à ne pas manquer !





 


Partagez| .
FINNICK A. J. TATE ► Julian Morris
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 8:21
Finnick Adam Jared Tate


C'est le dix-huit mars 1990 à Chicago, que les membres de la famille Tate m'ont accueilli dans leurs bras, ils m'ont prénommé Finnick Adam Jared. Je suis célibataire et fort heureusement, mais si vous voulez tout savoir je suis hétérosexuel et j'en suis fier. Je viens d'une classe sociale aisée. Sinon, dans la vie de tous les jours je fais des études d'architecture (majeure) et d'italien (mineure) depuis cinq ans. Et pour terminer, je voudrais intégrer les dunster ou les students.
# Fidèle
# Fier
# Déterminé
# Intelligent
# Rancunier
APRÈS LA BOMBE
Il se trouvait sur le campus lorsque les bombes ont éclatées, fauchant des vies sur leur passage. Par chance, Finnick n'a pas été très touché. Il a été blessé à la jambe, mais rien qui l'empêche de continuer à vivre comme il le faisait avant. Simplement une jolie cicatrice sur le mollet et une douleur qui se réveille parfois. Lui qui n'était pas très sportif déjà à cessé de pratiquer le peu qu'il faisait avant l'accident. Il aimait bien la course à pieds et se trouvait d'ailleurs au stade quand les bombes ont éclatées. Peut-être que c'était un signe, toujours est-il qu'il s'agit d'une journée qui l'a profondément bouleversé. Il ne risque pas d'oublier tout ça de si tôt.

DUNSTERS.
La maison dunster semble être la plus adaptée pour accueillir Finnick. Ce dernier prend ses études très au sérieux et elles demeurent d'ailleurs son meilleur moyen d'évasion. Lorsqu'il est blasé, nostalgique, énervé, il étudie. Pas le moins du monde flemmard et persuadé qu'on peut tout obtenir en se tournant les pouces, Finnick est combatif et il rien ne l'agace davantage que les gens qui se prennent pour des génies alors qu'ils n'en ont nullement l'attitude. Capable de gentillesse, comme de dureté envers les gens qu'il ne supporte pas, il a du caractère et ne se définirait en rien comme un garçon ennuyant uniquement obsédé par ses cours. De toute façon, il préfère cette réputation à une autre. Désireux de gagner, d'être le meilleur, il n'autorise personne à se mettre en travers de son chemin et à l'âme d'un compétiteur.

STUDENTS.
S'il a le compte en banque pour en faire partie, il ne se sentirait pas à sa place parmi les Eliot. Il les trouve trop arrogants, trop sûr d'eux, au point que ça en devient carrément risible à ses yeux et peu tolérants et ouverts d'esprit. Il n'a pas l'âme d'un artiste, ne vit pas uniquement pour se mette la tête à l'envers et enchaîner les fêtes et de toute façon, il ne veut pas prendre parti dans la petite guerre Eliot/Mather. Il n'est pas à Harvard pour se livrer à des gamineries qui lui font froncer les sourcils. Les quincy sont des gens bien, mais Finn ne se trouve pas de nombreux points communs avec eux. Sans doute est-il un peu trop égoïste et désireux d'être le numéro un en permanence. Les winthrop collectionnent les femmes ou du moins c'est la réputation que véhicule cette maison et quant à lui, Finnick n'a eu que quelques femmes dans sa vie et préfère ses histoires d'amour à des relations qu'il sait sans avenir d'avance. Enfin, il n'est pas une fille, donc pour ce qui est de devenir Cabot, ce ne sera pas possible non plus.
Julian Morris
# Fumeur
# Maladroit
# Déteste les aiguilles
# Adore les livres
# Pensif
fishing girl
Bonjour tout le monde ! Sur internet on m'appelle fishing girl et j'ai dix-huit ans. Je suis française et j'ai connu le forum grâce à la publicité postée sur bazzart. Ce forum est un coup de coeur alors j'ai décidé de m'inscrire. Question intégration, je m'en sors bien. J'utilise Julian Morris comme avatar, d'ailleurs les images ont été faites par Lady Fame™️. Je fais environ 300/400 mots par RP et mon personnage est un personnage inventé.

Mot de la fin ? ▲ Je tiens à m'excuser pour tous les changements, si je me sens prête à revenir c'est car depuis que j'ai quitté ILH, j'ai réussi à reprendre le rp sur un forum et au bout de deux semaines, j'arrive encore à être bien là-bas, j'y suis toujours mais ILH me manque et je n'ai juste pas envie de partir. Tout ce que j'espère, c'est que ce personnage sera le bon. (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 8:21
This is my story

Je suis né à Chicago, il y a de cela maintenant vingt-trois ans. Mes parents sont tous deux avocats, des gens aux opinions bien tranchées et qui ont en en horreur la défaite. (Ils détestent tellement l'idée de perdre qu'ils racontent à qui veut bien l'entendre qu'ils n'ont jamais perdus. Ils sont complètement dans le déni, mais je ne peux pas en rire, car sur cette peur de la défaite, je suis leur portrait craché. J'ai ce besoin permanent de gagner. Je fais partie de ces gens qui ne laissent rien se mettre en travers de leur chemin.) Comme je viens donc de vous l'expliquer, j'ai des points communs avec mes parents. A ce sujet, je suis fils unique, enfin c'est ce que j'ai longtemps penser. Mes parents ont toujours été assez pris par leurs carrières respectives et j'ai passé beaucoup de temps entre les mains d'étrangères payées par mes parents pour prendre soin de moi. Je ne leur en ai jamais voulu. Je comprenais que leurs carrières soient importantes et puis ils passaient malgré tout du temps avec moi, ainsi je ne me plaignais pas. Je n'ai jamais été très demandeur, il faut dire que mes parents ne m'ont jamais refusé quoi que ce soit. Avec le recul, ils essaient peut-être de combler le manque creusé par leurs absences en m'offrant ce que je désirais.

En grandissant, la faible présence de mes parents dans mon quotidien s'avéra être un avantage. Je n'étais pas un garçon très perturbateur. A vrais dire, mes cours passaient en premier. Je travaillais bien, j'avais quelques amis, préférant me constituer un petit groupe d'amis proches plutôt que d'être entouré d'une armée d'hypocrites dont je n'apprécierais que quelques têtes et quand bien même certaines filles dans mon entourage m'avaient tapé dans l'oeil, je n'osais pas le leur dire clairement. J'ai toujours été plutôt maladroit avec les filles, il faut dire que à partir du moment ou je me suis mis en couple avec une amie d'enfance vers l'âge de vingt-ans, j'ai perdu l'habitude d'être célibataire, moi qui n'était déjà pas un grand dragueur quand je n'avais eu aucune expérience antérieure en tant que petit ami.

Mon premier amour (sans compter cette petite fille aux cheveux blonds que je trouvais tellement jolie quand j'étais âgé de neuf ans) s'avéra être ma demi-soeur. C'est pour vous dire si je n'ai jamais eu beaucoup de chance en amour. Nous nous étions rencontrés à Chicago, ou j'ai grandis d'ailleurs (ce n'est que plus tard que j'ai déménagé à Cambridge et vous allez bientôt savoir pourquoi) et nous sommes tombés amoureux alors que nous étions adolescents. Leyna était parfaite et à l'époque, j'étais persuadé qu'elle était la femme de ma vie. Mes parents n'étaient pas aussi convaincus que moi, mais je me fichais pas mal de leur avis, je peinais même à comprendre pourquoi ils avaient brusquement décidés qu'ils pouvaient avoir un mot sur ma vie amoureuse. J'ai compris plus tard ce qui justifiais ce comportement pour le moins étrange de leur part.

Le père de Leyna n'était autre que le mien, ma mère ayant eu une aventure avec ce dernier après sa rencontre avec mon père, enfin celui que je pensais être vraiment le mien. (Ils travaillaient alors dans le même bureau) J'ai eut beaucoup de mal à avaler une telle nouvelle. Mon couple a été détruit par cette révélation, bien évidemment et ce fut très étrange avec Leyna dans un premier temps. Je ne voulais plus la voir et encore moins son père, c'est à dire le mien également. Leyna a déménagé par la suite et même s'il était plus facile de digérer la nouvelle sur mon véritable paternel, je me mis à regretter de ne pas pouvoir partir moi aussi. J'aurais put, mais pour tout vous dire je n'en avais pas franchement envie. Cela semblait trop simple et puis j'étais loin d'avoir une âme d'aventurier, à l'inverse de mon ex-petite copine,à l'évidence. A la place, je décidais de me concentrer sur mes études. Je commença à me rapprocher d'une amie d'enfance et me remit en couple par la suite. Elle était géniale, nos tempéraments étaient semblables et nous partagions beaucoup. J'envisageais de faire ma vie avec elle. (Oui, je suis ce genre de garçons qui tombe follement amoureux et qui n'est pas un très grand adepte des coups d'un soir dépourvus d'avenir. J'en ai eu quelques uns, je suis un mec après tout, mais la plus part du temps, j'étais totalement défoncé et j'ignorais ce que je faisais)

Nous étions toujours en couple quand j'ai pris la décision d'aller poursuivre mes études à Harvard. Elle décida de me suivre, car il n'était alors pas envisageable pour moi de mettre de la distance entre nous deux alors que nous avions vécus toute notre vie à quelques minutes à pieds l'un de l'autre. Après une nuit qualifiable de très insouciante, car elle s'est déroulée sans que nous nous soyons protégés, ma petite amie tomba enceinte. Nouvelle un peu difficile à digérer. Je ne pouvais nullement envisager de laisser tomber les cours alors que c'était très important pour moi, mais je ne pouvais pas la laisser tomber non plus. Au final, nos vies ne furent pas trop bouleversées. Je m'étais fait à l'idée de devenir père alors que je me considérais encore assez comme un enfant lorsqu'elle fit une fausse couche. Moi qui n'avait jamais envisagé de devenir pire fut malgré tout très affecté par cette nouvelle.

Je m'étais d'or et déjà imaginé un avenir pour nous deux et le voir s'écrouler fut une expérience bien douloureuse à laquelle je ne m'étais pas préparé. Cette perte commune signa la fin de notre histoire d'amour. Il faut bien reconnaître que je suis le responsable. Je n'allais pas bien et comme toujours quand c'était le cas, je me replongeais avec ardeur dans mes cours, oubliant d'entretenir ma vie amoureuse rattachée désormais à des souvenirs douloureux.

Cette histoire remonte à un an et demi. Je ne me suis pas remis en couple depuis et je poursuis ma vie. Je n'ai pas le choix, de toute façon. J'ai retrouvé Leyna à Harvard, ce fut un peu étrange, mais finalement, elle s'est bien vite avérée être l'une des seules personnes en qui je peux avoir une totale confiance. Peut-être que c'est car nous sommes sortis ensemble, que de ce fait je me semble libre de parler avec elle de sujets que je n'aborderais pas avec n'importe qui. Peut-être que la fin d'une histoire d'amour ne va pas obligatoirement de paire avec la fin d'une amitié. Sans doute qu'un lien du sang s'avère toujours plus fort que tout et que parfois, les choses sont en mesure de s'arranger et qu'il est préférable donc de les laisser faire par elles-même, de laisser l'eau couler sous les ponts.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 9:53
JULIAAAAN
huuuum
t'avais pas pris garrett hedlund à un moment ?
bref, bienvenuuue
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 9:56
Jane hanwii elle est tellement pas suffisamment prise.
et oui, pour Garrett, c'était moi. Merci à toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 10:06
pareil pour julian
j'veux un lien
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 10:08
pas de soucis pour le lien, je t'en garde un au chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
STAFF D'I LOVE HARVARD
CITIZEN - BOSTON
avatar
STAFF D'I LOVE HARVARD  CITIZEN - BOSTON
J'ai : 26 ans et je vis à : Harbor Area . J'ai posé mes affaires ici le : 28/01/2012 et depuis, j'ai posté : 39719 messages et gagné : 1428 dollars. Actuellement, je suis : propriétaire et directrice du restaurant Ostra à Boston. et côté coeur, je suis : divorcée mais sentimentalement épanouie dans les bras d'Andréa Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : l'ancienne présidente Quincy, la femme parfaite, celle qui ne ferait jamais de mal à une mouche mais qui se battra toujours pour ses proches. . Oh et puis, on dit que je ressemble à : Kat SASSY Graham. ! D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : amantia (aurélie) , et un grand merci à : balaclava ✽ DC/TC : : Keyla Haven Hepburn (demi lovato) & Asia I. Ferrari (emeraude toubia)
On naît seul, on vit seul, on meurt seul. C'est seulement à travers l'amour et l'amitié que l'on peut créer l'illusion momentanée que nous ne sommes pas SEULS.

Nevada est franco-américaine née à NYC mais a vécu la majorité de son enfance entre Nice et Paris, elle a donc plus une âme de française. Son péché mignon est le vin rouge mais elle raffole du Nutella. Adepte de la bonne cuisine, elle est néanmoins végétarienne. Elle a d'ailleurs récemment ouvert son restaurant végétarien dans le centre ville de Boston. Elle connaît son pouvoir de séduction mais n'en a jamais joué néanmoins elle fait très attention à elle. C'est une grande sportive, avec un mode vie healthy. Depuis son plus jeune âge, elle est émerveillée par la nature, les grands espaces et notamment le monde marin. Fervente activiste pour la cause animale, elle possède d'ailleurs une réserve naturelle au Kenya, offerte par son ex mari. Son appartement est une vraie ménagerie avec ses quatre chats. Ancienne Quincy, elle a d'ailleurs présidé la maison trois années durant. Son fils c'est toute sa vie et la famille passe avant tout à ses yeux. Elle se battra toujours pour les causes qui lui tiennent à coeur. Beaucoup la considère comme parfaite à cause de ses multiples qualités sauf qu'elle déteste cette image. Elle est d'un naturel et d'une spontanéité sans faille, toujours prête à offrir un sourire à autrui. Grande altruiste, elle fera toujours passer les intérêts des autres avant les siens sans jamais rien demander en retour. Curieuse des autres et du monde, on ne peut remettre en doute sa sociabilité et son grand coeur. Attentive, bienveillante et dévouée, elle ferait tout et n'importe quoi même pour un inconnu. Femme très occupée, qui jongle entre son rôle de mère et de propriétaire d'un restaurant, elle a un emploi du temps de ministre. Mais elle essaye de trouver le temps nécessaire pour voir ses proches. Malgré tous ses bons points, il n'en reste pas moins qu'elle cache certains défauts. Le plus visible d'entre eux est son côté têtu qui lui a souvent causé du soucis. Elle pense très souvent avoir raison et à du mal à se remettre en question. Son impulsivité lui fait aussi préjudice. Elle n'est pas particulièrement jalouse mais elle reste septique lorsque quelqu'un ose tourner autour de la personne qui lui appartient. Fidèle autant en amour qu'en amitié, elle a horreur qu'on lui fasse des coups bas. En plus elle est rancunière. Protectrice elle défend ses proches bec et ongles quoiqu'il lui en coute. Franche elle ne mâche pas ses mots mais elle y met les formes. Il est très rare de l'entendre insulter quelqu'un et quand elle le fait c'est en français, preuve de son extrême colère. Elle apprécie la simplicité mais aime que sa vie soit pimentée. Danse et chante pour son propre plaisir. Souhaite fonder une grande famille, et avoir au minimum quatre enfants et en adopter un. A effectuée de nombreux voyages humanitaires qui ont forgé son caractère et n'ont fait que renforcé son envie de combat. Donne beaucoup de son temps à la SPA et d'autres associations.

There's nothing in this world I wouldn't do for you.
▲▲▲

LEWIS-KENNEDY FAMILY
/ALEK/ Son ex mari qu'elle avait épousé le 10 août 2013, mais ce dernier est parti sans laisser de traces, ils se sont revus uniquement pour signer les papiers du divorce. Ses sentiments à son égard n'ont pas disparus mais elle tente d'avancer tant bien que mal.
/QUINCY/ Son fils né le 7 décembre 2013, de son union avec Alek. Il est la prunelle de ses yeux.
/MILENA/ Sa meilleure amie avant tout, mais celle qui fut aussi sa belle soeur. Bien que la blonde fasse désormais sa vie à NYC, elles n'ont jamais coupé les ponts.
HEART RELATED
/ALEXANDER/ Bien que ce dernier ne fasse techniquement plus parti de sa famille, elle le considère encore comme tel.

We found love in a hopeless place.
▲▲▲

PRESENT
/ANDREA/ Rencontrée à Monaco lors d'un gala de bienfaisance, malgré son statut princier elle ne s'est pas démontée et a tenu à l'aborder afin de le complimenter sur son travail. Depuis leurs retrouvailles, il est devenu un pilier pour elle. Elle a besoin de sa présence, de sa simplicité et de sa légèreté bien plus qu'elle ne le pense.
PAST
/ALEK/ Le mari qui a mis les voiles sans aucunes explications, celui qui a bousillé sa famille.
/EMRYS/ Son ex mais avant tout son meilleur ami qu'elle regrette de ne plus voir à Harvard.

City of stars, are you shining just for me?
▲▲▲

NOT FORGOTTEN
/SOLWEIG/ Il s'agissait de sa meilleure amie qu'elle connaissait depuis son enfance avant que cette dernière ne mette fin à ses jours, elle porte chaque jour le collier que son amie lui a offert en guise de souvenir.
ESSENTIAL
/READ/ Son siamois, son double, son presque frère. Elle donnerait tout pour son meilleur ami malgré leur amitié fragile.
/EDELWEISS/ Amie de longue date qui fait qu'elle la considère désormais comme sa soeur.
/ABELARD/ & /HADES/ Les jumeaux, elle les connaît depuis sa plus tendre enfance, leurs mères respectives étant de très bonnes amies, elle est également la marraine de leur petit frère disparu.
/JAROD/ Le pompier qui venait toujours à la rescousse lorsque son furieux de chat s'amusait à se cacher dans les arbres. Elle n'a cessé de le remercier en lui faisant de bons petits plats. Elle lui confierait sa vie les yeux fermés.
/HIPPOLYTE/ Son associée à Ostra. L'assurance de l'eliot, lui a tout de suite plu. Elle place énormément de confiance en elle.
ACQUAINTANCE
/CHARLIE/ Elle lui est venue en aide au SC avec ses pansements Hello Kitty, elle a de suite adoré le caractère de la jeune femme et s'est beaucoup attachée à elle. Elles ont d'ailleurs vécu en colocation durant quelques temps
/FERYEL/ Elle l'a rencontré lors d'un action bénévole au refuge animal, les deux ont de suite accrochés. La présidente quincy l'a d'ailleurs temporairement hébergé chez elle pour que Neva puisse vaincre sa solitude.
/CAPUCINE/ & /ANNA/ & /SLOAN/ A eux quatre, ils forment la squad des amoureux de la France, se retrouvant assez régulièrement autour d'une bonne bouteille de vin.

Even if the stars and moon collide, I never want you back into my life.
▲▲▲

trop parfaite, tout le monde l'aime.


CHCHbDHDHbEHEHbLHLHbMHMHbQHQHbWHWHbStudentsCitizensStaff


Ostra's Inauguration
ft. Andréa
ft. Ambre
ft. Abel
ft. Andréa

Tout à propos de moi
MEMBRE D UN CLUB ?: nope
ANNÉE D'ÉTUDES: diplomée depuis mai 2016
CURSUS SUIVI: biologie

Message(#) Sam 1 Juin - 10:18
Re Bienvenue parmi nous
Bonne chance pour ta fiche and have fun


Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 10:22
merci beaucoup Neva.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 10:47
JULIAN

et Finnick ça me fait trop penser à Hunger games

reBienvenuuuuuuuuuue :heaart:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
Invité

Message(#) Sam 1 Juin - 11:27
c'est voulu je suis tombée amoureuse du prénom et du personnage.
merci à toi Candice.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message(#)
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» (M) Julian Morris - the enemy is the inner me (host)
» (m) Julian Morris - Libre
» FRAT's NEWSLETTER, 08 Mars 2013.
» (M) ambigu/futur amour • 1 personne
» (PRIS) JULIAN MORRIS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Je passe les SATs :: Présentations archivées-