informations
Cette nouvelle version est signée persona. Nous remercions également cc crush (listings des membres), ange tuteur (messenger) et never utopia (barre latérale) pour leurs aides précieuse. N'oubliez pas, qui dit été dit summer camp. Il est temps de profiter du soleil et d'ouvrir un max de rp pour faire bronzette sur le forum.



 

 ::  :: Archives 2012-2019 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les bons comptes font les bons amis (vision)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 7 Jan - 9:59
Un sms envoyé plus tard, il se retrouvait dans cette endroit complètement à l’opposé de sa personnalité. Un bar à yaourt glacé. Encore un truc de nana ridicule et rose bonbon. Tout ce qu’il détestait. Il savait du moins qu’il allait devoir être discret avec cet argent qu’il avait pu récupérer d’une revente de meth. L’enveloppe était toute prête dans sa veste, malgré le froid glacial, et il commandait un yaourt avec des fruits et du chocolat. Il faisait vraiment tâche au milieu de ce décor ridicule. Il avait l’air d’un géant dans une twingo, ou d’un rugbyman dans un château de princesse. Il espérait que Louison ne tarde pas trop. Il envoyait un message à Camila pour lui dire qu’il ne rentrerait pas tard, qu’il avait deux-trois trucs à faire et il rangea son téléphone. L’argent que Louison allait blanchir allait l’aider à rendre propre les merdes dans lesquelles il était. Tant pis, il partirait une autre fois en France avec sa chéri.

@Louison Chamberlain
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 7 Jan - 11:03
Mon pognon. Je veux le récupérer. 5000$ c’est une sacrée somme et si je la récupère, je suis pas sûre que je l’investisse quelque part pour que ça me rapporte plus. Je sais très bien où je veux foutre cet argent. Ce week-end, j’ai ouvert une lettre qui contenait mon permis, je suis de nouveau en droit de conduire les mecs. Je suis juste excitée à l’idée de pouvoir tenir un volant entre mes mains et pouvoir disparaître quand je veux au lieu d’attendre ce fichu bus bondé qui s’arrête toutes les deux minutes. Je vais probablement arpenter toutes les concessions automobiles de la ville avant de faire mon choix, ouais, je suis la fille qui pèse les pour et les contre durant des heures avant de choisir. Le truc, c’est que pour reprendre ce qui m’appartiens, je dois de nouveau rencontrer l’enfant terrible, le Multrier sauvage. Où ça ? Au Pinkberry, le truc improbable. Sortant alors de mon cours, j’emprunte une navette pour me rendre à Boston et j’arrive devant le temple du yaourt glacé avec une classe à la française. Je pénètre dans l’établissement et mon entrée se fait remarquer par un putain de carillon installé derrière la porte. À cette heure-ci et cette époque de l’année, c’est pas l’affluence. Assez vite, je te repère assis à une table, un yaourt devant toi et je .. ris. J’explose de rire en m’approchant. C’est juste spectaculaire de te voir dans cet univers. « Bonjour Crazy eyes » Quoi ? J’ai l’impression d’être dans une scène d’un film d’espionnage alors je te file un nom de code. Je glisse mes fesses sur le siège en face de toi et je pose mon sac sur la table, sans pour autant créer de mur entre nous. « Tu as pu avoir ce qu’il fallait alors ? T’es comme un Lannister, tu paies toujours tes dettes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 7 Jan - 11:27
Il avait commencé à grignoter quelques fruits par-ci, par-là. Il était gêné d’être dans cet endroit enfantin, mais au moins, personne n’irait le chercher ici, surtout pour un transfert d’argent liquide aussi important. Il entendit un carillon qui fit un boucan monstrueux et il leva la tête pour voir une Louison toujours aussi bien apprêtée, venir lui rire au nez du ridicule qu’il était. « Ah. Ah. Ah. » Rire faux mais ironique, il leva les yeux au ciel avant de continuer à manger son yaourt. « T’en veux un ? » Il se grattait la barbe qu’il avait, et depuis un moment, il l’avait enfin taillé. Il ressemblait enfin à quelque chose. Louison allait pouvoir le regarder sans avoir de trace sur le visage, même si ses hématomes passées restaient malgré tout sur ses traits. « Je te l’ai dit que j’te rembourserais. J’irais pas à la maison, tant pis ! » Il haussait les épaules. La maison. Il n’y avait que Louison pour comprendre l’allusion au pays de la baguette. Il irait travailler un peu plus pour ces connards d’hispanique qui se croyait tout permis depuis qu’on l’avait tabassé pour lui voler ses affaires. Il se retrouvait dans la merde, mais au moins, il était clair, et clean. Il n’avait rien à devoir à Louison, d’autant plus compte tenu de la situation qui se trouvait dans son quotidien. Il savait qu’il allait devoir en faire part à Louison, à un moment donné. « Faut que j’te parle d’un truc… » Par respect pour elle, pour ce qu’ils avaient vécu, par affection, il n’avait pas le droit de cacher Camila de sa vie. « Ah, et ma mère a décidé d’offrir un enfant à un des prophètes de l’église Scientologique. » Un moyen de détourner, mais une vérité quand même.

@Louison Chamberlain
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 7 Jan - 15:58
Je suis au temple des diabétiques. Ça pue le lait. Je suis allergique au lactose batard. C’est fait exprès ou quoi ? Tu veux que je crève ? J’ai pas faim en plus. Quand je te vois, mon appareil digestif il est en piteux état. Tu me fous la pression, mais je camoufle tout ce bouillonnement et ces remontées gastriques comme une pro. Je feins l’indifférence. Je m’assois sur la chaise en face de toi et je repère instantanément que ton apparence physique s’est améliorée. C’est bien ça. On discerne enfin Victor Multrier, bye bye Robinson Crusoé. « Je suis intolérante à cette merde » Je retrousse mon nez et observe quelques bleus estompés sur ton visage. Ah, encore des traces de violence, ça ne s’arrange pas apparemment. « Ouais, tu vas rester ici. Tant mieux, c’est pas mal, il y a moi et moi .. L'attraction à ne pas louper » Je hausse les épaules, ne le pensant pas forcément. Mon pays me manque, mais j’ai trouvé ma maison dans l’coin, c’est un mec et je me vois plus rentrer au bercail sans lui. Je me vois le suivre où il voudra et s’il veut rester ici, bah, je resterai. Pour l’heure, je suis attablée avec mon premier petit-ami et cet imbécile plante un putain de suspens qui m’file la chair de poule. Me parler de quoi encore ? T'as buté quelqu’un ? Cet argent provient d’un coup foireux ? Je roule des yeux et tapote mes doigts sur le rebord de la table. L’angoisse m’envahit et tu bifurques. Tu me causes de ta mère alors que t’étais sur le point de m’avouer quelque chose de fou quoi. « Quoi ? Un sacrifice humain ? Ils vont tuer un môme ? Quel enfant ? Il faut le déclarer aux autorités Victor ! » Je suis déjà sur le cul, mais wow. C’est quoi cette histoire ? À moins que tu parles de toi et qu’elle t’ait intégré à cette farce. « C’était ça "le truc" ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 7 Jan - 16:12
Il se mit à rire légèrement. Il avait oublié pendant une fraction de seconde l’intolérance monstrueuse qu’elle faisait au lactose. Grand désarroi de la vie de Victor plus jeune quand il n’était qu’au lait et aux céréales le matin depuis des années, comme un enfant. « Y en a genre… du lait de riz ? » Et il grimaça, rien que d’imaginer goûter ce genre d’atrocité. Pour lui, le lait venait de la vache, point barre ça s’arrêtait là. Il n’était pas le genre de mec à se prôner vegan ou une connerie dans le genre, alors le lait de vache, c’était le vrai, le pur. « Et tu te produits à la fête foraine tous les soirs ? » Il ricana un peu, et il continua à manger son yaourt regardant autour de lui. Il espérait presque faire bonne figure face à Louison et il but une gorgée de la bouteille d’eau qu’il venait d’acheter. « Non, j’essaie de détourner l’attention. » Il se dandine un peu dans sa chaise, cherchant les bons mots. C’était pas l’annonce d’un mariage, ou d’un enfant, mais ce qu’ils avaient vécu n’était pas négligeable, et il préférait que ça vienne de lui plutôt qu’elle l’apprenne par un idiot qui lui veut du mal. A elle, ou à Camila. « J’ai rencontré quelqu’un. » Mais Victor, c’était le roi pour tourner autour du peau et ne pas aller droit au but. C’était le genre de garçon qui cherchait ses mots, qui ne savait pas parler, qui était incompréhensible, alors il se craquait légèrement les doigts. Pas qu’il craignait sa réaction, loin de là, mais c’était plus fort que lui. Elle faisait partie de son histoire. « Camila. » Il se tendit légèrement, mangeant frénétiquement sa glace, s’en mettant presque de partout. Il fallait faire contenance et donner l’impression que ce n’était pas une situation complexe. Si elle savait que c’était pour elle qu’il avait de nouveau bleu sur le visage… Puis, Camila avait bien la trace de son poing dans la mâchoire non ? C’était donnant-donnant. « Est-ce que c’est le moment où j’te file ton fric et où tu ne m’adresses plus la parole ? » Parce que malgré tout, il aimait rire avec elle. Même si la guerre était déclarée si Camila savait qu’il était ici.

@Louison Chamberlain
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTLun 7 Jan - 17:33

« Du lait de soja plutôt. C’est infecte. » Je produis un son de dégoût et zieute ton pot de yaourt que tu ingères sans le moindre mal. Erk, répugnant. Même pour tout l’or du monde, je ne foutrais pas une seule cuillère de cette merde dans ma bouche. « C’est ça, elle a lieu chez moi et je n’ai qu’un spectateur, tu te souviens ? » Toujours le même. Le bon vieux Pluton, un bon cru, mon millésime. Il nettoie mes conneries et il m’accepte comme je suis depuis plusieurs mois. Bref, à la base, je suis là pour une coquette somme d’argent, mais pour l’instant, je n’en vois pas la couleur. Tu me racontes les lubies de ta mère, mais je vois pas les billets. Money money bébé. « Mon attention ? » Bravo, tu viens de la récupérer puissance mille. Je te vois gesticuler comme un hyperactif en classe de cp. Tu rougis ou quoi ? Oh bordel, je le sens mal. Je fronce mes sourcils et me recule sur le dossier de la chaise pour mettre un peu de distance. Ok, t’as rencontré quelqu’un, génial. Je suis contente pour toi. « Et alors ? Qu’est-ce que ça peut me foutre ? Tu fais ta vie, je fais la mie.. » Pas le temps de finir, un prénom tombe juste derrière et c’est le prénom que j’ai volontairement banni de mon cerveau. Celui qui m’a fait du mal comme le mien a pu lui faire du mal. C’est une blague. Bon, il y en a pas qu’une de CA-MI-LA, relax. C’est un prénom plutôt chic et à la mode. Ça fait so princesse anglaise. Tu continues à te goinfrer et moi, je me tâte aussi à prendre un de ces pots pour me flinguer l’estomac et m’intoxiquer. Parmi toutes les gonzesses qu’il existe, ne me dis pas que t’as tapé sur l’ex de mon copain. « Son nom est Wild.. Je sais pas le prononcer putain. Wildingham ? Si c’est le cas, ouais, tu me donnes ton fric et nous deux, ça n’a jamais existé » Louison, reine de l’excès. Ça fait juste beaucoup d’un coup. Si c’était Amanda de la Cabot, je m’en cognerais complet, mais là, c’est juste le drame. Je me sens .. trahie ? Va savoir pourquoi. « Tu lui as expliqué notre passé ? Je veux pas savoir en fait, débrouille toi, mais évite de lui parler de moi, je lui ai volé son mari. Bref, je veux plus remuer le couteau dans la plaie tu vois. Rends-la heureuse si c’est possible. » Plus de contact visuel avec toi, je suis obnubilé par le serveur qui danse sur la musique qui passe à la radio. Je suis aussi terriblement blessée. Tout sauf ça quoi. « Le monde est vraiment petit .. »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTMar 8 Jan - 12:05
« Ouais, Wildingham. » Il lève les yeux au ciel quand elle dit que si c’est le cas, elle ne veut plus rien à voir à faire avec Victor. Leur querelle, ce n’est pas pour lui. Ca ne le concernait pas, et il n’était même pas là pour suivre tout ça. Il avait rencontré Camila par hasard sans savoir qui elle était, il l’avait appris que très récemment. Il finit sa glace rapidement et demande à la serveuse un café avec trois sucres à l’intérieur. Autant continuer à encenser son diabète. « Je m’en fous de vos histoires, j’étais pas là. Ce qu’on a vécu, on l’a vécu, point barre, sois pas condescente genre parce que j’suis avec Camila on ne peut plus se parler. » Il souffle légèrement exaspéré. Ce n’était même pas de l’irritation, pour lui, c’était juste de la connerie. Il récupérait son café qu’il remuait pour faire fondre tous les sucres qu’il mettait dedans. Il était brûlant, mais ça ne le dérangerait pas. Il regardait le temps dehors qui n’était pas clément. Tout à fait l’humeur que Louison renvoyait à l’instant. Il enfonce sa main dans la poche de sa veste et lui glisse l’enveloppe en essayant d’être le plus discret possible. Qu’importe qui voyait ce qu’il faisait, ils auraient pu se passer un livre, c’était la même chose, tant l’épaisseur de l’enveloppe était conséquente. « Voilà tes 5000$. » Il la laisserait compter, de toute façon, qui aurait confiance lui ? Il buvait son café d’une traite. « Lou, je m’en contrefous de vos histoires, je vis ma vie, tu vis la tienne. J’vois des tatouages pour ton mec sur le corps de ma nana toute la journée et j’en fais pas un foin. Maintenant, si pour ça, tu veux que j’me barre de ta vie, pas de soucis. » Il posait un billet sur la table pour payer sa consommation dans ce petit bar rose bonbon.

@Louison Chamberlain
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTMar 8 Jan - 15:15

Je m’étouffe, help. Ce nom de famille, c’est l’équivalent d’un coup de couteau en plein coeur ou dans le foie. Au choix. Les deux feront aussi mal. Tu as rencontré Wildingham et elle t’a fait raser la barbe. Je suis au bout du rouleau ET morte de rire. Enfin, intérieurement. Extérieurement, je te montre du mécontentement, parce que je suis pas fan de la jeune femme et c’est bien réciproque. Je crains l’influence qu’elle pourrait avoir sur toi, avec ce mal-être qui la ronge et tout. Après, ça ne me regarde pas, c'est ton choix. T’es pas équilibré toi aussi, vous vous assemblez bien au final. De toute façon, qui tourne bien rond sur cette planète ? « Si tu relèves encore tes yeux au ciel, j’attrape cette fourchette en plastique et je les retire un à un pour les bouffer » Je supporte pas qu’on prenne de haut ce qui me fait chier. Tu peux pas piger tout ce qu’on a traversé toutes les deux à travers un seul mec. C’était atroce et toute cette haine que j’ai développée envers ta nouvelle meuf m’a rendu terriblement malheureuse. « Je fais ce que je veux. Je veux plus parler de ça. Je te parle pas de mon mec, tu me parles pas d’elle, pigé ? » T’enchaînes les consommations sous mes yeux avec tant de décontraction, que j’ai juste envie de me barrer d’ici. Tu te fous de ma gueule. Tu me nargues ? T’es nonchalant et je hais les types nonchalants, je leur foutrais des claques avec leur style je m’enfoutiste à la con. Je meurs d’envie de jeter ton café fumant au visage, mais lorsque l’enveloppe apparaît, mes yeux s’illuminent. C’est tout ce que je voulais au fond, pas d’une nouvelle pourrav’ qui va avec. Je récupère tout ça et entrouvre l’enveloppe pour jeter un oeil à la masse de billets. Je vais pas compter ici, je te fais confiance. « C’est pareil pour moi et je m’en contrefous pas. Je sais pas comment tu fais, moi ça me fait rager, je suis une rageuse, tu le sais hein. Et c’est pas pour ça que je veux que tu te barres de ma vie, c’est pour elle et pour lui. On s’est tous fait souffrir dans cette histoire où tu n’existais pas encore. Si elle sait que tu me vois, même pour aller simplement dégommer des cibles au stand de tir, elle sera triste et Pluton également. » Alors que tes sentiments pour moi sont éteints depuis des lustres et que les miens aussi, mais voilà, question de principe non ? « T’en penses quoi toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTMar 8 Jan - 21:21
Il y avait plusieurs dilemmes dans sa tête. Malgré tout, il avait de l’affection pour elle, toujours de l’amour évidemment. Elle avait été la première à ouvrir le coeur et refermer les plaies de Victor. Il aurait toujours cette attention envers Louison. Mais de l’autre, il avait son ouragan favori qui l’attendait à la maison et qui allait tout dévaster si elle apprenait qu’il avait vu Louison. « Tu vois, c’est toi qui en parle encore là. » Et il rit légèrement, pour détendre l’atmosphère. Il voyait bien qu’il exaspérait Louison, et il ne se faisait pas non plus beaucoup d’illusion. Tout l’énervait chez lui, et c’était peut-être tant mieux, ça mettrait obligatoirement une distance entre eux. « Je sais qu’il y a beaucoup de... » Il illustre le prochain mot avec ses mots, en tournant la paume de la main le vide « ...drame, entre vous. Je suis au courant des grandes lignes. J’veux pas de tout ça. Puis Cam, c’était pas prévu. C’est comme ça maintenant, et je compile avec ses besoins, et ses attentes. » Et là, il imaginait bien sa tête quand, d’une manière ou d’une autre, elle saurait qu’il a passé une partie de la matinée avec Louison. Mais à la différence, aux difficultés, il avait pas prévu de fuir. « Je gère Camila de mon côté, si elle sait. J’encaisse les coups. » Moi. Si Victor avait prit la fuite pour partir aux USA, c’était pour aider sa mère, en dépit, malheureusement de Louison. Mais là, dans tout ce qu’il voulait accomplir, c’était juste de montrer à Camila que ça valait le coup, de vivre. Que c’était pas peine perdue. Lui, il était capable de foncer tête baissée contre elle pour la mettre à terre et la calmer. Il n’allait pas fuir à la moindre emmerde. Quitte à devenir aussi fou qu’elle, il était prêt à tout. « Je sais que vous vous aimez pas, mais c’est loin d’être le vilain de l’histoire. » Il secouait la tête. « Non, non. Laisse tomber ce que je viens de dire, j’me mêle d’un truc qui ne me regarde pas. Désolé ! » Il lève les mains en l’air en signe de drapeau blanc.

@Louison Chamberlain
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Invité
Invité
LINK THIS POSTMer 9 Jan - 17:11

Parler de quoi ? Va chier sur ton chiotte en cellule ! Tu viens de me refouler une nouvelle péniblement comestible là. Je dois extérioriser comme toute meuf. Je peux pas garder pour moi et faire un joli sourire. Je suis pas comme ça. Je préfère clairement t’exposer l’état de nos relations avec ta copine pour éviter d’autres ‘drames’ comme tu le mentionnes si bien. « Bah c’est cool pour vous. Je veux dire, t’étais quelqu’un de bien avant que tu dérailles ces dernières années, elle a de la chance » Voilà, happy ? Je suis moins tranchante. Je fais un effort monstre. Je te brosse même dans le sens du poil au lieu d’épiler tout ça méchamment et d’un coup sec. Et ça me fait chier pourtant, c’est quand même fou cette situation. C’est limite risible. « Les coups ? Carrément ? Tu veux le numéro de SOS hommes battus ? » J’sais pas si tu parlais de violence physique ou plutôt verbale, mais dans le doute .. Je peux toujours chercher ça sur mon iPhone. Non, ça ne me regarde pas. Ce sont vos histoires, si vous aimez vous fracasser la gueule, why not. Bref, moi j’ai retrouvé mon pognon, je vais pouvoir rembourser mon petit-ami pour les factures et utiliser le reste pour une bagnole. « Qui est le vilain de l’histoire ? Elle ? Pluton ? » J’ai pas compris. Tu te trompes dans les pronoms maintenant ? T’es devenu trop american ? Je m’en fiche de foutre un coupable dans cette histoire Vic', le seul coupable c’est l’amour en fait. C’est tout un tas de situations qui ont fait que nous en sommes là. « Et ouais, tu te mêles vraiment d’un truc qui te regarde pas, tu sous-entends que c’est moi la vilaine ou quoi ? Je me casse » Fourrant l’enveloppe dans mon sac, je renverse le reste de ton café sur la table. Je me relève ensuite de ma chaise et t’adresse un regard purement dédaigneux « T’as gagné, je te déteste maintenant. Tu me fais de la peine, beaucoup de peine. Tu me détruis pour la seconde fois consécutive. Congrats ! »
Revenir en haut Aller en bas

les bons comptes font les bons amis (vision)  Empty
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I LOVE HARVARD ::  :: Archives 2012-2019-
Sauter vers: