à ne pas manquer !





 


Partagez| .
Matéo ♚ the devil inside • Jon kortajarena FINISH
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 6:36

Matéo Owen Williams
fiche; en cours - terminée

C'est le 1 mai 1989 à Londres, que la famille Williams m'ont accueilli(e) dans leurs bras, ils m'ont prénommé(e) Matéo Owen Andrea. Je suis célibataire et fort heureusement, mais si vous voulez tout savoir je suis hétérosexuel et j'en suis fier(e). Je viens d'une classe sociale aisée. J'ai décidé de participer au Summer Camp organisé par Harvard pendant l'été. Sinon, dans la vie de tous les jours je fais des études de droit depuis 5 ans. Et pour terminer, je voudrais intégrer les Winthrop House ou les Eliot House.

Études
Bien que Matéo n'ait pas de bonnes relations avec son paternel, celà n'empêche qu'il a toujours baigné dans le monde du droit & des affaires. C'est pourquoi il a toujours eu cette envie de devenir avocat. Mais pas n'importe lequel. Non, un reconnu dans le monde entier car le jeune homme a toujours eu une très forte ambition. Quant à ce qu'il aime faire sur le campus, Matéo aime trainer avec ses amis, pratiquer du sport, charmer les demoiselles qu'il croise et avant tout : qu'on le remarque.


Caractère
Matéo est le genre d'homme qui apparait au premier abord intimidant et distant. C'est tout simplement qu'il est très méfiant et qu'il lui faut un certain temps avant de s'ouvrir à quelqu'un. Il n'est pas le genre de garçon qui passe par quatre chemins lorsqu'il a quelque chose à dire. Son manque de tact et sa trop grande franchise le font passer pour quelqu'un de relativement brutale. De toute façon, le jeune homme ne voit pas l'intérêt de prendre des pincettes puisqu'au final les choses seront les mêmes. De nature impatient, tyrannique et autoritaire, il aime que les choses soient faites rapidement et correctement, sinon la première personne passant devant lui risquent de subir les foudres de sa colère. Rancunier, le jeune homme ne pardonnera jamais si l'on ose lui jouer un mauvais tour. Lorsqu'il tire un trait sur quelqu'un c'est définitif. Matéo se fiche pas mal de passer pour le sans coeur de service. A vrai dire ce genre de remarque la fait plutot rire qu'autre chose. Peu de choses l'atteigne. Tout du moins il ne laissera rien transparaitre, car il se peut qu'intérieurement il soit blessé, chamboulé mais que par simple fierté il fasse comme si tout lui était parfaitement égal. Têtu, le jeune homme ne décampera pas de ses positions même si il sait qu'il a tort. Capricieux, déterminé et colérique, il n'hésitera pas un seul instant à mettre tout en oeuvre pour atteindre ses fins. Tolérance, sensibilité et douceur lui sont parfaitement inconnus, à ses yeux ce sont tout simplement des signes de faiblesse qui l'agace. Il est également très jaloux et possessif avec les personnes qu'il aime. Matéo aime qu'on lui appartienne et aime également être le centre du monde. Le rangement est quelque chose de primordial pour lui. Il ne se qualifierait pas de maniaque mais plutot d'ordonné. Il ne voit tout simplement pas l'intérêt de laisser trainer quelque chose alors qu'il pourrait être aussitot rangé. Matéo étant quelqu'un de très solitaire, a besoin de sa liberté afin de s'épanouir. Celà ne l'empêche pour autant pas de désirer des relations sérieuses. En grand nerveux, Matéo a besoin de se défouler en pratiquant un sport de combat. Le jeune homme est très consciencieux, appliqué dans ce qu'il entreprend et est très efficace dans son travail. Il est également très appréciée par les personnes qui le connaisse. Bien qu'il soit plutot renfermé sur sa vie, il n'hésite pas à aller vers les gens.


Everyone Has Their Own Story

▲▲« C'est un petit garçon ! » S'exclame la sage-femme en me prenant dans les mains. Aujourd'hui, premier mai mille neuf-cent quatre-vingt-neuf, le petit Matéo Owen Andrea Williams vient au monde dans une clinique de la capitale anglaise. Premier et unique enfant de la très riche famille Williams. Les yeux de mon père me fixent d'un air perplexe pendant que l'on me dépose contre la poitrine de ma mère qui elle, pleure comme une madeleine. « Je voulais une fille. » Lance sèchement mon père à travers la salle. Les infirmiers se jettent quelques regards furtifs sans pour autant dire la moindre parole. « Tu plaisantes j'espère ? » Cingle ma mère en le toisant de haut en bas. « On aurait du demander à connaitre le sexe du bébé, mais comme Madame voulait garder la surprise pour l'accouchement, voilà le résultat ! » S'agace mon père en croisant les bras. « Ca te pose un aussi gros problème que ca ?! Je te signale qu'il s'agit de ton fils ! Tu me dégoutes Romuald ! Je viens de passer plus de DIX HEURES sur ce foutu machin à mettre notre enfant au monde alors crois moi, je ne suis PAS D'HUMEUR à écouter tes conneries ! » S'énerve ma mère à peine remise de son accouchement. Eh bien je commençais bien dans la vie moi. Ma mère dévisage alors mon paternel avant de le traiter d'abruti et par la même occasion lui ordonner de quitter la chambre. Romuald et Adrianna avait mis plusieurs années avant de réussi à enfin avoir un enfant. La jeune femme avait auparavant enchainé les fausses couches - et accessoirement accoucher d'un garçon mort né - avant de baisser les bras. Les médecins avaient beau faire de leur maximum pour aider le couple, rien ne fonctionnait. Et puis un beau jour le miracle s'est produit. Adrianna désirait cet enfant depuis tellement longtemps qu'elle se moquait complètement de savoir si c'était un garçon ou une fille. Dans tous les cas elle aurait été comblée de bonheur. Mais du coté de Romuald, c'était une toute autre histoire. Depuis toujours, il s'était dit que si un jour il devait devenir père, ce serait obligatoirement d'un garçon. Il voulait enseigner à son fils les valeurs de la famille et lui apprendre à devenir un homme puissant, sans coeur et qui dirige tout ceux qui l'entoure d'une main de fer. Romuald n'était bon qu'à refaire les mêmes choses que son propre père. Père qu'il détestait et à la fois admirait plus que tout par sa réussite. Romuald s'était toujours senti tellement inférieur à son géniteur qu'il était près à être aussi cruel que lui pour avoir enfin frâce à ses yeux. Seulement quand son premier fils est venu au monde mort né, Romuald a eu comme un électrochoc. Si jamais il venait à avoir un fils, il ne cesserait de penser à son premier enfant décédé. Il voulait impérativement une fille, manque de pot il avait un fils.


▲▲ « Je demande le divorce. » Lance ma mère alors que nous venons à peine de terminer notre repas sur la terrasse de notre immense villa. Verre au bout des lèvres, j'évite de peu d'avaler de travers le liquide contenu dans l'objet transparent. Je jette tantot un coup d'oeil à mon père qui actuellement tire une tête d'enterrement et tantôt à ma mère qui continue de savourer tranquillement sa tarte au citron. Dans un sens, je n'étais pas réellement surpris que ma mère nous annonce ca, même si il y avait des façons de le faire. Il faut dire que mon père n'était pas l'homme le plus discret de la planète alors il était relativement facile de remarquer qu'il allait voir à droite et à gauche. Comme par exemple son parfum qui prenait régulièrement une odeur beaucoup plus féminine sans compter les traces de rouge à lèvre par-ci, par-là. « Maintenant tu pourras sauter comme bon te semble ta secrétaire mon cher Williams. » Dit-elle avec un sourire en coin avant de reprendre une bouchée de sa tarte. Le visage de mon père se décompose au fil des minutes avant qu'il ne fronce les sourcils et affiche une mine contrariée. Sans prévenir il quitte la table en jetant sa serviette au sol. C'est plus fort que moi, un rire m'échappe face à la situation. Hallelujah ce jour devrait être une fête national. C'était le jour de la libération. Adieu la pression que me foutait mon père du matin au soir et du soir au matin. Ma mère et moi allions pouvoir enfin respirer. Bien entendu ma mère ne quitta pas le domicile familial comme ca. Elle exigea une somme astronomique de la part de mon père sans quoi, elle balancerait tout au patriarche Williams. La menace ultime. Quelques semaines plus tard, ma mère et moi partions vivre dans une nouvelle demeure située en plein coeur de Londres.

▲▲ « MATEOOOOOOOOOO !!! VIENS ICI IMMEDIATEMENT !!! » Hurle mon père à travers la maison. Assis sur le rebord de la fenêtre de ma chambre, je lève les yeux au ciel tout en recrachant la fumée de ma cigarette. « Oh la barbe ! » Grommelais-je en écrasant la fin de mon mégot dans le cendrier posé sur le rebord. Descendant de mon perchoir, je laisse mon père gueuler comme un âne depuis le salon, tout en prenant mon temps pour descendre les escaliers. Une fois arrivé en bas, je m'adosse contre l'encadrement de la porte et croise les bras. « Qu'est-ce qu'il y a encore ? » Soupirais-je d'un air blasé. « J'ai reçu un papier de ton lycée, alors comme ca monsieur se fait renvoyer pendant une semaine pour avoir mis le feu en classe de chimie ?! » S'exclame t-il en agitant son bout de papier. « Qu'elle idée de laisser jouer des ado de dix-sept ans avec du feu aussi... Et puis les cours sont terminés alors pas la peine de s'exciter. » Soufflais-je en roulant des yeux. « Tu ne vas pas t'en tirer comme ca Hermès ! Privé de sortie pendant un mois ! Et t'as plutot intérêt de filer droit car à la moindre mauvaise note, direction le pensionnat ! » Hurle t-il à s'en arracher les cordes vocales. « De toute façon la prof ne peut pas me saquer ! » M'exclamais-je contrarié. Argument que tous les adolescents de mon âge balance à tors et à travers avant de monter s'enfermer dans leur chambre. Bien entendu, il était parfaitement hors de question que je reste cloitré dans cette baraque durant tout l'été. Car en plus d'avoir une garde partagée, ma mère avait décidé de partir s'éclater au soleil avec ses copines, me laissant à mon imbécile de père. J'avais toujours été le genre de garçon très turbulent et n'aimant pas l'autorité sous n'importe qu'elle forme. J'étais un grand habitué des soirées londoniennes, là où la bourgeoisie venait se retrouver pour picoler jusqu'au petit matin. J'étais aussi instable scolairement qu'amoureusement. Je préférais largement enchainer les conquêtes plutot que de me poser gentiment avec une charmante jeune femme. L'amour, les couples, le rose, ca me donne la nausée.

▲▲ « C'est quoi ce bordel ?! » M'exclamais-je en tentant de passer à travers la foule se tenant devant chez moi. « Puis-je savoir qui vous êtes monsieur ? » Me demande un policier qui me barre la route. « Le fils de madame Williams alors vous allez me laisser passer c'est clair ?! » Je commence à m'énerver avant que le policier de me saisisse par le bras avant de m'emmener un peu plus loin. « Mais vous allez m'expliquer ce qu'il se passe ici à la fin ?! » Dis-je tout en m'agitant. « Votre mère est...Décédée. D'une overdose de médicaments. Toutes mes condoléances monsieur. » Connard. Connard de flic de merde ! Et arrête de m'appeler bêtement monsieur ! Je reste bien quelques secondes à le fixer droit dans les yeux avant de me mettre à hurler à travers le jardin et me mettre à courir afin de rentrer dans la villa. Le choc de ma vie quand j'ai découvert le corps de ma mère prêt à être mis dans une sorte de plastique blanc. Après ce tragique évènement, j'ai bien évidemment du aller vivre chez mon paternel. J'avais beau être majeure, ce dernier n'avait pas l'air décidé à ce que je vole de mes propres ailes. D'autant plus que je n'avais pas la moindre envie de rester une minute de plus avec ce père qui à mes yeux, n'en était pas un étant donné qu'il ne s'était jamais vraiment occupé de moi et qu'il avait toujours fait en sorte de me rabaisser.

▲▲ « Oh non ! J'y arriverai jamais ! » M'exclamais-je en lui tendant la lettre. Accompagné de ma fidèle amie Sandra, j'hésite depuis dix bonnes minutes à ouvrir l'enveloppe qui contient le résultat de ma candidature pour l'université d'Harvard. « Après lecture de votre dossier nous vous informon que... » « Que quoi ?!! » Hurlais-je presque en la secouant. « Votre candidature a été acceptée !! » Nous sommes en pleine rue et j'hurle comme un cinglé sans me soucier des passants. Une nouvelle vie s'apprête à commencer pour moi. Après plusieurs engueulades, mon père avait fini par céder. Il avait accepté que je parte étudier aux Etats-Unis. Après tout, ce n'était pas comme si j'allais lui manquer. Et puis j'avais un grand besoin de quitter Londres, l'Agleterre afin de commencer une nouvelle vie. J'avais besoin d'un grand changement. Cambridge, j'en avais toujours rêvé. Quelle ville magnifique. A vrai dire j'avais postulé dans une des universités de la ville sans être vraiment certain d'être accepté. Moi qui n'avais jamais vraiment été copain avec les études, voilà que je décidais de me lancer dans le droit avec l'envie de devenir un grand avocat.

the face behind
↬ PSEUDO/PRÉNOM - A.
↬ ÂGE - 20 ans sous peu :)
↬ PAYS/RÉGIONS - France
↬ OÙ AS-TU CONNU LE FORUM - Bazzart
↬ TES IMPRESSIONS - sublime
↬ CRÉDIT(S) - seven seas & cristalline
↬ AVATAR - Jon Kortajarena ♥️
↬ SCÉNARIO OU PI? - PI
↬ LE MOT DE LA FIN - hanwii

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 6:37
+1 on sait jamais :)
est-il possible de me réserver Jon Kortajarena svp ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 6:46
Bienvenue
Autant dire que Jon est un MAGNIFIQUE choix
Pour réserver, il faut poster dans le bottin, à la suite.
En tous cas, bon courage pour ta fiche et bon jeu parmi nous
Ah et, t'es digne d'être un Williams hanwii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 6:49
merci beaucoup hanwii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 6:59
Bienvenue ! hanwii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 7:03
merciiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF D'I LOVE HARVARD
CITIZEN - BOSTON
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  CITIZEN - BOSTON
J'ai : 26 ans et je vis à : Harbor Area . J'ai posé mes affaires ici le : 28/01/2012 et depuis, j'ai posté : 39719 messages et gagné : 1428 dollars. Actuellement, je suis : propriétaire et directrice du restaurant Ostra à Boston. et côté coeur, je suis : divorcée mais sentimentalement épanouie dans les bras d'Andréa Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : l'ancienne présidente Quincy, la femme parfaite, celle qui ne ferait jamais de mal à une mouche mais qui se battra toujours pour ses proches. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Kat SASSY Graham. ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : amantia (aurélie) , et un grand merci à : balaclava ✽ DC/TC : : Keyla Haven Hepburn (demi lovato) & Asia I. Ferrari (emeraude toubia)
On naît seul, on vit seul, on meurt seul. C'est seulement à travers l'amour et l'amitié que l'on peut créer l'illusion momentanée que nous ne sommes pas SEULS.

Nevada est franco-américaine née à NYC mais a vécu la majorité de son enfance entre Nice et Paris, elle a donc plus une âme de française. Son péché mignon est le vin rouge mais elle raffole du Nutella. Adepte de la bonne cuisine, elle est néanmoins végétarienne. Elle a d'ailleurs récemment ouvert son restaurant végétarien dans le centre ville de Boston. Elle connaît son pouvoir de séduction mais n'en a jamais joué néanmoins elle fait très attention à elle. C'est une grande sportive, avec un mode vie healthy. Depuis son plus jeune âge, elle est émerveillée par la nature, les grands espaces et notamment le monde marin. Fervente activiste pour la cause animale, elle possède d'ailleurs une réserve naturelle au Kenya, offerte par son ex mari. Son appartement est une vraie ménagerie avec ses quatre chats. Ancienne Quincy, elle a d'ailleurs présidé la maison trois années durant. Son fils c'est toute sa vie et la famille passe avant tout à ses yeux. Elle se battra toujours pour les causes qui lui tiennent à coeur. Beaucoup la considère comme parfaite à cause de ses multiples qualités sauf qu'elle déteste cette image. Elle est d'un naturel et d'une spontanéité sans faille, toujours prête à offrir un sourire à autrui. Grande altruiste, elle fera toujours passer les intérêts des autres avant les siens sans jamais rien demander en retour. Curieuse des autres et du monde, on ne peut remettre en doute sa sociabilité et son grand coeur. Attentive, bienveillante et dévouée, elle ferait tout et n'importe quoi même pour un inconnu. Femme très occupée, qui jongle entre son rôle de mère et de propriétaire d'un restaurant, elle a un emploi du temps de ministre. Mais elle essaye de trouver le temps nécessaire pour voir ses proches. Malgré tous ses bons points, il n'en reste pas moins qu'elle cache certains défauts. Le plus visible d'entre eux est son côté têtu qui lui a souvent causé du soucis. Elle pense très souvent avoir raison et à du mal à se remettre en question. Son impulsivité lui fait aussi préjudice. Elle n'est pas particulièrement jalouse mais elle reste septique lorsque quelqu'un ose tourner autour de la personne qui lui appartient. Fidèle autant en amour qu'en amitié, elle a horreur qu'on lui fasse des coups bas. En plus elle est rancunière. Protectrice elle défend ses proches bec et ongles quoiqu'il lui en coute. Franche elle ne mâche pas ses mots mais elle y met les formes. Il est très rare de l'entendre insulter quelqu'un et quand elle le fait c'est en français, preuve de son extrême colère. Elle apprécie la simplicité mais aime que sa vie soit pimentée. Danse et chante pour son propre plaisir. Souhaite fonder une grande famille, et avoir au minimum quatre enfants et en adopter un. A effectuée de nombreux voyages humanitaires qui ont forgé son caractère et n'ont fait que renforcé son envie de combat. Donne beaucoup de son temps à la SPA et d'autres associations.

There's nothing in this world I wouldn't do for you.
▲▲▲

LEWIS-KENNEDY FAMILY
/ALEK/ Son ex mari qu'elle avait épousé le 10 août 2013, mais ce dernier est parti sans laisser de traces, ils se sont revus uniquement pour signer les papiers du divorce. Ses sentiments à son égard n'ont pas disparus mais elle tente d'avancer tant bien que mal.
/QUINCY/ Son fils né le 7 décembre 2013, de son union avec Alek. Il est la prunelle de ses yeux.
/MILENA/ Sa meilleure amie avant tout, mais celle qui fut aussi sa belle soeur. Bien que la blonde fasse désormais sa vie à NYC, elles n'ont jamais coupé les ponts.
HEART RELATED
/ALEXANDER/ Bien que ce dernier ne fasse techniquement plus parti de sa famille, elle le considère encore comme tel.

We found love in a hopeless place.
▲▲▲

PRESENT
/ANDREA/ Rencontrée à Monaco lors d'un gala de bienfaisance, malgré son statut princier elle ne s'est pas démontée et a tenu à l'aborder afin de le complimenter sur son travail. Depuis leurs retrouvailles, il est devenu un pilier pour elle. Elle a besoin de sa présence, de sa simplicité et de sa légèreté bien plus qu'elle ne le pense.
PAST
/ALEK/ Le mari qui a mis les voiles sans aucunes explications, celui qui a bousillé sa famille.
/EMRYS/ Son ex mais avant tout son meilleur ami qu'elle regrette de ne plus voir à Harvard.

City of stars, are you shining just for me?
▲▲▲

NOT FORGOTTEN
/SOLWEIG/ Il s'agissait de sa meilleure amie qu'elle connaissait depuis son enfance avant que cette dernière ne mette fin à ses jours, elle porte chaque jour le collier que son amie lui a offert en guise de souvenir.
ESSENTIAL
/READ/ Son siamois, son double, son presque frère. Elle donnerait tout pour son meilleur ami malgré leur amitié fragile.
/EDELWEISS/ Amie de longue date qui fait qu'elle la considère désormais comme sa soeur.
/ABELARD/ & /HADES/ Les jumeaux, elle les connaît depuis sa plus tendre enfance, leurs mères respectives étant de très bonnes amies, elle est également la marraine de leur petit frère disparu.
/JAROD/ Le pompier qui venait toujours à la rescousse lorsque son furieux de chat s'amusait à se cacher dans les arbres. Elle n'a cessé de le remercier en lui faisant de bons petits plats. Elle lui confierait sa vie les yeux fermés.
/HIPPOLYTE/ Son associée à Ostra. L'assurance de l'eliot, lui a tout de suite plu. Elle place énormément de confiance en elle.
ACQUAINTANCE
/CHARLIE/ Elle lui est venue en aide au SC avec ses pansements Hello Kitty, elle a de suite adoré le caractère de la jeune femme et s'est beaucoup attachée à elle. Elles ont d'ailleurs vécu en colocation durant quelques temps
/FERYEL/ Elle l'a rencontré lors d'un action bénévole au refuge animal, les deux ont de suite accrochés. La présidente quincy l'a d'ailleurs temporairement hébergé chez elle pour que Neva puisse vaincre sa solitude.
/CAPUCINE/ & /ANNA/ & /SLOAN/ A eux quatre, ils forment la squad des amoureux de la France, se retrouvant assez régulièrement autour d'une bonne bouteille de vin.

Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.
▲▲▲

trop parfaite, tout le monde l'aime.


CHCHbDHDHbEHEHbLHLHbMHMHbQHQHbWHWHbStudentsCitizensStaff


Ostra's Inauguration
ft. Andréa
ft. Ambre
ft. Abel
ft. Andréa

Tout à propos de moi
MEMBRE D UN CLUB ?: nope
ANNÉE D'ÉTUDES: diplomée depuis mai 2016
CURSUS SUIVI: biologie

Message(#) Dim 10 Juin - 8:46
Bienvenue parmi nous
So have fun :luv2:


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 8:57
BIENVENUUUUE PARMI NOUS
Réserve moi un lieeeeen presque jumeau de prénom hanwii
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 9:40
merci à vous
pas de soucis pour le lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Dim 10 Juin - 9:44
Jon
Bienvenue !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Sujets similaires

-
» Every single one of us has a devil inside [pv Ab']
» BIBBO & ABEL ∞ let me wash this water down with some devil inside.
» Amy Wenstone ♠ Devil Inside
» the devil inside ★ KASNIYA
» Narry Potter [Spoiler Inside]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Je passe les SATs :: Présentations archivées-