commencer un manège avec son téléphone, lui montrer l'écran noir, appuyer sur le bouton central pour ne rien avoir.. elle fronçait les sourcils par principe mais elle appréciait le geste. Il paraissait au moins sincère. Peut-être que cette fois-ci, elle ne perdra pas son temps. Ravie de voir que vous tenez vos engagements. Commenta-t-elle, neutre en sortant de son sac les feuilles nécessaires pour l'interview. Nope, elle n'était pas décidée à perdre son temps, et elle le fit bien comprendre lorsqu'il lui proposa un thé ou un café alors qu'il se dirigeait vers le coin café de son bureau. Plus vite on s'y attellera, plus vite on finira, vous savez. Traduction : prière d'oublier le thé, le café, le soda, le patatra. Prêt ? Enchaîna-t-elle, sans se soucier de s'il avait fini de préparer son café ou quoi. Nope, elle n'avait définitivement pas l'intention de se dérider Nora.







☆ C'MON LET'S BE PSYCHO TOGETHER HONEY ☆
I really wanna stop but I just got the taste for it I feel like I could fly with the boy on the moon so honey hold my hand, you like making me wait for it, I feel like I could die walking up to the room. It's way too soon, I know this isn't love but I need to tell you something I really really really like you and I want you, do you want me, do you want me too? norelm


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Mer 10 Mai - 2:12

Déterminé, à faire cet entretien, à ce qu'elle obtienne réponses à ses questions, et toi que tu l'aies satisfaite, vous aviez tous les deux à gagner. Oui, mais, parce que y a toujours un mais. Tu savais qu'elle n'allait pas être facile. Elle te le fit constater bien vite en rentrant dans ton bureau. Pas de sourire, un visage fermé, et même pas un bonjour ou autre. Un simple geste de la tête. Le ton était donné. Tu te laissais pas pour autant abattre. Tu connaissais bien pire dans ce monde de requin que sont les affaires. Tu lui montrais en attendant ton téléphone, éteint. Ah, là tu pouvais enfin entendre sa voix, ce qui dessina un sourire sur tes lèvres. C'était mieux ainsi, surtout pour une interview. Tu lui proposais néanmoins du café ou thé, voulant la détendre un peu puis parce que toi t'en avais envie. Là encore, elle ne changeait pas de la jeune femme que tu avais pu constater depuis qu'elle était partit de ton bureau en furie. Comme vous voudrez, ça n'allait pas changer grand chose à ta vie en fait. Tu faisais comme chez toi, logique en même temps, et tu te servis un café, mettant la dosette dans la machine, la tasse en dessous de là où le café sortirait. Prêt, j'écoute votre première question. Et tu te tournes vers elle, lui faisant face, pour l'écouter, laissant ton café coulait dans ta tasse, juste derrière toi. Appuyée sur le meuble sur lequel reposait la cafetière et tout le matériel, tu regardes la jeune femme, les paumes des mains, elles aussi appuyées contre le meuble. Les jambes, elles, croisées, l'une par dessus l'autre. Je déclare cette interview officiellement ouverte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
avatar
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
J'ai gagné : 1598 points et j'ai passé : 4242 heures à glander au soleil. Je suis ici depuis le : 23/03/2016 . J'ai : 23 ans et je vis à : Boston, avec Wilhelm une semaine sur deux. Je suis actuellement : "allez vous faire mettre" et si on écoute les "on dit" je suis : l'extravertie, légèrement naïve et rêveuse et sœur adoptive des Burberry qui n'a pas sa langue dans sa poche. Celle qui a failli crever en début de mois à une prise d'otages parce qu'elle est maladroite. On me confond souvent avec : amanda seyfried Je dois mon avatar à : lolitaes et mon pseudo sur internet, c'est : slytheria (anya).
✽ DC/TC : : eliot (matthew daddario)


NORA-BLUE "NB" BLUEBERRY
she's crazy but she's mine
Nora-Blue Buberry, Nora ou NB, née le 08/04/1994, en Russie. Suite à la mort de ses parents à 3 ans, mademoiselle a grandi orpheline dans un pauvre orphelinat russe, gérée par des nonnes. Elle possède deux soeurs jumelles aînées, Suzy et Carter, dont elle a perdu de vue dès leur adoption séparée. Recueillie par une famille anglaise, les Burberry, à 6 ans, NB découvrit avec déplaisir la vie de luxe et la société mondaine à travers sa famille adoptive, qu'elle haït plus que tout. Anticonformiste et casse-cou, elle n'a jamais supporté la vie sociale limite aristocrate, parsemée de règles et d'usages. NB est cette enfant turbulente, intenable que cette société, justement, rejette. Son adolescence a donc été synonyme de rebelle attitude, entre sorties nocturnes, fréquentations laissant à désirer, consommation d'illicites. Elle en est bêtement tombée, dans le fond du gouffre. Mais s'en est relevée grâce à sa passion pour la mode qu'elle a, ironiquement, développé via sa famille. Sa mère adoptive, remarquant son intérêt, a usé de cette passion pour la remettre sur le droit chemin, et à 17 ans, l'a fait entrer en stagiaire chez Vogue, en Angleterre. (underco)


Tout à propos de moi
MEMBRE D UN CLUB ?:
ANNÉE D'ÉTUDES: 4e année en journalisme
CURSUS SUIVI: journalisme (M), mode (m)
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Jeu 11 Mai - 1:22

A vrai dire, elle pouvait se détendre Nora, le Sullivan semblait être reparti sur une nouvelle base qu'elle appréciait au fond qu'il aurait le mérite d'avoir un accueil un peu plus chaleureux par la Mather. Pourtant, elle ne le fit pas. Parce qu'en bonne petite chose tête et rancunière, elle était encore trop focalisée sur leur première et dernière rencontre qu'elle ne vit qu'un homme pressé, hautain et peu respectueux chez lui. Ce qui n'était sans doute pas vrai - ou si, mais cette image lui était tellement restée encrée en tête qu'elle faisait le minimum d'effort de politesse aujourd'hui. Après tout, cette fois-ci, ça serait sans doute la dernière fois qu'ils se verraient; ils se rendaient mutuellement un service, et tout est bien qui finit dans le meilleur des mondes.  Bien, commençons. Elle commença à gribouiller à l'en-tête de sa feuille le titre et la date du jour, tout en zieutant du coin de l’œil le jeune entrepreneur, confortablement appuyé sur le meuble de la cafetière, attendant que son café se prépare. Mentalement, Nora ne put s'empêcher de noter qu'il se mariait formidablement bien avec le décor et rien que sa présence, possédait la pièce. On pouvait aisément deviner qui était le patron; c'était aussi un des signes que Nora avait annoté sur lui qui le rendait un peu prétentieux à ses yeux. Mais sans doute, c'était cette prétention qui l'avait mené ici. Si ça ne vous gêne pas, je reprends toutes les questions de la dernière fois de A à Z, donc les questions du début, où vous m'accordiez encore votre attention, seront redondantes, mais j'aime faire mon travail correctement. Annonça-t-elle, en alignant parfaitement sur ses jambes croisées, les dossiers qu'elle tenait en mains. Alors, Monsieur Sullivan, pouvez-vous vous présenter en quelques mots, ainsi que votre société ? D'un ton professionnel et donc faussement chaleureux, la blonde attaqua.







☆ C'MON LET'S BE PSYCHO TOGETHER HONEY ☆
I really wanna stop but I just got the taste for it I feel like I could fly with the boy on the moon so honey hold my hand, you like making me wait for it, I feel like I could die walking up to the room. It's way too soon, I know this isn't love but I need to tell you something I really really really like you and I want you, do you want me, do you want me too? norelm


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Jeu 11 Mai - 16:28

Si toi tu étais a l'aise, tu remarquais bien vite que l'étudiante ne l'était pas autant que toi. Décidé a passer à autre chose, à lui montrer ta bonne foi, elle ne semblait pas très ouverte à cette optique. Encore sur la défensive, même encore agacé de ton attitude de l'autre fois, tu devinais par sa gestuelle, l'expression de son visage et son ton de voix, que cet interview serait vraiment bref, s'arrêtant à des questions d'elle, des réponses de toi, et aucune sympathie ou détente. D'ailleurs, elle annonçait la couleur, en rappelant again que tu l'avais écouté au début mais pas par la suite. Rancunière, elle pourrait presque donner l'impression qu'elle allait mordre la petite. Ca me va te contentais tu de répondre. Qu'elle fasse comme bon lui semblait, tu étais là pour répondre pas pour lui dire quoi faire. Et sa première question tomba : parler de toi et ton entreprise. Well. Danny Sullivan, originaire de Boston, j'ai moi même étudié à Harvard, sept ans, dans le domaine de l'architecture. Cette passion m'est venue de mon père, qui travaille dans le bâtiment et a sa propre entreprise. L'amour du dessin, des détails, de la visualisation, c'était grâce au fait d'avoir travaillé avec ton paternel que tu avais trouvé ta voie si rapidement. J'ai donc suivi cette voie, avec l'envie de moi aussi monter ma propre entreprise un jour. C'est comme ça que Sullivan & Associates a vu le jour. Travaillant dans la boîte qui m'avait prise pour un stage, le temps de pouvoir mettre des fonds de côté et créer mon business plan. Et ça avait été facile de négocier avec le banquier, parce que t'avais des fonds depuis des années, tes parents t'aillant appris dès le plus jeune âge la valeur de l'argent. L'entreprise a officiellement été lancée en février 2015 finis tu par conclure. Le 17 février exactement. Un mois, c'est ce qu'il t'avais fallut pour la lancer. Du moins c'était le mois où tu avais passé tous tes jours et nuits à bosser sur son lancement, pour t'occuper les esprits et ne pas te laisser abattre par le décès de Sophia...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
avatar
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
J'ai gagné : 1598 points et j'ai passé : 4242 heures à glander au soleil. Je suis ici depuis le : 23/03/2016 . J'ai : 23 ans et je vis à : Boston, avec Wilhelm une semaine sur deux. Je suis actuellement : "allez vous faire mettre" et si on écoute les "on dit" je suis : l'extravertie, légèrement naïve et rêveuse et sœur adoptive des Burberry qui n'a pas sa langue dans sa poche. Celle qui a failli crever en début de mois à une prise d'otages parce qu'elle est maladroite. On me confond souvent avec : amanda seyfried Je dois mon avatar à : lolitaes et mon pseudo sur internet, c'est : slytheria (anya).
✽ DC/TC : : eliot (matthew daddario)


NORA-BLUE "NB" BLUEBERRY
she's crazy but she's mine
Nora-Blue Buberry, Nora ou NB, née le 08/04/1994, en Russie. Suite à la mort de ses parents à 3 ans, mademoiselle a grandi orpheline dans un pauvre orphelinat russe, gérée par des nonnes. Elle possède deux soeurs jumelles aînées, Suzy et Carter, dont elle a perdu de vue dès leur adoption séparée. Recueillie par une famille anglaise, les Burberry, à 6 ans, NB découvrit avec déplaisir la vie de luxe et la société mondaine à travers sa famille adoptive, qu'elle haït plus que tout. Anticonformiste et casse-cou, elle n'a jamais supporté la vie sociale limite aristocrate, parsemée de règles et d'usages. NB est cette enfant turbulente, intenable que cette société, justement, rejette. Son adolescence a donc été synonyme de rebelle attitude, entre sorties nocturnes, fréquentations laissant à désirer, consommation d'illicites. Elle en est bêtement tombée, dans le fond du gouffre. Mais s'en est relevée grâce à sa passion pour la mode qu'elle a, ironiquement, développé via sa famille. Sa mère adoptive, remarquant son intérêt, a usé de cette passion pour la remettre sur le droit chemin, et à 17 ans, l'a fait entrer en stagiaire chez Vogue, en Angleterre. (underco)


Tout à propos de moi
MEMBRE D UN CLUB ?:
ANNÉE D'ÉTUDES: 4e année en journalisme
CURSUS SUIVI: journalisme (M), mode (m)
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Lun 15 Mai - 3:40

Elle avait vraiment l'intention que l'interview soit clair, net et concis. Et bref. Surtout bref. Afin d'éviter une fin aussi catastrophique que la dernière fois et déclencher une mauvaise colère qu'elle ne pensait pas être enfouie en elle, Nora. C'est pourquoi elle était froide, direct, sans chaleur, à l'inverse de lui, qui devait être habitué dans sa carrière à ne pas être affecté par l'insolence, l'amertume des journalistes à qui il faisait face. Mentalement, la blonde admira son professionnalisme. Il répondit à sa première question avec un ton sérieux, et passionné, nota Nora. Elle l'écouta attentivement parler de son parcours tout en prenant des notes, comme la première fois et se fit des commentaires dans sa tête, tentant de se rappeler du premier interview et détectait les informations qu'il n'aurait pas mentionné la première fois. Comme Harvard. Elle ignorait si elle l'avait loupé ou il ne l'avait pas mentionné mais le fait qu'il avait été aussi étudiant à Harvard était une information inédite pour elle. Et curieuse comme elle était - défaut professionnalisme sûrement, elle ne put s'empêcher de lui poser une question sur ce point. Vous avez étudié à Harvard ? Vraiment ? En quelle année ? Pourquoi cela la surprenait, elle ne savait pas. Mais cela la surprenait. Dans le bon sens. Vous faisiez parti d'une confrérie ? On n'arrêtait plus sa curiosité. Elle fronçait les sourcils, tentant de l'imaginer quelle confrérie pouvait lui sied. Mais bon, tant qu'à faire, elle était là pour lui poser des questions non ? Donc autant en profiter. Il avait le choix d'y répondre, ou non. Et donc, vous avez décidé de lancer votre entreprise en sortant de l'école ? L'aventure n'a pas été trop rude ? Reprit-elle ensuite dans ses questions moins hors-sujet, avec une petite voix dans sa tête qui lui soufflait que ce 2e interview se déroulait définitivement mieux que le 1er, rien qu'à ce stade. C'était un bon point.







☆ C'MON LET'S BE PSYCHO TOGETHER HONEY ☆
I really wanna stop but I just got the taste for it I feel like I could fly with the boy on the moon so honey hold my hand, you like making me wait for it, I feel like I could die walking up to the room. It's way too soon, I know this isn't love but I need to tell you something I really really really like you and I want you, do you want me, do you want me too? norelm


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Lun 15 Mai - 5:35

La première question tombe et donc avec sérieux tu réponds à la jeune femme. Tu dis des choses qui te semble essentielles, puis intéressantes pour son 'devoir' tout en répondant à ce qu'elle demande. Ca se voit vite que ce que tu fais, ça te plaît. Au ton de ta voix, au récit de ton parcours, tout montre que ce milieu, ce métier, c'est ce qui te convient le mieux. C'est ton élément, ton domaine, ta prédilection, clairement. Et là, Nora, semble curieuse. Même surprise. Toi ancien étudiant d'Harvard ? Elle semblait pas s'y attendre. Et tu souris en voyant le petit flot de questions qu'elle t'adresse. Sa curiosité semble un peu la détendre en tout cas. De 2005 à 2012 pour ton temps d'études là bas. Tu réponds comme si l'interview continuait, bien que tu sens que ceci n'est pas juste pour son devoir mais vraiment plus pour elle, pour sa curiosité. J'étais chez les dunsters, pendant les sept ans. Et ça te paraît tellement évident ce choix, encore aujourd'hui. C'est sûrement cette décision, de rejoindre l'élite culturelle, qui t'a permis d'en être où tu es, en plus de ton acharnement et ta volonté de réussir. Tu récupères ton café et tu reviens vers le bureau, et vers elle. T'as envie de voir son visage, sa réaction, sur ton ancienne maison à l'université. Parce que quelque chose te fait dire, qu'elle s'attendait peut être pas à cette réponse. Et elle reprend sur une nouvelle question. Tu aperçois qu'elle est moins froide. Elle semble se déraidir et plus ouverte à cet échange, alors tu souris à nouveau, te posant dans ton fauteuil, juste en face d'elle. Exactement. Cette idée était déjà dans mon esprit depuis des années, mais je n'avais pas les moyens de la monter juste après mon diplôme en poche. Alors j'ai travaillé pendant trois ans, pour pouvoir en arriver là. Et t'étais fier de toi, ça se voyait, ça s'entendait, encore. T'avais fait couler beaucoup de sueur pour y arriver à cet objectif. Non, ça ne t'était pas tombé dans les mains. Derrière ton entreprise, y avait des longues heures de boulot, de jour, comme de nuit. Pas vraiment, j'ai su obtenir de bon stage durant mes années à Harvard et donc de bonnes lettres de recommandation, forcément ça aide. Je savais ce que je voulais alors j'ai tout fait pour, quitte à ne pas avoir de vacances expliques-tu. T'avais travaillé comme un forcené pour avoir assez de sous pour développer ton projet. Et puis, pour toi c'était pas vraiment du travail tellement tu adores ce que tu fais. Je pense que vous avez cette qualité, qui vous permettra d'atteindre votre but mademoiselle Burberry. Tout comme toi, elle semble déterminée, savoir ce qu'elle veut et prête à l'obtenir. Et avec ça, on peut aller très loin. Tu bois alors une gorgée de ton café, toujours le regard fixé sur elle, attendant les autres questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
avatar
CHEF DE L'ÉQUIPE 5
J'ai gagné : 1598 points et j'ai passé : 4242 heures à glander au soleil. Je suis ici depuis le : 23/03/2016 . J'ai : 23 ans et je vis à : Boston, avec Wilhelm une semaine sur deux. Je suis actuellement : "allez vous faire mettre" et si on écoute les "on dit" je suis : l'extravertie, légèrement naïve et rêveuse et sœur adoptive des Burberry qui n'a pas sa langue dans sa poche. Celle qui a failli crever en début de mois à une prise d'otages parce qu'elle est maladroite. On me confond souvent avec : amanda seyfried Je dois mon avatar à : lolitaes et mon pseudo sur internet, c'est : slytheria (anya).
✽ DC/TC : : eliot (matthew daddario)


NORA-BLUE "NB" BLUEBERRY
she's crazy but she's mine
Nora-Blue Buberry, Nora ou NB, née le 08/04/1994, en Russie. Suite à la mort de ses parents à 3 ans, mademoiselle a grandi orpheline dans un pauvre orphelinat russe, gérée par des nonnes. Elle possède deux soeurs jumelles aînées, Suzy et Carter, dont elle a perdu de vue dès leur adoption séparée. Recueillie par une famille anglaise, les Burberry, à 6 ans, NB découvrit avec déplaisir la vie de luxe et la société mondaine à travers sa famille adoptive, qu'elle haït plus que tout. Anticonformiste et casse-cou, elle n'a jamais supporté la vie sociale limite aristocrate, parsemée de règles et d'usages. NB est cette enfant turbulente, intenable que cette société, justement, rejette. Son adolescence a donc été synonyme de rebelle attitude, entre sorties nocturnes, fréquentations laissant à désirer, consommation d'illicites. Elle en est bêtement tombée, dans le fond du gouffre. Mais s'en est relevée grâce à sa passion pour la mode qu'elle a, ironiquement, développé via sa famille. Sa mère adoptive, remarquant son intérêt, a usé de cette passion pour la remettre sur le droit chemin, et à 17 ans, l'a fait entrer en stagiaire chez Vogue, en Angleterre. (underco)


Tout à propos de moi
MEMBRE D UN CLUB ?:
ANNÉE D'ÉTUDES: 4e année en journalisme
CURSUS SUIVI: journalisme (M), mode (m)
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Mar 16 Mai - 1:49

Dunsters ? Je ne vous imaginais pas Dunster.. Ou.. peut-être que si.. Réfléchit Nora à voix haute en réponse à l'annonce de la confrérie de Danny Sullivan. Les sourcils froncés, elle le suivait du regard alors qu'il se déplaçait pour maintenant atterrir derrière le bureau, devant elle et l'analysait machinalement, en intégrant l'image du Dunster dans son esprit. Ou peut-être que si. Pourquoi cela l'étonnait, en fait ? Il avait le profil parfait d'un Dunster, ambitieux, intellectuel, travailleur; toutes ces qualités qui l'avaient mené ici étaient les caractéristiques parfaits d'un Dunster. Nope, elle ne devrait définitivement pas être étonnée, mais elle l'était. Agréablement. Elle apprenait beaucoup plus qu'elle avait prévu, et elle appréciait cet échange riche en informations. Elle pouvait voir par son intonation, son regard, son récit qu'il était un homme fier d'arriver à ce stade, fier d'avoir réussi à construire son propre mini empire, et sans le vouloir, Nora abandonna petit à petit son masque dur et froid, touchée par l'histoire et sa passion pour son métier qui se devinait à vue d’œil. Et le fait qu'il raconte avoir travaillé deux, trois ans après ses études pour atteindre son objectif montra sa détermination, qu'elle admirait silencieusement - notant mentalement seulement qu'il avait déjà répondu à sa future question, mais soit. Il était perspicace et intelligent, à avoir les bons contacts et bosseur aka no vacances : il était définitivement un Dunster. Elle s'apprêtait à placer un commentaire suite à sa réponse bien développée d'ailleurs mais il la devança en prenant paroles avant et l'étonna en la.. complimentant. La blonde crut quelques secondes à un mirage auditif et resta un tantinet trop longtemps la bouche ouverte, avant de se reprendre. Cette qualité ? Déterminée, travailleuse, ambitieuse ? Oui, vous pensez bien. S'enquit-elle, d'un ton assuré et le regard fixe, déterminé, prouvant par ce regard ses propos. Les conditions essentielles pour réussir sont la patience et la certitude du succès, Mr. Sullivan donc oui, je sais que je vais réussir. Enchaîna-t-elle, un sourire en coin, pouvant être interprété comme condescendant par certains mais pour elle, c'était juste un signe de confiance en soi qu'elle avait acquit professionnellement cette dernière année. C'était bien une des seules choses dont elle était sûre de sa vie, sa réussite professionnelle. Mais je ne suis pas le sujet de cet article. Donc pour reprendre l'interview et rebondir sur vos années de travail après vos études; vos économies personnelles ont suffit à financer la création de votre entreprise ou avez-vous eu des sponsors, des investisseurs ? La discussion avait beau partir hors chemin, la déridant au passage et il avait beau tourner la conversation sur elle, Nora en oublia pas son principal but : un interview en une heure, ni plus ni moins.







☆ C'MON LET'S BE PSYCHO TOGETHER HONEY ☆
I really wanna stop but I just got the taste for it I feel like I could fly with the boy on the moon so honey hold my hand, you like making me wait for it, I feel like I could die walking up to the room. It's way too soon, I know this isn't love but I need to tell you something I really really really like you and I want you, do you want me, do you want me too? norelm


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora Ven 19 Mai - 2:18

Comme tu t'y attendais, l'annonce de ta confrérie à ton époque d'étudiant, la surprend. Elle t'imaginait pas dunster, bien qu'un peu si. Et toi, t'as envie de savoir pourquoi, de creuser. Et dans quelle maison m'auriez vous imaginé ? La eliot ? Winthrop house ? Tu étais certaine qu'elle n'aurait pas misé sur la quincy. Et toi tu te voyais pas miser sur la mather. La cabot étant que des filles, voilà qu'il restait c'est deux choix, avec la lowell. Mais non, tu sentais pas qu'elle aurait misé sur celle ci. Quoique Danneel y est bien alors qu'elle suit le même parcours que toi en faisant des études d'architecture. Et tu réponds alors à sa question sur la création de ton entreprise après l'école et si la route n'a pas été dure. A tes yeux, pas vraiment. Durant tes sept ans d'études, t'as su trouver les meilleurs stages, montrer ce que tu valais. Ca t'a ouvert des portes, si bien que t'as été bien vite embauché, une fois le diplôme en main. Et c'est ça, en plus des sous de côtés, qui t'a aidé à la monter ta boîte. Ca n'a pas été dur, plutôt long. Mais tu préfères voir sur le long terme, faire bien les choses et arriver au but final, que bâcler et te planter. Ouvrir ta boîte pour la faire couler même pas un an après, ça n'avait rien d'ambitieux. Ni de prometteur. Alors t'avais prit ton temps, juste accéléré le pas après la mort de ta fiancée. Tu finis par lui dire que tu reconnais cette compétence en elle. Cette niaque. Cette envie d'atteindre son but. Et elle le confirme, sûre d'elle. Ce qui pourrait passer pour prétentieux, mais pas pour toi. Si elle ne croit pas en elle, personne le fera, ou lui permettra d'y arriver. Elle parle de patience et là encore, tu es d'accord. Tu en as fait preuve pour arriver à monter cette entreprise. Hélas non, bien que j'avais plus de la moitié des ressources financières, mon père a contribué en faisant un apport, ainsi qu'un crédit accordé par la banque. Apport que tu avais vite rendu à ton père et crédit que tu avais terminé de remboursé. Tu avais refusé que ton père donne son coup de main, mais il était fier et il y avait tenu. Alors t'avais convenu que tu le rembourserais une fois que ta boîte serait bien lancée. Ton café en main, tu reprenais une gorgée de celui ci, le regard toujours posé sur elle, attendant la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message(#) Sujet: Re: Let's try again • Nora

Revenir en haut Aller en bas

Let's try again • Nora

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Azénora
» [Présentation] Logane Nora Waldorf ~
» Everything's gonna be ok # ft Nora (Terminé)
» Pique-nique improvisé [ PV Nora & Irving]
» Nora Weaver

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-