informations
Cette nouvelle version est signée persona et nympheas. Nous remercions également cc crush (listings des membres), ange tuteur (messenger) et never utopia (barre latérale) pour leurs aides précieuse. C'est la rentrée à Harvard. C'est le moment de sortir les nouvelles affaires, de frimer un peu et surtout, de se mettre au travail !



 

 ::  :: Mobile Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
Nope, pourquoi ?




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
Ah ?
Dis moi.




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE
Alan Landrum
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : la Adams House, dans le placard sous l’escalier. $ de côté ! Tu peux m'appeler : Mr. Landrum, on n'a pas torcher le cul des vaches ensemble , j'ai : 24 ans, et si t'es curieux, je suis : un alcoolique suicidaire qui remonte doucement la pente et Je viens de : New York Dans la vie, je suis : étudiant et interne en médecine et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Park Jimin, cette perfection.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Kevin et ne me demande pas de mettre des paillettes dans ta vie ou des moulures au plafond ! , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 17/07/2017 , d'où les : 7628 messages, dont : 10 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : kelly (ava) acid rain (profil) . Pour finir, je joue également : the one & only Alan.

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_inline_pmvn3qDYBJ1rifr4k_1280
ALAN LANDRUM
THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1467464190-signatest
Come here and read me,
I tell you a story.

Je ne saurais dire pourquoi je vous raconte tout ça, peut-être qu’en un sens ça me libère d’un poids, qu’en parler me donne l’impression de me débarrasser de tout ce poids qui peut peser sur mes épaules par moments. Certains trouveront surement cela ennuyeux et sans le moindre intérêt, partiront avant même la fin de cette histoire, mais vous ne saurez pas ce qui fait ce que je suis dans ce cas, vous ne connaitrez pas les péripéties qui ont forgés l’homme fragile qui se cache derrière ce visage que je montre au monde. Ce ne serait pas une grande perte, je vous l’accorde volontiers, mais s’il vous plaît, lisez ça jusqu’au bout…

Je suis un natif de la Grosse Pomme, New York pour ceux qui ne connaîtrait pas son surnom, et j’étais persuadé de vivre dans un environnement familiale stable, de recevoir tout l’amour dont un enfant a besoin. Mais ça, c’est jusqu’au jour où j’ai commencé à comprendre que le vrai visage de mon père n’était pas celui qu’il montrait tous les jours au monde. Une fois à la maison, la bouteille se vidait à une vitesse folle et finalement, les coups ont plu sur le visage de ma mère aussi vite que les gouttes s’écrasaient sur la fenêtre de ma chambre ce soir là. Vous avez idée ce que ça fait pour un enfant d’entendre le poing de son père s'écraser contre la mâchoire de sa Maman ? Un traumatisme, tout simplement. Il est amusant de se dire que j’ai peur de l’orage depuis ce jour, non pas à cause des éclairs ou du tonnerre, mais parce que cela me rappelle le bruit des coups et les cris de ma mère que j’ai pu entendre cette nuit là alors que je me réfugiais sous ma couette, n’osant pas aller lui venir en aide.

Il est beaucoup plus triste cependant de savoir qu’il a fallu que ma mère tombe gravement malade pour enfin fuir ce père indigne et violent, fuyant jusqu’en Californie à l’âge de mes 12 ans pour que ma mère soit hospitalisé dans un centre spécialisé adaptés à ses besoins. Étonnamment, c’est durant ces années là que nous avons été le plus heureu ma mère et moi, me glissant dans son lit d’hôpital chaque nuit tandis qu’elle me contait des histoires comme elle savait si bien le faire, ne parvenant même pas à m’endormir tant ces dernières étaient intéressantes. Cependant, quelques années plus tard, à mes 18 ans plus exactement, elle m’a forcé à suivre mon rêve, à la laisser et à intégrer le cursus de médecine à Harvard. Les séparations ont été difficiles, mais elle avait toujours le dernier mot, je ne pouvais lutter contre elle. J’ai donc accepté de mettre des milliers de kilomètres entre nous, non sans lui promettre de parvenir à trouver moi-même un moyen de la soigner le jour où je serais devenus médecin. Quel imbécile je faisais franchement… Je le suis sûrement encore aujourd’hui d’ailleurs.

Néanmoins, je ne peux nier que mes années à Harvard sont joyeuses, surtout les premières. Retrouver mon ami d’enfance en ces lieux fut une de mes plus grande joie après toutes ces années. Qui aurait cru que le modeste Landrum aurait pour meilleur ami l’héritière de la famille Kennedy ? Même moi j’ai encore du mal à y croire. Evidemment, il y a eu des hauts et des bas, surtout en amour. L’amour… Un concept étrange quand on y pense non ? J’ai eu ma première petite-amie très tard, elle était en premier lieu une très bonne amie puis cela a évolué dans une relation amoureuse que je pensais être la bonne. Le naïf que je suis s’est encore fait avoir, la demoiselle me laissant une simple lettre pour m’avouer qu’elle m’avait trompé et qu’elle quittait l’état, que je ne la reverrais plus jamais. Toujours est-il que je pourrais presque la remercier, parce que je n’aurais jamais rencontré celle que je considère désormais comme l’amour de ma vie: Rain. Je ne vous cacherais pas que cela a parfois était tumultueux, le voyage n’était pas de tout repos, des baffes dans la gueule, des cris, des secrets, des pleurs parfois même. Mais l’aboutissement en valait la peine. Certains diront que je suis fou, parce que je ne sais même plus où se trouve cette femme en ce moment même, mais je suis sûr de mes sentiments à son égard, tout comme je suis persuadé des siens envers moi. Notre histoire n’as jamais rien eu de conventionnel de toutes façon. Je suis juste certains que je ne pourrais jamais aimer une autre femme comme je l’aime, je me contenterais de cette solitude, me rassurant en me disant qu’une femme en ce monde m’aime d’amour et qui sait, elle se trouveras peut-être sur le pallier de ma porte un jour. Je suis prêt à attendre, peu importe le temps qu’il faudra.

Et pourtant… Des fois je me dis que tout serait plus simple si je mettais un terme à tout ça, une fois pour toutes. Plus de souffrance amoureuse, plus de trou noir dû à un alcoolisme démesuré et surtout, plus d'inquiétude persistante concernant une mère mourante. Je ne ferais que l'accompagner dans ce nouveau voyage que nous ferions une fois de plus côte à côte. Si vous tombez un jour sur ce message, ne vous en faites pas pour moi, réjouissez vous, je suis avec la personne à qui je tiens le plus au monde, et ce pour l'éternité.

(message écrit dans un journal très bien caché pour le moment)



Hope - Ami d'enfance
Scarlett - BFF
Ace - BFF
Théa - Coup de coeur
Penny - Petite sœur de cœur
Ciara - Friendzone éternelle
Nora - P'tit diable personnifié
Tamsin - Best Ennemy Forever
Macy - Confidente
Rosie - Amie
Pluton - Amie


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
LINK THIS POSTSam 7 Sep 2019 - 23:57
Je peux t'appeler plutôt ? Je te garantis pas que je te parlerais de moi, mais bavarder avec toi sera surement plus efficace que des SMS.



I'm stronger than this

Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE
Alan Landrum
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t77833-alan-landrum-destiny-is-bullshit http://www.i-love-harvard.com/t95663-alan-landrum-456-598-2411 http://www.i-love-harvard.com/t77917-http-instagram-com-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t77915-snap-alanlandrum http://www.i-love-harvard.com/t83729-alan-landrum
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : la Adams House, dans le placard sous l’escalier. $ de côté ! Tu peux m'appeler : Mr. Landrum, on n'a pas torcher le cul des vaches ensemble , j'ai : 24 ans, et si t'es curieux, je suis : un alcoolique suicidaire qui remonte doucement la pente et Je viens de : New York Dans la vie, je suis : étudiant et interne en médecine et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : Park Jimin, cette perfection.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : Kevin et ne me demande pas de mettre des paillettes dans ta vie ou des moulures au plafond ! , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 17/07/2017 , d'où les : 7628 messages, dont : 10 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : kelly (ava) acid rain (profil) . Pour finir, je joue également : the one & only Alan.

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_inline_pmvn3qDYBJ1rifr4k_1280
ALAN LANDRUM
THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1467464190-signatest
Come here and read me,
I tell you a story.

Je ne saurais dire pourquoi je vous raconte tout ça, peut-être qu’en un sens ça me libère d’un poids, qu’en parler me donne l’impression de me débarrasser de tout ce poids qui peut peser sur mes épaules par moments. Certains trouveront surement cela ennuyeux et sans le moindre intérêt, partiront avant même la fin de cette histoire, mais vous ne saurez pas ce qui fait ce que je suis dans ce cas, vous ne connaitrez pas les péripéties qui ont forgés l’homme fragile qui se cache derrière ce visage que je montre au monde. Ce ne serait pas une grande perte, je vous l’accorde volontiers, mais s’il vous plaît, lisez ça jusqu’au bout…

Je suis un natif de la Grosse Pomme, New York pour ceux qui ne connaîtrait pas son surnom, et j’étais persuadé de vivre dans un environnement familiale stable, de recevoir tout l’amour dont un enfant a besoin. Mais ça, c’est jusqu’au jour où j’ai commencé à comprendre que le vrai visage de mon père n’était pas celui qu’il montrait tous les jours au monde. Une fois à la maison, la bouteille se vidait à une vitesse folle et finalement, les coups ont plu sur le visage de ma mère aussi vite que les gouttes s’écrasaient sur la fenêtre de ma chambre ce soir là. Vous avez idée ce que ça fait pour un enfant d’entendre le poing de son père s'écraser contre la mâchoire de sa Maman ? Un traumatisme, tout simplement. Il est amusant de se dire que j’ai peur de l’orage depuis ce jour, non pas à cause des éclairs ou du tonnerre, mais parce que cela me rappelle le bruit des coups et les cris de ma mère que j’ai pu entendre cette nuit là alors que je me réfugiais sous ma couette, n’osant pas aller lui venir en aide.

Il est beaucoup plus triste cependant de savoir qu’il a fallu que ma mère tombe gravement malade pour enfin fuir ce père indigne et violent, fuyant jusqu’en Californie à l’âge de mes 12 ans pour que ma mère soit hospitalisé dans un centre spécialisé adaptés à ses besoins. Étonnamment, c’est durant ces années là que nous avons été le plus heureu ma mère et moi, me glissant dans son lit d’hôpital chaque nuit tandis qu’elle me contait des histoires comme elle savait si bien le faire, ne parvenant même pas à m’endormir tant ces dernières étaient intéressantes. Cependant, quelques années plus tard, à mes 18 ans plus exactement, elle m’a forcé à suivre mon rêve, à la laisser et à intégrer le cursus de médecine à Harvard. Les séparations ont été difficiles, mais elle avait toujours le dernier mot, je ne pouvais lutter contre elle. J’ai donc accepté de mettre des milliers de kilomètres entre nous, non sans lui promettre de parvenir à trouver moi-même un moyen de la soigner le jour où je serais devenus médecin. Quel imbécile je faisais franchement… Je le suis sûrement encore aujourd’hui d’ailleurs.

Néanmoins, je ne peux nier que mes années à Harvard sont joyeuses, surtout les premières. Retrouver mon ami d’enfance en ces lieux fut une de mes plus grande joie après toutes ces années. Qui aurait cru que le modeste Landrum aurait pour meilleur ami l’héritière de la famille Kennedy ? Même moi j’ai encore du mal à y croire. Evidemment, il y a eu des hauts et des bas, surtout en amour. L’amour… Un concept étrange quand on y pense non ? J’ai eu ma première petite-amie très tard, elle était en premier lieu une très bonne amie puis cela a évolué dans une relation amoureuse que je pensais être la bonne. Le naïf que je suis s’est encore fait avoir, la demoiselle me laissant une simple lettre pour m’avouer qu’elle m’avait trompé et qu’elle quittait l’état, que je ne la reverrais plus jamais. Toujours est-il que je pourrais presque la remercier, parce que je n’aurais jamais rencontré celle que je considère désormais comme l’amour de ma vie: Rain. Je ne vous cacherais pas que cela a parfois était tumultueux, le voyage n’était pas de tout repos, des baffes dans la gueule, des cris, des secrets, des pleurs parfois même. Mais l’aboutissement en valait la peine. Certains diront que je suis fou, parce que je ne sais même plus où se trouve cette femme en ce moment même, mais je suis sûr de mes sentiments à son égard, tout comme je suis persuadé des siens envers moi. Notre histoire n’as jamais rien eu de conventionnel de toutes façon. Je suis juste certains que je ne pourrais jamais aimer une autre femme comme je l’aime, je me contenterais de cette solitude, me rassurant en me disant qu’une femme en ce monde m’aime d’amour et qui sait, elle se trouveras peut-être sur le pallier de ma porte un jour. Je suis prêt à attendre, peu importe le temps qu’il faudra.

Et pourtant… Des fois je me dis que tout serait plus simple si je mettais un terme à tout ça, une fois pour toutes. Plus de souffrance amoureuse, plus de trou noir dû à un alcoolisme démesuré et surtout, plus d'inquiétude persistante concernant une mère mourante. Je ne ferais que l'accompagner dans ce nouveau voyage que nous ferions une fois de plus côte à côte. Si vous tombez un jour sur ce message, ne vous en faites pas pour moi, réjouissez vous, je suis avec la personne à qui je tiens le plus au monde, et ce pour l'éternité.

(message écrit dans un journal très bien caché pour le moment)



Hope - Ami d'enfance
Scarlett - BFF
Ace - BFF
Théa - Coup de coeur
Penny - Petite sœur de cœur
Ciara - Friendzone éternelle
Nora - P'tit diable personnifié
Tamsin - Best Ennemy Forever
Macy - Confidente
Rosie - Amie
Pluton - Amie


Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
LINK THIS POSTDim 8 Sep 2019 - 0:01
T'es sûre que je te dérange pas Théa ? Si tu avais prévus de dormir je comprendrais.



I'm stronger than this

Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
Dès le départ je le sentais pas, le Zayn. Et j'suis sûre que toi aussi tu le sentais pas tu voulais juste pas l'admettre.
Et du coup il est dans ta tête genre.. positif ?




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
fais le point bébé. peut-être prendre tes distances avec les deux pour savoir ce que tu veux vraiment ?




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
LINK THIS POSTMar 10 Sep 2019 - 19:17
Tu sais que si t'as besoin de disparaître de la surface de la terre, j'peux te cacher dans ma chambre anytime




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
LINK THIS POSTMer 11 Sep 2019 - 13:10
mon bridé ?




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
LINK THIS POSTMer 11 Sep 2019 - 13:11
j'vois pas de quoi tu parles.




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas
ADAMS HOUSE BIZUT
Jules Abernathy
En ligne
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t106969-juliette-abernathy-lalisa-manoban#3889555 http://www.i-love-harvard.com/t107047-she-acts-like-summer-and-walks-like-rain-jules http://www.i-love-harvard.com/t107057-jules-abernathy-456-876-0709 http://www.i-love-harvard.com/t107058-http-instagram-com-julesy#3891381
On s'connaît ? Tu sais, moi j'habite à : boston, $ de côté ! Tu peux m'appeler : jules, c'est déjà un raccourci , j'ai : 21 ans, et si t'es curieux, je suis : célibataire. Je viens de : glasgow, en écosse. Dans la vie, je suis : étudiante en musique le jour, camgirl la nuit, et... on m'a déjà dit que je ressemblais à : lalisa manoban.

Et hors jeu, ça donne quoi ? On m'appelle : nightblood, ou mélanie si tu préfères , fidèle au poste sous ce compte depuis le : 28/01/2012 , d'où les : 48994 messages, dont : 19 rps ce mois-ci. merci aux doigts de fée de : persona mon amour (a) . Pour finir, je joue également : soo-jin; bleach

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o1_400 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Tumblr_pg2ffoI6Vz1xx4jy2o2_400
do you feel like a young god ?
--------------------------------------------------------
(à savoir) juliette, la supernova. t'as tout balayé sur ton passage, à commencer par ta mère. la maladie qui la ronge, fulgurante, destin funeste. tu l'auras jamais vraiment connue. balayée, avec la passion et la lueur qui brillait dans les yeux de ton père. ◇ et les années passent. coupable, un statut qu'il te donne dès ton plus jeune âge. c'est de ta faute si elle est morte, tu sais. t'as cinq ans quand il te secoue pour la première fois avec trop d'insistance, ou du moins, la première fois que t'es assez grande pour le reconnaître. ◇ pianiste, les touches du clavier deviennent un refuge, poupée autodidacte, ta vie est réglée comme sur du papier à musique : encaisser les coups, et attendre qu'il parte pour te réfugier dans la salle de musique. et ça aussi c'est de ta faute, juliette. pourquoi, est-ce que plus tu grandis, plus tu lui ressemble trait pour trait ? les gênes asiatiques ancrés sur ton visage de poupée, c'est de la torture pour lui, chaque fois qu'il pose les yeux sur toi c'est un supplice. supplice auquel il tente de mettre fin, ses doigts enroulés autour de ta gorge fine, sauvée in extremis par la voisine. ◇ tu jongles entre services sociaux et thérapies, termine en centre de soins. ton père arrêté, de lui tu n'entendras plus jamais rien, et aujourd'hui encore, tu ne cherches pas à savoir où il est, ni ce qu'il fait. ◇ ils te relâchent pour aller chez une tante dont tu n'as même pas connaissance, choisit plutôt d'attendre ta majorité, et avec, l'indépendance. une année passée dans l'université de glasgow, et la nouvelle tombe, t'assomme : on te propose une bourse pour harvard, petit prodige musical, t'as attiré les regards, et voilà qu'on t'offre le rêve américain. ◇ mais l'indépendance a un prix, jules, tu t'en es toujours douté, et les économies n'auront suffit qu'un temps en plus de la bourse, la ceinture commence à se serrer. ◇ et l'option s'offre à toi sans trop savoir comment, tu testes un soir, une fois rentrée chez toi. devant ta caméra, obéir à la lueur lubrique de leurs regards, aux ordres qu'ils donnent à ton corps en échange d'argent sale. et puis au fond, peut-être que contrairement à ces femmes qui agissent par dépit, toi t'as besoin de ça. d'un peu d'attention, rien qu'un peu, savoir ce que ça fait d'être appréciée. est-ce que c'est ça, être aimée ?

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 F39418b9f5b0dc117d5bc128e517a40e35bc945d THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 81afe9c1da58fdb4a919ad154447439bb755a05a THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 443eb618bc333a7cb4bef329a063ecf898ef99c6
(juliette 'jules' abernathy) - 1m67 ◇ plus personne aujourd'hui ne l'appelle juliette ◇ n'a pas remis les pieds en écosse depuis son départ et n'a aucune raison de le faire ◇ personne ne lui a jamais appris à nager, elle n'ose donc pas aller dans l'eau où elle n'a plus pied ◇ n'a pas été dans une maison à harvard lors de sa première année, la adams est donc la première maison qu'elle cherche à rejoindre.


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 1568759784-dfffd
but friends don't know the way you taste

----------------------------------
(right now)ace l'âme sœur. celui qui connaît sa noirceur, à la fois sa lumière et son ancre. et jules elle ferme les yeux, fort, refuse de voir l'évidence le concernant.

(past) ☽ someone

(sex list) ☽ someone ◇ someone


THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 8044c8424a722f8cb9555fe93800bba3211f99ae THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Cda2fa69ceeb92e4e5d675bf795245fb7ade6d61 THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 B002c58db87ace31782bdc3ef46f441c67f05bcf
i could lie, say
i like it like that

----------------------------------------------------------
(the best)thea (bff no matter what) ◇

(the rest)nina le rayon de soleil, sa parfaite antithèse, capable de la tirer hors du lit même lors des jours les plus sombres de la thaïlandaise ◇ dorothy, colocataire si douce, colocataire qui l'idéaliste. et jules, elle refuse qu'elle voie un jour sa partie la plus sombre, veut toujours être la poupée dans les grands yeux de dory. ◇ sun-woo, au mauvais endroit au mauvais moment, une vilaine chute dans les escaliers de la adams, un coup de chance puisqu'il est là pour la réceptionner. ◇ someone ◇ someone ◇ someone

dudleyadamscurrierpfostudentslove shoti want it i got itfire starteridontwannabeyouanymore



Veritas
JE SOUHAITE PARTICIPER À VERITAS: Oui
CES SECRETS NE PEUVENT PAS ÊTRE RÉVÉLÉS:

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
LINK THIS POSTMer 11 Sep 2019 - 13:13
MAIS.




Would you come
fly to me ?
Revenir en haut Aller en bas

THÉA BLACKWOOD - #(456) 837-9783 - Page 6 Empty
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 6 sur 11Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 5, 6, 7 ... 9, 10, 11  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Mobile-
Sauter vers: