::  :: City center :: 21st Amendement Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille (solezia)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
HARVARD'S STUDENT
Lucrezia Strozzi
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99729-lucrezia-strozzi-alicia-vikander http://www.i-love-harvard.com/t100083-ne-laisses-pas-le-diable-danser-lucrezia http://www.i-love-harvard.com/t99760-lucrezia-strozzi-456-238-4522 http://www.i-love-harvard.com/t100647-http-formspring-me-lucreziastrozzi http://www.i-love-harvard.com/t99758-http-instagram-com-luzzi http://www.i-love-harvard.com/t99943-lucrezia-strozzi
Lucrezia Strozzi
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 870 messages et fait : 17 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiante en relations internationales (M) et administration (m) et côté coeur, je suis : célibataire, un coeur de pierre Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 90 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis revenue d'entre les morts Oh et puis, on dit que je ressemble à : Alicia Vikander D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : Lunaeye (avatar), old money (signature), VOCIVUS (icons) ✽ DC/TC : : buck doherty (t.hardy) ; phoebe warleggan (a.cowen)
Pas de fiche de liens, je privilégie les rencontres en rp libres, ou les liens convenus directement par MP.


(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

LUCREZIA ROMINA STROZZI
Née il y a de cela 23 ans, à Florence, en Italie. Issue d'une famille anciennement noble ayant à nouveau fait fortune dans l'industrie cosmétique, propriétaires d'une célèbre parfumerie. Une enfance rythmée par les exigences d'une mère tyrannique, et l'indifférence d'un père distant. Jusqu'à sa majorité, Lu bénéficie d'une éducation millimétrée, entre cours de langues, d'économie, d'équitation, de piano, dans l'optique de la préparer pour son avenir. Face au poids des responsabilités imposées par sa famille, elle prend la fuite en 2013 avec un mauvais garçon qui la convainc de voler ses parents. Une indépendance qui ne porte pas ses fruits car elle rentre chez elle au bout de quelques mois, le coeur brisé, la fierté piétinée, pour ensuite étudier le management et le marketing à la fameuse Bocconi University à Milan. A la fin de l'été 2018 elle s'inscrit finalement à Harvard en cinquième année de maîtrise pour se spécialiser en relations internationales et administration. A Cambridge, elle mène une double vie : elle étudie le jour, et participe à des courses illégales et autres jeux clandestins.

froide, solitaire, indépendante, impulsive, ambitieuse, créative, exigeante, instable, imprévisible, observatrice, intelligente, visionnaire, consciencieuse, manipulatrice, colérique, déterminée, raffinée, méfiante, désabusée, sensible, orgueilleuse, maternelle, loyale, rancunière.

RIGHT NOW | Lucrezia fait partie des victimes de l'attaque à la bombe à Boston le 19 janvier 2019. Suite à une grave blessure à l'abdomen (morceau de contreplaqué empalé), elle fait un arrêt cardiaque et est morte quelques secondes, avant d'être ramenée à la vie par les secours. Elle a vécu une Expérience de Mort Imminente au cours de laquelle elle a vu sa meilleure amie, qu'elle pense à présent morte. Hospitalisée du 19/01/19 au 07/02/19.



« Ta place n'est pas dans le chaos mais au beau milieu des astres. C'est drôle quand on y pense. Stella, Cosmo ... t'as toujours eu la tête dans les étoiles. »


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | LORENZO ton petit frère, toujours dans ton ombre, toujours dans tes pas. Vous avez trop longtemps rêvé d'échanger de rôle.

┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)

PRESENT | SOLEL un ami, probablement plus que ça. Tu tiens beaucoup trop à lui, tu craques mais t'es terrifiée à l'idée de t'engager dans quelque chose qui te dépasse.

PAST | COSMO (pnj) premier amour, première déception. T'aurais tout donné pour lui, t'es même allée jusqu'à trahir les tiens et pour quoi ? Pour être abandonnée sur une aire d'autoroute.

ONE NIGHT (or more) | SILAS vous vous détestez, vous vous disputez, pourtant vous vous attirez. C'est probablement seulement physique, mais t'as honte de ne pas pouvoir lui résister.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)

BEST | STELLA ton double, ton tout. Trop de secrets s'immiscent entre vous, mais votre amitié perdure, it's you against the world.

DYNASTY | JOSEPHINE tu la connais depuis quelques années maintenant. Elle est un peu la matriarche de la bande, celle qui donne les bons conseils, qui règle les conflits. // VICTORIA l'électron libre, l'indomptable. Vous prenez soin d'elle, vous la poussez à prendre conscience de sa valeur. Elle t'attendris, par moments t'as l'impression de te reconnaître en elle.

FRIENDS | CLIO ton échappatoire, ta pote des 400 coups. // CELESTE rencontrée après l'attentat de janvier 2019, vous avez trouvé du réconfort dans les paroles de l'autre et créé une certaine proximité entre vous. // SOFIA une amie d'enfance de qui tu es restée particulièrement proche.

ACQUAINTANCES | no one for now.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)

FOES | CECIL après ce qu'il a fait à Stella, t'as décidé d'entrer à ton tour en guerre contre lui.

DISLIKE | ERNESTO sa proximité avec Cosmo te pousse à ne pas lui faire confiance.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

A ajouter :

DERNIERE MAJ LE 13/03/2019



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | stella (3) // solel (1) // solel (2) // dong (1) // silas (1) // solel (3)

A venir :

TERMINES + EVOLUTION | par ici.




(#) Lun 25 Fév - 23:07

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @solel bjorn )


T'entends encore la détonation, le craquement du contreplaqué, les cris des passants. Le froid de l'hiver ne parvient pas à effacer brûlure mentale du souffle de la bombe sur ta peau. Les jours défilent, puis deviennent des semaines et c'est toujours ce même spectacle macabre qui s'offre à ton esprit tourmenté, derrière tes paupières lourdes de fatigue. Il t'est impossible de fermer les yeux sans que les souvenirs ne resurgissent, sans qu'ils ne viennent te hanter une nouvelle fois, réveillant angoisses et douleurs post-traumatiques. Ta chair a cicatrisé mais c'est ton âme qu'il te faut à présent soulager. Tu devrais te laisser davantage de temps, mais t'as jamais été particulièrement patiente Lucrezia. T'aimerais tout oublier, là, maintenant, en un claquement de doigts. T'aimerais trouver le sommeil sans recourir aux médicaments, t'aimerais ne pas avoir à te réveiller plusieurs fois dans la nuit en criant leurs prénoms, la main sur le souvenir de ta plaie sanguinolente, le coeur sur le point de céder à nouveau. Alors t'as peur de t'endormir, peur de replonger. Couchée dans ton lit, le regard rivé sur le plafond, tu attends simplement que la nuit passe, et qu'elle emmène avec elle tous tes cauchemars. Tu pourrais te lever et toquer à la porte de la chambre d'à côté. Te glisser aux côtés de Stella et lui demander qu'elle te parle de futilités pour égayer tes pensées, mais t'as trop souvent abusé de cette étrange culpabilité qu'elle semble ressentir envers toi. Vous vivez ensemble, mais tu refuses de te reposer sur elle. Ou sur qui que ce soit d'ailleurs. Ni ta meilleure amie, ni ton frère, pas même un psy. C'est pas toi ça, c'est pas à toi d'être vulnérable. Ton rôle Lucrezia, c'est d'être forte, de surmonter. Puis aussi d'être là pour les autres. C'est pourquoi ton coeur s'emballe lorsque tu reconnais le numéro qui s'affiche sur l'écran de ton téléphone à quelques centimètres de ton visage. Depuis le temps, tu devrais probablement l'ajouter à ton répertoire. C'est quoi, la deuxième, troisième fois qu'ils t'appellent ? Eux aussi ont finit par prendre l'habitude de te contacter en cas d'urgence. Au début, c'est parce qu'il semblait dire ton prénom, puis parce que t'étais la plus proche, ou la seule à avoir une voiture. Evidemment, t'es toujours la mieux placée quand il s'agit d'une mission de sauvetage. Après quelques mots échangés au téléphone, te voilà en train de t'habiller, enfiler une veste, les clés de la Portofino dans le creux de ta main, en direction du bar où Solel avait été aperçu pour la dernière fois. Une fois sur place, tu n'as aucun mal à le retrouver dans la foule. Un atroupement s'est créé autour de lui et quelques personnes semblent essayer de lui venir en aide. « Laissez-moi passer. » que tu dis avec fermeté en écartant les curieux sur ton passage. « Je le connais, c'est un ami. Je m'en occupe. » tu remercies d'un regard entendu tout le monde avant de t’accroupir face à un Solel abîmé par la boisson. Tu étudies la situation d'un rapide coup d'oeil tout en sortant la bouteille d'eau que tu avais pensé à prendre avant de sortir. « Tiens, bois un peu d'eau, ça te fera du bien. » tu dis calmement en portant le goulot jusqu'à ses lèvres. Tu t'efforces de ne pas laisser paraître le moindre jugement dans ta voix. Après tout, tu le comprends que trop bien. La vie ne fait pas de cadeau, chacun gère comme il peut. « Tu penses pouvoir te relever ? » sans tomber, aurais-tu du rajouter. Tu essayes d'estimer combien de temps il te faudra pour le ramener jusqu'à chez lui. La dernière fois, vous aviez mit plusieurs heures, la faute à un tempérament particulièrement imprévisible avec l'alcool.



--- cœur défectueux
je survis sans, aucun rêve ne sera jamais suffisant.
si j'ai plus d'étoiles dans les yeux c'est pour mieux voir venir le vide.
tu veux savoir comment je vis?
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Solel Bjorn
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102055-solel-bjorn-cole-sprouse#3722399 http://www.i-love-harvard.com/t102078-vole-petit-oiseau-solel#3722953 http://www.i-love-harvard.com/t102081-solel-bjorn-456-126-2356#3722968 http://www.i-love-harvard.com/t102851-http-twitter-com-solelbjorn#3743870 http://www.i-love-harvard.com/t102850-http-instagram-com-solelbjorn#3743864 http://www.i-love-harvard.com/t102080-solel-bjorn#3722961
Solel Bjorn
J'ai : 26 ans et je vis à : Boston avec Mikke, Noora, Edith & Julia. J'ai posé mes affaires ici le : 24/02/2019 et depuis, j'ai posté : 353 messages et fait : 70 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en langues et photographie et côté coeur, je suis : le coeur pris en étaux par deux brunes, la gorge nouée devant deux regards, les lèvres tremblantes entre deux baisers. Radicalement perdu dans mes propres sentiments, je n'ai pas de place pour une troisième ivresse amère. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 140 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le mec que t'aime ou que t'aime pas. Oh et puis, on dit que je ressemble à : cole sprouse D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : carpediem , et un grand merci à : alittlebitofrain ✽ DC/TC : : Thor le connard (N. Buzolic) & Orion le mystérieux (K. Harington)
Solel Bjorn
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 :Il est né de la haute société Russe. Papa est PDG d’entreprises diamantaires, maman riche héritière qui a investi dans le monde de la mode. D’ailleurs, Solel est l’aîné de triplés, il a donc deux jumeaux du même âge que lui à quelques minutes près. ★ Contrairement à beaucoup, il n’a pas eu une vie tragique, au contraire. Aimé et aimant, il est très proche de sa famille et des siens. ★ Il est extrêmement sociable, ayant pas mal d’amis de toutes richesses et classes sociables, n’ayant pas peur de se mélanger aux autres. ★ Bisexuel, il s’est très rapidement assumé et sa famille a également bien accueilli la nouvelle. ★ Il y a deux mois, en Décembre, un peu avant Noël, sa mère est morte dans un accident de voiture, depuis, Solel plonge et se détruit tout en sauvant les apparences.
------------------------------------
《 la base 》 : Charismatique – Passionné – Têtu – Rancunier – Mystérieux – Manipulateur – Sociable – Sait ce qu’il veut – Attaché à ses valeurs – Loyal – Blagueur – Charmeur – Souriant – Colérique – Sournois – Trop franc – Donnera sa vie pour les siens – Curieux – Romantique – Amoureux de l’amour – Sincère – Bordélique – Fêtard – Voyageur – Accro à l’adrénaline – Fumeur – Secret sur ce qu’il éprouve – Vagabond – Volage – Fidèlement infidèle à la fidélité

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

Lyov & Sergej son ses frères jumeaux. Physiquement identiques, mentalement, ils ont trouvés des chemins différents. Néanmoins, les Bjorn sont une famille soudée! • Alekseï Bjorn est son père, un modèle en quelque sorte avec qui il a toujours eu l'amour nécessaire pour évoluer. • Julia Bjorn, sa mère décédée en Janvier 2019
------------------------------------


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
lucrezia Une amie, du moins, c’est ce qu’il veut se dire encore et encore. Ils couchent ensemble depuis quelques temps, mais dernièrement, les choses s’en mêlent et Solel ne sait plus quoi penser. Il ne veut pas la perdre… Winnie et lui, c'est compliqué. Cette fille le rend dingue, attire son regard, attise sa curiosité. Plus le temps passe et plus il se rapproche d'elle. Le coeur pris en étaux, le cul entre deux chaises.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.

《 compliqué 》


[size=10]《 sexlist 》

[/size]



f r i • e n d


[fɹɛnd] noun.


a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
berlioz est l'un de ses meilleurs amis malgré la dfférence d'âge, mais depuis peu, le sexe s'est ajouté à la relation. Mauvaise idée. Jade et lui c'est assez complexe. Ils se titillent, se cherchent, s'emmerdes mais s'apprécient quand même.




i d i o t


[ˈɪd.i.ət] noun.


you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


Lucrezia#1 - Berlioze#1 - Manon#1 (SB) - Juliette#1 (SB) - Edith#1 (FB) - Ushuaia#1 (SB) - Heidi#1 (SB) - Lucrezia#2 (SB) - Gusto#1 (SB) - Camila#1 (SB) - Lucrezia#3 (SB) - Winnie#3 (SB)

- A VENIR -
Berlioz (SB)


archives:
 


WH récompenses:
 



(#) Mar 26 Fév - 0:09

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @LUCREZIA STROZZI )


Je suis épuisé. Epuisé de faire semblant…épuisé de faire croire que les choses vont bien, que tout tourne rond dans ma vie. Ma mère vient de mourir, y’a à peine deux mois et depuis, je fais du grand n’importe quoi. Les beuveries s’accumulent, les coucheries aussi. Je perds la boule malgré les faux sourires, les fausses apparences. Ceux qui ne me connaissent pas ne cherchent pas à comprendre, tandis que les autres, pour la plupart, eux, font semblant de ne rien voir. Mais ce soir, j’ai baissé les bras, je ne fais plus semblant. Ce n’était qu’une sortie entres amis, qu’un verre ou deux avant de rentrer respectivement chez l’un et l’autre. Mais bien sûr, comme trop souvent, j’ai commencé à abuser, à pousser mes compagnons de route à faire de même. Eux, ils connaissent leurs limites, moi, j’ai dépassé ce stade depuis deux mois maintenant. Alors, j’ai enchaîné les bières, puis, rapidement, je suis passé à quelque chose de bien plus fort. Vodka, Tequila, Whisky, les mélanges sont plus amusants, font plus rapidement tourner la tête et encore mieux, font oublier. Normalement, j’ai l’alcool assez joyeux, mais dernièrement, mon caractère instable laisse à désirer. Alors, il n’est pas étonnant de voir mes amis tenter de me freiner, de me dire que j’ai assez bu et moi, je m’énerve…je commence à gueuler, j’essaye même de frapper un ami proche et, à la place, tombe comme un con sur le sol et me rétame comme un enfant de cinq ans. Bordel, j’en rigolerais presque tant c’est pathétique. Eux, ils ne rient pas, pas vraiment du moins. Donc, les balances, ils sonnent à la seule personne capable de me gérer quand je suis dans cet état, Lucrezia. Une amie, plus vraiment, maintenant davantage. Je n’en sais rien. Une amie devenue trop proche, avec qui les draps se froissent, avec qui les liens se sont tissés sans même que je le demande, que je le réalise. Assis contre un mur, certains de mes amis tentent de me relever, je me débats, je donne des coups ici et là sans jamais vraiment viser, du moins, jusqu’à ce qu’une silhouette fasse son apparition. La brune. Instinctivement, je calme mes ardeurs en balançant à la foule. « Bande de traitres ! » que je grogne entre mes dents, lançant un regard noir aux environs alors que la brune s’accroupi à mes côtés en me faisant boire de l’eau. « Rhan ça va ! J’suis pas encore déshydrater. » Mais je ne résiste pas, pas vraiment, parce que je sais qu’elle a raison, mais aussi qu’elle ne va pas me lâcher avec ça. J’évite son regard, je grimace. « J’ai pas envie de partir, j’ai pas fini ma bouteille et j’ai payé ma bouteille ! Puis merde, vous avez quoi tous à vouloir me faire partir…Je m’amuse… » Non, je ne m’amuse pas, je me noie dans l’alcool, je me noie dans cette souffrance qui pulse dans mes veines comme une lente agonie que je ne dévoile pourtant jamais. Tournant doucement les yeux vers elle, je plante mes iris dans les siennes en souriant d’un air angélique. « T’es bien jolie ce soir, enfin, comme toujours hein, ne te méprend pas. » D’accord, je suis complètement bourré, à ne pas en douter, mais disons qu’encore une fois, je cherche à jouer des apparences. J’ai honte quelque part…Honte qu’elle doive rappliquer en plein milieu de la nuit pour me récupérer, une fois encore…Elle parce qu’ils savent que je vais me détendre, elle parce qu’ils savent que je vais la suivre sans broncher plus que nécessaire. Elle parce qu’ils savent, qu’au fond, je tiens assez à elle.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Lucrezia Strozzi
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99729-lucrezia-strozzi-alicia-vikander http://www.i-love-harvard.com/t100083-ne-laisses-pas-le-diable-danser-lucrezia http://www.i-love-harvard.com/t99760-lucrezia-strozzi-456-238-4522 http://www.i-love-harvard.com/t100647-http-formspring-me-lucreziastrozzi http://www.i-love-harvard.com/t99758-http-instagram-com-luzzi http://www.i-love-harvard.com/t99943-lucrezia-strozzi
Lucrezia Strozzi
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 870 messages et fait : 17 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiante en relations internationales (M) et administration (m) et côté coeur, je suis : célibataire, un coeur de pierre Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 90 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis revenue d'entre les morts Oh et puis, on dit que je ressemble à : Alicia Vikander D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : Lunaeye (avatar), old money (signature), VOCIVUS (icons) ✽ DC/TC : : buck doherty (t.hardy) ; phoebe warleggan (a.cowen)
Pas de fiche de liens, je privilégie les rencontres en rp libres, ou les liens convenus directement par MP.


(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

LUCREZIA ROMINA STROZZI
Née il y a de cela 23 ans, à Florence, en Italie. Issue d'une famille anciennement noble ayant à nouveau fait fortune dans l'industrie cosmétique, propriétaires d'une célèbre parfumerie. Une enfance rythmée par les exigences d'une mère tyrannique, et l'indifférence d'un père distant. Jusqu'à sa majorité, Lu bénéficie d'une éducation millimétrée, entre cours de langues, d'économie, d'équitation, de piano, dans l'optique de la préparer pour son avenir. Face au poids des responsabilités imposées par sa famille, elle prend la fuite en 2013 avec un mauvais garçon qui la convainc de voler ses parents. Une indépendance qui ne porte pas ses fruits car elle rentre chez elle au bout de quelques mois, le coeur brisé, la fierté piétinée, pour ensuite étudier le management et le marketing à la fameuse Bocconi University à Milan. A la fin de l'été 2018 elle s'inscrit finalement à Harvard en cinquième année de maîtrise pour se spécialiser en relations internationales et administration. A Cambridge, elle mène une double vie : elle étudie le jour, et participe à des courses illégales et autres jeux clandestins.

froide, solitaire, indépendante, impulsive, ambitieuse, créative, exigeante, instable, imprévisible, observatrice, intelligente, visionnaire, consciencieuse, manipulatrice, colérique, déterminée, raffinée, méfiante, désabusée, sensible, orgueilleuse, maternelle, loyale, rancunière.

RIGHT NOW | Lucrezia fait partie des victimes de l'attaque à la bombe à Boston le 19 janvier 2019. Suite à une grave blessure à l'abdomen (morceau de contreplaqué empalé), elle fait un arrêt cardiaque et est morte quelques secondes, avant d'être ramenée à la vie par les secours. Elle a vécu une Expérience de Mort Imminente au cours de laquelle elle a vu sa meilleure amie, qu'elle pense à présent morte. Hospitalisée du 19/01/19 au 07/02/19.



« Ta place n'est pas dans le chaos mais au beau milieu des astres. C'est drôle quand on y pense. Stella, Cosmo ... t'as toujours eu la tête dans les étoiles. »


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | LORENZO ton petit frère, toujours dans ton ombre, toujours dans tes pas. Vous avez trop longtemps rêvé d'échanger de rôle.

┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)

PRESENT | SOLEL un ami, probablement plus que ça. Tu tiens beaucoup trop à lui, tu craques mais t'es terrifiée à l'idée de t'engager dans quelque chose qui te dépasse.

PAST | COSMO (pnj) premier amour, première déception. T'aurais tout donné pour lui, t'es même allée jusqu'à trahir les tiens et pour quoi ? Pour être abandonnée sur une aire d'autoroute.

ONE NIGHT (or more) | SILAS vous vous détestez, vous vous disputez, pourtant vous vous attirez. C'est probablement seulement physique, mais t'as honte de ne pas pouvoir lui résister.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)

BEST | STELLA ton double, ton tout. Trop de secrets s'immiscent entre vous, mais votre amitié perdure, it's you against the world.

DYNASTY | JOSEPHINE tu la connais depuis quelques années maintenant. Elle est un peu la matriarche de la bande, celle qui donne les bons conseils, qui règle les conflits. // VICTORIA l'électron libre, l'indomptable. Vous prenez soin d'elle, vous la poussez à prendre conscience de sa valeur. Elle t'attendris, par moments t'as l'impression de te reconnaître en elle.

FRIENDS | CLIO ton échappatoire, ta pote des 400 coups. // CELESTE rencontrée après l'attentat de janvier 2019, vous avez trouvé du réconfort dans les paroles de l'autre et créé une certaine proximité entre vous. // SOFIA une amie d'enfance de qui tu es restée particulièrement proche.

ACQUAINTANCES | no one for now.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)

FOES | CECIL après ce qu'il a fait à Stella, t'as décidé d'entrer à ton tour en guerre contre lui.

DISLIKE | ERNESTO sa proximité avec Cosmo te pousse à ne pas lui faire confiance.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

A ajouter :

DERNIERE MAJ LE 13/03/2019



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | stella (3) // solel (1) // solel (2) // dong (1) // silas (1) // solel (3)

A venir :

TERMINES + EVOLUTION | par ici.




(#) Mar 26 Fév - 2:05

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @solel bjorn )


Tu te complais dans ce rôle, et d'aussi loin que tu te souvienne, ça a toujours été le cas. Toi, t'es la fille, la soeur, l'amie responsable, celle qui joue les mamans, celle qui prend sur ses épaules. Celle qui assume, celle qui trouve des solutions. Celle qui sera toujours là, quoi qu'il arrive, quoi qu'on te fasse. Parfois ça te fatigue, souvent ça te blesse, mais tu ne feras jamais rien pour enrayer ce petit manège. Dans le fond, t'as juste peur qu'un jour on t'oublie, qu'un jour on ait plus besoin de toi et qu'on se lasse de ta compagnie. T'as connu l'abandon Lucrezia, tu sais ce que ça fait. Se sentir obsolète, inutile. Pas aimée. Et ça te terrifie, ça t'angoisses. T'es qui sans les autres Luce ? T'as trop peur de le découvrir, t'es pas sûre d'aimer ça. Alors ça te rassures quand c'est l'heure pour toi d'entrer en scène, de jouer les infirmières des coeurs brisés. En se mettant dans un état pitoyable, Solel il te donne une bonne raison d'exister, il te donne l'impression de compter. C'est malsain Lu, mais qu'est-ce que t'y peux ? T'es pas un ange, t'es faite de chaire et de travers. Accroupie face au russe, t'essayes de constater l'étendue des dégâts et ce qu'il t'en coûtera pour le sortir de cette situation. A l’intonation de sa voix et la façon qu'il a de te contester, tu devines que ce ne sera pas chose aisée. Tu hausses les sourcils, prête à encaisser ses sautes d'humeur, et insistes pour qu'il boive un peu d'eau avant que vous ne preniez la route. Il te remerciera demain matin si tu parviens à lui faire éviter l'éternel mal de crâne de lendemain de soirée. « C'est vrai que t'as vraiment l'air de t'amuser là. » tu lâches d'une voix calme. T'as l'habitude avec ce genre de comportement. Si tu cèdes à la colère ou l'impatience, tu risques de tout gâcher, de le pousser dans ses retranchements et d'empirer la situation. Solel, tu le considère comme une bête sauvage qu'il te faut apprivoiser, encore et encore. Tu dois l'admettre, t'as toujours eu un faible pour les hommes difficiles, tourmentés, inaccessibles. T'as le goût du risque, des défis à relever. « Tu sais quoi ? On va la prendre avec nous. » que tu dis en lui retirant la bouteille des mains. Tu lances un regard au serveur qui te confirme l'achat du bien d'un signe de tête. C'est déjà ça, tu n'auras pas à sortir ton chéquier pour régler les dernières déboires de Solel. Tu rediriges ton attention vers le jeune homme et passes ta main sur son visage, avant d'écarter les quelques mèches de cheveux échouées sur son front humide. C'est qu'il arrive presque à t'attendrir avec son petit sourire et ses mots bien choisis. « N'essayes pas de me débaucher, ça ne marchera pas. » que tu réponds en réprimant un petit sourire en coin. Peut-être que si finalement. T'es faible Luce et toi aussi t'essaye de sauver les apparences. T'aimes pas qu'on te voie comme ça, t'as horreur de te sentir à ce point vulnérable. Tu devrais pourtant retenir la leçon, tu devrait voir à quel point Solel t'affaiblis, mais c'est plus fort que toi, t'es attirée par sa lumière. A moins que ça ne soient ses failles. « Allez, je vais t'aider à te relever. » que tu finis par décider avant de le laisser t'embarquer dans sa folie. Tu passes tes bras autour de lui et prends appuis au mur pour l'arracher au sol du bar. Mais Solel tangue, tu le soupçonne de ne pas y mettre la moindre volonté, à moins que son état ne soit pire que ce que tu aurais imaginé. « On va commencer par prendre un peu l'air avant de rentrer. » tu décides. Il est hors de question qu'il monte dans la Portofino si c'est pour qu'il y soit malade. Son bras par dessus tes épaules, sa bouteille dans ta main libre, vous commencez à vous diriger péniblement vers la sortie du bar sous les regards à la fois amusés et inquiets des amis du jeune homme.



--- cœur défectueux
je survis sans, aucun rêve ne sera jamais suffisant.
si j'ai plus d'étoiles dans les yeux c'est pour mieux voir venir le vide.
tu veux savoir comment je vis?
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Solel Bjorn
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102055-solel-bjorn-cole-sprouse#3722399 http://www.i-love-harvard.com/t102078-vole-petit-oiseau-solel#3722953 http://www.i-love-harvard.com/t102081-solel-bjorn-456-126-2356#3722968 http://www.i-love-harvard.com/t102851-http-twitter-com-solelbjorn#3743870 http://www.i-love-harvard.com/t102850-http-instagram-com-solelbjorn#3743864 http://www.i-love-harvard.com/t102080-solel-bjorn#3722961
Solel Bjorn
J'ai : 26 ans et je vis à : Boston avec Mikke, Noora, Edith & Julia. J'ai posé mes affaires ici le : 24/02/2019 et depuis, j'ai posté : 353 messages et fait : 70 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en langues et photographie et côté coeur, je suis : le coeur pris en étaux par deux brunes, la gorge nouée devant deux regards, les lèvres tremblantes entre deux baisers. Radicalement perdu dans mes propres sentiments, je n'ai pas de place pour une troisième ivresse amère. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 140 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le mec que t'aime ou que t'aime pas. Oh et puis, on dit que je ressemble à : cole sprouse D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : carpediem , et un grand merci à : alittlebitofrain ✽ DC/TC : : Thor le connard (N. Buzolic) & Orion le mystérieux (K. Harington)
Solel Bjorn
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 :Il est né de la haute société Russe. Papa est PDG d’entreprises diamantaires, maman riche héritière qui a investi dans le monde de la mode. D’ailleurs, Solel est l’aîné de triplés, il a donc deux jumeaux du même âge que lui à quelques minutes près. ★ Contrairement à beaucoup, il n’a pas eu une vie tragique, au contraire. Aimé et aimant, il est très proche de sa famille et des siens. ★ Il est extrêmement sociable, ayant pas mal d’amis de toutes richesses et classes sociables, n’ayant pas peur de se mélanger aux autres. ★ Bisexuel, il s’est très rapidement assumé et sa famille a également bien accueilli la nouvelle. ★ Il y a deux mois, en Décembre, un peu avant Noël, sa mère est morte dans un accident de voiture, depuis, Solel plonge et se détruit tout en sauvant les apparences.
------------------------------------
《 la base 》 : Charismatique – Passionné – Têtu – Rancunier – Mystérieux – Manipulateur – Sociable – Sait ce qu’il veut – Attaché à ses valeurs – Loyal – Blagueur – Charmeur – Souriant – Colérique – Sournois – Trop franc – Donnera sa vie pour les siens – Curieux – Romantique – Amoureux de l’amour – Sincère – Bordélique – Fêtard – Voyageur – Accro à l’adrénaline – Fumeur – Secret sur ce qu’il éprouve – Vagabond – Volage – Fidèlement infidèle à la fidélité

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

Lyov & Sergej son ses frères jumeaux. Physiquement identiques, mentalement, ils ont trouvés des chemins différents. Néanmoins, les Bjorn sont une famille soudée! • Alekseï Bjorn est son père, un modèle en quelque sorte avec qui il a toujours eu l'amour nécessaire pour évoluer. • Julia Bjorn, sa mère décédée en Janvier 2019
------------------------------------


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
lucrezia Une amie, du moins, c’est ce qu’il veut se dire encore et encore. Ils couchent ensemble depuis quelques temps, mais dernièrement, les choses s’en mêlent et Solel ne sait plus quoi penser. Il ne veut pas la perdre… Winnie et lui, c'est compliqué. Cette fille le rend dingue, attire son regard, attise sa curiosité. Plus le temps passe et plus il se rapproche d'elle. Le coeur pris en étaux, le cul entre deux chaises.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.

《 compliqué 》


[size=10]《 sexlist 》

[/size]



f r i • e n d


[fɹɛnd] noun.


a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
berlioz est l'un de ses meilleurs amis malgré la dfférence d'âge, mais depuis peu, le sexe s'est ajouté à la relation. Mauvaise idée. Jade et lui c'est assez complexe. Ils se titillent, se cherchent, s'emmerdes mais s'apprécient quand même.




i d i o t


[ˈɪd.i.ət] noun.


you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


Lucrezia#1 - Berlioze#1 - Manon#1 (SB) - Juliette#1 (SB) - Edith#1 (FB) - Ushuaia#1 (SB) - Heidi#1 (SB) - Lucrezia#2 (SB) - Gusto#1 (SB) - Camila#1 (SB) - Lucrezia#3 (SB) - Winnie#3 (SB)

- A VENIR -
Berlioz (SB)


archives:
 


WH récompenses:
 



(#) Mer 27 Fév - 11:19

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @LUCREZIA STROZZI )


Esprit en vrac, le monde ne semble plus tourner rond, ne semble plus être banale, normale. Une soirée de plus qui tourne mal, une nuit de plus où elle est appelée en renfort. Et moi, je ne suis même pas capable de gérer mes frasques, mes conneries. Mes frères auraient pu être appelés, sauf que pour sûr, ils m’auraient fait la morale plus qu’autre chose. Ils le savent, ils comprennent à moitié et font le meilleur choix qui s’impose en l’appelant elle. Mais est-ce pour autant que je compte m’arrêter là ? Prendre mes couilles à deux mains et dire que je sombre, que je m’égare dans des abysses incertains qui me dévorent de l’intérieur ? Non, bien sûr que non. Je fais toujours comme si de rien était, comme si la vie en soit était sans complications. Mais la souffrance est là, bien trop présente, bien trop étouffée par moment. Elle a besoin d’éclater, elle gratte mes entrailles pour se frayer un chemin dans mes veines gonflées. Je me contente de dire que je m’amuse, que je veux rester. L’amusement n’est pas là, pas vraiment, je me voile la face c’est évident. J’aimerais y croire…Croire que je m’amuse autant que je m’effondre, ça ferait un équilibre potentiel…Mais l’équilibre a été rompu il y a deux mois. Un léger soupire s’échappe de mes lèvres quand elle réplique, je me contente de hausser les épaules d’un air basique, banale, détaché. « Je m’éclate… » Dis-je d’une manière trop ironique pour que ça soit vrai, laissant l’arrière de mon crâne venir se poser contre le mur qui me soutiens. J’ai l’impression de vouloir gerber face au gout de l’eau qui s’est infiltrer dans ma gorge. Je n’aime pas ça, je préfère de loin le gout de l’alcool pour ce soir. Mais bon, disons que pour le coup, je n’ai pas spécialement le choix. Je refuse de bouger, je refuse d’abandonner cette traitresse de bouteille que je tiens fermement comme si ma vie en dépendait. Je ne bougerais pas sans elle, je ne bougerais pas sans mon réconfort personnel. Mais apparemment, mon amie décide qu’on va la prendre avec, d’ailleurs, je vois bien le regard qu’elle jette au barman et je ricane. « Oh ça va, tranquille, je l’ai payée la bouteille, j’suis pas pauvre. » Oh que non, ça, pour ne pas être pauvre, je ne le suis pas. Au contraire, j’ai tendance à avoir pas mal d’argent sur mon compte en banque, ce qui en soit, m’importe peu la plupart du temps. Pour tenter de faire passer la pilule plus aisément, me voilà en train de la complimenter, un sourire amusé sur les lèvres. Il est toujours plus facile de faire des compliments dans cet état qu’en règle générale, bien qu’en soit, je n’ai jamais été avare à ce niveau-là. Je ne suis pas le gros enfoiré qui ne sait pas dire de mots gentils, qui repoussent, qui blesse. Non, disons que j’ai mon sale caractère, un sang chaud, mais qu’au fond, la douceur caresse les parois de mon être. « Comment ça, ça ne marchera pas ? Tu mens, je sais bien que c’est déjà gagné…et ! » Dis-je brusquement alors qu’elle m’aide à me redresse et que je grogne entre mes dents. Merde, le sol tourne pas mal ce soir…je pense que, effectivement, j’ai pas mal picolé pour en arriver à ce stade. Puis, c’est moi où j’ai rétréci ? « C’est bon ! J’ai pas besoin de prendre l’air, pas besoin d’une nourrisse non plus…J’vais pas être malade Lucrezia, je sais me contenir quand même… » Dis-je presque vexé comme un gamin boudeur. J’ai du mal à avancer sans vaciller, à vraie dire, je ne sais même pas comment j’arrive à tenir debout. Sûrement grâce à la jeune femme, sûrement grâce au fait que je m’appuie sur elle sans contrefaçon. Ouai, sûrement. Mes les faits sont là, après quelques minutes, je sens l’air frais de l’extérieur et un méchant frisson me parcoure. L’appel d’air dans mon état c’est loin d’être une bonne chose. « Lucr, lâche-moi… » Je me dégage brusquement de la belle brune et m’appuie sur le mur un peu plus loin et là, ce qui devait arriver arriva, je gerbe mes tripes sur le sol. Bon, j’ai été cool, je me suis éloigné d’elle, on peut pas dire que j’suis pas sympas pour le coup. Une fois que j’arrive enfin à respirer et que mon estomac semble détendu je pousse un soupire en m’essuyant les lèvres avec le revers de ma veste. « Merde…je rêve de ma brosse à dent là. »
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Lucrezia Strozzi
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99729-lucrezia-strozzi-alicia-vikander http://www.i-love-harvard.com/t100083-ne-laisses-pas-le-diable-danser-lucrezia http://www.i-love-harvard.com/t99760-lucrezia-strozzi-456-238-4522 http://www.i-love-harvard.com/t100647-http-formspring-me-lucreziastrozzi http://www.i-love-harvard.com/t99758-http-instagram-com-luzzi http://www.i-love-harvard.com/t99943-lucrezia-strozzi
Lucrezia Strozzi
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 870 messages et fait : 17 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiante en relations internationales (M) et administration (m) et côté coeur, je suis : célibataire, un coeur de pierre Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 90 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis revenue d'entre les morts Oh et puis, on dit que je ressemble à : Alicia Vikander D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : Lunaeye (avatar), old money (signature), VOCIVUS (icons) ✽ DC/TC : : buck doherty (t.hardy) ; phoebe warleggan (a.cowen)
Pas de fiche de liens, je privilégie les rencontres en rp libres, ou les liens convenus directement par MP.


(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

LUCREZIA ROMINA STROZZI
Née il y a de cela 23 ans, à Florence, en Italie. Issue d'une famille anciennement noble ayant à nouveau fait fortune dans l'industrie cosmétique, propriétaires d'une célèbre parfumerie. Une enfance rythmée par les exigences d'une mère tyrannique, et l'indifférence d'un père distant. Jusqu'à sa majorité, Lu bénéficie d'une éducation millimétrée, entre cours de langues, d'économie, d'équitation, de piano, dans l'optique de la préparer pour son avenir. Face au poids des responsabilités imposées par sa famille, elle prend la fuite en 2013 avec un mauvais garçon qui la convainc de voler ses parents. Une indépendance qui ne porte pas ses fruits car elle rentre chez elle au bout de quelques mois, le coeur brisé, la fierté piétinée, pour ensuite étudier le management et le marketing à la fameuse Bocconi University à Milan. A la fin de l'été 2018 elle s'inscrit finalement à Harvard en cinquième année de maîtrise pour se spécialiser en relations internationales et administration. A Cambridge, elle mène une double vie : elle étudie le jour, et participe à des courses illégales et autres jeux clandestins.

froide, solitaire, indépendante, impulsive, ambitieuse, créative, exigeante, instable, imprévisible, observatrice, intelligente, visionnaire, consciencieuse, manipulatrice, colérique, déterminée, raffinée, méfiante, désabusée, sensible, orgueilleuse, maternelle, loyale, rancunière.

RIGHT NOW | Lucrezia fait partie des victimes de l'attaque à la bombe à Boston le 19 janvier 2019. Suite à une grave blessure à l'abdomen (morceau de contreplaqué empalé), elle fait un arrêt cardiaque et est morte quelques secondes, avant d'être ramenée à la vie par les secours. Elle a vécu une Expérience de Mort Imminente au cours de laquelle elle a vu sa meilleure amie, qu'elle pense à présent morte. Hospitalisée du 19/01/19 au 07/02/19.



« Ta place n'est pas dans le chaos mais au beau milieu des astres. C'est drôle quand on y pense. Stella, Cosmo ... t'as toujours eu la tête dans les étoiles. »


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | LORENZO ton petit frère, toujours dans ton ombre, toujours dans tes pas. Vous avez trop longtemps rêvé d'échanger de rôle.

┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)

PRESENT | SOLEL un ami, probablement plus que ça. Tu tiens beaucoup trop à lui, tu craques mais t'es terrifiée à l'idée de t'engager dans quelque chose qui te dépasse.

PAST | COSMO (pnj) premier amour, première déception. T'aurais tout donné pour lui, t'es même allée jusqu'à trahir les tiens et pour quoi ? Pour être abandonnée sur une aire d'autoroute.

ONE NIGHT (or more) | SILAS vous vous détestez, vous vous disputez, pourtant vous vous attirez. C'est probablement seulement physique, mais t'as honte de ne pas pouvoir lui résister.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)

BEST | STELLA ton double, ton tout. Trop de secrets s'immiscent entre vous, mais votre amitié perdure, it's you against the world.

DYNASTY | JOSEPHINE tu la connais depuis quelques années maintenant. Elle est un peu la matriarche de la bande, celle qui donne les bons conseils, qui règle les conflits. // VICTORIA l'électron libre, l'indomptable. Vous prenez soin d'elle, vous la poussez à prendre conscience de sa valeur. Elle t'attendris, par moments t'as l'impression de te reconnaître en elle.

FRIENDS | CLIO ton échappatoire, ta pote des 400 coups. // CELESTE rencontrée après l'attentat de janvier 2019, vous avez trouvé du réconfort dans les paroles de l'autre et créé une certaine proximité entre vous. // SOFIA une amie d'enfance de qui tu es restée particulièrement proche.

ACQUAINTANCES | no one for now.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)

FOES | CECIL après ce qu'il a fait à Stella, t'as décidé d'entrer à ton tour en guerre contre lui.

DISLIKE | ERNESTO sa proximité avec Cosmo te pousse à ne pas lui faire confiance.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

A ajouter :

DERNIERE MAJ LE 13/03/2019



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | stella (3) // solel (1) // solel (2) // dong (1) // silas (1) // solel (3)

A venir :

TERMINES + EVOLUTION | par ici.




(#) Mer 27 Fév - 22:30

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @solel bjorn )


Tu reconnais son comportement auto-destructeur dans chacun de ses gestes, chacune de ses phrases, car tu l'avais déjà observé parmi tes proches ou encore sur toi-même. Tu te souviens encore de cette fameuse soirée durant laquelle t'avais mélangé l'alcool et les médicaments avant d'essayer de prendre le volant. Ce soir-là, t'avais clairement pour but de tout oublier, quitte à te foutre en l'air. Qui pourrait juger ? Est-ce réellement de la lâcheté quand on a aucun autre moyen d'extérioriser ? Tu le connais pas depuis bien longtemps, mais t'as jamais eu de mal à comprendre Solel. T'as toujours été à l'écoute Luce, pour lui, pour tout le monde. L'épaule sur laquelle on aime pleurer, s'appuyer, se reposer. Certains diraient que tu es l'amie parfaite et parfois tu te plais à croire que c'est vrai. Tu joues les infirmières avec son coeur meurtris, tu penses pouvoir le remettre sur pied, et ça commence par l'aider à se redresser pour le sortir de ce bar en un seul morceau. Son bras par dessus son épaule, vous vous dirigez vers la sortie malgré ses réticences et après avoir fait vos adieux à l'assemblée. « Je pense être la mieux placée pour savoir ce dont tu as vraiment besoin là tout de suite. » tu prends ton mal en patience, tu sais que c'est un mauvais moment à passer. Une soirée compliquée pour tous les beaux moments que vous vous offrez. La mâchoire serrée, tu restes concentrée sur votre trajet, t'évites les trottoirs trop hauts, les irrégularités du bitume, ou tout autre obstacle qui pourrait vous ralentir. Mais dans l'immédiat, le pire ennemi de Solel est lui-même et l'état dans lequel il a mit son foie. A peine quelques pas dehors qu'il te somme de le lâcher, ce pourquoi tu t'exécute sans broncher, consciente de ce qui va se passer. Le brun s'éloigne de toi, s'appuie contre un mur et se déleste du poison qu'il n'avait jusqu'alors cessé d’ingurgiter. Par réflexe, tu lui tournes le dos, phobique de ce genre de démonstration, et portes ta main sur ta bouche pour calmer ton propre dégoût. « Cazzo ... » que tu jures dans ton langage natal. L'avantage, c'est que les chances qu'il redécore l'intérieur de la Portofino sont désormais moindre. Prenant ton courage à deux main, tu te retournes pour faire quelques pas dans sa direction et poser ta main sur son dos. « C'est bien, ça va te faire du bien cette petite purge. » tu lâches un peu amusée par la situation. Quelle allure, quelle prestance. Tu fronces les sourcils lorsqu'il essuye ses lèvres sur sa veste. Solel veut sa brosse à dents, raison de plus pour rentrer à la maison. « Ça tombe bien, tu vas bientôt la retrouver. » Tu sors une boîte de tic-tac à la menthe de ton sac et en glisse quelques uns dans le creux de sa main. « Fais-moi plaisir et prends quand même ça en attendant. Il fait trop froid pour rouler les vitres ouvertes. » tu sais pas si t'as envie de râler ou d'en rire. « Qu'est-ce que tu ferais sans moi ? » tu lui demandes, question rhétorique. L'air de rien, t'as besoin de reconnaissance et tu sais que c'est pas forcément de lui que tu la recevras. Solel, le fier, l'indépendant. Le premier à assurer qu'il n'a besoin de personne, le premier a profiter de ta présence quand t'apparais dans ton champs de vision. Tu t'en plains pas Luce, t'en as toujours eu conscience, t'es consentante. Mais tu t'inquiètes. Pour lui. Tu vois sa descente aux enfers durer, s'intensifier, et parfois tu de demandes si t'es suffisante. « J'aime pas que tu te fasses du mal comme ça. » l'intonation de ta voix se fait soudainement plus grave, t'as perdu de ta légèreté. Tu le vois, tituber sous la lueur des lampadaires, les traits délavés, l'oeil hagard. Parfois, t'aimerais qu'il se voie comme toi tu le vois. Dans toute sa splendeur, dans toute sa laideur.



--- cœur défectueux
je survis sans, aucun rêve ne sera jamais suffisant.
si j'ai plus d'étoiles dans les yeux c'est pour mieux voir venir le vide.
tu veux savoir comment je vis?
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Solel Bjorn
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102055-solel-bjorn-cole-sprouse#3722399 http://www.i-love-harvard.com/t102078-vole-petit-oiseau-solel#3722953 http://www.i-love-harvard.com/t102081-solel-bjorn-456-126-2356#3722968 http://www.i-love-harvard.com/t102851-http-twitter-com-solelbjorn#3743870 http://www.i-love-harvard.com/t102850-http-instagram-com-solelbjorn#3743864 http://www.i-love-harvard.com/t102080-solel-bjorn#3722961
Solel Bjorn
J'ai : 26 ans et je vis à : Boston avec Mikke, Noora, Edith & Julia. J'ai posé mes affaires ici le : 24/02/2019 et depuis, j'ai posté : 353 messages et fait : 70 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en langues et photographie et côté coeur, je suis : le coeur pris en étaux par deux brunes, la gorge nouée devant deux regards, les lèvres tremblantes entre deux baisers. Radicalement perdu dans mes propres sentiments, je n'ai pas de place pour une troisième ivresse amère. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 140 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le mec que t'aime ou que t'aime pas. Oh et puis, on dit que je ressemble à : cole sprouse D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : carpediem , et un grand merci à : alittlebitofrain ✽ DC/TC : : Thor le connard (N. Buzolic) & Orion le mystérieux (K. Harington)
Solel Bjorn
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 :Il est né de la haute société Russe. Papa est PDG d’entreprises diamantaires, maman riche héritière qui a investi dans le monde de la mode. D’ailleurs, Solel est l’aîné de triplés, il a donc deux jumeaux du même âge que lui à quelques minutes près. ★ Contrairement à beaucoup, il n’a pas eu une vie tragique, au contraire. Aimé et aimant, il est très proche de sa famille et des siens. ★ Il est extrêmement sociable, ayant pas mal d’amis de toutes richesses et classes sociables, n’ayant pas peur de se mélanger aux autres. ★ Bisexuel, il s’est très rapidement assumé et sa famille a également bien accueilli la nouvelle. ★ Il y a deux mois, en Décembre, un peu avant Noël, sa mère est morte dans un accident de voiture, depuis, Solel plonge et se détruit tout en sauvant les apparences.
------------------------------------
《 la base 》 : Charismatique – Passionné – Têtu – Rancunier – Mystérieux – Manipulateur – Sociable – Sait ce qu’il veut – Attaché à ses valeurs – Loyal – Blagueur – Charmeur – Souriant – Colérique – Sournois – Trop franc – Donnera sa vie pour les siens – Curieux – Romantique – Amoureux de l’amour – Sincère – Bordélique – Fêtard – Voyageur – Accro à l’adrénaline – Fumeur – Secret sur ce qu’il éprouve – Vagabond – Volage – Fidèlement infidèle à la fidélité

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

Lyov & Sergej son ses frères jumeaux. Physiquement identiques, mentalement, ils ont trouvés des chemins différents. Néanmoins, les Bjorn sont une famille soudée! • Alekseï Bjorn est son père, un modèle en quelque sorte avec qui il a toujours eu l'amour nécessaire pour évoluer. • Julia Bjorn, sa mère décédée en Janvier 2019
------------------------------------


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
lucrezia Une amie, du moins, c’est ce qu’il veut se dire encore et encore. Ils couchent ensemble depuis quelques temps, mais dernièrement, les choses s’en mêlent et Solel ne sait plus quoi penser. Il ne veut pas la perdre… Winnie et lui, c'est compliqué. Cette fille le rend dingue, attire son regard, attise sa curiosité. Plus le temps passe et plus il se rapproche d'elle. Le coeur pris en étaux, le cul entre deux chaises.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.

《 compliqué 》


[size=10]《 sexlist 》

[/size]



f r i • e n d


[fɹɛnd] noun.


a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
berlioz est l'un de ses meilleurs amis malgré la dfférence d'âge, mais depuis peu, le sexe s'est ajouté à la relation. Mauvaise idée. Jade et lui c'est assez complexe. Ils se titillent, se cherchent, s'emmerdes mais s'apprécient quand même.




i d i o t


[ˈɪd.i.ət] noun.


you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


Lucrezia#1 - Berlioze#1 - Manon#1 (SB) - Juliette#1 (SB) - Edith#1 (FB) - Ushuaia#1 (SB) - Heidi#1 (SB) - Lucrezia#2 (SB) - Gusto#1 (SB) - Camila#1 (SB) - Lucrezia#3 (SB) - Winnie#3 (SB)

- A VENIR -
Berlioz (SB)


archives:
 


WH récompenses:
 



(#) Sam 2 Mar - 11:26

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @LUCREZIA STROZZI )


Elle pense être la mieux placée pour savoir ce dont j’ai besoin à l’heure actuelle et, dans le fond, je sais qu’elle dit vrai. Mas son jugement n’est-il pas faussé ? Sa façon de me voir, de me considérer n’est-il pas affecté par celui que j’étais autrefois et l’ombre que je sus aujourd’hui ? J’aimeras tellement être en état de réfléchir convenablement, de séparer les émotions, de comprendre pourquoi elle reste encore là ou, finalement, elle devrait peut-être partir. Parce que oui, ce n’est pas comme si je lui offrais beaucoup d’éclats de rires dernièrement, au contraire, je prends davantage de place comme un boulet. J’aimerais pouvoir changer ça, redevenir le mec plus souriant, moins pénible à supporter. Pourquoi elle reste ? Telle est la question que je me pose en posant l’espace de quelques secondes, mes iris dilatées sur son visage alors que nous traversons la foule. J’ouvre la bouche pour lui poser la question, pour lui demander ce qu’elle fou encore là alors que mon cas est désespéré…sauf que je me ravise. Au fond, je me dis que si je lui pose la question, elle réalisera qu’elle n’a pas à me supporter moi et ma descende en enfers et, du coup, qu’elle me lâchera et m’abandonnera à mon sort. Egoïste petite chose que je suis…De toute façon, là, de suite, en prenant l’air frais dans la gueule, je ne suis plus en état de parler. La repoussant brusquement, lui demandant de me lâcher, me voilà en train de drainer cet alcool qui me fait tourner la tête depuis des heures. Mon estomac n’a pas pu résister, n’a pas pu tout garder. Je n’entends pas les paroles de Lucrezia, trop concentrer à ne pas vomir dans tout les sens. C’est d’une élégance…J’aurais pu avoir honte si mon esprit fonctionnait naturellement, mais ce n’est pas le cas. Je sens sa main se poser sur moi, ses paroles résonner près de mon oreille. Des paroles qui se veulent rassurantes, des paroles qui me font ricaner. « J’pense pas que ça me fera du bien. » Dis-je amèrement avant de me redresser légèrement en essuyant mes lèvres, réclamant ma brosse à dent. Oh ouai, brusquement, je me sens exténué et puant, chose que je déteste plus que n’importe quoi. Apparemment, la soirée est terminée pour moi vu les paroles de mon amie qui, au passage, me donne un bonbon à la menthe que j’accepte sans trop broncher. « Oh ça va, j’ai pas gerbé sur mes vêtements non plus…puis, qui t’as dit que j’avais pas l’intention d’aller continuer la fête ailleurs ? » Dis-je presque provocateur, les sourcils froncés, bien qu’au final, mon corps vacillant me rappela que je n’avais pas spécialement la force de négocier. Ce que je ferais sans elle ? Bonne question et c’est naturellement que je réponds. « Je finirais pas m’étouffer dans mon propre vomi, très probablement. » Dis-je en soupirant, ayant brusquement mal au crâne face à ma mésaventure. Mais l’inquiétude de Lucrezia a le don de m’adoucir. Posant mon regard sur elle, je l’observe l’espace d’une seconde ou deux avant de dire, comme si c’était normal. « Personne te demande d’y assister. » Dis-je dans un murmure alors que c’est d’autres paroles qui voulaient sortir, qui voulaient s’échapper de mes lèvres sans y parvenir, remplacées par d’autres paroles plus dures. Je m’en veux directement, passant une main sur mon visage en détournant brusquement les yeux. « Laisse tomber Lu, t’as pas à m’aider comme ça de toute façon j’ai rien demandé, tu devrais juste arrêter d’intervenir. » Grognais-je entre mes dents, enfonçant mes mains dans les poches de mon jeans pour en sortir un paquet de clopes écrasées pour m’en allumer une. Oui, je tente de jouer l’indifférent, dans un sens, je tente également de l’éloigner, de la repousser, essayant de ne pas la faire sombrer avec moi…Parce que je tiens assez à elle pour ça, parce que je préfère qu’elle me déteste plutôt qu’elle m’aide. « Rentre chez toi. » Dis-je en commençant à avancer tout en titubant comme un abruti fini dans la rue, ne marchant absolument pas en ligne droite, me rapprochant dangereusement de la chaussée sans le réaliser. C’est comme ça qu’on a des accidents non ?
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Lucrezia Strozzi
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99729-lucrezia-strozzi-alicia-vikander http://www.i-love-harvard.com/t100083-ne-laisses-pas-le-diable-danser-lucrezia http://www.i-love-harvard.com/t99760-lucrezia-strozzi-456-238-4522 http://www.i-love-harvard.com/t100647-http-formspring-me-lucreziastrozzi http://www.i-love-harvard.com/t99758-http-instagram-com-luzzi http://www.i-love-harvard.com/t99943-lucrezia-strozzi
Lucrezia Strozzi
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 870 messages et fait : 17 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiante en relations internationales (M) et administration (m) et côté coeur, je suis : célibataire, un coeur de pierre Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 90 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis revenue d'entre les morts Oh et puis, on dit que je ressemble à : Alicia Vikander D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : Lunaeye (avatar), old money (signature), VOCIVUS (icons) ✽ DC/TC : : buck doherty (t.hardy) ; phoebe warleggan (a.cowen)
Pas de fiche de liens, je privilégie les rencontres en rp libres, ou les liens convenus directement par MP.


(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

LUCREZIA ROMINA STROZZI
Née il y a de cela 23 ans, à Florence, en Italie. Issue d'une famille anciennement noble ayant à nouveau fait fortune dans l'industrie cosmétique, propriétaires d'une célèbre parfumerie. Une enfance rythmée par les exigences d'une mère tyrannique, et l'indifférence d'un père distant. Jusqu'à sa majorité, Lu bénéficie d'une éducation millimétrée, entre cours de langues, d'économie, d'équitation, de piano, dans l'optique de la préparer pour son avenir. Face au poids des responsabilités imposées par sa famille, elle prend la fuite en 2013 avec un mauvais garçon qui la convainc de voler ses parents. Une indépendance qui ne porte pas ses fruits car elle rentre chez elle au bout de quelques mois, le coeur brisé, la fierté piétinée, pour ensuite étudier le management et le marketing à la fameuse Bocconi University à Milan. A la fin de l'été 2018 elle s'inscrit finalement à Harvard en cinquième année de maîtrise pour se spécialiser en relations internationales et administration. A Cambridge, elle mène une double vie : elle étudie le jour, et participe à des courses illégales et autres jeux clandestins.

froide, solitaire, indépendante, impulsive, ambitieuse, créative, exigeante, instable, imprévisible, observatrice, intelligente, visionnaire, consciencieuse, manipulatrice, colérique, déterminée, raffinée, méfiante, désabusée, sensible, orgueilleuse, maternelle, loyale, rancunière.

RIGHT NOW | Lucrezia fait partie des victimes de l'attaque à la bombe à Boston le 19 janvier 2019. Suite à une grave blessure à l'abdomen (morceau de contreplaqué empalé), elle fait un arrêt cardiaque et est morte quelques secondes, avant d'être ramenée à la vie par les secours. Elle a vécu une Expérience de Mort Imminente au cours de laquelle elle a vu sa meilleure amie, qu'elle pense à présent morte. Hospitalisée du 19/01/19 au 07/02/19.



« Ta place n'est pas dans le chaos mais au beau milieu des astres. C'est drôle quand on y pense. Stella, Cosmo ... t'as toujours eu la tête dans les étoiles. »


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | LORENZO ton petit frère, toujours dans ton ombre, toujours dans tes pas. Vous avez trop longtemps rêvé d'échanger de rôle.

┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)

PRESENT | SOLEL un ami, probablement plus que ça. Tu tiens beaucoup trop à lui, tu craques mais t'es terrifiée à l'idée de t'engager dans quelque chose qui te dépasse.

PAST | COSMO (pnj) premier amour, première déception. T'aurais tout donné pour lui, t'es même allée jusqu'à trahir les tiens et pour quoi ? Pour être abandonnée sur une aire d'autoroute.

ONE NIGHT (or more) | SILAS vous vous détestez, vous vous disputez, pourtant vous vous attirez. C'est probablement seulement physique, mais t'as honte de ne pas pouvoir lui résister.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)

BEST | STELLA ton double, ton tout. Trop de secrets s'immiscent entre vous, mais votre amitié perdure, it's you against the world.

DYNASTY | JOSEPHINE tu la connais depuis quelques années maintenant. Elle est un peu la matriarche de la bande, celle qui donne les bons conseils, qui règle les conflits. // VICTORIA l'électron libre, l'indomptable. Vous prenez soin d'elle, vous la poussez à prendre conscience de sa valeur. Elle t'attendris, par moments t'as l'impression de te reconnaître en elle.

FRIENDS | CLIO ton échappatoire, ta pote des 400 coups. // CELESTE rencontrée après l'attentat de janvier 2019, vous avez trouvé du réconfort dans les paroles de l'autre et créé une certaine proximité entre vous. // SOFIA une amie d'enfance de qui tu es restée particulièrement proche.

ACQUAINTANCES | no one for now.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)

FOES | CECIL après ce qu'il a fait à Stella, t'as décidé d'entrer à ton tour en guerre contre lui.

DISLIKE | ERNESTO sa proximité avec Cosmo te pousse à ne pas lui faire confiance.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

A ajouter :

DERNIERE MAJ LE 13/03/2019



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | stella (3) // solel (1) // solel (2) // dong (1) // silas (1) // solel (3)

A venir :

TERMINES + EVOLUTION | par ici.




(#) Mar 5 Mar - 0:41

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @solel bjorn )


Tout dans l'attitude de Solel devrait te pousser à la fuite, depuis ses paroles jusqu'aux gestes qu'il a envers toi. Il te repousse, encore et toujours, il cherche à t'ouvrir les yeux, à provoquer la moindre réaction qui pourrait justifier sa solitude. C'est à croire qu'il doute de toi, de ta détermination, de l'amour que tu lui portes. A vrai dire, tu ne saurais vraiment décrire ce que tu ressens pour lui, tu ne sais pas s'il s'agit d'une affection amicale ou davantage. Probablement davantage. Mais le russe ne cesse de semer le doute dans ton esprit tourmenter, comme lorsqu'il s'enferme lui aussi dans un mutisme visant à protéger ses sentiments et les tiens. Vous savez de quoi vous être capables. Du meilleur comme du pire, et c'est ce dernier que vous craigniez. Et si vous finissiez par vous blesser ? Puis vous détester ? Vous êtes conscients des dangers générés par votre relation et vous feignez la prudence alors que vous sombrez chaque fois davantage, sans même le réaliser. Et toi, tu continues à lui venir en aide, à t'inquiéter. T'es trop bonne Lucrezia. Ne l'entends-tu pas t'affirmer qu'il n'a pas besoin de toi ? Tu mets tout ça sur l'alcool, comme lorsqu'il t'affirme que sa soirée n'est pas encore terminée. Il parle, te nargue s'enflamme. « Je me moque de tes intentions Solel. Si tu crois que je vais te laisser traîner dehors dans cet état ... » tu hausse les sourcils, prête à en découdre avec lui. Éméché comme il est, il ne pourra pas te résister. A présent il est sous ta responsabilité. Tu soupires. Que ferait-il sans toi ? Tu lui poses la question, sans vraiment t'attendre à ce qu'il te réponde. Lui faire remarquer son pathétisme n'était pas ta volonté, mais c'est pourtant ce qu'il se passe et tu t'en voudrais presque si tu ne lui en voulais pas déjà à lui. « Personne me le demande, et pourtant me voilà. » y a cette colère qui monte en toi. La colère de celui qui observe l'autre s'auto-détruire. « Si tu voulais vraiment te foutre en l'air, tu le ferais sans qu'on puisse y assister. » tu rétorques, nerveuse. La mâchoire serrée, les bras croisés, t'essayes de reprendre ton sang froid. T'en viendrais presque à regretter tes paroles, mais dans le fond tu sais qu'il avait peut-être besoin de les entendre. Ses beuveries, ses excès, tout ça n'est qu'un appel à l'aide déguisé. Pourquoi prendrait-il la peine de s'afficher si ce n'est pour qu'on l'aide ? Tu l'observes, sérieuse, dans l'attente qu'il te sorte un énième plaidoyer, mais le voilà qui te repousse à nouveau. Toi aussi tu passes tes mains sur ton visage marqué par la fatigue. « Je peux pas arrêter. Je veux pas. » la voilà la vérité Lucrezia. Personne ne t'y forces, tu interviens car t'y tiens. Il s'éloigne de toi, enveloppé par la fumée qu'il rejette et tu restes là, impuissante. Tu voudrais pouvoir l'emmener de force, mais tu sais que la situation ne s'y prête pas, pas dans l'immédiat. Vous avez besoin de distance, que vos esprits s'apaisent. Sous la colère, ton pied s'abat dans une canette abandonnée sur ton chemin. T'as horreur de ça. Du silence pesant, des non-dits, de la rancoeur. Pourtant, c'est tout ce que tu connais, c'est tout ce qu'on t'as offert. Ta famille, tes amis, tes amours, toutes tes relations ont toujours été rythmées par la difficulté à s'exprimer, à assumer ce qu'on ressent. Tu t'apprêtes à baisser les bras, faire demi-tour, retrouver ta voiture pour rentrer chez toi, alors tu lances un ultime regard dans la direction de Solel. Juste pour t'assurer qu'il n'est pas lui aussi en train de te regarder, de t'attendre. Mais il a toujours le dos tourné, le regard baissé. Il fait un pas pour descendre du trottoir, un second. Et il y a cette voiture qui arrive. Le bruit du moteur, la lumière de ses phares. T'en as la tête qui tourne, la boule au ventre. T'arrives à prévoir ce qu'il va se passer, alors, dans un élan de lucidité, tu cours vers Solel et parviens à l'attraper par la manche pour le tirer contre toi avant que la voiture ne le percutes. Le souffle du bolide soulève les mèches de tes cheveux et tu réalises que c'était moins une. Solel toujours dans tes bras, tu restes immobile quelques secondes, le temps que ton coeur retrouve un semblant de rythme régulier, puis tu finis par t'éloigner de lui. Tu le sondes rapidement t'assures qu'il est bien sain et sauf, puis les paumes de tes mains viennent s'abattre avec aplomb sur son torse. « Putain Solel ! Tu cherches quoi au juste ? Tu veux crever, c'est ça ? Tu veux me laisser ? » tu cèdes à la colère. T'as envie de rajouter un "toi aussi" à la fin de ta phrase, mais tu t'en gardes.



--- cœur défectueux
je survis sans, aucun rêve ne sera jamais suffisant.
si j'ai plus d'étoiles dans les yeux c'est pour mieux voir venir le vide.
tu veux savoir comment je vis?
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Solel Bjorn
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102055-solel-bjorn-cole-sprouse#3722399 http://www.i-love-harvard.com/t102078-vole-petit-oiseau-solel#3722953 http://www.i-love-harvard.com/t102081-solel-bjorn-456-126-2356#3722968 http://www.i-love-harvard.com/t102851-http-twitter-com-solelbjorn#3743870 http://www.i-love-harvard.com/t102850-http-instagram-com-solelbjorn#3743864 http://www.i-love-harvard.com/t102080-solel-bjorn#3722961
Solel Bjorn
J'ai : 26 ans et je vis à : Boston avec Mikke, Noora, Edith & Julia. J'ai posé mes affaires ici le : 24/02/2019 et depuis, j'ai posté : 353 messages et fait : 70 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en langues et photographie et côté coeur, je suis : le coeur pris en étaux par deux brunes, la gorge nouée devant deux regards, les lèvres tremblantes entre deux baisers. Radicalement perdu dans mes propres sentiments, je n'ai pas de place pour une troisième ivresse amère. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 140 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le mec que t'aime ou que t'aime pas. Oh et puis, on dit que je ressemble à : cole sprouse D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : carpediem , et un grand merci à : alittlebitofrain ✽ DC/TC : : Thor le connard (N. Buzolic) & Orion le mystérieux (K. Harington)
Solel Bjorn
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 :Il est né de la haute société Russe. Papa est PDG d’entreprises diamantaires, maman riche héritière qui a investi dans le monde de la mode. D’ailleurs, Solel est l’aîné de triplés, il a donc deux jumeaux du même âge que lui à quelques minutes près. ★ Contrairement à beaucoup, il n’a pas eu une vie tragique, au contraire. Aimé et aimant, il est très proche de sa famille et des siens. ★ Il est extrêmement sociable, ayant pas mal d’amis de toutes richesses et classes sociables, n’ayant pas peur de se mélanger aux autres. ★ Bisexuel, il s’est très rapidement assumé et sa famille a également bien accueilli la nouvelle. ★ Il y a deux mois, en Décembre, un peu avant Noël, sa mère est morte dans un accident de voiture, depuis, Solel plonge et se détruit tout en sauvant les apparences.
------------------------------------
《 la base 》 : Charismatique – Passionné – Têtu – Rancunier – Mystérieux – Manipulateur – Sociable – Sait ce qu’il veut – Attaché à ses valeurs – Loyal – Blagueur – Charmeur – Souriant – Colérique – Sournois – Trop franc – Donnera sa vie pour les siens – Curieux – Romantique – Amoureux de l’amour – Sincère – Bordélique – Fêtard – Voyageur – Accro à l’adrénaline – Fumeur – Secret sur ce qu’il éprouve – Vagabond – Volage – Fidèlement infidèle à la fidélité

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

Lyov & Sergej son ses frères jumeaux. Physiquement identiques, mentalement, ils ont trouvés des chemins différents. Néanmoins, les Bjorn sont une famille soudée! • Alekseï Bjorn est son père, un modèle en quelque sorte avec qui il a toujours eu l'amour nécessaire pour évoluer. • Julia Bjorn, sa mère décédée en Janvier 2019
------------------------------------


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
lucrezia Une amie, du moins, c’est ce qu’il veut se dire encore et encore. Ils couchent ensemble depuis quelques temps, mais dernièrement, les choses s’en mêlent et Solel ne sait plus quoi penser. Il ne veut pas la perdre… Winnie et lui, c'est compliqué. Cette fille le rend dingue, attire son regard, attise sa curiosité. Plus le temps passe et plus il se rapproche d'elle. Le coeur pris en étaux, le cul entre deux chaises.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.

《 compliqué 》


[size=10]《 sexlist 》

[/size]



f r i • e n d


[fɹɛnd] noun.


a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
berlioz est l'un de ses meilleurs amis malgré la dfférence d'âge, mais depuis peu, le sexe s'est ajouté à la relation. Mauvaise idée. Jade et lui c'est assez complexe. Ils se titillent, se cherchent, s'emmerdes mais s'apprécient quand même.




i d i o t


[ˈɪd.i.ət] noun.


you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


Lucrezia#1 - Berlioze#1 - Manon#1 (SB) - Juliette#1 (SB) - Edith#1 (FB) - Ushuaia#1 (SB) - Heidi#1 (SB) - Lucrezia#2 (SB) - Gusto#1 (SB) - Camila#1 (SB) - Lucrezia#3 (SB) - Winnie#3 (SB)

- A VENIR -
Berlioz (SB)


archives:
 


WH récompenses:
 



(#) Mar 5 Mar - 11:15

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @LUCREZIA STROZZI )


Mes iris se posent sur elle, mon besoin de l’éloigner, de la repousser. Je veux sombrer seul, je ne veux pas la traîner avec moi vers des basfonds virulents, des basfonds bien trop sombre. Elle ne mérite pas ça, elle ne mérite pas un homme qui pourrait la blesser, la faire frissonner d’une façon désagréable. J’aimerais tellement que les choses soient différentes, j’aimerais tellement que cet accident ne soit jamais arrivé. En serions-nous là aujourd’hui ? En serions-nous encore à repousser ce qui se fraye un chemin, ce que nous refusons de voir de peur que ça nous détruise plus que nécessaire ? Je n’en sais rien, je ne veux pas le savoir. A quoi bon ? Pourquoi chercher des réponses là où il n’y aura pas de point final tant que nous refusions de faire avancer les choses ? Ce n’est ni le moment ni l’instant, elle aura beau être présente, j’aurais toujours l’impression qu’elle est là pour me sauver, pas pour autre chose. Elle n’est pas qu’une simple amie, ce stade a été dépassé, mais qu’est-elle devenue alors ? Quelque chose de plus, quelque chose d’incertain et c’est bien trop compliqué à gérer, mais pas assez pour la laisser s’enfuir, la voir m’abandonner. « Tu n’as pas ton mot à dire… » Grognais-je froidement, me retenant de lui balancer qu’elle n’est pas ma mère, qu’elle n’est pas ma petite amie. Paroles qui restent coincées par peur de la toucher plus que je ne le voudrais, de peur de lui faire du mal là où ce n’était pas vraiment l’intention. Je suis peut-être bourré mais je garde une certaine contenance, seulement quand il s’agit d’elle, seulement quand elle est dans les parages. J’aimerais lui demander pardon en avance, j’aimerais lui demander de me pardonner quoi qu’il advienne, quoi qu’il se passe. A la place, je me ferme, je me recroqueville sur moi-même, je la repousse de mon univers, je l’empêche d’y entrer de peur qu’elle en reste prisonnière. « Me foutre en l’air en privé ou en public, qu’importe, tu ne sais pas ce que je fais quand je suis seul chez moi. » Dis-je brusquement froidement, plongeant mon regard dans le sien, la provoquant clairement à ouvrir encore sa bouche pour dire de telles choses. Je sais, je commence à perdre le contrôle. Bordel, j’ai l’impression de prendre la place de Sergej, sauf que lui, c’est encore différent. Mon frère se drogue, mon frère est violent, mon frère est suicidaire et dépressif chose complètement flagrante comparé à moi. Seul Lyov échappe à cette descende en enfers… Elle ne peut pas arrêter, elle ne veut pas. Un soupire caresse mes lèvres, meurt lentement dans l’horizon alors que je passe une main dans mes cheveux. « Trouve-toi un autre cas désespéré Lucrezia, ça vaut mieux pour toi comme pour moi. » Et je ne le pense pourtant pas, je sais qu’au fond de moi, la voir s’accrocher à une autre âme en peine pourrait me bousiller sans que je ne parvienne à le contrôler. Alors, mes mots se sont échappés d’un air plus triste que jamais, plus fatigués aussi. Je commence à m’éloigner. Où vais-je aller ? Putain, j’en sais rien, peut-être continuer à me mettre la tête à l’envers, peut-être finir dans une ruelle sombre et dormir à même le sol ? Ça ne serait pas la première fois, c’est ça le pire. Mains dans les poches, clope au bec, mes pas vacilles, dérivent vers la route. Mon attention est bousillée par un corps enivré, ma conscience fonctionne au ralenti. Je ne vois pas la bagnole arriver à une vitesse élevée, je ressens à peine mon corps être tiré en arrière et percuter celui de Lucrezia. Mon cerveau percute plusieurs secondes après ce qu’il vient de se passer, davantage lorsque les paumes de mon amie percutent mon torse et qu’elle se met à hurler. Je cligne des yeux, je regarde vers la route, ma gorge se noue. Ironique quand on sait comment elle est morte, la vie aurait fait deux victimes d’un accident de la route. « Oui ! Oui je veux te laisser ok ! Je veux te laisser avant que toute cette merde nous bousille. Je m’en fou de crever ou non, t’as pas encore compris ? Je suis épuisé de tout ça, épuisé d’avoir mal constamment bordel ! ». Que je hurle après elle, mes iris de nouveaux plantées dans les siennes. « J’en ai marre de faire semblant d’accord ?! Puis merde, pourquoi t’es encore là Lucrezia, tu vois bien que je te fais plus souffrir qu’autre chose. Je serais jamais…Je serais jamais un putain de prince charmant, je serais jamais le pote parfait ou même le mec parfait. Ils partent tous les uns après les autres. » Dis-je la gorge nouée. Oui, elle était là quand les choses n’allaient pas, elle était là pour panser les plaies face à une rupture trop douloureuse, puis, face à la mort de ma mère. Ils sont partis, deux événements qui sont trop proches et qui ne font que s’accumuler.
Revenir en haut Aller en bas
HARVARD'S STUDENT
Lucrezia Strozzi
HARVARD'S STUDENT
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t99729-lucrezia-strozzi-alicia-vikander http://www.i-love-harvard.com/t100083-ne-laisses-pas-le-diable-danser-lucrezia http://www.i-love-harvard.com/t99760-lucrezia-strozzi-456-238-4522 http://www.i-love-harvard.com/t100647-http-formspring-me-lucreziastrozzi http://www.i-love-harvard.com/t99758-http-instagram-com-luzzi http://www.i-love-harvard.com/t99943-lucrezia-strozzi
Lucrezia Strozzi
En ligne
J'ai : 24 ans et je vis à : Cambridge J'ai posé mes affaires ici le : 08/05/2018 et depuis, j'ai posté : 870 messages et fait : 17 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiante en relations internationales (M) et administration (m) et côté coeur, je suis : célibataire, un coeur de pierre Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 90 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis revenue d'entre les morts Oh et puis, on dit que je ressemble à : Alicia Vikander D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : camille (sensate.) , et un grand merci à : Lunaeye (avatar), old money (signature), VOCIVUS (icons) ✽ DC/TC : : buck doherty (t.hardy) ; phoebe warleggan (a.cowen)
Pas de fiche de liens, je privilégie les rencontres en rp libres, ou les liens convenus directement par MP.


(she was powerfull not because she wasn't scared, but because she went on so strongly despite the fear)

LUCREZIA ROMINA STROZZI
Née il y a de cela 23 ans, à Florence, en Italie. Issue d'une famille anciennement noble ayant à nouveau fait fortune dans l'industrie cosmétique, propriétaires d'une célèbre parfumerie. Une enfance rythmée par les exigences d'une mère tyrannique, et l'indifférence d'un père distant. Jusqu'à sa majorité, Lu bénéficie d'une éducation millimétrée, entre cours de langues, d'économie, d'équitation, de piano, dans l'optique de la préparer pour son avenir. Face au poids des responsabilités imposées par sa famille, elle prend la fuite en 2013 avec un mauvais garçon qui la convainc de voler ses parents. Une indépendance qui ne porte pas ses fruits car elle rentre chez elle au bout de quelques mois, le coeur brisé, la fierté piétinée, pour ensuite étudier le management et le marketing à la fameuse Bocconi University à Milan. A la fin de l'été 2018 elle s'inscrit finalement à Harvard en cinquième année de maîtrise pour se spécialiser en relations internationales et administration. A Cambridge, elle mène une double vie : elle étudie le jour, et participe à des courses illégales et autres jeux clandestins.

froide, solitaire, indépendante, impulsive, ambitieuse, créative, exigeante, instable, imprévisible, observatrice, intelligente, visionnaire, consciencieuse, manipulatrice, colérique, déterminée, raffinée, méfiante, désabusée, sensible, orgueilleuse, maternelle, loyale, rancunière.

RIGHT NOW | Lucrezia fait partie des victimes de l'attaque à la bombe à Boston le 19 janvier 2019. Suite à une grave blessure à l'abdomen (morceau de contreplaqué empalé), elle fait un arrêt cardiaque et est morte quelques secondes, avant d'être ramenée à la vie par les secours. Elle a vécu une Expérience de Mort Imminente au cours de laquelle elle a vu sa meilleure amie, qu'elle pense à présent morte. Hospitalisée du 19/01/19 au 07/02/19.



« Ta place n'est pas dans le chaos mais au beau milieu des astres. C'est drôle quand on y pense. Stella, Cosmo ... t'as toujours eu la tête dans les étoiles. »


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(they found the colors to paint her where the world had left her grey)

BLOOD | LORENZO ton petit frère, toujours dans ton ombre, toujours dans tes pas. Vous avez trop longtemps rêvé d'échanger de rôle.

┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(she fell so naturally into my arms like a flower to the sun)

PRESENT | SOLEL un ami, probablement plus que ça. Tu tiens beaucoup trop à lui, tu craques mais t'es terrifiée à l'idée de t'engager dans quelque chose qui te dépasse.

PAST | COSMO (pnj) premier amour, première déception. T'aurais tout donné pour lui, t'es même allée jusqu'à trahir les tiens et pour quoi ? Pour être abandonnée sur une aire d'autoroute.

ONE NIGHT (or more) | SILAS vous vous détestez, vous vous disputez, pourtant vous vous attirez. C'est probablement seulement physique, mais t'as honte de ne pas pouvoir lui résister.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈


(i lost my way all the way to you and in you i found all the way back to me)

BEST | STELLA ton double, ton tout. Trop de secrets s'immiscent entre vous, mais votre amitié perdure, it's you against the world.

DYNASTY | JOSEPHINE tu la connais depuis quelques années maintenant. Elle est un peu la matriarche de la bande, celle qui donne les bons conseils, qui règle les conflits. // VICTORIA l'électron libre, l'indomptable. Vous prenez soin d'elle, vous la poussez à prendre conscience de sa valeur. Elle t'attendris, par moments t'as l'impression de te reconnaître en elle.

FRIENDS | CLIO ton échappatoire, ta pote des 400 coups. // CELESTE rencontrée après l'attentat de janvier 2019, vous avez trouvé du réconfort dans les paroles de l'autre et créé une certaine proximité entre vous. // SOFIA une amie d'enfance de qui tu es restée particulièrement proche.

ACQUAINTANCES | no one for now.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

(the broken hearts break hearts)

FOES | CECIL après ce qu'il a fait à Stella, t'as décidé d'entrer à ton tour en guerre contre lui.

DISLIKE | ERNESTO sa proximité avec Cosmo te pousse à ne pas lui faire confiance.


┈┈┈┈┈ ☆ ★ ☆ ┈┈┈┈┈

A ajouter :

DERNIERE MAJ LE 13/03/2019



(don't promise to live forever, promise to forever live while you're alive)


EN COURS | stella (3) // solel (1) // solel (2) // dong (1) // silas (1) // solel (3)

A venir :

TERMINES + EVOLUTION | par ici.




(#) Mar 5 Mar - 22:08

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @solel bjorn )


C'est simple Lucrezia, si tu lui en veux c'est parce que tu tiens à lui. Le regarder s'auto-détruire est un véritable supplice pour toi, pourtant tu restes là, à lui venir en aide, le surveiller, l'accompagner à traverser cette interminable nuit dans laquelle il s'englouti. Si t'es du genre à prendre la fuite face à tes propres problèmes, t'as plutôt tendance à vouloir trouver une solution à ceux des autres. T'as pas vraiment de bon conseil à donner à Solel, mais tu peux simplement lui offrir une épaule sur laquelle se reposer, une oreille à laquelle se confier. Il a pas totalement tord lorsqu'il se considère comme ton cas désespéré. T'aimes t'occuper de lui, t'aimes sentir l'influence que tes gestes peuvent avoir sur son moral. D'habitude tu parviens à le ramener chez lui dans le calme, t'as rarement perdu patience face à lui, mais ce soir c'est différent. Ce soir y a la fatigue qui t'abîme, la peur qui te ronge. Tu le vois s'approcher dangereusement de la route, puis cette voiture qui fonce dans votre direction. Il t'en faut pas plus pour intervenir, encore et encore, pour le tirer contre toi, lui sauver la peau comme à ton habitude. Lucrezia, toujours là pour sauver les autres. Mais qui te sauvera toi ? Tu le secoues, tu lui hurles dessus, tu voudrais le frapper, lui faire mal juste pour qu'il sente la brûlure sur sa peau. Qu'il se sache en vie. Toi t'as senti la douleur. T'as senti le contreplaqué dans ta chair, le souffre dans tes poumons, le sang sur tes doigts. Ton coeur qui s'arrêtait malgré ton envie de respirer. Les ecchymoses provoqués par le massage cardiaque sont cachés sous ta blouse, mais t'offrent un rappel constant de ta fragilité. Ta force aussi. T'es revenue Luce, parce que tu l'avais décidé. Parce que tu veux la vivre cette vie, tu veux tout voir, tout savoir, tout ressentir. Même cette rage à l'égard de Solel. Putain, si t'étais morte tu serais même pas là pour voir ça. Et si Solel était mort ce soir, il serait plus là pour voir le reste. Alors oui, t'as envie de lui faire prendre conscience de tout ça. De la chance qu'il a. Mais il est pas prêt. Si t'en crois ses paroles, il attend que ça, crever. T'abandonner. Lui aussi. Tu lâches un rire amer. Tous les mêmes. Ils finissent tous par te laisser, que ça soit sur le bord d'une route en Italie, ou sur le bord de cette route à Boston. « Mais tu t'entends parler là ? » tu perds patience. Pourquoi ne peut-il pas voir les choses telles que tu les vois toi ? « T'as cru que t'étais le seul à souffrir ici ? T'as cru qu'elle voudrais que tu t'infliges ça ? » tu parles d'elle sans vraiment prononcer son nom. T'as pas le coeur à remuer le couteau dans la plaie, pas maintenant. Pourtant il saura de qui tu parles. Après tout, c'est elle qui l'a porté pendant neuf mois, qui lui a donné la vie, qui l'a éduqué. Voudrait-elle que tout cela soit réduit au néant à cause d'une soirée trop alcoolisée ? « T'es pas le premier à me faire souffrir Solel. Mais tu sais quoi ? Je prends sur moi, parce que je tiens à toi ! » t'en as marre de l'entendre dire de telles horreurs. Tu veux juste le faire taire. « Il m'en faudra plus pour me bousiller. » t'en es convaincue, mais as-tu réellement raison sur ce point ? Tu te crois forte Lucrezia, jusqu'au jour où tu craqueras. Tu restes silencieuse quelques secondes. La fraîcheur de la nuit illustre son souffle court par la buée qui s'envole au bord de tes lippes. Comme dans un élan de lucidité, tu regardes autour de toi, vérifies que personne n'a assisté à ce spectacle. N'importe quel passant pourrait croire qu'il s'agit d'une dispute de couple. Quelle ironie lorsqu'on sait que vous êtes simplement amis. N'est-ce pas ? « Je veux pas d'un prince charmant mio Sole. » ces dernières paroles t'échappent sans que tu ne puisse retirer ce que tu viens de dire. Mon soleil, quelle ironie. Tu t'approches doucement de lui, puis tes mains attrapent la sienne une fois à sa hauteur et tu portes ses doigts froids jusqu'à ta joue. « Tu veux que je parte ? » ta voix se fait douce, presque un murmure. Tes ambres se plantent dans son regard. Qu'il ose te regarder dans les yeux s'il veut te dire de partir. « Tu veux vraiment ça s'arrête ? » quoi au juste ? Les étreintes, les disputes, les rires, les pleurs ? La vie ? Vous ?



--- cœur défectueux
je survis sans, aucun rêve ne sera jamais suffisant.
si j'ai plus d'étoiles dans les yeux c'est pour mieux voir venir le vide.
tu veux savoir comment je vis?
Revenir en haut Aller en bas
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Solel Bjorn
BIZUT DE LA WINTHROP HOUSE
Voir le profil de l'utilisateur http://www.i-love-harvard.com/t102055-solel-bjorn-cole-sprouse#3722399 http://www.i-love-harvard.com/t102078-vole-petit-oiseau-solel#3722953 http://www.i-love-harvard.com/t102081-solel-bjorn-456-126-2356#3722968 http://www.i-love-harvard.com/t102851-http-twitter-com-solelbjorn#3743870 http://www.i-love-harvard.com/t102850-http-instagram-com-solelbjorn#3743864 http://www.i-love-harvard.com/t102080-solel-bjorn#3722961
Solel Bjorn
J'ai : 26 ans et je vis à : Boston avec Mikke, Noora, Edith & Julia. J'ai posé mes affaires ici le : 24/02/2019 et depuis, j'ai posté : 353 messages et fait : 70 rps ce mois-ci. Actuellement, je suis : étudiant en langues et photographie et côté coeur, je suis : le coeur pris en étaux par deux brunes, la gorge nouée devant deux regards, les lèvres tremblantes entre deux baisers. Radicalement perdu dans mes propres sentiments, je n'ai pas de place pour une troisième ivresse amère. Sur mon compte en banque, on peut trouver $ : 140 . Qui dit grande ville, dit rumeurs et on dit que : je suis le mec que t'aime ou que t'aime pas. Oh et puis, on dit que je ressemble à : cole sprouse D'ailleurs, vous pouvez m'appeler aussi : carpediem , et un grand merci à : alittlebitofrain ✽ DC/TC : : Thor le connard (N. Buzolic) & Orion le mystérieux (K. Harington)
Solel Bjorn
†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†*†
《 événements du passé 》 :Il est né de la haute société Russe. Papa est PDG d’entreprises diamantaires, maman riche héritière qui a investi dans le monde de la mode. D’ailleurs, Solel est l’aîné de triplés, il a donc deux jumeaux du même âge que lui à quelques minutes près. ★ Contrairement à beaucoup, il n’a pas eu une vie tragique, au contraire. Aimé et aimant, il est très proche de sa famille et des siens. ★ Il est extrêmement sociable, ayant pas mal d’amis de toutes richesses et classes sociables, n’ayant pas peur de se mélanger aux autres. ★ Bisexuel, il s’est très rapidement assumé et sa famille a également bien accueilli la nouvelle. ★ Il y a deux mois, en Décembre, un peu avant Noël, sa mère est morte dans un accident de voiture, depuis, Solel plonge et se détruit tout en sauvant les apparences.
------------------------------------
《 la base 》 : Charismatique – Passionné – Têtu – Rancunier – Mystérieux – Manipulateur – Sociable – Sait ce qu’il veut – Attaché à ses valeurs – Loyal – Blagueur – Charmeur – Souriant – Colérique – Sournois – Trop franc – Donnera sa vie pour les siens – Curieux – Romantique – Amoureux de l’amour – Sincère – Bordélique – Fêtard – Voyageur – Accro à l’adrénaline – Fumeur – Secret sur ce qu’il éprouve – Vagabond – Volage – Fidèlement infidèle à la fidélité

f a • m i • l y

[ˈfæm.li] noun.

Lyov & Sergej son ses frères jumeaux. Physiquement identiques, mentalement, ils ont trouvés des chemins différents. Néanmoins, les Bjorn sont une famille soudée! • Alekseï Bjorn est son père, un modèle en quelque sorte avec qui il a toujours eu l'amour nécessaire pour évoluer. • Julia Bjorn, sa mère décédée en Janvier 2019
------------------------------------


l o • v e

[lʌv] noun.

a deep, tender, strong feeling of affection toward a person • an intense emotional attachment
------------------------------------
《 aujourd'hui 》
lucrezia Une amie, du moins, c’est ce qu’il veut se dire encore et encore. Ils couchent ensemble depuis quelques temps, mais dernièrement, les choses s’en mêlent et Solel ne sait plus quoi penser. Il ne veut pas la perdre… Winnie et lui, c'est compliqué. Cette fille le rend dingue, attire son regard, attise sa curiosité. Plus le temps passe et plus il se rapproche d'elle. Le coeur pris en étaux, le cul entre deux chaises.

《 autrefois 》
pseudo - écrire ici le lien.

《 compliqué 》


[size=10]《 sexlist 》

[/size]



f r i • e n d


[fɹɛnd] noun.


a person attached to another by feelings of affection or personal regard • a person who gives assistance • someone who knows me and loves me just the same.
------------------------------------
berlioz est l'un de ses meilleurs amis malgré la dfférence d'âge, mais depuis peu, le sexe s'est ajouté à la relation. Mauvaise idée. Jade et lui c'est assez complexe. Ils se titillent, se cherchent, s'emmerdes mais s'apprécient quand même.




i d i o t


[ˈɪd.i.ət] noun.


you were to stupid to understand the first time, so i give up trying to explain it.
------------------------------------
p s e u d o - écrire ici.
p s e u d o - écrire ici.


Lucrezia#1 - Berlioze#1 - Manon#1 (SB) - Juliette#1 (SB) - Edith#1 (FB) - Ushuaia#1 (SB) - Heidi#1 (SB) - Lucrezia#2 (SB) - Gusto#1 (SB) - Camila#1 (SB) - Lucrezia#3 (SB) - Winnie#3 (SB)

- A VENIR -
Berlioz (SB)


archives:
 


WH récompenses:
 



(#) Mer 6 Mar - 23:18

( une de perdue, une de perdue, autant dire les choses comme elles sont, y'aura quand même de la peine tant qu'on s'rappelle de la veille et j'étais pas dégoûté mais tu m'auras donné raison à vouloir faire de la merde, t'avais l'pouvoir de l'admettre. @LUCREZIA STROZZI )


Je suis fatigué. Fatigué de faire semblant, fatigué de faire bonne figure. Je suis fatigué d’hurler sur Sergej à chaque fois que je le vois camé jusqu’aux yeux, j’en peux plus du calme de Lyov, j’en peux plus du silence de ce père qui tente d’avancer là où son cœur est sacrément brisé. Je ne trouve plus ma place dans ce cercle vicieux, j’ai l’impression de me perdre plus que de raison, l’impression de danser sur une piste de danse trop bondée. Je manque d’air, je manque de courage. Je manque de tellement de chose. J’aimerais juste fermer les yeux et ne pas les rouvrir, revoir son visage, ne jamais oublier son parfum. Le temps efface les blessures, le temps estompent les blessures. C’est ce qu’il se dit, c’est ce qu’ils murmurent tous. Je leur crache à la figure, ils ne savent pas ce que c’est. Ils pensent tous que nous sommes soudés, mais bordel, c’était elle qui était la Superglue de cette famille…sans elle, les pièces volent en éclats, sans elle, nous nous éloignons tous comme des abrutis. Sans elle, j’ai peur d’oublier comment réellement exister. Oui, sans elle, j’ai peur d’oublier son sourire, j’ai peur d’oublier ses caresses sur mon front quand j’avais de la fièvre, j’ai peur d’oublier l’intonation de sa voix. Sans elle, j’ai peur du monde entier, j’ai peur de tout et de rien en même temps. Ça fait mal, tellement mal. L’alcool n’anesthésie pas assez la douleur, plus maintenant, elle ne fait que la rendre davantage mélancolique. Et à la place, je fais souffrir les gens qui me sont proches, davantage cette fille qui me voit crever à petit feu là où elle a failli ne jamais rouvrir les yeux. Si j’ai cru que j’étais le seul à souffrir ici ? Si j’ai cru qu’elle voulait que je m’inflige ça ? J’explose, je crie brusquement. « Elle est partie Lucrezia ! Ma mère ne veut plus rien, elle n’existe plus putain ! » Ma voix se noue, mes muscles se raidissent. Oui, elle n’est plus là pour me dire quoi faire, elle n’est plus là pour me botter le cul quand je faisais n’importe quoi, pour me dire qu’elle m’aimait quand elle voyait que rien allait dans ma vie. Elle n’est plus là pour me murmurer que la vie est faite de hauts et de bas, que je dois continuer à avancer malgré tout. Dire qu’il y a encore deux mois, je l’avais au téléphone pour programmer mon retour à la maison et ces réunions familiales si rares à cause de la distance. Aujourd’hui, elle ne sera plus là à Noël, elle ne sera pas là pour les vacances… « Et moi, je prends sur moi pour ne pas te bousiller. Je prends sur moi pour ne pas t’infliger ça putain ! » Que je dis complètement désemparé, complètement ailleurs, pris au piège dans mes propres émotions, dans mes propres tourments. Regarde-moi, aimerais-je hurler, regardes-moi et fuis avant de tomber avec moi dans ce gouffre sans fond. Mais mes lèvres restent scellées, mes lèvres ne bougent plus, mon corps non plus. Elle ne veut pas d’un prince charmant, surnom étrange, son soleil. Ironique quand on sait que je ne brille plus, que je ne brûle plus. Je ne suis plus qu’une ombre, je ne suis plus qu’un rêve, qu’un songe. Ses mains se lèvent, se posent sur mes joues alors que je suis obligé d’affronter son regard, que je suis obligé de plonger mes iris dans les siennes. Mes doigts se posent sur ses poignets mais ne forcent pas, ne cherchent pas à éloigner le contact physique. Si je veux qu’elle parte ? Si je veux que ça s’arrête ? D’un coup, je me sens irrémédiablement épuisé, totalement exténué. Je n’ai pas besoin de chercher la réponse, celle-ci, je la connais d’avance, elle me vient naturellement. Trop naturellement. « Non, bien sûr que non. » Murmurais-je en ne détournant pas ms yeux des siens. Doucement, ma main glisse dans sa nuque et je l’attire contre moi, faisant en sorte de la serrer contre mon corps épuisé. « Je suis désolé… » Murmurais-je, ma joue contre son crâne, mes doigts caressant doucement sa nuque. « Tu sais que tu comptes énormément pour moi… » Oui, elle compte, plus que de raison, parfois trop. Alors non, je ne veux pas qu’elle disparaisse de ma vie, je ne veux pas qu’elle s’efface, je ne veux pas que ça s’arrête. Qu’importe ce que ça englobe…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: City center :: 21st Amendement-
Sauter vers: