::  :: RPs Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Love ♠ Première consultation

Invité
Invité
Anonymous

(#) Mer 13 Fév - 16:33
Invité
LOVE & SOHAN
Nice to meet you.
♚-------------------------------------------♚


Je n'aime pas ces journées identiques, pâlottes et douloureuses, où jamais demain ne veut dire quelque chose. Les angoisses latentes, qui débutent en fin de matinée et perdurent ou s'aggravent. Ces fins d'après-midi, mal, sans raison apparente. Ces soirées où penser peut déclencher une crise, les soirées où il faut rester calme. Je déteste la monotonie, et c'est bien cette raison qui fait que j'ai fait en sorte d'obtenir ce poste de psychologue à l'université de Harvard depuis quelques temps. Peu de temps même. Et quel plaisir de revenir dans cet endroit où j'ai eu le bonheur d'étudier ce qui est aujourd'hui mon métier, pendant neuf années. A la différence du passé, je fais parti du staff maintenant, alors je peux visiter tous les endroits qui sont interdits aux élèves. C'est un privilège! Tout comme celui d'avoir accès à la salle des professeurs... Bien que je préfère largement mon bureau soigneusement aménagé.
Il est clair, assez moderne. On y trouve un bureau, deux fauteuils, un canapé dans le fond, un petit réfrigérateur, une machine à café, des toilettes... Fin un tout petit petit studio limite.

Je débutais ma journée par un petit café au lait sucré, c'est comme cela que je le bois. J'avais accroché mon blouson et mon écharpe, et je me tenais sur ma chaise de bureau à lire des chroniques sur mon écran d'ordinateur. Mon premier rendez vous de la journée était prévu pour... Oh, dans une dizaines de minutes, très bien. Je devais recevoir une demoiselle que je n'avais pas encore eu le plaisir de voir en consultation. C'était donc, un nouveau cas à traiter, et surement une nouvelle histoire à entendre. Je me préparais alors soigneusement. Petit calepin, mon stylo plume, mon enregistreur, et ma concentration maximale. Je regarderais mes mails plus tard, si il y a bien quelque chose que je ne supporte pas, c'est d'être en retard pour mes patients. Je suis vraiment rigoureux dans mon boulot, et je le fais toujours avec passion. Et j'espère que ma future patiente en fera de même. Il est assez tôt, mais je pense que si elle a choisie ce créneau, c'est qu'elle compte bien être là à l'heure. Nous allons en avoir le coeur net dans quelques instants. J'installe tout mon petit materiel sur la table située à coté d'un des fauteuils, et je me dirige vers ma porte pour l'ouvrir et voir si quelqu'un attend dans la petite salle prévue pour. Et effectivement, la demoiselle est assisse bien sagement. Petit sourire, et je prononce ces mots pour m'assurer qu'il n'y ait aucune erreur « Mademoiselle Vancove? » Elle se redresse en confirmant qu'il s'agit bien de son identité, et je l'invite d'un mouvement de main à pénétrer dans mon bureau « Bonjour, installez vous dans le fauteuil. » Encore une fois, indiqué par mes soins. Comme chaque début de séance, afin de mettre une ambiance moins crispée, je propose ceci « Souhaitez vous quelque chose à boire? J'ai du café, du thé, du chocolat chaud, des sodas et des jus de fruits divers... Ou de l'eau » Je regardais son visage, attendant d'avoir une réponse pour pouvoir la servir et venir m'installer prêt d'elle pour commencer la séance. Pour le moment je prends soin de la vouvoyer, mais je demanderais rapidement si je peux employer le "tu" afin de briser un peu le lien patiente-psychologue qui peut parfois bloquer.

CODE BY TIC TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Ven 15 Fév - 18:16
Invité
❝ première consultation ❞
Love & Sohan


Aujourd’hui était un jour un peu particulier puisque j’allais rencontrer ce jour mon nouveau psychologue. En général ce jour n’était synonyme de bon moment, je détestais avoir un nouveau thérapeute, c’était vraiment hyper stressant pour moi surtout si ce dernier ne me connaissait pas, ne connaissait pas ma vie. C’est vrai que la plupart du temps les psys que j’avais eu avait entendu parler de moi, de mon histoire, de la « Petite Love », disparue puis réapparue 11 ans plus tard, violée et séquestrée. Je connaissais le regard des gens qui savaient exactement ce que j’avais vécu, ce n’était pas le regard que j’aimais. J’y voyais souvent de la pitié, de la honte parfois. J’en avais marre que les gens aient pitiés de moi ou alors qu’ils s’imaginent la vie et les douleurs que j’avais eu, et leurs phrases souvent la même « Je comprends ce que tu as vécu ». Non personne ne comprenait et parfois je me demandais pourquoi j’allais voir des psys. J’aimais bien ma dernière psychologue, elle était assez douce et compréhensive ce qui m’avait fait l’apprécier au fur et à mesure. Elle m’avait pris en charge après ma sortie de l’hôpital de jour en psychiatrie et ce pendant plusieurs années. Maintenant mutée, je devais faire sans elle. Un mail avait informé à tous les élèves qu’un nouveau psychologue arriverait à l’école, j’avais donc pris rendez-vous rapidement par mail ne sachant pas trop qui était cette personne. Homme ? Femme ? Son âge ? Ses références ? Ses études ? Des questions que j’avais posées jusqu'à aujourd’hui sans jamais avoir les réponses. J’appris la veille qu’il s’agissait d’un homme quand il avait pris possession de son bureau et que les commentaires avaient commencés à fuser. Alors que la plupart des étudiantes le trouvait séduisant, très sympathique et avait une bonne opinion de lui moi clairement, je n’avais que des mauvaises impressions sur lui. Je ne pensais pas qu’un homme soit en capacité de s’imaginer ce que pouvait ressentir une femme humiliée, violée, séquestrer, kidnappé…Franchement pour une femme ce n’était pas simple mais pour un homme tout simplement impossible à mes yeux. Je ne savais pas comme allait se passer cette séance, j’avais pris une séance tôt le matin car je n’avais pas de cours de 9 à 10h et me connaissant il était impossible que j’aille voir le psychologue en fin de journée. J’étais donc rentré dans ce qui devait être son nouveau bureau, il était plutôt bien installé, je me demandais ce qu’il y avait avant, peut être bien l’infirmerie. Elle avait du être déplacer ailleurs, je voyais que cette explication. J’étais la seule dans la salle d’attente, je savais bien qu’il allait m’appeler. Je le vis alors arriver, grand, brun, les yeux marrons, certainement qu’il avait du séduire bien des femmes et des étudiantes mais ce n’était pas le genre de choses qui m’intéressaient. Moi je n’avais jamais vraiment regardé un garçon ou même était ami avec un garçon, même avec une fille. Etre amie avec les gens c’était compliqué dans mon cas je ne savais jamais quoi faire. Je découvrais son bureau et le fameux fauteuil de celui qui doit parler, ma gorge se nouait, j’avais pas du tout envie de parler donc j’espérais qu’il avait de son côté collectait assez d’informations sur ma personne et j’allais me contenter de dire oui ou non à ce qu’il affirmait. Mais là il me demandait si je voulais quelque chose à boire, je haussais les sourcils. On ne m’avait jamais vraiment demandé ça, il était d’un style nouveau celui-là. « Non non, je veux juste commencer la séance ». Répondis-je avec un peu de stress, je regardais à droite et à gauche en lui demandant inquiète : « Vous n’avez pas reçu un résumé de l’hôpital ou de mon ancienne psychologue »demandais-je, enfin je me sentais complètement en panique si je devais résumer toute mon histoire, je crois que ça ne saurait pas vraiment une bonne idée comme premier contact.


©️ MADE BY LOYALS. - @Love Vancove

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Lun 18 Fév - 15:23
Invité
LOVE & SOHAN
Nice to meet you.
♚-------------------------------------------♚


Au début de ma carrière, j'ai le souvenir que j'étais toujours stressé avant mes premières séances avec des nouveaux clients. J'ai rapidement compris que je devais rapidement mettre à l'aise les personnes en face de moi si je voulais tirer des choses positives. C'est mon expérience et mon acharnement à bien faire mon boulot qui fait de moi le psychologue réputé à ce jour. Maintenant, je n'étais plus en état de stress, mais plutôt impatiente de pouvoir venir en aide. Et c'est ainsi que débuta mon rendez vous avec mademoiselle Vancove qui venait d'entrer dans mon bureau, pour rapidement se positionner sur le fauteuil destiné à la recevoir. La jeune femme refuse ma proposition à boire quelque chose, et indique qu'elle soit démarrer rapidement. Je fais un hochement de tête, et m'installe alors à mon tour en prenant une gorgée de mon café avant de poser la tasse sur la petite table. Ma main se charge de mon bloc note, et mes yeux viennent dans les siens quand elle me demande si j'ai bien eu un compte rendu de sa dernière psychologue, ou même de l'hôpital. « Effectivement, j'ai bien un dossier à ton nom. Mais je ne l'ai pas encore ouvert » Ma réponse peut sembler étonnante, alors je m'empresse d'expliquer la raison « Avant de lire toutes ces choses sur toi... Je peux te tutoyer? » Une fois la permission donnée, je poursuis « Donc je disais, avant de lire ce compte rendu, je préfère rester ignorant pour la première séance. Ce que je veux pour l'heure à venir, c'est que tu me parles de toi. De toi maintenant, du présent. Et pour la prochaine séance, nous reviendrons doucement sur ton passé. » C'est comme cela que je procède, ainsi, je pense installer une atmosphère plus détendue en faisant les présentations de sa personne actuelle avant d'analyser ce qui a amené a ce qu'elle devienne comme cela. Nous aurons bien le temps d'attaquer le vif du sujet plus tard. Je viens donc armer ma main droite de mon stylo plume, auquel je retire le capuchon, et je redresse mon visage vers le sien pour lui demander « Alors, qui est mademoiselle Vancove? » Pour continuer dans ma mise en confiance, je vais même lui proposer quelque chose. A elle de voir si, oui ou non elle juge cela intéressant. « Si tu le souhaites, tu peux aussi me poser des questions afin de savoir qui se trouve en face de toi. Seulement si tu en as envie, ce n'est pas une obligation. » Et c'est maintenant que peut commencer cette séance. Je ressens beaucoup de stresse chez elle. Love parait vraiment très renfermée et très distante vis à vis de son prochain. Il me tarde de connaitre sa vie, de savoir ce qui a pu mettre une si jolie et douce fille dans cet état.    

CODE BY TIC TAC
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous

(#) Mar 19 Fév - 23:37
Invité
❝  première consultation ❞
Love & Sohan


J’étais très stressée, j’avais la gorge sèche et les mains humides. Je ne savais pas ce qu’il allait me demander, déjà que je trouvais ça étrange qu’il me demande si je voulais un thé ou un café, d’habitude je parlais de mes problèmes et ça s’arrêtait là. Alors forcément je lui demandais s’il n’avait pas reçu les documents de mon ancien psychologue pour commencer la séance au plus vite. Mais à ma grande surprise il me répondait qu’il avait bien reçu un document mais qu’il ne l’avait pas lu…C’était hyper étrange comme idée mais peut être qu’il ne voulait pas avoir une fausse idée de moi. Qu’il voulait se faire sa propre idée de moi avant de lire le document de sa collègue. Enfin ça me questionnait un peu qu’il ne reconnaisse pas mon nom, on avait parlé beaucoup de moi, dans les journaux et à la télé. D’abord lorsque j’avais été kidnappé, ensuite parfois quand on parlait des enfants qui n’avaient jamais été retrouvé et ensuite il y a 7 ans quand j’avais réussit à m’échapper. Il semblait plus vieux que moi alors je ne comprends pas qu’a son âge il n’est jamais entendu parler de la petite Love, c’était rare. Mais ça faisait du bien, un regard neutre, pas de pitié. Il me voyait comme une fille, enfin une femme normale. « Mais mon nom, il ne vous dit rien, on a beaucoup parlé pourtant de l’affaire Love Vancove… ». Je ne faisais pas la maligne loin de là, je n’aimais pas que les gens me reconnaissent ou se disent que j’étais célèbre grâce à un fait aussi horrible que cela. Je préférais de loin être une inconnue qu’avoir cette étiquette sur mon visage. Il me demandait ensuite de savoir si il pouvait me tutoyer, je le regardais sans doute avec des yeux grands ouverts et l’air bête, je ne comprenais pas du tout là…Il avait une méthode nouvelle. Les autres psychologues mettaient une distance, étrangement j’essayais d’accepter. Après tout avec ces années de thérapie je n’étais toujours pas bien alors une autre méthode pourra peut être m’aider, je lui dis alors, sans grande conviction cependant : « Oui, si vous voulez me tutoyez vous pouvez… ». Il me demanda ensuite de me décrire, de savoir qui j’étais, sans parler de mon passé. C’était une chose que je ne faisais pas souvent, vraiment. Et je me rendais compte en essayant de répondre à cette question que mon passé pesait pour beaucoup sur mon présent. Ce que j’étais maintenant je ne sais pas, je me rendais compte que mon ravisseur m’avait pris des années mais aussi une partie de moi. Après avoir réfléchis longtemps, peut être trop longtemps pour lui je dis plutôt timidement : « Je m’appelle Love, j’ai 23 ans et je suis étudiante pour devenir vétérinaire car j’aime beaucoup les animaux ». Ok, super, on dirait une enfant de 7 ans qui se présente à son maitre d’école, je me sens vraiment nul, je baisse les yeux, je veux continuer à dire quelque chose. « J’ai un chien, je ne sais pas si vous connaissez les bergers blancs suisse, ce sont des chiens tout blanc. J’ai confiance en lui, mais pas dans les êtres humains et surtout les hommes. Mais j’ai du le laisser chez ma mère quand je dors à l’université, j’espère pouvoir le récupérer bientôt même si je le vois tous les weeks-ends. J'ai d'autres animaux mais je crois que c'est pas très intéressant, je suis pas une fille très intéressante… ». Je tournais alors dans son bureau. J’étais timide mais il avait quand même la capacité à me mettre un peu à l’aise, je commençais à tourner dans son bureau en regardant les murs avant de lui demander, comme un moulin : « Vous n’avez pas de photos de votre femme, ou de votre compagne, ou de vos enfants ? Les psys ont tous ça je crois non. Et vous avez quel âge ? Vous êtes nés à Boston où vous avez déménagé ? Pourquoi vous avez voulu travaillez à la fac ? Vous voyez combien d’élèves par semaine ? Vous croyez que je vais être la personne que vous allez voir le plus car j’allais beaucoup chez mon ancienne psychologue, elle s’appelait Samantha Brown, ça vous dit quelque chose ? ». Encore une fois toutes ses questions pouvaient être posées par un enfant curieux devant un docteur, mais je ne faisais pas exprès, j’avais grandit différemment des autres alors je m’étais développé autrement.


©️ MADE BY LOYALS. - @Love Vancove

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

(#)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: RPs-
Sauter vers: