informations
Cette nouvelle version est signée persona et nympheas. Nous remercions également cc crush (listings des membres), ange tuteur (messenger) et never utopia (barre latérale) pour leurs aides précieuse. C'est la rentrée à Harvard. C'est le moment de sortir les nouvelles affaires, de frimer un peu et surtout, de se mettre au travail !



 

 ::  :: Carte d'identité :: Bienvenue chez toi Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley

LOVE SHOT
N. Jude S-Montgomery
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t107-jude-nolan-montgomery-penn-badgley http://www.i-love-harvard.com/t37630-jude-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.i-love-harvard.com/t46077-n-jude-montgomery-456-237-4678 http://www.i-love-harvard.com/t13176-http-instagram-com-judemontgomery http://www.i-love-harvard.com/t103468-jude-montgomery
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston $ de côté ! Tu peux m'appeler : Jude, tout simplement , j'ai : 30 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire et un peu paumé. Je viens de : Boston, je n'ai jamais quitté cette ville. Dans la vie, je suis : étudiant interne en pédiatrie à l'hôpital de Boston et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Penn Badgley.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : lovebug (marie) , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 25906 messages, dont : 13 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : Century Sex pour l'avatar et beylin . Pour finir, je joue également : Amalthia V. Spencer (e. watson)


JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Tumblr_inline_nkjsdikQlz1ra843y
I am who I am
JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1532101054-ligne1
INFOS l Jude est né le 18 Mai 1989 à Cambridge ●  Son père est décédé d'un cancer alors qu'il avait 9 ans, c'est comme ça qu'il a voulu devenir médecin ● Sa mère est décédée en 2010, elle s'est fait renverser par un chauffard ● Diplômé de médecine en 2017 à Harvard, il entame deux années de pédiatrie à l'hôpital de Boston ● Jude a eu beaucoup de problèmes avec la drogue dans le passé ● Après avoir eu beaucoup de mal à se défaire de son addiction à la drogue, il est maintenant clean depuis un an et demi ● Il a fait plusieurs fois des voyages humanitaires avec médecin sans frontières en Afrique lorsqu'il y a eu Ebola ● Père de deux enfants : Aaron âgé de 6 ans et Riley d'un an et demi.

SA MALADIE l On lui a diagnostiqué une leucémie lymphoïde aiguë à l'âge de 6 ans et sa mère lui a donné de la moelle osseuse pour guérir. Il a fait une rechute de la maladie en 2013 et en 2016, il est aujourd'hui sous traitement expérimental et suivi par un hématologue réputé de l'hôpital de San Francisco.


CARACTÈRE l Impulsif, il se met vite en colère et se vexe vite ● Il est bagarreur ● Il est responsable et a la tête sur les épaules ● Pessimiste, il voit toujours le mauvais côté des choses avant de voir le bon côté ● Loyal et aimant avec ses amis et sa famille ● Blessé : il a eu une enfance et une adolescence difficile et en garde encore des séquelles ● Il essaie de vivre comme il l'entend car avec sa maladie, il sait qu'il a une espérance de vie plus courte qu'une personne non malade ● Généreux, il pense beaucoup aux autres avant de penser à lui.


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty

 
feat. Penn Badgley
gif © TUMBLR

 
Jude Nolan Montgomery
Nom MontgomeryPrénom(s) Jude NolanÂge 22 ansDate de naissance 18/05/1989Lieu de naissance Boston, MassachusettsStatut amoureux CélibataireOrientation sexuelle HétéroClasse sociale MoyenneÉtudes majeures MédecineÉtudes mineures FrançaisJob Fait partie de l'association de médecins sans frontièreChoix de groupe #1 MatherChoix de groupe #2 Quincy

 
MATHER HOUSE
    Il est paumé le petit Jude et il trempe dans pas mal de trucs pas forcément nets. Non pas que les Mathers ne sont que ça, mais disons que là-bas, personne ne lui pose de question alors c'est parfait. Et puis, il aime faire la fête, il aime boire pour oublier et il trouve beaucoup de compagnons de beuveries là-bas. Il aime faire la fête oui, mais il est aussi assez sérieux avec ses études car il ne veut pas délaisser ses études de médecine. Il n'est pas très grand travailleur car il n'a pas besoin de beaucoup travailler pour avoir de bons résultats.

    QUINCY HOUSE
    Il est paumé, il fait beaucoup la fête mais Jude reste un garçon très discret qui pense parfois plus aux autres qu'à lui. Il est très généreux et déteste les inégalités que ça soit entre les sexes mais aussi les inégalités par rapport aux classes sociales et par le fait que les pays pauvres n'aient pas accès à des soins corrects, chose qui révolte énormément le jeune homme. C'est d'ailleurs pour ça qu'il fait partie de l'association médecins sans frontières.
APRÈS LA BOMBE.
    Lors de cet évènement, Jude se trouvait sur le parking de l'université. Il n'a pas été touché, pas gravement du moins et se souciait surtout de savoir si sa petite amie de l'époque, Roxanna allait bien car ils n'étaient pas ensemble.
APRÈS LES AGRESSIONS ET LA PRISE D'OTAGES.
    Jude se trouvait dans l'amphithéâtre où une conférence avait lieu avec Leandra. Il ne lui ait rien arrivé de grave non plus lors de cette prise d'otages. Il avait cependant un peu peur pour ses proches concernant les agressions dans toute la ville et n'hésitait pas à rappeler à ses proches de faire bien attention quand ils sortaient seuls le soir. Surtout sa cousine et sa petite amie ainsi que ses amies femmes, qui avaient le plus de risque d'être agressées.
ITEM LIBRE (FACULTATIF).
    Parce que peut-être que t'as envie de nous faire partager des points essentiels à savoir à propos de toi ? Ouais, on pense à tout ici :p Du coup, cet endroit, c'est le tien. Sous forme de liste ou d'anecdote, tu peux laisser libre court à ton imagination ! Si t'en as pas envie, tu peux supprimer (la div et l'onglet), tout simplement, on t'en voudra pas :D

 



☽☽ It's like it's driving me closer to you every step back pulls me right back to you. Time stands still and it's only us, what we feel started way before we ever touched. Just imagine only us, yeah, you found me right before I'd given up. I just saw the lightning strike, knew it right then when I looked in your eyes


PRESENCE REDUITE
Revenir en haut Aller en bas
LOVE SHOT
N. Jude S-Montgomery
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t107-jude-nolan-montgomery-penn-badgley http://www.i-love-harvard.com/t37630-jude-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.i-love-harvard.com/t46077-n-jude-montgomery-456-237-4678 http://www.i-love-harvard.com/t13176-http-instagram-com-judemontgomery http://www.i-love-harvard.com/t103468-jude-montgomery
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston $ de côté ! Tu peux m'appeler : Jude, tout simplement , j'ai : 30 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire et un peu paumé. Je viens de : Boston, je n'ai jamais quitté cette ville. Dans la vie, je suis : étudiant interne en pédiatrie à l'hôpital de Boston et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Penn Badgley.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : lovebug (marie) , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 25906 messages, dont : 13 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : Century Sex pour l'avatar et beylin . Pour finir, je joue également : Amalthia V. Spencer (e. watson)


JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Tumblr_inline_nkjsdikQlz1ra843y
I am who I am
JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1532101054-ligne1
INFOS l Jude est né le 18 Mai 1989 à Cambridge ●  Son père est décédé d'un cancer alors qu'il avait 9 ans, c'est comme ça qu'il a voulu devenir médecin ● Sa mère est décédée en 2010, elle s'est fait renverser par un chauffard ● Diplômé de médecine en 2017 à Harvard, il entame deux années de pédiatrie à l'hôpital de Boston ● Jude a eu beaucoup de problèmes avec la drogue dans le passé ● Après avoir eu beaucoup de mal à se défaire de son addiction à la drogue, il est maintenant clean depuis un an et demi ● Il a fait plusieurs fois des voyages humanitaires avec médecin sans frontières en Afrique lorsqu'il y a eu Ebola ● Père de deux enfants : Aaron âgé de 6 ans et Riley d'un an et demi.

SA MALADIE l On lui a diagnostiqué une leucémie lymphoïde aiguë à l'âge de 6 ans et sa mère lui a donné de la moelle osseuse pour guérir. Il a fait une rechute de la maladie en 2013 et en 2016, il est aujourd'hui sous traitement expérimental et suivi par un hématologue réputé de l'hôpital de San Francisco.


CARACTÈRE l Impulsif, il se met vite en colère et se vexe vite ● Il est bagarreur ● Il est responsable et a la tête sur les épaules ● Pessimiste, il voit toujours le mauvais côté des choses avant de voir le bon côté ● Loyal et aimant avec ses amis et sa famille ● Blessé : il a eu une enfance et une adolescence difficile et en garde encore des séquelles ● Il essaie de vivre comme il l'entend car avec sa maladie, il sait qu'il a une espérance de vie plus courte qu'une personne non malade ● Généreux, il pense beaucoup aux autres avant de penser à lui.


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
story of my life


Everyone Has Their Own Story


SICKNESS YOUTH


« Votre fils souffre d’une leucémie »
Ma mère éclata en sanglots et mon père la pris dans ses bras, soupirant en regardant avec inquiétude le médecin, lui demandant de continuer son explication. J’avais environ 6 ans, lorsqu’on me diagnostiqua une leucémie de type LAL, qui est une leucémie assez fréquente chez les enfants. Depuis quelques mois, mes parents avaient observés une chute considérable de mon état de santé, comme ça, d’un coup. J’avais souvent de très grosses montées de fièvre, je devenais très pale et j’avais régulièrement des palpitations cardiaque, chose vraiment de très mauvaise augure pour un enfant, surtout si jeune. Après une multitude de tests et de prises de sang, on vit une baisse importante de mon taux de globules rouges et de globules blanc : le diagnostic était sans appel et pas tellement surprenant : mon grand-père avait eu de nombreux cancers et il parait que ce genre de chose peut se transmettre par les gènes…Mon père était, pour le moment en bonne santé, mais il était possible qu’il m’ait transmis un gène de son père. Enfin… Mes parents venaient me rendre visible à l’hôpital très souvent et je prenais des « cours » à la maison, sauf qu’ils n’étaient plus tellement donnés à la maison, mais à l’hosto. Je devais rester là-bas, car j’étais sous haute surveillance. Je commençais assez vite une cure de chimiothérapie, je voyais mes cheveux tomber, j’étais toujours très très fatigué…J’avais un peu du mal à comprendre ce qu’il m’arrivait, mais je savais seulement, que c’était pas fun. Les cures de chimio marchaient plutôt bien, mais les médecins, préféraient au bout de sept mois, tenter une greffe de moelle osseuse, qui avait beaucoup plus de chance de me sauver. Ma mère était compatible avec moi, alors elle accepta de me donner un peu de moelle. L’opération était risquée, pour elle et même pour moi : si les chirurgien touchaient d’un peu trop prêt la colonne vertébrale, nous risquions de finir paralysés. Enfin, c’était plus un bel acte d’amour venant de ma mère, car concernant moi, c’était soit ça, soit je mourrais.

L’opération se passa très bien, même si elle fut extrêmement lourde pour moi. J’avais été un peu affaiblie par la chimio et mon état se dégradant, mais les médecins étaient confiants et pensaient vraiment que cette greffe allait me guérir. Cela ne fut pas immédiat, mais après plusieurs jours, on nota une amélioration de mon teint et de mon taux de globules dans le sang. J’avais encore quelques grosses fatigues, mais j’étais sur la voie de guérison. Ma mère pleura de joie, en apprenant ça et moi, jeune petit garçon, j’étais juste content de ne pas mourir. Un mois plus tard, je pus sortir de l’hôpital. C’est drôle, mais à force de rester là-bas, j’avais presque oublié à quoi ça ressemblait, chez moi. J’ai enfin pu commencer à vivre comme un petit garçon de mon âge normal, aller à l’école, se faire des amis et tout le tralala de la vie quotidienne. Mes cheveux repoussaient même – si je n’ose même dire, enfin – et je n’avais plus à porter de bonnet ou avoir la frousse en me regardant dans un miroir. Je commençais à me faire des amis, ma mère me présenta au fils de sa meilleure amie, Alek et nous nous étions tout de suite bien entendu. Celui-ci plaisantait sur le fait que j’avais les cheveux très courts – puisqu’ils leur fallait du temps pour repousser après ma leucémie – et il essayer de rendre ce souvenir de cette partie de ma vie, plus agréable. On pensait vraiment en avoir fini, avec les hôpitaux, jusqu’à ce que un an plus tard, on diagnostiqua un cancer de la gorge à mon père, presque en stade terminal. Il n’y avait rien à faire, les derniers mois firent les plus horribles. Ma mère pleurait sans arrêt, nous allions à l’hôpital voir mon père tous les jours. Vous savez, pour un petit garçon de 8 ans, voir son père allongé dans un lit, avec des tuyaux partout et surtout, un énorme tuyaux dans la gorge. Il ne pouvait même plus parlait, dans ces derniers moments…C’était vraiment horrible, et je surprenais souvent ma mère qui n’arrêtait pas de prier le soir, avant d’aller dormir, en pleurant à Dieu et lui demandant ce que nous avions fait de mal pour qu’il nous fasse tant souffrir. Je me posais aussi la question, parfois.

Mon père mourut un Jeudi. Je m’en rappelle, parce que je venais juste d’avoir un cours d’art plastique avant de rentrer à la maison après l’école. Ma mère était toute pale, et elle m’expliqua, que mon père était monté au ciel et qu’il était heureux, là-bas. Mais moi je ne l’étais pas…non, je n’étais pas heureux et ma mère non plus. Je voyais bien, qu’elle était triste tous les jours, quand j’allais à l’école, et quand je revenais. Elle ne fréquenta plus aucun homme, enfin, pas assez officiellement pour me le présenter en tout cas. J’allais voir mon père au cimetière presque tous les jours, après sa mort, en rentrant de l’école. Mais petit à petit, aller là-bas me faisait mal, et ne faisait que me rappeler que je ne le reverrais plus jamais. Alek, qui était devenu mon meilleur ami, essayer de me consoler, il voyait bien que j’avais beaucoup de mal à faire mon deuil et grâce à lui, je réussis petit à petit, il m’apprit à retrouver le sourire et le goût à la vie. Je rentrais alors au Secondaire, dans l’idée de devenir médecin, afin de soigner les cancers, entre autre. Mes notes étaient très bonnes sans que je n’ai besoin de beaucoup travailler, Alek était d’ailleurs assez jaloux de mes capacités intellectuelles alors que, selon lui, j’étais un vrai flemmard, et il avait raison ! Avec les filles, il ne se passait pas grand-chose, à vrai dire, je ne pensais pas trop aux filles, jusqu’à ce que je la rencontre elle.

YOUTH LOVE


Elle s’appelait Aurore, elle avait le même âge que moi et nous étions dans un cours de littérature que nous avions en commun. Je l’avais tout de suite repéré, avec son sourire… Le seul moyen que j’ai trouvé pour l’aborder, c’est de faire semblant d’être une vraie quiche en littérature. Original, n’est-ce pas ? Pourtant, ça a marché. Elle a acceptée de m’aider et c’était une excuse pour la voir après les cours. Petit à petit, les choses ont changées entre nous, nous étions plus des amis que des camarades de classe qui s’aident. Je ne jurais plus que par elle et Alek me dit mainte et mainte de fois de faire attention car j’allais finir par tomber amoureux d’elle, mais c’était trop tard : j’étais, amoureux d’elle. Et elle l’était aussi, alors nous sommes sortis ensemble. Elle adorait la mode, alors j’acceptais de passer des heures dans les centres commerciaux pour ces beaux yeux. Elle me faisait oublier mon passé minable, elle me faisait oublier la mort, entre autre. Nous étions à l’avant dernière année de secondaire, et nous étions fous amoureux, inséparables. Ma mère l’adorait et elle était heureuse pour moi. Aurore fut ma première petite amie, mon premier amour, ma première fois. Tout était parfait et j’avais enfin l’impression d’avoir le droit au bonheur, jusqu’en Février de la dernière année de lycée ; elle avait été acceptée dans une prodigieuse université de stylisme…mais en Europe, à Milan très exactement, en Italie. J’étais content pour elle, mais dans un sens, cela signifiait que tout était fini…Nous nous étions promis de finir l’année scolaire ensemble, sans trop penser aux adieux, mais c’était beaucoup trop dur de me dire que c’était la dernière fois que nous allions, par exemple, passer un mois d’avril ensemble sous le soleil, la serrer dans mes bras…

WELCOME TO THE HELL


Encore une fois, c’est Alek qui me ramassa à la petite cuillère en Juillet quand elle partit. Elle promit de m’écrire souvent et de ne pas cesser de penser à moi, mais je savais que cela ne signifiait plus rien. J’étais malheureux, et j’en venais à me demander si je ne portais pas la poisse : bah oui, ça faisait déjà la deuxième personne que je perdais, après avoir survécu à un cancer, il y a de quoi se poser des questions quand même ? Je fus accepté à la fameuse université d’Harvard, en médecine. Je passais l’année suivante dans les bouquins, la première année de médecine est réputée être la plus dure, mais ça ne me dérangeais pas, je passais ma vie à étudier, cela m’évitait de penser à mon père et à Aurore qui devait très certainement refaire sa vie en Italie en m’oubliant peu à peu…J’eus très facilement ma première année, et cet été-là, j’appris je reçus une lettre, des parents d’Aurore : celle-ci avait eu un accident de voiture, et elle était morte sur le coup. C’était comme si tout mon monde s’écroula d’un coup, j’avais l’impression d’être traqué par la mort et qu’elle attendait avec impatience de pouvoir venir me chercher moi aussi. Car même si Aurore était dans un continent différent, j’avais toujours eu l’espoir, au fond, de la retrouver un jour…mais maintenant, c’était impossible. C’est à ce moment-là, que ma descende aux enfers commença…

Fêtes, drogues, alcool, sexe. Ces quatre mots, résumaient à eux seul ma vie au plus grand désespoir de ma mère qui me voyait plonger dans cet enfer sans rien pouvoir faire. Je passais mes journées à la fac, je prenais mes cours avec le plus grand sérieux, j’écoutais attentivement et en rentrant dans mon petit appartement à quelques rues de la fac, je bossais mes cours puis, venu le soir, je sortais. En médecine, on trouve toujours une fête quelque part, les étudiants médecine sont très fêtards, il faut bien descendre la tension à un moment de la journée tellement les études sont longues et dures. Je me trouvais une fille à sauter histoire de combler mes besoins, j’avais commencé à fumer, du tabac mais aussi des substances un peu plus…illicites. Je prenais toute type de drogue en soirée, je n’étais pas trop accroc car je n’en prenais qu’à ce moment-là, mais j’adorais ça, car ça me faisait tout oublier. Alek, n’arriva à rien et il devait se contenter de me regarder vivre comme ça, mais je sais qu’il a toujours eu un œil sur moi et qu’il a toujours veillé à ce que rien ne m’arrive. Je n’avais que dix-neuf ans, mais j’avais l’impression que ma vie était finie. Je n’avais pas trop le courage d’avancer, de toute façon, quoi qu’il arrivait, il ne m’arrivait que des merdes, alors à quoi bon ?


LAST HOPE


C’est à vingt ans et demi, que je reçu une lettre qui changea ma vie. C’était les parents d’Aurore, ceux-ci m’annoncèrent, que leur fille avait accouchée d’un petit garçon peu avant son décès, et que j’étais le père du bébé. Ils se faisaient vieux et ils ne se voyaient pas s’occuper d’un enfant, alors ils voulaient que je le récupère. Il s’appelait Kyle, il avait 2 ans et demi aujourd’hui. Au début, j’eus du mal à y croire, je me disais qu’Aurore m’aurait prévenue si elle était enceinte…mais en même temps, je n’arrivais pas à me dire que ces gens me mentaient. Selon eux, il allait soit devoir aller dans une famille d’accueil ou à l’orphelinat. Le père d’Aurore était malade et il avait la maladie de Parkinson, maladie beaucoup trop lourde pour sa mère à gérer en plus d’un enfant. J’en parlais très longuement avec mes amis, et avec ma mère, qui m’ont convaincu de garder l’enfant. Ma mère, se faisait une joie de pouvoir s’en occuper, elle lui avait fait une magnifique petite chambre, elle était ravie de l’accueillir chez elle car elle n’allait enfin plus passer ses journées toutes seules. Kyler était le portrait cracher de sa mère, il avait de beaux petits yeux bleus et malgré tout ça, il avait quand même un  peu hérité de mon sale caractère. Il était dans une école internationale, donc il savait aussi bien parler l’Anglais que l’Italien. Il m’appela très vite papa et je me disais que c’était peut-être le miracle dont j’avais besoin pour remonter la pente. J’arrêtais de sortir comme un dingue et j’arrêtais aussi la drogue. Ça ne fut pas facile, mais j’y arrivais. Je ne voulais pas que mon fils me voit complètement shooter ou ce genre de chose. J’allais le voir tous les soirs chez ma mère, je dinais avec eux, j’allais le coucher et je dormais aussi là-bas le week-end. Mes notes à la fac remontèrent et pour la première fois depuis longtemps…je me sentais…vraiment bien. J’étais heureux, du moins, comme toute personne peut l’être au minimum : je fumais encore un peu, mais ça n’était que du tabac. Je buvais seulement pour les grandes occasions et même si décrocher de la drogue fut quelque chose de très dur, j’y arriva.

Le 3 Octobre 2011. Cette date restera à jamais marquée dans ma mémoire. Je m’en rappellerais toute ma vie. J’étais dans un amphi, en plein cours de génétique lorsque mon téléphone vibra. Numéro inconnu. Je laissais couler, j’étais en cours et je n’avais pas envie de sortir pour décrocher. Deux fois, trois fois. Au bout de la quatrième fois, je décidais de sortir pour décrocher. « Monsieur Montgomery ? Ici l’hôpital de Cambridge, votre mère et votre fils viennent d’arriver en urgence suite à un accident, est-ce que vous pourriez venir très vite ? Leur état et très critique et… » Je ne lui laissa pas le temps de réagir, que je raccrochais pour me mettre en route vers l’hôpital. J’avais les mains tremblantes et j’avais l’impression que jamais mes jambes me laisseraient aller jusqu’à ma voiture. J’étais en panique, j’avais peur. Dix minutes plus tard, j’étais à l’hôpital à l’étage de la réanimation. D’après ce que j’avais compris, une voiture avait percutée ma mère et Kyle qui était dans une poussette et ils avaient été éjectés dans le lac. On les avaient repêchés attend…mais pas assez. Kyle, ne sachant pas nagé, c’était noyé et il avait beaucoup trop d’eau dans les poumons pour que les médecins puissent quelque chose pour lui… ma mère quant à elle, avait eu un grave traumatisme crânien qui lui avait fait perdre connaissance l’empêchant de nager jusqu’à la rive pour sauver sa peau.

Ils étaient morts, eux aussi.
J’étais seul, cette fois, vraiment seul. Est-ce que j’étais maudis ? Tout ça, me firent à nouveau descendre en enfer. Je repris mes vieilles habitudes, la drogue, l’alcool, les fêtes. Je n’avais plus aucune limite et c’est encore le cas aujourd’hui : je ne vais plus à tous les cours, je travaille beaucoup moins qu’avant…mes amis essayaient de m’aider, mais ils ne peuvent pas comprendre…Apple, une amie que je me suis fait il y a un an et demi et qui, très vite est devenue ma meilleure amie, m’a emmené à l’église une fois, me disant que mes parents et mon fils me voyaient là-haut, et que si je croyais en Dieu et que je priais pour eux, ils m’entendraient et je pourrais peut-être recevoir des signes en guise de réponse. Elle est très croyante et elle pense que la foie pourrait m’aider à surmonter ça, mais j’ai beau prier, rien de bon ne m’arrive…J’ai souvent des idées très morbides en tête, j’ai déjà pensé, plus d’une fois au suicide car c’est la seule solution pour moi de me sortir de cet enfer. Je ne parle pas souvent du passé, même si Alek et Apple abordent souvent le sujet, d’après-eux, si je voulais m’en débarrasser et l’oublier, il fallait que j’en parle mais je déteste ça. Je n’arrive plus à sourire, malgré toutes les tentatives des gens autour de moi. Je sais qu’ils veulent m’aider…Prenez Torrey par exemple, ces derniers temps, elle se rapproche de moi, certainement pour m’aider à aller mieux…mais rien n’y fait…

Je ne sais pas, si j’aurais encore la force de vivre plus longtemps…





       



☽☽ It's like it's driving me closer to you every step back pulls me right back to you. Time stands still and it's only us, what we feel started way before we ever touched. Just imagine only us, yeah, you found me right before I'd given up. I just saw the lightning strike, knew it right then when I looked in your eyes


PRESENCE REDUITE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTSam 28 Jan - 18:24


La toute première fiche d'un membre :dance:Bienvenue sur ILH et amuse toi bien JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1541492381->
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTSam 28 Jan - 18:29
MON BÉBÉ CHATTT QUI TOMBE QUAND ON LE CARESSE :dance: JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 3726602647 JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 3338944726 JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2032734886
Merci d'être là, c'est important pour moi & je t'aime JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1656754111
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTSam 28 Jan - 18:37
Bienvenue chez les dingos ! bon courage pour ta fiche ^^
Revenir en haut Aller en bas
LOVE SHOT
N. Jude S-Montgomery
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t107-jude-nolan-montgomery-penn-badgley http://www.i-love-harvard.com/t37630-jude-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.i-love-harvard.com/t46077-n-jude-montgomery-456-237-4678 http://www.i-love-harvard.com/t13176-http-instagram-com-judemontgomery http://www.i-love-harvard.com/t103468-jude-montgomery
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston $ de côté ! Tu peux m'appeler : Jude, tout simplement , j'ai : 30 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire et un peu paumé. Je viens de : Boston, je n'ai jamais quitté cette ville. Dans la vie, je suis : étudiant interne en pédiatrie à l'hôpital de Boston et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Penn Badgley.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : lovebug (marie) , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 25906 messages, dont : 13 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : Century Sex pour l'avatar et beylin . Pour finir, je joue également : Amalthia V. Spencer (e. watson)


JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Tumblr_inline_nkjsdikQlz1ra843y
I am who I am
JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1532101054-ligne1
INFOS l Jude est né le 18 Mai 1989 à Cambridge ●  Son père est décédé d'un cancer alors qu'il avait 9 ans, c'est comme ça qu'il a voulu devenir médecin ● Sa mère est décédée en 2010, elle s'est fait renverser par un chauffard ● Diplômé de médecine en 2017 à Harvard, il entame deux années de pédiatrie à l'hôpital de Boston ● Jude a eu beaucoup de problèmes avec la drogue dans le passé ● Après avoir eu beaucoup de mal à se défaire de son addiction à la drogue, il est maintenant clean depuis un an et demi ● Il a fait plusieurs fois des voyages humanitaires avec médecin sans frontières en Afrique lorsqu'il y a eu Ebola ● Père de deux enfants : Aaron âgé de 6 ans et Riley d'un an et demi.

SA MALADIE l On lui a diagnostiqué une leucémie lymphoïde aiguë à l'âge de 6 ans et sa mère lui a donné de la moelle osseuse pour guérir. Il a fait une rechute de la maladie en 2013 et en 2016, il est aujourd'hui sous traitement expérimental et suivi par un hématologue réputé de l'hôpital de San Francisco.


CARACTÈRE l Impulsif, il se met vite en colère et se vexe vite ● Il est bagarreur ● Il est responsable et a la tête sur les épaules ● Pessimiste, il voit toujours le mauvais côté des choses avant de voir le bon côté ● Loyal et aimant avec ses amis et sa famille ● Blessé : il a eu une enfance et une adolescence difficile et en garde encore des séquelles ● Il essaie de vivre comme il l'entend car avec sa maladie, il sait qu'il a une espérance de vie plus courte qu'une personne non malade ● Généreux, il pense beaucoup aux autres avant de penser à lui.


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
OH WUIIII *se laisse tomber* JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2727399354 Moi aussi ze t'aime JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2511619667

Merci les gens, & Azur, t'en fais pas, j'suis dingos aussi JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 3388378649



☽☽ It's like it's driving me closer to you every step back pulls me right back to you. Time stands still and it's only us, what we feel started way before we ever touched. Just imagine only us, yeah, you found me right before I'd given up. I just saw the lightning strike, knew it right then when I looked in your eyes


PRESENCE REDUITE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTSam 28 Jan - 19:54
Félicitations !

C'est exactement comme ça que j'imaginais Jude JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2442039969
Ce pauvre jeune homme... c'est sans doute le scénario le plus sadique que je n'ai jamais crée !
Maiiiis *.* J'suis fière de moi ! Parce que je sais qu'il te plaira... j'ai même choisi "Jude", en l'honneur de notre petit bébé mort sur tu sais quel forum ;_;

AAAH ! Bah au plaisir d'RP avec toi Marie *.* Et je t'aime UKNOW ¦3 JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2109348208

Va. Va te faire bizuter !



Bravo ! Tu viens de gagner 10 points.

Pour bien t’aider à débuter sur notre forum, nous t’avons préparé une petite liste de lien utile et rapide ! Ceux en rose seront obligatoires, alors que ceux en bleu, ne le sont pas mais tout de même pratique. Quoi qu’il en soit, de la part de toute l’équipe et de tous nos membres, nous te souhaitons la bienvenue et de bien t’amuser !

BOTTIN D'AVATAR

DESCRIPTION DES GROUPES
FONCTIONNEMENT DES POINTS
RELATION & TOPIC
CHATBOX

Revenir en haut Aller en bas
LOVE SHOT
N. Jude S-Montgomery
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t107-jude-nolan-montgomery-penn-badgley http://www.i-love-harvard.com/t37630-jude-the-marks-humans-leave-are-too-often-scars http://www.i-love-harvard.com/t46077-n-jude-montgomery-456-237-4678 http://www.i-love-harvard.com/t13176-http-instagram-com-judemontgomery http://www.i-love-harvard.com/t103468-jude-montgomery
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : Boston $ de côté ! Tu peux m'appeler : Jude, tout simplement , j'ai : 30 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire et un peu paumé. Je viens de : Boston, je n'ai jamais quitté cette ville. Dans la vie, je suis : étudiant interne en pédiatrie à l'hôpital de Boston et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Penn Badgley.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : lovebug (marie) , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 25906 messages, dont : 13 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : Century Sex pour l'avatar et beylin . Pour finir, je joue également : Amalthia V. Spencer (e. watson)


JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Tumblr_inline_nkjsdikQlz1ra843y
I am who I am
JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1532101054-ligne1
INFOS l Jude est né le 18 Mai 1989 à Cambridge ●  Son père est décédé d'un cancer alors qu'il avait 9 ans, c'est comme ça qu'il a voulu devenir médecin ● Sa mère est décédée en 2010, elle s'est fait renverser par un chauffard ● Diplômé de médecine en 2017 à Harvard, il entame deux années de pédiatrie à l'hôpital de Boston ● Jude a eu beaucoup de problèmes avec la drogue dans le passé ● Après avoir eu beaucoup de mal à se défaire de son addiction à la drogue, il est maintenant clean depuis un an et demi ● Il a fait plusieurs fois des voyages humanitaires avec médecin sans frontières en Afrique lorsqu'il y a eu Ebola ● Père de deux enfants : Aaron âgé de 6 ans et Riley d'un an et demi.

SA MALADIE l On lui a diagnostiqué une leucémie lymphoïde aiguë à l'âge de 6 ans et sa mère lui a donné de la moelle osseuse pour guérir. Il a fait une rechute de la maladie en 2013 et en 2016, il est aujourd'hui sous traitement expérimental et suivi par un hématologue réputé de l'hôpital de San Francisco.


CARACTÈRE l Impulsif, il se met vite en colère et se vexe vite ● Il est bagarreur ● Il est responsable et a la tête sur les épaules ● Pessimiste, il voit toujours le mauvais côté des choses avant de voir le bon côté ● Loyal et aimant avec ses amis et sa famille ● Blessé : il a eu une enfance et une adolescence difficile et en garde encore des séquelles ● Il essaie de vivre comme il l'entend car avec sa maladie, il sait qu'il a une espérance de vie plus courte qu'une personne non malade ● Généreux, il pense beaucoup aux autres avant de penser à lui.


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
J'suis fière de toi & j'suis fière de moi si t'es fière de ma fiche, mon p'tit Jude (JUUUUUDE JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 1656754111 ) sera le gars le plus dépressif du forum, promis JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 749226586

Merci ma chérie JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2109348208



☽☽ It's like it's driving me closer to you every step back pulls me right back to you. Time stands still and it's only us, what we feel started way before we ever touched. Just imagine only us, yeah, you found me right before I'd given up. I just saw the lightning strike, knew it right then when I looked in your eyes


PRESENCE REDUITE
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTSam 28 Jan - 20:53
Biennnnvenuuuue sur ILH Marie. :cute: JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley 2360309522
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTDim 29 Jan - 1:57
Bienvenue,

Montgomery quelle classe :D
Revenir en haut Aller en bas

JUDE NOLAN MONTGOMERY ► Penn Badgley Empty
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Carte d'identité :: Bienvenue chez toi-
Sauter vers: